Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui fait tenir un balai en équilibre sur le pif !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Coco a écrit :

Oh, cool ! :o C'est aussi bon ? :)

Je sais pas, j'en ai pas encore acheté, je vous tiendrai au courant !

Coco a écrit :

De mon côté je pense que comme tous les ans, je vais me laisser aller à la viande. J'ai pas l'énergie (ni l'envie) de me prendre la tête à trouver une idée de plat végé qui plaise à tout le monde (t'façon là c'est trop tard), et pas envie de me priver devant les plats alléchants qui seront donc devant moi... Je sais, c'pas bien, mais j'fais des efforts toute l'année, je me permets pour Noël. C'est censé être une fête, donc je me fais plaisir. :/ Un jour, peut-être, j'aurais le temps, l'énergie et l'envie de prendre les devants et de gérer un Noël végé. Mais pas cette année.

Pour le côté "efforts d'organisations", je comprends, c'est galère de devoir prendre les choses en main tout ça parce qu'on mange pas comme tout le monde, avec de bonnes chances pour qu'il y ait des critiques, en plus. Heureusement pour moi, je fais pas de grandes réunions de famille !
En revanche, pour ce qui est de "se priver" vs "se faire plaisir"...je suppose que t'en es pas rendu au stade où tu ne vois que du cadavre dans la viande et où ça te semble inconcevable d'en manger (ou peut-être que tous les végétariens ne finissent pas par la voir comme ça ?). En ce qui me concerne, ça serait le fait de devoir manger de la viande qui me demanderait un gros effort :b Mais j'ai pas le même rapport à d'autres types d'aliments, comme les gâteaux contenant du lait/des oeufs qui, eux, ne me dégoûtent pas, sans doute parce que ça se voit pas qu'il y a des produits animaux dedans.

Dans le topic "Des nouvelles du monde", Coco a écrit :

(au hasard, je pense que sortir du capitalisme (pour aller vers autre chose de mieux, évidemment, c'est toujours ce qui est sous-entendu) pourrait trèèès grandement aider les luttes écologistes et anti-spécistes. ^^ Au hasard. :p )

Je verrais plutôt la chose dans l'autre sens, en fait. Le capitalisme, c'est pas un truc qu'on peut "abolir" comme on a pu le faire avec la peine de mort, le droit d'aînesse etc donc si on laisse tomber le capitalisme, c'est forcément parce qu'on passe à autre chose, et tout dépend de ce vers quoi on décide d'aller. Quand on va vers l'écologie et la prise en compte des intérêts des animaux, c'est souvent au détriment du capitalisme, en effet. En revanche, on peut très bien abandonner le capitalisme sans promouvoir l'écologie et l'anti-spécisme, en ne se concentrant que sur les intérêts humains. Globalement, dans les luttes socialistes/communistes/ouvrières, j'ai pas souvent vu mention des droits des animaux. C'est même parfois considéré comme un truc de bourgeois bien-pensants.

Dans le même topic, Agloval a écrit :

Je pense que ce n'est pas une question de capitalisme mais de démocratie. Quand on n'est pas en démocratie, par exemple sous Staline ou à Cuba, on n'a pas de liberté (en particulier on a un Internet sous surveillance, comme en Iran ou en Chine où des gens ont été emprisonnés voire pire suite à des propos sur Internet). En démocratie, on a tendance à choisir le capitalisme parce que le capitalisme a besoin, à la base, de liberté. Mais quand il devient trop fort, il tend vers une dictature. Une dictature d'un genre un peu particulier : invisible, indétectable, avec personne contre qui se révolter (car elle nous manipule). Je crois que le processus vient de se mettre en marche, et ce qui se passe avec Internet aux États-Unis va dans ce sens.

C'est peut-être juste une formulation maladroite de ta part, mais à te lire, on dirait qu'il y a une division très binaire entre les pays "où on a de la liberté" et ceux "où on n'en a pas", ce qui me semble très caricatural. D'autant plus que ce que tu dis sur l'excès de capitalisme s'applique aussi à l'excès de liberté : si à Cuba, en Iran ou en Chine, Internet est trop surveillé, aux Etats-Unis en revanche il est très difficile de faire retirer une vidéo de nous mise en ligne contre notre volonté, parce que la loi ne permet pas à l'Etat d'agir en ce sens sur Internet. Du coup, ça favorise le harcèlement sur Internet et autres pratiques pas jojo.

Aglo a écrit :

Je détaille un peu... Il me semble qu'autrefois, lorsque le capitalisme était le fruit de la démocratie, l'intérêt public primait sur l'intérêt privé, en particulier sur les intérêt commerciaux.

Si on est d'accord pour faire coïncider les débuts du capitalisme avec les débuts de l'industrie, grosso modo, alors ton affirmation me semble assez hasardeuse. Y avait quasiment aucune législation du travail, donc l'intérêt des patrons primait systématiquement sur celui de leurs salariés, et pour ce qui est de la démocratie, le suffrage était censitaire avant 1848. De toute façon, les hauts placés du milieu des affaires ont toujours été assez proches des politiques, donc à mon avis, y a rien de nouveau à ce niveau, c'est juste qu'on est pas très bien informés sur les scandales passés.

Je crois que ça va finir sur le topic des débats cette histoire :b

Ceci dit, sans parler de Staline, hier soir je finissais justement un devoir d'espagnol dans lequel je parlais entre autres du crowdfunding à Cuba, et il se trouve que c'est à la fois un des pays les moins capitalistes et celui où le contrôle sur Internet est le plus fort :b
Je dis pas que c'est la seule alternative, mais c'est assez ironique par rapport à ton message qui insinue que sans capitalisme, Internet serait libre :P Après je veux pas entrer dans un vrai débat, je sais que la réalité est plus complexe que ça, c'est juste que ça m'a fait rire !

Ah ben là d'accord :b
Depuis que je suis vegan, vous vous doutez que niveau chocolats de chocolatier, y a pas grand chose que je pouvais manger. Mais j'ai découvert cette année que la marque Valentino propose un certain nombre de chocolats vegan :
https://www.valentinobelgium.eu/collect … chocolates
C'est tous des chocolats noirs, mais y en a au praliné, aux éclats de noisettes, à la crème...

Moi je fais pas de cadeaux, donc j'ai rien à dire non plus :|

Je pense que pour trancher ce débat, il faudrait connaître la fréquence des appels anonymes infondés. Si les flics se déplacent et que dans 9 cas sur 10, soit y a rien, soit c'est un traquenard et ils se font casser la figure, c'est logique qu'ils finissent par ne se déplacer que quand on s'identifie. En revanche, si les faux appels ne représentent que 5 % des appels anonymes, c'est pas très pertinent de mettre en place cette règle.
Mais là, comme ça, sans idée précise de la fréquence de faux appels, je saurais pas dire si c'est justifié ou pas.

Tu crois qu'il serait amoureux de moi aussi ? :b

681046ManucureNol.png

A part ça j'ai rien appris aujourd'hui, c'est chiant ou pas ? :|

D'après mes souvenirs de l'époque où je prenais le RER, je faisais pas souvent la gueule, parce que le plus souvent, j'avais une place assise et y avait une affluence raisonnable. En revanche, quand il m'est arrivé de prendre le métro aux heures de pointe, c'était une autre histoire... Mais c'est un peu pareil quand on prend le tram en plein centre-ville nantais à 8h du matin un jour de semaine, y a des fois où les gens ne peuvent même plus monter tellement c'est rempli, et c'est pas franchement agréable de prendre les transports dans ces conditions =/

A part ça, j'ai eu mon entretien de stage tout à l'heure, ça s'est bien passé. On a pas encore signé, je dois d'abord poser quelques questions à mon école pour m'assurer que tout est bon de son côté, mais ça m'a l'air bien parti !

On doit habiter dans le même patelin de très haute montagne alors, parce que moi non plus, j'ai pas du tout entendu parler de cette histoire :b
Enfin le nom me dit quelque chose donc j'ai dû en entendre parler mais y a longtemps, et j'ai oublié de quoi il s'agissait depuis :|

Coco a écrit :
Parky a écrit :

(en étant sans doute convaincu que c'est aussi pour son bien à elle, vu qu'effectivement, ça doit pas être facile d'être ouvertement intersexe dans notre société...mais on pourrait considérer que c'est à la société de s'adapter, et pas aux intersexes de se faire modifier leur corps de naissance).

Déjà, effectivement, pour cette histoire de "c'est pas facile", il serait quand même plus logique et plus humain de changer la société que de mutiler des bébés/enfants. Pour faire une comparaison bancale, c'est pas facile d'être homo dans notre société, c'est pas pour ça que les thérapies de conversion sont une bonne idée. :b

Et ensuite, choses très importantes : les mutilations sur les personnes intersexes créent très souvent des problèmes de santé. Et ces personnes sont souvent contraintes à prendre des traitements, notamment des hormones, toute leur adolescence, ce qui est bien moins "facile" que d'être "ouvertement intersexe dans notre société" !

Ah nan mais moi je suis d'accord qu'il vaudrait mieux laisser les personnes intersexes tranquilles au lieu de les opérer à la naissance, je disais juste que les médecins et les parents qui décidaient de conformer les enfants intersexes à la binarité des sexes ne le faisaient peut-être pas en se disant "Aaaah c'est un monstre, corrigeons-ça tout de suite" mais plutôt "Le pauvre, il vaut mieux que ça soit un garçon plutôt qu'un entre-deux, ça sera plus simple pour lui". Un peu comme quand des gens s'opposent à l'homoparentalité au motif que les enfants élevés par un couple homo subiraient les moqueries des autres enfants. A mon avis, ça revient à accepter une injustice au lieu de la combattre, donc je cautionne pas, mais je pense qu'il y a de ça.

Alors moi j'ai pas de CDI (en même temps j'en cherche pas, vous pensez que ça joue ?), mais alors que mes recherches de stage n'avançaient pas beaucoup et que la seule entreprise avec laquelle j'ai obtenu un entretien ne me donnera sa réponse qu'à la mi-décembre (ce qui m'oblige a continuer de chercher en attendant, au cas où), j'ai reçu un appel d'un théâtre à qui j'avais rien demandé mais qui avait reçu ma candidature par un autre théâtre (je cherche quelque chose dans le domaine culturel), qui cherche justement quelqu'un et avec qui j'ai convenu d'un entretien après-demain =D Faut pas se réjouir trop vite, mais affaire à suivre... :P

En général, les personnes intersexes se voient quand même attribuer un genre, masculin ou féminin. Celles qui naissent avec un pénis ou quelque chose qui y ressemble, sont considérées comme des hommes (même si, par la suite, elles n'auront pas tous les caractères sexuels attendus), et celles qui naissent avec un vagin sont considérées comme des femmes. Et dans les cas où on n'arrive pas à trancher, soit parce qu'elles ont à la fois un pénis et un vagin, ou quelque chose qui ne ressemble à aucun des deux, on décide arbitrairement à leur place. Du coup, si par la suite, la personne accepte le genre qu'on lui a attribué, elle est cis.

Après, c'est sûr que si une personne intersexe n'est pas opérée à la naissance et présente ensuite des attributs sexuels masculins et féminins*, y a des chances que la société la qualifie de "ni vraiment homme, ni vraiment femme" et que les termes "cis" et "trans" n'aient pas beaucoup de sens. Mais ça n'arrive pas tellement en France, parce que comme ça perturbe beaucoup les gens de ne pas pouvoir ranger quelqu'un dans la catégorie "homme" ou la catégorie "femme", tout est mis en oeuvre pour la ranger quand même dans une des deux cases (en étant sans doute convaincu que c'est aussi pour son bien à elle, vu qu'effectivement, ça doit pas être facile d'être ouvertement intersexe dans notre société...mais on pourrait considérer que c'est à la société de s'adapter, et pas aux intersexes de se faire modifier leur corps de naissance).

*tiens Coco, là on est justement dans un cas où c'est pas pratique si on a pas de terme pour désigner les deux modalités de sexe dyadiques, d'autant que je sais pas précisément quelles sont les "combinaisons" possibles dans les différents cas d'intersexuation (qui sont assez nombreux et variés, à ma connaissance) donc je peux pas lister les attributs sexuels dont je parle. Tu me diras peut-être qu'au lieu de "masculins et féminins", j'aurais pu dire "des deux sexes dyadiques" justement, mais dans le cas où j'aurais voulu ne parler que d'un de ces deux sexes, j'aurais quand même été embêtée. Bref je répondrai dans le topic des débats, j'ai pas encore eu le temps mais c'est prévu. Là je relevais juste un exemple puisque tu m'en demandais =p

J'ai cru comprendre que c'était le contraire d'intersexe. En revanche, je comprends pas trop pourquoi c'est ce mot-là qui a été choisi... Peut-être qu'avec tout le vocabulaire qui existe déjà pour parler de genre ("binaire", en particulier), y avait plus beaucoup de mots pas encore utilisés.

A mon avis, c'est juste que dans les premiers livres, AA avait imaginé Caïus comme un centurion romain lambda sans envisager qu'Arthur ait pu le connaître à Rome, et quand il a écrit le livre VI, il s'est dit que ça pourrait être intéressant de mettre Caïus parmi les soldats de la milice urbaine même si, comme tu le soulignes, c'était pas très cohérent par rapport à leurs rapports en Bretagne. Ceci dit, il me semble qu'on en a déjà parlé quelque part, et les explications proposées étaient que :
-en Bretagne, tout le monde se vouvoie, donc eux font de même (mais ceci dit, Prisca et Arthur se tutoient, justement parce qu'ils se sont connus à Rome où ils se tutoyaient)
-entre le départ d'Arthur de Rome et l'arrivée de Caïus en Bretagne, ils se sont suffisamment perdus de vue pour ne plus se comporter comme des potes, d'autant qu'ils n'étaient vraisemblablement pas hyper proches à Rome non plus
-Arthur garde plutôt secret son passé à Rome et tient à être considéré comme breton et pas comme romain, donc il n'avait sans doute pas envie de faire savoir aux autres chevaliers qu'un centurion, et donc un représentant de Rome, était son ancien pote de caserne

Coco l'asticot a écrit :

Edit : oups, j'avais pas vu ta réponse, Parky !
"Le Nord, le Sud" "Corps masculin, corps féminin"... J'aime pas, ces conneries...
:p

Ouais je sais, j'aurais dû écrire "corps d'homme cisgenre, ou d'individu non-binaire assigné homme, ou de femme transgenre n'ayant pas subi de chirurgie de réassignation sexuelle, ou de personne intersexuée disposant de spermatozoïdes fonctionnels" et "corps de femme cisgenre, ou d'individu non-binaire assigné femme, ou d'homme transgenre n'ayant pas subi de réassignation sexuelle, ou de personne intersexuée disposant d'ovocytes fonctionnels", mais que veux-tu, parfois, on opte pour la paresse :b

Plus sérieusement, je comprends bien ta volonté d'inclure les personnes trans, mais le problème quand on comprend automatiquement les termes "masculin" et "féminin" en termes de genre et non de biologie, c'est qu'on se retrouve à n'avoir aucun mot pour désigner les individus nés avec des organes génitaux masculins/féminins, et que même l'expression "organes génitaux masculins/féminins" n'a pas de sens puisqu'on pourra répondre que ce ne sont pas les organes génitaux qui font le genre d'une personne. Quand on en vient à dire que les donneurs de sperme peuvent être indifféremment des hommes ou des femmes, c'est peut-être inclusif mais je trouve ça limite absurde, parce que ce ne sont pas n'importe quelles femmes qui peuvent le faire, ce sont celles qui sont nées avec un pénis et des testicules, et ça me semble embêtant de n'avoir aucun terme pour englober tous ces individus nés avec un pénis et des testicules, quel que soit le genre auquel ils s'identifient (et idem pour les individus nés avec un vagin et des ovaires, bien entendu).

"Tous", pas forcément, mais une majorité oui. Après, dans une salle d'hôpital et en sachant que le personnel de l'hôpital est au courant qu'ils sont en train de le faire, ça en dissuade sûrement certains. Mais bon, je parlais en comparaison du don d'ovocytes où, pour le coup, il faut suivre un traitement pour stimuler les ovaires pendant 10 jours puis se faire prélever les ovocytes à l'aide d'une grosse aiguille dans le vagin. Disons que le sperme sort plus facilement du corps masculin et ce, d'une façon qui permet de le collecter, que les ovocytes du corps féminin.

Alors puisqu'on parle de dons, je suis tombée sur une brochure à propos du don d'ovocytes récemment, et je me dis que je pourrais faire ça... D'un côté, c'est un peu contraignant (faut faire des examens, prises de sang, échographies etc pour vérifier qu'on est apte à donner, et le prélèvement se fait à l'hôpital sous anesthésie locale ou générale, c'est plus lourd qu'un don du sang) et ça contribue à la surpopulation :b Mais d'un autre côté, y a un gros manque de donneuses en France, ce qui fait que les gens qui ont besoin d'un don attendent souvent 2-3 ans. C'est très long et pour une femme de plus de 30 ans, ça peut représenter une baisse significative de sa fertilité. Même si je comprends pas bien l'envie d'enfanter, je sais qu'il y a des gens pour qui c'est très important donc c'est quand même un beau geste de les aider, surtout qu'à mon âge je dois probablement avoir des ovocytes au top de leur fertilité (et si c'est pas le cas, au moins grâce aux examens je le saurai).
Ces dons ne sont possibles que dans des centres agréés mais y en a justement un à Nantes, à 15 min de chez moi, donc de ce côté-là y a pas de problème. Bref, je suis pas tout à fait fixée... En revanche, l'idée qu'il y ait des enfants quelque part en France qui aient 50 % de mes gènes sans jamais que je le sache ne me pose aucun souci.

D'ailleurs, du côté des dons de sperme aussi ils manquent de donneurs. Même si, en soi, c'est pas très difficile à donner, il ne doit pas y avoir beaucoup d'hommes qui s'intéressent sérieusement à la question, et là encore, pour les gens qui ont besoin d'un don, le temps d'attente est long. Je sais qu'il y a des gens pour qui les gènes jouent un rôle important dans la filiation, et qui n'ont donc pas envie que des enfants inconnus aient leurs gènes, mais à mon avis il y a aussi beaucoup d'hommes qui seraient d'accord pour donner mais qui ne savent pas qu'on manque de donneurs. A cela s'ajoute sans doute l'image pas très glamour du don de sperme, qui fait que c'est sûrement plus facile de se dire publiquement donneur de sang que donneur de sperme =/

Ouais, je fais une swot* d'ici-là, ensuite on débrief, mais à mon avis le problème c'est qu'on n'a pas assez de facing dans les linéaires. Mon n+1 pense qu'il faudrait carrément envisager un repositionnement mais il faut faire gaffe au risque de cannibalisation. :|

*Les avis sont mitigés pour déterminer si on doit dire "une swot" ou "un swot".

De toute façon, depuis qu'il y a les mails, les sms et autres moyens de communication par écrit, on utilise beaucoup moins les appels, je trouve. Après ça doit dépendre du mode de vie de chacun, mais moi c'est très rare qu'on m'appelle, et quand j'appelle c'est généralement pour :
-parler avec ma famille
-commander une pizza :b
-guider/me faire guider par quelqu'un que je suis censée retrouver quelque part mais que je trouve pas
Et quand on m'appelle, c'est soit ce genre de situation bien précise (typiquement, quand quelqu'un que j'ai invité est en bas de chez moi et veut que je vienne lui ouvrir), soit un faux numéro, du coup je trouve pas ça dérangeant.

Le problème de la joignabilité permanente, ça concerne surtout les gens qui se retrouvent assaillis de mails professionnels alors qu'ils sont en week-end et ne sont pas censés travailler chez eux, ce genre de choses. Mais de toute façon, en tant qu'étudiante, je suis censée travailler aussi sur mon temps libre donc c'est pas plus mal que je puisse recevoir un peu n'importe quand les messages du style "Réunion de groupe mardi à 15h pour bosser le market".

Je pense que c'est comme tout ce qui est nouveau, on peut en faire un mauvais usage, ou bien pester contre les dérives possibles et s'enorgueillir de ne pas manger de ce pain-là (typiquement, les gens fiers de pas avoir de compte FB parce qu'ils ne veulent pas que tout le monde soit au courant de leur vie), ou encore en faire un usage adapté à nos besoins (qui peuvent être très réduits hein, je dis pas que Tatie a tort de n'utiliser que 3 min d'appel par mois, mais dans mon cas je trouve une vraie utilité au smartphone).

Alors ceci dit, on a absolument aucune idée de quand on fera ça, c'est à peu près aussi vague que la sortie du film Kaamelott :b

En revanche, je peux te répondre avec certitude que oui, j'ai des vêtements :|

Nan, comme on est avant tout dans un vaudeville, il faut un couple (et quelques infidélités, bien entendu =p ), du coup je suis une grosse bourgeoise :b

Au pire Coco, tu peux participer à notre futur vaudeville moliéresque, ça sera pas sur scène mais ça sera drôle quand même :b

Tante Cryda a écrit :
Bothan a écrit :

Alors déjà on dit la came de Soutra, c'est fou que cette faute se transmette de génération en génération ! :beuh: :huh:

Ah ouaaaaais ? Et la barbe à papa, c'est une faute peut-être ?  :mad:

Nan, c'est comme la Barbara, c'est une exception !

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB