Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui prend tout le fromage gratiné !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Bonjour,

Personnellement je me prendrais bien Merlin et Elias... Je voulais déjà faire un scénar sur eux...

Par contre petite réserve quant aux personnages suivants : Angharad, Ygerne et Crida. La première car elle n'était plus présente au livre V. Et les deux autres, et bien parce que ce sont elles qui envoient les lettres...

Bon... Après plus d'un an, voici mon deuxième scénario... J'espère qu'il vous plaira également :)

L'épisode a lieu lors du livre III, Tome 2.


Revendication


ACTE I
Dans un couloir de Kaamelott, sont présents Arthur et Léodagan
Arthur
Ah, beau-père, vous tombez bien... Vous ne sauriez pas où est Lancelot par hasard ?
Léodagan
Bah, je l'ai croisé tout à l'heure mais là maintenant...
Arthur
Bon bah si vous le croisez de nouveau, vous pourrez lui dire de se magner le train ? Je l'attends pour aller en séance de doléances.
Léodagan (moqueur)
Ah bah vous allez pouvoir l'attendre un moment... Quand je l'ai vu il avait son barda sur le dos et était sur le point de partir.
Arthur
Mais c'est pas vrai ! Plus ça va moins il est au château celui-là ! Bon et vous, vous ne pouvez pas m'accompagner ?
Léodagan
Non.
Arthur (faussement courtois)
Ah, d'accord... Et vous pourriez développer un peu je vous prie ?
Léodagan (blasé)
Et bien c'est pas que ça m'enchante mais j'ai promis à ma femme qu'on irait visiter ses parents aujourd'hui.
Arthur
Oh... On s'en fout ça, non ?
Léodagan
Vous connaissez ma femme... En plus ça fait déjà dix ans que je repousse, alors...
Arthur (dégoûté)
Super... En gros, je devoir me farcir la séance tout seul quoi !
Léodagan (moqueur)
Et encore ça ce n'est rien. Le mieux ça sera quand vous verrez qui vous allez recevoir...
Arthur
Pourquoi ? C'est qui ce matin ?
Léodagan
Les pégus, je les ai vus devant la porte tout à l'heure.
Arthur
Les pégus ? Quels pégus ?
Léodagan
Et bah, comme d'habitude là... Les deux qui n'arrêtent pas de se mettre sur la tronche...
Arthur
Guethenoc et Roparzh ?
Léodagan
Peut-être oui...
Arthur (s'énervant)
Comment ça "peut-être", c'est eux ou c'est pas eux ?
Léodagan (s'énervant également)
Mais est-ce que je sais moi ? Déjà que je ne retiens pas le nom de tous les clampins de la Table Ronde, c'est pas pour apprendre celui des péquenots du coin...
Acte II
En séance de doléances, sont présents Arthur, Guethenoc et Roparzh
Roparzh (criant et poitant Arthur du doigt)
Ca peut pu durer là Sire, ça devient irrascible !
Arthur
Oh, pas encore... Mais à mon avis je ne vais pas tarder...
Roparzh
De quoi ?
Guethenoc (criant également)
Non, non c'qu'on veut dire c'est qu'c'est inadmissible !
Roparzh
C'est ça !
Arthur ( dépité)
Mais qu'est ce qui ne va pas encore ? C'est tous les 3 jours que vous venez me casser les sabots maintenant !
Guethenoc
Oh Attention hein ! Vous avez intérêt à nous écouter, car on vient faire une re-ven-di-ca-tion !
Arthur
Mais je ne fais que ça de vous écouter... Je passe la moitié de mon temps en séance de doléances en ce moment !
Roparzh
Oh bah oui eh ! Vous écoutez mais vous faites jamais rien, comme la dernière fois !
Arthur
La dernière fois ? Vous voulez vraiment que je vous rappelle pourquoi vous êtes venu la dernière fois ?
Guethenoc
Et ben quoi ? C'est important la disposition des champs de blettes !
Roparzh
Selon comment on les plante ça pousse pas pareil !
Arthur (à bout de nerfs)
Ah non... Ca va maintenant, j'en ai ras la soupière de vous deux, alors vous allez me débarrasser le plancher, et au trot !
Guethenoc (baissant d'un ton)
Non non... Mais là Sire c'est encore plus important !
Roparzh
C'est capital !
Arthur
Bon et bien quoi ?
Roparzh
C'est rapport à vot' loi là...
Arthur
Quelle loi ?
Roparzh
Ben la loi qui interdit les esclaves, tiens !
Arthur (narquois)
Tiens donc... Et je peux savoir pourquoi elle vous embête cette loi ?
Guethenoc
Vous voulez rire, depuis que vous avez mis ça en place, on a plus personne pour tirer les charrues !
Roparzh
Il se sont tous barrés !
Guethenoc
Du coup on est obligé d'importer les esclaves depuis la Gaule
Roparzh
Il faut payer le transport... la nourriture... le passeur...
Guethenoc
Et même une fois arrivés, ils exigent qu'on les loge !
Roparzh
Et qu'on leur donne à bouffer !
Guethenoc
Et en plus maintenant ils viennent nous demander de les payer... Ah non là c'est plus possible !
Roparzh
On s'en sort plus !
Guethenoc
C'est simple, bientôt ça nous reviendra moins cher d'acheter des chevaux de trait !
Guethenoc et Roparzh se regardent et pouffent ensemble, tandis qu'Arthur les regarde, sans un mot, avec des yeux ronds
Guethenoc
Voilà... Donc nous on veut une nouvelle loi !
Roparzh
Pour les calmer un peu !
Guethenoc
Et comme ça, avec la nouvelle loi, les esclaves qui réclament...
Roparzh
Au cachot !
Guethenoc et Roparzh pouffent ensemble de plus belle
ACTE III
Au cachot, sont présents Guethenoc et Roparzh, tous deux attachés à un mur
Guethenoc
Pourquoi ils nous ont attaché là dis ?
Roparzh
Je crois bien qu'ils ont pas compris pourquoi qu'on était venu !
Guethenoc
Sire, Sire ! Y a une erreur !
Roparzh
C'est pas nous qui sommes les esclaves, hein !
Guethenoc
En plus, nous, on est pas venu réclamer...
Roparzh
On est venu revendiquer !


Effectivement, je trouve que la suite donne vraiment une toute autre énergie à l'histoire... Qui ferait un excellent scénario d'épisode du coup !
Pour la chute un peu faible, comme dREdG, j'ai tout de suite pensé au fait que Merlin dirait un truc du genre :
"Et oui, je l'ai ramené... Sauf que j'ai fait tombé une torche dessus" ou un truc du genre.

Un petit coup de chapeau aussi pour la réplique de Perceval : "Quoi, vous voulez dire que je suis le cousin caché du roi ? Wahouu, la classe !" qui m'a vraiment fait marrer !

Bonjour,

Franchement scénario très sympa... Il se lit tout seul.
Si je dois néanmoins faire une remarque, je dirais que l'erreur aurait dû provenir de Perceval, dont on sait qu'il a du mal à apprendre ne serait-ce qu'un mot par coeur, et pas de l'inconnu.

Une autre chose, je n'ai pas compris tes deux phrases avec "si il faut", surement une expression que je ne connais pas...

En fait, c'est le "blairer" qui me choque un peu... C'est plus le vocabulaire d'Arthur que celui de Perceval, surtout si ce dernier d'adresse à Arthur justement. Mais effectivement c'est moins "choquant" que la phrase d'Arthur.

Bonjour,

Personnellement, j'ai beaucoup apprécié la première partie même si je suis d'accord avec les commentaires de Flammèche.
Le début de la deuxième partie m'a également beaucoup plu, le fait que les rôles soient inversés et que ce soit Perceval qui termine les phrases d'Arthur c'était franchement sympa.

En revanche, je dois reconnaître que j'ai décroché dès lors qu'on apprend que Guenièvre est Anna. Effectivement, je trouve qu'elle ne colle pas vraiment au personnage de la série. Et le fait qu'Elias et Merlin aient suivi Arthur car celui-ci se méfiait me semble étrange, compte tenu du début de l'histoire.

Une dernière remarque sur le choix de certains dialogues, je pense que certains termes ne sont pas à leur place dans le scénario :

Arthur – Excusez-moi, c’était très con de ma part. Vous avez le droit de m’allumer.

Perceval – Intimes, c’est quand deux personnes peuvent pas se blairer, c’est ça ?

Je trouve que ces deux phrases ne conviennent pas aux personnages

Arthur – Sauf que je reste toujours méfiant, soeurette !

Là, la méfiance OK, mais "soeurette" je n'y crois pas du tout.

Hormis cela je trouve que les personnages d'Arthur et Perceval sont bien respectés. J'aurais personnellement préféré une autre fin, mais tu as franchement trouvé de bonnes idées.

Je ne me rappelle pas que le tavernier se soit déjà adressé directement à Perceval ou Karadoc par leurs noms ou même en disant "Seigneur".

Sinon, même chose que mes collègues, l'histoire paraît dure à avaler mais éventuellement pourquoi pas... Par contre, pour Perceval et Karadoc l'idée était franchement sympa et Venec pas mal non plus.

Bonjour,

Je ne suis pas spécialiste des critiques, je laisse donc le soin à d'autres (Elphin notamment) de le faire.

Je me permets néanmoins quelques remarques sur l'orthographe :

un soir d'été dans les rempars du chateaux.. -> Un soir d'été sur/à côté les remparts du château ...

Arthur allant se balader sur les rempars  -> Arthur allant se balader sur les remparts

Arthur: Siflottant.... Mon petit oiseau.... -> Arthur: Sifflottant ... Mon petit oiseau...

Arthur : Pas pour pissez merci.... bon vous pouvez vous tirer j'ai besoin d'être seul..  -> Arthur : Pas pour pisser merci... Bon vous pouvez vous tirer j'ai besoin d'être seul...

on sait dit autant combattre un romain, autant s'aider -> on s' est dit quitte à combattre un romain, autant s'aider

Karadoc: En plus on a faillit passer vite à treppat à cause de vos connerie -> Karadoc: En plus on a faillit passer vite à trépas à cause de vos conneries

Perceval: Et oui un romain même en jupête ça cours vite!!! -> Perceval: Et oui un romain même en jupette ça court vite!!!

Merlin: Donc je m'escuse voilà, vous êtes content!! -> Merlin: Donc je m' excuse voilà, vous êtes content!!

Perceval: Une potion pour faire paraitre bleu!! -> Perceval: Une potion pour faire paraître bleu!!

Arthur: Ahh les pécords!!! -> Arthur: Ahh les pécores !!!

Arthur: Le picrate est infecte!! -> Arthur: Le picrate est infect !!

Arthur: Je vous en pose des questions!!! Vous avez encore de la chance de crêcher à ma table!! Arthur: Je vous en pose des questions!!! Vous avez encore de la chance de crécher à ma table!!

Léodagant: Ok.. on se fout des baffes où on mange?? -> Léodagant: Ok.. on se fout des baffes ou on mange??

Léodagant: Oh la vache vos tête... -> Léodagant: Oh la vache vos têtes ...

Perceval en regardans Karadoc: Oui on est bleu!!! -> Perceval en regardant Karadoc: Oui on est bleu!!!

Arthur: Vous vous êtes encore fourrez dans le labo de Merlin!! -> Arthur: Vous vous êtes encore fourré dans le labo de Merlin!!

Perceval: Non mais on a dut faire une erreur. -> Perceval: Non mais on a faire une erreur.

Arthur: Ah oui quand vous êtes devenus bleu? -> Arthur: Ah oui quand vous êtes devenus bleus ?

Léodagant: Enfin presque bleu, on dirait qu'on vous a jetés un bol de peinture sur la tronche!!  -> Léodagant: Enfin presque bleus , on dirait qu'on vous a jetés un bol de peinture sur la tronche!!

Arthur: ah non là c'est trop!! Cela fait 4 jours que j'ai établit des position stratégique pour combatre les Burgonds -> Arthur: ah non là c'est trop!! Cela fait 4 jours que j'ai établi des positions  stratégiques pour combattre les Burgondes

ahh la vache cette daube elle avait le gout d'anchois.. -> ahh la vache cette daube elle avait le goût d'anchois..

Arthur: Rien ne dites rien et allez vous laver les cheveux vous deux car ça put vraiment -> Arthur: Rien ne dites rien et allez vous laver les cheveux vous deux car ça pue vraiment


Et sinon, pour ce qui est du style, évite le "dans le rempart" et remplace le plutôt par "sur", "à côté", "devant", etc...
N'oublie pas également de placer tes points d'interrogation en fin de phrase interrogative, et n'oublie pas non plus de placer les "ne" dans tes phrases négatives...

Merci beaucoup pour tous ces commentaires :D
Je crois que ça va me donner envie d'en imaginer d'autres ;)

Allez je me lance... En espérant que ce premier scenario vous plaira... :D


Dame Hygerne est morte, Arthur et Léodagan se rendent à Tintagel pour lui rendre un ultime hommage

Les Funérailles d'Hygerne


ACTE I
Kaamelott, à table pour le déjeuner. Sont présents Arthur, Léodagan, Guenièvre et Séli
Léodagan (bien remonté)
Mais puisque je vous dis que c'est indispensable ! C'est moi qui suis responsable de la sécurité dans ce gourbi oui ou non ?
Arthur (excédé)
J'en sais rien ! Là ! J'en sais rien.
Léodagan
Ah ça, quand il s'agit de prendre des décisions on peut compter sur vous !
Arthur
Ecoutez, vous savez très bien que j'ai d'autres problèmes à régler en ce moment que de rétablir les postes de surveillance désafectés. Alors si on se rend compte que les Saxons ont envie de faire leur petite escapade bretonne cette année, il sera toujours temps de réagir, non ?
Léodagan (narquois)
Alors si... et si... C'est votre mot favori ça "si" ! Vous ne vous occupez du problème que s'il est déjà là, vous laissez faire ! Vous êtes un mou !
Arthur
Vous savez que vous commencez sévèrement à me courir sur le haricot vous, hein ! Vous...
Interrompu par le bruit de la porte d'où Bohort arrive en trombe
Bohort  (criant deux fois trop fort)
Sire ! Sire !
Arthur
Oh vous je vous préviens c'est pas le moment hein ! Qu'est que vous voulez ?
Bohort
Sire ! Un message de Tintagel, Dame Crida vous demande de vous y rendre de toute urgence !
Arthur
Et c'est pour ça que vous venez nous hurlez dans les oreilles pendant le repas ?
Séli
En plus l'ambiance était tellement chaleureuse…
Regard noir d'Arthur envers Seli
Arthur (s'adressant à Bohort)
Jetez le au feu, comme les autres...
Bohort (hésitant)
Mais, Sire ! C'est à dire que...
Arthur
Et bien quoi ? Vous allez la cracher votre pastille oui ?
Bohort
Elle vous demande de vous rendre à Tintagel au plus vite car... ils vont y célébrer les funérailles de Dame Hygerne...
Arthur
Quoi ?!?
Bohort (la voix basse)
Oui Sire, le message dit qu'elle est à l'article de la mort mais que le temps que vous arriviez là-bas, la pauvre sera déjà passée de vie à trépas.
Arthur
Mais comment ça ? Qu'est ce qui s'est passé ?
Bohort
Le message dit qu'elle aurait été la victime d'un empoisonnement…
Arthur
Vous vous foutez de moi ?
Là, Arthur saisit le message des mains de Bohort, le lis puis, abassourdi, regarde loin devant lui
Guenièvre
C'est drôle !
Arthur
Ma mère qui se fait dézinguer ? c'est drôle ?
Guenièvre
Non, mais ce que je veux dire c'est que, comme vous et votre mère entretenez des relations plutôt conflictuelles, je pensais que vous ça vous ferait plutôt plaisir…
Arthur
Plaisir ? Ah non mais ça ne va pas mieux !
Séli
Ceci dit moi, je suis assez d'accord avec la petite…
Nouveau regard noir d'Arthur envers Seli
Bohort
Je réponds que vous vous y rendez Sire ?
Arthur (songeur)
Ben évidemment, quelle question !..Je me demande bien qui a pu faire ça quand même...
Séli
Remarquez, depuis le temps qu'elle prend tout le monde de haut celle-là, ce n'est pas très surprenant que quelqu'un ait fini par mettre un peu de cigüe dans sa coupe. Je suis même d'ailleurs étonnée que ça ne soit pas vous, elle qui passe toutes ses journées à vous rabrouer dès qu'elle est à Kaamelott…
Arthur (regardant Séli avec insistance)
Je vais vous dire, s'il avait fallu que j'empoisonne toutes les personnes qui me critiquent à longueur de journée, ce n'est sans doute pas par ma mère que j'aurais commencé…
Léodagan (tout en mangeant une cuisse de poulet)
C'est bien ce que je dis... Un mou...


Acte II

Dans la forêt, en direction de Tintagel. Sont présents Arthur et Léodagan

Léodagan
Vous pouvez me rappeler pourquoi on est que tous les deux ? Les autres chevaliers là... Ils devraient pas aussi venir rendre hommage à votre mère ? Et puis votre femme ? Et la mienne aussi ?
Arthur (agacé)
Mais vous le faites exprès ou quoi ? Ca fait cent fois que vous me le demandez... Ma femme, elle en a peur de ma mère. Même morte elle est terrorisée à l'idée de lui rendre visite. Votre femme est picte, autant lancer une déclaration de guerre tout de suite. Lancelot n'est toujours pas revenu de la forêt avec ses histoires de chevalier solitaire, et les autres elle n'a jamais pu les blairer.
Léodagan
Ah parce que moi elle m'amait bien peut-être ?
Arthur
Non, mais je n'allais pas y aller tout seul quand même ! De quoi j'aurais l'air ?
Léodaga
Charmant...
Arthur
Oh ça va hein... Pour une fois que je vous demande quelquechose, vous pourriez y mettre un peu de bonne volonté non
Léodagan
Vous savez moi, la bonne volonté, ce n'est pas vraiment une habitude. D'autant que si c'est pour aller rendre hommage à une bonne femme qui ne pouvait pas me voir, pardon ! En plus on les gèle ici !
Arthur
Mais vous ne pouvez pas arrêter de vous plaindre un peu ? De toute façon on arrive.
Arrivant dans le village précédant l'enceinte fortifiée de Tintagel, se fait entendre une musique plutôt guillerette
Léodagan
Dites donc, ils ont le deuil plutôt joyeux à Tintagel non ? C'est une coutume locale ?
Arthur
Est-ce que je sais moi ? Ca fait trente piges que je n'ai pas foutu les pieds ici !
Léodagan
Quand même ! La musique, pas un drapeau en berne, et puis tous les pégus qui courent partout, ça ne fait pas très funérailles si ?
Arthur
Je ne sais pas quoi vous dire moi...
Léodagan
Tiens, il y a votre tante qui arrive... Mais ?!? A côté d'elle là, ce n'est pas votre mère ?
Arthur
Mère ! Mais qu'est ce que vous foutez là ?
Hygerne
Je suis encore chez moi ici je vous le rappelle !
Arthur
Non mais d'accord mais on a reçu un message de l'autre là [indiquant Crida] nous indiquant que vous étiez à l'agonie !
Hygerne
Arthur, un peu de respect pour votre tante ! Et puis pour le message il a du y avoir une petite erreur voilà tout...
Arthur
Une petite erreur ?
Crida
Mais oui, ce que j'ai du écrire c'est que votre mère devait mourir d'envie de vous voir venir lui rendre visite...
Arthur
Attendez, ne me prenez pas pour une bille hein, je l'ai lu moi même ce message.
Léodagan
Ca veut dire qu'en gros, ça fait deux jours qu'on crapahute pour rien quoi... Sans parler du voyage de retour...
Hygerne
Et bien, si ça peut vous consolez, plutôt que de reprendre la route tout de suite vous pouvez rester pour ce soir.
Arthur
Pourquoi ? Qu'est ce qu'il y a ce soir ?
Hygerne
Et bien c'est ce soir que nous célèbrons la fête de l'hiver...
Arthur (estomaqué)
Oh ! OoooHH !
Léodagan
La fête de l'hiver ? Mais c'est pas cette fête pour laquelle vous venez régulièrement nous raper les noyaux en séance de doléance ?
Arthur
Tout juste ! Non Mère, vous croyez vraiment que c'est comme ça que vous allez me faire venir ? Je m'en fous, de toute façon je me barre !
Hygerne
Arthur !!! Sachez que j'ai posté des gardes à chaque sortie du village et que j'ai donné l'ordre de vous attaquez à vue si vous faisiez mine de vous en allez.
Arthur
Quoi ?
Crida
C'est bête... Vous ne pourrez pas partir sans créer un incident diplomatique...
[Arthur reste bouche bée
Léodagan
ah ça, faut reconnaître qu'elles ont sacrément bien manigancé leur coup... Vous voyez, pour la prise de décision, vous devriez prendre exemple...


ACTE III


Le lendemain matin, Arthur et Léodagan, les traits tirés

Léodagan
Mais c'est pas possible, je n'ai jamais vu ça !
Arthur
Vous comprenez mieux pourquoi je ne voulais pas y foutre les pieds...
Léodagan
Ah ça je confirme !
Arthur
C'était nul, mais ce que c'était nul...
Léodagan
Non mais nul d'accord, mais là c'était bien pire que ça... On a pas arrêter de se les geler, le picrate était tellement dégueu que j'ai une tête comme ça là ! En plus, j'ai pas bité un mot de ce qu'ils ont raconté toute la soirée !
Arthur
Mais oui, parce qu'en plus il faut qu'il parle dans leur patois pourri là...
Léodagan
Bon allez on se tire maintenant. Et j'aime autant vous dire que le tourisme à Tintagel, pour moi, c'est fini !
Hygerne et Crida s'approche

Hygerne
Je suis très contente que vous ayez assisté aux festivités.
Arthur
Oui, et bien j'espère que vous en avez bien profité parce que vous n'êtes pas prête de m'y revoir !
Et puis, sincèrement mère, le coup de votre mort pour me faire radiner... Franchement !
Hygerne
Vous ne seriez pas venu à moins de ça.
Arthur
Oui, remarquez, là vous avez raison.
Crida
Oh, et puis même si le moyen n'était pas des plus honorables, avouez que vous ne regrettez pas d'être venu, c'était quand même amusant !
Arthur, affligé

LEODAGAN
Ah ça y a pas à dire, aux enterrements à Tintagel, on se fend la poire !


C'est vrai que les répliques de Loth dans le livre V sont terribles...
Galessin : "Moi ça éveille au moins ma curiosité !"
Loth : "Mais parce que votre vie est sans consistance mon pauvre ami, vous avez l'oeil humide à chaque fois qu'une mouche pète..."

Il faut d'abord trouver dans la pièce les objets qui sont redondants.

Une technique à 1 contre 3, ça fait longtemps qu'on en est plus là nous... Ah les ringards !

Si môssieur ! Sachez que j'ai créé une potion qui permet de réduire le temps de dessalage des filets de morue !

Bonjour à tous,

J'ai apparemment voulu aller trop vite en répondant à un message du forum, et je me suis donc fait rappeler à l'ordre : il faut que je me présente.
Alors, voilà c'est ce que je fais :

Je m'appelle Thomas, j'ai 27 ans, je suis consultant décisionnel pour une SSII, et également un grand fan de Kaamelott.
J'ai suivi les saisons depuis le livre II, en attendant impatiemment à chaque fois une année complète pour avoir le nouveau DVD. (Regarder les épisodes un par un était trop frustrant !)

J'espère pouvoir trouver sur ce forum des personnes aussi passionnées que moi (là dessus je ne me fais pas de bile) avec lesquelles échanger points de vue, théories, etc etc...

Je vous dis donc à très bientôt sur les différentes discussions du forum :D

Bonjour à tous,

Pour ma part, je dois avouer que je suis resté accroché à cette saison VI comme toutes les autres avant elle. J'ai d'ailleurs une préférence pour les livres V et VI car ce nouveau format a quand même permis de développer l'histoire et de mieux ressentir les sentiments des différents personnages... J'ai moins souvent ri mais par contre beaucoup plus fort, ne serait-ce que par les tirades du roi Loth envers Dagonnet et Galessin dans le livre V, ou par la pêche désirée par César dans le marché dans le livre VI...
Il y a aussi des scènes que j'ai trouvé très émouvantes, comme les deux dernières apparitions de César dans l'épisode 8 , que ce soit lorsque celui-ci donne la définition du "Dux" exceptionnel à Arthur, ou bien son dernier échange avec Méléagant.

Pour revenir sur Méléagant. Celui-ci, intemporel, est la "réponse" des dieux lorsque ceux-ci n'ont pas été respecté. (cf Livre IV, lorsqu'Arthur lit la "prophétie") aussi je me demande pourquoi il a été "chargé" d'aller voir César...
Bien qu'on sache au final pas mal de choses de lui, il reste un personnage très énigmatique. Je pense notamment au passage de la poupée vaudou dans le livre V, où ce dernier annonce à Lancelot qu'il est "prêt" alors que celui-ci a refusé d'utiliser de faire du mal à Arthur par "poupée" interposée. Etait-il donc prêt à le tuer ou à le sauver ?
Au final, et même si ça peut sembler tordu, je trouve que Méléagant fait plus de mal à Lancelot qu'à Arthur... En lui infligeant une torture mentale bien plus longue que celle qu'il a infligé à Arthur lors du voyage du phare à Kaamelott.
Une chose est sûre, c'est que ce personnage est capable d'utiliser n'importe quelle manipulation pour servir son dessein. Mais quel dessein ? La recherche du chaos me semble quelque peu simpliste...

Ensuite, pour le dernier épisode, le passage sur le Graal m'a effectivement surpris... Non pas pour la description qui en est donnée, mais pour le symbole qu'il représente. Et notamment avec la gravure "Vous m'avez bien cassé les couilles" qui laisse à penser que le "récipient" n'a pas recueilli le sang du sacrifice, mais du dépit. Pour la description en revanche, y aurait-il un lien entre le fait que deux rois / empereurs se sont suicidés (César et Arthur) et la nature du mot Graal, qui vient de "Sang Real", ou "Sang Royal".

Enfin, le retour à Rome est à mon sens bien plus symbolique que descriptif, c'est pourquoi les draps propres, la robe de marriage, etc.. ne m'ont pas choqué. La musique, pour info, est bien un hommage à Louis de Funès puisqu'il s'agit d'un extrait de la musique de "Jo" ou "Mr Jo", film épique de l'acteur Français.
Et pour la dernière phrase, effectivement elle parait "grosse", mais l'est nettement moins si on se met à la place d'Arthur qui lui-même a pu y penser. Ce dernier sait bien qu'il n'est plus un héros, qu'il ne défend plus la dignité des faibles, qu'il a laissé son fardeau à Lancelot, ou même qu'il avait oublié la quête du Graal (cf Livre V lorsque le roi Karadoc met sa "chasse" à Arthur comme quoi il aurait pu glaner des renseignements lorsqu'il faisait "trois fois le tour de la Bretagne" à pied)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB