Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a ses arrangements avec la milice. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Le rêve de Lancelot lorsqu'il voit Arthur mourir en replantant l'épée, c'est Méléagant qui lui a "transféré", la preuve : il sait de quoi il a rêvé.

C'est sans doutes la même chose pour Lancelot (et peut-être Arthur..) dans le dernier épisode du Livre VI.

On m'a dit que l'air bête/naïf que j'ai sur cette photo me donnait des airs de Perceval, la classe. 8)

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
1297120401.jpg

Timeo libri rex aguitur, ça veut rien dire, mais c'est ce que j'ai trouvé de plus… aigre !

A force de chercher la poulette, Kadoc va finir par trouver le Graal, c'est mathématique. Même si c'est pas une science exacte.

Moi je vois deux options : Soit bien évidemment Perceval -pour faire comme dans la légende- et parce qu'évidemment ça expliquerait sa destinée, cela permettrait également à Percy de finalement obtenir le respect de chacun. Je vois bien également ce Perceval accompagné par Bohort (mais ça ça n'engage que moi dans la mesure où il est mon personnage préféré).

Autrement, pour faire quelque chose d'assez épique, je vois bien Arthur face au Graal, accompagné de Lancelot qui arrivait au même moment, un duel sans merci pourrait ainsi commencer. *-*

Pour moi, la plus sexy c'est la Dame du Lac (dans le Livre V), la peau bronzée et une coiffure rousse magnifique. *O*

A part elle, Démétra évidemment, sa voix est tout bonnement magnifique, et puis Mevanwi dans le livre VI. *o*

Quelque chose d'autre m'a marqué dans le livre V. En effet, Arthur dit se faire de la bille pour ce qui est arrivé à Lancelot, il demandera même à Guenièvre si celle-ci a déjà vu en personne l'homme noir que Lancelot s'imaginait. Or, lorsque la Dame du Lac, affolée, s'écrit à Arthur que Lancelot est toujours en vie, et qu'il est accompagné d'un homme en noir effroyable, Arthur semble vraiment ne pas y prêter attention du tout et ne cherche même pas à en savoir plus..

Kaamelott - Livre V - Le Périple.

Vénec prétends ne pas pouvoir causer du tord à Yvain et Gauvain sur leur chemin sous prétexte qu'il travaille pour "le papa et l'tonton", on comprends par là que Vénec ne peut attaquer Gauvain car il travaille pour son père le Roi Loth, et que cela nuirait à ses affaires.

Or, dans le premier épisode du Livre, cela n'empêche pas à Vénec et sa troupe de s'en prendre au Roi Loth lui-même.

Cette scène finale est mythique. Jusqu'à ce qu'on remarque un ventilateur supposé être caché derrière une plante.

Dur dur comme question.

Impossible pour moi de prendre une décision. Mes Duos préférés sont ainsi :

Perceval et Karadoc, oui bon évidemment, leurs entraînement, leur botte secrète, leur quête démunie de danger qu'ils n'arrivent tout de même pas à réaliser.

Perceval et Arthur également. J'adore la relation qu'ils entretiennent, ce sentiment d'admiration que Perceval vout à son roi et le fait que Perceval soit le "chouchou" du fils Pendragon malgré toutes les conneries qu'il dit et fait.

Arthur et Léodagan, leurs infinies disputes et leurs remarques sarcastiques (voir l'épisode où Merlin les rends aveugle) sont souvent à mourir de rire.

Yvain & Gauvain, les petits pédestres dont un au lion.

Merlin et Elias, les disputes éternelles et l'enchanteur qui s'amuse à humilier l'autre, ce duo dure du premier livre au dernier et est l'un de ceux qui m'a le plus fait rire (notamment grâce à l'incompétance total de Merlin et du désir qu'a Elias de s'enrichir.

Arthur et Lancelot, la relation chaotique, je ne l'aime pas parce qu'elle me fait rire (quoi que dans les premiers épisodes c'est plus dans ce ton là) mais parce qu'en dehors de la haine et de la jalousie que Lancelot éprouve envers son roi ; Arthur aime son ancien bras droit et s'inquiète pour lui lorsque tous le monde le croit mort.

..

C'est pas faux.

Salut a tous, je reviens de trois semaines de vacances et SURPRISE !!!
Plein de petits scenarii et de petit nouveau. Que de lecture. Vous avez tous du talent.
L'idée d'Alexendre est vraiment bonne car on commece a s'y perdre avec tous ces scenar

Le petit nouveau, assez court, mais bon qu'en pensez vous?

L’Heritier

Arthur déjeune seul avec Guenièvre et Yvain

Arthur : ils sont pas là vos parents aujourd’hui.

Guenièvre : non ils sont chez ma tata en Carmélide, elle est gravement malade, je pense même qu’elle va mourir, pauvre tata.

Arthur : Et vous ? Vous êtes pas allé à son chevet.

Guenièvre : Ben non, ma place est auprès de vous.

Arthur : Auprès de moi ? Mais pour quoi faire ?... Ah je vois vous vous entendiez pas très bien avec votre tante c’est ça ?

Guenièvre : Si si très bien, mais comme elle va mourir c’est plus pareil.

Arthur : Ah, vous l’aimez moins? vous avez peur des gens qui vont mourir ?

Guenièvre :Ben c’est un peu ça…

Yvain : Non mais j’comprends, c’est un peu comme les guêpes, on sait jamais quand elles vont se manifester.

Arthur : Pardon ? Mais qu’elle rapport avec les guêpes ?

Yvain : Et ben les guêpes si elles vous piquent, on peut mourir j’vous f’rait dire.

Arthur : Et alors, et les vieux…

Yvain : Comment ça les vieux, je vois pas le rapport.

Arthur : Bon ça va laissez tomber. Mais et vous, vous avez aussi peur des vieux qui vont mourir ?

Yvain : Non, non, moi c’est juste que j’en ai rien a taper.

Arthur : Ah ?

Guenièvre : Oh ben c’est pas très gentil.

Yvain : ouais mais n’empêche, j’en ais rien à taper.

Arthur : Eh ben entre celle qui a peur des vieux et l’autre qu’y en a rien à taper. Heureusement qu’y a vos parents pour sauver le coup et aller
voir votre pauvre tant en train de crever.

Guenièvre : Oh mais y s'en foutent aussi, ce qui les interessent c’est surtout l’héritage.

Vain : Ouais c’est aussi pour ça que je veux pas y aller.

Arthur : C’est-à-dire ?

Yvain : Je refuse de soutenir une cause qui consiste a détrousser les faibles dans l’indigence la plus complète dans le seul but d’enrichir sans
terme ni profit sa propre personne.

Arhur : Ah ouais carrément.

Perceval entre et s’assieds

Perceval : Ah Sire, ça me fait plaisir de vous retrouver, faut que je vous raconte ce qui m’est arrivé.

Arthur : Ca peut pas attendre ?

Perceval : Non, regardez ce que je ramène. Il sort de son sac un coffre rempli de pièce d’or.

Arthur : Mais c’est magnifique ça Perceval, racontez moi.

Perceval : J’étais à la taverne.

Arthur : Tiens donc comme c’est original. Et alors ?

Perceval : Ah non, non, non, je m’suis gouré, en fait je rentrais chez moi, j’arrive dans mon village comme à l’accointance.

Arthur : Comme à l’accoutumé.

Perceval : Ouais c’est pareil et là j’vois bien qu’y a quelque chose qui a changé, ça ressemble plus du tout à mon village. Alors je m’suis dit ou les
villageois ont tout changé depuis la semaine dernière, mais là c’est carrément chaud vu que si on compte les routes pavés  à refaire et les tours
à l’entrée sachant qu’y en a 7 avec mettons un jour par tour, ça nous donne un total de 7 jour pour tout changer alors en une semaine c’est carrément impossible.

Arthur : Oh,oh stop, on en a rien à péter de vos suppositions. Venez en au faits.

Perceval : Voilà, alors je me dit soit c’est ça, soit c’est qu’en fait je suis pas du tout dans mon village.

Arthur : Et alors ?

Perceval : Ben j’étais pas du tout dans mon village, je demande à un vieux, enfin, je dis un vieux, mais il était pas vieux, c’est juste pour que ce
soit un peu plus classe…

Arthur : parce que c’est classe les vieux, c’est plus mystérieux ?

Perceval : Si, si c’est pour ça que c’est classe.

Arthur : Ouais enchainez.

Perceval : et la devinez ce qui me dit le vieux, j’étais en Carmélide.

Arthur : En Carmélide, mais c’est carrément à l’opposé du pays de Galles, comment vous avez fait pour vous retrouver là bas ?

Perceval : Ben c’est que j’avais pas pris de carte.

Arthur : Je croyais que vous y compreniez rien aux cartes.

Perceval : Ouais justement, c’est pour ça que j’en ai pas pris.

Arthur : Ok et alors, le coffre vous l’avez trouvé ou.

Perceval : Ben j’ai vu un château alors comme y faisait nuit, j’ai décidé d’aller demander l’acide .

Arthur : L’acide ? ….Ah l’asile.

Perceval : Ouais voilà, l’asile.

Arthur : ……ETTTT ?

Perceval : Y avait pas un rat dans ce château, sauf une vieille.

Yvain : C’est vrai que ça fait hyper classe de rajouter des vieux tout le temps.

Perceval : Non mais c’était pas un vieux, c’était une vieille et cette fois c’est vrai. Elle était à deux doigts de crever celle-ci.

Arthur : Et ?

Perceval : Et elle m’a dit prend ceci noble chevalier, mon frère va venir, c’est un salaud, je préfère que tu le garde.

Guenièvre : et alors ?

Perceval : Ben je l’ai gardé. Vous voyez.

Guenièvre : Mais c’est l’emblème de ma tati sur le coffre.

Perceval : Après la vieille m’a dit de faire bonne usage, sois disant qu’il lui restait plus que ça.

Arthur : et ben c’est votre père qui va en faire une gueule en rentrant à Kaamelott.

Yvain : Oh Kaamelott.

Guenièvre : Et pourquoi ça ?

Arthur : Faire des kilomètres sous la pluie pour aller voir une vieille en train de crever et se faire piquer son héritage par un crétin qui sait pas
retourner chez lui sans passer par l’Afrique, j’aime autant vous dire qu’on a pas finit de l’entendre

Perceval : et qu’est ce que je fais du trésor ?

Arthur : Vous le mettez dans la salle des coffres et surtout pas un mot à Leodagant.

*noir*

Yvain : et alors la Carmélide ça vous a plut.

Perceval : Ben ça rassemble quand même vachement à chez moi, mais comme si on avait tout changé.

J'adore, c'est vraiment une super série (ça vaut pas Kaamelott quand même mais j'ai bien accroché) avec quelques réf à Kaamelott (bocal à anchois).

Alban Lenoir est super Force Mustang avec sa coupe de cheveu délire.

Bienvenue et puisse tu acquérir de nouvelles techniques de combats à nos côté

Merci de vos remarque, on va essayer d'inover la prochaine fois
:)

En voilà un petit pour la route, je l'ais écrit assez vite, mais j'ai fais attention aux fautes d'orthographes, ne soyez pas trop dur svp. :)

Arsenic et vieilles dentelles

Arthur et Perceval sont dehors sur un banc.

Arthur : Perceval, mais pourquoi vous pensez que je vous aime pas

Perceval : Mais vous passer votre temps à me suspendre devant tous le monde.

Arthur : Vous quoi ?.......ah…… vous reprendre.

Perceval : Voyez qu’est ce que je vous disais.

Arthur : mais on est pas devant tous le monde là y a personne

Perceval : Y a personne, mais comment vous voulez dire ? Et nous deux ?

Arthur : Bon alors stop, vous allez pas commencer.

Perceval : Mais c’est trop tard, j’ai déjà commencé, ça fais une heure qu’on discute.

Arthur : Bon alors ça deviens carrément débile, j’me barre.

Arthur se lève et Yvain arrive en courant.

Yvain : Sire, Sire…………………………..Sire,Sire.

Arthur : Ben quoi qu’est ce qu’y a ?

Yvain : Sans blague, j’sais pas si je l’ais déjà dis mais les arrivées comme ça, c’est quand même
trop la classe quoi.

Perceval : Ouais c’est vrai, ça fait comme une sorte de plénitude.

Yvain : Ah je sais pas, moi la plénitude j’ais toujours cru que c’étais l’endroit ou on rangeait la
nourriture pour les moutons.

Perceval :Mais non la plénitude c’est une chose qui réfléchit la lumière, sans pour autant accaparer les autres de son affluctuation.

Yvain : Ah d’accord. ……………………………..Mais euh quel rapport dans ce contexte.

Perceval : Ben si votre arrivé là on aurait dit une sorte de plénitude.

Arthur : Est-ce que ça serait trop vous demander que de fermer vos mouilles bande de débiles.

Yvain : Oula ça gueule vachement ici.

Perceval :  Non, mais c’est pour moi, c’est normal, il m’aime pas.

Arthur : Mais je … Bon allez stop. Qu’est-ce que vous vouliez de si urgent vous ?

Yvain : Ma mère et sa tante vienne d’arriver.

Arthur : Pardon ? Mais j’en ai rien à foutre, votre mère elle est la les trois quarts de l’année vous allez pas me prévenir à chaque fois qu’elle descend d’une charrette ou qu’elle se casse un ongle.

Yvain : Non, pardon, votre mère et votre tante vienne d’arriver je les confonds toujours.

Arthur : Vous les confondez toujours avec qui ?

Yvain : Ben avec ma mère et sa tante.

Arthur : Ah parce que vous connaissez la tante de Perceval vous.

Yvain : Ben oui, c’est bien la femme du chevalier Pigru.

Arthur : Mais pas du tout…

Perceval : Si si je crois qu’il a raison…..Ah mais non, ça c’est la cousine de Lancelot.

Arthur : Parce qu’il a une cousine Lancelot ?

Perceval : Ben oui c’est pas elle qui est parti avec lui dans la forêt avec des cochons et le placard
de la cuisine.

Arthur : Non, mais ça c’est la mienne de femme et c’est quoi cette histoire de placard.

Perceval : Ben je sais plus exactement. Mais vous devriez y aller parce que ça à l’air urgent.

Arhur : Non, parce que je peux pas blairer ma tante.

Caradoc arrive en marchant.

Arthur : Ben qu’est-ce que vous foutez là vous ?

Caradoc : Ah Sire je viens vous prévenir que votre mère et votre tant sont là pour vous voir.

Arthur : Oui, mais je sais, Yvain viens de me le dire.

Caradoc : Oui je sais, on a fait la route ensemble.

Yvain : Ouais et c’est pas pour me la p’té mais mon entrée elle était quand même vachement plus tard.

Arthur : Mais vous avez fait la route ensemble et vous arriver 2 plombes après vous?

Caradoc : Ben oui comme on passait devant la cave, je m’suis dit : tiens tu va aller j’ter un coup
d’œil à l’affinage de tes fromages de brebis. Et après j’ai senti qu’y avait une sorte de cake, tout seul,  alors dans le doute je l’ai bouffé et j’en ai même donné un bout à Bohort.

Arthur : Comment il était avec vous ?

Caradoc : Ben oui il voulais m’accompagner jusqu’ici mais il a pas du supporter le voyage à peine
elle avit avaler un bout de cake. Boum, il est  partie en courant.

Arhur : Bizarre.

Merlin arrive fier de lui.

Merlin : Ah Sire, je vous cherchais, j’ais enfin fabriqué le gâteau empoisonné que vous m’aviez
demander.

Arthur : Ah , et sans blague, vous avez réussi.

Merlin : C’est sur, mais pour plus de prudence je l’ai laissé dans les caves. Ah ça y a pas plus
mortel, ça vous défonce un mec en moins d’une minute.

Arthur : Ah bon, ça me rassure, parce que je voulais l’envoyer à un chef de clan qui….Caradoc, venez voir.

Karadoc : Quoi Sire ?

Arthur : Répétez moi ce que vous avez mangé tout à l’heure.

Karadoc : Ben une espèce de cake tout vieux, douteux, caché derrière une commode, dans le
doute , je l’ai bouffé.

Merlin : Ah mais non mon cake empoisonné.

Arthur : Ben pas tant que ça apparemment.

Merlin : Mais si regarder ce que j’ai mis dedans…(il sort une bouteille de sa poche) de l’extrait de
…ah mais non, merde, j’me suis gouré, c’et de l’huile de Ricin, ça tu pas mais ça donne la chiasse
pendant une bonne semaine. Mais ça à l’air d’aller vous .

Caradoc : Ben oui, mais moi je suis immunisé parce qu’une foi…

Arthur : Non, non c’est bon

Perceval : Un gateau qui donne la chiasse, y avais certainement des pruneaux dedans, je m’souviens qu’une fois…..

Arthur : Non,non mais c’est bon j’vous dis, fermez là. Bon alors, Merlin vous m’en faite un autre et
vous faites attention à pas vous tromper. Et si vous pouviez en faire un autre, on le servira au
dessert demain.

Merlin : Ah mais attention, hein ? Si je réussi ça va être super dangereux.

*noir*

Arthur : Oui, mais demain, c’est particulier, je dîne seul avec ma tante.

CLAP CLAP CLAP
Bravo pour le speach d'entrée et Bienvenue ici.

provencalegaulois a écrit :

Karadoc : bon, vous êtes prêt, Yvain allez y !

Gauvain prends le gourdin direct sur le crane

Percval : mais vous avez merdé quoi là !

Yvain : je vois une lumière blanche

Gauvain : qu’ai-je fait misérable que je suis !

Perceval : mais c’est rien, c’est comme ça que sa rentre , mais il c’est passé quoi ?

Yvain : ben des qu’il a levé son truc la, j’ai fait un pas sur la gauche et après…non mais c’est trop dangereux votre truc !

Perceval a Gauvain : et vous, vous avez fait quoi ?

Gauvain : et bien j’ai fermé les yeux et j’ai frappé !

Perceval : ah ouais,  du coup, ça sert à rien de faire une esquive prématurée !

Karadoc : et ouais, en fait on vient d’inventer une nouvelle technique, la frappe aveugle !

Percvela : ben voila, c’est tout con, alors, ca vous la coupe ça, vous venez apprendre un technique et on en invente une nouvelle !

Karadoc : allez, on va perfectionner la technique de la frappe aveugle !

Gauvain : ne nous en voulais pas, mais….nous devons rentrer, un affaire urgente a régler !

Yvain : ah mais carrément, je vois flou quoi, avoir les yeux dérégler , c’est possible ?

Pas mal, mais moins drôle que les précédents.
Tu confond ici une fois de plus Yvain et Gauvain

Sois bien sur le bienvenue parmi nous jeune ami.
Soit le bienvenue dans le meilleur forum sur Kaamelott  et n'ait pas peur de passer pour un gros tagazou.
:p

J'ai jamais entendu que la quête du Graal serait fini en cinquantes minutes.
Dîtes moi si je me trompe mais d'après les bonus du livre V. On apprend qu'un épisode de 50 minutes du livre VI poursuivra le livre V pour rebondir sur la trilogie basée sur la quête du Graal. Et je pense que c'est logique que la quête du Graal soit la partie adaptée au ciné non?

Pas mal du tout on retrouve bien l'ambiance habituelle des repas.
Par contre tu as encore confondu Gauvain et Yvain, je pense que c'est Yvain qui est présent ici.

Moi je les trouve sympa ces pubs, je préfère voir notre bon roi dans la pub pour WoW que pour du jambon ou de la lessive :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB