Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui cueille les cerises tant qu’elles sont sur l’arbre. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

**********Acte I**********

Arthur est tranquillement installé à table avec Leodagant et profite d'un repas conséquent, le père Blaise arrive avec précipitation dans la salle, il semble essoufflé.

Père Blaise : Mais ! Qu'est-ce que vous faites là à cette heure ? Vous êtes pas encore prêt ?

Arthur ébahit : Quoi ? Mais qu'est-ce qui vous prend ? On est entrain d'grailler comme tous les jours à cette heure là !

Léodagant : Hé bein, ça lui réussit pas la chasteté à celui-là !

Père Blaise : Nan mais vous allez pas me dire que vous avez oublié ?

Arthur, étonné : Oublié ? Oublié quoi ?

Père Blaise, catastrophé : C'est aujourd'hui que Sa Sainteté doit arriver à Kaamelott !

Arthur, l'air furax : De quoi ?

Léodagant : Sa Sainteté ? Qu'est-ce que c'est que ces conneries encore ?

Père Blaise, l'air fautif : Ben vous avez pas lu la note que je vous ai fait passer y a environ deux semaines ?

Arthur, vraiment énervé : Votre note ? Non j'ai pas lu votre note ! D'ailleurs j'aimerais bien savoir ou vous l'aviez mise votre note ! C'est pas possible d'être entouré d'une bande de glandus pareils !

Léodagant : Nan, mais au bout d'un moment qu'est-ce qu'on en a à foutre de Sa machinceté là...

Père Blaise : Mais espèce d'hérétique, Sa Sainteté c'est le Pape ! Le Pape ! j'vous rapelle qu'on est un territoire chrétien ! Vous devriez pratiquer un peu plus d'ailleurs !

Léodagant : Territoire chrétien ou pas, j'vais pas tarder à pratiquer mon pied dans vos noix si vous continuez sur ce ton.

Arthur : Bon, et il arrive quand votre Pape là ?

Père Blaise : Ben là ! Y devrait plus tarder, enfin aujourd'hui quoi !

Arthur : Bein on est pas dans la misère...


**********Acte II**********


Arthur, Léodagant et le père Blaise sont rassemblés dans la salle du trône, Arthur a mit sa plus belle tenue. Le père Blaise à revêtu une bure blanche finement ouvragée et Léodagant a gardé ses frusques habituelles. Léodagant regarde avec stupeur le père Blaise.

Léodagant : Bein pourquoi vous êtes déguisé en pingouin vous ?

Arthur : Ha c'est vrai que la tunique là... c'est obligé ça ?

Père Blaise vexé, il tient une mitre dans la main : Oui, bein c'est la tenue officielle. J'y peux rien.

Arthur regardant la mitre : Et l'machin là, c'est quoi ?

Père Blaise : Quel machin ?

Léodagant : Bein, ça là ! Que vous tenez sous l'bras !

Père Blaise, gêné : Nan, mais ça c'est rien...

Arthur : C'est pas pour vous mettre sur le crâne ? Allez, mettez !

Père Blaise : Non ! Pas question qu'on se paye ma tronche pendant toute la journée !

Arthur : Mettez, c'est un ordre ! Vous oseriez pas discuter un ordre du Roi ?

Père Blaise l'air dégouté : Pfffff...voilà ! Vous êtes content ?

Léodagant qui ricane : Ho ho ho...alors déjà que sans, vous êtes pas folichon mais là...ah non, vraiment, nous on avait l'air de truffes avec nos casques mais à côté de ça ! Chapeau !

Arthur : C'est vrai que question frusques, les chrétiens c'est pas leur fort. Sans rire, vous êtes obligé d'porter ça ?

Père Blaise : Bon, ça va ? Vous croyez peut-être que ça m'amuse ? J'vous rappelle que le représentant de Dieu sur Terre va arriver et qu'on est pas prêt. On a peut-être autre chose à faire que de se foutre de ma gueule, non ?

Arthur : Bon, on commence par quoi ?

Léodagant : Bein moi j'vais m'occuper du bûcher, j'vais faire cramer quelques prisonniers pour égayer tout ça !

Arthur lève les yeux au ciel : Vous pouvez pas vous empêcher de faire cramer des mecs ? Au rythme ou vous allez, dans dix ans, le Royaume de Logres aura plus une seule forêt ! Arrêtez de dire des conneries pour une fois...

Père Blaise, regardant Arthur : Ah nan mais c'est une bonne idée ! Faire cramer des hérétiques c'est plutôt dans l'genre de Sa Sainteté !

Arthur : Ah nan mais vous êtes vraiment dingue ! J'irais pas cautionner les idées sectaires des chrétiens qui veulent cramer tous ceux qui croient pas dans leur Dieu unique !

Léodagant : C'est incroyable cette tendance à agir comme une fillette ! Pour une fois, vous voulez pas laisser causer les spécialistes ?

Arthur : Parce qu'être progressiste c'est se comporter comme une fillette ?

Léodagant : Ah ! Voilà ! tout de suite les grands mots ! Progressiste, progressiste ! Faudrait déjà voir à pas oublier que si on les crame pas les gars, on passe pour des faisans derrière !

Arthur : Hé bein ça sera qu'une fois d'plus ! j'ai dit pas d'bucher alors vous allez arrêter de me vriller l'ciboulot, compris ?

Léodagant fait la grimace puis hausse les épaules tandis que le père Blaise lève le doigt.

Père Blaise : Heu, sinon, faudrait régler l'problème des enchanteurs...


**********Transition**********


Toujours dans la salle du trône, Arthur, Léodagant et le Père Blaise font face à Elias et Merlin.

Arthur, regardant Merlin : Bon, Si j'vous ai convoqué c'est parce qu'y faudrait que vous viriez de Kaamelott !

Merlin : De quoi ? mais qu'est-ce que j'ai fait ?

Elias : Ouais, enfin, c'est pas trop tôt ! J'me demandais quand est-ce que vous alliez le foutre dehors ce cancre !

Merlin, fâché se tourne vers Elias et gueule : Ho vous, on vous a rien d'mandé hein ? Je pourrais bien vous faire péter un sort de patte folle !

Elias : Tu parles, vous pourriez à peine péter déjà...

Arthur, l'air agacé coupe court : Bon, Vous allez pas vous y mettre ! fermez-là tous les deux sinon, j'vous fous au cachot pour un mois ! Si on vous a fait venir c'est pour une raison bien précise. père Blaise ?

Arthur se tourne vers le père Blaise

Père Blaise : Sa Sainteté doit arriver à Kaamelott, et, comme il est le représentant du Dieu unique, il serait bien qu'il ne croise pas deux magiciens païens entrain de fabriquer des potions ou de lancer des sorts. il pourrait interpréter ça comme de la sorcellerie et vous faire bruler sur le bucher.

Elias : Ouais, enfin, l'autre à part faire bouillir de l'eau...et encore !

Merlin : Ha mais ça va bien maint'nant ! Je vous emmerde môssieur Elias qui sait tout !

Léodagant : Moi j'serais d'avis d'les faire cramer POUR l'accueillir le Pape !

Arthur : Bon, vous devez donc vider Kaamelott pendant quelques jours, vous croyez que ça sera possible ?

Elias : Pour moi, pas de problème, j'vais retourner quelques jours au tertre aux âmes, mais pour lui ? Vous avez pas peur qui finisse en sauce, bouffé par un loup ?

Merlin : A vot' place, j'me méfierais des loups... se met à crier Y s'pourrait bien qu'y ait une meute qui vienne vous arracher les noix !

Arthur : Nan mais c'est pas vrai ! Mais sans rire, c'est l'bucher qu'vous cherchez ? se met à crier lui aussi Vous décampez ! Et en vitesse ! Dans cinq minutes si vous êtes encore là, je vais chercher l'bois ! c'est COMPRIS ?


**********Transition**********


Dans la salle du trône, Arthur, Léodagant et le père Blaise font face à Vénec

Père Blaise : Si le Roi arthur vous a convoqué c'est parce que nous aurions besoin de vos services...

Vénec : Ouais ? Oh bein vous savez, avec moi, tout s'monnaye ! Allez-y d'mandez-moi c'que vous voulez, j'vous dirais c'que j'ai en stock ! Y lui faut quoi à c'bon Roi ? Des esclaves ? Des tapineuses ?

Arthur : Heu...bon, Vénec, c'est...non. En fait, on attend Sa Sainteté et on voudrais s'assurer qu'il ne court aucun risque sur les routes du coin.

Vénec : De qui ? Sa Santé ?

Père Blaise, visiblement agacé : Sa Sain-te-té ! Le Pape quoi !

Vénec : Qui ça ?

Arthur : Nan mais vous l'faites exprès ?

Léodagant : J'vous l'avais dit que personne le connait vot' Pape là !

Père Blaise, au bord de la crise de nerfs : Bon dieu le Pape quoi ! C'est juste le représentant du Dieu unique dans le monde !

Vénec : Holà, vous savez, nous le bas peuple...les curetons c'est pas trop not' truc...

Arthur : Je sens qu'on va y passer la journée là...faites un effort Vénec ! Dites-nous si des gars à vous écument la région. On voudrait pas qu'ils attaquent le convoi.

Vénec, sort son calepin : Attendez voir...mouais....mouais...

Arthur : Nan mais sans rire, vous savez pas si vous avez des gars qui rôdent depuis la côte ?

Vénec : Ah ben si...mais bon, faut que j'vois combien, vous croyez quand même pas que j'fais tout moi-même ! C'est pour ça que j'note sinon les gars, y oublient d'me ramener ma part...

Léodagant : Bon, vous en avez ou pas ?

Vénec : Ah ouais...j'ai plusieurs équipes sur la route là...j'confirme

Père Blaise, catastrophé : C'est une catastrophe...

Arthur, regardant le père Blaise : Mais il a bien une escorte le Pape quand même non ?

Père Blaise : Surement, mais quand y vont tomber en face de ses sbires à lui, là...à Rome c'est pas les mêmes !

Vénec : Ah là aussi, j'confirme, j'en ai quelques uns, y sont pas jobard ! Y a un calédonien, vous verriez l'travail quand il égorge un Romain...

Arthur : Ah nan mais alors là....et vous pouvez pas les empêcher ?

Vénec : Ah fallait m'prévenir quelques jours à l'avance parce que là moi...j'peux rien pour vous !

Léodagant : Vous avez qu'à leur envoyer un pigeon !

Vénec : Ouais, c'est sûr mais vu qu'y en a pas un qui sait lire, à part le bouffer j'sais pas bien c'qui vont pouvoir en faire du bestiau...

Arthur : Y va quand même falloir qu'on reprenne un peu les bases tous les deux...foutez-moi l'camp, et si par malheur le Pape a été attaqué par un d'vos gars, vous allez finir cramé c'est moi qui vous l'dit !


**********Transition**********


  Arthur, Léodagant et le Père Blaise attendent dans la salle du trône. Arthur tourne en rond.

Arthur : Mais c'est pas vraiiiiii ! Mais qu'est-ce qu'y fout vot' Pape là ?

Léodagant : Y s'est paumé ou quoi ? Pourtant c'est tout pavé jusqu'ici...y peut pas s'planter !

Père Blaise : Mais...comment vous voulez que j'le sache moi ?

Arthur : Bon, père Blaise, prenez un cheval, quelques gardes et partez au devant du Pape !

Père Blaise : De quoi ? Mais, pourquoi moi ?

Arthur : Rappelez-moi, vous êtes pas le représentant du culte chrétien à Kaamelott ?

Père Blaise : Si mais j'sais pas monter à cheval moi.Et pis d'abord, j'sais pas à quoi y ressemble moi l'Pape !

Arthur : Comment ça vous savez pas à quoi il ressemble ?

Père Blaise : Je sais qu'il est vieux mais à part ça...

Léodagant qui ricane : hé bein...entre un gamin empereur et un pape sénile...ça a d'la gueule Rome !

Arthur : Bon, vous y allez quand même, et vous irez à pied...allez, bougez-vous, on fait pas attendre Sa Sainteté !


**********Transition**********


Le père Blaise arrive dans la salle du trône, se tunique blanche est toute sale. Arthur et Léodagant sont las d'attendre.

Arthur : Alors ? Vous l'avez pas vu ? Vous avez croisé personne ?

Père Blaise : Ben, à part des clodos, on a croisé personne...

Léodagant : Ça c'est sûr, le gars, quand il a commencé la route pavée, y s'est cassé la gueule et il est rentré. j'l'ai toujours dit moi, c'est d'la connerie ces routes pavées...

Arthur : Ah ne recommencez pas avec ça vous, hein ? Se tourne vers le père Blaise Bon alors qu'est-ce qu'on fait ? On continue à attendre ?

Père Blaise : Non, mais j'comprends pas...il est peut-être cané...vieux comme il était, il a peut-être pas supporté le voyage.


**********Epîlogue**********


Bohort entre en criant dans la salle du trône ou Arthur lit des parchemins.

Bohort, en criant : Sire ! Sire ! Un message de la plus haute importance !

Arthur : Mais...Bohort ! Vous êtes pas marteau d'crier comme ça ? Vous voulez finir coulé dans les douves ou quoi ?

Bohort, en criant : Mais, Sire ! C'est une catastrophe ! Le Pape à déclaré la Bretagne terre barbare !

Arthur : De quoi ? Qu'est-ce que c'est que ces conneries ?

Bohort : Tenez Sire...lisez !

Arthur pris d'une colère : mais c'est pas possible de voir des pégus pareils !


**********Transition**********


Arthur et Léodagant sont dans la salle du trône, le père Blaise vient d'entrer

Arthur : Dites-moi père Blaise ? Les clodos que vous aviez croisé en cherchant le Pape y ressemblaient à quoi ?

Père Blaise : Ben à des clodos quoi...enfin des vieux clodos mais des clodos quand même !

Arthur : C'est marrant parce que j'viens de recevoir une lettre de Rome me demandant d'vous faire cramer...

Léodagant, avec un sourire narquois : Ah ouais...j'confirme. Bon, moi, j'ai rien contre vous, hein ? Mais quand ça vient d'Rome...

Père Blaise : De quoi ? mais...qu'est-ce que c'est que ces conneries ?

Arthur : Ah ben, c'est une lettre du pape, y dit que non seulement y s'est fait agressé par des sauvages sur nos routes mais qu'en plus, il s'est fait insulter par un représentant du culte...du coup, nous on est des barbares et vous un hérétique !

Père Blaise : Mais ? Vous allez pas m'faire cramer quand même ? et la Légende alors ? La quête du Graal ?

Arthur : Ah ben j'suis ennuyé mon p'tit père mais là...on va pas trop avoir le choix...

Père Blaise : Mais...Sire...


**********Noir**********


Arthur : Y a pas d'mais ! Pour la prochaine visite du Pape on vous crame en guise d'accueil...comme ça, on fait d'une pierre deux coup : on crame un hérétique et on revient en odeur de sainteté.


fin a écrit :

**********  Noir   **********


Père Blaise :  Mais ? J'vous avais bien dit que j'savais pas à quoi y ressemblait l'Pape !

EDIT : voilà, j'ai modifié la fin et surtout les caractères pour faciliter la lecture.

Chevalier
Hors ligne

Très très très bon Bender. Un Elias ironique au possible, un Père Blaise blasé, un Merlin hystérique. Tout est bon dans le cureton.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Honnêtement là, rien à redire. Aux petits oignons ce scénar' ^^! Encore, encore!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je ne détaille pas, mais je le trouve encore mieux que celui d'hier ! Il y a plein plein d'idées (notamment l'idée de base : je m'étonne presque que personne n'y avait pensé) et, comme hier, plein de répliques amusantes ! Du coup, par contraste, je trouve la chute un peu faible (pas le fait que le pape a été pris pour un clodo, mais la dernière phrase). Mais c'est vraiment un détail à côté de tout le reste. Je ne me souviens plus de tous tes sketchs, mais c'est peut-être celui que je préfère dans la collection ! :)

Chef de Clan
Hors ligne

BRavo Bender ! Splendide (par contre, je serais toi je n'utiliserai pas la police grasse, ça fait mal aux yeux en fait)...

Chevalier
Hors ligne

En fait, ce qu'il faudrait faire c'est mettre en gras les noms des personnages seulement.

Chevalier
Hors ligne

Certes, j'avoue que vu d'ici, l'écriture en gras c'est pas top ! Pourtant ça faisait hyper classe vu de chez moi ! Bon, allez, promis, le prochain sera présenté autrement.

Agloval a écrit :

Du coup, par contraste, je trouve la chute un peu faible (pas le fait que le pape a été pris pour un clodo, mais la dernière phrase).

Là, pour la chute, je suis d'accord, le dernière phrase manque de mordant, je m'étais d'ailleurs fait la même réflexion. Je vais tenter une fin alternative mais faut que je sois en condition. J'éditerais dès que j'aurais trouvé le truc qui fait mouche.

Agloval a écrit :

Je ne me souviens plus de tous tes sketchs, mais c'est peut-être celui que je préfère dans la collection !

Honnêtement, je suis touché de la remarque, ça m'encourage à en écrire d'autres et à aller lire ceux que je n'ai pas lus. Merci Agloval.

Chevalier
Hors ligne

Je suis en train de rattraper mon retard accumulé ces jours derniers sur la lecture de scénarios, et sur quoi je tombe ? Celui-ci ! :) Bon, il est peut-être parfois un peu long, mais plein de bonnes idées quand même et assez efficace. J'ai particulièrement apprécié :

Bender a écrit :

Merlin, fâché se tourne vers Elias et gueule : Ho vous, on vous a rien d'mandé hein ? Je pourrais bien vous faire péter un sort de patte folle !
Elias : Tu parles, vous pourriez à peine péter déjà...

Excellent ! :lol: Merci pour ce bon moment Bender.
Par contre moi j'aime bien la fin originale, je la trouve satisfaisante...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Très bon scenario !

Je dois dire que je préfére la fin avec la replique d'Arthur. Ou sinon on pourrait rassembler ces deux repliques. Réplique d'Arthur, noir, replique de Père Blaise.

En tout cas en lisant j'avais l'impression de lire un episode inédit d'Alexandre Astier :)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Le morceau de bravoure pour mon goût perso: la scène Merlin/Elias. Je saurais pas dire pourquoi, mais pour moi, elle se détache un peu du reste, au demeurant très bon.
Petit bémol (mais alors franchement riquiqui... le bémol... hein? C'est du bémol que je parle :-) ) : il me semble que sur l'ensemble, le rythme serait à peine assez soutenu.
Remarque, c'est ma faute: j'aurais peut-être pas du le lire juste derrière le thriller :-) haletant du défi relevé par Karadoc ( la haine! Me rappelle plus l'titre! Pardon)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB