Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui dégomme les souris à l’arbalète. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Comme le premier fût plus ou moins un coup d’épée dans l’eau j’espère que celui ci vous plaira plus, sinon le rivière va finir toute rouillée (c’est peut être pour ça que la Dame du Lac à les cheveux roux ?)


Bref, voici un petit scénario qui j’espère vous amusera autant que j’en ai eu à l’écrire.





                                                                    L’ELEGANCE BRETONNE


                          3 cors


Dans la soirée, Arthur et Perceval dînent tranquillement dans la salle à manger.


Perceval (inquiet) :  Qu’est-ce que vous avez Sire ? Vous ne mangez rien.


Arthur (un peu ailleurs) :  Non, Si. C’est ma femme, elle rentre demain de son voyage à Rome et ça me fout une de ces angoisses.

Perceval :  Faut pas vous en faire Sire, ma grand-mère c’est pareil dés qu’elle me voit elle arrête pas de lâcher des caisses.


                          Générique - ouverture


Dans la Salle du Trône Arthur, Lancelot et Léodagan attentent les doléances.
Entre Guenièvre, Séli et Bohort.

Arthur (crispé) :  Qu’est-ce que vous foutez là, je vous l’ai déjà dit les doléances c’est pour le peuple.

Guenièvre (craintive) :  Nous sommes là en temps que délégation officielle.

Léodagan :  Et de quoi sans être indiscret.

Bohort (sérieux) :  Nous représentons le comité de l’Elégance bretonne.

Arthur et Léodagan se regardent les yeux ronds comme des soucoupes, un rire réprimé.

Séli :  Evidemment dés que ça sort un peu des beuveries de chefs de clan et des réunions de tout les clampins du pays, ça vous dépasse.

Arthur sur le point de répliquer.

Lancelot :  Sire je pense que nous devrions écouter ce que la Reine a à nous dire.

Léodagan (surpris, s’adressant à Lancelot) :  Si les histoires de gonzesses vous intéresse ça explique certaines choses.

Guenièvre (apeurée) :  Père ne soyez pas désagréable.

Léodagan le regard mauvais, Guenièvre baisse la tête.

Arthur :  Bon allez y, marchez, marchez.

Guenièvre :  Lors de mon voyage à Rome…

Arthur :  Je vais vous interdire d’aller à Rome, à chaque fois vous revenez avec des conneries plein les valises.

Lancelot :  Sire !

Guenièvre (dans un second souffle) :  Tout les ans les dames de l’Empire organisent une grande cérémonie afin d’élire la plus élégante d’entres toutes.

Léodagan :  Vous pensez vraiment qu’on a que ça à foutre.

Guenièvre (dans une pulsion d’énervement mélangée à de la peur) :  C’est un concours d’élégance ! 

Léodagan le regard noir, Guenièvre se tait.

Séli :  Ce que la petite essaye de vous dire c’est qu’élire une femme d’élégance ça a quand même plus de class’ que les peignes culs de la Table Ronde qui se beurrent tout les soirs à la Taverne.

Arthur (contenant sa colère) :  Ça fait quatre plombes qu’on écoute vos débilités alors ne le prenez pas sur ce ton parce que ça pourrait mal finir.

Lancelot :  Elle a raison Sire. Le pays a besoin que leur gouvernement et les dames de la cour mettent un point d’honneur à la pureté…

Arthur :  Oh vous ! Arrêtez de nous gonflez avec ça. Qu’est ce que vous voulez que je vous dise. Faites là votre réunion de débiles.

Toutes éclatent de joie -sauf Séli- ainsi que Bohort. Ce qui énerve Arthur et encore plus Léodagan.

Bohort :  A ce propos Sire. Vous n’êtes pas s’en savoir que toute élection demande une commission….

Arthur (inquiet car imaginant d’avance la demande) :  Et où est-ce que vous voulez en venir ?

Bohort :  Nous nous sommes demandés si les Seigneurs Lancelot, Léodagan et vous même pouviez présider ce petit jury.

Léodagan (ahuri) :  Quoi ! Mais vous tournez marron ma parole.

Arthur (stupéfait) :  Ne poussez pas le bouchon trop loin Bohort, les geôles ne sont pas loin.

Lancelot (souriant) :  Pour ma part je serai ravi de vous aider dans votre entreprise ma Reine.

Guenièvre (naïve) : Merci Seigneur Lancelot.


                          Transition


La Salle du trône transformée en petit théâtre pour l’occasion, sont présentes Guenièvre, Séli, Mevanwi, Démétra, Angharad.
Bohort donne les dernières directives.
Entre dans la pièce : Arthur, Lancelot, Léodagan, Karadoc et Venec.

Bohort :  Laissez moi vous présenter les concurrentes…

Léodagan :  Ah bah ça va on les connais.

Arthur :  D’ailleurs je pensais que c’était seulement les Dames de la cour qui pouvaient postuler. Encore une de mes maîtresses ça va, mais en quoi le pays représenté par une boniche c’est du prestige ?

Angharad :  Je me permets de rappeler à monsieur que je suis aussi la fiancée du Seigneur Perceval et que c’est en ce titre que je me présente.

Guenièvre :  On a pas eu le choix, aucune autre a voulu y participer.

Léodagan :  On se demande bien pourquoi.

Guenièvre a les larmes aux yeux.

Arthur :  Bon bah ça va, on va y passer la semaine ?

Bohort (qui n’a pas vu Venec) :  Sire je pense que nous pouvons commencer. Mais, qu’est ce que vous faîtes là vous ?

Venec :  J’visite.

Arthur :  C’est moi qui lui est demandé de venir.

Bohort :  Sire ne serait-il pas plus convenable que seul les chevaliers puissent…

Arthur : Ça ne vous a pas gêné vous de prendre n’importe qui. Je suis Roi de Bretagne je fais c’que j’veux.

Bohort (qui ne relève pas) :  Chaque Dame devra déclamer un poème de son choix…

Arthur et Léodagan soufflent.

En coulisse tout le monde se prépare, Bohort s’installe sur le côté.
Guenièvre entre la première.

Arthur :  Et bien ça promet.

Guenièvre :  Ne soyez pas désobligeant. (anxieuse) De côté je marchais loin loin très loin …

Arthur (consterné) :  Pfffff……. Qu’est ce que c’est encore que ces conneries.

Guenièvre (aux bords des larmes) :  C’est une composition du Seigneur Yvain !

Léodagan :  Ah c’est pour ça qu’on pige rien, ça veut rien dire.

Lancelot :  Continuez ma Reine.

Guenièvre (se reprend) :  De côté je marchais loin loin très loin et encore plus loin,
                                         La timidité oisive pioupioute dans les arrières,
                                         A l’occasion la corneille sifflotant sur le chemin
                                         Au gré toujours des marées à barrières.

Arthur (bouche bée) :  Ah ouais, carrément.


                    Transition


Dans la salle à manger le jury est réunis sur la même rangée.
Bohort entre dans la pièce.

Bohort (enjoué) :  Pour la deuxième épreuve un concours de pâtisserie.

Arthur (angoissé) :  Quoi !  ……..

Entre Dame Séli.

Séli (désagréable, pose le gâteau sur la table) :  c’est une tarte aux châtaignes.

Léodagan :  Je ne suis pas sûr qu’essayer de tuer le jury soit le meilleur moyen de gagner.

Séli :  Taisez-vous et goûtez là.

Arthur (habile) :  Bien, Seigneur Karadoc à vous l’honneur.

Karadoc coupe une part de la tarte et mord à pleines dents.

Léodagan :  Alors, votre verdict ?

Karadoc :  L’appareil est parfait, les châtaignes sont cuites lentement à  bonne température et refroidies comme il faut.

Arthur :  Et ?

Karadoc :  La pâte  ……. c’est de la merde.

Séli (abasourdi) :  Quoi ?

Léodagan (le sourire aux lèvres) :  C’est ce qu’on vous a toujours dis, vos tartes elles sont dégeulasse . Et encore le Seigneur Karadoc a eu du bol, il a pas été empoisonné. 

Séli (vexé) :  Le Seigneur Karadoc est un gros nul, il a deux mains dans les poches et pour la bouffe c’est pareil.

Karadoc se lève de table.

Karadoc (énervé) :  J'ai peut être deux mains gauches pour tout ce qui concerne de gouverner le pays, mais en bouffe je m'y connais . 

Séli (énervée) :  C'est pratique quand on est chevalier de la Table Ronde.

Arthur :  Seigneur Karadoc détendez vous. Et vous Dame Séli évitez d’insulter le palais de certain, il y a des sensibilités exacerbées ici.

Karadoc s’assoit.

Karadoc (piqué) :  En tout cas c’est pas moi qui utilise à mes fins bon gré les compotes de Merlin.

Séli (gêné) :  Mais fermez là espèce de pignouf.

Léodagan :  Ah bah non ! Pour une fois que c’était intéressant.

Karadoc :  La crème de châtaigne c’est celle que fait Merlin, je lui en achète vingt livres chaque hiver au marché.

Séli :  Celle là c’est pas lui qu’il l’a faite, ….. je lui ai juste demandé……quelques conseils.

Arthur (désemparé) :  J’ai engagé un enchanteur afin de m’aider dans la quête du Graal et je me retrouve avec une mémé manchote qui fait la tambouille pour les pécores du coin.


                          TRANSITION



Dans la cour du château sont assis Arthur, Lancelot, Léodagan  et Venec.
Un chemin a été tracé en plein milieu des choux plantés par Guethenoc.

Lancelot :  C’est quoi ce machin en plein milieu de la cour ?

Bohort (enjoué) :  J’ai fait réaliser ce petit parterre pour la dernière épreuve. Il s’agira pour nos gentes dames de défiler, avec le plus d’élégance possible, le long de ce passage.

Perceval (personne ne l’a vu arriver, naturel) :  Comme des bourrins qu’on mène à l’écurie ?

Tous se regardent consternés.

Bohort (surpris) :  Seigneur Perceval ? ………… Mais où est le Seigneur Karadoc ?

Perceval :  Il m’a dit de vous dire qu’il est retourné à la Taverne, la semaine dernière il avait laissé des fromages à patiner, comme quoi ça pouvait pas attendre.

Arthur :  On va rester planter comme des radis, Seigneur Perceval prenez ça place. ( Perceval essayant de se désister) C’est un ordre.

Bohort :  Bien, je pense que tout est fin prêt, Dame Mevanwi est la première à passer.

Mevanwi commence sa prestation de manière fortement ostentatoire.

Venec (avec un sourire en coin) :  C’est du beau bestio, c’est qu’elle tortille bien du croupion.

Arthur :  Non mais ça va. On se passera de vos avis.

Perceval (étonné) :  Qu’est ce qu’elle fout là Sire ?

Arthur :  Mais de qui vous parlez ?

Perceval :  Bah d’elle là. La vilaine frisée.

Lancelot (étonné) :  Vous parlez de cette façon de Dame Mevanwi ?

Mevanwi (intervient avec véhémence) :  Vous allez arrêtez ça tout de suite Seigneur Perceval, je suis l’épouse ……

Perceval :  Mais c’est pas vrai, mais c’est pas vrai, mais qu’est ce que vous pouvez être con. Alors retourner ratisser la bouse c’est ce qui vous va le mieux espèce de mocheté.

Arthur énervé rentre au château.



                                TRANSITION


Arthur, Lancelot, Léodagan, Venec, Karadoc et Perceval sont dans la salle à manger pou un petit fristi.

Léodagan :  Qu’est ce qu’on fait pour les autres, on les laisse mariner encore un peu ?

Arthur :  Bah, ils nous ont monopolisé toute la journée alors ils peuvent bien attendre un peu.

Lancelot :  Il va quand même falloir se mettre d’accord sur un nom.

Tous soufflent.

Venec :  Moi je vois bien la p’tite là, avec ses bouclettes blondes.

Perceval (énervé) :  Mais vous avez de la bouse dans les yeux c’est un cageot on vous dit.

Arthur (retenant son énervement) :  Perceval ne recommençait pas. Non faut juste trouver la bonne personne pour que les autres nous foutent la paix.

Lancelot :  Nous n’avons qu’à élire la Reine comme personne la plus élégante, ça serait normal vu son rang et elle en ai tout à fait digne.

Arthur :  Parce que vous trouvez ça digne de réciter quatre vers qui veulent rien dire et de sortir la licence poétique vous ?

Lancelot hausse les épaules.

Léodagan (n’y croyant pas lui même) :  Où alors ma femme, on pourra peut être l'envoyer en visite dans le pays pendant quelques temps.

Arthur lève les yeux au ciel.

Karadoc (levant la tête de la terrine de pâté) :  Moi je m’y oppose totalement sa tarte était dégeulasse et la crème de marron c’est Merlin qui l’a faite.

Arthur :  Si je résume on peut ni élire ma femme, sa mère, la vôtre (désignant Karadoc) ; et on va pas y foutre une de mes maîtresses ou une boniche.

Karadoc (tout en dégustant son fromage) :  C’est l’impasse.


                                  Fermeture


Arthur, Lancelot, Léodagan, Venec, Karadoc et Perceval entre dans la salle du trône où se trouve déjà les concurrentes et Bohort.

Arthur :  Comme vous vous y attendiez le débat a été long, il nous fût très difficile de vous départager, vous avez toutes …………euhhhhhhhhhh…………. brillé dans chaque discipline.

Léodagan (donnant vivement un parchemin à Arthur) :  Bref pour faire court.

Arthur (qui déplie le papier) :  le résultat des votes donne gagnante ………

Guenièvre, Mevanwi, Dématra et Bohort trépignent d’impatience, Séli et Angharad restent immobiles.

Arthur :  ……………… le Seigneur Bohort.


                            NOIR


Un bruit sourd.

Bohort :  Sire c’est trop d’honneur.




J'espére que ça vous plaira.
Merci à tous pour vos précieux conseils. :)

Chevalier
Hors ligne

mdr XD Y'a quelques fautes, sinon l'idée me plait bien, et le résultat aussi XD

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Quelques bonnes choses ! :)

Déjà, le thème qui ne me semble pas avoir déjà été abordé et qui est ma fois original, et des répliques très drôles, tels celle de Venec qui lui correspond tout à fait lorsqu'il parle de Mewanoui. La mise en page est très bien faites aussi !

Cependant, deux répliques m'ont choqué :

"
Karadoc (énervé) :  Non mais pour qui elle se prend la mocheté, j’vais te faire pendre à un arbre espèce de connasse.

Séli (énervée) :  Pour qu’il se prend ce truc du cul. S’il ne retire pas ses paroles j’vais lui faire bouffer son froc moi."

Surtout la réplique de karadoc .

Et
"Arthur (contenant sa colère) :  Ça fait quatre plombes qu’on écoute vos débilités alors ne le prenez pas sur ce ton parce que ça pourrait mal finir."

Je ne vois vraiment pas pourquoi il s'énerve, il est normalement beaucoup plus patient que ça.


Quelques petites fautes d'orthographes à corrigés peut être ? :D

Continu, tu es sur la bonne voie !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Joli progrès ! :)

J'ai de loin préféré celui-ci, plus enjoué et juste je trouve.

Comme Neomene, la réplique de Karadoc m'a beaucoup choquée, même suite à une critique sur sa connaissance de la nourriture, jamais il n'oserait parler de cette façon à Séli. Il faudrait que tu m'explique pourquoi tu lui as fait dire ça peut-être que ça se tient ?

Sinon Karadoc part à la taverne puis il est de nouveau là un peu après ?

En tout cas, toujours beaucoup de bonnes idées, un très bon thème et de bonnes répliques.

Bravo ;)

Chevalier
Hors ligne

Très bon ça, très bonne idée déjà. Miss Kaamelott, on l'avait jamais faite encore. Les dialogues sont bien emmenés, mis à part les quelques excès cités précédemment. Et puis c'est Mevanwi, pas Mewanui. ;)

La fin est très bonne, je m'y attendais absolument pas.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, moi c'est la chute que j'aime le moins. D'un autre côté, je ne vois pas trop ce qu'on pouvait faire, c'était l'impasse... :)

Par contre, l'idée, j'aime beaucoup : c'est totalement délirant ! Ensuite, il suffit de laisser les personnages être eux-mêmes et ça a donné plein de bons moments ! J'adore le poème d'Yvain (c'est toi qui l'a composé ? :) )

Chevalier
Hors ligne

Pareil que mes p'tits camarades : j'ai relevé certains excès qui ne me semblent pas coller aux personnages, surtout la dispute Séli/Karadoc ou encore le roi qui s'énerve et frappe Perceval, mais la fin est super (je m'attendais plutôt à une égalité, là c'est beaucoup mieux) et certaines répliques sont énormes :

"Léodagan :  Je ne suis pas sûr qu’essayer de tuer le jury soit le meilleur moyen de gagner."

Continue dans cette voie !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je vous remercie tous de vos précieux conseils. Je corrige les fautes d'orthographe dans la journée et retravaille le texte pour qu'il colle plus aux personnages.

Pour Karadoc je voulais qu'il péte un câble parce que Séli lui avait dit qu'il était aussi nul sur un champ de bataille qu'avec une fourchette à la main.  C'est parce qu'en même temps je pensais à l'épisode de "la grande bataille".  Mais je suis peut être allée un peu trop loin, je vais changer la réplique.

Arthur est moins patient que d'habitude parce qu'il était angoissé du retour de sa femme sachant qu'il va y avoir un problème.

Pour Mevanwi je suis désolé, j'ai fait un copier coller pour les noms donc une erreur fois cent ^^ .

Oui le poème est de moi. On y comprend rien c'est une preuve :)

En revanche je ne pense pas continuer dans l'écriture de scénarii kaamelottiens, je ne suis pas très à l'aise et beaucoup d'entre vous sont mille fois meilleurs que moi, je prèfère vous laisser la place.

En tout cas je voulais encore une fois vous remercier.

Chevalier
Hors ligne

Eh, il ne faut pas arrêter sous prétexte que les autres seraient meilleurs, c'est pas une raison ça ! :) Tu arrêtes si tu n'as plus envie d'écrire, ok, mais tant que tu prendras plaisir à pondre ces scénarios, nous nous ferons un plaisir de les lire ! Surtout si tu continues à t'améliorer. Ne te décourage pas ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

N'abandonne pas Caelia !
Tu étais sur la bonne voie, ce serait trop dommage ! :/

Enfin si tu n'as plus de plaisir à écrire, je comprendrai. Mais comme le dit Nemesia, si tu t'amuses en écrivant, continue !!! En plus tu es douée. ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je n'ai pas lu ton ancien scénario mais celui là est vraiment bien ! J'adore l'idée de miss Kaamelott. :)
Les personnages sont bien reconnaissable, les répliques leur correspond. Et certaines sont supers.

Caelia a écrit :

Léodagan :  Je ne suis pas sûr qu’essayer de tuer le jury soit le meilleur moyen de gagner.

Bravo ! ;)

Chevalier
Hors ligne
Caelia a écrit :

En revanche je ne pense pas continuer dans l'écriture de scénarii kaamelottiens, je ne suis pas très à l'aise et beaucoup d'entre vous sont mille fois meilleurs que moi, je prèfère vous laisser la place.

Bah nan faut pas abandonner voyons! Si ça te rend mal à l'aise faut arrêter d'écrire pour nous et écrire pour toi (comme je fais maintenant), et si tu crois que ça correspond pas au forum d'On en a gros tu postes ailleurs, genre sur Fanfiction.net.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Lexx a écrit :

Si tu crois que ça correspond pas au forum d'On en a gros tu postes ailleurs, genre sur Fanfiction.net.

Désolé je ne voulais pas insulter le forum au contraire. C'est juste que je trouve qu'il y a des gens ici qui sont tellement doués que je ne voulais pas "imposer" de mauvaises lecture/écriture :)

Sinon je vous trouve tous adorables, vous êtes vraiment très gentils. :)

Chevalier
Hors ligne

Insulter? Bah nan... Je voulais dire que ici les fics les gens essaient de les faire correspondre à un certain format en essayant de rester "in character" le plus possible, mais t'as parfaitement le droit de sortir du moule. Moi les trucs que j'écris que je sens qu'ils correspondent pas je les poste ailleurs. Du coup ça veut pas dire que ça craint. Je sais pas si je suis claire là? XD

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je vois ce que tu veux dire. J'ai ressentit la même chose quand j'ai posté mes deux scénarii. Mais si on trouvais ça nul, on ne prendrai pas la peine d'écrire. Après si vraiment tu es mal à l'aise, il ne faut pas que tu te force. Et comme je l'ai dis je te comprend car je ressent la même chose pour moi.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Lexx a écrit :

Je sais pas si je suis claire là?

C'est pas faux  :lol:

Chevalier
Hors ligne

Merdasse XD J'peux te rajouter à MSN? (si tu l'as)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne
Lexx a écrit :

Je voulais dire que ici les fics les gens essaient de les faire correspondre à un certain format en essayant de rester "in character" le plus possible

Pas tous ! Enfin, si j'ai bien compris de quoi tu parles (c'est quoi, "in character" ?). Car pour ma part, je ne cherche pas à suivre le format, simplement c'est difficile de s'en écarter, mais j'aimerais bien... Bref, de mon expérience personnelle, j'en tire la conclusion qu'il n'y a pas d'obligation de suivre un certain format. C'est ce que j'ai fait par exemple avec mes mini-sketchs, mais c'est aussi le cas, par exemple, de Nemesia avec son Feue la poulette de Kadoc , lui aussi particulièrement court. Je pense qu'il ne faut surtout pas se contraindre à suivre le moule précis des épisodes de la série, après tout, nos scénarios ne sont pas destinés à paser sur M6 ! :)

Tu as l'air de dire que tu as posté des scénarios ailleurs ? Pourquoi ne pas les mettre ici aussi ? Ils ne correspondent pas aux habitudes du sites ? Les habitudes sont faites pour être bousculées...

Chevalier
Hors ligne

Rester in character c'est simplement s'efforcer le plus possible de coller au personnage tel qu'on le voit dans la série. Ce qui est dommage c'est que pour rester coûte que coûte fidèle au personnage on sacrifie des bonnes idées. C'est ridicule quand on y pense parce que Alexandre lui va pas se gêner pour faire faire des trucs inattendus à ses personnages. Et donc c'est pas parce que personnellement vous voyez pas un personnage dire telle chose ou faire telle chose que c'est impossible qu'il la fasse. Alors je dis: rester in character oui, mais pas au point de sacrifier des bonnes idées. De toute façon un personnage qui évolue pas, qui est prévisible c'est pas intéressant.

Mes autres fics je les poste pas justement parce que ça correspond pas du tout au style des autres fics du forum. Déjà, j'ai abandonné le format script, et puis surtout à la base je suis une slasheuse, alors j'écris du slash. Et forcémment c'est pas du goût de tout le monde. Et puis justement à force de vouloir coller à tout prix aux personnages ça m'a gonflée, alors du coup Perceval pour mes autres fics j'ai un peu oublié son côté débile pour me concentrer sur son côté enfant, innocent, et je me doute que les gens d'ici pourraient trouver que je fais n'importe quoi lol

Chevalier
Hors ligne

Excellent Caelia, vraiment ! J'ai trouvé ça simple et bien amené à part les quelques critiques du dessus. Continue comme ça.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne
Lexx a écrit :

Alors je dis: rester in character oui, mais pas au point de sacrifier des bonnes idées.

Ce n'est pas interdit ici.

Heu... c'est quoi le slash ? Bon, je vais me renseigner sur Internet...

-----------
Re. Je viens de consulter Wikipédia : le "slash", c'est donc une "fanfiction" (oui, j'en ai profité pour apprendre les termes de jargon) qui met en scène des relations homosexuelles entre deux personnages. C'est bizarre, mais pourquoi pas ? Apparemment c'est une sorte de délire... Mais je comprends maintenant tes réticences, parce qu'effectivement ici on se limite pour l'instant aux scénarios qui respectent les personnages tels que la série les présente. Personnellement, que tu postes du "slash" ne me dérangerait pas, mais je comprends ton choix de les poster ailleurs.

Du coup, j'ai lu aussi le sujet de Wikipédia sur "fanfiction" et j'en ai appris une bonne, d'où la discussion que je vais lancer à côté...

Semi-Croustillant
Hors ligne

Moi je n'ai pas vu le premier jet un peu trash mais j'aime beaucoup cette dernière version!!! Bravo et continue !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'aime bien le thème et la fin est superbe. Bohort reine de l'élégance :D
Et le poeme superbe, tout à fait du Yvain.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci Cassandre.

Je trouve aussi que Bohort est "un" parfait miss Kaamelott, bien que je le visualise très bien en G. De Fontenay  :lol:

Le chevalier au lion était inspiré ce jour là    :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le pré-générique est tout à fait digne d'AA, Perceval aurait très bien pu dire ça dans la série, ça m'a vraiment fait marrer.
Pour ma part, j'avais deviné la fin, et même le fait que Bohort dirait un truc aimable dans le noir; ça montre bien que c'est bien fait : quand on est dans "l'esprit kaamelott", on peut meme avoir le même ressenti sur une fin d'épisode ^o^

En tout cas bravo j'ai bien aimé...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB