Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum pour arracher les noix !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arthur, Séli et Guenièvre sont attablés dans la salle à manger.

-Arthur: -Bah, il est pas la le beau-père aujourd'hui ?

-Séli: -C'est étonnant que ça vous perturbe.

-Guenièvre: -C'est vrai que c'est bizarre.

-Arthur: -Ça me perturbe pas, au contraire, pour une fois qu'on peut becter tranquillement.

Aussitôt, le maître d'arme entre dans la salle en hâte.

-Le maître d'arme:  essoufflé et inquiet -Sire, le seigneur Leodagan s'attaque au seigneur Bohort dans la salle d'arme.

-Arthur:  inquiet -Mais euh, verbalement ?

-Le maître d'arme: -Ah non, physiquement.

-Arthur: -Oh putain !

Arthur se lève de sa chaise brusquement et sort de la salle en courant suivit par le maître d'arme.

Générique de début.

Arthur et le maître d'arme arrivent dans la salle d'arme, ils voient Leodagan donner des coups de son épée sur celle de Bohort, celui ci étant positionné en posture défensive afin d'essayer de parer les coups de Leodagan.

-Arthur:  affolé -Mais qu'est-ce que vous foutez beau-père, arrêtez ça !

-Bohort:  apeuré -Sire, à l'aide !

-Le maître d'arme: -Sire, il faut l'arrêter, si ça continue il va finir par le tuer.

-Arthur: -Ah bravo, quel sens de la déduction !

-Leodagan:  entrain d'accabler l'épée de Bohort tenu par celui-ci de plusieurs coups d'épées. -Ça va vous apprendre à mettre vos saloperies sur mes catapultes !

-Arthur: -Leodagan, arrêtez immédiatement c'est un ordre !

-Leodagan: -Collez-vous le où je pense votre ordre !

-Bohort: -Sire, arrêtez ce fou furieux !

-Le maître d'arme: -Sans vouloir vous commander sire, je pense qu'il faut se dépêcher. 

-Arthur: -Bon aidez-moi à les séparer.

-Le maître d'arme: -Garde !

Aussitôt, un groupe de 3 soldats viennent afin d'aider Arthur et le maître d'arme à séparer Bohort et Leodagan.

-Leodagan:  neutralisé par deux soldats -Foutez-moi la paix, je vais les lui faire bouffer ses fleurs !

Transition.

Dans la salle d'arme, Arthur et le maître d'armes sont face à Leodagan. Bohort qui est désormais effrayé par Leodagan, s'est réfugié derrière le roi.

-Arthur: -M'enfin beau-père, qu'est-ce qu'il vous à pris ?!

-Bohort:  ayant sortit la tête de derrière Arthur -C'est un malade mental, il faut l'enfermer !

-Leodagan:  énervé -Alors vous fermez-là si vous voulez pas que je vous tranche la tête !

-Le maître d'arme: -Reprenons nous, je pense qu'il faut traiter ce problème avec calme.

-Arthur: s'adressant à Bohort -Mais qu'est-ce que vous avez encore foutu encore pour le mettre dans cet état là vous ?!

-Bohort: -Eh bien, je me promenais devant le château lorsque j'aperçus un horrible engin de guerre parfaitement délabré. Alors l'envi me prit d'y disposer dessus quelques fleurs afin de l'égayer.

-Leodagan: -"Parfaitement délabré" ?! Mais vous vous foutez de moi ?! Une catapulte dernier cri avec mouvement de balancier amélioré !

-Arthur: -Et avec quel argent l'avez-vous achetée ?

-Leodagan: -Bah avec celui de l'état, pas avec le mien.

-Arthur:  en colère -Mais... mais vous êtes complètement barré ?!

-Leodagan: -Oh commencez-pas, c'était une occasion en or ! Il n'en restait plus qu'une de ce modèle là, du coup on me l'a fait un bon prix.

-Arthur: -Combien ?

-Leodagan: -Ben, douze-mille pièces d'or.

Arthur exaspéré sort de la salle

-Leodagan: -Mais revenez, si je l'ai acheté c'est dans un but bien précis !

-Arthur:  re-rentre dans la salle et prend un air colérique -Il à intérêt à valoir le coup votre "but bien précis" parce que pour douze-mille pièces d'or...

-Leodagan: -Eh ben figurez-vous que je suis tombé sur un collectionneur de catapultes.

-Arthur: -Un collectionneur de catapulte ? Il serait pas un peu givré le bonhomme ?

-Leodagan:  ravit -Et pas qu'un peu, car figurez-vous qui est plein-aux-as, et en voyant que j'avais acheté la dernière catapulte de ce modèle-ci, il m'a proposé de me la racheter le triple de ce que je l'avais casqué moi.

-Arthur:  avec de l'espoir -Le triple ? Et vous avez acceptés ?!

-Leodagan: -Bah évidemment vous me prenez pour qui ?

Arthur s'abstient de répondre à cette question.

-Arthur: -Mais c'est fantastique, pour une fois que vous faites rentrer du blé dans les caisses plutôt que d'en désintégrer.

-Leodagan: -Et c'est là qu'il y a un problème.

-Arthur: -Hein ? Quel problème ?!

-Leodagan: -Eh ben grâce aux fleurs que cette tapette de Bohort à foutu dans le mécanisme de la catapulte, bah...

-Arthur: -"Bah" quoi ?

-Leodagan: -Bah elle s'est pétée !

-Arthur:  qui commence à s'inquiéter -Rassurez-moi, c'est une blague ?

-Leodagan: -Ben non, il y avait tellement de fleurs que ça à bloqué les rouages du balancier et il s'est pété, du coup pour ce qui est de la revendre bah...c'est foutu.

Un moment de silence.

-Arthur:  en cachant sa colère -Bohort ?

-Bohort:  apeuré -Oui sire...?

Arthur dégaine brusquement Escalibur et se met à poursuivre Bohort qui s'est enfuit.

Transition.

Le lendemain, Arthur se promène dans les jardins du château et rencontre Leodagan.

-Leodagan: -Ah, vous êtes là.

-Arthur: -Tiens bonjour beau-père.

-Leodagan: -Je vous cherchais.

-Arthur: -Ah pourquoi ?

-Leodagan: -J'ai trouvé un expert en réparation des armes de guerres, il à réussit à réparer le balancier de la catapulte.

-Arthur: -Ah oui ? Mais c'est super !

-Leodagan: -Par contre, faudra pas s'étonner que l'argent de l'état va y passer. Et ça va couter une blinde !

-Arthur: -Mais c'est pas vrai !

-Leodagan: -Mais heureusement que je suis là, car le passionné de catapulte à bien voulut rajouter du blé pour les réparations. Donc en gros, on y gagne seize-mille pièces d'or.

-Arthur: -Ah...

-Leodagan: -Et vu que c'est moi qui ait fait tout le boulot je prend ma part.

-Arthur: -Ah bah vous manquez pas d'air ! Et combien vous raflez sans vouloir être indiscret ?

-Leodagan: -Bah en gros, quinze-mille pièces d'or.

-Arthur: -Alors là mon p'tit vieux vous pourrez vous gratter bien fort.

-Leodagan: -Bon bah disons, dix-mille.

-Arthur: -trois-mille, pas plus !

-Leodagan: -Quoi ?! Ah bah vous êtes bien généreux !

-Arthur: -Plutôt je trouves, c'est quand même avec l'argent de l'état que vous avez acheté l'engin !

-Leodagan: -Roh, vous allez pas remettre tout le temps ça sur le tapis !

-Arthur: -Vous n'avez pas qu..

Au loin, le maître d'arme arrive en hâte.

-Le maître d'arme:  arrivé devant Leodagan et Arthur -Sire, Bohort à des ennuis !

-Arthur: -Encore ?! Mais c'est pas vrai !

Générique de fin.

Arthur, Leodagan et le maître d'arme arrivent devant la catapulte avec a ses pieds, Bohort qui se fait poursuivre par des soldats.

-Arthur: -Mais qu'est-ce qu'il leurs prend ?!

-Leodagan: -Ah j'avais oublié, j'ai collé quelques gardes devant la catapulte en leurs donnant comme ordre d'attaquer Bohort si il s'en approchait à moins de 50 pieds. 

-Le maître d'arme: -Sire, il faut faire quelque chose, sinon il va se faire tuer.

Noir.

-Arthur: -Bah comme ça, ça fera faire des économies au royaume.

Chevalier
Hors ligne

Gniark! Pauv' Bohort!

Chevalier
Hors ligne

De mieux en mieux Alexandre ! J'aime beaucoup celui-là ! On retrouve tout à fait les personnages, je croirais les entendre. L'idée est bonne et bien traitée, la chute plutôt marrante, les discours crédibles... Seule la narration est parfois un peu faible, mais c'est franchement pas grave ! Beau travail.

Chevalier
Hors ligne

Ah j'avoue, c'est le meilleur que t'aies fait depuis que t'as commencé à écrire. bravo. Un très bon Léodagan en particulier. :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Super sketch ! L'idée est excellente et très bien développée ! Les dialogues sonnent très juste, c'est vraiment leur façon de parler ! Il y a du rythme, pas de dialogues superflus et une bonne densité de gags. Bref : c'est le genre de sketch bien ficelé comme j'aime.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Cette histoire est sûrement la meilleure que tu ais écrit, je retrouve bien le personnage de Léodagan, chapeau bas.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci à vous tous, j'avoue que j'ai réfléchit et pris en compte vous commentaires précédents.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB