Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui prête du pognon à des taux vraiment pas dégueulasses !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Je pense pas que quelqu'un ait remonté cette incohérence majeure de l'épisode sept cent quarante quatre.

Nombre de pierres de base : 16132
Nombre de pierres effectif (endommagements) : 16130
Nombre de pierres livrées : 16132
Nombre de pierres facturées au roi : 24500
Différence calculée par Perceval : 8370

Alors que c'est 8368.

Voici comment je vois l'histoire :

Lancelot, à la tête de la Bretagne se coupe du peuple. Il est à la tête d'une armée de fanatiques qui lui permet de gouverner avec autorité. À mes yeux, il y aura trois axes de la résistance. D'une part, on aura l'axe Carmélide/Calédonie. Les deux régions sont loin au nord, et Léodagant est pas du genre à se laisser faire. Après une relâche dans le livre 5, "Le Sanguinaire" va reprendre du service. Bref, là on aura ceux qui tiennent debout : Léodagant et Calogrenant.

D'autre part, on aura l'Orcanie. Soumise officiellement, résistante officieusement. Oublions pas que l'héritier d'Orcanie était chevalier de la table ronde. Donc ici on aurait les deux jeunes, Dagonnet, et Galecin
Et c'est là que vient la troisième partie : les chevaliers  qui ne seront ni en Orcanie, ni en Carmélide/Calédonie. Cachés par la population, la Résistance leur permettra de s'affirmer comme chevaliers. Je pense à du Caradoc, du Perceval, Bohort, notamment.

J'hésite pour Blaise et Merlin. Je les verrais bien rejoints par la Dame du Lac, surement aux côtés de Perceval et cie.

Tintagel sera envahi. Ygerne reconnaitra surement Lancelot comme seigneur légitime, en attendant le retour d'Arthur.

Après, m'étonnerait pas que Caradoc, Perceval & cie frappent sur le continent. Le continent sera plus éloigné, donc moins sous la poigne de Lancelot.

Mevanwi, de loin.

D'abord un petit pamphlet contre Guenièvre :
Elle n'a aucune culture des arcanes du pouvoir. Si elle avait fait montre de volontarisme, elle aurait pu en savoir un peu plus. Là, que dalle, elle a servi à rien en tant que reine.
Contrairement à l'image qu'on aimerait avoir d'elle, elle est très conservatrice : voyez sa réaction quand Arthur déclare que les exécutions seront privées. Elle est donc particulière intéressée à voir des gens mourir. De plus, elle est insupportable. Après 15 ans passés à Kaamelott, elle n'a su se mettre personne dans la poche, même pas son père.
Bêtasse - avec une légère amélioration sur la fin -, ignorante, manque de volonté, avec le charisme d'une huitre, et totalement associale, qu'est ce que vous voulez en fait ?

Pour Mevanwi, maintenant :
Oui, elle aime le pouvoir. Vous dites qu'elle l'utiliserait à ses fins. Alors là je veux bien comprendre comment, par exemple. Parce que ce qu'elle veut, elle, c'est "faire quelque chose de sa vie". Gouverner. Elle se sent particulière concernée par l'administration du royaume. Charismatique, si elle se fait des ennemis, c'est bien parce qu'elle évince la reine.

Au niveau de ses motivations : oui, elle recherche la gloire. Elle cherche clairement à s'élever au-dessus des autres. Quel mal y a-t-il à cela ? Tous les chevaliers -qui sont également administrateurs du royaume - aspirent à être au-dessus des autres. De plus, elle, elle ne manque pas d'idée (apprendre la magie pour se venger), et est connait les arcanes du pouvoir.

Je pense pas du tout que ça sera anecdotique comme les BDs.

Alexandre Astier a clairement dit dans je ne sais quelle interview qu'il y aurait une ellipse temporel entre la télé et le cinéma, et entre chaque film de cinéma.

C'est pourquoi je pense que les livres relateront une véritable histoire de résistance (lutain, j'avais carrément déprimé quand je me suis mis à penser qu'il y aurait un gros trou et que je ne verrais jamais les résistants. Vous pouvez pas savoir à quel point je saute de joie), et pas juste des faits anecdotiques.

Du coup le public sera déboussolé (mais il commencera à avoir l'habitude) par une ellipse - de je sais pas, 5 ans ? -, et la présence ou l'absence de nouvelles n'y changera rien pour ce public.

En revanche pour moi... Je serais plus obligé de m'imaginer l'histoire pendant de longues heures.

Bon, il a dit "pas avant 2012" pour les films. Vous croyez qu'on peut espérer les nouvelles en mars 2011 voire la fin de l'année ? Hum, plusieurs nouvelles qui sortent à 1 mois d'intervalle de septembre 2010 jusqu'au premier film... *rêve*

Je revois assez régulièrement les "anciens" épisodes (tous les jours, en fait. Ou presque), et j'en suis à la saison 4.

On sait qu'Arthur a été marié à Aconia. Il s'est marié à elle devant les dieux (avec le prêtre, tout ça). Au yeux des dieux, ce mariage devrait donc être aussi légitime que celui avec Guenièvre.

Le mariage avec Guenièvre - mariage purement politique - se fait également devant les dieux. La Dame du Lac n'y trouve rien à redire.
Pourquoi donc vient-elle râler quand Guenièvre s'en va ? Avant même qu'Arthur ne commette la faute (avec Mevanwi), la Dame du Lac râle. Pourquoi ?

Dites ça se passe comment les dédicaces exactement ?
On arrive avec son livre 6, et ils signent tous, c'est ça ?
Pas la peine de l'acheter à la Fnac ? (Parce que bon, j'ai pas attendu la dédicace pour l'acheter)

Généralement, ça prend du temps, d'attendre ? Ils passent combien de temps avec nous, les acteurs ?

D'après vous, Léodagant est il un "faux bourrin", eu égard à ses tentatives de fédération dans la saison 6 et son "relâchement" dans la saison 5 ?

Bender a écrit :

Je vous préviens, c'est fumeux... :D

Bon allons-y :

Le rouge symbolise avant tout l'amour et la passion. Si on transpose cette couleur à Rome, elle traduit le pouvoir (les empereurs pâmés de rouge) ainsi que l'aristocratie romaine (dont fait partie Aconia). Ainsi, de cette robe rouge se mêlent des questions qui tarauderont notre bon Roi jusqu'au bout ! Le fait qu'il ait abandonné cette robe rouge ne signifie-t-il pas qu'il a abandonné tout ce qu'elle symbolisait pour lui, et avant tout, l'amour ? L'amour n'est-il pas le moteur universel qui nous fait avancer ? Ainsi, Arthur aurait, par ce geste, renoncé à tout ce qui lui était promis : Amour, passion, pouvoir.

La retrouver perchée sur une toiture, l'obligeant à grimper symbolise à mon sens l'effort de retrouver ce statut de départ. Cela symbolise donc la vie, tout simplement, la robe posée là-haut, le but de toute vie : la réussite de notre rêve le plus intense (propre à chacun, plus ou moins, mais généralement admis comme étant le bonheur). Pourquoi cela représente la vie ? Parce que la vie ce n'est pas une ligne droite, c'est une succession de hauts et de bas, un sorte de falaise abrupte qu'il nous faut grimper dans laquelle la chute n'est que rarement mortelle mais pourtant si douloureuse. Ainsi, en grimpant à l'échelle, Arthur symbolise ce qu'il a vécu jusqu'ici, la vie qu'il a passé dans la recherche du bonheur, dans son pouvoir en tant que roi, dans ses amitiés, dans ses amours, dans ses quêtes divines. Arrivé au sommet, il touche du doigt le souvenir de ce qu'il a laissé derrière lui. Le lien avec l'enfance me semble alors évident, Arthur, empoignant cette robe, retrouve ce statut d'enfant qu'il avait perdu, redémarre sa vie là ou il l'avait laissée, c'est à dire, à son arrivée à Rome.

Ce qui conforte mon avis est le livre VI lui même, un retour en arrière, un flashback sur un passé oublié puisque jamais montré jusqu'ici. Comme si Arthur était entré dans une sorte de brume amnésique lorsqu'il avait prit le pouvoir en Bretagne, et dont il ne recouvrera souvenir qu'au moment de sa mort. Ainsi, son retour à Rome est son retour en enfance (dernier épisode), cette ascension et l'accès à la robe, symboliserait finalement, ce statut de pureté qu'on donne à l'enfant, enfin ce statut retrouvé. Arthur, renvoyé au rang d'enfant, qui de nouveau, se sent vivre et commence une nouvelle vie, après sa tentative de suicide donc, sa mort.

Ce qui colle parfaitement avec le fait que Mevanwi porte des vêtements de couleur rouge, et le fait qu'elle est celle dont il rêve après Aconia.
D'ailleurs ça a l'air d'être sa couleur préférée a l'air d'être les rouges (Saison 3, l'épisode avec la déco du jardin).

Un Arthur qui finit avec Mevanwi ce serait tellement bien...


EDIT : Vous pensez qu'Alexandre Astier va nous donner le plaisir de nous faire savoir ce que sont devenus les autres personnages ? Les sénateurs, Sallustius, Tchery (je dis pas la suite du nom, je vais me planter), Aconia, Papinius, Glocia, etc ?

Bon, le rapport n'est pas immédiat (quoique...)
Lors du dernier épisode du livre 4, on voit pas le père de Bohort pendant le Baptême ? Il me semble que c'est bien lui. Bon, étonnemment, il a pas pris une ride, donc c'est peut être juste le même acteur sans être le même personnage.

Vous en pensez quoi ?

J'avais pas pensé à un poison lent, c'est vrai.

Que nous apprend le livre 6 ? Karadoc a beaucoup changé entre la venue d'Arthur et le premier livre. Au début, il n'était pas si méprisant avec sa femme. Il l'aimait, ça se voit. Quand elle l'a épousé, elle ne pouvait pas s'imaginer que ça tournerait comme ça -qu'il tournerait comme ça. Qu'elle dormirait avec un porc vivant. Le truc de "elle l'a fait en connaissance de cause" est nié par le livre 6 justement.

Sans garder Mevanwi dans son plumard, il peut lui donner une fonction honorifique. Un titre à part. Je sais pas, moi. La nommer "Dame de Kaamelott". Lui donner l'autorisation de crécher à Kaamelott avec ses gosses. Arthur en a tout à fait le pouvoir.

Sinon, si on regarde le livre 3, on s'aperçoit qu'au début elle ne veut pas du tout que Karadoc meurt, lors de son amour naissant (la Corne d'Abondance, par exemple), et elle tente de tout faire pour qu'Arthur abroge la loi sur le fait de devoir tuer le chevalier.

Mevanwi n'a pas été déçue. Elle a été humiliée, a perdu tout ce qu'elle avait. S'est retrouvée à vivre à peine mieux qu'une clodo, elle qui fut reine de Bretagne. Y a quand même une différence avec une simple déception.

En tant que femme de chef d'état elle a plus ou moins le droit de siéger à la séance de doléances. Tout dépend de la pugnacité de la personne. Guenièvre ne le faisait pas parce qu'elle était une gourdasse pour reprendre l'expression de sa mère.

Pour l'attitude de Perceval envers Mevanwi, Karadoc pourrait au moins parler pour elle. Rien que pour ça il est au plus bas de mon estime.

Et pour Léodagant et Séli, une tentative d'assassinat reste une tentative d'assassinat. Tout comme le détournement d'argent (qui a soit dit en passant mené en partie le royaume à sa perte...)

Quand à son comportement quand Arthur n'a plus le pouvoir... elle a eu ce qu'elle voulait non ? Un Arthur totalement abattu, qui est redescendu au même rang qu'elle.

Que Mevanwi veule le pouvoir, soit, je suis entièrement d'accord.
Mais alors ?
Léodagant tente de faire assassiner le roi, lui.
Et Mevanwi part avec un net désavantage : c'est une femme, sachant que la seule femme qui ait une grande autorité (hormis Anna, la vraie méchante), c'est Séli, qui s'occupe des larbins...

Que jeune elle soit totalement immature, certes. On parle de 15 ans avant, quand même...

Quand aux reines qui ne servent qu'à pondre des héritiers, c'est juste parce qu'Arthur n'est pas un roi "faible". Et une reine peut également êtr eune très bonne conseillère. Dans le moyen-âge/Renaissance français, on a des exemples de reines de pouvoir (La mère de Louis XIV par exemple).

Mais que sa soif de pouvoir l'incite à tuer Arthur, je pense pas. Si la tisane était mortelle, les chances étaient grandes qu'Arthur retrouve Guenièvre morte dans son lit, une tasse à la main.
Qu'elle veuille provoquer des désagréments, oui. Tuer Arthur ? Non. Puis la magie ça doit être un peu plus compliqué que "si je met du poison ça va les tuer".
Et si le poison symbolisait un poison "psychologique" ? Arthur et Guenièvre qui ne peuvent plus se voir en peinture. On parlerait bien de situation qui s'envemine, de poison distillé dans leur couple, etc...

Et elle aime toujorus Kaamelott. Quand elle tente de convaincre Merlin de rester à Kaamelott, elle a consience que c'est en train de tomber. Si elle haissait tant Arthur, pourquoi ne pas tenter de pousser Merlin à partir ?

Ensuite, faut pas oublier qu'Arthur a été une grosse enflure.
Il savait ce que Mevanwi subissait (le coup du porc vivant, le garde manger dans le lit, etc...) et pourtant il n'a pas hésité à lui faire revivre cette situation... en pire vu que le clan de Karadoc et Perceval vit dans la misère totale (à 5 dans une chambre d'auberge, je trouve que c'est la misère, oui, surtout si on rajoute les 2 gosses, et qu'on est censé être une bourgeoise) et qu'elle se fait insulter par Perceval sans arrêt...

D'ailleurs, le traitement de Perceval ne me plait pas du tout. La fidélité pour Arthur n'est pas asse zprésente (accueil dans l'auberge, Perceval qui considère Kaamelott -et donc Arthur- comme un ennemi, etc...) à mon gout.

-Fin de la parenthèse

Vouloir récupérer le pouvoir ? Et si c'était plus pour se venger d'Arthur qu'autre chose ? (En plus du fait qu'elle aime le pouvoir, forcément...) Ça c'est une belle vengeance.
Et à la fin est ce qu'on peut vraiment lui reprocher de vouloir le pouvoir ?
Léodagant, Séli, Karadoc sont des gens qui adorent le pouvoir, on en fait pas tout un fromage.
Ce couillon de Karadoc se paye même le luxe d'engueuler Arthur... vous y croyez vous ?

Bonjour à tous.

Suite à la vision du livre 6 j'ai décidé de regarder de nouveau tous les épisodes.

Les deux premiers livres ont été sacrément douloureuses. Je n'ai ri que très peu, ne pouvant rire sachant ce que je ressentais à la fin du livre 6.
Le troisième (celui que j'aime le moins) était plutôt ennuyeux, on voyait poindre la haine Arthur/Lancelot (enfin, surtout la haine de Lancelot pour Arthur), mais rien de bien grand.
Le quatrième m'a fait rire (Ah, la Poétique 2), et je me suis penché de plus près sur le cas Mewanowi. Enfin, dans la troisième aussi, d'ailleurs.
Qu'ai je vu de tout ça ?
Elle est pas si connasse (excusez moi l'expression) que je ne l'avais pensé. Au début, elle ne veut pas du tout que son mari ne meurt. Ce n'est qu'au bout d'un moment, lorsque la vie de son époux la sépare d'Arthur qu'elle veut sa mort.

Et elle est raide dingue d'Arthur. Certes, elle aime le pouvoir. Mais son amour pour le pouvoir est plus faible que celui pour Arthur.
Ce dernier, je l'ai également beaucoup regardé. À quel moment commence-t-il à péter les plombs ? Il voit que son amour avec sa nouvelle femme est impossible. Il sait que le royaume tombe en ruine. Les couillons n'ont pas appris. Et si Lancelot avait raison ? Mais l'espoir surgit d'un endroit inattendu. Perceval, enfin. Il montre des marques d'intelligence.

On poursuit avec le livre 5 (mon deuxième préféré, après le livre 6).
Le délabrement. "Même Kaamelott est en train de tomber. Y a des lézardes au plafond", dixit Léodagant. C'est peut-être lui le plus désespéré de tous, plus qu'Arthur. Le pouvoir ? Bof. Il pourrait profiter de la faiblesse d'Arthur pour avoir le pouvoir effectif ? Qu'est ce qu'il se fait vieux. On sent que la fin est proche. La fin du livre 5 et du livre 6 vont elles lui redonner le punch nécessaire pour la suite ? Ou va-t-il s'éteindre, à petit feu ?

Le vrai piège c'est Mevanowi. "Elle est rongée par la jalousie", dixit Arthur. Mais elle l'aime plus qu'elle je lui en veut. Elle voit l'état de Kaamelott, oh oui. La fois où ça lui est le plus visible, c'est quand un pilier de la forteresse quitte le navire. Merlin. Quelqu'un qui hairait Arthur s'emploierait à la destruction de Kaamelott. Si elle pouvait réellement faire du mal à son aimé, Méléagant serait allé la voir.

Certes, il y a la fameuse tisane. Mais personne ne sait ce qu'elle contient. Assurément pas un poison mortel. Car les chances que Guenièvre boive avant de donner celle de son mari était grande. Arthur qui retrouve sa femme morte suite à la visite de son ex-femme aurait été du plus mauvais effet. Et une mort assurée.

Penchons nous sur Arthur. À quel moment a-t-il choisi tout ça ? Quand ? Quand il replante l'épée, il pense la récupérer. C'est ensuite. Quand le royaume se désagrège. Merlin part. Il n'y a plus de chevaliers, plus rien. Je ne l'avais pas vraiment remarqué avant, mais le livre 5 est la fin pour tout le monde. Perceval et Karadoc vivent dans la misère, à plusieurs dans une chambre de taverne. Lancelot n'est plus. Isolé, mort. Moralement parlant.

Une chose m'intrigue, néanmoins. Arthur parle avec Vénec, sur le chemin pour récupérer l'épée. Il hésite franchement à la récupérer, envisage vaguement le fait de ne pas la repérer.
Et à un moment, il semble entendre un bruit, et demande à Vénec de se taire. À votre avis, quel est ce bruit ?

Je suis assez mitigé.
Le premier épisode, je l'ai trouvé... pas vraiment inintéressant. L'humour et l'histoire n'étaient pas au rendez-vous. La saison 5 a réussi à être bonne avec moins d'humour (ou du moins, différent). L'épisode 1...
Pour l'épisode 2, j'ai eu conscience d'avour loupé quelques perles, j'étais occupé ><
L'épisode 3 finit extrêmement bien, et dans l'ensemble, j'ai trouvé que c'est le meilleur (Merlin bourré, Perceval et son père, le roi Loth, etc...)

Je pense qu'il va me falloir les voir plusieurs fois (en dvd, donc) pour en apprécier toute la saveur.

J'ai pas vu la saison 6. Mais il me semble que s'il a fait la moitié des choses qu'on lui prête, c'est quand même pas mal.
Et puis "Je suis druide ! Drui-de !" La moitié de ses pouvoirs s'en vont avec un toit au-dessus de la tête.
Ça doit jouer pas mal, ça.
Je viens de revoir la saison 1, et il a l'air d'être bon pour la guérison. C'est bien dans ses attributions, ça.

Elle me plait cette théorie.
J'y crois pas, mais elle me plait.

Au niveau du choix du cadeau, on peut y voir un coup d'Anna ? Si elle n'aime pas Arthur, elle aimerait sûrement lui mettre le Graal sous le nez au moment où personne ne peut le voir.

Pourquoi Kaamelott n'est pas "une" série ? Pourquoi Kaamelott est une oeuvre d'art ? Tout est pensé, tout. Ces détails infimes qui ravissent le fan, de l'épisode 1 au dernier épisode du livre 5 et, j'en suis sur, jusqu'au dernire film et la dernière BD composant Kaamelott. De la même façon que Balzac et son charivari, vous pensez votre oeuvre jusqu'au moindre détail.
M. Astier, vous n'avez pas créé une série. Vous avez imaginé et créé un monde, et ce qui fait la différence entre Kaamelott et tant d'autres séries, livres, films.
Je n'ai que deux questions, M. Astier. Avez vous poussé le détail jusqu'à expliquer précisément le "brusque" vieillissement de Merlin ?
Et surtout, oserez-vous pousser vos personnages jusqu'au bout, quoiqu'il en coûte ? Hugo a poussé Javert jusqu'à son suicide, puisque ce personnage ne pouvait plus représenter ce qu'il représentait le reste du temps (restes de vieux cours de philo). Mais, et vous ? Me donnerez vous la fin parfaite, celle que je cherche dans chaque oeuvre mais que je ne trouve que trop rarement ? L'attachement à vos personnages vous empêchera-t-il de les tuer ?

J'attend les réponses avec impatience. Quoique je ne suis pas si impatient que cela. Car ça signerait la fin de Kaamelott, et je ne suis pas pressé du tout.
Dans l'attente du 17 octobre, où je pourrais non pas voir, regarder, mais vivre votre oeuvre.

Avec mes hommages, M. Astier.
Mon héros, au même titre que Pratchett, Glen Cook et Thiéfaine.

PS : certes, ça fait très côté "fanboy sans esprit critique", mais c'est parce que ce qui est complet n'appelle pas à la critique. Un monde dans son ensemble peut avoir ses travers, ses défauts. Mais un tel monde est, existe. On peut critiquer quelque chose d'incomplet, mais pas ce qui complet. Kaamelott c'est comme l'amour de sa vie. On ne l'aime pas malgré ses éventuels défauts. On l'aime avec et aussi par ses défauts.

Au sujet des armures, qui avait été -il me semble- évoqué plus haut...
Si l'armure "table ronde" (la grosse du 14 ème siècle) est clairement anachronique, celle "de combat" (armure de cuir) me semble appropriée à l'époque, non ?
D'après ce que je me souviens des sources de Kaamelott, me semble qu'ils se sont aperçus de leur erreur en cours de route, et c'est entre autres pourquoi ils ont rajouté l'armure de cuir.

Sinon, on peut comparer à d'autres oeuvres traitant du même sujet. Ainsi, j'ai été effaré de voir la série Merlin (pas le film, hein !) nous montrer des piquiers etc du 14 ème siècle.
Au final, on peut voir les multiples "erreurs" de Kaamelott (erreurs ou actes volontaires d'ailleurs), mais quand on compare à d'autres oeuvres ça passe largement.

Sinon, pour la liberté de culte interdite en 380. Kaamelott se déroule vers 450, non ? Donc ça fait 70 ans (moins de 3 générations) que c'est interdit.
Si on prend monsieur X, convaincu du polythéisme, qui a 20 ans en 380, qu'il a un fils vers 25, lui aussi rompu au polythéisme, ce dernier n'a "que" 65 ans au moment des faits.
Si les débats ont été si étalés dans le temps, on peut raisonnablement penser que c'est encore une pratique très ancrée.

J'ai personnellement l'impression que M6 a plus ou moins foiré son coup en faisant pas de rediffusions pendant les vacances (y en a pas eu, hein ?)
Après je peux me tromper (j'espère !) et Kaamelott est peut être une série qui va fédérer (non pas le tennisman) la France entière, mais j'y crois moyennement.

Si personnellement je n'étais pas allé très régulièrement sur onenagros.free.fr, je sais pas comment j'aurais été au courant de la diffusion. M6 ? Regarde pas. Les revues spécialisées ? Je les lis pas. Bon, finalement je l'aurais peut-être su par des contacts ou autre. Mais n'empêche que pour les non-addicts de M6 qui ont apprécié Kaamelott ça va pas faire grand bruit.

Dites, vous pensez qu'on peut organiser un évènement ? On se ramène tous en armure et on fait un sitting devant TF1 pour les obliger à nous filmer et répandre la nouvelle ? XD

La référence à Reflet d'Acide n'est pas faite exprès (ou alors, je suis tellement addict que c'est passé dans mon inconscient). Je me suis arrêté à l'épisode 12? malheureusement, n'ayant pas réussi à rester une heure concentré.
(Bah oui, c'est de l'audio, et j'arrive pas à empêcher mes yeux de lire ou mes mains de coder/d'écrire).

Pour Renaud, j'suis tout à fait d'accord, Denethor.
Pour la science-fiction, j'ai oublié Douglas Adams, honte sur moi.

Aëlwyn a écrit :

d'héroïc fantasy (Pratchett, Martin, Hobb, Cock, Weis et Hickman pour l'Épée Noire, etc...)... Je suis plus Asimov, Herbert, Star Wars,

et je n'ai pas trouvé stupide le fait que Naheulbeuk passe en livre, le modèle existant étant à bout de souffle, alors que j'ai adoré Pirate des Caraibes 3 (des trahisons partout quoi. J'suis pas face de GRR Martin pour rien).

J'aime également certains animés (Death Note, Ga-Rei Zero, .hack//Sign, et surtout Evangelion qui m'a foutu le moral en l'air plusieurs mois).

Clap clap clap !!!!!
Que du bon tout ça !!!!

Bienvenue :D </div></blockquote>Pour les animés, que "Que du bon", c'est surtout pour Évangelion ou .hack//Sign ?

Eilonwy a écrit :

Caaaaaaaaaaaaaaaa c'est de la presentation!!! Petits nouveaux, prenez de la graine!!

<blockquote><div class="incqbox"><h4>LupusCramus a écrit:</h4>surtout nerd (oui, c'est rare des gens qui s'assument comme nerd).

Ouais et y'a des nanas qui assument porter un T-shirt marque en gros I LOVE NERDS :rolleyes:

LupusCramus a écrit :

je peux revoir 3 fois la Ligue des Justiciers,

Perso je m'arrete a la Ligue des Champions... j'ai d'ailleurs attendu de faire mon tour de forum avant d'aller mater les resultats de ce soir histoire de pas cramer tout le monde...

LupusCramus a écrit :

Niveau musique, vu le reste, on peut raisonnablement s'attendre à ce que je sois fan de Thiéfaine, et vous avez raison ! Je suis un inconditionnel (je me lobotomise à du 100% Thiéfaine depuis mars. Avant je n'étais qu'à 10%) de Thiéfaine,

KEUPAIN, KEUPAIN ET RE-KEUPAIN DERRIERE!!!!!!!!!!!!!!!!  HFT POWAAAAAAAAA ... Par contre que depuis Mars?? P'tite bite! (pardon... parait qu'on dit pas ca au nouveaux -_-')

En tout cas bienviendu a toi parmi nous!</div></blockquote>Pour les filles qui aiment les nerds, dingue, j'en ai pas rencontré pendant des années.
Pour Thiéfaine, tu es plus "Fille du coupeur de joint"/Lorelei, ou "Confessions d'un Nerver-been", "Jeu de la folie", "Des adieux", etc ?

Nemesia : Je préfère plutôt les chansons du style "Kevin et ma soeur", "Castatroce", "Cure toujours", "Française des jeux" (en même temps, le mariage de Kevin et ma soeur fait furieusement référence à "Mon Beauf" de Renaud, et Française des jeux à une "banlieue rouge").
Sans oublier bien sur le magnifique Chinese Democracy.

D'abord, Flammèche est une attaque pokemon, pas un pokemon en lui même (ça me semble primordial !)

Sinon, plus sérieusement, Cort, tu penses qu'AA se serait laissé porté par une simple convention, sans raison derrière ? S'il vieillit comme ça en 30 ans, on peut quand même penser que c'est plus ou moins linéaire, non ?

Puis même, s'il a 700 ans... il a fait quoi dans le passé ? Il a connu la Bretagne bien avant qu'elle ne soit occupée par Rome, s'est peut-être élevé justement contre la domination de Rome. Dingue qu'au final on en sait si peu sur lui. Il a même connu une époque sans le moindre chrétien. Le type qui a ramené le graal en Bretagne était peut-être un de ses proches, autrefois (il avait déjà plus de 200 ans quand même)...

Effectivement. Ou alors il a brusquement vieilli suite à une grande quantité d'énergie dépensée dans le passé (pour sauver Arthur ?), ce qui lui aurait fait perdre une partie de ses compétences au passage (voila comment il passe de protecteur d'Arthur à gros nul).
Après, reste à voir si effectivement Alexandre Astier a pensé à donner une raison.

Bon, étrangement, une recherche ayant comme critère "Merlin" dans le texte du sujet ne m'a donné aucun résultat (dans la partie Kaamelott), autant réparer cette injustice et lui dédier un topic.

Je commencerais avec une question à ceux qui ont vu le livre 6 :

Merlin est vieux (700 et des cacahuètes ?). Or, il parait bien plus jeune dans le livre 6 que dans les autres livres.
J'aimerais donc demander s'il y a une raison à cela, ou si Alexandre Astier n'y a pas pensé.

Attention, je ne demande pas la raison (pas de spoiler), je demande juste s'il y en a une.

Sinon, on peut très bien faire une espèce de débat : Merlin, génie incompris ou débile profond ?

Pour moi la réponse est claire : génie incompris. On le voit avec le passage des abricots dans le Livre 5. Bien exploité il multiplierait par 10 les finances de Kaamelott sans effort. Imaginez un peu un druide utilisé comme un druide... pas de problème de rationnement des troupes (nourriture qui se garde plus longtemps), augmentation de la productivité des paysans (on peut imaginer ce qu'il pourrait faire avec des graines), et il pourrait même augmenter le rayonnement de Kaamelott en s'arrangeant pour que la nourriture soit fameuse. Sans compter le fait d'avoir des chevaux bien mieux dressés (gain de temps/d'argent sur le dressage ?), de bons soins (déjà utilisés), et une efficacité redoutable face à une armée montée (imaginez un peu ce que pourrait faire Merlin juste en discutant à distance avec des chevaux).
Bref, Merlin est vraiment à mon sens le type fait pour être en arrière et optimiser sur le long terme la force armée et économique de Kaamelott, alors qu'Élias, ensorceleur, ne peux que faire du "spectacle" : boules de feu par ci, boules de feu par là, polymorphie... au final, c'est juste du court-terme.

Bon, on sait qu'Arthur va pas en être indemne de sa tentative de suicide...
On peut raisonnablement supposer qu'il va faire un certain temps dans la coma, donc les 8 premiers épisodes risquent d'être ses visions pendant qu'il est dans le coma.
Si ce n'est pas forcément des choses qu'il a vécues, (je n'ai pas vu les épisodes, mais je suppose que ce n'est exclusivement centré sur Arthur), ça peut-être des choses dont il a entendu parler, et il se les représente ainsi.
En ce cas il pourrait être intéressant de mettre en relation le passage où il est dans le coma, avec les gens qui viennent le voir et lui parler pendant son coma, et les huits premiers épisodes. Regarder s'il n'y a pas une concordance entre les "moments forts".

Exemple : Arthur reste dans le coma 1 mois. Au bout du 15ème jour, Mewanwi vient le voir pour tenter de l'achever, et clac, à la fin de l'épisode 4, tout semble mal aller pour le jeune Arthurus (je précise que c'est de la spéculation, je n'ai pas vu les épisodes). Concordance des moments forts.

Pour le livre 9 lui-même, je verrais bien un truc somme toute classique. Un léodagant qui réaffirme son soutien à Arthur, une Ygerne qui ne laisse personne approcher. Un Perceval qui se brouille avec Karadoc au niveau de la fidélité envers Arthur.
Pour Lancelot... je le verrais bien devenir un véritable chevalier errant, loin du pouvoir, mais fidèle à Arthur, peut-être accompagné de Bohort qui ferait ses classes en même temps.

Je me pose tout de même une question.
Le pékin de base qui apprécie Kaamelott sans plus a sans doute oublié Kaamelott, non ? Comment M6 peut faire sa promotion en deux semaines ?
Surtout que le Livre 5 a été relativement peu diffusé. Vous croyez pas que les gens (je parle de ceux qui n'ont pas appris les livres par coeur :p) auront plus ou moins oublié ce qui s'est passé ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB