Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui flamble la moitié de la Bretagne. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Et voilà, comme je ne peux pas voir les épisodes le samedi, je les regarde dans la semaine, mais pas tous à la suite, donc une fois les épisodes vus je me retrouve perdu dans les spéculations des chanceux qui les ont vus tous ensemble ! En plus cela fait 2 jours que je me dis que je dois venir...

J'ai trouvé ces 3 épisodes très drôles, cela m'a beaucoup plu de découvrir d'autres personnages, et de voir les débuts de nos courageux chevaliers. Que ce soit Bohort, qui ne manque pas de répandre son mensonge (avec un Urgan aux tirades, pleines de lapalissades et d'oxymores, hilarantes), ou Lancelot, et son "n'hésitez pas à raconter que c'est Lancelot du Lac qui vous a sauvé !", sans compter les déboires de Perceval et de sa grand-mère (Marthe Villalonga est parfaite dans son rôle) et la rencontre Perceval-Karadoc... j'aime aussi beaucoup l'importance croissante de César, et sa volonté de changer les choses (il me faisait vraiment de la peine)... l'entêtement des sénateurs, et la bagarre de l'épisode 4, la difficile adaptation d'Arthur à ses nouvelles fonctions, la perte de sang-froid de Sallustius, tout cela fait penser à un aboutissement difficile des plans de celui-ci...

On retrouve avec plaisir les coups fourrés de Léodagan, on comprend aussi pourquoi Séli parle de tirer les ficelles derrière son mari... la fête chez Aconia avec tous les chefs (Biographie...), précédée des préparatifs muets, est certainement une des scènes qui m'a fait le plus rire et que j'ai le plus appréciée (on ne comprend qu'à la fin le plan d'Arturus).

L'opposition "Rome historique" et "Bretagne fantastique" est intéressante car c'est un tout autre point de vue de la légende arthurienne. Cependant, le fait que César affirme ne croire qu'en la magie est surprenant :o .

En bref, du suspense, une intrigue et des personnages évoluant au fil des épisodes, de l'humour, une musique parfaite qui colle aux hésitations d'Arthur, l'explication de tout ce que l'on avait pris comme sujet de spéculations...

J'ai été cependant troublé par la perte de l'ami de Karadoc... c'est soudain, et un peu étrange. Je n'avais pas pensé que Karadoc en serait séparé de cette façon (puisqu'il n'est pas à la Table Ronde).
Et il me reste une question : verra-t-on un jour Prisca ? N'était-elle pas l'amie (et même un peu plus) d'Arturus, à Rome ? Les vagues souvenirs exprimés par Arthur ainsi que les rapports établis avec Rome dans les livres précédents ne semblent pas être développés au final (par exemple, il se souvient de la Dame et d'Arthur, mais pas d'Anton).

Revenons à ma pensée générale :

Je ne sais pas depuis quand AA souhaite faire un flash-back, cependant cette genèse explicative et joyeuse opposée à un livre V noir et étrange est particulièrement bien réussie, autant en tant que saison qu'en tant que récit indépendant (car j'ai abordé ce livre sans m'être préalablement imprégné des précédents). Vivement samedi !

PS : Quoique je crains de tomber en dépression durant l'attente avant le "livre VII" au cinéma ;) D'ailleurs, je ne suis toujours pas fortiche en critiques...
PPS : Je vais devoir prendre le train en route (si j'y pense) pour les discussions ici, je suis un peu en retard...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je rejoins Arcalypse sur son analyse.

J'ai remarqué que quand je regardais les séquences romaines, je tombais dans un ennui certain, et trouvais à contrario que les périodes "bretonnantes" étaient beaucoup trop rares, un peu rapides, et parfois inconsistantes (la cour de Gaunes... oui, bon, d'accord, sympathique, mais ce n'est quand-même pas exceptionnel).

A y repenser, je crois que ma déception vient du fait que je m'attendais à quelque chose de plus simple : à la rigueur, je n'aurais pas demandé tant de beaux décors, ou tant de nouveaux acteurs (auxquels on a du mal à s'attacher). J'aurais préféré la vie des chevaliers de la Table ronde quinze ans avant Kaamelott : Perceval avec sa famille (et il en parle, dans les livres précédents), l'enfance de Guenièvre, la romance de Mévanwi et Karadoc... Je ne sais pas, mais il y avait matière à faire... En plus, le livre VI tourne énormément autour d'Arthur : d'accord, c'est le personnage principal! Mais dans les autres livres, une très large place était accordée à la plupart des personnages, avec une prépondérance certes pour Arthur, mais tout de même : c'était kif-kif.

Enfin, je reproche à ce livre la présence de tous ces "guests"! Kaamelott n'a pas eu besoin de Chesnais, Payet et consorts pour exister! On trouvait rigolo de voir L. Deutch en interprète, car c'était inattendu... Donc l'effet comique marchait. A la limite, maintenant, je me dis, avant l'arrivée de chaque personnage : quel comédien célèbre cela va-t-il être? Même Marthe Villalonga n'est pas à sa place... ça ne fonctionne pas...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

A la rigueur qu'ils soient célèbres ne dérange pas spécialement. Pour ma part, ce n'est pas parce qu'il s'agit de Patrick Chesnais ou de Pierre Mondy que j'aime les personnages qu'ils incarnent, mais parce qu'ils sont bien écrits et bien joués.
Par contre oui, la nature même de cette saison fait que les acteurs qu'on a aimé dans Kaamelott sont sous-représentés, à l'exception d'Alexandre Astier.
On a peu de Bohort, Perceval, Karadoc, Lancelot, Calogrenant... Bref, ceux qui font qu'on aime Kaamelott. Donc ça destabilise. On peut quand même penser que les derniers épisodes (et surtout LE dernier) les mettront plus en avant.
Par exemple ça m'a manqué de pas voir Yvain et Gauvain (enfin on voit Yvain mais pas Simon Astier), donc j'espère vraiment les voir dans le dernier épisode :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je suis ce fil depuis le début de la diffusion du livre VI. Je l'attendais avec beaucoup d'impatience, comme presque tout le monde ici.

Le bilan n'est pas bon. Je n'éteins pas la télé avant la fin de l'épisode, mais à chaque publicité (satané M6) j'ouvre des yeux ébahis et partage avec mon compagnon une incompréhension totale.
Je n'irai pas jusqu'à comparer le Livre VI de Kaamelott au film "Les Bronzés 3"... mais en fait je vais quand même le faire un tout petit peu.

J'ai la sensation extrêmement désagréable, en visionnant et revisionnant ces 6 fois 40 minutes, d'être face à un retour à l'écran d'un truc qui a cartonné (Kaamelott, de façon incontestable / Les bronzés... et pourtant dieu sait que j'adhère pas). Alors on prend 90 minutes de film (ou une saison, ici) et on y recolle tout plein de petites choses qui ont fait le succès de la série, y compris les acteurs.
Quelques exemples, déja évoqués pour la plupart :

- L'usage abusif d'une blague, à mon sens, absolument affligeante : "dans ton cul" [c'était déja pas drôle une fois mais 2 pour moi c'est rédhibitoire]
- Ramener la blague réchauffée du cul de chouette , pleine de contradiction avec le reste d'ailleurs
- Faire apparaître des personnages qui (1) n'apportent rien à l'histoire et (2) qui détruisent totalement la crédibilité spatio-temporelle de l'histoire. Je parle du maitre d'armes, Père Blaise, Venec...

=> Déja là j'ai carémment la sensation, en tant que spectateur, d'être prise pour une conne mais modèle géant (pour paraphraser audacieusement qui vous savez) !

Et puis Astier m'achève par des petits désagréments dont on a déja parlé :
___ Des ellipses trop importantes qui gênent un peu la lecture
___ Une relation avec Aconia à laquelle on a du mal à croire
___ Des apparitions loufoques de Bohort, Karadoc/Kadoc (ne venez pas me dire qu'il apporte quoi que ce soit à l'histoire là... sinon je sors), Perceval, ...
___ Un jeu approximatif de certains acteurs, et en particulier Marthe Villalonga qui n'est pas vraiment dedans je trouve.
___ Un explication des plus branlantes sur le "pourquoi Arthur ne touche pas Guenièvre" et encore plus branlante sur le "pourquoi Karadoc est très axé sur la nourriture"
___ Un rajeunissement inutile et plutôt grotesque de beaucoup de personnages
___ La sensation très nette que quasiment tous les acteurs sont là parce qu'Astier voulait faire jouer des gens, ou juste faire jouer ses copains, et ça me met vraiment mal à l'aise.

Mais je ne veux pas noircir le tableau et vous laisser penser que tout est de la merde.
___ J'ai adoré mais alors adoré Manu Payet en Verinos, et pourtant ailleurs je ne l'apprécie pas du tout.
___ Tcheky Karyo , j'adore, et je trouve qu'il n'a pas assez d'espace, de même que son aide de camp (j'ai oublié son nom).
___ L'ambiance, dans les studios de Rome, c'est chouette. Les couleurs, la lumière, les plans... ça change et c'est vraiment intéressant.


En conclusion, j'avais envie de voir Rome, Arthurus, son enfance, des petites choses qui auraient permis d'expliquer qui il est ensuite, et pourquoi il a vécu ce qu'Astier a choisi de nous montrer pendant les 5 premiers livres. Au lieu de ça... j'ai quand même un peu l'impression d'être devant les bronzés 3, et franchement, pour quelqu'un qui admirait autant Alexandre Astier après 5 livres magnifiques, la claque est pas super agréable à prendre.

[ Je respecte cependant tous les avis, même ceux qui s'opposent à 100% aux miens. Cela dit aucun argument n'a réussi à me convaincre pour l'instant... malheureusement ]

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ToMtOm a écrit :

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Avec seulement deux épisodes pour traiter de tout ce que j'attendais finalement de cette saison, je crois que ça va être compliqué de rectifier le tir et exposer correctement les thèmes manquants (enfin que je considère manquant).

Deux épisodes pour arriver en bretagne, se faire rencontrer tous les personnages (Guenière et Arthur, Guenièvre et Lancelot, Arthur et Perceval etc...), retirer excalibur du rocher, féderer les clans, faire le mariage entre Gunièvre et Arthur, la construction de Camelot, le lancement de la quête du Graal... Quand je vois qu'il a fallut six épisodes juste pour dire qu'Arthur a été catapulté Dux Bellorum, je me dis qu'on est pas sortit des ronces (pour rester dans un registre Kaamelottien).

Mais évidemment c'est mon appréciation par rapport à des attentes personnelles, mais que je trouve légitimes puisque ayant une place importante dans la légende Arthurienne (en plus comme on sait que c'est la dernière saison et que les films se passeront après le livre 5, il n'y aura pas d'autres occasions d'en parler).

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Kadoc n'apportait rien à l'histoire dans les précédents livres non plus. C'est juste un personnage marrant qui fait marrer.
Enfin passons, par contre je suis en total désaccord avec toi sur un point très précis :
"Dans ton cul", c'est juste la meilleure vanne du monde ! :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ioen a écrit :

Enfin passons, par contre je suis en total désaccord avec toi sur un point très précis :
"Dans ton cul", c'est juste la meilleure vanne du monde ! :D

Ouais ! 'fin je sais pas si j'irais jusque là, mais par Sallustius, elle est super bien placée ! :lol:

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Rah sérieux, je comprends que ça vous amuse mais.. moi ça passe pas mais pas mais alors pas du tout. Surtout que je trouve qu'Astier est au dessus de ça (avec Kaamelott hein, pas en général, parce qu'en effet, je suis sure que ça le fait marrer dans la vie).

Cela dit, respect d'avoir lu mon interminable post !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

On a juste lu ça parceque c'était en gras (et comme chacun sait, le gras c'est la vie) :D

Le "Dans ton cul" c'est un peu facile, moi ça me dérange pas, sans me faire vraiment rire non plus, là dessus je resterai neutre :p

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Personnellement je trouve cette scène plutôt sympa.
Le contexte est assez serieux, puisqu'ils discutent sur le fait de promouvoir ou pas un centurion en dux bellorum.
Et d'un coup, tout bascule car le bras droit de sallustius, sort le " dans ton cul" au sénateur, et ca se termine en marave générale.
Evidemment c'est une opinion personnel, mais j'aime assez ce coté importance/humour que Mr Astier arrive a mélanger.
La scène du mariage d'arthur et aconia me le rappel encore une fois, un  mariage est assez sérieux comme évènement, et pourtant là, encore une fois ça dérape de tout les cotés.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ToMtOm a écrit :

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Surtout, avant de parler de "hors-sujet", il faudrait savoir quel est le sujet. On dirait que c'est toi, Arcalypse, et tes potes chouineurs, qui avez commandé le livre VI avec un cahier des charges très précis et qu'il n'a pas été respecté. Moi, je serais Alexandre Astier, pour les films, je communiquerais zéro avec les "fans" : je ne dis pas une once de quoi que ce soit sur ce que ça va raconter, avec qui, comment, pourquoi, dans quelle position, et peut-être, peut-être, au lieu de vouloir voir le film que vous vous êtes fait dans la tête et être inévitablement déçus, vous regarderez le film que vous avez sous le nez et vous le prendrez pour ce qu'il est. Mais franchement, vues vos réactions, et l'obstination avec laquelle vous vous appliquez à ne parler quasiment que des points négatifs, j'en doute.

Voilà, j'en avais un peu gros de ne lire que des avis négatifs intellectualisant tout et n'importe quoi pour soutenir leurs propos, fallait que ça sorte.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi aussi j'ai tout lu, et avec un grand intérêt d'ailleurs. Je reprend d'ailleurs ce post pour faciliter ma réponse a plusieurs de tes points. Certains ou je suis plutot d'accords, d'autre pas du tout d'accord et d'autre ou l'explication est peut être simplement lié à l'histoire.

iouou55 a écrit :

- L'usage abusif d'une blague, à mon sens, absolument affligeante : "dans ton cul" [c'était déja pas drôle une fois mais 2 pour moi c'est rédhibitoire]

Moi j'avoue que j'ai éclaté de rire. C'est pas la meilleur vanne du monde pour moi, mais j'avoue que là, c'est plutôt bien placé, et comme je l'ai lu quelque part dans ce forum, le décalage entre les dialogues et l'époque (et pour le coup, le rang des personnages) et vraiment bien utilisé. Ce décalage est omniprésent dans Kaamelott d'ailleurs.


- Ramener la blague réchauffée du cul de chouette , pleine de contradiction avec le reste d'ailleurs

Là j'avoue être assez d'accord. Je n'ai pas compris pourquoi Perceval connaissait aussi bien les règles alors qu'il les apprends avec le tavernier et Karadoc bien plus tard.

- Faire apparaître des personnages qui (1) n'apportent rien à l'histoire et (2) qui détruisent totalement la crédibilité spatio-temporelle de l'histoire. Je parle du maitre d'armes, Père Blaise, Venec...

Là je te trouve un peu dur. Ok, leur apparitions n'est peut etre pas indispensable à l'histoire (quoique dans le role de Venec, on explique comment Léodagant repart avec l'or) mais je pense que le sens même de ce livre VI est avant tout de présenté TOUS les personnages que l'on connait. Personnellement, cela m'aurait choquer d'en louper un, même Kadoc!!! :)

___ Des ellipses trop importantes qui gênent un peu la lecture

C'est ellipses sont bien présente. Mais quand on regarde n'importe qu'elle films ayant de flash back (on peut reprendre SW si chere à notre AA) on retrouve ces incohérences. Tu dis qu'elles te gène, moi pas tellement, même si elles m'interpellent.

___ Une relation avec Aconia à laquelle on a du mal à croire

Là j'avoue avoir du mal à argumenté en faveur d'AA, je n'ai pas tellement compris cette relation et lorsque Arthurus la demande en mariage, je pensé exactement comme la gouvernante (HA LE CON!!!!). Maintenant, cette réaction n'est peut être pas anodine, peut être que cette demande en mariage sera importante par la suite et qu'il y aura un rebondissement

___ Des apparitions loufoques de Bohort, Karadoc/Kadoc (ne venez pas me dire qu'il apporte quoi que ce soit à l'histoire là... sinon je sors), Perceval, ...

J'ai un peu répondu à ça plus haut.

___ Un jeu approximatif de certains acteurs, et en particulier Marthe Villalonga qui n'est pas vraiment dedans je trouve.

J'avoue, c'est un peu exagéré son jeu.

___ Un explication des plus branlantes sur le "pourquoi Arthur ne touche pas Guenièvre" et encore plus branlante sur le "pourquoi Karadoc est très axé sur la nourriture"

Là pareil, plutot d'accord avec toi, surtout pour Karadoc, je n'ai même pas compris tout de suite qu'il s'agissait de l'explication que l'on attendait...

___ Un rajeunissement inutile et plutôt grotesque de beaucoup de personnages

La par contre, je trouve justement que le coté grotesque, rajoute de l'humour à la situation. En pensant que ce sont ces types là qui vont devenir la gloire de la Bretagne plus tard... Explosion de rire quand j'ai vu Perceval sur mon écran :D

___ La sensation très nette que quasiment tous les acteurs sont là parce qu'Astier voulait faire jouer des gens, ou juste faire jouer ses copains, et ça me met vraiment mal à l'aise.

Bof, là je n'ai rien a répondre puisque ca ne m'a pas choquer.


Pour tes points positifs, je suis d'accords avec tous en revanche.
Voilà, j'epère que tu accepteras mes remarques comme j'ai accepté les tiennes.
Attendons la fin de cette saison, AA pourrait nous étonner sur les petits points qui pour l'instant nous titille.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouais, c'est pas faux !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

D'accord avec l'analyse de iouou55.

Franchement, je n'ai jamais ris aux éclats. J'ai eu quelques sourires, et encore, seulement durant les épisodes 4-5-6, car les épisodes 1-2-3 ont juste réussi à m'assurer une bonne nuit. Oui, c'est vrai, je suis sévère... Mais on avait une série si originale, pas vulgaire, novatrice, bien écrite... Là, c'est du réchauffé : les gags, en particulier les "sorties" dramatiques du comparses sénateur. On a l'impression qu'AA s'est dit : "Bon allez, là, j'en met une pour qu'on se souvienne que c'est Kaamelott! Mais ce gag, ça ne vous rappelle pas Karadoc et Perceval se présentant au camp romain - livre IV - pour récupérer Guenièvre? Il y en a cent comme ça.

Les nouveaux personnages n'apportent rien à l'histoire, ou pire encore, sont des (fades) répliques de ceux existants. Par exemple Druzilla, dont le caractère irrévérencieux ressemble comme deux gouttes d'eau à celui d'Angharade... Manilius et ses deux copines... Inexistants pour moi, tout comme Aconia. Le seul qui semblait pouvoir avoir une vraie étoffe, et qui était un Arthur avant l'heure (déprimé, servi par des imbécile), c'était le personnage excellemment campé par T. Karyo. Mais on le voit si peu... On le devine, seulement...

Pour les guests, je n'ai rien contre Chesnais ou Mondy que j'aime beaucoup. Mais franchement, on s'en était sorti pendant 4 livres sans guests (ou si peu), pourquoi ne pas continuer avec des anonymes? Un ça va. Mais déjà je trouvais qu'ils polluaient le Livre V (notamment Clavier, qui Jacquouillisait comme un coq). Alors là, en mettre à tous les coins de rue... Non, cela gâche une histoire déjà un peu légère. Qui nous fait le plus rire, à qui doit-on les plus belles répliques? A F. Pitiot ou à Clavier? A J. Chambon ou à P. Mondy?

Chef de Clan
Hors ligne
sossa a écrit :

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Surtout, avant de parler de "hors-sujet", il faudrait savoir quel est le sujet. On dirait que c'est toi, Arcalypse, et tes potes chouineurs, qui avez commandé le livre VI avec un cahier des charges très précis et qu'il n'a pas été respecté. Moi, je serais Alexandre Astier, pour les films, je communiquerais zéro avec les "fans" : je ne dis pas une once de quoi que ce soit sur ce que ça va raconter, avec qui, comment, pourquoi, dans quelle position, et peut-être, peut-être, au lieu de vouloir voir le film que vous vous êtes fait dans la tête et être inévitablement déçus, vous regarderez le film que vous avez sous le nez et vous le prendrez pour ce qu'il est. Mais franchement, vues vos réactions, et l'obstination avec laquelle vous vous appliquez à ne parler quasiment que des points négatifs, j'en doute.

Voilà, j'en avais un peu gros de ne lire que des avis négatifs intellectualisant tout et n'importe quoi pour soutenir leurs propos, fallait que ça sorte.</div></blockquote>Alors moi je fais plus que plussoyer ou plussoire ou je sais plus, mais alors je suis à deux mille pour cent avec Sossa (dans mes bras).
Je trouve que certains en font vraiment trop, qu'ils pinaillent (le cul de chouette, je suis pas un "ultra" et donc ça m'a pas choqué plus que ça... je me souvenais même pas avoir vue cette scène au Rex), et font eux aussi des jolies extrapolations : le rapport de Karadoc à la bouffe, il est pas prouvé, j'y crois pas. Le fait qu'Arthur fasse un serment, là oui, d'accord on a pigé. Je sais qu'on peut pas plaire à tout le monde mais puisque cette saison semble plaire à la majeure partie des gens qui apprécient Kaamelott, c'est peut être que ceux à qui ça ne plait pas sont plus difficiles et pinailleurs non ? J'ai faux ou pas ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

iouou55 a écrit :

- L'usage abusif d'une blague, à mon sens, absolument affligeante : "dans ton cul" [c'était déja pas drôle une fois mais 2 pour moi c'est rédhibitoire]

L'employant relativement souvent, j'trouve ça sympa !

___ Des ellipses trop importantes qui gênent un peu la lecture

Je ne trouve pas cela gênant, je pense qu'ainsi chacun peut s'imaginer ses propres scènes, comment ça s'est passé ... Ainsi pour parler de ce qui revient souvent, on ne voit pas les leçons données par Aconia à Arthur. Mais a-t-on besoin de les voir pour s'imaginer ce que sont des leçons ?

___ Une relation avec Aconia à laquelle on a du mal à croire

Pas d'accord, en tous cas moi ça passe.
Je trouve qu'on arrive à ressentir une sorte de gêne quand ces deux là sont seuls, des moments de silence, des regards même. Autant de signes selon moi qui laissent supposer des sentiments pour l'autre.
(ou alors je suis pas difficile^^^)

___ Des apparitions loufoques de Bohort, Karadoc/Kadoc (ne venez pas me dire qu'il apporte quoi que ce soit à l'histoire là... sinon je sors), Perceval, ...

Si, ils apporte une respiration dans l'histoire, un truc du genre "pendant ce temps, en Bretagne ..." Ils permettent aussi de faire le lien avec les saisons précédentes et ls personnages auxquels on était habitué.

___ Un jeu approximatif de certains acteurs, et en particulier Marthe Villalonga qui n'est pas vraiment dedans je trouve.

C'est pas tellement son jeu qui m'a surprise, mais son accent du moins la première fois. Là je m'y habitue.

___ Un explication des plus branlantes sur le "pourquoi Arthur ne touche pas Guenièvre" et encore plus branlante sur le "pourquoi Karadoc est très axé sur la nourriture"

A moins d'avoir vu tous les épisodes, je ne sais pas si on peut affirmer que c'est uniquement cela.
Quand à Karadoc il semblait déjà bien axé bouffe même avant d'être enchainé au camp romain.

Au final, même si cela fait bizarre au début de ne plus retrouver les personnages habituels -ou pas autant que dans les saisons précédentes-, les nouveaux sont tout de même attachant (avec certaines préférences, Sallustius et César pour moi).
-Question décors rien à redire.
-Sur Merlin qui tombe de l'arbre, ça fait un peu étrange c'est sur, un peu du genre on ne savait pas trop comment le faire arriver du coup on prend ce qui vient.
-La présence du père Blaise, de Merlin et du Maître d'arme à Rome ... ils font un peu parachutés là pour les besoin de l'intrigue. Un peu brutal comme entrée en jeu.
- J'aime bien aussi les doutes d'Arthur, ses sentiments, je trouve que l'on retrouve l'Arthur du Livre V à savoir un peu perdu, ne sachant pas trop là où il en est, pas forcement bien dans sa peau ...

Bref j'attends les derniers épisodes avec impatience.

Chevalier
Hors ligne
sossa a écrit :

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Surtout, avant de parler de "hors-sujet", il faudrait savoir quel est le sujet. On dirait que c'est toi, Arcalypse, et tes potes chouineurs, qui avez commandé le livre VI avec un cahier des charges très précis et qu'il n'a pas été respecté. Moi, je serais Alexandre Astier, pour les films, je communiquerais zéro avec les "fans" : je ne dis pas une once de quoi que ce soit sur ce que ça va raconter, avec qui, comment, pourquoi, dans quelle position, et peut-être, peut-être, au lieu de vouloir voir le film que vous vous êtes fait dans la tête et être inévitablement déçus, vous regarderez le film que vous avez sous le nez et vous le prendrez pour ce qu'il est. Mais franchement, vues vos réactions, et l'obstination avec laquelle vous vous appliquez à ne parler quasiment que des points négatifs, j'en doute.

Voilà, j'en avais un peu gros de ne lire que des avis négatifs intellectualisant tout et n'importe quoi pour soutenir leurs propos, fallait que ça sorte.</div></blockquote>Sossa président !!

Surtout quand je vois des gens se plaindre qu'on n'a pas vu pour l'instant la construction de Kaamelott, les rencontres Guenièvre / Lancelot, etc...

Depuis le début, AA a dit que ce livre VI raconterait comment un jeune milicien de l'urbaine (Arturus) va être catapulté représentant de Rome en Bretagne. Rien de plus. Sachant cela, ce livre VI répond tout à fait à mes attentes.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

L'usage abusif d'une blague, à mon sens, absolument affligeante : "dans ton cul" [c'était déja pas drôle une fois mais 2 pour moi c'est rédhibitoire]

Moi cette scène m’a provoquée le seul vrai rire franc, même si j’ai trouvé les épisodes assez drôles globalement, mais je suis quelqu’un qui sourit plus qu’elle ne rit. Et pourtant ce fou rire n’avais pas de lien direct avec la scène mais répondait à une discussion que j’avais eut avec mon amoureux dans le ¼ d’heure qui précédait Kaamelott.

Je lui racontais comment je ne supportais plus mes collègues masculins qui dès qu’on leur demandaient quelque chose du genre « tu sais ou je peux trouver tel ou tel truc ? » te répondent immanquablement « Dans ton cul » ce qui, vous me l’accorderait n’est pas plus drôle que distingué.

Mon chéri acquisse mais précise que le « Dans ton cul » peut être drôle à condition qu’il soit dit de façon inattendu dans une conversation animée voir passionnée.

Kaamelott commence, les premières images mettent en scène des sénateurs dans une discussion et l’un d’eux demande agacé « Et où on va la trouver l’épée ». J’avoue que le « Dans ton cul » de Capito m’a fait m’esclaffer comme rarement un épisode de Kaamelott a réussi à le faire, simplement parce qu’il illustrait parfaitement le point de vue de mon chéri exposé quelques minutes plus tôt.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

sossa a écrit :

Surtout, avant de parler de "hors-sujet", il faudrait savoir quel est le sujet. On dirait que c'est toi, Arcalypse, et tes potes chouineurs, qui avez commandé le livre VI avec un cahier des charges très précis et qu'il n'a pas été respecté. Moi, je serais Alexandre Astier, pour les films, je communiquerais zéro avec les "fans" : je ne dis pas une once de quoi que ce soit sur ce que ça va raconter, avec qui, comment, pourquoi, dans quelle position, et peut-être, peut-être, au lieu de vouloir voir le film que vous vous êtes fait dans la tête et être inévitablement déçus, vous regarderez le film que vous avez sous le nez et vous le prendrez pour ce qu'il est. Mais franchement, vues vos réactions, et l'obstination avec laquelle vous vous appliquez à ne parler quasiment que des points négatifs, j'en doute.

Voilà, j'en avais un peu gros de ne lire que des avis négatifs intellectualisant tout et n'importe quoi pour soutenir leurs propos, fallait que ça sorte.

Déjà, te sens pas aggressé parceque j'ai pas aimé cette saison (tout du moins de ce que j'en ai vu), ça ne te concerne pas, ça n'engage que moi et tu peux bien avoir adoré, je vais pas venir te dire que tu ne devrais pas.

Ensuite, je ne suis pas le porte parole des chouineurs, je donne mon avis, est d'accord qui veut, et il n'y a pas eu de concertation générale pour descendre en flêche cette saison, je n'ai pas non plus encore monté d'association anti-livre 6 donc relax. :cool:

Enfin Alexandre Astier il fait ce qu'il veut, il est grand, je dis ce que j'aurais aimé voir, les thèmes pour moi qui étaient important pour expliquer le pourquoi du comment, ils sont absents, ça n'aurait pas été grave si le reste était captivant, mais ce n'est pas le cas (toujours pour moi, j'insiste). Grand bien lui prenne de montrer ce qu'il veut, mais derrière jsuis pas non obligé d'aimer ou de me murer dans le silence si je n'ai pas apprecié.

En plus, c'est pas méchant ce que je dis, j'adore la série Kaamelott sauf pour l'instant cette saison, donc c'est sur là ça brasse un peu plus parceque c'est d'actualité, mais ça ne m'empêche pas d'apprecier le reste et de me poiler en me mattant les autres livres comme j'apprécie de regarder les épisodes 4,5 et 6 de Star Wars tout en trouvant la nouvelle trilogie indigeste.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Justement... "AA a dit que ce livre VI raconterait comment un jeune milicien de l'urbaine (Arturus) va être catapulté représentant de Rome en Bretagne. Rien de plus"...

Six épisodes (et sans doute un septième, pour faire le lien avec l'arrivée en Bretagne) pour raconter ça, c'est peut-être un peu excessif, non? Avoir attendu autre chose que ce qui nous a été montré, ce ne sont pas des pérégrinations intellectuelles (ou du pinaillage!), mais simplement l'envie de retrouver l'atmosphère d'une série que nous avons tous aimé.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Argoval a écrit :

je n'ai aucune idée de ce qu'est un grand homme (vraiment).

Deux exemples me viennent en tête.[...]Octave[...]Deuxième exemple : Élizabeth Ière, reine d'Angleterre.</div></blockquote>Intéressant.
Je préfère ne pas reprendre les exemples que tu as développés car je dois admettre que je ne partage pas nécessairement ta vision méliorative des règnes ou des accomplissements des deux intéressés.
Ce que je retiens, ce sont les points communs entre eux: un "grand homme" serait donc un "opportuniste" (sans connotation négative) aidé par sa filiation (enfant légitime/illégitime/adopté de dictateur ou de roi) à qui des tiers offrent le pouvoir dans le but d'en user eux-mêmes et ce sans qu'aucun talent particulier n'ait été décelé chez ledit opportuniste; lequel finit par se retourner plus ou moins contre ceux qui l'ont intrônisé et décide de garder le pouvoir pour sa personne, animé qu'il est par des desseins plus ou moins altruistes.

Admettons.
Si l'on se base sur cette définition du "grand homme", dépouillée de tout fait d'arme réel ou de tout accomplissement particulier, Arthur rentre tout à fait dans la catégorie.
Il travaille à devenir quelqu'un d'important. C'est déjà pas mal étant donné qu'il est, pour le moment, toujours loin de la Bretagne.


Argoval a écrit :

L'Arthur d'A. Astier est bien plus que ça, c'est par exemple un roi progressiste, un roi proche du peuple qui se préocuppe des pécores (séances de doléance), c'est surtout Arthur le Juste.

Dans sa personnalité, peut-être. Mais ce n'est en rien ce qui le légitime, que ce soit dans la version d'A. Astier ou de n'importe qui d'autre.

Arthur est toujours aussi progressiste et proche du peuple dans le Livre V de Kaamelott qu'il l'était dans les Livres précédents. Pourtant, à partir du moment où il prétend ne plus pouvoir retirer Excalibur du rocher, il n'est plus roi de Bretagne. Et personne ne le conteste; bien sûr, son entourage lui demande d'assurer sa propre succession pour des raisons purement organisationnelles et persiste à l'appeler "Sire" par habitude, mais aucun membre de la Cour n'ose suggérer que l'absence de l'épée des rois à sa ceinture n'a pas d'importance.

Obtenir légitimement, i.e. sans passer par les truchements de la régence et autres approximations douteuses, le pouvoir royal breton ne peut se faire qu'avec Excalibur.
Conserver légitimement le pouvoir royal breton ne peut se faire qu'en cherchant le Graal, chose que les pécores, certains chevaliers et même Guenièvre ont parfois du mal à comprendre.

Coup de bol pour la nation bretonne, Arthur est un roi consciencieux et juste quoiqu'un peu débordé. Mais même s'il n'était qu'un gros débile avec pour seule passion dans la vie l'écartèlement de paysans choisis au hasard, il serait toujours roi grâce à Excalibur et à sa quête du Graal.

Maintenant, il est fort possible que les dieux aient choisi Arthur justement parce qu'il a cette bonté, cette bienveillance et tous ces trésors de patience en lui. C'est tout à fait plausible. Mais ce n'est pas ce qui le rend légitime aux yeux de ses subalternes.
J'en veux pour preuves
- l'épisode du Livre II L'Orateur : les Saxons tentent d'envahir le pays, les paysans n'ont plus confiance, ils ne se sentent pas appuyés par leur roi pourtant toujours aussi progressiste et sympathique. Solution = un joli discours mais aussi et surtout Excalibur, histoire de montrer à qui c'est qu'elle est l'épée qui brille.
- le Livre V au début duquel plus personne dans le pays ne fait confiance à Arthur. Maman Ygerne et Tata Cryda affirment que tout le monde prend le roi pour un faible parce qu'il a fait preuve de magnanimité à l'égard de Lancelot, donc parce qu'il est progressiste justement; le royaume part en sucette. Solution = replanter Excalibur, encore une fois dans le but de rappeler à tout le monde qui c'est le patron.
Comme dirait Loth, le problème en politique, c'est la connerie du peuple.

C'est bien pour ça que les rois de Logres, dès qu'ils entendent parler du fils Pendragon et de ses vues sur Excalibur, décident unanimement de baisser leurs frocs. Sans négocier. Léodagan a l'intention de faire semblant de ne pas céder mais soyons réalistes. Si Arthur venait à gueuler un peu fort, à refuser catégoriquement d'épouser Guenièvre, le roi de Carmélide se rangerait quand même de son côté. Juste parce qu'Athur est l'élu.

BreizhKnight a écrit :

A mon avis, avant de parler de "hors sujet total" il faut voir la fin de la saison. On verra bien à ce moment la où A.A a voulu en venir, et on comprendra certainement tout les aboutissants des intrigues romaines

Surtout, avant de parler de "hors-sujet", il faudrait savoir quel est le sujet. On dirait que c'est toi, Arcalypse, et tes potes chouineurs, qui avez commandé le livre VI avec un cahier des charges très précis et qu'il n'a pas été respecté. est.</div></blockquote>Alors moi je fais plus que plussoyer ou plussoire ou je sais plus, mais alors je suis à deux mille pour cent avec Sossa (dans mes bras).
Je trouve que certains en font vraiment trop, qu'ils pinaillent (le cul de chouette, je suis pas un "ultra" et donc ça m'a pas choqué plus que ça...</div></blockquote>Je ne peux qu'être en accord total avec mes petits camarades.
Sans aller dans le répréhensible extrême du "si t'es fan, tu fermes ta mouille", je dois avouer que cette avalanche de rationalisations négatives me trouble.

Pour revenir à l'idée de "hors-sujet", il serait effectivement utile de définir ce qu'est le sujet de ce Livre VI. Si c'est l'accession d'Arthur au trône de Bretagne, c'est traité. Si c'est l'éducation d'Arthur, c'est traité aussi, brièvement certes mais traité. Si c'est un bilan de la Bretagne avant Arthur, c'est traité. Si c'est une brève présentation des personnages principaux avant qu'ils ne deviennet membres de la cour de Kaamelott, c'est traité. Si c'est pourquoi et comment Arthur se retrouve roi, c'est traité. Si c'est montrer l'écart gigantesque entre les origines d'Arthur et son point de chute final, c'est traité. Pour Kaamelott (la forteresse), la rencontre avec les futurs chevaliers de la Table Ronde et le Graal, il va peut-être falloir attendre qu'Arthur mette un pied en Bretagne avant d'y songer.

Il y a encore des tas de trucs qu'on ne sait/comprend pas : pourquoi le personnage de Catalifo, censé être un ennemi/adversaire de Sallustius, lui donne le tuyau sur l'épée des rois ? Quel est le vrai lien entre Sallustius et Aconia ? Quel rôle joue le personnage interprété par un certain acteur suisse (non, pas Pascal Vincent) dans cette histoire, s'il joue effectivement un rôle ?
Ce ne sont pas nécessairement des questions qui nécessitent un temps d'exploration considérable, mais elles sont là et il se pourrait qu'elles expliquent deux, trois trucs.
On devrait peut-être attendre avant de condamner l'intégralité du Livre et des histoires croisées qu'il narre.

Chef de Clan
Hors ligne

.. atmosphère qui avait déjà bien changé lors de la diffusion télé du livre V, rappelons nous...

Chevalier
Hors ligne
clm81 a écrit :

Six épisodes (et sans doute un septième, pour faire le lien avec l'arrivée en Bretagne) pour raconter ça, c'est peut-être un peu excessif, non? Avoir attendu autre chose que ce qui nous a été montré, ce ne sont pas des pérégrinations intellectuelles (ou du pinaillage!), mais simplement l'envie de retrouver l'atmosphère d'une série que nous avons tous aimé.

Là, encore une fois, Astier avait clairement dit qu'il serait beaucoup plus question de l'action à Rome que de l'action en Bretagne. C'est pas pour rien que la saison est sous-titrée "Arturus Rex" et non pas "Arthur roi".

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je suis d'accord avec CHIARA, attendons la suite, et une fois toute les pièces en main, ont pourra alors dire si effectivement ils manquent des éléments dans ce livre6.
J'ai une question pour changer un peu le débat.
Qui pense que Tcheky Karyo va mettre une grosse tarte à son aide de camp ?
Personnellement, j'attend ça avec impatience, car au fil des épisodes ont à l'impression que Tcheky Karyo monte en pression mais que la soupape est pas loin de lacher.
Un petit cadeau de départ en somme !!!

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB