Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui sait faire bouillir de l’eau. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ce texte est un délire. Je me suis dit : et si on mélangeait l'histoire du Seigneur des anneaux avec Kaamelott ? Imaginons que l'anneau unique fasse partie du monde de Kaamelott, qu'il ait été retrouvé et qu'Arthur doive décider de son sort. À la place du conseil d'Elrond, nous avons donc le conseil de la Table Ronde.

ACTE I

Réunion des chevaliers : Arthur, Léodagan, Lancelot, Perceval, Karadoc, Bohort, Calogrenant et Galessin. Le Père Blaise est debout à son pupitre. Même Merlin y a été invité ; il est assis sur un tabouret entre Bohort et Karadoc. Il est plus bas que les autres (comme Arthur dans Le retour du Roi, à la fin du livre V) et fait un peu la tête...

MERLIN - Mais enfin, qu'est-ce que je fous là ? J'ai du boulot, moi !
ARTHUR - Ah ouais, et qu'est-ce que vous devez faire de si urgent ?
MERLIN - Eh ben...
ARTHUR - C'est moi votre chef, et je ne vous ai rien donné à faire, alors vous laissez vos miches sur ce tabouret et vous ne l'ouvrez plus jusqu'à ce qu'on vous le demande !
PERCEVAL, à Merlin - Vous allez pas regretter d'être venu, vous verrez !
ARTHUR - Un peu de silence !
LEODAGAN - À part ça, est-ce qu'on pourrait savoir à quoi ça rime, cette réunion extraordinaire ?
ARTHUR - J'y viens, beau-père ! J'ai eu une entrevue avec la Dame du Lac hier soir...
LEODAGAN, ricanant - Ah, hier soir... C'est pour ça que vous étiez si pressé...
ARTHUR - Oh, ça suffit ! La Dame du Lac m'a communiqué une nouvelle de très haute importance, qui nécessite cette réunion extraordinaire. Voilà : l'Anneau Unique a été retrouvé.
LANCELOT, se levant - Hein ?
CALOGRENANT - Il a été... ?
PERCEVAL - Ah, c'est un anneau, je croyais que c'était une pierre incandescente ?
BOHORT - Un ré-ci-pient !
LANCELOT - Mais, bande de crétins, on ne vous parle pas du Graal, on vous parle de l'Anneau Unique ! Une quête encore plus importante !
ARTHUR - Exactement. La Dame du Lac m'a d'ailleurs bien précisé que la recherche du Graal pouvait être mise en stand-by.
LEODAGAN - De toute façon, pour ce que ça avançait...
KARADOC - Donc maintenant il faut chercher un anneau, et on l'a déjà touvé, c'est ça ?
ARTHUR - En gros, oui.
KARADOC - Ah ben j'aime mieux ça.
PERCEVAL - Alors on va fêter ça ?

Arthur fait les gros yeux à Perceval, qui se tait.

ARTHUR - Père Blaise, pouvez-vous rappeler l'histoire de l'Anneau Unique pour les débiles qui ne la connaissaient pas ?
PERE BLAISE - Heu...
ARTHUR - Ne me dites pas que vous ne la connaissez pas ? Je croyais que vous étiez versé en histoire.
PERE BLAISE - En histoire chrétienne ! Mais je ne touche pas à l'histoire païenne, et j'aime autant vous dire que cette histoire d'anneau, heu... solitaire ?, ça sent l'hérésie à plein nez.
ARTHUR - Merlin ?
MERLIN - Vous voulez que je vous raconte l'histoire de l'Anneau Unique ?
ARTHUR - Heu... Bon, OK, je vais le faire moi même. En résumé : les forces des ténèbres ont toujours existé. Leur divinité... heu, comment s'appelle-t-il...
PERE BLAISE, à voix basse - Satan.
ARTHUR - Ah oui, Satan ! ( Là il le prononce fort, puis se rend compte qu'il n'aurait pas dû et le redit plus bas. ) Satan a conçu les anneaux de pouvoir, qui permettent à ceux qui les portent d'obtenir tout le pouvoir qu'ils désirent. Il les a offert aux seigneurs de l'Atlantide du temps de leur splendeur. Mais il a aussi forgé, en secret, l'Anneau Unique, qui les contrôle tous et les attire dans l'Ombre. Ainsi a chuté l'Atlantide.
BOHORT, effrayé - Et vous voulez qu'on cherche cette... aberration ?
ARTHUR - Satan s'est réfugié sur d'autres terres émergées et poursuit son oeuvre de ruine en offrant des anneaux aux principaux souverains du Monde ; ainsi, régulièrement, de grandes civilisations périssent. Il y a mille ans c'était la chute de Babylone ; aujourd'hui ce pourrait être celle de Rome.
LEODAGAN - Ah parce que pour vous, c'est pas encore fait ? Je sais pas ce qu'il vous faut...
ARTHUR - Rome n'est pas encore tombé, et il y a un empereur à sa tête.
LEODAGAN - Un empereur ? Un marmot de dix ans qui sort pas des jupes de sa mère ! Même Yvain, tiens, il ferait mieux l'affaire !
ARTHUR, irrité qu'on lui coupe la parole, fait les gros yeux à Léodagan .
LEODAGAN - Ouais, d'accord, pas Yvain, mais quand même !
ARTHUR - L'Anneau Unique est la cause de la chute des grandes civilisations, car il contrôle les anneaux que Satan offre subrepticement aux plus grands souverains afin de les piéger et de ruiner leur royaume.
CALOGRENANT - Mais alors, si on retrouve l'Anneau Unique, j'imagine que ce n'est pas pour l'utiliser ?
LANCELOT - Et pourquoi donc ?
CALOGRENANT - Parce qu'il est sûrement plus fort que les anneaux de pouvoir, ce ne sera pas que la chute de Kaamelott, mais pire !
ARTHUR - Exactement !
LANCELOT - Mais enfin, Sire, cet anneau ne pervertit que les âmes faibles, mais vous, le roi le plus vertueux que la Terre ait porté, vous résisteriez à son emprise maléfique !
ARTHUR - Non, Lancelot, même moi j'ai des faiblesses. Si je portais l'Anneau Unique, je deviendrais une sorte de roi-démon ; en fait j'évincerais Satan pour prendre sa place.
LEODAGAN - Vous ? Vous qui refusez de cramer les voleurs et de torturer leurs complices ?
ARTHUR - Cet anneau est puissant...
LEODAGAN - Ah, s'il fait ça, je veux bien le croire ! Et vous dites que quelqu'un l'a retrouvé ?
ARTHUR - Oui. Voici la suite de l'histoire : après la chute de Babylone, Satan a offert un anneau de pouvoir aux empereurs perses et les a aidé a étendre leur emprise sur une bonne partie de l'Asie - pour mieux faire chuter l'Empire ensuite, bien sûr. Or la venue d'Alexandre a contrecarré ses plans. Il a combattu et défait l'empereur Perse, mais aussi Satan en personne, qui avait pris l'apparence d'un conseiller militaire de l'Empereur. Il lui a dérobé l'Anneau Unique, et l'a utilisé pour affermir son pouvoir. Voilà ce qui explique les invraisemblables succès d'Alexandre... et sa perte, car on lui a volé l'Anneau, ce qui l'a tué.
LANCELOT - Sire, je suis sûr que vous êtes plus apte qu'Alexandre à le porter !
ARTHUR - Un serviteur d'Alexandre, un nommé Gollos, s'est emparé de l'Anneau durant le sommeil de son maître. Il s'est enfui à cheval vers l'ouest, et Alexandre, ayant perdu l'Anneau, a perdu la vie.
BOHORT - Quelle histoire abominable !
KARADOC - Au contraire, je la trouve pas mal du tout. Bon, c'est sûr que ce n'est pas à raconter les jours de fête...
ARTHUR - Nouveau porteur de l'Anneau Unique, ce Gollos a vécu plus de cinq cents ans - des siècles de tourment. Mais nous avons perdu sa trace et même Satan pensait que l'Anneau était définitivement perdu. En fait, Gollos est passé en Bretagne et l'a égaré. Seigneur Perceval, veuillez présenter votre, heu..., colifichet.
PERCEVAL - Là, maintenant ? On ne pourrait pas savoir la fin de l'histoire, d'abord ?
LANCELOT - Vous n'êtes quand même pas en train de dire que...
ARTHUR - Posez-le au centre de la table, que tout le monde puisse le voir.
PERCEVAL passe sa main dans une poche et en sort un petit anneau doré, qu'il pose au milieu de la table. Tout le monde regarde l'anneau.
CALOGRENANT  - Sire, est-ce réellement l'Anneau Unique ?
ARTHUR - C'est ce que nous devons vérifier, car la Dame du Lac le soupçonne (à cause de son destin).
PERCEVAL - Ce machin là ? C'est juste un porte-bonheur ! Enfin, soi-disant... mais moi j'y crois pas !
LANCELOT - Et vous l'avez trouvé ?
PERCEVAL - Nan, c'est juste un bijoux de famille. Ça vient de mon grand-oncle. Enfin, de mon arrière-arrière-arrière grand-oncle, mais on l'appelle juste grand-oncle. Sauf l'oncle Guibald, qui l'appelle grand-père, mais c'est...
ARTHUR - Stop ! Racontez juste ce que vous m'avez dit ce matin.
PERCEVAL - Mon grand-oncle, enfin mon arr... ouais, OK, mon grand-oncle. Eh ben un jour qu'il était parti se désaltérer dans une taverne, il trouve un anneau. Il était allongé par terre à moitié bourré et il a vu un objet sautillant sous un gros meuble.
CALOGRENANT - Sautillant ?
ARTHUR - Scintillant. Continuez.
PERCEVAL - C'est sûrement un autre client qui l'a perdu. Alors il a rampé, il l'a pris discrètement, et il est sorti de la taverne.
LANCELOT - Et cet anneau lui a apporté longue vie ?
PERCEVAL - Oui ! Vous connaissez mon grand-oncle ?
ARTHUR - L'Anneau Unique a ce pouvoir...
PERCEVAL - Nan mais Sire, c'est des conneries ! Le grand-oncle, il disait que cet anneau lui portait bonheur, mais c'est parce qu'il était superficiel.
CALOGRENANT - Et il vous l'a légué à sa mort ?
PERCEVAL - Pas tout à fait. J'étais son petit-neveu préféré, et il me l'a donné avant de partir voyager on ne sait pas où - d'ailleurs on l'a jamais revu. Je l'ai gardé en souvenir de lui, parce que moi aussi je l'aimais bien, mais ces histoires de porte-bonheur, c'est des histoires de bonnes femmes, j'y crois pas !
LANCELOT - Votre grand-oncle, est-ce qu'il était... bizarre ?
PERCEVAL - Ben ouais, mais qu'est-ce que ça prouve ? Il était vieux, il était mystérieux.
ARTHUR - Il reste le test ultime. Seigneur Perceval, est-ce que vous avez déjà passé au doigt l'anneau ?
PERCEVAL - Ben pour quoi faire ? Puisque je vous dit que le coup du porte-bonheur, c'est des conneries !
ARTHUR - Passez-le !
PERCEVAL - Mais pourquoi ?
LANCELOT - Sire, c'est risqué...
ARTHUR - C'est le seul moyen d'être sûr. Perceval, allez !

Perceval met l'anneau à un doigt et disparaît. Bohort tombe dans les pommes.

ARTHUR - Enlevez-le !

Perceval réapparaît, il vient d'enlever l'anneau.

PERCEVAL - Mais qu'est-ce qui s'est passé ? Il faisait tout noir !
LANCELOT - Forcément, vous êtes passé dans le plan démonique.
KARADOC - Même que vous êtes devenu invisible !
PERCEVAL - Ah bon ?
KARADOC - Du coup, vous avez peut-être vu la Dame du Lac ?
PERCEVAL - Ah mais j'ai rien vu, à part des silhouettes floues qui s'approchaient de moi...
ARTHUR - Des silhouettes... Merde, j'ai oublié que, du coup, il a signalé sa présence à Satan.
LANCELOT - Hein ? Alors Satan sait qu'on l'a et va le chercher.
MERLIN - Si j'avais eu le droit d'en placer une, j'aurais pu vous avertir avant, mais comme tout le monde s'en fout de la connaissance des druides...
ARTHUR - Vous voulez dire que vous saviez qu'on risquait de... Et vous nous avez laissés faire ?
MERLIN - Ben oui, vous m'avez dit « vous ne l'ouvrez plus jusqu'à ce qu'on vous le demande ». C'est vous le boss, j'obéis.
ARTHUR - Mais... quand je vous ai demandé, ce matin, ce que vous saviez à propos de l'Anneau Unique, vous m'avez dit : rien.
MERLIN - Ouais, mais entre temps je me suis renseigné. Question de conscience professionnelle !
LEODAGAN - Bon, on fait quoi, alors ?
ARTHUR - La Dame du Lac m'a dit de le détruire.
MERLIN lève le doigt.
ARTHUR - Ouais, bon, ça va, vous pouvez parler !
MERLIN - L'Anneau Unique ne peut être détruit.
LANCELOT - Alors utilisons-le ! Sire, vous tenez là l'occasion de vaincre définitivement Satan !
PERE BLAISE - Le Malin doit retourner dans les profondeurs de la Terre, si c'est le seul moyen...
ARTHUR - Pour la dernière fois : non ! Je ne l'utiliserai pas ! La Dame du Lac a dit de le détruire, nous le détruirons.
MERLIN - Mais puisque c'est impossible !
ARTHUR - Qu'est-ce que vous en savez ?
LEODAGAN, ironique - Si Merlin dit que c'est impossible, c'est que ça doit être facile.
MERLIN, faisant l'important - Parce qu'Élias me l'a dit. ( À prononcer sur le même ton que "Et toc !". )
ARTHUR - Élias ? Attendez, vous vous souvenez que c'était un secret absolu et qu'il ne fallait en parler à personne !
MERLIN - Mais... Élias et moi on collabore. Enfin, théoriquement. Et puis c'était le seul moyen de me renseigner.
ARTHUR - Mais c'est pas vrai ! Cet ahuri a mis Élias au courant ! Perceval, remettez l'anneau dans la poche ! Il faut se décider. Comment allons-nous le détruire ?
LEODAGAN - Si Élias dit que c'est impossible, c'est que ça doit être impossible.
LANCELOT - Sire, si vous ne vous sentez pas la force d'âme d'utiliser l'Anneau, confiez-le à un chevalier de confiance, par exemple à un chevalier qui a fait voeu de noblesse.
GALESSIN - Par exemple Lancelot... Vous voulez devenir roi de Bretagne ?
LEODAGAN - Ah parce qu'avec ce machin, on peut devenir roi de Bretagne ?
LANCELOT, offusqué - Mon offre est sincère !
ARTHUR - Quiconque porte cet anneau est pris d'une envie irrésistible de puissance et de pouvoir, et sombre dans les Ténèbres. Même moi ; même vous, seigneur Lancelot !
LANCELOT - Pourtant Perceval l'a porté... ( Il réfléchit puis : ) Oui, Perceval, c'est vrai... Ça explique tout.
PERCEVAL - Ah vous parlez de mon colifichet ? Mais, c'est pas du tout dangenreux de le porter !
ARTHUR - Seigneur Perceval, vous seul pouvez le porter, car vous seul avez l'âme suffisamment pure pour supporter ce fardeau.
PERCEVAL - Ouah ! J'ai pas tout compris, mais ça fait plaisir !
LANCELOT, agité - Sire, confiez-moi l'anneau, je vous fais le serment que je ne succomberai pas à son maléfice ! ( Il se lève. )
ARTHUR - Rasseyez-vous !
LEODAGAN - Si quelqu'un doit le porter, ce sera un roi !
ARTHUR - Ah, parce que vous le voulez, maintenant ?
LEODAGAN - Et pourquoi pas ? Mais attention : ce sera pour la bonne cause ! Je l'utiliserai en votre nom. Par exemple je pourrai devenis empereur de Rome, mais inféodé à la Bretagne.
LANCELOT - Vous, empereur de Rome ? Mais vous n'avez pas assez de noblesse pour...
LEODAGAN - Rome a besoin d'un homme à poigne, pas d'un gamin ou d'un gentillet...
CALOGRENANT - « Gentillet » ?  C'est comme ça que vous parlez de notre roi ? Vous allez en répondre ! ( Et il se lève. )
GALESSIN - Notre roi est un faible, et comme le seigneur Léodagan j'estime qu'il faut un roi plus énergique.
LEODAGAN - Ah !
GALESSIN - Mais je connais un autre roi qui ferait l'affaire.
ARTHUR, dégainant Excalibur - Ça suffit ! Je décapite le premier qui reste debout !

Tout le monde se rassoit. Le silence se fait et chacun réfléchit. Le roi semble absent. En fait il écoute ce qui lui dit la Dame du Lac, qui vient d'apparaître.

LANCELOT - Sire, je ne sais ce qui m'est arrivé. Je vous demande humblement de me pardonner ! Nous ferons comme vous l'avez dit : trouvons un moyen de détruire cet objet, et détruisons-le !
LEODAGAN - C'est dommage mais c'est vous le patron.
GALESSIN - Et puis s'il est détruit, ça veut dire que ni vous, ni Lancelot, ne le portez. Moi, ça me convient.
MERLIN - Sauf qu'il est indestructible. Enfin, d'après Élias...
CALOGRENANT - Il a dit quoi, exactement, Élias ?
MERLIN - Mot pour mot : « L'Anneau Unique ne peut être détruit par aucun moyen connu. »
LEODAGAN - Aucun moyen connu... C'est pas tout à fait la même chose !
MERLIN - Je ne vois pas ce que ça change !
LEODAGAN - Ça veut dire qu'il existe peut-être un moyen...
MERLIN - ... sauf qu'on ne le connaît pas.
GALESSIN - C'est vrai que ça ne nous avance pas plus...
LANCELOT - Et avec Satan qui peut arriver d'un instant à l'autre...
BOHORT - Comment ça, « qui peut arriver » ?
CALOGRENANT - Ben oui, Perceval a mis l'anneau au doigt et s'est signalé à Satan, donc on doit s'attendre à une petite visite incessamment.
BOHORT vient de s'évanouir.
ARTHUR - C'est bon, j'ai la solution !
LEODAGAN - Ah ouais ?
ARTHUR - Je viens de parler à la Dame du Lac.
PERCEVAL - Elle est venue ici ?
ARTHUR - Ah mais commencez pas ! La Dame du Lac - qu'il y a que moi que je peux voir - vient de m'annoncer deux nouvelles : Satan est en chemin avec une armée de démons et devrait atteindre Kaamelott ce soir ; et les Dieux ont trouvé le moyen de détruire l'anneau.
LEODAGAN - Ce soir ? Il va falloir faire vite !
ARTHUR - Le seul moyen de détruire l'Anneau, c'est de le jeter dans les flammes du volcan où il a été forgé. Le Porteur - Perceval - ainsi que nous tous et Merlin, allons former la Communauté de l'Anneau. Huit chevaliers et un magicien ayant pour mission d'atteindre l'Islande. Perceval jettera alors l'anneau dans le volcan le plus haut de l'île. Nous partons immédiatement !

EPILOGUE

Karadoc et Mevanwi sont au lit. Karadoc mange un saucisson tout en racontant sa journée.

KARADOC, d'un air satisfait - Et figurez-vous que le roi voulait nous envoyer en Islande !
MEVANWI - C'est où, ça ?
KARADOC - Il paraît que c'est une île située au nord-ouest de la Calédonie, à plus de deux-cents lieues. Elle est couverte de neige en permanence et des volcans y crachent de la lave presque tous les jours.
MEVANWI - La neige et le feu... Et c'est le repaire de Satan ?
KARADOC - Pas tout à fait, mais c'est là qu'il a fabriqué le colifichet de Perceval. Donc le roi nous a dit de se magner le train, et j'ai même pas eu le temps de préparer mon casse-dalle. En plus, comme personne n'y a jamais foutu les pieds et que la mer qui l'entoure est toujours déchaînée, on n'était même pas sûr d'atteindre l'île avant un mois. Vous imaginez le ravitaillement qu'il aurait fallu...
MEVANWI - J'imagine, oui !
KARADOC - Alors je lui ai dit, à Arthur : vous êtes sûr qu'il n'existe pas une autre solution ? Eh bien oui, qu'il m'a dit, mais même les Dieux ne la connaissent pas. Il paraît que c'est sa cousine qui lui a parlé de ce mystère.
MEVANWI - Et vous, vous avez trouvé ?
KARADOC - Parfaitement !
MEVANWI, sceptique - Vous ?
KARADOC - Ben oui, moi ! Qu'est-ce que vous croyez ? N'oubliez pas que dans le cas contraire, je serais en route pour l'Islande et qu'une armée de démons assiègerait Kaamelott à l'heure qu'il est. Eh ben non, et grâce à qui ? Grâce à bibi ! Même qu'il paraît que la Dame du Lac m'a félicité.
MEVANWI - Mais qu'est-ce que vous avez fait ? Vous avez détruit l'Anneau ?
KARADOC - Ben ouais.

ECRAN NOIR

KARADOC - Je l'ai mangé.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'adore ! :D
Déjà parce que le SDA ! :love:

mais c'est super bien fait !
MAGNIFIQUE :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

:D  :D
Super original de faire un mélange Kaamelott et SDA
Par contre je ne reconnais pas trop Arthur dans ces répliques !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour vos avis !

AArthurus : j'ai toujours du mal à faire parler les personnages comme dans la série. Arthur utilise beaucoup d'argot, or je ne maîtrise pas du tout l'argot...

Chevalier
Hors ligne

Super idée ! Je pense que la fidélité à la série n'était pas le but, le principal c'était l'originalité, et là c'est réussi. Fallait y penser, et oser le faire ! Ce que je préfère, c'est l'attribution des personnages : Merlin en Gandalf (arf ! ^^), Lancelot en Boromir, Perceval en Frodon... ça fonctionne bien.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Une super idée que tu as remarquablement mis en oeuvre ! :P

Vraiment bravo, et c'est un fan inconditionnel du Sda qui te le dis. Mais tu dois l'être aussi donc ça se comprend :)
Moi je vois pas de problème avec les répliques d'Arthur, j'ai absolument tout apprécié ;) .

Tout ce que je demande c'est la suite de leur aventure :)
Chez les elfes, dans les mines, au col de Caradhras...
S'il te plaît, la suite ! :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Superrrrrrrrrr idée ! Je trouve la fin TROP terrible ! Karadoc qui bouffe l'anneau..énorme ^^ Une suite, une suite, une suite !!

Croustillant
Hors ligne

Ouah!
Autant quand j'ai vu "par Agloval", je savais que je devais m'attendre à un scénario sa mère bien la race de sa grand-mère autant tes scénarii me surprendront toujours. C'est sûr que dès le début, le concept ne pouvait que me plaire: Kaamelott et le Seigneur des Anneaux (et Agloval pour marier tout ça).
Et je m'attendais à un autre mariage en fait. Je pensais que tu allais plus sortir le côté Héroïc Fantasy. Mais non, c'est l'histoire de l'Anneau avec laquelle tu t'ancres carrèment dans le vrai contexte historique, religieux et culturel. Du coup, ça devient juste réaliste (donc dire que c'est un délire...).
Donc, pour l'intrigue en elle-même, c'est évidemment génial. J'apprécie notamment comment tout s'imbrique parfaitement (par exemple Merlin qui devait l'ouvrir que quand Arthur le lui demandait).
Et puis en plus c'est bien écrit. Et même si tes personnages parlent, c'est vrai, un peu trop français, je te garantis qu'on les reconnaît parfaitement bien dans leur psychologie. Et puis, je sais pas si tu as le recueil de textes du livre I mais quand on le lit et ben on ne ressent pas si bien que ça (à la lecture seule, hein!) ce que tu appelles l'argot.
Et vraiment merci pour ces supers moments que procure la lecture de tes textes (ça va bien les révisions du bac!)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Agloval a écrit :

Merci pour vos avis !

AArthurus : j'ai toujours du mal à faire parler les personnages comme dans la série. Arthur utilise beaucoup d'argot, or je ne maîtrise pas du tout l'argot...

Oui voilà c'est juste ses réplique que je ne reconnais pas, sa façon de s'exprimer. Mais les autres persos sont très bien !
Mais sinon je te le dit encore, l'idée est SUPER ! Et comme les autres j'aimerai bien voir une suite !
:)  :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour tous vos commentaires sympa ! Mais êtes-vous sûrs d'avoir bien lu... ? :) Car Karadoc a détruit l'anneau, il ne peut donc pas y avoir de suite !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'y ai pensé mais...tu peux faire un épisode Anneau 2 qui ne reviendrai pas sur cela. L'épisode n'est pas obligé de "coller" au premier ^^

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ah oui,
Mais Karadoc a beau avoir l'estomac le plus performant du siècle, je ne suis pas sûr qu'il parvienne à le dissoudre.
A mon avis il risque fort de ressortir par les voies naturelles disons :D .

Et puis même, s'il le garde en lui, les forces du Mal peuvent très bien chercher à le tuer pour le récupérer.
Du coup la quête peut continuer, avec Karadoc en porteur (interne) de l'anneau ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

MDR !
J'aime bien ton idée Clement ! Je vois bien Karadoc en porteur ( interne ) de l'anneau !

Chef de Clan
Hors ligne

Étant un fan des deux, c'est génial de les voir réunis! Bravo

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah oui, l'idée de Clément est pas mal ! Clément : n'hésite pas à écrire ta version. Pour l'instant je n'ai pas d'idée pour une suite, d'autant qu'il faudrait expliquer pourquoi Satan n'est pas venu si finalement l'anneau n'a pas été complètement dissout.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Très bon scénario, l'idée est bien trouvée et le concept parfaitement intégré ! Hyper-classe ! :D

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

super scénar, j'ai trouvé la fin exceptionnelles

Croustillant
Hors ligne

J'adore le "Ecran noir
Karadoc: Je l'ait mangé."

On se croirait vraiment dans un épisode de Kaamelott avec une chute en voix off

Génial !

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB