Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui lève la main quand on dit « soldat ». !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Dans la foulée du premier, j'ai eu un peu d'inspiration, alors je vous livre mon second scénario ^^, un peu court j'avoue.

Introduction

Arthur s’apprête à rentrer dans la salle du trône lorsqu'Yvain arrive en courant.

Yvain : Sire ! Regardez, je me suis fait une ceinture avec de la peau de saucisson ! ça fait pas hyper classe ?
Arthur : Hyper classe peut-être pas. Franchement con, oui peut-être … Ôtez-moi d’un doute, vous avez rien de mieux à faire, genre la quête du Graal, non ?
Yvain : Vous pensez qui vont m’engueuler en cuisine parce que j’ai dépiauté un saucisson entier pour prendre la peau ? … J’aurai peut-être dû le planquer ...

Arthur rentre dans la salle du trône en lâchant un long soupire et en levant les yeux au ciel.

Coupure

Acte 1

Séance de doléances à la salle du trône.

Arthur ( à Léodagan ) : Qui c’est qu’on reçoit aujourd’hui ?
Léodagan : Vu qu’en général on reçoit des pécores ou votre mère, j’avoue pas vraiment attendre quelqu’un d’autre …
Arthur : ça promet …

Guetenoc entre.

Léodagan : Quelle surprise, là on s’y attendait pas.
Guetenoc : Bah quoi ? J’ai encor’ rien dit ?
Arthur : Mais vous venez quasiment tous les 2 jours, y en a marre à la fin ! Qu’est-ce qui se passe encore ?
Léodagan : Je vous préviens, je suis à deux doigts de me barrer.
Guetenoc : Mais quoi ? Attendez qu’je vous explique !
Léodagan : Non mais désolé, moi j’en ai marre de me coltiner toujours ces séances de doléances à la con avec les mêmes qui viennent se plaindre, non …
Arthur : Il a pas tort. Vous passez plus de temps ici que sur vos terres, avouez tout-même que vous déconnez à plein régime.
Guetenoc : Faudrait d’jà pouvoir y faire qu’que chose sur les terres ! Les bêtes crèvent à la pelle av’c l’hiver et les loups, donc p’us de viandes, de fromages, de lait, rien !
Arthur : Comment ça ?
Guetenoc : Bé oui ! On est dans l’purin jusqu’au cou, sire ! Y a plus de quoi becqueter !
Léodagan : Mais qu’est-ce que c’est encore cette nouveauté ?
Guetenoc : Les seules bêtes encore vivantes, c’est vos ch’veaux !
Arthur : Bon … Et alors ?
Guetenoc : Alors si vous t’nez à manger d’la viande, ça sera d’la viande de ch’val !
Arthur et Léodagan : Quoi ?!

Coupure

Acte 2

Salles de doléances.

Guetenoc : Av’c les collègues, on a tourné l’problème dans tous les sens ! Y reste qu’des ch’veaux.
Léodagan : C’est incroyable ça ! Et pourquoi c’est spécialement cet hiver qui a buté le bétail ?
Guetenoc : Pas que ! Les loups aussi ! Y a p’us de gardes pour veiller à c’que les loups s’approchent pas d’trop ! Alors c’est sûr, y bouffent bien, croyez-moi !
Arthur : Je vois pas bien ce qu’on peut faire.
Guetenoc : C’est pour ça, j’vous d’mande si ça vous dérange pas d’vous rabattre sur les ch’veaux le temps qu’on rachète des bêtes … d’ailleurs, un peu de blé nous aiderait pas mal, sire.
Arthur : Un peu de … blé ? Qu’est-ce que vous voulez foutre de blé ? Vous en cultivez pas assez ?
Guetenoc : Non, pas du blé-blé, d’la … d’la « devise » comme vous dites.
Léodagan : Ah carrément !
Arthur : En même temps c’est ça ou la disette … vous voulez vraiment bouffer du cheval ?
Léodagan : Bah … je suis pas vraiment fan.
Arthur ( quelque peu résigné ): Bon, il vous faut combien?

Guetenoc fait un large sourire manifestant son contentement, tandis que Léodagan tire franchement la tronche.

Coupure

Acte 3

Arthur et Guenièvre, au lit.

Guenièvre : Ah, le repas était frugal ce soir. Vous ne trouvez pas ? J’ai d’ailleurs remarquez que vous n’aviez pas touché à votre viande ! Si vous n’avez plus d’appétit, c’est que vous êtes encore amoureux.
Arthur : Non, non ...

Noir

Arthur : C’est juste que j’aime pas le cheval.

Fin

Chevalier
Hors ligne

Pas mal du tout ! C'est peut-être pas très original vu qu'on retrouve les séances de doléance Léodagan/Guethenoc, mais en tout cas c'est vraiment dans l'esprit de la série. Tu as bien rendu les persos. Et la chute... rien que d'imaginer la tête de Guenièvre quand elle apprend qu'elle a bouffé du cheval, ça me fait rire ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je dirai un peu comme Nemesia ! Simple mais efficace et en parfaite cohésion avec la série ^^ Bien joué.

Croustillant
Hors ligne

Et ben tu es en forme aujourd'hui! Bon, j'avoue que le Perceval de l'acte I m'a un peu déçu, il ressemblait plus à un Yvain, non? Sinon, le reste est bien, les idées sont originales encore une fois!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

T'as pas tort, en relisant, ça fait plus Yvain que Perceval. Ja vais modifier, ça fera peut-être un peu mieux si je fais parler Yvain ^^

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, je vous envie, vous arrivez tous à bien faire parler les personnages à leur façon inimitable (moi, quand je rédige un scénario, on croit que c'est moi qui parle, pas Léodagan ou Arthur...) ! Et celui-là ne déroge pas à la règle, notamment pour Guétenoc.

J'ai éclaté de rire avec le « Vu qu’en général on reçoit des pécores ou votre mère, j’avoue pas vraiment attendre quelqu’un d’autre … » de Léodagan, et rebelote avec le « Quelle surprise, là on s’y attendait pas. »

Mais je ne suis toujours pas fan de la chute... (Peut-être que ça m'aurait fait plus rire si je considérais la viande de cheval comme quelque chose de particulièrement dégoûtant, car alors comme le dit Nemesia j'imaginerais la tête de Guenièvre, mais ce n'est pas le cas.)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB