Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui aimerait être considéré en tant que tel ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'ai retravaillé le texte pour l'améliorer un peu, dites moins ce que vous en pensez ;)


LE PRESTIGE DE PERCEVAL



ACTE I


A la Taverne, Karadoc dîne tranquillement, Perceval n’a pas voulu y toucher et fait grise mine la tête dans son gobelet.


Le Tavernier :  Alors j’leur met les p’tites sœurs à ces messieurs.

Perceval (boudeur) :  Non !

Le Tavernier (surpris) :  Bah qu’est c’qui nous fais le chevalier, il y a pas digéré l’saucisson ou quoi ?

Karadoc (sans interrompre son repas) :  Non c’est pas ça, c’est à cause de cette connerie d’Graal.


Vexé Perceval leur tourne le dos.


Le Tavernier :  Sans vouloir ê’tes indiscret ……….. qu’est ce qui c’est passé ?

Karadoc (continuant son septième repas de la journée) :  C’est Lancelot qui a encore joué sa sucré ………..comme quoi on serais jamais à la hauteur sur l’terrain parce qu’on passe plus de temps à picoler ici qu’à chercher le Graal.

Le Tavernier :  Est c’est pas vrai ?

Karadoc :  Dans l’absolu si ! …………..


Perceval légèrement ivre se retourne brutalement.


Perceval (énervé) : C’est pas une raison pour c’la pété comme quoi y a que lui pour donner du prestige au Roi Arthur, PAYS DE GALLES INDEPENDANT !!!!!!!



ACTE II


Plan fixe sur la porte de la chambre du Roi, Perceval toque, Arthur bougon de s'être fait réveiller en pleine nuit lui ouvre de façon brutal.


Arthur (agacé) :  Vous avez rien d'autre à foutre que de venir constamment me faire chier au beau milieu de la nuit?

Perceval :  J’peux revenir dans une heure si vous voulez ?

Arthur :  Pfff… non parce que sinon…… pfff...... mais qu’est c’que vous m’voulez à la fin ?

Perceval (naturel) :  Sire c'est parce que j'ai une bi-quête pour vous.

Arthur (déconcerté) :  Une biquette? Mais qu'est ce que vous voulez qu'ça m'foute. Reprenez vo'te chèvre et allez pioncer espèce de con.


Passablement énervé Arthur claque la porte violemment.


Perceval :  Sire j'ai une bi-quête à vous demander.

Arthur :  Foutez moi la paix et allez tailler le bout de gras avec quelqu’un d’autre.

Perceval :  Sire c’est très important, c’est une question de presse-citron.


La porte s'ouvre.


Arthur (essayant de rester calme) :  J’ai été patient avec vous, ça fais des années que j’me torture la soupière à essayer de piger c’que vous dites. Mais là ……  non ça devient de pire en pire, je vois qu’une solution …… la menace. Alors vous avez dix secondes pour m'expliquer clairement ce que vous voulez sinon c'est dix semaines au cachot sans eau ni bouffe et en désespoir de cause …… j’me démerde pour qu’vous chopiez le typhus.

Perceval (concentré) :  C'est parce qu'y a la foire au cochon. Mes viocs arrivent demain à Kaamelott pour vendre leurs oies, alors il faut que j'leur trouve une piaule presse-citron.

Arthur (désespéré appelle la garde) :  Je vous avez prévenu vous êtes vraiment trop con, vous allez me contaminer tout le pays si je vous laisse faire.

Perceval :  C'est comme ça qu'on dit? Quand quelqu'un danse sur un tabouret?

Arthur (sur les nerfs) :  Des piaules y en a plein Kaamelott, alors démerdez vous à en choisir une qui satisfera vot’e famille de clampins et barrez vous avant qu’j’m’énerve pour de bon cette fois.

Perceval :  Justement Sire j'me suis dis que vo'te chambre elle me donnerai du prestige. C'est ça c'que j'voulais dire, du pres-tige.

Arthur (écarlate, s’arrêtant sur chaque mot) :  Si je résume l'idée vous voulez que la Reine et moi on vous laisse la piaule pour qu'vous y colliez vos parents afin d’avoir du prestige.

Perceval (niais) :  Je le voyais pas comme ça …... c'est parce que mes viocs viennent vendre des oies à la foire au cochon.


Exaspéré Arthur rentre de nouveau dans la chambre.


Perceval :  Alors c’est bon Sire vous descendez à ma bi-quête ?

Arthur :  Merde !


ACTE III


Dans la salle du trône deux tentes de campagne militaire ont été installé, Léodagan et Arthur dans la première, Lancelot et Bohort dans la seconde.


Arthur :  Mais puisque j’vous dis qu’c’est qu’pour cette nuit, vous allez pas commencer à tirer des tronches de dix pieds de long.

Lancelot (contrarié) :  Dieu merci la Reine est en sûreté en Carmélide, mais je continue à penser qu’il lui aurait fallu un chevalier de la Table Ronde pour la protéger.


Arthur et Léodagan soufflent.


Bohort (serein) :  D’autant que cette nuitée n’est pas sans son charme, elle nous permettra de parler à cœur ouvert afin de resserrer la précieuse amitié dont nous sommes mutuellement investis.   


Arthur, Léodagan et Lancelot se regardent les yeux ronds comme des soucoupes.


Lancelot :  Et vous pouvez nous rappeler pourquoi on est obligé de camper dans l’enceinte du château ?

Arthur :  Arrêtez de chouiner, j’ai prêté ma chambre au Seigneur au Perceval là, mais ce con a installé toute sa fratrie dans le couloir.

Léodagan :  Et sur sa lancé il nous a piqué nos piaules et la bouffe, main’tnant ils doivent être en train de laisser leurs oies chier dans toute la baraque. Non on peux pas dire vous gouvernez vraiment comme une gonzesse.

Arthur :  Beau-père commencez pas à me casser les noix, j’pourrais très bien vous envoyer en cabane si vous continuez à m’les briser.

Léodagan (avec un sourire malsain) :  Se serait une idée, j’pourrais débuter un beau p’tit feu par les souterrains, en trois jours il restera pas grand chose d'vo'te baraque.


Arthur lance un regard noir vers Léodagan.


Un temps


Léodagan et Arthur sont couchés mais aucun de dort.


Léodagan :  S’retrouver à dormir comme des glands dans la salle du trône pour faire plaisir au faisans de Caerdydd vous trouvez qu’c’est du prestige vous ?

Arthur :  Ah mais foutez moi la paix beau-père, de toute façon demain on r’trouve nos piaules …............... et nos femmes.

Léodagan : Ah bah tout de suite les menaces.


NOIR


Léodagan :  N'empêche que j’vous préviens demain à midi va y’avoir une flambée d’volailles.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bah moi j'aime bien. Tu arrives à écrire de bonnes répliques pour Perceval, j'avoues que je planche sur un scénario avec lui et c'est difficile je trouve. Il faudrait un petit effort d'orthographe et ça sera très bien.

Continue !

Chevalier
Hors ligne
Caelia a écrit :

Pitié de me lancez pas de pierres...

Pourquoi on te lancerait des pierres ? On est gentils ici ! :) On aboie parfois mais on ne mord jamais ! (C'est pas hygiénique :P ).

Sinon, pour ton scénario, il n'est pas mal : tu as de bonnes idées mais je le trouve peut-être pas encore tout à fait abouti. Ne t'inquiète pas, ça, ça vient avec le temps et l'entraînement ! :) Ce que je veux dire, c'est qu'il est peut-être un peu court, et parfois léger du point de vue de l'écriture et des expressions. Là par exemple, je décroche un peu (je ne pense pas qu'Arthur puisse aller jusqu'à emprisonner Perceval malgré ses menaces, j'aurais plutôt tendance à le considérer comme indulgent) :

Perceval (concentré) :  C'est parce qu'y a la foire au cochon. Mes viocs arrivent demain à Kaamelott pour vendre leurs oies, alors il faut que j'leur trouve une piaule presse-citron.
Arthur (déséspéré appelle la garde) :  Je vous avez prévenu vous êtes vraiment trop con, vous allez me contaminer tout le pays si je vous laisse faire.
Perceval :  C'est comme ça qu'on dit? Quand quelqu'un danse sur un tabouret?

Mais pour un début, c'est réussi ! J'ai carrément éclaté de rire en lisant ça :

Perceval (naturel) :  Sire c'est parce que j'ai une bi-quête pour vous.

Arthur :  Une biquette? Mais qu'est ce que vous voulez qu'ça m'foute. Reprenez vo'te chèvre et allez pioncer espèce de con.

Tout à fait crédible ! :)
Bref, continue comme ça, c'est en forgeant qu'on devient forgeron. :D

Chevalier
Hors ligne

Euh non ça va pas là, j'dois appeler l'Office de la Protection de Perceval? MALTRAITANCE!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est prometteur Caelia ;)

C'est un bon début on voit que tu as envie d'écrire et des bonnes idées. Tu as aussi fait un bel effort de mise en page, c'est impeccable ;) .

Après, comme Nemesia, je ne le trouve pas tout à fait abouti mais continue, tu progresseras très vite je pense ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ne te dévalorise pas comme ça Caelia ! C'est pas mal pour un début ! Tu m'as fait rire plusieurs fois !
Comme Nemesia j'ai bien rit en lisant :

Perceval (naturel) :  Sir c'est parce que j'ai une bi-quête pour vous.
Arthur :  Une biquette? Mais qu'est ce que vous voulez qu'ça m'foute. Reprenez vo'te chèvre et allez pioncer espèce de con.

Après je pense pas qu'Arthur mettrait Perceval au trou, mais franchement il y a matière.
Continue ! :)

Chef de Clan
Hors ligne

Alors moi si on me demande mon avis, je dirais qu'il y a vraiment qqchose! Sincèrement, même si c'est un peu court, c'est un très bon condensé pur jus Kaamelottien.
Je suis pas hyper fan de la fin, mais dieu (ou qq'un d'autre, moi j'm'en fiche) sait si c'est dur de bien conclure ses scenarios par une bonne vanne.
Si tu veux continuer, pas de problème je suis preneur ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci à tous pour vos encouragements je suis en train de retravailler le texte pour l'améliorer, j'arriverai à faire un truc potable même si ça doit me prendre 10 ans :D

Désolé pour Lexx je serai plus gentille avec Perceval la prochaine fois, on joue pas avec les grands enfants ^^.


En tout cas ça me fais chaud au coeur d'avoir des critiques constructives, j'vous adore.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Voici une nouvelle version de l'histoire, dites moi ce que vous en pensez.

Merci :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Coucou, j'ai lu ton scénario et je l'ai trouvé rigolo :D , juste quelque chose que je trouves assez dommage, c'est que tu essaye de mettre vraiment trop d'humour dans ce texte et au bout d'un certain temps ça n'est plus super drôle. Parcontre tu as trouvé de très bonnes répliquer, avec plusieurs phrase-référance tel que "Alors j’leur met les p’tites sœurs à ces messieurs." qui permettent de rapprocher ce texte a la série.
Lol la bi-quette :D !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ce que je préfère dans ce scénario, c'est l'idée générale et l'escalade qui s'en suit... Ah, ce Perceval, il ne se rend vraiment pas compte ! :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB