Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui n’a pas peur des coups de binette dans la cuisse. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Merci Coco, en fin de compte c'était tout à fait logique.

Bonjour exoconférence et bienvenu ! Je vois qu'on a des points communs : j'aime la science, l'histoire, Kaamelott et l'exo-conférence !

Je vois que tu as rajeuni pas mal de discussions. Bonne idée, ça va redynamiser le site ! (Il est toujours très dynamique, mais un peu grâce aux discussions hors-sujet il faut avouer.)

----
« Bienvenu » ou « bienvenue » ? J'ai choisi au hasard, une chance sur deux.

Conteur Fantôme a écrit :

Comment cela? vous dites que le coffre est vide?

Je vous mets en attente, je vais voir avec un responsable. "

*musique d'attente*

Quelle chute ! Et en même temps, c'est tout à fait réaliste !

OK, j'ai sous-estimé la difficulté. (Mais ça vient peut-être de ma chemise.)

Pour ma prochaine tentative, ne pas oublier de :
─ garder le téléphone portable sur soi au cas où ;
─ réfléchir avant de sortir les poubelles ;
─ prévenir les voisins d'abord, ça évitera que, suite à mes appels au secours, ils appellent le GIGN en croyant qu'il y a un terroriste.

Merci Conteur Fantôme ! Je dois avouer que j'aurais dû deviner ça tout seul, tant c'était évident, mais je n'ai pas pris le temps de réfléchir...

Flammèche : je maintiens que tu aurais dû t'en sortir avec une chemise. Je ne crois pas que ce soit trop mou, en tout cas pas si on prend le coup de main.

Tiens, je vais d'ailleurs vous le prouver à l'instant. Je viens de démonter la poignée intérieure de la porte de mes WC, je vais la poser à l'autre bout de l'appartement... mettons dans le frigo, comme ça même si j'oublie où je l'ai mise, je la retrouverai très vite : en effet, le frigo est l'endroit que j'ouvre le plus souvent juste après la poubelle. Ah oui, mieux : mettons la poignée de porte dans la poubelle (l'endroit que j'ouvre le plus souvent tout court).

Et maintenant, allons aux WC. Vous allez voir, avec ma chemise je vais réussir à sortir. À tout de suite !

Arrêtez de changer le sujet de la conversation !

Le sujet, c'est la poignée sur le lavabo. C'est quoi, cette histoire ? C'est parce qu'il y a des travaux ? Ou alors c'est normal : dans les toilettes modernes, la poignée d'une porte est à l'autre bout de la salle, côté lavabos. Mais comment ça marche, par téléguidage ? Et si ça ne concerne qu'une seule porte, sans doute à cause de travaux, pourquoi à l'accueil ils sont au courant ? Et comment Flammèche a pu la remettre ? Il y a des gens qui vont aux toilettes avec leur téléphone, et visiblement Flammèche y va avec une boîte à outils. (À moins qu'on puisse utiliser sa chemise ? Mais c'est un peu mou.)

Bref, j'ai rien compris. Et je veux comprendre !

Retro peccat a écrit :

D'autant que le futur se fera sans clavier.

Je suis sceptique. En tout cas je ne vois pas, aujourd'hui, de système meilleur que le clavier pour écrire du texte ou pour piloter un ordinateur (la souris n'a pas supplanté le clavier, elle l'a juste complété).

J'ai entendu parler de ça il y a quelque temps et je trouve que c'est une bonne idée, mais pour moi c'est trop tard : je me suis tellement habitué au clavier AZERTY que je sais taper rapidement sans regarder mes doigts, du coup je ne vois pas trop ce que je gagnerais à adopter ce clavier. Mais je suis convaincu que c'est un système d'avenir.

Sur cette page en français, ils donnent les titres en anglais. Normalement, quand on donne le titre d'un film anglais ou américain en anglais, c'est pour parler de la V.O., c'est normal. Mais même des films japonais ont leur titre en anglais, et même des films français ! C'est complètement incohérent ! Car si je veux bien croire que les geeks aiment regarder les films en V.O., je serais surpris qu'ils préfèrent systématiquement les regarder en anglais. Du coup, faut-il cocher le film uniquement si on l'a vu en V.O. voire en anglais ?

En tout cas il y a pas mal de bons films sur cette liste (j'ai 51/100 en V.F., mais s'il faut les avoir vus en V.O., là le score chute).

La fée Mélusine : intéressant ! Donc si j'ai bien compris, pendant longtemps (des années ?) tu ne savais pas si c'était un rêve ? Il aurait fallu demander à Tatie Danielle...

Soixante-dix-sept ? Mais c'est un nombre très remarquable ! Je viens de consulter Perceval, il m'a appris que :
‒ C'est l'âge des plus vieux lecteurs de Tintin.
‒ C'est la somme des huit premiers nombres premiers : 2 + 3 + 5 + 7 + 11 + 13 + 17 + 19.
‒ On peut obtenir 77 à partir des chiffres 4, 4, 5, 5, 6, 6 : 4x4 + 5x5 + 6x6 = 77.
‒ Donc 77 est la somme de trois carrés : 4² + 5² + 6², mais il est aussi le plus petit nombre qui soit égal à deux sommes différentes de trois carrés, en effet il est aussi égal à 2² + 3² + 8².
‒ Tous les nombres de la forme 'abcabc' (par exemple 213213, 851851 ou 309309) sont divisibles par 77.
‒ On sait que 7 = 9 - 2, eh bien 77 = 9x9 - 2x2.
‒ Il est égal à quatre sommes de nombres retournés : 77 = 70 + 07 = 16 + 61 = 25 + 52 = 34 + 43.
‒ Il y a 77 façons de grouper les 12 mois de l'année (un groupe de 12, ou bien un groupe de 1 + un groupe de 11 ‒ pour ça il y a douze façons ‒ , ou bien etc.)
‒ En code (ASCII), 77 veut dire M (comme les mois de l'année, tiens, comme par hasard).
‒ Si l'on calcule le produit 2 x 3 x 4 x 5 x 6 x ... ... x 74 x 75 x 76 x 77, on obtient :

145183092028285869634070784086308284983740379224208358846781574688061991349156420080065207861248000000000000000000

qui n'est évidemment pas un nombre premier (puisqu'il est divisible par 2, par 3, ... , par 76 et par 77). Mais si rajoute juste 1, on obtient :

145183092028285869634070784086308284983740379224208358846781574688061991349156420080065207861248000000000000000001

qui est, lui, un nombre premier.

Bothan a écrit :

Tant que tu ne votes pas Front National, ça va.

Pourquoi tu dis ça, j'ai pas encore raconté mon rêve ! (Oui, j'ai rêvé du F.N.) (Oui, j'ai compris : Marine, le F.N., mais là c'est d'autant plus marrant que, justement, j'allais raconter mon rêve avec le F.N.)

En fait, il y a deux rêves, un amusant (avec le F.N.) et un bizarre, et je commence par lui.

1) Au milieu de la nuit, j'ai fait un rêve. Et quand je me suis réveillé, j'étais à moitié endormi, du coup je ne savais plus si c'était un rêve ou la réalité. J'ai rêvé que j'étais dans un train qui me ramenait chez moi (comme quand j'étais étudiant). On arrive à la gare de chez moi, et voilà que le train ne s'arrête pas ! Je tombe sur le contrôleur (j'étais déjà debout près de la porte de sortie, prêt à sortir) qui m'explique que, désormais, le train ne s'arrête plus à cet endroit. Hein ? Du coup je vais devoir sortir à la prochaine gare, mais c'est à 20 km, et comment je rentre ? Et là, je me suis souvenu qu'il m'arrive souvent de faire de longues marches au lieu de prendre la voiture. Donc je vais sortir à la prochaine gare, puis je ferai les 20 km à pieds. Ça me fera une belle promenade, mais ce n'est pas la première fois. Car dans ce rêve, je me souvenait qu'il m'arrive de temps en temps de faire du 15-20 km à pieds quand je n'ai pas envie de prendre la voiture. Je me souvenais même qu'il m'arrivait parfois d'aller à pieds rendre visite à mes parents, juste pour ne pas prendre la voiture. Ouais, bon, ils habitent à 100 km et je mets 24 heures. Mais je l'ai fait plusieurs fois. Même que je ne le disais pas à mes parents, je ne sais pas pourquoi. En fait, mes parents ne savent pas que je fais ce genre de longues marches.

Puis je me suis réveillé. Et j'avais encore en tête mes souvenirs de longues marches, notamment celles de 100 km où je partais dans la journée, je marchais toute la nuit, et j'arrivais le lendemain (et j'ai encore ces souvenirs en tête). Je me disais : quand je pense que mon père me dit souvent qu'il faudrait que je fasse de la marche pour lutter contre mon surpoids et tout (et il a totalement raison), s'il savait que j'ai déjà fait 100 km d'un coup ! D'ailleurs pourquoi je ne lui dirais pas ? C'est vrai, pourquoi je leur ai caché que je venais leur rendre visite à pieds ?

Ou alors, ce n'était qu'un rêve ? Eh bien figurez-vous que je n'arrivais pas à savoir si c'était un rêve ou pas. C'était important, car je comptais raconter ça à mon père. Mais si ce n'est qu'un rêve, j'aurais l'air bête ! Je me souviens que ça me semblait trop vrai, que le souvenir était trop clair, pour que ce soit un rêve. Mais en même temps, ça n'avait pas l'air très réaliste : je ne fais jamais de sport, je prends toujours la voiture, non ? Ben oui mais je me souviens parfaitement de mes nuits de marche. Ou alors c'était un rêve ? Ou pas ? Pas moyen de trancher, et je me suis rendormi.

2) Dans le rêve suivant, j'était un homme politique de gauche et j'allais participer à un débat avec un politicien de droite et un politicien du Front National. Il y avait une table posée à l'entrée du bâtiment du premier cycle là où j'ai fais mes études autrefois, avec des étudiants qui passaient sans faire attention à nous. Le premier installé était le politicien F.N., assis sur une des deux longueurs de la table, puis moi, assis sur une des deux largeurs. Ensuite le politicien de droite est venu s'asseoir à côté de son collègue F.N. Mais le collègue F.N. prenait toute la longueur avec ses coudes et obligeait l'autre à se ratatiner. On s'est regardé en se disant que c'est bien une méthode du F.N., ça, et j'ai changé de place : je me suis mis sur l'autre longueur de table, et le politicien de droite a pris ma place sur la largeur. (Sur le coup, c'était normal, mais je me demande à présent pourquoi il n'aurait pas pu lui même se mettre en face...)

Ensuite je ne me souviens plus trop. À un moment donné on nous apporte à boire : de l'eau plate. Mais elle est drôlement bonne ! Et là, je me dis : il faut que je joue ma partition de gauchiste. Alors je dis :
‒ Cette eau est très bonne. On voit qu'elle a été fabriqué par des ouvriers qui respectent leur environnement et dirigés par des patrons qui respectent les ouvriers. (Et toc ! une allusion écologiste et une allusion gauchiste dans la même phrase !)

Ensuite le politicien F.N. a raconté une histoire drôle en foirant sa chute. Zut, je ne m'en souviens plus. Mais je me souviens que j'avais essayé de la refaire, mais que je n'arrivais pas à trouver de chute drôle, et que j'y réfléchissais encore dans mon lit ‒ car je me suis réveillé à ce moment là.

Et une fois complètement réveillé, je me suis souvenu du premier rêve. Évidemment que j'ai jamais marché 100 km d'un coup, et que j'ai jamais laissé tomber la voiture pour faire 15 km à pieds !

Coco l'asticot a écrit :
Agloval a écrit :

Le courrier électronique groupé, ça existe.

J'ai pas DU TOUT les mails de tous mes contacts FB, très loin de là. Et la publi FB n'est pas destinée à quelqu'un en particulier, elle est publique, c'est l'avantage. Même des ancien.ne.s potes, des connaissances, des cousin.e.s éloigné.e.s, tout le monde a vu, sans pour autant se sentir forcément ciblé.e.s par le message. J'allais pas envoyer un mail à toutes les personnes que je connais, ça va bien... x)

Ah oui, ce n'est pas le même problème. Si tu mets une info sur Facebook, c'est aux gens intéressés d'aller la lire, alors qu'un courrier électronique groupé, ça serait un peu plus envahissant.

Dans ce cas, pour éviter Facebook, tu pourrais faire un blog où tu parles de toi. (D'ailleurs je ne comprends pas trop pourquoi Facebook a supplanté les blogs. Par facilité peut-être ?)

Le courrier électronique groupé, ça existe.

Conteur Fantôme : merci pour ton analyse, tout s'éclaire à présent ! Ainsi, j'ai raté ma vocation : j'aurais dû m'engager dans la marine. Tiens, quand je serai riche, je ferai des croisières. Ça compte comme engagement dans la marine ou pas ?

Brrr... j'aimerais pas rêver d'un truc pareil ! Tu as vu un film d'horreur récemment ? :cool:

Cette nuit, lors d'un rêve, j'étais allongé dans mon lit, dans ma chambre, et il faisait jour (disons : pas nuit). Je regarde à gauche du lit : il y a une grosse botte fourrée faite de poils noirs avec, sur la partie avant, deux belles moustaches incurvées (à la mode du dix-neuvième siècle). Eh bien, dans mon rêve, ce truc était un être qui me protégeait pendant la nuit.

Voilà, moi, je fais des rêves rassurants.

(Comment ? C'est pas rassurant sur ma santé mentale ?)

-------
Je viens de faire une recherche sur Internet, j'ai eu du mal à trouver une image de botte à poils noirs. Dans mon rêve, il y avait des poils noirs par dessus la botte, pas seulement dedans. Voilà une image qui y ressemble (sans la moustache, bien sûr) : http://orignalfringant.ca/attachments/I … te=generic . (Je précise que je ne porte jamais de bottes.)

Cette nuit, il m'est arrivé un truc pas banal.

Il faut savoir que j'aime bien suivre la saison de NFL, la ligue professionnelle de football américain, et j'ai même une équipe préférée, les Packers de Green Bay. La saison régulière dure de septembre à décembre, puis il y a une phase finale ("playoffs") en janvier, et la grande finale (Super bowl) début février. Donc là, on est en plein milieu de l'inter saison et il ne se passe pas grand chose.

Eh bien j'ai rêvé que Rodgers, le meneur de jeu ("quarterback") de Green Bay, probablement le meilleur de sa génération à son poste, le genre de joueur qui fait rêver les fans, eh bien j'ai rêvé qu'il était en train de rater sa saison. Je ne me souviens plus de ce rêve, à part que j'étais résigné : zut, il est en déclin, après tout il a trente-trois ans, fini les exploits de "God-gers", ce ne sera jamais plus comme avant, etc. Évidemment, Green Bay était donc mal classé et les espoirs de playoffs envolés.

Puis je me suis réveillé. Je me souviens m'être dit : ouf, ce n'était qu'un rêve ! Or voilà que j'apprends que le championnat a repris récemment, je vais donc sur Internet lire le compte-rendu du premier match de la saison : Green Bay a battu difficilement Minnesota (il y avait 0-0 à la mi-temps, ce qui est rare), mais Rodgers a été extraordinare et a, à lui tout seul, démoli la défense adverse. Ah ah, le contraire de mon rêve ! Et j'ai raté ça ! Je me souviens que, parmi les statistiques, il était signalé que la passe la plus longue de Rodgers était une passe de 98 yards. C'est pour ainsi dire miraculeux étant donné qu'un terrain fait 100 yards de long ! Et ce soir, il y a un nouveau match, j'ai hâte de voir ça !

Et je me suis réveillé. Ah, zut, ce n'était qu'un rêve !

Donc j'ai fait un rêve à l'intérieur du rêve. Ça, ça m'est déjà arrivé. Mais ce qui est amusant, ici, c'est que le rêve dans le rêve avait le même thème que le rêve tout court. (En fait je me souviens d'autres éléments du rêve tout court, mais ça n'a pas d'importance ici. Par contre je ne me souviens plus du rêve dans le rêve.)

Tu as raison, dans un monologue le personnage se parle à soi même. Donc là c'est un exposé (quelqu'un explique un truc à l'intention d'un large public), mais fragmenté. Voilà : un exposé fragmenté. Ouf ! :)

Les mots d'origine anglaise de notre vocabulaire, du moins ceux qui sont bien implantés dans notre langue, n'ont souvent pas le même sens qu'en anglais : parking, pressing...

Une petite remarque : lorsqu'on utilise un mot anglais dans la conversation, en fait on ne l'emprunte pas de l'anglais mais du globish (car les Français ne parlent pas anglais couramment). C'est donc un appauvrissement de la langue.

Ça ne me dérange absolument pas que des personnes qui connaissent ces mots (comme « thread ») discutent entre elles en les utilisant. Mais un forum est public, tout le monde le lit, donc je trouve que c'est une meilleure idée d'employer les mots qui existent et que tout le monde comprend.

Si j'ai bien compris Coco, le mot « thread », qui signifie « fil de discussion » sur les forums, est employé sur Twitter dans un sens légèrement différent, donc en effet spécifique : il s'agit d'une suite de messages postés par une seule personne, un monologue en fait. C'est bien ça ?

C'est l'usage qui fait la langue, à condition que l'usage ne soit pas incohérent.

On « doit » employer les mots corrects dans le même sens où on « doit » respecter l'orthographe et la grammaire. La langue commune est une sorte de code, et un code commun à tous. Ne le déformez pas n'importe comment.

Coco : sache que je ne te reproche pas d'avoir utilisé « thread », c'est juste que je donne mon opinion sur un phénomène qui me tient à cœur parce que je déteste tout ce qui exclut et, pour avoir fréquenté quelques forums depuis vingt ans, notamment des forums plutôt techniques, j'ai constaté que l'abus du jargon ─ en particulier utiliser des mots anglais à la place des mots français qui existent déjà ─ empêchait réellement tout le monde de comprendre. (C'est vrai aussi avec les abréviations inutiles, une autre de mes hantises...)

Lorsque je tape un texte sur internet, je dois faciliter non pas l'écriture par moi, mais la lecture par autrui. Tant pis si je passe du temps à écrire les mots en entier, ça fera gagner du temps à ceux qui me liront.

Je termine par un exemple : le sujet « Parlons sport ! » (http://forum.onenagros.org/viewtopic.php?id=2932) . Les deux principaux participants (Bothan et Retro peccat), quand ils parlent basket, ont souvent tendance à nommer les jours par des abréviations (récemment IT). Je n'y pige rien ! Parfois j'essaie de leur faire comprendre en essayant de ne pas trop râler et je crois que ça s'est amélioré. Mais leur utilisation d'abréviations pour nommer les joueurs est clairement excluante : moi qui ne connais pas assez les joueurs, je ne peux pas deviner de qui ils parlent. Quand ils parlent de basket, ça risque d'être un dialogue à deux, dommage. Bon, c'est pas grave, et je leur suis reconnaissant d'animer ce sujet (oui, je dis « sujet » plutôt que « fil de discussion »).

La Dame du Parc a écrit :

De toute façon, ce que l'Académie française en dit... C'est l'usage qui fait rentrer un mot dans la langue, pas les recommandations de l'Académie. Quand on a d'un côté un mot court (comme "thread") et de l'autre une expression bien plus longue (comme "fil de discussion"), le choix est vite fait ! Après parfois y a pas trop de logique, par exemple on utilise davantage "télécharger" que "download", mais à l'inverse presque tout le monde utilise "upload" et pas "téléverser".

Je ne crois pas. S'il existe déjà un mot en français, on utilise le mot en français. C'est pourquoi on dit « voiture » au lieu de « car » (qui, en plus, est un faux ami). L'anglais est plus concis que le français, et alors, vous êtes pressés ? Le but est de se faire comprendre, pour ça on a une langue commune. Si on commence à mélanger avec de l'anglais, si on commence à mettre du jargon partout, on ne se comprend plus. Je rappelle que le jargon (et l'abus de mots anglais est une façon de jargoniser) sert à exclure. Et puis c'est une question de cohérence : soit on parle français, soit on parle anglais, soit on fait comme Jean-Claude Van Damme.

Voir https://www.youtube.com/watch?v=2N7Qea39Ego (Je ne suis pas d'accord avec la conclusion de la vidéo, mais elle montre bien le ridicule de mélanger les deux langues.)

----------------
Coco : je disais « on doit » dans le sens « quand on parle en français, on doit utiliser des mots en français ».

si je vous avais dit "lisez ce fil" vous vous seriez foutu de ma gueule, arrêtez !

« Lisez ce fil » est couramment employé.

+100 pour Parky !

Je relance d'un -103 et je rajoute une artichette.

Que tu ne sois pas imposable devrait être une mauvaise nouvelle : ça veut dire que tu ne gagnes pas assez de sous. Ou alors... tu es un filou qui a placé son pactole dans un paradis fiscal ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB