Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum à notre souverain, rain rain !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

voilà, dans le dernier épisode du livre V, quand dans un de ces délires Arthur marche en tenant un enfant par la main (ta gueule, Yves !), comment l'avez-vous interprété ?
est-ce Arthur enfant ?
ou serait-ce t'il la représentation de l'enfant qu'il aurait eu avec sa grosse salope (dixit le bon roi Loth) de demi-soeur ?

C'est peut-être évident pour tout le monde... dans ce cas, ayez la bonté de ne pas me faire sentir trop con, ça me mettrait les nerfs, et quand j'ai les nerfs, eh ben... j'ai les nerfs.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Vous êtes bien vulgaire dit donc !!

Pour être plus sérieuse, perso je pense qu'Arthur c'est imaginé avec l'enfant qu'il aurait pu avoir. Mais c'est seulement mon avis...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

patty a écrit :

Vous êtes bien vulgaire dit donc !!

Pour être plus sérieuse, perso je pense qu'Arthur c'est imaginé avec l'enfant qu'il aurait pu avoir. Mais c'est seulement mon avis...

C'est aussi comme sa que je l'ai compris.

Chef de Clan
Hors ligne

Je ne crois pas qu'il y ai besoin de vaire tout un cake par rapport à cette histoire. Arthur se représente l'enfant qu'il aimerait avoir. Je ne pense pas qu'il y ai quelle relation intime avec sa soeur; sinon Gauvain serrait son fils. Donc, la réponse ne peut être que c'est la représentatiion de son enfant.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Par rapport à ce passage aussi, je me demandais pourquoi Arthur avait les cheveux courts et pas de barbe et moustache dans ce "rêve" ? (question un peu naïve, je sais ^^)

Chevalier
Hors ligne

Ils ont p'têtre filmé cette scène au moment où ils commençaient le livre VI.

Sinon euh je doute qu'AA ait même considéré une seule seconde l'idée d'une relation incestueuse entre Anna et Arthur, déjà parce que l'inceste c'est plus trop au goût du jour et que ça serait aux limites du bon goût de foutre ça dans une série aux moeurs déjà très contemporaines, et puis parce que bon, Anna a autant de sex appeal qu'un tas de bouse... Et en plus ils peuvent pas se voir en peinture.

Sinon ouais je suis d'accord avec vous, Arthur doit s'imaginer avec l'enfant qu'il aurait voulu avoir.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est moi ou j'étais seule avoir fait le lien avec l'autre scène plus tôt dans le livre 5 où il est couché dans l'herbe et joue avec un bébé qui marche à ses côtés ? C'est pas justement après qu'on lui ait parlé de la possibilité que la paysanne ait eu un enfant mais qu'il est mort et que de toute façon c'était pas le sien ?  Donc il s'imaginerait que cet enfant est vivant et qu'il est le sien (j'ai souvenir que c'était une fillette) et puis à la fin du livre 5 il s'imagine déjà mort en train de marcher avec la petite qui est morte.....


Si vous me suivez....

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je pense que c'était tout simplement la représentation de son éventuel enfant.

Chevalier
Hors ligne
Marie-Ange-la-Celte a écrit :

C'est moi ou j'étais seule avoir fait le lien avec l'autre scène plus tôt dans le livre 5 où il est couché dans l'herbe et joue avec un bébé qui marche à ses côtés ? C'est pas justement après qu'on lui ait parlé de la possibilité que la paysanne ait eu un enfant mais qu'il est mort et que de toute façon c'était pas le sien ?  Donc il s'imaginerait que cet enfant est vivant et qu'il est le sien (j'ai souvenir que c'était une fillette) et puis à la fin du livre 5 il s'imagine déjà mort en train de marcher avec la petite qui est morte.....


Si vous me suivez....

Maintenant que tu le dis, ouais sûrement

Chef de Clan
Hors ligne
Marie-Ange-la-Celte a écrit :

C'est moi ou j'étais seule avoir fait le lien avec l'autre scène plus tôt dans le livre 5 où il est couché dans l'herbe et joue avec un bébé qui marche à ses côtés ? C'est pas justement après qu'on lui ait parlé de la possibilité que la paysanne ait eu un enfant mais qu'il est mort et que de toute façon c'était pas le sien ?  Donc il s'imaginerait que cet enfant est vivant et qu'il est le sien (j'ai souvenir que c'était une fillette) et puis à la fin du livre 5 il s'imagine déjà mort en train de marcher avec la petite qui est morte.....


Si vous me suivez....

Oui ça tient tout a fait la route. Ce qui est sur, c'est qu'il s'imagine son enfant, celui qu'il aurait pu avoir avec la paysanne. Apres, etendre au fait qu'il s'imagine mort dans un sorte de paradis/monde parallele avec cet enfant me parait plausible.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouais alors le truc, selon la légende, si je ne me trompe pas, c'est qu'Arthur a eu un fils avec sa demi-soeur (Mordred si je ne m'abuse, qui aura un rôle important dans la quête du Graal, et qui, au passage, blessera mortellement Arthur, mais peut-être me trompe-je...)

Sinon, lorsqu'il marche avec l'enfant, il lui montre son médaillon, et l'enfant lui montre le sien... c'est là que je m'interroge..

Et puis je ne suis pas vulgaire, d'abord !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Marie-Ange-la-Celte a écrit :

C'est moi ou j'étais seule avoir fait le lien avec l'autre scène plus tôt dans le livre 5 où il est couché dans l'herbe et joue avec un bébé qui marche à ses côtés ? C'est pas justement après qu'on lui ait parlé de la possibilité que la paysanne ait eu un enfant mais qu'il est mort et que de toute façon c'était pas le sien ?  Donc il s'imaginerait que cet enfant est vivant et qu'il est le sien (j'ai souvenir que c'était une fillette) et puis à la fin du livre 5 il s'imagine déjà mort en train de marcher avec la petite qui est morte.....


Si vous me suivez....

L'enfant de la paysanne était bien une fille il me semble, mais l'enfant qu'on voit avec Arthur (qui lui donne la main) est un garçon.
Je pense donc pas que ce soit l'image de l'enfant de la paysanne en particulier mais d'UN enfant qu'Arthur aurait aimé avoir eu.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

RagnahröK a écrit :

Ouais alors le truc, selon la légende, si je ne me trompe pas, c'est qu'Arthur a eu un fils avec sa demi-soeur (Mordred si je ne m'abuse, qui aura un rôle important dans la quête du Graal, et qui, au passage, blessera mortellement Arthur, mais peut-être me trompe-je...)

Sinon, lorsqu'il marche avec l'enfant, il lui montre son médaillon, et l'enfant lui montre le sien... c'est là que je m'interroge..

Et puis je ne suis pas vulgaire, d'abord !

Sauf que si on regarde bien, Alexandre Astier ne suis pas forcément la légende à la lettre, mais ça n'concerne que moi, en plus je suis pas une référence, je connais pas la légende... (ben ouais ça existe !! :) )

Et je suis assez d'accord avec Marie Ange, sauf que j'ai passé tous les détails...

Pour la vulgarité, je vais dire que, le "grosse salo**" est dit sur le ton du roi loth alors ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Il semble qu'Astier fasse sa propre version de la légende, je ne crois pas que Mordred existera dans Kaamelott, ou alors il ne sera pas le fils d'Anna/Morgawse.
Quoique, bien-sûr, on ne sait jamais ce qui peut se passer.

Pour le gamin, on voit des plans où il mime le geste de tenir la main au gosse, et d'autres où il se voit père de famille. Il ne s'agit pas spécialement de Mordred ou d'un autre, mais juste du fils qu'il n'a jamais eu. Il ressasse cette idée, ce qui le pousse au suicide puisque la paternité est la seule chose qui l'intéresse.



EDIT : J'édite mon post juste pour dire que j'avais commencé à l'écrire vers 9h mais que, boulot oblige, je ne l'ai terminé que maintenant. Du coup j'dis des trucs un peu doublon avec ce qui s'est dit au dessus, désolé lol

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Looooooooool t'es trop fort Ioen !!!! :lol:

Semi-Croustillant
Hors ligne

Moi je pense pareil qu'Aeden, sans en rajouter une couche, je dirais que l'enfant est celui qu'Arthur aurait eu (et un garçon). Le fait qu'à la dernière scène il lui tienne la main en étant tout frais, coiffé et rasé, à mon sens c'est une sorte de renforcement de ce rêve, comme pour consolider la seule idée qui le conforte, celle d'être père. Tout serait parfait, il est frais, heureux, marche avec son fils (qui porte aussi un médaillon)... comme s'il se raccrochait à son rêve avant de connaître la mort.

Je reviens je vais pleurer...

Chevalier
Hors ligne

Pour l'enfant que rêve Arthur, je pense aussi que c'est simplement celui qu'il aurait voulu avoir (avec Madenn ou une autre) et que du coup il imagine. Après, les détails moi je sais pas... ;)

Mais Mordred c'est une autre histoire. D'accord, AA prend des libertés avec la légende et ne se gêne pas pour personnaliser comme il veut. Mais c'est quand même un perso super important, vu qu'il est censé non seulement être le fils d'Arthur mais aussi son assassin... Comment va mourir Arthur sans Mordred ? Ce serait bizarre.
Et sans vouloir faire de spoilers, quand on voit le livre VI (au moins la première minute), on se rend compte qu'AA ne craint plus de surprendre, voire de choquer le bon goût... Alors même en oubliant les relations incestueuses et le manque d'amour évident entre Arthur et sa soeur, on peut peut-être imaginer une solution magique, comme Ygerne et la potion de polymorphie, ou bien un rêve un peu spécial, j'en sais rien... Il y a toujours un moyen de faire avancer l'intrigue.

Chevalier Porte-Bonheur
Hors ligne

< Moi je pense pareil qu'Aeden, sans en rajouter une couche, je dirais que l'enfant est celui qu'Arthur aurait eu (et un garçon). Le fait qu'à la dernière scène il lui tienne la main en étant tout frais, coiffé et rasé, à mon sens c'est une sorte de renforcement de ce rêve, comme pour consolider la seule idée qui le conforte, celle d'être père. Tout serait parfait, il est frais, heureux, marche avec son fils (qui porte aussi un médaillon)... comme s'il se raccrochait à son rêve avant de connaître la mort. >

Alors là je suis tout à fait d'accord avec toi Bizule, c'est une sorte de renaissance et pour le médaillon je pense que c'est du au faite qu'il doit regretté de ne pas avoir créer de lien avec Anton.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

On peut aussi se dire que Mordred serait pas le fils d'Anna, et voilà :)

Dans les brumes d'Avalon, c'était pas le fils de Morgane justement ? Ya tellement de versions de la Légende qu'on peut changer certains liens de parenté sans que ce soit bien grave.
Après tout, le fils de Lancelot est bien inscrit dans le registre du Père Blaise, alors que Lancelot est lui-même une grosse pucelle :p

Chevalier
Hors ligne

En même temps une chance qu'il suive pas la légende, ça serait le bordel complet

Chef de Clan
Hors ligne
Nemesia a écrit :

Alors même en oubliant les relations incestueuses et le manque d'amour évident entre Arthur et sa soeur, on peut peut-être imaginer une solution magique, comme Ygerne et la potion de polymorphie, ou bien un rêve un peu spécial, j'en sais rien... Il y a toujours un moyen de faire avancer l'intrigue.

C'est ce que je m'étais dit. On apprendra peut-etre que Mordred a ete conçu car Arthur et Anna etaient sous l'emprise de la magie, et Arthur n'en a pas gardé le souvenir... Il y a plein de possibilités.
C'est vrai qu'AA a pris quelques libertés mais il a quand meme gardé les plus gros elements de la legende alors il a surement gardé Mordred dans un coin :) Mais comme dit Ioen ce n'est pas un enfant incestueux dans toutes les legendes donc il ne le sera peut-être pas dans Kaamelott...

Pour l'histoire de l'enfant qui porte un medaillon, c'est juste Arthur qui s'imagine avoir pu fabriquer ce bijou pour son enfant, non?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Me trompe-je ou personne ne s'était vraiment posé la question ?
J'ai pourtant l'impression que c'est là un élément essentiel pour la suite qui viendra après l'avant (je me comprends, je me comprends)...

Chevalier
Hors ligne

Ragnahrök, je pense que plutôt que se poser la question, chacun avait élaboré sa petite théorie ;)

Pour ma part je rejoins l'idée que cet enfant n'est celui d'aucune femme en particulier mais surtout celui d'Arthur, son fiston, à qui il transmettrait plein de choses, toutes ses valeurs, le meilleur de lui-même, contrairement à ce qu'il semble savoir faire autour de la Table Ronde : encourager des bras cassés...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

patty a écrit :

Vous êtes bien vulgaire dit donc !!

Pour être plus sérieuse, perso je pense qu'Arthur c'est imaginé avec l'enfant qu'il aurait pu avoir. Mais c'est seulement mon avis...

Pareil.

Chevalier
Hors ligne

Franchement, ça me ferait ch*** de voir un Galahad ou un Mordred débarquer de nulle part. Donc les histoires incestueuses Anna / Arthur, j'y crois moyen. Comme la majorité, je pense que l'enfant est un enfant quidam qu'Arthur aurait aimé avoir avec... n'importe qui. x)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB