Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui met sa p’tite griffe. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est dingue ce que je peux poster de scénario en ce moment. En même temps j'en profite, c'est les vacances, la seule période où je suis plus ou moins tranquille et où j'ai internet ^^.

Se situe dans le Livre V, entre « La conspiratrice » et « le destitué » (donc avant que Karadoc ne soit nommé régent)

Intro
Guenièvre retourne à Kaamelott, accompagné d'Yvain, alors qu'elle n'est pas encore tout à fait remise de sa piqure de guêpe. Léodagan les voit arriver à la grande porte.

Léodagan ( en train de manger une pomme au couteau ) : Bah qu'est-ce que vous foutez là tous les deux?
Guenièvre ( boitant ) : Arthur continue seul …
Yvain : Elle a été piqué par une salope de guêpe!
Guenièvre : Et j'ai pas pu aller avec lui …
Léodagan : Mais qui?
Guenièvre et Yvain : ( en même temps ) Mais Arthur! / La guêpe!
Léodagan : Ah j'ai beau essayé de faire des efforts, une fois sur deux je comprends rien à ce que vous bavez, hein!

Coupure

Acte 1
Salle à manger. Léodagan, Séli, Guenièvre et Yvain.

Guenièvre : Sa soeur a osé s'en prendre à lui, père! Et son mari est venu l'aider!
Séli : Mais qu'est-ce qu'il foutaient là ces cons? ( se tournant vers Léodagan ) Je comprends plus rien.
Guenièvre : J'ai … assommé les deux, en fait … On est parti et je ne sais pas ce que le tavernier en a fait après …
Séli : Assommé? Vous?!
Léodagan : On a beau dire à longueur de journée que c'est une cruche qui sait pas faire autre chose que se plaindre, là faut avouer …
Séli : Bah quoi?
Léodagan : Bah qu'elle a de qui tenir quand il s'agit de s'énerver un peu! Pour le coup, bravo ma fille! Alors oui, mon seul regret est de ne pas avoir pu dézinguer cette pute de Loth moi-même, mais bon.
Guenièvre : Mais je ne l'ai pas tué!
Léodagan : Vous non, mais moi ça va pas tarder, j'aime mieux vous le dire!

Pendant ce temps, Yvain s'empiffre de tous les mets présents sur la table.

Séli : ( s'adressant à ce dernier ) Bon bah, le goinfre là va se remuer les miches, chercher son pote Gauvain et aller à cette taverne voir ce que sont devenus les deux dégénérés, compris? Et vous ( à Guenièvre ), et ben … aller dormir un peu, vous faites peur à voir.

Yvain et Guenièvre se lèvent. L'une part et l'autre reste debout devant la table.

Séli : Moi je vais chez Elias, histoire de voir s'il peut me vendre un remède pour le pied de l'autre.
Léodagan : Et moi? Vous allez aussi me trouver une petite occupation? Parce que là j'avoue, c'est pas que vous avez l'air de vous prendre pour la régente, mais presque ( en affichant un sourire ).
Séli : Vous, vous allez faire ce que vous réussissez le mieux : trouver une peine pour les deux peigne-culs qui ont voulu zigouiller notre beau-fils!
Léodagan : Mouais … bah je le ferais plus dans l'optique de fumer Loth et sa salope de femme que dans celle de venger notre ( en faisant la grimace ) « beau-fils ».
Séli : Si le résultat est le même. ( voyant Yvain toujours là ) Mais vous! Bougez-vous le train! A moins qu'il vous faille un coup de pied au cul pour vous donner de l'élan!

Yvain : Quoi? Je dois faire quoi? J'ai rien compris!
Léodagan : Bon moi c'est plus de mon ressort, ( se lève et se dirige vers la sortie ), je vous laisse avec notre abruti de fils.

Yvain et Séli le regarde partir.

Séli ( saisit un pichet vide sur la table, visiblement assez lourd, et le tape dans sa main en regardant son fils de travers ) : ...
Yvain : Ah d'accord … je vais allez à la taverne alors!
Séli ( seule ) : C'est triste d'en arriver là, mais y a que ce langage qu'il comprend ( repose le pichet sur la table en soupirant ).

Coupure

Acte 2
Salle du trône. Léodagan accompagné de Bohort voient arriver Loth et Anna, suivis de plusieurs gardes. Léodagan leur fait signe de partir.

Léodagan : Eh bah! Elle vous a pas raté mon salaud! ( en voyant les hématomes de Loth )
Loth : Heu … qui?
Léodagan : Ma fille! C'est sûr, un coup de massue sur la gueule ça remet les idées en place. Quoique pour vous, je me fais plus trop d'illusions.
Loth : C'est que je suis désigné comme seul coupable de cette agression? Parce que, dois-je rappeler que je n'ai fait que suivre ce que l'amour me dictait?
Léodagan :Alors moi, soyons d'accord, vos excuses à deux ronds, je me les taille en biseaux. Vous vous êtes, tous les deux, rendus coupables d'une tentative de meurtre. Alors vous pouvez me sortir ce que vous voulez hein, qu'Arthur n'était plus roi à ce moment-là …
Bohort : Ce que vous avez fait est honteux! Un fratricide!
Léodagan ( en gardant son calme ) : Vous, fermez-là. Je parle, et j'ai pas fini, alors merci.
Loth ( en riant, à sa femme froide et immobile ) : C'est étrange mais je sens qu'on est pas sortit ...
Anna : Fermez là aussi, ça vaudra mieux pour tout le monde.
Loth : Bon, je m'incline.
Léodagan : Vous redressez pas trop vite, le couperet est pas loin.
Loth : Oui, justement à ce sujet, notre peine …
Léodagan ( retrouvant son sourire sadique ) : J'y viens, ne soyez pas impatient. On va pas se foutre de vous, mon con! J'ai d'abord pensé à une pendaison ou à un beau feu de joie. Et pis après réflexion, une bonne semaine de torture en tout genre avant, ça serait pas mal? Vous en pensez quoi Bohort?
Bohort ( bouillonant ) : Qu'on les crame!
Léodagan : Je précise que le chevalier Bohort est un … pacifique, d'ordinaire. Mais là, il se lâche!
Bohort : Ce n'est pas une fantaisie de ma part, seigneur Léodagan, mais de la loyauté envers notre souverain!
Léodagan ( chuchotant à l'oreille de Bohort ) : Par contre, vous m'appelez Sire … je sais, ça fait un peu ampoulé, mais je préfère … ( Bohort n'a aucune réaction ).
Loth : Donc ? Avec des excuses, on pourrait s'arranger ?
Anna : ( à Loth ) Fermez-la! ( à Léodagan ) On a demandez à ce bâtard de plaider notre cause devant vous, que vous soyez clément. Il a refusé, il a payé, c'est tout …
Loth ( chuchotant à sa femme ) : Pour le coup, je suis pas sûr que ça aide vraiment de dire ça…

Coupure

Acte 3
Séli est chez Elias. Celui-ci cherche dans ses étagères un flacon.

Elias : Je comprends pas, j'avais tout ré étiqueté après le départ de l'autre …
Séli : Vous en aviez pas dans votre stock personnel?
Elias : De quoi? Un remède contre les piqures de guêpes? En général, quand on voit une guêpe, on va pas l'emmerder. Du coup on se fait pas piquer, vous voyez?
Séli : Bon arrêtez de me prendre pour la dernière des gourdes et filez-moi ce foutu remède …
Elias : Mais j'en ai pas, je vais pas vous en pisser un?!
Séli : Et un coup de gourdin entre les oreilles?! Vous allez en faire un, point barre! On vous paye pas à glander! Vous avez voulu vous débarrasser de Merlin, alors à vous de faire son boulot maintenant! Allez!

Coupure

Séli arrive auprès de sa fille avec le remède, dans la chambre royale.

Guenièvre : Je n'arrive pas à dormir, ça gratte tellement!
Séli : Arrêtez donc de chougner cinq minutes ( s'asseyant à côté d'elle et commençant à faire couler le remède sur la piqûre ) …
Guenièvre : …
Séli : Elias a dit que ça agissait vite. Donc si c'est pas un gros nul, vous devriez ne plus rien avoir d'ici la fin de la journée.
Guenièvre : … Vous êtes déçue?
Séli : Quoi?
Guenièvre : Que j'ai assommé le roi Loth et sa femme …?
Séli : Vous avez défendu votre mari, vous vous êtes rendue utile à lui, vous lui avez montrer que vous étiez là …
Guenièvre : …
Séli : J'aurai été à votre place, ils auraient pris bien plus cher, croyez-moi. Assez pour plus se rappeler de quel patelin ils venaient.
Guenièvre : Vous pensez que père va les faire tuer?
Séli : Non … c'est pas l'envie qu'il en manque, vous pouvez en être sûr. Mais il les laissera croupir dans les geôles.
Guenièvre : Pour … pourquoi?
Séli ( la regardant dans les yeux, presque rassurante ) : Pour laisser votre mou de mari se venger lui-même.

Coupure

Acte 4
Salle du trône. Poursuite du « jugement ».

Léodagan : Bon alors écoutez moi bien, le duo de choc. Ici, y a deux écoles. Celle où on fait justice soi-même et celle où c'est un autre qui s'en charge. D'un côté, ça fait tellement longtemps que vous me chiez dans les bottes, que j'ai qu'une envie, c'est de vous balancer du haut d'une falaise après vous avoir ouvert le bide. Et pis, d'un autre côté, c'est Arthur à qui vous avez voulu la jouer à l'envers … ( réfléchissant ) Donc voilà le deal …

Il se lève tranquillement, s'approche de Loth et … le cogne durement dans le ventre, le faisant tomber à genou.

Léodagan : ( en allant se rassoir ) Le reste, je laisse Arthur s'en charger à son retour. Et j'ose espérer qu'il mettra son côté « juste » entre parenthèses le temps de vous fumer bien comme il faut. Et si je trouve qu'il n'y ait pas allé assez fort, je passerai mettre la deuxième couche. C'est tout compris? On va dire que oui. GARDES!

Les gardes arrivent et emmènent Loth et Anna pour les descendre dans le cachot.

Coupure

Léodagan et Séli sont au lit.

Séli : Votre fille et votre beau-fils sont incompréhensibles. J'avoue, je suis plus. Entre lui qui s'est barré on ne sait où après avoir échoué pour retirer l'épée du rocher, et elle qui assomme des connards …
Léodagan : Je vois pas où vous voulez en venir. Vous voulez dire que ça vous gêne qu'il soit plus dans nos pattes et que notre fille ait fait preuve d'un peu d'initiative au moins une fois dans sa vie?
Séli : … Oui, formulé comme ça, c'est sûr …
Léodagan : Bah oui …
Séli : Et pis vous aussi qui devenez clément, ça me dépasse un peu … bourrin comme vous êtes, vous les laissez en vie.
Léodagan : Oui enfin si l'autre rentre pas avant deux semaines, je les fait brûler vifs, faut pas pousser non plus
Séli : Ah oui, c'est bien ce qu'il me semblait.
Léodagan : Il s'est barré parce qu'il le voulait, donc je vois pas pourquoi je devrais l'attendre sagement. Même pas sûr qu'il revienne en plus.
Séli : Vous pensez vraiment qu'il a pas pu retirer cette épée?
Léodagan : Honnêtement? Non. Je crois qu'il a pas voulu essayer … il a eu une occasion en or de se faire la malle ...

Noir

Léodagan : Ce con a été assez malin pour la saisir!

Chevalier
Hors ligne
Séli a écrit :

Anna : (à Loth) Fermez-la! (à Léodagan) On a demandez à ce bâtard de plaider notre cause devant vous, que vous soyez clément. Il a refusé, il a payé, c'est tout …
Loth (chuchotant à sa femme) : Pour le coup, je suis pas sûr que ça aide vraiment de dire ça…

Séli a écrit :

Léodagan : Bon alors écoutez moi bien, le duo de choc. Ici, y a deux écoles. Celle où on fait justice soi-même et celle où c'est un autre qui s'en charge. D'un côté, ça fait tellement longtemps que vous me chiez dans les bottes, que j'ai qu'une envie, c'est de vous balancer du haut d'une falaise après vous avoir ouvert le bide. Et pis, d'un autre côté, c'est Arthur à qui vous avez voulu la jouer à l'envers … (réfléchissant) Donc voilà le deal …

Ces deux passages, je suis hyper fan. Celle de Loth qui prend conscience que sa femme en a rien à foutre de sa vie et celle de Léodagan, parfaite, qu'on pourrait très bien retrouver dans la série.

En tout cas, très bon épisode, parfaitement ficelé, même si la clémence de Léodagan sur ce coup-là, même temporaire, est peut-être illusoire. xD

Chevalier
Hors ligne

De bonnes répliques dans l'ensemble, et toujours un style plaisant à lire ! Bravo Séli.

Mais je trouve les personnages un peu trop lucides vis-à-vis des autres... On sait que dame Séli connait bien son mari, mais de là à prévoir qu'il ne va pas les tuer juste pour laisser Arthur le faire lui-même, c'est peut-être un peu gros. Ou quand Léodagan comprend qu'Arthur n'a pas voulu retirer l'épée du rocher pour avoir la paix... Je ne pense pas qu'il puisse concevoir un truc pareil !

Mais sinon, les dialogues sonnent juste et font mouche. :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

J'adore ce scénario ! Les façons de parler, les vannes ! Toute l'histoire très bien ficelée ! La lucidité des personnages ne me gêne pas. Ce serait peut-être gênant si on insérait vraiment cet épisode dans le DVD, mais sur le forum, ça lui va très bien je trouve.

Et Élias, pour une fois qu'il n'est pas dans son élément : voilà qu'on lui demande de fabriquer des petits remèdes... « Mais j'en ai pas, je vais pas vous en pisser un?! » Un jour, on lui demandera une potion de dessalage des morues, si ça continue...

Bref, ce scénario est vraiment de top niveau ! :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB