Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui tient pas un stand de crêpes. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Lorsque l'on parle de corbeau et de Kaamelott la première chose qui vient à l'esprit c'est le rassemblement du corbeau (qui est sans alcool, faut il le rappeler).
On parle aussi d'un corbeau mort qui est présage de... aller savoir de quoi en fait :)

Mais la corneille (et non le corbeau , comme le fait remarquer fort justement Astyron) a un rôle plus sombre dans Kaamelott. Lorsque Méléagan s'adresse pour la première fois à Lancelot il parle de la corneille et l'animal semble lui être lié... Le côté oiseau de mauvaise augure colle bien à ce personnage d'ailleurs.

"Mais où veux il en venir" me direz vous... "J'y viens" vous répondrais-je... mais si vous m'interrompez on va pas avancer.

Bref...

Dernièrement je me suis refait les 5 livres d'un traite, en attendant la (trop lointaine) diffusion du livre 6 et j'ai découvert quelque chose. Quelque chose dont je n'ai pas l'impression que vous ayez déjà parlé ici (mais peut être que je me trompe) :

Dans les livres 3 et 4, dans chaque épisode où la "trame sombre de Kaamelot" avance, on peut entendre le cris de la corneille. Il faudrait que je repasse les épisodes en revu pour faire un liste mais, par exemple, l'épisode où Arthur et Lancelot, fin saoul en viennent au mains après qu'Arthur ait démontré la capacité de l'épée à revenir vers lui se conclu par le cri d'une corneille. Et ce n'est pas le seul.
En fait, même dans l'épisode où tout le monde voit la Dame du lac sauf Arthur on entend le cri de la corneille. C'est moins lié à la trame mais j'ai trouvé ça troublant, comme si Méléagan (ou les puissances qui sont derrière lui) jouaient un sâle petit tour à la Dame.

Si le coeur vous en dis, revoyez les livres 3 et 4 en faisant attention au cri de la corneille. Je suis convaincu qu'il ne se fait jamais entendre par hasard. Il fait office de ponctuation dans la sinistre histoire qui doit mener Arthur à sa perte.

Qu'en pensez vous ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Euh Méléagant parle de corneille, non de corbeau il me semble non ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Astyron a écrit :

Euh Méléagant parle de corneille, non de corbeau il me semble non ?

Ce n'est pas impossible en effet. :)

A vérifier (vive le dvd) , auquel cas il faudra que j'aille corriger le titre et le contenu de mon message précédent.

Mais cela n'enléve rien à l'importance que le cri de cet animal (corneille ou corbeau) a dans le déroulement de l'histoire

Chevalier
Hors ligne
Astyron a écrit :

Euh Méléagant parle de corneille, non de corbeau il me semble non ?

Exact, je viens de réécouter l'épisode pour vérifier et il s'agit bien d'une corneille.

Mais à part ça, je trouve que le raisonnement de François se tient et qu'on pourrait facilement l'approfondir. De toute façon, dans la culture populaire et littéraire, le corbeau a toujours été un mauvais présage, signe de mort et annonciateur de catastrophes... Il n'allait pas en être autrement dans Kaamelott ! Mais j'avoue que je n'avais pas encore remarqué, c'est intéressant.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

"Juste à notre applomb, une corneille est perchée sur une branche, dans quelques secondes elle va s'envoler..." (livre IV)

"Et puis, un jour, la corneille raconte qu'elle a entendu quelqu'un qui recommence à pleurer..." (livre V)

En effet hasard ou fil conducteur intéressant. Le corbeau ou la corneille ont un cri lugubre qui renvoit à la nuit, aux champs de batailles jonchés de cadavres, et autres scènes brumeuses. Ce n'est donc pas forcément anodin qu'Alexandre ait utiliser cet animal pour marquer le drame d'un épisode.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci pour la rapidité de vos vérifications les gars. Ce soir je suis loin de mes DVD de Kaamelott.

La symbolique de la corneille est effectivement chargée. Quand on vois le soucis du détail et de la narration qui semble habiter Alexandre Astier (le documentaire/monologue qui accompagne le livre 5 est très révélateur à ce niveau là), et quand on sait qu'il assure le montage de la série, il est impossible de se dire que ces cris sont complétement anodins.

Si ça vous tente, ça pourrait être intéressant de recenser les épisodes où on l'entend...

Une sorte de travail pour l'équipe de CSI : Kaamelott .

Chevalier
Hors ligne

Le premier épisode (long format) du Livre V est nommé Corvus corone , ce qui, en latin, signifie Corneille noire . :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Boucot a écrit :

Le premier épisode (long format) du Livre V est nommé Corvus corone , ce qui, en latin, signifie Corneille noire . :)

Quoi ? Corvus corone ça veux pas dire "les couilles du corbeau". Je suis déçu ! :D

Blague à part, bien vu en effet Boucot. Il y aurait vraiment un dossier à chargeà constituer contre cette bestiole :)
(en même temps, moi je l'aime bien le corbeau... c'est un bel oiseau)

Semi-Croustillant
Hors ligne

Tant mieux! je suis en train de me refaire les premiers livres et j'en suis au début du 3e, je ferai plus attention... mais je vais tout-à-fait dans ton sens! D'ailleurs si je me souviens bien, dans le livre V, on peut voir une corneille sur le toit de la taverne (il me semble) lorsque Perceval et Karadoc montent leur poste de recrutement (il neige, vue sur la corneille puis sur Karadoc).

Chevalier
Hors ligne

Ca m'a fait penser au Seigneur des Anneaux votre truc, avec les crebains (qui ressemblent pas mal à des corbeaux) qui espionnent la communauté et vont rapporter à Saroumane.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Wahou bien remarqué si ça se trouve AA se trouvait malin en faisant ça (même s'il l'est xD)

ça peut être une sorte de fil conducteur en effet !  Je ferai gaffe la prochaine fois ou je me rematerai la série (dans deux semaines maximum mdr)

Chevalier
Hors ligne

Dans le générique du livre V, au moment où on voit Lionnel Astier, puis Jean-Christophe Hembert, il y a un vol de corbeaux au fond.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Pour le rapprochement avec le Seigneur des Anneaux, je n'y verrai pas un "plagiat" même involontaire de la part d'Alexandre Astier. Tolkien n'a rien inventé en faisant des crébains, proche du corbeau les messagers du mal. Il n'a fait que s'appuyer sur la symbolique déjà existente et Alexandre Astier en a certainement fait autant.

Cette réputation d'oiseau de mauvaise augure est ancrée dans notre civilisation.

Cependant après une courte recherche sur internet, il en ressort qu'un tout autre usage pourrait être fait de cet oiseau.

Les légendes celtiques regorgent de Corbeaux qui jouent principalement des rôles prophétiques. La déesse celte de la guerre, Morrigan , ainsi que le dieu Lug sont des dieux aux corbeaux, et en Irlande, le surnom de la Déesse de la guerre, Bodb, veut dire "corneille". D'autres personnages des légendes celtes sont accompagnés de corbeaux, et lorsqu'il s'agit de femmes, ce sont toujours des représentantes de la guerre et/ou de la mort. Le Corbeau était d'ailleurs un animal sacré chez les gaulois, et dans les mythologies germanique et nordique, il est symbolisé par Hugin ( Esprit ) et Munin ( Mémoire ), les deux compagnons d'Odhinn ( Wodan ). Ces deux corbeaux sont à la fois des messagers et les envoyés d'Odhinn sur terre. Odhinn porte d'ailleurs parfois des noms voulant dire "Dieu aux corbeaux". Ces deux corbeaux survolent la terre du milieu chaque jour et chaque soir ils rapportent à Odhinn ce qu'ils ont vu et entendu. A ce titre le corbeau devient donc un représentant des forces chtoniennes ( des forces de la terre ). Il symbolise le lien entre les hommes épris de spiritualités ( symbolisés par Odhinn ) et la terre / le monde physique.

Chevalier
Hors ligne

Pour continuer dans la symbolique du corbeau, on le voit aussi apparaître dans la Bible, après le Déluge et l'Arche de Noé : ce dernier veut savoir si les eaux ont baissé et il envoie donc un corbeau en éclaireur. Mais celui-ci ne trouve rien... Ce n'est que la colombe, plus tard, qui ramènera un rameau d'olivier. Donc, le corbeau n'a décidément jamais le beau rôle ! :) Sans parler du film de Hitchcock, bien sûr...

Semi-Croustillant
Hors ligne

Oui mais c'est quand même troublant quand tu penses qu'AA n'est pas fan des clichés et symboles...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouais mais bon ça me paraît un peu gros pour être une coïncidence ^^

Ou ptet que AA est un vieux fou fasciné par les corbeaux ? (faut que j'arrête de blasphémer ou je vais me faire virer de ce forum moi xD)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB