Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui balade la barbichette. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Haha, hier j'arrive au lycée, ma copine me propose d'aller faire une balade dans le bois tout près quand la journée sera finie, et on y va donc. A un moment, je lâche un "C'est vraiment agréable, on ressent bien les forces... qui viennent de la terre, là !"
Ma copine complète : "Telluriques ?"
Et moi : "Oui, c'est ça ! Mais je voyais ça moins... je sais pas... plus... "
"Moins sauvage ?"
On a fait le chemin en se balançant des répliques de Kaamelott, c'était cool xD


 
L'Admirateur Secret

 
Un résumé du scénario, qui sera utilisé pour l'indexation afin de proposer une description en sus du titre.

 

    C'est le soir. Angharad et Lancelot sont debout dans le couloir. Lancelot tient un parchemin roulé et scellé à la main.
     
Lancelot (donnant le parchemin à Angharad)
Vous avez bien compris ? Vous donnez ça à la Reine, sans regarder ce qu'il y a dedans... et surtout vous ne lui dites pas que ça vient de moi.
     
Angharad
Et qu'est-ce que Madame va penser ? Parce que, sauf votre respect, un parchemin anonyme c'est tout de même très suspect.
     
Lancelot (tout bas, menaçant)
Faites ce que je vous dis.
     
Angharad
Ah c'est parce que je suis bonniche, c'est ça ?
     
Lancelot
Exactement. Alors s'il vous plaît, ne posez pas de questions et faites ce que je vous dis.
Angharad (en partant)
D'accord, mais Madame va se poser des questions... enfin, non pas que ce soit le genre de Madame de se poser des questions...

SCENE 2
    C'est à présent l'après-midi. Guenièvre, dans son boudoir, se fait coiffer par Angharad.
     

Angharad
Ah au fait, on m'a donné un message pour Madame.
     
Guenièvre (curieuse)
Ah ? Et ça vient de qui ?
Angharad
Ah, ça, j'ai pas l'droit de vous le dire.
Guenièvre
Ah bon ? C'est bizarre quand même...
Angharad
Bon, en attendant, tenez.
Elle donne le parchemin à Guenièvre. Celle-ci l'ouvre, et sourit.
Guenièvre
Ooh... Je sais pas qui a écrit ça mais en tout cas c'est très mignon ! Tellement romantique ! C'est peut-être mon prince charmant qui m'écrit ?
Angharad lève les yeux au ciel.
Guenièvre
Bah quoi ?
Angharad
Rien, rien... (après quelques instants) En fait si. Je me permets de signaler à Madame que l'auteur de ce message n'est pas un prince charmant. Loin de là. C'est quelqu'un... que vous voyez régulièrement.
Guenièvre
Mais si vous me dites pas, je peux pas deviner, moi !
Angharad soupire puis se remet à coiffer Guenièvre.
Angharad
Si Madame me permet d'être franche avec elle, je pense que Madame devrait éviter de prendre en compte des messages anonymes, même romantiques.
Guenièvre
Mais j'aimerais tout de même bien savoir qui c'est !
Angharad
Moi, je ne peux pas dire. On m'a dit de ne pas le faire. Mais c'est quelqu'un qui...
Au moment où Angharad s'apprête à vendre la mèche, Lancelot entre.
Guenièvre
Oh, bonjour, seigneur Lancelot !
Lancelot
Bonjour...
Guenièvre
J'ai reçu un message vraiment adorable, mais je ne sais pas de qui c'est... Est-ce que vous auriez une idée, par hasard ? (plaisantant) C'est peut-être même vous qui l'avez écrit !
Lancelot devient tout pâle, puis se reprend.
Lancelot (un peu gêné)
Enfin, ce serait terriblement impoli de ma part !
Angharad
En tout cas, vous êtes suffisamment impoli pour entrer sans prévenir et me couper la parole comme si j'étais pas là.
Guenièvre
Bah en même temps vous êtes bonniche...
Angharad (très agacée)
Ah bah très bien ! Puisque c'est comme ça je m'en vais.
Elle s'en va.

SCENE 3

Lancelot et Guenièvre sont restés seuls.

Lancelot
En attendant, il vous a plu, le message ?
Guenièvre
Oh oui, c'était terriblement romantique ! La seule chose qui m'embête, c'est qu'il n'a pas signé...
Lancelot
Ah, c'est toujours comme ça, les admirateurs secrets.
Guenièvre (toute excitée)
Un admirateur secret ? Oh, c'est palpitant !
Lancelot (souriant)
Eh oui... tout ce que je peux vous dire c'est que vous connaissez mieux cet admirateur secret que vous ne le pensez.
   
Lancelot, Chevalier du Lac : Thomas Cousseau
Guenièvre, Reine de Bretagne : Anne Girouard
Angharad : Vanessa Guedj

     
Guenièvre
Alors vous savez qui c'est ?
     
Lancelot
... Ben... oui.
Guenièvre
Mais enfin je ne comprends pas, c'est complètement crétin. Si quelqu'un aime une dame, pourquoi il se déclare pas tout simplement plutôt que d'envoyer des messages anonymes ?
   

Lancelot
Parfois, la situation est... compliquée.
 

OUI je déterre, voilà. Mais je suis tombé d'ssus et voilà, fallait absolument que j'réponde.
Bon, bah je pense que je serais... Galessin.  Ouaip. J'adore son coté blasé et "j'men-foutiste" xD
Ou alors Loth, mais sans les trahisons (parce que ouiiii, moi aussi je sors des citations latine à tout bout d'champ.
Ou alors, pour ceux qui ont lu la deuxième partie de La Déchéance, je serais sûrement Kadvael.

Aha , merci Aglo !  Je crois que j'étais un peu à court d'inspiration xD
(Bonne idée pour l'accent xD)
Tout ce que je peux dire c'est que ce n'est certainement pas la dernière apparition de Kadvael !
(*) Je n'avais pas fait gaffe !  J'ai juste vu son physique de maintenant, j'ai pas pris les dates en compte.
"Moi tout c'qui est dates, je m'embrouille."


 
La Déchéance (2e Partie)

 
Arthur doit rencontrer le nouveau roi d'Orcanie. Autant dire que ça ne se passe pas comme prévu...

 

SCENE 1
    Arthur se rend dans sa chambre. Dans le couloir, il croise Loth.
     
Arthur
Qu'est-ce que vous foutez là, vous ?
     
Loth (d'un ton faussement innocent)
Bah, vous m'aviez donné une chambre !
     
Arthur
Oui mais là vous auriez dû dégager depuis hier !
     
Loth
Ah, oui, peut-être...
SCENE 2
 
  Dans la salle de la Table Ronde, Arthur, Léodagan, Loth et Galessin attendent le nouveau roi d'Orcanie, qui n'est pas encore arrivé.
     
Galessin
J'aimerais bien qu'on m'explique ce que je fous là, quand même !
     
Loth
A moi aussi, tiens !
Arthur (à Galessin)
Pour la trentième fois, vous êtes censé rencontrer votre nouveau suzerain ! (à Loth) Vous, c'est parce que j'aime autant vous avoir à l’œil. Tant qu'à squatter, autant que vous alliez pas faire des conneries.
Léodagan (agacé)
Bon, il se grouille, oui ou merde ? Il a déjà au moins une heure de retard !
La porte s'ouvre, laissant entrer KADVAEL, le nouveau roi d'Orcanie.
Kadvael
Désolé, je suis un peu en retard...
Léodagan
Un peu en retard ? Ah bah vous en avez de belles ! Une heure, on vous attendu !
Kadvael
Oui, bon ça va, hein ! (à Arthur)Bon bah, enchanté Sire Arthur. Déjà, laissez-moi vous dire une chose : entre moi et l'autre connard, vous y gagnez au change !
Léodagan
Oui bah la ponctualité, ça vous aurait pas fait d'mal !
Kadvael (d'un ton agacé)
Oh, mais allez vous faire mettre... Vous êtes qui d'abord ?
Léodagan
Non mais ho ! Vous vous prenez pour qui ? J'suis l'roi de Carmélide moi, pas l'micheton du coin ! Alors un peu d'respect, c'est clair ? Et puis c'est quoi ce genre ? On m'dit pas d'aller m'faire mettre, à moi !
Arthur
D'ailleurs ça m'étonne un peu que vous connaissiez pas les noms des autres Chefs de Clan...
Kadvael
Bah, faut me comprendre aussi, je suis pas au pouvoir depuis longtemps ! Bref. Je disais donc que vous y gagnez au change. Au moins avec moi, les gens ne risqueront pas de se faire trahir à tout bout de champ. Et la différence majeure, c'est que je suis pas con. Contrairement à celui-ci (il désigne Loth du menton) et à tous les Chevaliers de la Table Ronde, d'après ce que j'ai entendu dire.
Galessin
Dites !
Loth
Vous pourriez avoir un peu de respect pour nous quand même !
Kadvael
Du respect ? Pour une bande de branleurs et un traître à la p'tite semaine ? Ah, non merci.
Léodagan/Galessin
Vous savez c'qu'ils vous disent, les branleurs ?
Arthur
Dites-moi, seigneur Kadvael, vous savez que que vous devez un minimum de respect aux Chevaliers de la Table Ronde ? Surtout à ceux qui sont rois ? Et à moi ?
Kadvael
A vous, Sire Arthur, y'a pas de problème. Mais vos chevaliers -je maintiens- c'est une bande de branleurs qui foutent jamais rien et qui seraient incapables de trouver le Graal si on leur mettait sous le pif !
Arthur
Non, mais vous avez pas tort... Moi c'qui me gêne, c'est que normalement on est pas censé le dire, voyez ?
Galessin
Bah, vous passez votre temps à nous dire ça !
Arthur
Oui mais moi, c'es pas pareil.
Kadvael (à Galessin)
Seigneur... Galessin, c'est ça ?
Galessin (un peu méfiant)
Oui...?
Kadvael
J'aime autant vous dire que vous avez intérêt à mettre un sacré coup de collier ! J'vais pas laisser mes vassaux faire les cons... moi. (il a un regard lourd de sens vers Loth)
Loth
J'ai jamais laissé mes vassaux faire les cons ! D'ailleurs vous installez pas trop confortablement sur le trône, hein !
Kadvael (moqueur)
Ha ! Laissez-moi rire ! Vous comptez le reprendre comment, votre trône ?
Loth
Et ben ça vous r'garde pas !
Kadvael
Vous en avez aucune idée, oui ! (à Arthur) Vous en faites pas, avec moi la quête du Graal, ça va aller tout seul ! 'Serait temps d'apporter un peu de sang frais à cette quête qui stagne !
Arthur
La quête, elle stagne parce que comme vous dites, mes chevaliers sont des branleurs. Sauf que sans vouloir vous offenser, seigneur Kadvael, qu'est-ce qui me dit que vous en êtes pas un, de branleur ?
Kadvael
Déjà, le fait que j'ai chassé l'autre abruti du pouvoir. Et puis, c'est pas bien difficile de surpasser les légendaires Chevaliers de la Table Ronde. Pff... Quand je pense que ça fait des années que j'observe, et rien ! Pas de salvation à l'horizon ! (à Léodagan et Galessin) Quand on n'est pas foutus de trouver une coupe, on reste chez soi, on se lance pas dans la quête du Graal ! (à Arthur) Vous connaissez le dicton "une bonne quête est un bon meneur" ?
Arthur
Pourquoi ?
Kadvael
Parce que, Sire, le meneur de la quête du Graal, c'est vous. Et si elle avance pas, c'est peut-être pas que de la faute des Chevaliers.
Arthur
Qu'est-ce que vous êtes en train d'insinuer, là ?
Kadvael
J'insinue rien, j'émets simplement la possibilité que vous soyez, vous aussi, un nul.
Arthur
Pardon ?! Vous savez que je pourrais vous foutre en taule pour un truc pareil ?
Léodagan (à Kadvael)
Ah non mais vous manquez pas d'air ! Vous vous pointez avec une heure de retard, vous me dites d'aller me faire mettre... Vous seriez un de mes sujets, vous seriez déjà cramé depuis longtemps !
Kadvael (narguant presque les autres)
Vous pouvez rien faire, je suis roi !
Arthur
Ouais enfin roi depuis quoi... une semaine ? Et peut-être que le seigneur Léodagan peut rien faire, mais moi par contre, je peux ! Je peux carrément !
Léodagan (à Arthur)
Vous avez intérêt à lui faire payer, hein !
Arthur
Nan, mais on va quand même pas abuser... (à Kadvael) Par contre, redites plus jamais une chose pareille, hein ?
Kadvael
Désolé, Sire Arthur, je voulais pas vous traiter de nul... Je le pensais pas.
Arthur
Pourtant, vous aviez vachement l'air !
Kadvael
Oui, non, mais je disais ça comme ça... Je suis un peu à cran, aujourd'hui.
Léodagan
Eh ben tâchez d'modérer vos ardeurs ! Autrement il va vous arriver une bricole, c'est moi qui vous l'dis !
Kadvael
Désolé. En tout cas, j'ai au moins le mérite d'être efficace. Et loyal.
Arthur
Juste par curiosité... vous étiez quoi, avant de prendre le pouvoir ?
Kadvael
Oh, ben pas grand-chose. Un petit paysan.
Arthur
'Tendez, 'tendez, 'tendez... ça veut dire que vous avez pas une goutte de sang noble ?
Kadvael
Pas la moindre.
Arthur
Ah bah j'suis désolé, mais ça va pas être possible.
Kadvael (surpris)
Bah pourquoi ?
Arthur
Mais vous êtes pas noble, vous avez pas le droit de régner ! C'est comme ça !
Kadvael
Sérieux ? Mais c'est naze ça ! J'vous préviens, j'me laisse pas virer du pouvoir !
Léodagan
Rien du tout ! Avant qu'on laisse des péquenauds régner, il va s'passer un bout de temps ! Surtout des péquenauds pas foutus de tenir leur langue !
Kadvael
Qu'est-ce que vous voulez, j'ai toujours eu la langue bien pendue.
Galessin
Euhh, désolé de m'incruster mais ça veut dire que le trône est vacant du coup ?
Arthur
Bah... je sais pas, j'imagine, oui.
Kadvael (indigné)
Hé ! J'vous préviens, vous m'éjectez du pouvoir, j'rameute tous les paysans et c'est la révolte !
Arthur
Ah non, hein, s'il vous plaît ! On a déjà assez à faire avec les nôtres sans avoir à se farcir ceux d'Orcanie en plus.
Kadvael
J'en profite pour rajouter : Orcanie indépendante ! Y'en a marre de cette fédération à la con !
Arthur
OK, alors alors... c'est moi ou on a changé de sujet sans prévenir ? Et puis la fédération à la con, elle vous rend plutôt service !
Kadvael
Service ? Et comment, je vous prie ?
Arthur
Bah déjà, les clans se livrent plus ces espèces de petites guéguerres à la noix et puis franchement, vous avez déjà eu à vous plaindre de la fédération des clans bretons ?
Kadvael réfléchit un instant.
Kadvael
Ah bah... non.
Arthur
Voilà. Alors qu'est-ce que vous venez gueuler avec votre Orcanie indépendante ?
Kadvael
Non mais, désolé... je suis un peu à cran, aujourd'hui.
Léodagan
Ce serait que d'moi...
Arthur (le coupant)
Ce serait que de vous, vous auriez déjà éradiqué la moitié du monde celte ! (à Kadvael) Tout ça pour dire que non, ça va pas être possible. Vous allez devoir retourner à vos choux.
Kadvael
Ah elle est belle, la fraternité des clans...
Galessin
C'est qui le roi, du coup ? J'm'y retrouve plus.
Arthur
Bah... (à Loth) C'est re-vous, je suppose ?
Loth ne répond rien, il s'est endormi sur la table, la tête dans les bras.
Loth (se réveillant en sursaut)
Hein ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
Arthur
Il se passe que vous vous êtes endormi !
Loth (gêné)
Ah... euh, ah.
Léodagan (ironique)
Content d'voir que ce qu'on raconte vous passionne !

SCENE 3
Le débat se poursuit de plus belle.

Arthur (à Kadvael)
Après, faut voir... rappelez-moi, déjà, pourquoi vous avez pris le pouvoir ?
Kadvael (véhément)
Mais parce que j'en ai plein le dos, voilà ! Des années qu'on se farcit celui-là, alors au bout d'un moment, bon... voilà, quoi !
Loth
Oui, mais pour le putsch, vous vous y prenez mal. Déjà, primordial, s'assurer que personne va prendre votre place. Ensuite, toujours être sûr que l'ancien roi viendra pas vous mettre des bâtons dans les roues. Bon, classiquement, on le tue, mais c'est pas obligé.
Arthur
Vous... vous êtes pas en train de lui apprendre à putscher, rassurez-moi ? Et puis, comment ça se fait que vous lui parliez aussi calmement ? Vous lui gueuliez quasiment dessus, au début !
Loth
Bah, maintenant que vous le dites... Et puis, maintenant que j'ai repris mon trône, voilà quoi.

SCENE 4
Réunion de la Table Ronde.

Arthur
Bon, bah, en fait rien n'a changé, on garde le roi Loth.
Calogrenant
Dommage.
Hervé de Rinel
Oui, ça aurait fait du changement.
Léodagan
J'vous assure, ça vaut mieux. (maugréant)Me dire d'aller me faire mettre...
Galessin
Quand même, un Orcanien noble, ils en avaient un sous le nez...
Bohort
C'est de vous que vous voulez parler ?
Lancelot
Vous auriez voulu devenir roi ?
Galessin
Bah, pas vraiment mais ça aurait fait super-classe...
Karadoc
Si vous voulez être classe, apprenez la recette du pâté de campagne. Avec ça, succès garanti !
Galessin (très calme)
Vous savez où vous pouvez vous le carrer, votre pâté de campagne ?
Karadoc
Hé ! Un peu d'respect pour la bouffe quand même ! Qu'est-ce que vous avez contre le pâté ? C'est bon, le pâté !
   
Arthur, Roi de Bretagne : Alexandre Astier
Lancelot, Chevalier du Lac : Thomas Cousseau
Léodagan, Roi de Carmélide : Lionnel Astier
Galessin, Duc D'Orcanie : Alexis Hénon
Bohort, Roi de Gaunes : Nicolas Gabion
Karadoc, Chevalier de Vannes : Jean-Christophe Hembert
Calogrenant, Roi de Calédonie : Stéphane Margot
Hervé de Rinel : Tony Saba
Loth, Roi D'Orcanie : François Rollin
Kadvael l'Usurpateur : Vincent Lacoste

     
Bohort
Euh, je ne suis pas sûr que le moment soit bien choisi pour parler gastronomie...
     
Karadoc
Y'a pas d'heure pour parler bouffe ! C'est sacré, ça !
   

Arthur
Ce qui est marrant, c'est que vous en parlez toujours quand c'est pas le moment...
 

Alors. Je suis choqué !! Je me pointe et la je vois quoi ? Des citations latines ! Je croyais que j'avais le monopole dessus moi !! Nan plus sérieusement , bienvenue !

. C'est pas mon genre, de participer. A rien ! Jamais je participerai ! A part à vos obsèques, bande de cons.
T'as pas un peu l'impression de me piquer mes phrases cultes, là, Roi-Loth-le-faux ?
Enfin bref.
Bienv'nue quand même !

Oké donc Karadoc bouffe du porc pour le p'tit déj' ? xD
ça lui ressemble tellement !
Excellent scénario !!

Mais tellement hahah.
C'est pareil pour "cuillère", "roulettes" (A ROULETTES !!!!!!!) , quand quelqu'un dit que quelque chose le "saoule", ou le "gave", et LE CIDRE !

Ouais xD
Ah, et aussi quand je m'aperçois que chaque fois que j'entends le mot "valeurs", la voix de Perceval qui dit : "ce qui compte, c'est les valeurs !" résonne à mes oreilles.

Je sais que je suis accro à Kaamelott quand je me surprends à faire les mêmes moues pensives que Guenièvre quand je réfléchis, quand je ne peux plus entendre le mot biographie sans me marrer, quand je fredonne Belle qui tient ma vie en faisant mes devoirs, quand je dis "c'est pas faux " à tout-va , quand j'ai un sourire en coin lorsque je m'aperçois qu'un de mes profs a utilisé un terme Kaamelottien sans s'en apercevoir, et quand je vois mes innombrables barres silencieuses en cours de latin ! (sans oublier des expressions toutes Léodaganiennes qu'il m'arrive de mettre dans mes phrases quand quelqu'un m'énerve. Et vous savez quoi ?? J'habite en Bretagne. Sans dec'.)

Bien'vnue Chevalier ! Tu es ici chez toi ! Bon par contre, si jamais tu trouves un serviteur calanché dans les couloirs, tu feras gaffe à l'Ankou.  Sur ce, et avec votre permission, ben... je filoche.


 
La Déchéance (1ère Partie)

 
Quand Loth, le putscheur professionnel, se fait putscher à son tour, il se passe quoi ? Hé bien c'est ce que vous allez découvrir !

 
SCENE 1
Réunion de la Table Ronde. Les Chevaliers sont tous là, ainsi que Père Blaise à son pupitre.
Père Blaise
Je sais pas trop si ça rentre dans l'ordre du jour, mais vous saviez que le roi Loth avait été victime d'un coup d'Etat ?
 
Arthur
Eh bah ! Il l'a pas volée, celle-là ! Bon, par contre, ça change pas mal de trucs, et puis il va falloir rencontrer le nouveau roi et tout, ça va être chiant...
Léodagan
Si vous voulez, je m'en charge, moi, de la rencontre.
Arthur
Euh... ouais, non, vaut mieux pas. Tiens, d'ailleurs, c'est qui le nouveau roi ?
    Tous les regards se tournent vers Galessin.
 
Galessin
Bah quoi ?
Calogrenant
Vous êtes pas Orcanien, vous ?
Galessin
Si, pourquoi ?
Arthur
Bah, vous êtes un peu censé savoir ce qui se passe là-bas, non ?
Galessin
Ho bah tout de suite...  J'suis Duc d'Orcanie, moi, pas roi ! Je sais ce qui se passe sur mes terres, mais au-delà...
Arthur
Vous voulez dire qu'au-delà de vos terres, vous savez pas ce qui se passe en Orcanie ?
Galessin (gêné)
Bah... pas vraiment, non.

SCENE 2
La discussion se poursuit.

Arthur
Ah, y'a pas à dire, hein, vous êtes vraiment un con de première, seigneur Galessin.
Lancelot (à Galessin)
Ah ! Celle-là, vous l'avez méritée !
Galessin
On vous a demandé quelque chose, à vous ?
Arthur (à Lancelot)
Non mais vous savez, je peux vous traiter de con tout pareil, hein ! Comme ça, pas de jaloux !
Léodagan (à Galessin)
En tout cas, la nouvelle a pas eu l'air de vous choquer plus que ça !
Galessin (haussant les épaules)
Pourquoi, ça aurait dû ?
Bohort
C'était quand même votre suzerain !
Galessin
Bah, qu'est-ce que vous voulez que j'vous dise ? Des trucs comme ça, ça arrive.
Bohort
Vous auriez quand même pu paraître un tant soit peu ébranlé !
Léodagan (à Bohort)
Oui, bon, faut pas abuser quand même...
Bohort
J'aurais aimé un peu plus d'approbation de la part des autres...
Galessin
Ah ouais, d'accord. Vous avez décidé de jamais me foutre la paix, en fait.
Perceval
Moi de toute façon, j'ai jamais rien pigé à ces trucs-là. Et puis de toute façon, le roi c'est Arthur, non ? (aux autres) Enfin, peut-être que j'me goure ?
Arthur
C'est moi le roi, mais moi je gouverne la Bretagne. Après, à l'intérieur de la Bretagne, il y a des pays gouvernés par d'autres rois !
Perceval
J'ai rien compris. (à Karadoc) Non, ou alors c'est moi ?
Karadoc
Vous bilez pas, j'ai pas tout pigé non plus. C'est super compliqué.

SCENE 3
Arthur, en compagnie de Bohort et Léodagan, est dans la salle du trône pour les doléances. A sa grande surprise, au lieu de paysans, c'est Loth et sa femme Anna qui entrent.

Arthur
Seigneur Loth ? Qu'est-ce que vous foutez là ?
Loth
Ah, quand même ! "Seigneur Loth"... ça fait du bien ! Ah non parce que depuis que j'ai été détrôné, plus personne en a rien à faire de mon titre. Je sais bien que je suis plus roi, mais quand même, ça fait chier.
Anna (sarcastique)
Mais mon pauvre ami, personne en a jamais rien eu à faire de votre titre, de toute façon ! Si c'était le cas, déjà, vous seriez toujours roi.
Arthur
Sauf que ça répond pas à ma question : qu'est-ce que vous foutez là ?
Loth
Là, où ça ? Aux doléances ou à Kaamelott ?
Arthur
Bah aux deux, en fait. Vous avez rien à faire ni aux doléances ni à Kaamelott.
Loth
Ah bah justement. Il se trouve que ça, ça peut s'arranger.
Léodagan
Donnez-moi une seule bonne raison de pas vous virer avec un coup de pied au cul, après on verra.
Loth
Déjà, le roi et moi, on est de la même famille.
Arthur
De la même famille ?
Bohort
Oui, Sire ! C'est le père de votre neveu et le mari de votre sœur...
Anna (sèchement)
Demi-sœur !
Bohort
...Ce qui fait de lui quelque chose comme votre beau-frère.
Arthur (à lui-même)
Ah, décidément les beaux-frères, ça veut pas rentrer.
Loth
Bref. Comme je suis de votre famille, je m'étais dit que peut-être, éventuellement, vous accepteriez de m'héberger ici, à Kaamelott, le temps que ça se tasse. Non parce que si je rentre en Orcanie maintenant, je suis sûr de me faire lyncher. Et en plus, mon château est envahi de cons maintenant. Vous m'direz, ça ça change pas tellement.
Léodagan
Eh ben mon p'tit vieux, vous pouvez vous gratter !
Anna (outrée)
"Mon p'tit vieux" ? (à son mari) Et vous vous laissez parler comme ça, vous ?
Loth (philosophe)
Quid peccam abstractus nivit. Ça veut rien dire, mais je trouve que ça exprime bien le fait que je peux rien y faire et que je suis habitué.
Arthur
N'empêche, il a pas tout à fait tort, le seigneur Léodagan ! Pourquoi je vous filerais une piaule ici, moi, maintenant que vous êtes plus roi ?
Loth
Ben, pour la beauté du geste !
Léodagan
La beauté du geste ? Avec un type qui peut pas s'empêcher de trahir tout c'qui bouge ?
Loth
Notez que pour une fois, j'ai trahi personne.
Léodagan
Là, non, mais avouez qu'en général, vous êtes plutôt du genre à poignarder dans le dos !
Loth
Je nie pas, mais j'ai au moins eu la décence de trahir personne cette semaine.
Arthur
Et c'est censé vous valoir une chambre, ça ?
Loth
Oui, je trouve ! Et puis je suis votre beau-frère.
Arthur
Non, vous êtes le mari de ma demi-sœur. Ça compte pas. Et puis, juste par curiosité, comment  vous comptez reprendre le trône d'Orcanie, au juste ?
Loth
Disons que j'ai mes petites combines.
Anna
De toute manière, vous êtes incapable d'obtenir quoi que ce soit autrement qu'en complotant.  Ce qui me sidère c'est que vous ayez réussi à rester au pouvoir aussi longtemps en étant aussi pathétique.
Arthur
Donc, pour la piaule, c'est non. Vous avez été détrôné, vous vous démerdez, moi j'ai rien à voir avec ça.
Bohort
Sire ! Je sais que nous n'avons pas affaire à un saint, mais vous pourriez lui faire une faveur ! Vous êtes censé fédérer tous les clans bretons, en plus. Vous n'allez pas laisser un roi déchu à la rue, quand même !(à Loth, inquiet) Enfin... à moins que vous n'ayez l'intention de tuer le roi Arthur pour prendre le pouvoir à Kaamelott ensuite ?
Loth (la main sur le cœur)
Parole, je ferai rien de ce genre, vous pouvez me faire confiance. (à lui-même)  Enfin, maintenant qu'on en parle...
Arthur (ironique)
C'est sûr, oui, on peut vachement vous faire confiance ! Pff... j'devrais vous balancer au cachot pour toutes les saloperies que vous avez faites.
Léodagan
Pourquoi "je devrais" ? Faites-le !
Arthur
Ah, beau-père, je vous jure, commencez pas ! (à Loth) Estimez-vous heureux que Bohort plaide en vitre faveur. Vous avez une piaule pour six jours. Après, trône ou pas, je m'en fous, vous décarrez, vous et votre femme. Surtout votre femme, en fait.
Anna
Non mais dites-donc !
Arthur
Mais quoi ? Je peux pas vous sacquer, c'est pas un secret !
Anna
Peut-être mais j'aurais attendu un peu plus de respect, surtout de la part d'un bâtard indigne dans votre genre.
Arthur
Le bâtard indigne, il vous dit merde ! Là !
Loth
Ah non mais y'a pas à dire, hein, ma femme est une connasse.

SCENE 4
Le lendemain, nouvelle réunion de la Table Ronde.

Lancelot
Je peux savoir ce que c'est que cette histoire ? J'ai croisé le roi Loth dans les couloirs tout à l'heure !
Arthur
Il-est-plus-roi ! Et je lui ai filé une piaule provisoirement.
Calogrenant
Super... on va devoir se coltiner ce con et sa garce de femme...
Perceval
Attendez, sa femme, c'est celle qui fait peur et qui traite tout le monde d'abruti ?
Calogrenant
C'est celle-là même.
Perceval
Elle m'a traité de gros péquenaud, tout à l'heure.
Bohort
C'est une ancienne reine, elle est habituée à du prestige..
Karadoc
Ouais, bah prestige ou pas, ça va pas durer longtemps, cette histoire ! Elle m'a carrément retiré une tartine des mains, soit-disant que j'suis trop gros et qu'elle supporte pas de m'voir manger comme un porc... Vous y croyez, vous ?
Bohort
Sur le sujet... je dois dire que si vous mangiez un peu moins...
Karadoc
Mais qu'est-ce que vous avez à prendre sa défense ? Vous avez l'béguin pour elle, ou quoi ?
Bohort
Mais pas du tout ! Je trouve cette femme parfaitement odieuse, pour parler franchement ! De plus, je suis marié et elle aussi !
Léodagan
Ouais, enfin, marié... Ça c'est c'que vous dites.
Hervé de Rinel
On l'a jamais vue, votre femme.
Bohort
Si j'étais moins poli, je vous dirais "merde". Mais "zut" suffira.

SCENE 5
C'est un après-midi plutôt calme. Sur l'herbe du jardin, Loth somnole, tranquille. Arthur arrive.

Arthur
Ah bah vous êtes là, vous ?
Loth (sans même ouvrir les yeux)
Merde.
Arthur
Non mais qu'est-ce que ça veut dire, ho ?
Loth (ouvrant les yeux)
Désolé, c'est un peu ma réponse par défaut, à force de fréquenter ma femme...
Arthur
Ah bah vous veillerez à la retravailler, hein, parce que là ça vole pas haut ! D'ailleurs, sauf erreur de ma part, il me semble pas que vous ayez grand-chose à foutre dans les jardins.
Loth
Bah quoi, j'habite au château, j'ai le droit d'aller dans les jardins !
Arthur
Oui, sauf que c'est réservé aux nobles et aux chevaliers, et que vous êtes ni l'un ni l'autre.
Loth
Ah oui merde, j'avais oublié.
Arthur
Vous tâcherez de vous en souvenir. Bon, allez, barrez-vous, j'voudrais être peinard.
   
Arthur, Roi de Bretagne : Alexandre Astier
Léodagan, Roi de Carmélide : Lionnel Astier
Bohort, Roi de Gaunes : Nicolas Gabion
Loth, Roi d'Orcanie : François Rollin
Anna de Tintagel : Anouk Grimberg
Calogrenant,  Roi de Calédonie : Stéphane Margot 
Galessin, Duc d'Orcanie : Alexis Hénon
Lancelot, Chevalier du Lac : Thomas Cousseau
Karadoc, Chevalier de Vannes : Jean-Christophe Hembert
Perceval, Chevalier de Galles : Franck Pithiot
Hervé de Rinel : Tony Saba

     
Loth
Bon, bon, j'y vais...
     
Arthur
Tiens, d'ailleurs vous penserez à faire votre paquetage après-demain, hein !
   

Loth
Oui, alors à ce sujet... ça serait possible d'avoir une rallonge ? Parce que cette histoire de trône, ça prend plus de temps que prévu...
 

Hahaha ! Excellent xD Pauvre Arthur, je le plains maintenant xD

Merci !! L'idée m'est venue après avoir regardé Kaamelott jusque trop tard dans la nuit, et du coup mon cerveau surchauffé a pondu ça xD Content que ça t'ait plu !

Quelques titres en vrac :
-La Forêt de Cahleigh
-Le Rêve D'Arthur
-Citoyen Romain
-Le Château Hanté
-Yvain In Love
-La Déchéance
-Les Doutes
-Perceval Et Le Graal
-La Mission
-La Preuve D'Amour


 
Le Changement de Personnalité

 
Comme d'habitude, Merlin a foiré un sort. Les pauvres Bohort et Léodagan seront les premiers victimes de l'incompétence de Merlin : en effet, le sort qu'ils se sont pris par erreur... leur fera échanger leurs personnalités respectives !

 
SCENE 1
    Merlin est dans son laboratoire, en train de travailler sur un sort. La fenêtre est ouverte. Soudain, le sort en question, sous la forme d'une boule lumineuse, passe par la fenêtre.
     
Merlin
Ah merde ! Le sort !
   A ce moment-là, Léodagan et Bohort passent devant la fenêtre du laboratoire et se prennent la boule de plein fouet.
     
Léodagan
Y s'est passé quoi, là au juste ?
   
SCENE 2
Réunion de la Table Ronde. Tous les chevaliers sont présents, Père Blaise est debout à son pupitre. Un détail cloche cependant :  Léodagan se tient curieusement en retrait, l'air presque timide. Bohort, au contraire, semble plus bravache que d'ordinaire.
Arthur
Bon, Père Blaise, c'est quoi l'ordre du jour ?
Père Blaise
Ben, le chef Vandale a déclaré la guerre, on peut peut-être essayer un traité de paix ?
Bohort (avec une énergie inhabituelle)
Mais quel traité de paix ? On les défonce, ces cons !
Tous se retournent vers Bohort, choqués.
Lancelot
Euh... Tout va bien, seigneur Bohort ?
Bohort (toujours tout feu tout flamme)
Mais oui, je vais très bien ! Je dis juste qu'il faut dérouiller leurs mouilles aux Vandales !
Arthur
OK, y'a carrément un problème, là.
Calogrenant
J'ai rien contre le fait de dérouiller leurs mouilles aux Vandales, mais venant de Bohort, ce genre de proposition est quand même bizarre.
Galessin
Y'avait pas de champignons dans le menu de ce midi, si ?
Karadoc
Bah nan, mais moi j'ai mangé des champis après... J'avais un p'tit creux.
Galessin (agacé)
Mais on vous a rien demandé, à vous !
Léodagan (d'un ton légèrement hésitant qui ne lui ressemble pas)
Par rapport aux Vandales, on peut peut-être essayer de trouver une solution diplomatique ? Le traité de paix est une excellente idée !
Hervé de Rinel (un peu perdu)
Le seigneur Bohort qui suggère d'aller "dérouiller leurs mouilles" aux Vandales et le seigneur Léodagan qui propose une solution diplomatique... C'est le monde à l'envers ma parole !
Bohort (à Hervé, avec hargne)
Quoi ? Vous avez un problème avec mes méthodes, peut-être ?
Léodagan (d'un ton conciliant)
Enfin, je ne pense pas qu'il soit nécessaire de s'énerver, voyons !
Arthur
Bon, ça devient flippant,là. Faut faire quelque chose.
Karadoc (catégorique)
C'est à force de mal bouffer ! On se retrouve avec des troubles portemanteaux !
Arthur
Des troubles comportementaux, vous voulez dire.
Perceval
Hein? C'est quoi cette histoire de portemanteaux qui seraient cons ?
Arthur (avec lassitude)
Laissez tomber, d'accord ?
Père Blaise
Du coup, pour les Vandales, on fait quoi ?
Bohort (avec fougue)
On les défonce !!!

SCENE 3
Arthur est allé voir Merlin dans son laboratoire. Elias est présent.

Arthur
Bon, en gros, on est dans la merde. Il se trouve que le seigneur Bohort -voyez qui c'est ?- et mon beau père ont -me demandez pas comment- échangé de personnalité.
Merlin
Qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse, moi ?
Arthur (passablement énervé)
Mais bordel, c'est vous l'Enchanteur de Kaamelott ! C'est vous qui me donnez des solutions ! Et en plus, ça m'étonnerait que vous n'ayez rien à voir là-dedans.
Merlin
Ah oui merde ! C'est moi, tout à l'heure ! J'travaillais sur un sort et il est parti par la fenêtre !
Arthur
Vous bossiez sur un sort de changement de personnalité ?
Merlin (gêné)
Ben... oui et non... c'est-à-dire que au départ, non.
Elias (moqueur)
Tiens, ça m'aurait étonné ! Pour ce qui est des potions à la p'tite semaine, pas de souci, mais dès qu'on touche à l'art profond et subtil -trop subtil apparemment pour votre tête de con- de la magie, y'a plus personne !
Arthur
Et... y'a moyen d'arranger ce merdier ?
Elias
Ça dépend. Si c'est l'autre abruti qui s'en occupe, ah, je peux vous garantir que non.  Si c'est moi, en deux jours c'est réglé.
Arthur (ébahi)
Deux jours ?
Elias
Ah bah c'est sûr, on est sur quelque chose de subtil, là. Désolé, je bâcle pas mes sorts en deux minutes, moi ! Pas comme certains.
Merlin (indigné)
Mais crotte à la fin ! Qu'est-ce que vous avez à m'agresser comme ça ?
Arthur
Wopopopopop. Vous allez pas commencer. Elias, vous pensez pouvoir faire un antisort, ou un truc du genre ?
Elias
Tout à fait ! Une potion d'annulation fera l'affaire. Ah, par contre, ce sera trois cents pièces d'or.
Arthur
Eh ben ! C'est pas donné, avec vous !
Elias
Sire, comprenez bien que je fais payer mon art pour ce qu'il vaut ! Et puis, faut faire marcher les affaires. C'est pas pour rien qu'on m'appelle le Fourbe.

SCENE 4
C'est le soir. Arthur, Guenièvre, Léodagan et Dame Séli sont à table.

Dame Séli (à Arthur)
Eh ben alors mon gendre, vous en faites une tronche !
Arthur
C'est la dépense que j'ai faite tout à l'heure. J'vous avoue que ça me turlupine un peu.
Dame Séli
Bah ! Le pognon, ça rentre, ça sort... Et pourquoi ça vous turlupine tant que ça ? C'est encore une histoire de catapulte ?
Léodagan
Des catapultes ? Mais, pour quoi faire ? Il y en a déjà bien assez ! Et puis ce sont des engins barbares...
Dame Séli fixe son mari d'un regard soupçonneux.
Dame Séli
Vous, vous êtes déjà rond.
Arthur
Ah non, non, pas cette fois. C'est juste que Bohort et lui ont échangé de personnalité parce que Merlin a foiré un sort.
Dame Séli
Quoi ? Et ça va durer combien de temps, ce bazar ?
Arthur
Deux jours, le temps qu'Elias fasse un antidote. Le problème c'est que demain, y'a la bataille contre les Vandales. J'ai peur que Bohort fasse des conneries.
Guenièvre
Où est le problème ? Le seigneur Bohort ira se battre ! S'il est courageux maintenant...
Arthur
Oui, mais il sait pas se battre. Et je qualifierais pas votre père de courageux. Taré, oui, mais pas courageux.

SCENE 5
C'est le jour de la bataille. Depuis un point élevé, Arthur, Bohort, Lancelot, Léodagan et d'autres chevaliers observent le combat. Kay se tient prêt avec sa corne.

Arthur
Mais c'est pas vrai ! On est en train de se faire dérouiller !
Lancelot
En même temps, ça ne change pas tellement de d'habitude, hein. Bon, qu'est-ce qu'on fait ? On sonne la retraite ? On ne peut pas continuer à perdre des hommes comme ça !
Bohort (énervé)
Là c'est plus possible ! Faut faire quelque chose ! Merde, j'y vais !
Bohort se précipite dans la bataille sous l’œil médusé des autres.
Lancelot (avec angoisse)
Sire, on ne peut pas le laisser ! Il ne sait pas se battre, l'ennemi va n'en faire qu'une bouchée !
Bohort (off)
Prenez ça, bande de cons ! Et ça ! Dans les dents !
Lancelot
C'est... c'est proprement stupéfiant.
Léodagan (timidement)
Je ne sais pas comment il fait. Tout ce sang... et toutes ces armes ! Je serais paralysé rien qu'à la perspective de me retrouver au milieu de tout ce chaos !
Arthur
Regardez ! J'ai l'impression que l'ennemi est déstabilisé !
Lancelot
Sans blague ! Ils n'ont jamais vu Bohort, encore moins dans un tel état. C'est notre chance ! Qu'est-ce qu'on fait, Sire, on laisse la bataille se poursuivre ?
Arthur
Ah bah oui, ouais ! Pour une fois qu'on a une chance de gagner ! Et grâce à Bohort, en plus.
Bohort (off)
C'est ça, ouais ! Fuyez, bandes de pédales !
Léodagan
Mais ce genre de violences est-il bien utile ? Après tout, on peut aussi bien régler ça par la diplomatie...
Arthur (avec un gros soupir)
Putain ça va être long, deux jours...
SCENE 6
Deux jours plus tard. Arthur a fait venir Léodagan et Bohort dans la salle de la Table Ronde. Il tient une fiole à la main et deux coupes sont posées sur la table.
Arthur
Allez, buvez ça.
Il verse le contenu de la fiole dans les deux coupes.
Bohort
Non mais ça va pas mieux ? C'est quoi cette façon de donner des ordres, là, comme ça ?
Arthur (plus ferme)
Buvez ça, j'ai dit.
Bohort (buvant)
Ah la vache, ça tourne...
Léodagan (buvant aussi)
C'est... c'est pas très agréable...
Léodagan (après avoir fermé les yeux un court instant)
Quelqu'un veut bien m'expliquer c'qui vient de se passer ? Genre, maintenant ?
Bohort
J'ai... j'ai l'impression d'avoir fait un rêve étrange...
Arthur
Bon, en gros, Merlin a encore fait déconner un sort et vous avez échangé de personnalité. Là, vous venez de boire l'antidote d'Elias.
Léodagan (choqué)
Échangé de personnalité ? Avec Bohort ?
Arthur
Oui, bon, vous allez pas en faire tout un fromage, si ?
Léodagan
Mais je fais un fromage de ce que je veux ! Et excusez-moi mais j'ai quand même changé de personnalité avec la pire femmelette de Bretagne !
Bohort (rougissant)
J'ai dû avoir un comportement terriblement barbare...
Arthur
Vous avez mis la pâtée aux Vandales, avec les autres soldats.
Léodagan
Hein ? Lui ?
Arthur
Si on veut être exact, c'était plutôt vous. Enfin, de toute façon, on va pas se prendre la tête là-dessus.
Léodagan (moqueur)
J'vous jure, j'aurais payé pour voir Bohort se battre ! Ha, ça devait être un sacré spectacle !
Arthur
Bah, il s'en est plutôt bien tiré. J'viens de dire qu'il avait aidé à mettre la pâtée aux Vandales.
Bohort
Moi ? Grands dieux !  Je suis bien incapable d'aller au champ de bataille ! Et, d'après les dires de certains, je suis la pire femmelette de Bretagne.
Léodagan,
Ah oui, je confirme, oui ! D'ailleurs, j'suis sûr que j'ai dit des grosses conneries quand j'étais vous. Enfin, quand vous étiez moi... enfin bref ! Vous voyez c'que je veux dire.
Arthur
Vous avez proposé un traité de paix avec les Vandales.
Léodagan
Qu'est-ce que je disais ? Des conneries !
Arthur, Roi de Bretagne : Alexandre Astier
Léodagan, Roi de Carmélide : Lionnel Astier
Bohort, Roi de Gaunes : Nicolas Gabion
Guenièvre, Reine de Bretagne : Anne Girouard
Dame Séli : Joëlle Sevilla
Elias de Kelliwic'h : Bruno Fontaine
Merlin, Enchanteur de Bretagne : Jacques Chambon
Calogrenant,  Roi de Calédonie : Stéphane Margot 
Galessin, Duc d'Orcanie : Alexis Hénon
Lancelot, Chevalier du Lac : Thomas Cousseau
Karadoc, Chevalier de Vannes : Jean-Christophe Hembert
Perceval, Chevalier de Galles : Franck Pithiot
Hervé de Rinel : Tony Saba

     
Bohort
Ce ne sont pas des conneries ! C'est une initiative noble et pacifiste qui...
     
Léodagan
Mais lâchez-nous la grappe avc vos initiatives nobles et pacifistes !
   

     
Arthur
Y'a pas à dire, c'est revenu à la normale.
 

Bon ! Ben jvais détrôner Tatie Crycry alors ! Ah et d'ailleurs, je refuse d'être taxé de pécore !!! Je veux le titre de chef de clan !

Ah ! Alors là, j'sais pas quoi dire.
Je me trouve dans une situation quelque peu épineuse.
On me souhaite la bienv'nue et on me traite de connard derrière. Alors bon. Connard, ça va je suis habitué. Mais la bienvenue ? Nan, ça ça m'la coupe.
Bon bah merci j'imagine ? J'ai plus envie de conspirer moi du coup, c'est con. Bon. Disons que j'vais attendre d'aviser avant de décider si j'fais un putsch contre vous. (D'ailleurs, vous étiez pas obligés de libérer mon môme hein, y m'fait chier aussi de toute manière.)
Brefum !
J'vais m'incruster dans une petite chambre hein -dans e château, merci-, en espérant que l'autre bourrin de roi d'Carmélide (comment il s'appelle déjà çui-là ?) vienne pas me virer manu militari en disant qu'c'est la sienne.
(d'ailleurs, le cidre c'est bien mais vous auriez pu faire un peu plus d'effort ! Du vin de Rome c'est la moindre des choses ! j'suis roi, moi !)

Merci ! :3
...Hé ! On n'a pas putsché les cochons ensemble ! x)
Meuhh nan, merci !

J'suis en seconde, mais merci ! :3
(Et dis-donc, c'est qu'ce s'rait un pire renégat qu'moi ! Tu fais des trucs que t'as pas le droit de faire ! On fait un putsch ensemble ?)

Ahhh merci !!
Euh... 'ttendez 'ttendez. Merci ? Oulà j'm'éloigne un peu du perso là nan ?:P Bah, au pire  c'pas grave.
Merci donc, preux Chevalier (même si j'aime pas les maths)
Attendez vous tous à :
-Des putschs
-Des citations latines
-Des citations Lothiennes
-Des citations de tout le cast de Kaamelott en fait :rolleyes:
Et aussi : JE NE SUIS PAS UN RENEGAT ! (j'mange pas d'graines non plus !!)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB