Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qu'on y voit comme à travers une pelle !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

on s'est juste mal compris coco sa qu'arrive comme on dit )) quand je disais dans le coin je comptais tout le royaume de Logres dans ce coin la quoi :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Dis, elle est bloquée ta touche " : " ? :b
Parce que ça fait plusieurs fois que tu fous des parenthèses toutes seules par-ci par-là.. :p

Pécore
Hors ligne

les parenthese c'est pas pour mettre des parentheses c'est juste pour dire lol c'est tout je trouve sa moins naze que lol voila mais maintenant pour le plaisir des yeux de tout le monde j'utiliserai des smileys comme sa :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ah c'est sûr que "lol" c'est un peu nase ! :b
Mais des parenthèses toutes seules c'est pas forcément bien mieux.. :lol:

Bref, on s'éloigne du sujet, non ? :huh:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Carrément! :lol:
Donc on était en train de dire que Bohort découvre le Mont St Michel...

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Bohort découvre le Mont St Michel

Ça fait un peu "Martine à la plage" ton truc.. :b
(Oulah, faut que j'fasse gaffe quand j'dis des trucs comme ça.. Une fois sur deux ça finit en montage Photoshop avec Tatie !! :b)

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Traduis les pensée de coco par : Tatie tu peut nous faire un montage avec Bohort découvre le mont saint michel ? :p

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

J'étais teeeellement sûr que quelqu'un l’interpréterait comme ça.
x')

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

N'empêche que vous n'avez aucun argument :b

Bon, pour notre "petite affaire", je vais réfléchir à la question ;)

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Oui pour le Graal je sais pas trop, la raison me pousse à croire qu'il s'agit d'un récipient, mais le fantasme me pousse à aller vers la théorie de Beckems selon laquelle le Graal serait en fait le terre :
c'est ici, http://www.forum.kaamelott-resistance.f … d=1294&p=2

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Bon, vous savez quoi, les copines ?
Arthur aurait-il déjà trouvé le Graal sans le savoir ? Non. Mais Léodagan et Séli, si !
Et vous savez c'qu'ils font avec ? Ils le remplissent de bouffe.
Hé ouais ! Ça t'la coupe ça, hein !?

...

Quoiiii, vous voulez une preuve ?
Pff, bande de sceptiques à deux ronds.

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
1360269659.jpg
Et toc, remonte ton slibard, Lothard !

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Bon, vous savez quoi, les copines ?
Arthur aurait-il déjà trouvé le Graal sans le savoir ? Non. Mais Léodagan et Séli, si !
Et vous savez c'qu'ils font avec ? Ils le remplissent de bouffe.
Hé ouais ! Ça t'la coupe ça, hein !?

...

Quoiiii, vous voulez une preuve ?
Pff, bande de sceptiques à deux ronds.

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
http://pix.onenagros.org/upload/img/1360269659.jpg
Et toc, remonte ton slibard, Lothard !

:lol:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Vous êtes tous des zéros!
Le graal est un joli seau et je le prouve:
1360273020.jpg

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Vous êtes tous de zéros!
Le graal est un joli seau et je le prouve:
http://pix.onenagros.org/upload/thumb/1360273020.jpg

:lol:

J'adore, bravo Tatan.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Tatie > Saint Graal   :love:

(Vous m'traitez d'pervers si j'vous dis qu'on dirait que Bohort met la main de sa mie dans son maillot..? :beuh:)

C'est quoi ce chien-dragon-licorne au premier plan ?? :huh:
:lol:

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

:lol: bien joué tatie !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Au début, l'étoffe est raide, mais ça permet le mouvement sans gèner le mouvement. Autrement dit: merci! :D
Tout cela est bien évident de la faute à Coco l'asticot qui passe sa vie à me pousser sur le pente fatale, parce que, JAMAIS, je n'aurais commis ce genre de vilenie sans que Coco ne me menace de carnage.
Mais arrête d'embêter l'petit! La vérité c'est que tu l'as mauvaise de pas y avoir pensé toute seule et voilà!

Coco, au fait: tu es un gros pervers! En plus t'as déjà essayé de courir avec le graal dans une main et la main de ta co-pine dans ton maillot de bain? Parce que moi, ça me parait voué à l'échec, ton affaire :lol:

Pour le chien, c'était pour raccrocher au côté lééééégendaire de Kaamelott. Au début je voulais lui coller la tronche à Guenièvre (la "grosse patapouf" d'Arthur), mais ça aurait cassé la naïveté du tout, alors j'ai transformé un peu Patapouf et lui ai mis 2 ailes et 2 cornes (la seconde est peu visible mais elle est là) ;) C'est le Pat' ... du dragon, celui sur qui il ne faut pas marcher sans s'entendre répondre "tu manques pas d'toupet".

Tout ça pour dire que la théorie de La Goutte ne fait pas déborder le seau et que, ma foi, pourquoi pas, hein? :P

Pécore
Hors ligne

Bien, bien...

Tout fraîchement inscrit ici, et voulant discuter de ma théorie sur le Graal, je viens de parcourir ce sujet avant de poster.
Parti de la fameuse jatte pour finir sur Bohort au Mont-Saint-Michel, vous avez balayé large !
La thèse de la Terre était superbe. Celle de la descendance incarnant le Saint Graal, je n'y crois pas.

Mon idée, donc, expliquée dans ma présentation à la rubrique du même nom, était que le Graal pourrait être l'alliance du mariage d'Arthur et Aconia, perdue par Manilius. Et d'une manière plus générale, étant convaincu que le Graal est bien un objet (ce qui n'empêche pas un élargissement métaphorique), et partant du "principe de la baignoire" ("toutes les baignoires sont le Graal" dans le rêve d'Arthur au Livre VI), cela pourrait être toutes les alliances, toutes les bagues.

J'ai ainsi ricoché sur une autre idée. J'ignore si elle a déjà été évoquée par quelqu'un. Il y a un objet qu'Arthur possède dès la première saison de la série, qu'il utilise en combattant des criminels aux côtés de Perceval (l'autre grand destin de la Quête) à la taverne si je ne confonds pas, et dont on apprend au livre VI qu'il lui a été offert par César en personne (ce qui prouve son importance) : une pierre incandescente, sertie à la bague qu'il porte et dont il se sert pour combattre.

Cet objet magique m'a toujours paru étrange dans la mesure où, à part ce détail qu'on n'explique jamais pendant cinq saisons, Arthur ne pratique pas la magie. Et quand César perce ce mystère en lui offrant cette bague, il lui explique qu'il n'y a qu'à viser, pointer la lumière sur quelque-chose, et qu'ensuite on le dirige où on veut. Dans le genre pierre incandescente apportant la lumière éternelle pour guider les peuples vers le salut, c'est pas mal. Et Arthur l'aurait eu sous le nez depuis le début, à son doigt telle une alliance, symbole de l'amour que le Christ voulait apporter sur Terre.

De plus (attention là je pars plus loin dans le délire), un objet magique sans magicien est forcément tombé du ciel, des dieux eux-mêmes ou de Dieu lui-même. On pourrait imaginer, si le Graal est une coupe conforme aux représentations médiévales les plus classiques, que celle-ci est au ciel, sertie de pierres précieuses, et que l'une d'elles ait été jetée sur Terre pour apporter la lumière, être remise à Arthur pour guider les Chevaliers de la Table Ronde. On est raccord avec le fameux rêve d'Arthur, où il est au ciel pour voir d'en haut la Terre révélée comme ronde, tombe sur elle, est amené par un vieux (comme dans toutes les histoires de Perceval) à Kaamelott, où se trouve toujours le Graal. On est raccord aussi avec le fait que le Graal ne soit toujours pas apparu à l'écran, si la pierre incandescente n'en est qu'une partie.

Alors, Perceval l'amoureux de l'espace, qui a été retrouvé dans un cercle de culture, dont le rêve est d'aller dans les étoiles, et qui a déjà fait des allers et retours périlleux aux travers de portes magiques dont il a rapporté des trucs, pourrait aider Arthur conformément à la légende, et aller chercher le Graal au ciel. Ou mieux, aller remettre la pierre manquante dans le Graal, image parallèle à celle d'Arthur retirant Excalibur d'un rocher ici sur Terre. Cela mettrait fin aux errances des uns et des autres, et de l'Humanité toute entière. Tous les cœurs purs sont le Graal, l'objet n'a pas d'importance, la coupe peut rester au ciel, cessez de la chercher, vous avez trouvé, vous avez compris que le Graal est en chacun de vous.

Pfiou, j'ai mal à la tête là...
Je vais aller me jeter un godet à la taverne !

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne
Héfloïstos a écrit :

Cet objet magique m'a toujours paru étrange dans la mesure où, à part ce détail qu'on n'explique jamais pendant cinq saisons, Arthur ne pratique pas la magie.

Et Escalébeur, c'est du nougat ?!

Pas trop convaincu par l'idée de la pierre incandescente. Ou tout du moins, même si tu le justifies bien, je serais très déçu que le Graal soit finalement, selon Alexandre Astier, un véritable objet, donc quelque chose de palpable et bien défini. Je trouve que l'idée du Graal en tant que symbole, de motif qui aurait poussé Arthur à faire de grandes choses, idée qui à mon avis est confirmée dans le Livre VI, est la meilleure. Et finalement, on retrouve ce que disait Arthur dans le Livre I, à propos du fait que le Graal donne justement à l'humanité l'occasion de se réunir et d'espérer (en gros).

Pécore
Hors ligne
Sar-Symius a écrit :
Héfloïstos a écrit :

Cet objet magique m'a toujours paru étrange dans la mesure où, à part ce détail qu'on n'explique jamais pendant cinq saisons, Arthur ne pratique pas la magie.

Et Escalébeur, c'est du nougat ?!

Pas trop convaincu par l'idée de la pierre incandescente. Ou tout du moins, même si tu le justifies bien, je serais très déçu que le Graal soit finalement, selon Alexandre Astier, un véritable objet, donc quelque chose de palpable et bien défini. Je trouve que l'idée du Graal en tant que symbole, de motif qui aurait poussé Arthur à faire de grandes choses, idée qui à mon avis est confirmée dans le Livre VI, est la meilleure. Et finalement, on retrouve ce que disait Arthur dans le Livre I, à propos du fait que le Graal donne justement à l'humanité l'occasion de se réunir et d'espérer (en gros).

Je me suis mal exprimé, un peu vite sur la magie et Arthur. Certes Excalibur est une épée magique, mais la magie ne vient pas d'Arthur, elle a quelque-chose d'automatique, elle ne sollicite pas sa volonté. Alors que la pierre de la bague, oui. Elle n'est pas incandescente tout le temps, seulement quand Arthur le décide et crée la lumière par sa volonté.

Quant au débat objet/symbole, encore une fois, le Graal peut tout à fait (et doit selon moi) être un objet servant de symbole. Je pense que l'objet matériel est nécessaire, et qu'il doit être dépassé, n'être qu'une image servant le véritable Graal qui est métaphorique, dans le cœur de chacun. Et puis, selon ma version farfelue, le Graal est bien un objet, une coupe bien classique, mais n'est pas palpable puisqu'au ciel... ;)

Le fait que ce soit Perceval qui parle de pierre incandescente, quand tout le monde cherchait un récipient, m'a toujours donné la certitude absolue que la réponse était dans cette direction. Et pour ma part, à l'inverse de toi, je serais déçu qu'Alexandre Astier n'assume pas un objet, fasse dans l'esprit Da Vinci Code avec une descendance, ou se perde dans un truc abstrait trop plein de bons sentiments. Un objet concret, lié à une pierre incandescente comme l'annonce Perceval, et dépassé dans une idée forte métaphorique, pour moi ça ne peut être que ça.

Le débat restera ouvert un moment.
Je suis patient... ;)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

« Le Graal c'est la vie. » Donc il est dans le lit de Karadoc.

(Oups, ah mais non, je crois que je confonds un truc, désolé...)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Ah mais oui, qu'est-ce qu'on est cons !

Chevalier
Hors ligne

Perso pour faire court, je pense, étant donné que tout dans Kaamelott repose sur l'échec et l'impossibilité d'accomplir son destin, qu'il est donc par nature impossible à atteindre car il n'existe pas véritablement, que c'est juste un symbole, .
Son utilité était surtout d'être l'objectif suprême autour duquel unifier le royaume et ses chevaliers. Unité qui était vouée à s'effondrer car elle reposait sur l'union avec Guenièvre et sur une descendance royale. Car tout royaume sans descendance est voué à disparaitre. Or cette union et cette potentielle descendance, Arthur les a catégoriquement refusées dès le départ considérant Aconia comme sa seule véritable épouse et leur union comme seule légitime.
En même temps, comme le graal est un symbole, il est multiforme et on peut le voir dans n'importe quoi et dans n'importe qui, selon son ressenti et sa personnalité. Donc dans le cas d'Arthur, qui se lamente sur son sort et veut clamser à ce moment-là de l'histoire, c'est un symbole christique de souffrance, de sacrifice, de sang et de mort. 
Donc je ne pense pas qu'il ait pu à proprement parler le trouver, même sans le savoir, mais qu'il a pu commencer à appréhender, à comprendre sa nature et donc comment "le trouver".

Pécore
Hors ligne

Tout cela est juste et serait très pertinent si l'histoire était écrite sous forme de roman, mais n'oublions pas qu'elle se terminera au cinéma. Un film, a fortiori s'il est le sommet de l'oeuvre d'un mec comme Alexandre Astier, se doit d'être fort dans son dénouement, avec des scènes fortes, des images fortes. Dès lors, un Graal trop flou ou métaphorique me paraît impossible, pas compatible avec un grand film comme le sera le dernier volet de Kaamelott au cinéma. Je crois vraiment à l'objet, et à quelque-chose d'au moins en partie lié aux versions classiques de la légende arthurienne.

Et pour moi, l'alliance du mariage avec Aconia et/ou la bague avec la pierre incandescente offerte par César sont une piste qui sent très fort le Graal...

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Voilà, je partage l'idée de Mélu. À mon avis, même si l'histoire s'achève sur grand écran, le Graal peut très bien rester un symbole (qui pousse beaucoup plus au sud ou non). Ça me semble d'ailleurs être le chemin emprunté par Astier depuis le Livre I où Arthur décrit le Graal comme une métaphore puissante, bien plus intéressante en tant que moyen et finalement très peu en tant que fin. Le parcours et les espoirs qu'il suscite sont essentiels, tandis que son existence même en tant qu'objet palpable reste à mon avis accessoire.

Ceci dit, je rejoins aussi Héflo : ce serait peut-être un peu trop évident que le Graal n'ait qu'une portée symbolique, et Astier peut effectivement choisir de surprendre le public en reprenant une quête du Graal plus "traditionnelle" qui amènerait à la découverte d'un véritable objet. Pourquoi pas. Parce que si le Graal n'est rien d'autre qu'une métaphore, alors les films ne le traiteront à mon avis pas, dans la mesure où tout a sans doute déjà été dit à ce propos dans la série télé.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB