Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui désacralise le guet-apens !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Chers amis.

Il me tient très à cœur d'ouvrir cette discussion.
En effet, l'équilibre du monde dans lequel nous vivons est de moins en moins sûr, et la protection de notre planète doit devenir une priorité.

Les menaces deviennent multiples ( nucléaires, catastrophes climatiques, extinctions d'espèces ...)

Alors discutons tous ensemble, des solutions qui sont à notre dispositions, des obstacles à gravir, pour garantir la bonne continuation de notre planète.

Ce topic nous servira à nous poser des questions, et que certains qui s'y connaissent dans le sujet puissent y répondre,
afin que nous soyons au maximum renseignés dans ce domaine.

Moi, pour commencer, j'ai plusieurs questions:

- Quand devrait survenir la prochaine glaciation ?
- Est ce que le réchauffement climatique peut être d'une autre origine que l'homme ( sachant que si c'est le cas, il l'amplifie ) ?
- Si une météore entrait en collision avec la terre comme celui qui marque la fin du jurassique, serions nous capables de nous protéger ?
- Est ce que la Terre se rapproche, reste fixe ou s'éloigne du soleil ?
- Est ce que la Terre peut devenir une "planète morte", en cessant son activité ( noyau, champ magnétique ...)  ?

Regardez ceci: c'est beau et prenant.  http://www.youtube.com/watch?v=FpKvPcfBs1I

667659terre_entre_nos_mains.jpg

Chevalier
Hors ligne
Arturus a écrit :

- Quand devrait survenir la prochaine glaciation ?

Si on le savait, on se préoccuperait moins des questions de réchauffement climatique...la dernière date de 10000 ans si je ne me trompe pas, la glaciation du Würn, si mes souvenirs en géologie sont exacts. D'ailleurs, on situe communément sa fin à - 20000 ans mais sa fin réelle se situe plus autour de - 10000. Ensuite, entre le 1550 et 1850 on a connu en Europe, ce qu'on appelle une petite aire glaciaire avec extension de la banquise qui a changé les courants marins et modifié le climat de façon importante.


Arturus a écrit :

- Est ce que le réchauffement climatique peut être d'une autre origine que l'homme ( sachant que si c'est le cas, il l'amplifie ) ?

Sérieusement, il n'y a aucun modèle scientifique approuvé par la majorité de la communauté scientifique pouvant indiquer ceci. La raison ? Nous n'avons pas suffisamment d'éléments pour affirmer que le réchauffement climatique n'est du qu'à l'activité de l'homme. Il existe des périodes de l'évolution de la terre ou le climat s'est réchauffé de lui-même et ce de plusieurs degrés en quelques siècles. Là, le souci, c'est que cette augmentation est plus brutale, mais, la terre n'étant qu'à la moitié de sa vie, nous ne pouvons pas savoir s'il s'agit ou non d'un cycle normal, ainsi, dans notre mégalomanie exacerbée, nous mettons cela sur notre compte. Certes, mieux vaudrait éviter de polluer mais mieux vaudrait aussi arrêter de faire sonner toutes les sirènes de l'alarmisme et de la fin du monde (on se demande bien qui ça peut servir ?), d'ailleurs, l'écologie est aujourd'hui devenue un marché à la manière de la Hifi ou de l'électronique, on nous vend tout ce qui existe sous couvert de la bel écologique ou biologique...

Arturus a écrit :

- Si un météor entrait en collision avec la terre comme celui qui marque la fin du jurassique, serions nous capables de nous protéger ?

Là encore, désolé de décevoir tout le monde mais cette théorie n'est qu'UNE théorie parmi d'autres, admise par les scientifiques qui veulent faire plaisir au grand public. Pourquoi ? Parce que depuis la création de la terre, d'autres extinctions bien plus importantes ont eu lieu, exterminant 90% de toutes les espèces sur Terre sans pour autant qu'on sorte l'argument qui tue : la météorite géante. N'oublions pas que les dinosaures se sont éteint il y a 65 millions d'années, avec eux, d'autres espèces, au total 75% je crois. Un hiver nucléaire du à une météorite aurait décimé beaucoup plus que ça, voir la totalité des espèces. De nombreux scientifiques admettent que la théorie de la météorite n'est pas satisfaisante, que celle du volcanisme non plus, bref, la plus plausible reste celle expliquant que des créatures de plusieurs dizaines de mètres, de plusieurs tonnes, dont le cerveau étroit et peu utile ne pouvait analyser rapidement la douleur et les stress, n'étaient tout simplement plus adaptées à la vie sur terre en tant que telles et se sont éteintes d'elles-mêmes pour laisser la place à l'évolution (oiseaux, reptiles...etc). Pour ce qui est d'être prêt à détruire une météorite, je pense qu'on en a techniquement les moyens, maintenant, sera-t-il possible que les peuples de la terre s'entendent pour co-financer un tel dispositif ?

Arturus a écrit :

- Est ce que la Terre peut devenir une "planète morte", en cessant son activité ( noyau, champ magnétique ...)  ?

C'est peu probable. Pourquoi ? Parce que le Soleil devrait se transformer avant et bruler toute vie sur terre en devenant une géante rouge (si mes souvenirs là aussi sont bons), avant qu'il ne s'éteigne définitivement en se refermant sur lui-même. Donc, à moins que l'homme ait un impact si puissant qu'il soit en mesure d'aller refroidir le noyau terrestre et de modifier les champs magnétiques grâce à des sortes de bombes magnétiques qui n'existent pas encore, je ne vois pas trop ou se situe le risque.

Pour conclure, j'attire votre attention sur un fait : l'information grand public n'a rien à voir avec la réalité scientifique. Exemple, on admet communément dans les médias que le génome humain a été cloné (j'entends par cloné décrypté c'est le terme scientifique). Hors, c'est faux, personne n'est encore parvenu à le faire entièrement, les derniers en date, ont utilisé les données issues d'autres chercheurs qu'ils se sont appropriés pour se faire une pub mondiale et gagner des crédits. Il faut à cela, ajouter les sirène de la fin du monde qui sont généralement celle qui font peur et vendre, celles sur lesquelles surfent les politiques, les médias et même, certains scientifiques. Suffit de voir le traitement de la grippe A ! Pas du tout le même dans la communauté scientifique que dans la sphère médiatico-politique. D'ailleurs le Grep qui évalue les épidémies déclare que la France n'est pas en épidémie (moins de 65 cas sur 10 000) or, la France déclare l'état d'épidémie (264 cas sur 10 000 selon les institus). Faux, sur ces cas là, il s'agit de suspicions de grippe, pas de grippe avérée. L'intérêt pour la ministre de la santé  ? Justifier la commande de 94 millions de doses de vaccin et organiser la vaccination massivve pour écouler des stocks qui vont couter une fortune à l'état. En même temps, ça va renflouer nos amis les labos et donc, la médecine mercantile et cotée en bourse...

Voilà, tout ça pour dire, méfions-nous de ce que nous entendons et de ce que nous voyons...il y a toujours un point de vue là-dedans, à nous de le percevoir pour s'en décentrer et analyser plus clairement.

Enfin dernière chose, j'ajouterais en rapport à l'image que tu as mise à la fin de ton post : Ce n'est pas la Terre qui est entre nos mains, c'est nous qui sommes entre ses mains !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arturus a écrit :

- Est ce que la Terre se rapproche, reste fixe ou s'éloigne du soleil

La Terre se rapproche un petit peu tout les jours du soleil c'est scientifiquement prouvé et tôt ou tard elle le touchera ,je pense. Ceci dit ce topic me plais beaucoup car je suis très sensible a ce sujet. Très bonne idée de ta part!!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arturus a écrit :

- Est ce que le réchauffement climatique peut être d'une autre origine que l'homme ( sachant que si c'est le cas, il l'amplifie ) ?

Je peux te répondre, l'ayant étudié en cours de paléolithique. On à un nouveau cycle (de Milankovitch) tout les 400000 ans, qui commence par une phase interglaciaire de 50000 ans. Et comme la dit Bender "la dernière date de 10000 ans si je ne me trompe pas, la glaciation du Würn". Et il a tout juste car on est dans la phase interglaciaire de 50000 ans et on en a parcouru que 10000 aujourd'hui. Il y a 400000 ans, les calottes glaciaires avaient totalement fondu, y'avait plus un pète de glace sur terre, et pourtant la vie continue, étrange non ? C'est simple, les espèces vivantes s'adaptent, certaines vont disparaitre mais pas toutes, et d'autres vont apparaitre, c'est l'évolution c'est comme ça. Toutefois tu as bien raison quand tu dit que l'homme l'amplifie car c'est vrai.
Tout ce que je dit là je l'invente pas, c'est scientifiquement prouvé. C'est résumé mais voilà en gros d'où vient le réchauffement climatique. Autre chose, dans les années à venir il va pas faire plus chaud mais plus froid, car quand la banquise aura fondu le golfstream va reculer, et donc le climat va radicalement changer sur les côtes car c'est le golfstream qui nous apporte la chaleur en France et en Europe de l'Ouest.
Donc je crois que les médias en font trop, certes on l'accentue mais on ne l'à pas créé ce réchauffement, faut qu'ils arrêtent de dire que tout est de la faute de l'homme ^^. Et on ne pourra pas l'arrêter, au mieux on ne peut qu'arrêter de l'accentuer.

Arturus a écrit :

- Quand devrait survenir la prochaine glaciation ?

Quand on aura passé l'interglaciaire, dans un peu moins de 40000 ans.

Pour les autres question Bender et Niko on mieux répondu que je ne pourrais le faire. C'est vrai que c'est un sujet intéressant.

Médiévalement,

Sylvus.

Chevalier
Hors ligne
Sylvus a écrit :

- Quand devrait survenir la prochaine glaciation ?

Quand on aura passé l'interglaciaire, dans un peu moins de 40000 ans.</div></blockquote>Ce qui équivaut environ au temps séparant deux diffusions de Kaamelott sur M6. x)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

En prenant en compte l'évolution de la technologie humaine, en cas de destruction de la planète terre, aurions nous la possibilité de coloniser une planète habitable ?

je demande cela car la Terre est un exemple de chance extraordinaire qui rassemble les conditions optimales nécessaires à la vie.

Chevalier
Hors ligne

Juste une rectification, c'est pas Würn mais Würm, mes souvenirs étaient embrumés par une nuit agitée de ma fille qui ne m'a laissé tranquille que vers 4h du matin...

Sinon, pour la théorie de la Terre qui se rapproche du Soleil, je suis pas tout à fait convaincu. L'orbite de la Terre autour était une ellipse, c'est à dire un cercle un peu écrasé, d'où le fait que la Terre s'éloigne et se rapproche du Soleil. Seulement ce n'est pas si simple, il faut considérer, dans le mouvement de la Terre autour du soleil, sa masse ainsi que celle de la lune qui influe sur sa trajectoire. En gros, il faut donc prendre en compte le centre des masses de la terre et de la lune. Pour faciliter le tout, il faut aussi prendre en compte le fait que la Terre est aplatie, ce qui crée donc ce qu'on appelle "un couple" que le Soleil exerce sur la Terre, lui faisant changer la direction de son axe. Hé oui, en été, l'hémisphère nord est tourné face au soleil, en hiver, c'est l'autre hémisphère qui est face à lui...

N'oublions pas non plus les forces qui entrent en jeu : l'attraction de la Terre par le Soleil (sa masse est bien plus importante) et la force centrifuge de la Terre générée par la course elliptique. Ces deux forces s'opposent et c'est ce qui maintient l'équilibre de la distance Terre-Soleil. J'ai entendu parler de la théorie avancée par la NASA sur le rapprochement de la Terre et du Soleil, mais bon, il s'agit de quelque chose d'infime et encore pas techniquement au point. N'oublions pas que dernièrement, de la glace aurait été trouvée sur la Lune (reste encore à le vérifier en en rapportant car certaines matières ont des caractéristiques communes, pour le moment, la NASA n'a pas récupéré de molécules d'eau venant de la Lune, c'est pour ça qu'ils ont envoyé leur sonde il y a quelques jours.

Une autre théorie voudrait que la Terre s'éloigne du Soleil en raison de l'influence de Saturne...donc qui sait laquelle de ces deux théories est la bonne ? D'ailleurs, y en a-t-il une de bonne ? Il y a encore quelques siècles, on pensait que la Terre était plate et qu'elle était le centre de l'univers (connu).

Sinon, côté dérèglements importants, il y a de quoi s'inquiéter (à très long terme) sur la disparition des pôles magnétiques nord et sud pour une multitude de pôles dispersés sur tout la surface de la Terre, laissant la planète exposée aux vents solaires, créant ainsi une énorme panique en raison de nos techniques basées sur les champs magnétiques. Un exemple tout bête, votre boussole ne vous permettrait plus de vous orienter comme aujourd'hui. Bon, mais c'est pas encore là comme phénomène donc faut pas non plus nous inquiéter.

Chef de Clan
Hors ligne

D'apres la communauté protestante evangelique, tous vos calculs notamment concernant les glaciations et les anciennes grandes extinctions sont de la gnognotte car la Terre n'a que 10000 ans, de meme que l'univers d'ailleurs, et l'homme a vecu en meme temps que les dinos!
XD desolée pour ce petit HS mais ça fait du bien de rire! ^^

Sinon, concernant l'avenir de la Terre ce qui m'inquiete aussi c'est le nombre d'humains sur la planete. Franchement on est beaucoup trop nombreux et ça va en empirant puisque la medecine permet de vivre de plus en plus vieux. Seulement, on peut rien faire contre le surpeuplement. Demander aux gens de faire moins d'enfants seraient la seule possibilité mais c'est hautement improbable! Parfois je me dis que la Nature finira peut-etre par se dechainer contre l'homme pour reguler le surpeuplement.
Si ça continue a ce rythme, il y a vraiment un moment ou on sera en surpopulation extreme, imaginez: presque plus d'espaces naturels car trop d'humains donc expansion des zones d'urbanisations... Je dois dire que quand je pense au futur (pas le mien mais pour les prochaines generations) cette question me taraude... :/

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

je suis tellement d'accord avec toi hermy21 !

Nous sommes sur la même longueur d'onde !
L'homme se reproduit ( ce qui est normal ), n'a pas de prédateur qui pourrait réellement lui nuire, et essaye de prolonger au maximum sa durée de vie. Or, en même temps qu'il se multiplie, il bâtit avec lui des installations et infrastructures, ce qui entraine les modifications du paysage, du climat ...

Chevalier Feuletonniste
En ligne

Mes réflexions (ça vaut ce que ça vaut...) :

Arturus a écrit :

En effet, l'équilibre du monde dans lequel nous vivons est de moins en moins sûr, et la protection de notre planète doit devenir une priorité.

Ce n'est pas notre planète qu'il faut protéger, mais l'humanité . Nous sommes bien incapables d'infliger de graves dommages à la Terre. Au pire nous pouvons provoquer une extinctions d'espèces, et encore, sûrement pas aussi grave qu'il y a 250 millions d'années. La Terre s'en remettra, comme toujours.

Par contre, la désertification, le tarissement des sources d'eau, la surpopulation, la pollution, etc. nous menacent, nous, en tant qu'espèce. Si nous causons l'extinction de plusieurs espèces, nous serons forcément dans le lot.

Personnellement, je ne vois aucun moyen de s'en sortir. Je pense que l'humanité va bientôt disparaitre par surpopulation (après une guerre mondiale de la faim). C'est quelque chose qui se produit chaque fois qu'une espèce prolifère au-delà des ressources de son territoire, donc ce ne sera pas la première fois. Mais la vie sur Terre continuera. Sans nous.

Quand devrait survenir la prochaine glaciation ?

Sans internvention humaine : bientôt, genre dans 10.000 ans. Mais il me semble qu'on ne peut pas être précis. En tout cas, on sait qu'on est dans un interglaciaire depuis 10.000 ans et que les interglaciaires durent une poignée de dizaines de milliers d'années.

Est ce que le réchauffement climatique peut être d'une autre origine que l'homme ( sachant que si c'est le cas, il l'amplifie ) ?

Il a de multiples origines, dont l'homme. Il semble que la part due à l'homme est très importante. (Par exemple l'augmentation du taux de carbone dans l'atmosphère est incontestable et elle est d'origine humaine. Un autre problème est lié au nombre important du bétail utilisé pour nous nourrir, qui dégage une très grande quantité de méthane.)

N'oublions pas que l'extinction d'il y a 250 millions d'années, où la vie a disparu sur presque toute la Terre (sauf en quelques zones refuges où une poignée d'espèces ont survécu) est probablement due à un réchauffement climatique : d'abord les trapps de Sibérie, puis la fonte de la banquise, laquelle a libéré le méthane piégé sous la glace, d'où gros effet de serre. Si on est capable de faire fondre la banquise, ça se reproduira (mais à mon avis on disparaîtra par surpopulation avant).

Si un météor entrait en collision avec la terre comme celui qui marque la fin du jurassique, serions nous capables de nous protéger ?

C'était une comète. Je ne pense pas qu'on soit en mesure de la dévier (la faire exploser ne servirait à rien puisqu'on se prendrait tous les débris en pleine poire : les débris conservent la même trajectoire - comme Shoemaker-Levy sur Jupiter en 1994). Si ce qui s'est passé il y a 65 millions d'années se reproduisait, j'imagine que ça serait catastrophique sauf pour les rares privilégiés capables de survivre dans des zones refuges (et encore). La majorité de la population crèverait probablement de faim très vite.

Est ce que la Terre se rapproche, reste fixe ou s'éloigne du soleil ?

Le Soleil perd un tout petit peu de sa masse progressivement, ce qui provoque un léger éloignement de la Terre (à l'échelle du milliard d'années). Niko dit qu'elle se rapproche, je n'en ai pas entendu parler mais il y a peut-être un autre mécanisme que je ne connais pas... Les forces de marées ? Ben non, elles causent aussi un éloignement. Ah...

Bender a écrit :

Là encore, désolé de décevoir tout le monde mais cette théorie n'est qu'UNE théorie parmi d'autres, admise par les scientifiques qui veulent faire plaisir au grand public.

Non, c'est une théorie qui marche très bien (présence d'iridium dans la couche 65 Ma, détection du cratère Chicxulub correspondant à l'impact prévu, preuve que l'extinction a été brutale...), elle n'a pas été choisie pour faire plaisir mais parce qu'elle a de solides arguments. Cela dit, les trapps du Deccan, qui ont lieu au même moment, ont probablement joué aussi un rôle.

Pourquoi ? Parce que depuis la création de la terre, d'autres extinctions bien plus importantes ont eu lieu, exterminant 90% de toutes les espèces sur Terre sans pour autant qu'on sorte l'argument qui tue : la météorite géante.

Personne ne le conteste. Par exemple la plus importante extinction connue (celle d'il y a 250 Ma) est due (pour ce qu'on en sait aujourd'hui et si j'en crois des lectures récentes) aux 5°C de réchauffement provoqués par les trapps géants de Sibérie, qui ont fait fondre la banquise + les 5°C provoqués par l'effet de serre dû à la libération du méthane auparavant piégé sous l'eau gelée (gaz formé par les organismes marins en décomposition qui, normalement, s'échappe dans l'atmosphère où il se dissipe peu à peu - mais la banquise piège ce méthane durant des dizaines de millions d'années, du coup lorsqu'il se libère, c'est une énorme quantité en même temps.)

Mais il y a 65 Ma, il n'y avait pas de banquise, et la cause est probablement celle que citait Arturus Rex.

N'oublions pas que les dinosaures se sont éteint il y a 65 millions d'années, avec eux, d'autres espèces, au total 75% je crois.

En gros, tous les animaux se nourissant d'autres animaux ou de plantes ont péri ; les survivants sont les animaux qui se nourissaient de matière décomposée (vers) et les animaux qui se nourrissaient de ces derniers (exemple : oiseaux qui se nourrissent de vers, insectes, donc insectivores comme l'étaient nos ancêtres...)

la plus plausible reste celle expliquant que des créatures de plusieurs dizaines de mètres, de plusieurs tonnes, dont le cerveau étroit et peu utile ne pouvait analyser rapidement la douleur et les stress, n'étaient tout simplement plus adaptées à la vie sur terre en tant que telles et se sont éteintes d'elles-mêmes

Il me semble au contraire que cette théorie est complètement abandonnée. Les dinosaures n'étaient pas adaptés à la vie sur Terre ? Alors pourquoi ont-ils survécu près de 200 millions d'années (de 250 Ma à 65 Ma) ?

Boucot a écrit :

Ce qui équivaut environ au temps séparant deux diffusions de Kaamelott sur M6. x)

Bien dit ! :D

Hermy21 a écrit :

Sinon, concernant l'avenir de la Terre ce qui m'inquiete aussi c'est le nombre d'humains sur la planete.

Il me semble évident que c'est ça le vrai problème. Eh bien je ne vois aucun moyen de s'en sortir, que ce soit avec notre technologie ou avec une technologie qui resterait à inventer. Le pire, c'est que les ressources naturelles diminuent, notamment les nappes phréatiques qui seront bientôt taries (selon les pays), sans parler de la désertification (Asie centrale, Sahel...)

Je crois qu'on se sera tous entretués bien avant le retour de l'ère glaciaire.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

donc si j'ai bien compris, dans 4,5 milliards d'années, le soleil aura perdu de sa masse ... et gagné en volume ?

Chevalier Feuletonniste
En ligne

Le Soleil perd un peu de sa masse, mais un tout petit peu. Dans 4,5 milliards d'années, il sera un peu moins massif qu'aujourd'hui. Ensuite, effectivement, il gonflera (et perdra de sa masse à un taux bien plus important, jusqu'à ce que son coeur soit dénudé et finisse par former une naine blanche).

Chef de Clan
Hors ligne

Effectivement, je suis pas une experte mais je sais que dans 4,5 milliards d'années le soleil sera devenu une geante rouge et cramera la Terre avant de se ratatiner sur lui meme. Mais bon d'ici là y'aura surement plus d'humains sur Terre! ...Peut-etre qu'on aura colonisé une autre planete, looooool! :lol:

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Agloval a écrit :

Mes réflexions (ça vaut ce que ça vaut...) :

<blockquote><div class="incqbox"><h4>Arturus Rex a écrit:</h4>En effet, l'équilibre du monde dans lequel nous vivons est de moins en moins sûr, et la protection de notre planète doit devenir une priorité.

Ce n'est pas notre planète qu'il faut protéger, mais l'humanité . Nous sommes bien incapables d'infliger de graves dommages à la Terre. Au pire nous pouvons provoquer une extinctions d'espèces, et encore, sûrement pas aussi grave qu'il y a 250 millions d'années. La Terre s'en remettra, comme toujours.</div></blockquote>Alors la on est vraiment pas d'accord... C'est par cette pensee qu'on est en train de detruire la terre et de tout ruiner. Un peu comme les evangelistes dont parlait hermy! Pour eux Dieu nous a donne la Terre pour qu'on l'utilise alors hop, on s'en fout de tout ruiner hein!

Surtout je ne comprends pas comment on peut proteger l'humanite sans proteger son espace vital! L'espece humaine ne s'adapte pas si bien d'un environnement a l'autre, l'evolution est assez lente. Sauf que le rechauffement climatique lui va tres vite.

Tu dis que oh au pire on va p'tet faire s'eteindre une espece ou deux... comme si ca n'etait rien! Mais pourquoi l'homme devrait-il etre celui qui survit??! Pourquoi l'homme aurait-il plus de droit de survivre que d'autres especes alors qu'il detruit la planete de tous!

Peut-etre y suis-je plus sensible parce que j'habite un pays ou de nombreuses especes endemiques se retrouvent maintenant menacees a cause de la connerie humaine mais c'est affolant. D'ailleurs j'habite meme un pays ou l'homme est en danger a cause de l'homme! Ici le cancer de la peau c'est plus qu'un probleme.. puisqu'on a plus de couche d'ozone quasiment!  Et cette couche d'ozone elle ne s'est pas trouee a cause de 3 pets de vache mais bel et bien a cause de l'homme et de ses erreurs! Et toutes les especes en subissent les effets... alors faudrait-il sauver l'abruti qui a cause ca et qui pour les 3/4 s'en fout telle sa premiere couche!

Enfin moi c'est mon avis hein....

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'avoue être de l'avis d'Eilonwy. Nous sommes d'accord sur tous les points, au niveau de la préservation de l'environnement de l'homme.

Ce qu'il faudrait, c'est continuer d'évoluer, de se développer, sans nuire à notre cadre naturel (qui nous a offert tellement de chose jusqu'à présent), même en le protégeant.

Evolution et préservation ne sont pas incompatibles.

Chevalier
Hors ligne
Agloval a écrit :

Non, c'est une théorie qui marche très bien (présence d'iridium dans la couche 65 Ma, détection du cratère Chicxulub correspondant à l'impact prévu, preuve que l'extinction a été brutale...), elle n'a pas été choisie pour faire plaisir mais parce qu'elle a de solides arguments. Cela dit, les trapps du Deccan, qui ont lieu au même moment, ont probablement joué aussi un rôle.

Tu le dis bien toi-même, "elle a de solides arguments" mais rien ne permet d'affirmer à 100% la validité d'une telle thèse. Maintenant, peut-être que cette théorie est la bonne, une chose est sûre, la science a démontré à maintes reprises qu'on ne pouvait admettre comme acquis et certain, que ce qui était vérifiable et démontrable. Or, jusqu'à aujourd'hui, rien ne le permet quand à cette thèse, enfin, rien n'est absolument certain. j'entends par la qu'un théorème mathématique est certain puisque prouvé et vérifiable. La théorie de la relativité l'est par exemple. Cela dit, peut-être trouverons-nous l'explication lorsque la technique le permettra.

Ce que j'aime dans cette question de l'avenir, c'est que malgré tout le savoir scientifique et philosophique que possède l'humanité, rien n'est sur et certain, hormis la disparition du Soleil dans des milliards d'années. Mais, rien ne dit que l'homme sera encore là pour profiter de cet extraordinaire évènement, enfin, profiter du début parce qu'après va vraiment faire chaud.

Bref, tout ça pour dire que nous ne pouvons pas tout maitriser, bien au contraire ! Quand à savoir si on nuit ou non à notre environnement naturel, la question ne se pose pas que pour nous ! La Terre regorge de multiples espèces qui détruisent leur environnement. Prenons l'exemple des virus, il détruisent leurs hôtes (pas tous d'accord), mais ils en ont besoin pour exister et se développer. Les hordes de criquets qui dévorent les cultures saccagent tout sur leur passage, considérés comme plus dévastateur que la guerre en Afrique par l'ONU (c'est dire), elles nécessitent pourtant de trouver de quoi se nourrir sur leur chemin au risque de lamentablement crever de faim...

Pour ma part, je considère que nous faisons (toutes les espèces animales et autres) partie d'un écosystème planétaire, dans lequel se fait un équilibre. En science, on dit rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme, j'appliquerais ça et je pense que nous sommes toujours à cet équilibre mais qu'il prend différentes formes. A mon sens, la théorie sur le réchauffement climatique est une vaste supercherie basées sur des faits scientifiques cohérents et observés. Mais tout ça ne sert qu'à une chose : contraindre ceux qui ont toujours été nos esclaves à le rester en les empêchant d'atteindre le stade que nous, occidentaux riches et gras, avons dépassé depuis plus d'un siècle et qui nous a permis d'arriver là ou nous sommes. Que la mer monte, c'est un fait, que l'effet de serre existe c'est certain et heureusement d'ailleurs sinon, on serait tous pas là et il y aurait que de la glace. Le problème, c'est la couche d'Ozone qui elle, laisse passer plus d'UV qu'avant vu que nous l'avons partiellement détruite ! Mais là, rien ne dit une fois encore, que notre planète n'aura pas un mécanisme de défense naturel. D'ailleurs, depuis quelques années, on note une diminution de ensoleillement qui contrebalancerait justement cette augmentation de l'effet de serre.

J'ai envie de dire une chose : nous, êtres humains, sommes arrivés à un stade de civilisation incroyable. Aucune autre espèce terrestre n'est parvenue à cela. Imaginez tout ce que nous avons réussi, tout ce qui a été créé (et détruit). N'y-a-t-il rien de mystérieux là-dedans ? Qu'est-ce qui fait qu'à la différence des grands primates, nous avons une conscience aussi élevée ? Enfin, bon, y a beaucoup de questions, je vais pas les énumérer.

Dernier mot, je crois déjà l'avoir dit, la fin du monde est arrivée selon certains car l'homme possède le moyen de détruire sa planète en peu de temps avec l'arme atomique, au pire, il a le moyen de détruire toute vie sur Terre...il suffit d'attendre qu'un cinglé appuie sur le détonateur pour en finir avec tout ce bordel...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tiens hop un p'tit lien tout con mais sympa sur la faune et la flore nz si ca en interesse certains!

Chevalier Feuletonniste
En ligne
Eilonwy a écrit :

Alors la on est vraiment pas d'accord... [...]Surtout je ne comprends pas comment on peut proteger l'humanite sans proteger son espace vital!

Soit j'ai écrit trop vite, soit tu m'as lu trop vite... Alors je précise :
- Le but n'est pas de protéger la Terre, le but est de nous protéger.
- Le moyen, c'est de stopper la pollution, les massacres d'animaux, la désertification, etc. Bref, c'est protéger notre espace vital. Mais c'est le moyen, pas le but .

Par exemple, pourquoi protège-t-on les baleines ? Parce qu'elles sont gentilles et toutes mignonnes ? Non. Parce qu'elles se nourissent de plancton animal (en gros) et que sans baleine, le plancton animal va proliférer et bouffer tout le plancton végétal. En gros. Je suis sûr que c'est plus compliqué que ça, mais c'est pour donner l'idée : si les baleines disparaissent, on perturbe l'ordre naturel et ça risque de poser des problèmes qui nous retomberont dessus.

Pourquoi a-t-on peur du réchauffement ? Parce que ça risque de défigurer la Terre ? Non. Parce qu'il est beaucoup plus rapide que les réchauffements naturels, donc ça va perturber des tas d'animaux et de plantes et, là encore, ça nous retombera dessus (par exemple si une période glaciaire s'installe - conséquence de la fonte des glaces, qui déviera le gulf-stream), ça va augmenter les déserts, tandis que les zones tempérées vont devenir des toundras sèches. Bref : il n'y aura plus de quoi nourrir plusieurs milliards d'être humains. (En gros.)

L'espece humaine ne s'adapte pas si bien d'un environnement a l'autre, l'evolution est assez lente. Sauf que le rechauffement climatique lui va tres vite.

Exactement.

Tu dis que oh au pire on va p'tet faire s'eteindre une espece ou deux...

Je n'ai pas dit ça. J'ai dit : « Au pire nous pouvons provoquer une extinctions d'espèces, et encore, sûrement pas aussi grave qu'il y a 250 millions d'années. ». Une extinction d'espèce, ce n'est pas une espèce ou deux, c'est 50 % ou 80 % des espèces (selon le degré de catastrophe).

Bien sûr, ça bouleverserait la biosphère, mais :
- ça ne détruirait pas la Terre ;
- ça ne détruirait pas la vie (elle s'est remise des précédentes extinction).

C'est ça que je dis : ça nous détruirait, mais ça ne détruirait pas la Terre.

Mais pourquoi l'homme devrait-il etre celui qui survit??! Pourquoi l'homme aurait-il plus de droit de survivre que d'autres especes alors qu'il detruit la planete de tous!

La notion de droit n'a aucun sens dans cette discussion. On cherche à survivre par instinct de conservation. Tu souhaites que l'humanité disparaisse ou pas ? Personnellement, étant pessimiste, je n'ai pas de souhait : ça ne sert à rien de souhaiter que l'humanité se maintienne vu que c'est impossible, mais je comprends que des êtres humains le souhaitent.

Et encore une fois : l'homme ne détruit pas la planète. Il détruit des espèces et pollue la Terre, mais il ne la détruit pas. (Par exemple l'augmentation du gaz carbonique est favorable aux plantes.) La couche d'ozone, c'est une blessure, mais ça reste trop peu de chose pour détruire la vie. C'est pour nous que c'est dangereux (ainsi que d'autres animaux aussi fragiles). C'est pour nous qu'il faut s'en inquiéter (du moins si on a l'instinct de conservation).

Et c'est pour que nos descendants puissent vivre dans des conditions décentes qu'il faut stopper la pollution de la planète. Voilà le but (maintenant, ça ne veut pas dire qu'on s'en moque des baleines, bien sûr !)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Agloval a écrit :

Soit j'ai écrit trop vite, soit tu m'as lu trop vite... Alors je précise :
- Le but n'est pas de protéger la Terre, le but est de nous protéger.

Non je confirme on ne doit pas voir les choses de la meme facon. Je prefere proteger la Terre a l'etre humain.
Le preuve je bosse dans un domaine ou je trouverais des financements a la pelle si je voulais m'interesser a l'humanite en bossant sur Alzheimer, Huntington ou Parkinson et je le fais pas parce que j'en ais rien a faire de sauver l'espece humaine. Plus je vois l'humanite, moins j'ai envie de la sauver.

Agloval a écrit :

Par exemple, pourquoi protège-t-on les baleines ? Parce qu'elles sont gentilles et toutes mignonnes ? Non. Parce qu'elles se nourissent de plancton animal (en gros) et que sans baleine, le plancton animal va proliférer et bouffer tout le plancton végétal. En gros. Je suis sûr que c'est plus compliqué que ça, mais c'est pour donner l'idée : si les baleines disparaissent, on perturbe l'ordre naturel et ça risque de poser des problèmes qui nous retomberont dessus.

Non pour moi sauver les baleines c'est bien parce qu'une espece n'a pas de droit sur l'autre. Evidemment que si elles disparaissent cela perturbera l'ecosysteme mais pour moi c'est presque secondaire. Mais pour moi je differencie les especes qui luttent dans la nature et l'emprise de l'etre humain sur d'autres. Nous sommes arrives a un degre d'evolution qui aurait pu faire de nous des etres reflechis et protecteurs de leur planete... pas des etres avides de posseder un bout de terre ou de jouer a qui pisse le plus loin... Mais je sais je suis une vieille utopique ^^!

Agloval a écrit :

Au pire nous pouvons provoquer une extinctions d'espèces, et encore, sûrement pas aussi grave qu'il y a 250 millions d'années. ». Une extinction d'espèce, ce n'est pas une espèce ou deux, c'est 50 % ou 80 % des espèces (selon le degré de catastrophe)

Oui la deja on est plus d'accord.

Chef de Clan
Hors ligne

Je me retrouve bien dans ce que tu dis Eilonwy! Pour moi, s'il faut proteger les baleines ou autres c'est une question d'ethique. Bien sur que l'ecosysteme est important, mais sauver une espece dans le seul but de proteger ce systeme et donc les humains je trouve ça con. Toutes les especes ont le droit de vivre! J'ai horreur de la façon dont les humains pensent pouvoir utiliser tout ce qui les entoure comme bon leur semble... Il y a des moments ou je me dis que l'espece humaine est comme un fleau :/ Moi aussi j'ai mon petit coté utopique et je voudrais que les gens soient plus gentils, plus concernés et surtout qu'ils arretent de se prendre pour le centre de l'univers.

Sinon concernant le surpeuplement, ben il se peut ironiquement qu'on soient les createurs de notre extinction, puisqu'apparemment les hommes produisent de moins en moins de spermatozoides. Voir ici .
Autre article interessant , sur les poissons qui changent de sexe et ne peuvent plus procreer, j'avais aussi lu (sais plus ou) que certains scentifiques se demandent si au long terme le fait de consommer du poisson pourra contaminer les humains.
Mais anyway, les estimations predisent qu'a ce rythme y'aura plus aucun poisson d'ici quelques années...

Chevalier Feuletonniste
En ligne
Eilonwy a écrit :

Non je confirme on ne doit pas voir les choses de la meme facon.

OK, ta répose le montre bien.

Eilonwy a écrit :

Plus je vois l'humanite, moins j'ai envie de la sauver.

Hermy21 a écrit :

sauver une espece dans le seul but de proteger ce systeme et donc les humains je trouve ça con.

Vous ne souhaitez pas que vos enfants (ou futurs enfants) puissent vivre décemment ? Parce que c'est bien ça, le but dont je parlais. Si on veut que nos descendants ne crèvent pas de faim, il faut lutter contre la pollution.

--------
Tiens, je rebondis là-dessus :

Toutes les especes ont le droit de vivre!

Je trouve que ce n'est pas évident : toutes les espèces sont appelées à disparaître un jour ou l'autre, et elles disparaissent en général à cause d'événements extérieurs (changement de climat, catastrophe quelconque...).

Prenons les loups, par exemple. Il y avait autrefois des loups en Île de France (Paris était entouré de forêts). Aujourd'hui ils ont disparu. Serait-ce une bonne idée de les réintroduire ? Bien sûr que non : leur milieu naturel à disparu (en Île de France), donc soit ils créveraient de faim, soit ils seraient contraints de s'attaquer aux vaches et aux poules (ce faisant, ce ne serait plus vraiment des loups). La morale de cet exemple, c'est que le drame n'est pas qu'il n'y a plus de loups en Île de France, mais que le milieu naturel des loups a disparu en Île de France .

Aujourd'hui, on a fait disparaître l'essentiel des milieux naturels de la Terre (je possède un livre intitulé Les milieux « naturels » où les guillemets sont importants : l'auteur explique que les milieux naturels ne le sont en général plus sauf rares exceptions). Puisque ces milieux naturels n'existent plus, on ne peut plus réintroduire, ou protéger, les espèces qui y vivaient. Par exemple, si le milieu naturel du tigre disparaissait, ça ne servirait à rien de protéger le tigre. En quelque sorte, ce ne serait pas lui rendre service (il va crever de faim). Évidemment, ce qu'il faut faire est de sauvegarder le milieu naturel du tigre.

La Terre actuelle est fortement anthropisée. On peut le regretter (sûrement !), mais ce qui est fait est fait. Aujourd'hui, les mammouths, les couaggas, les loups de l'ïle de France, les tigres de Tasmanie, etc. n'ont plus leur place (car leur milieu naturel a disparu). Dire ça n'est pas leur enlever un droit d'existence, c'est juste constater une situation à un instant t donné.

Tout ça fait que, à mon avis, la question n'est pas de savoir si telle espèce a le "droit" ou non d'exister, car si son milieu naturel n'existe plus, c'est un "droit" qui est impossible !

Tiens, ça me rappelle le film La vie de Brian , quand un des membres de l'organisation secrète - un homme - demande qu'on examine son droit à avoir des enfants.
- Mais, c'est impossible !
- Ne m'opresse pas !
- OK, on va dire que certes tu ne peux pas avoir d'enfants, mais néanmoins c'est ton droit en tant qu'homme (ou femme) d'émettre le souhait d'en avoir.

Remarque 1 : il existe des espèces qui ont disparu à cause de la chasse et non à cause de la destruction de leur milieu naturel. Par exemple c'est le cas des phoques de je ne sais plus où, et ça aurait pu être le cas des baleines si on n'avait pas décidé de les protéger (leur milieu naturel existe toujours). Mais c'est une minorité de cas : la plupart du temps (exemples : les loups (*)), les espèces disparaissent parce que l'homme a détruit leur milieu naturel. Dans les exemples que j'ai utilisés, j'ai peut-être choisi par erreur des espèces du 1er cas (disparition à cause de la chasse), mais ça ne change pas le raisonnement : il suffit de rectifier en choisissant les bons exemples.

Remarque 2 : se résigner à ce qu'aujourd'hui la Terre a bel et bien perdu presque tous ses milieux naturels ne signifie pas, bien sûr, laisser se poursuivre cette destruction : il faut protéger les rares milieux naturels qui existent encore.

--------------
(*) Un autre exemple, spectaculaire, est celui des espèces nocturnes. La prolifération de l'éclairage urbain a détruit le milieu naturel de la nuit. Résultat : disparition progressive des papillons de nuit et des oiseaux migrateurs (ils ne peuvent plus se repérer la nuit). Ce n'est pas la chasse qui fait disparaître les oiseaux migrateurs, puisque la chasse existait il y a 50 ou 100 ans (elle était d'ailleurs plus pratiquée qu'aujourd'hui) et que la disparition des oiseaux migrateurs est un phénomène récent. Si on voulait réintroduire les oiseaux migrateurs qui ont disparu, il faudrait éteindre (en partie) nos villes. Or ce n'est pas demain la veille, donc force est de constater que les espèces nocturnes qui ont disparu en Europe n'y ont plus leur place aujourd'hui - ce n'est pas une question de droit, c'est juste que c'est devenu impossible.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Agloval a écrit :

Vous ne souhaitez pas que vos enfants (ou futurs enfants) puissent vivre décemment ? Parce que c'est bien ça, le but dont je parlais. Si on veut que nos descendants ne crèvent pas de faim, il faut lutter contre la pollution.

Pour que l'homme survive... il faut proteger sa planete... donc c'est bien le but de penser a la planete en premier! Le reste et secondaire puisqu'avec un habitat sain et sauf, mise a part une catastophe naturelle de grande ampleur, l'homme devrait donc etre sauf lui aussi....


Agloval a écrit :

Tiens, je rebondis là-dessus :

    Toutes les especes ont le droit de vivre!

Je trouve que ce n'est pas évident : toutes les espèces sont appelées à disparaître un jour ou l'autre, et elles disparaissent en général à cause d'événements extérieurs (changement de climat, catastrophe quelconque...).

Prenons les loups, par exemple. Il y avait autrefois des loups en Île de France (Paris était entouré de forêts). Aujourd'hui ils ont disparu. Serait-ce une bonne idée de les réintroduire ? Bien sûr que non : leur milieu naturel à disparu (en Île de France), donc soit ils créveraient de faim, soit ils seraient contraints de s'attaquer aux vaches et aux poules (ce faisant, ce ne serait plus vraiment des loups).

Ben donc en gros c'est ce que nous disions...Parce que je suppose que pour hermy et moi-meme (elle me corrigera si ce n'est pas son point de vue), le "droit" de vivre correspond a la Loi de la Nature!  Si une espece disparait parce qu'elle est plus faible bah c'est l'jeu ma pauv' Lucette, si c'est parce que son habitat change naturellement a cause de conditions climatiques pareil, par contre si c'est l'humain qui la chasse, la sur-exploite ou, comme tu le dis, modifie completement son habitat ben pas d'accord... Donc au final on est d'accord sur ce point je crois. C'etait juste une histoire de terminologie.

Tiens sinon relancons un peu ce topic sur autre chose : quid des voitures??? Qui sait ou non qu'on nous vend beaucoup de reves (surtout avec les voitures marchant au bio) mais peu de vraies solutions???

Vous avez 4 heures :P !

Chevalier Feuletonniste
En ligne
Eilonwy a écrit :

Pour que l'homme survive... il faut proteger sa planete... donc c'est bien le but de penser a la planete en premier!

Si tu le dis de cette façon, le but est que l'homme survive :
- But : pour que l'homme survive...
- Moyen : il faut protéger la planète.

Donc au final on est d'accord sur ce point je crois. C'etait juste une histoire de terminologie.

Pas forcément si on considère qu'il y a une différence sur le but. C'est pour ça par exemple que je ne suis pas favorable à ce qu'on réintroduise des loups dans les Alpes (leur milieu naturel n'existe plus). Si mon but était de "protéger" la Terre, je serais pour, mais pour moi "protéger" la Terre est le moyen de préserver l'humanité, or la réintroduction des loups participe éventuellement à la protection de la nature mais n'a aucune incidence sur la protection de l'humanité. Pour la même raison, que les tigres disparaissent ne m'émeut pas trop. (Par contre, il faut protéger des tas d'espèces marines pour ne pas déséquilibrer le milieu naturel des océans, qui nous sert en partie de nourriture (pêche).)

Tiens sinon relancons un peu ce topic sur autre chose : quid des voitures??? Qui sait ou non qu'on nous vend beaucoup de reves (surtout avec les voitures marchant au bio) mais peu de vraies solutions???

Pour moi, c'est très simple : dans dix ans, le pétrole du Moyen-Orient, si facile à extraire, sera tari (sauf en Irak - le pétrole de l'Irak est réservé aux États-Unis pour leur armée), donc l'essence coûtera horriblement cher (le pétrole des autres régions est plus difficile à extraire). On ne pourra plus utiliser la voiture quotidiennement. Or aujourd'hui, la plupart des gens vont au boulot en voiture. Ça va poser des problèmes énormes et à mon avis insolubles. Les Parisiens pourront peut-être aller au boulot en vélo, à condition de ne pas habiter trop loin. Le prix du transport routier va exploser, ce sera le retour des trains à vapeurs, sauf qu'il en faudra beaucoup, beaucoup plus qu'il y a un siècle. Mais ce sera la seule solution pour alimenter les stocks des supermarchés. Cela dit ça reviendra quand même plus cher, donc on peut prévoir une forte hausse de tous les produits. Les gens consacreront donc une plus grande portions de leur salaire aux achats des produits de base (notamment la nourriture), et donc n'achèteront plus les produits qui font marcher l'économie (voiture, informatique, téléphones, produits de beauté, accessoires de bricolage, etc.) Il s'en suivra probablement un effondrement de l'économie.

Je suis pessimiste ? S'il n'y a plus de pétrole, je ne vois pas ce qu'on pourra trouver en remplacement. Les énergies de remplacement coûtent en effet bien plus cher (que ce soit les trains à vapeur ou les voitures électriques). En fait, je pense que la seule solution est d'abandonner la société de consommation. En effet, quand on n'aura plus de pétrole ce sera un retour un siècle en arrière. Par exemple les produits alimentaires devront être ceux du terroir (pour ne pas être obligé d'aller les chercher loin), en fait il faudra le retour à l'agriculture d'il y a un siècle. Il y aura donc plus d'agriculteurs, moins de professions qui nécessitent de se déplacer, et il faudra éviter que toute l'économie soit concentrée dans quelques grandes villes (pour éviter que les gens aient 30 km à faire pour aller de la banlieue au centre ville). Il y a un siècle, les ouvriers allaient à l'usine à vélo parce qu'ils habitaient pas loin, donc parce qu'il était possible de construire des lôtissements juste à côté du lieu de travail <-- c'est ça qui n'existe plus aujourd'hui.

Bref : on peut s'en sortir si on se prépare à un retour vers une société plus rurale et moins productive (elle sera forcément moins productive, mais ce n'est pas un inconvénient, c'est au contraire la recherche de plus de productivité - qui conduit à une fuite en avant qui déshumanise le monde - qui est un inconvéntient). En gros, il faut être prêts à vivre comme nos arrières grands parents (pas d'ordinateur, pas de voiture, pas de téléphone mobile, pas de vacances à l'autre bout du monde...)

Chef de Clan
Hors ligne

@ Eilonwy: en effet quand j'ai dit que toutes les especes ont le droit de vivre je veux dire que c'est a la Nature de "decider" (selection naturelle), et surement pas a l'homme. D'un autre cote, l'homme est tellement evolué que selon moi il a une responsabilité envers les autres especes et si l'une est menacée il faut dans la mesure du possible tenter de faire quelque chose meme si on n'est pas responsable de sa possible disparition. Mais de toute facon, malheureusement, les especes qui sont menacées d'extinction le sont presque toutes a cause de l'homme (destruction de l'habitat naturel, etc)

@ Agloval: moi c'est l'opposé: je trouve ça triste qu'une espece soit menacée d'extinction, meme si ça n'a aucune incidence sur les humains. Je trouve ta vision trop anthropocentrique.

Concernant ta vision du futur, avec un espece de retour au moyen-age pour le siecle prochain, ça donnerait un bon film d'anticipation je trouve! ;) C'est clair que la penurie de petrole va pas tarder a nous obliger a modifier notre quotidien.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Mais cette pénurie ... est-elle à considérer uniquement comme une catastrophe économique ou peut on y voir un espoir ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB