Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui se saigne aux quatre parfums du matin au soir !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Dans ce que j'ai mis à disposition, il y a l'intégralité de l'émission à la connaissance, c'est-à-dire 51min. Tu aurais une interview plus longue T|Fuk ?

Alors après avoir flippé ma mère de perdre mon pc, et surtout l'interview qui m'intéressait, j'ai fini par récupérer toutes mes données. je peux donc vous présenter l'interview d'Alexandre Astier par TSF Jazz dans l'émission JazzFan que je n'ai jamais réussi à retrouver par la suite.

https://rapidshare.com/#!download|846l3 … .mp3|49380

Enjoy parce que c'est le seul exemplaire du net ;)

Après 45 000 heures de visionnage du même extrait de 25 secondes, j'ai pu acquérir, devant vos yeux ébahis, vos regards ébaubis, cette news absolument sans intérêt: Loïc Varraut (Venec pour ceux qui n'aurait définitivement vu aucun épisode de la série) prend part à la dernière pub Peugeot (ou alors ce serait un sosie mais ça serait vraiment pas de bol).

Je doute être le premier à l'avoir remarquer, mais vu que je suis le premier à en parler, on va dire que je m'en attribue la paternité pour la postérité.

Voici donc le lien vers la vidéo de la publicité sus-nommée : http://www.dailymotion.com/video/xgldyg … 2011_music

Flash required

C'était Reevacks, en direct d'OnEnAGros, avec son info inutile de la semaine!

D'autant qu'il l'a déjà fait lui-même avec son ami François Rollin, très bon bouquin d'ailleurs.

Pour revenir au sujet initial, il me semble qu'on a à peu près tout dit. On aura au moins eu des précisions juridiques et vu qui étaient les méchants hérétiques qu'on doit mettre au piloris!!!! ^^

Ben du coup, je vais me prendre la tarte aux marrons : déjà tarte bon... mais alors aux marrons... double raison de pas l'aimer, mais il faut que quelqu'un le fasse, et s'érige contre la censure de l'oligarque qui opprime les masses populaires dont je me fais ce soir le Héraut pour poser cette question que tous se posent en secret et que moi seul ose poser : Spécialisé en quoi? (à part en tartes aux marrons et à la châtaigne)

La vidéo en question est celle-ci.
Le total des vidéos fait 20 minutes environ. Assez intéressante je dois dire.

@Caroline : essaye le Livre V, c'est absolument immonde comment ça fait pleurer quand on est triste. Ou parles-en à des amis.

C'est net!!! Ca y ressemble trop, j'avais jamais fait attention :D

Il manque plus qu'une casserole de Simon Astier, plus jeune que dans son spectacle avec Alban Lenoir , et la boucle sera bouclée^^

Ça c'est de la belle casserole comme on en voit plus beaucoup^^
Merci Asakura, ça faisait vraiment bien la pub pour devenir genre secrétaire médical :D

On doit être tellement habitué à ce qu'on parle ni ne voit jamais Hero Corp à la télé que ça fait bizarre d'en voir des membres y passer^^

L'argument du manque d'argent peut tenir, il est tout à fait recevable, mais il a été tellement utilisé qu'on a l'impression que la majorité des fans de Kaamelott touche le RSA!
L'argument du manque d'argent pour un fan, dans certains cas, s'assimile à celui du manque de temps pour un pseudo-auteur en devenir qui s'est arrêté au bout du 5e chapitre alors que le héros est pris en tenaille par une armée de putois gauchistes prêts à lui faire payer l'assassinat de Zlantor, leur chef maléfique : la personne n'a tout simplement par envie de consacrer du temps, ou de l'argent, à quelque chose même si elle aime et l'apprécie. Ce n'est tout simplement pas une priorité.

Parenthèse téléchargement/vol/contrefaçon/Astier en dehors des réalités/gros producteurs qui s'en mettent plein les fouilles/fans qui téléchargent fermée.

Pour revenir au sujet de la cérémonie des Gérards, on peut donc la voir, comme ça a déjà été dit, sur dailymotion. On y voit bien Alexandre et Simon Astier, mais également différentes personnalités et notamment Arnaud Tsamère.
A ce propos, je me demandais : existe-t-il une vidéo qui montre Alexandre Astier recevoir son Gérard de la pire compromission alimentaire?

Parler de talent n'est pas nécessairement oublier le travail accompli, ça rentre évidemment en ligne de compte mais comme partout. Alexandre Astier est un excellent compositeur et musicien, mais sans le Conservatoire et son cortège de rabâchages théoriques ultra-barbants, ils seraient comme tout le monde une bouse en musique, parce que c'est le travail qui lui a permis d'arriver à ce niveau de technicité et de connaissances.
Et c'est là tout le talent des vrais artistes : celui d'avoir pu être ce qu'ils sont par le travail. Pas par un simple travail, mais bien par un travail acharné et continu sur de nombreuses années, et l'on est bien peu à pouvoir le faire. Voilà le talent des artistes.

Là où je ne suis pas d'accord avec toi Bender, c'est que la télévision n'a pas pour fondement idéologique de faire de l'argent. C'est d'abord un moyen de divertissement, ce n'est qu'après que la possibilité de faire de l'argent avec cela, et toutes les techniques qui ont été mises en oeuvre par la suite, ont été inventé et appliqué.
Dès lors qu'on a ouvert le capital de plusieurs chaînes dans les années 80, divertir ne devenait plus une priorité : c'était la rentabilité qui était élevée au rang de principe fondamental, ce qui n'était pas le cas au début.

Cela ne s'applique d'ailleurs pas qu'à la télévision : la radio est aussi concerné. La radio aussi informe, divertit et racole, si possible les 3 en même temps, pour la même raison que pour la télé. Idem pour la presse. A partir du moment où faire de l'argent devient le centre de l'existence d'une activité, on va chercher à en faire toujours plus pour dégager de plus en plus de bénéfices.

C'est juste le principe de base du capitalisme, ceux qui ne sont pas d'accord avec ça peuvent bien choisir de partir en terre inconnue mais ça ne changera pas ces principes.

A un moment donné, la télévision, et les médias en général, tomberont dans un tel état de déliquescence intellectuelle qu'il y aura un sursaut de la masse pour désapprouver toute cette politique de capitalisation du divertissement. Ça peut passer soit par une renversement (mais on est plus en 68), soit par le fait de soutenir massivement une oeuvre de qualité qui va justement à contre-courant de ces principes-là, même si elle s'arrange parfois avec le système.
Il ne se passe rien d'autre avec Kaamelott que cela. Que n'a-t-on vanté la fraîcheur et le renouveau que cette série apportait au PAF et au cinéma français?

Tu marques plus qu'un point là Askelon, tu as assez bien résumé la situation.

Cependant, s'il est vrai que ce n'est pas une perte réelle, mais un manque à gagner, la contrefaçon empêche des productions à budget plus restreint que Kaamelott de vivre et de se développer d'avantage, car la part de bénéfices qu'elles reçoivent lors de la vente d'un produit diminue d'autant plus que la contrefaçon se généralise.
De fait, il est légitime pour un artiste de se sentir voler son travail.
Je ne dis pas (plus) que le téléchargement est du vol puisque légalement ce n'est pas le cas et que tu nous l'as si justement fait remarquer, mais que c'est ainsi que c'est perçu par les ayant-droits, certains par tentative de diabolisation, d'autres par réelle inquiétude concernant leur devenir.

Alexandre Astier est lui-même, on ne va pas lui demander de se placer de notre point de vue extérieur. Dès lors, c'est légitime et compréhensible de faire une analogie, maladroite, puisque la perception du délit est la même dans les deux cas, même s'il s'agit de deux délits différents.

Petite aparté : je ne trouve pas que la contrefaçon soit punie plus durement que le vol, pas dans les textes en tout cas. Quand on se prend (à raison) 3 ans de prison, qu'on doive payer 45 ou 300 000€ ne change pas fondamentalement les choses. Ce n'est pas plus dur, c'est plus compliqué, ce n'est pas la même chose.
Mais, dans les faits, il est évident qu'on dépense beaucoup plus de moyens dans la lutte contre la contrefaçon car elle implique des intérêts économiques et commerciaux que n'offre pas, ou peu, le vol à la personne.

Les musiques de film font découvrir de super trucs, pas toujours en rapport avec la pub d'ailleurs.

Un exemple concret : les téléviseurs bravia, on se souvient tous de la pub avec des balles de couleurs qui rebondissent dans les rues de Sans Francisso. Et bien voici la musique de la pub http://www.youtube.com/watch?v=oP5J4W5GQ3w qui est une reprise de Jose Gonzalez.
ET bien grâce à cette pub j'ai pu découvrir cet artiste, puis Nick Drake, puis les Kings of Convenience et tous ces artistes de folk qui rythment chacun de mes voyages en voiture depuis plusieurs années.

Donc oui, les pub avec des musiques super servent à quelque chose ;)

Le téléchargement, illégal, c'est du vol car c'est un produit que l'on a obtenu sans donner les rétributions attendues. Mais le téléchargement ne tuera jamais les grosses sociétés de production qui auront de toute façon assez pour amortir le coup des pertes. Non, le téléchargement tue littéralement les petites productions, les talentueuses comme les pourries d'ailleurs. Sans la vente des DVD, je suis persuadé que la saison 1 de Hero Corp aurait été déficitaire, c'est pour cela que ça n'a été édité qu'à quelques milliers d'exemplaires au départ et réédité plusieurs fois par la suite.
De fait, étant du vol, l'image la plus simple à utiliser est celle d'un produit de tous les jours, comme ce qu'est devenu le téléchargement aujourd'hui, celle du pain s'est imposée, il l'a d'ailleurs réutilisée plus tard. En parlant de vol, je pense que pour comprendre ce qu'Alexandre Astier voulait entendre par là, il faut non pas considérer la chose du point de vue du voleur comme tu l'as fait Keltan/Askelon, mais il faut se placer du point de vue du volé, du boulanger et de l'artiste, car c'est en cela que leurs situations sont similaires, et bien évidemment que la personne qui vole un pain n'a pas les mêmes motivations que celle qui télécharge un morceau ou une série.
Le téléchargement est utile pour se faire une idée du produit : si c'est naze, on ne fait rien, si c'est bien on achète et les problèmes sont réglés.
Donc, à mon avis, ce qu'il a dit à ce sujet dans l'émission des Grandes Gueules n'est ni absurde ni insensé, c'est simplement un constat fait par quelqu'un qui est volé, d'une certaine manière. Je ne suis pas à sa place, mais je ne suis pas sur que Mary, que tout le monde connait ici, prenne aussi bien que certains l'idée qu'on obtienne les fruits de son travail sans lui donner les rétributions auxquelles elle a droit et qu'elle mérite. Comme disent Urgan et Venec "Tout travail mérite salaire."

Maintenant, je suis à 300% d'accord avec vous : Alexandre Astier n'a pas grand chose à faire sur un plateau du type de Ce Soir Ou Jamais, c'est avant tout un homme, extrêmement brillant, que j'admire plus que tout certes, mais un homme quand même qui n'a pas le niveau culturel et théorique moyen des intervenants de cette émission. C'est d'ailleurs étrange qu'il y ait participé car, d'ordinaire, Ce Soir Ou Jamais reçoit des intervenants en dehors de toute promotion.
Mais il est évident qu'Alexandre Astier paraissait décontenancé par les propos et les polémiques tenus, ce n'est tout simplement pas en parlant de problèmes économiques et budgétaires qu'il est le plus intéressant mais bien évidemment lorsqu'il se met à parler de choses qu'il connait : l'éducation, le pouvoir, l'argent, le fruit du travail accompli, les histoires que l'on raconte aux gens,...

C'est dans ces moments-là qu'il est le plus passionnant car il apporte, le plus souvent, un nouveau regard sur une situation connue, et je ne me lasse pas de regarder encore et encore ces moments, quels qu'ils soient. En revanche, ce n'est pas le cas lorsqu'il se lance dans des sujets qu'il ne maitrise pas comme la politique ou l'économie, et ces moments-là sont moins intéressants pas tant parce qu'on peut l'y voir mal à l'aise ou en difficulté que parce qu'il ne m'apporte rien que je ne sache déjà.

Disons-le clairement : je fais partie de ceux qui "idolâtrent" Alexandre Astier, qui cherchent, avides, la moindre de bribe de paroles pour en retirer tout ce qu'il y a d'intéressant (au milieu du flot de redondances inhérent à toute promotion). C'est sans doute dangereux, c'est sûrement aveugle par moment, mais c'est comme ça, et je l'assume à 200% ("200 parce qu'on est deux, inside's, parce qu'on est toujours à l'intérieur") .

Ceci dit, même après l'avoir revu 25 fois, et ce n'est pas une image, ça me laisse toujours cette impression désagréable de vanité (le sens vain, pas vantard encore que dans la gestuelle...). C'est-à-dire que les 3 ont échangé, débattu autant qu'ils ont pu mais au final, cela n'a pas apporté plus de chose que de conforter tout le monde dans ses opinions : les fanatiques, les gourdasses, ceux qui critiquent avec virulence Alexandre Astier tout comme ceux qui s'en carrent comme leur énième cours d'arts plastiques.
De fait, la remarque d'Alexandre Astier au sujet de la mise en avant de la médiocrité, et son désir de voir autre chose à la télévision, n'ont-ils pas plus fait avancer les choses que les arguments à 2 francs 6 sous de ces femmes qui ont exploité et été exploité par le système. On n'a pas de prise sur les cons, ils sont par certains aspects trop basiques pour que quoi que ce soit fonctionne, la moquerie comme l'agression, la pirouette comme l'injure.
Du coup, tout ceci a été vain, d'où gavage.

Cela étant, la présence d'Alexandre Astier peut paraitre dérangeante, car en apparente contradiction avec ce que l'on considère être sa pensée. Mais l'on oublie (pas tous heureusement) que la télé, c'est un support mais également un système, et que par conséquent on doit s'arranger avec ce système sur certains sujets pour s'en affranchir sur d'autres. La promotion, on peut difficilement s'en affranchir, les conseils de production sur ce qui marche et ne marche pas en fonction des courbes d'audience, on peut s'en affranchir si ce que l'on fait est de qualité et si ça rapporte suffisamment pour qu'on nous foute la paix.

Car tout le problème est là : tant que quelque chose rapporte, on ne voit rien à y redire, ce qui n'est pas le cas lorsque les choses se gâtent malheureusement. Et Kaamelott, par chance, allie talent ET rentabilité et c'est pour cela que c'est arrivé à ce niveau de notoriété : parce que ça a concilié les deux. La rentabilité sans talent s'essouffle ou se pare de chimères qui ont les atours du talent mais qui n'en sont qu'une version clonée, un ersatz dégénéré, le talent sans rentabilité est voué à l'anonymat. Qui connait ici Nick Drake? Personne (ou presque). Et pourtant c'est une influence majeure de la folk, et de la musique anglo-saxonne en général. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

Mon opinion est que, dès lors que ce que l'on aime, c'est raconter des histoires, et qu'on nous raconte des histoires qui nous transportent, les choses qui n'en racontent pas, ou peu, ont moins d'intérêt et ne nous atteignent pas. C'est lorsque la médiocrité se pare de valeurs et de morale que cela devient grave, car alors ces choses-là se mettent à raconter une histoire. Et c'est cela qui, à mon sens, déplait à Alexandre Astier notamment, mais surtout à tous ceux que la télé-poubelle post-Loft-Story horripile.

Enfin, je finirai par dire que la contradiction, de ces femmes-là comme de ceux qui peuvent critiquer Alexandre Astier, est importante et nécessaire car elle nous force à réfléchir sur nos convictions passées, sur comment accorder un discours qui se tient avec une pensée ancrée, et sur ce que l'on aime vraiment, et dans Kaamelott, et chez Alexandre Astier.

Je compte bien me le taper avant la fin de l'année^^

Pour revenir au sujet initial, c'est vrai que ça fait quelque chose de voir cette hagiographie et de constater tout le chemin parcouru depuis 7 ans. Et je suis sidéré par l'exactitude des prédictions de ce journaliste, vu qu'on a son nom, faudrait tacher moyen de le harceler pour qu'il nous balance des news, quitte à utiliser la torture ^^

PayPal, ça marche ou pas? Et les chèques cadeaux pour noël?

Effectivement, si c'est ton métier, c'est déjà moins galère.
Mais même si faire des pâtés de sable était mon métier, je sais pas si me taper 70 000 pâtés à faire serait moins galère^^

Car c'est là la réalité des choses : Internet avait prédit le succès d'Alexandre Astier!
J'en veux pour preuve une (très) vieille hagiographie d'Alexandre Astier datée du 29 Septembre 2003 et réalisée par le site Lyon People.
Si cette date est exacte, ce serait, de mémoire, la plus vieille apparition du nom d'Alexandre Astier sur la toile. Cela étant, ma mémoire étant extrêmement... on va dire pourrie, cela est bien évidemment "à prendre avec des circonflexes"
Dans cette hagiographie, donc, l'on voit le journaliste nous parler du "nouveau De Funès" qu'il espère voir réussir après le tournage de Dies Irae.

Quand Internet se la joue Prisca, c'est à voir ici et maintenant!


PS: je suis juste en extase mystique devant le BBCode du forum, qui est quand même vachement mieux foutu que l'ancien, je tiens à le souligner.

Ah mais ce mec est vraiment un dieu alors?
Parce que non content de se taper les trucs informatiques les plus chiants au monde, il trouve quand même le temps, en été, de se taper la route de Compostelle, pas de problème tout va bien ^^

Mon cher Bender, détrompez-vous, je ne suis pas manchot...
Voilà
^^

Merci pour le transfert Keltan (je crois que je m'y ferai pas à askelon) et je souhaite conserver Reevacks, Elphin je l'avais choisi parce que j'avais (déjà) eu des problèmes pour m'inscrire la première fois, une histoire de hotmail il me semble.

Et bravo aux modos pour leur gros gros taff de transfert de messages c'est juste hallucinant : 70 000 messages à 5, 14 000 messages par personne, juste ça ^^

Bon dieu que l'informatique a le don de m'énerver quand elle e fait pas ce que je lui demande.
Ou je suis manchot avec un pc, ou je suis con...
Toujours est-il que je n'arrive pas à me réinscrire, d'où le gavage en fait.

Je suis Reevacks, anciennement Elphin, et en dépit de mes efforts les plus sincères, je n'arrive ni à me reconnecter avec mon ancien pseudo, ni a en créer de nouveau "avec la même adresse e-mail" comme spécifié en gras, bleu, et police 12 lors de l'inscription...
Gavage je vous dis

Bref, ravi de revenir sur ce cher forum, en dépit de ce fucking problème de connexion, avec une interface améliorée et une administration au taquet!!!

Que tout ceci ait été fait dans le plus grand secret est plutôt une bonne chose, cela n'aurait pas manqué de jaser sur le pourquoi du comment de la méthode à adopter pour éventuellement envisager qu'un jour peut-être, il puisse être réalisable de commencer à concevoir un transfert de forum.
Discretion efficacité, "ni vu ... ni connu" disait ce cher Venec, il n'avait pas tort.

De retour à la maison, c'est bon d'être chez soi

Bonjour Nicolas Gabion,
J'aurai aimé savoir quel était votre vision du métier d'acteur (de théâtre comme de télévision et de cinéma) ?

HAHA Ah la loose. Ce n'est pas la situation qui me fait rire mais la façon dont tu l'as énoncé, avec toutes ces possibilités qui s'offrent à ta descendance.
J'espère qu'il ne te fatiguera pas trop, et je te souhaite un prompt rétablissement.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB