Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui s’est fait tatouer « J’aime le raisin de table » sur la miche droite. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Salut à tous,

Bon alors même si évidemment il y a déjà quelques posts qui en parlent, j'aimerais créer un topic dédié spécialement à la dernière scène du livre VI, où Arthur revient à la villa Aconia. Cette scène ne m'ayant pas fait dormir de la nuit, il faut que je voie d'autres avis que le mien, que je vais vous exposer de ce pas.

Quand on a vu cette scène avec ma copine, on a rigolé. Mais d'un rire qui voulait dire "Alex, mais qu'est-ce que tu nous a fait là ?". Oui en y repensant j'ai trouvé cette scène ridicule de par plusieurs aspects:

- Arthur revient à la villa Aconia plus de 20 ans après l'avoir quitté, mais magie la robe rouge qu'avait laissée Aconia y est toujours, et elle est à peine sale ! De toute façon tout ce qui a attrait à Aconia ne me plaît pas car je trouve que c'est un personnage sans relief, mou, et qui fait prêter un serment à la con à Arthur.
- La musique ! Je l'ai trouvé tout à fait inappropriée  au moment ! Je la trouve trop violente et en décalage avec les autres musiques auxquelles AA nous avait habitué.
- Ok il se rappelle quand il a retiré l'épée gamin et ça lui redonne du courage pour remonter sur le trône. Pas de problème d'autant que le roi déprimé qui se replie seul et cogite pour mieux rebondir c'est assez efficace.
Mais d'un coup notre cher roi se met à faire de l'escrime dans le vent avec un bout de bois, tel un mousquetaire du XVIIè siècle ! Autant dans la veine des 1ers épisodes on aurait pu trouver ça drôle, mais là après la dose de sérieux qu'on venait d'avoir (que je cautionne et apprécie tout à fait, attention), ça procure quand même une étrange sensation... Disons que je ne m'imaginais pas le roi Arthur manier son épée (imaginée) comme si il était aux JO.
- Magnifique transition que je trouve avec JO, film avec Louis de Funès dans lequel AA a pris la musique dont je parle plus haut. Ok on sait qu'AA aime LDF et s'en inspire, mais j'ai trouvé le petit mot d'hommage à LDF décalé par rapport à Kamelott et surtout par rapport aux 40 minutes de déprime auxquelles on avait eu droit juste avant.
- Pour finir, le summum de la surprise pour moi: "BIENTOT, LE ROI ARTHUR REDEVIENDRA UN HEROS". Mais Alex what's this? On dirait une bande-annonce américaine pour ton prochain film!! Je pense que c'est complètement inutile car les images parlent d'elles-mêmes et qu'on avait très bien compris qu'Arthur allait se redresser.

Globalement je ne suis absolument pas contre la scénarisation, la tragiquation et la cinématisation de kaamelott (je crée des mots quand je veux), bien au contraire cela donne un second souffle nécessaire à la série, mais attention où on met les pieds de pas aller trop loin... La clé est de garder à tout prix l'esprit Kaamelott, et le livre VI m'a furtivement donné l'impression d'échapper cette clé par terre. Heureusement qu'il est possible de la ramasser.

Voilà désolé pour la longueur du post; j'attends surtout maintenant vos avis sur la question, car ils m'intéressent.

Vive le roi Arthur.

Chevalier
Hors ligne

L'hommage à Louis de Funès c'est sans doute un p'tit plaisir égoiste. Alexandre dirait qu'il fait bien ce qu'il veut et effectivement, il fait bien ce qui lui chante. Moi ça me dérange pas plus que ça.

Pour l'annonce, j'dirais que c'est p'têtre destiné aux spectateurs lambda, qui sont pas au courant des films à venir.

Pour la scène avec l'"épée" j'avoue que je sais pas bien quoi en penser.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est vrai, Carad'Oc, tu crées des mots, et même des expressions : on ne dit pas "a attrait à" mais "a trait à".

Je suis complètement en désaccord avec ce que tu dis, ça tombe bien ! La robe rouge est une métaphore, non non, pas une famille dans le besoin, une vraie métaphore du fait qu'il revient aux sources et se souvient de qui il est. La musique est parfaitement adaptée à la scène où Arthur donne un coup de pied au fond de la piscine pour remonter. L'escrime dans l'espace, c'est également une métaphore, il est à nouveau d'attaque. Là, je sens que tu vas me dire qu'on sort la licence poétique dès qu'on pond trois images que personne ne comprend, mais je m'en fiche. Si AA veut dédier Kaamelott à De Funès, il fait ce qu'il veut, et c'est d'autant plus adapté à cet instant que c'est la fin de Kaamelott à la télévision et que De Funès a abondamment parlé de la malédiction du clown qui aurait voulu être tragédien. Enfin, bien sûr que la phrase en incrustation est une bande-annonce du film, d'ailleurs les barres noires du cinémascope apparaissent lentement avant qu'elle ne s'affiche. D'une part, je trouve que ça pète juste ce qu'il faut ; nous, les fans, savons qu'il va y avoir des films, mais le péquin lambda, lui, n'en sait rien. D'autre part, on ne peut pas se plaindre que les livres V et VI sont trop tristes et se plaindre quand AA finit avec une scène joyeuse et enjouée et qui pète.

Enfin, tu n'as rien pigé aux métaphores précédentes, alors dire que "les images parlent d'elle-même", c'est un peu contradictoire (cette phrase a principalement pour but de finir sur une note humoristique et ironique avec un tout petit fond de vrai, d'ailleurs je mets un :) ).

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'suis totalement d'accord avec toi sossa ! C'est scène elle déchire ! Elle est héroïque, épique, et très émouvante. Une final grandiose pour ne pas nous faire regretter 4 années de nos vies. Bref je ne vais pas répéter sossa ce serait du rabachage.

Je rajouterai juste ceci : cette scène, avec la musique de JO m'a un peu fait penser à une musique de Western parfois. Et donc du coup j'ai eu l'impression de me retrouver devant un film de Tarantino. Je sais pas si ça l'a fait à d'autres mais j'avais l'impression de regarder un Kill Bill lol.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Et bien moi je l’ai adoré cette dernière scène.
Je trouvais qu’enfin il y avait une musique un peu pêchue et qu’Alexandre Astier réussissait à faire passer l’émotion sans être dans la lenteur  et juste en nous montrant des images qui parlent d’elles même.

Il est à Rome pour se cacher ce qui montre qu’il a retrouvé l’envie de vivre car au début de l’épisode 9, il prenait comme acquis l’idée de mourir. C’est pour cette raison qu’il passe le pouvoir à Lancelot pensant qu’il pourrait être un grand chef. Il lui rappel que le rôle d’un grand chef est de rendre leur dignité aux plus faible.

Il vient se cacher à la villa Aconia car seul trois personnes connaissent suffisamment son passé romain pour avoir l’idée de le trouver là-bas.

La robe elle symbolise tout ce qu’il a sacrifié pour devenir roi : Son amour, son bonheur en tant qu’homme. En la voyant sans doute se dit-il que ce sacrifice personnel ne doit pas être vain, qu’il doit faire ce pour quoi il a tout laisser derrière lui.
De ce fait il reprend doucement l’envie de vivre et s’entraine avec ce qu’il a sous la main (il est parti avec juste ce qu’il avait sur le dos il n’a certainement pas pris son épée)

Cette scène est l’une des rares ou la gestion du temps qui passe est bien gérée car on commence à voir un Arthur affaibli, puis qui se repose qui reprend des force. Le fait qu’on le voit se battre même avec un bout de bois montre que ces intentions de retour ne sont pas pacifique.

J’ai adoré la fin de l’épisode 9 car elle ouvre une multitude de perspective pour la suite au cinéma et rend plausible des changements de comportement des chevaliers qui de bras cassés pourront sans doute accomplir de grande chose. J’ai vraiment hâte de voir cette trilogie cinématographique qui j’en suis certaine sera une réussite.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Carad'Oc a écrit :

mais attention où on met les pieds de pas aller trop loin... La clé est de garder à tout prix l'esprit Kaamelott

Arf....Cette phrase me fait tiquer
Ça fait un petit moment que je lis avec attention les critiques positives ou négatives et souvent il en ressort cela  : "garder l'esprit Kaamelott" et j'y trouve à chaque fois égoïste et présomptueux.

Je ne voudrais pas faire mon pète-noix ( bien que j'aime ça^^ :D ) mais qui sommes nous pour dire que l'esprit Kaamelott c'est cela et pas autre chose ?
Toute oeuvre a l'esprit que lui insuffle son créateur. Il la modèle, la modifie bien comme il veut, c'est son droit le plus absolu puisque c'est son oeuvre.
Notre droit à nous est celui d'aimer ou pas, et notre devoir est de respecter la démarche créatrice sans pour autant forcément y adhérer 
Bien sûr que l'on peut dire j'aurais vu cela plutôt comme ceci et vice-versa, j'aurais préféré qu'il fasse une cette variante plutôt qu'une autre etc etc...
Mais on ne peut s'accaparer ( parce qu'au final c'est cela ) une oeuvre en prétendant qu'elle respecte ou pas l'esprit initial.
Ici, pour Kaamelott, il n'y a que A.A qui sait ce qu'est Kaamelott et son essence même, son véritable esprit. C'est lui qui a les tenants les aboutissants en fin de compte car c'est son bébé et personne n'est au final dans sa tête non ?
Il y a bien des choses auxquelles je n'adhère pas dans le Livre VI ou dans lesquelles je ne me retrouve pas.
Il y en a aussi bien sûr que j'aime énormément :)
Mais je ne peux prétendre ( et d'ailleurs de quels droits ? ) dire que ces choses ne respectent pas ou ne conservent pas l'esprit Kaamelott.
C'est comme si on disait par exemple d'un tableau de Dali qu'il ne respecte pas l'esprit de Dali parce qu'il est différent de ce qu'il a fait à l'accoutumée. Euuuh, vous avez pas l'impression que quand vous dîtes ce genre de phrases, c'est réduire et restreindre l'oeuvre ( quelle qu'elle soit ) d'un autre à votre seule et unique vision tout en occultant celle de son créateur ? O_o ?!

Au bout d'un moment, j'ai envie de simplement répondre, pourquoi vous ne faites pas vous Kaamelott puisque  vous êtes si fortiches et que vous savez mieux que A.A où cela doit mener et comment cela doit être ? ( Phrase je précise dite sans méchanceté aucune :)  ;) )
Une oeuvre, une création est une entité globale faite de défauts, de perfections et de moults autres choses que son géniteur lui a insufflé. On peut la critiquer, mais on ne peut pas se l'accaparer en prétendant qu'elle ne respecte pas l'esprit dit initial, c'est incohérent.

" Et là, normalement il me faut une citation latine mais pfiuuuu, j'en ai marre ! " :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Alors moi qui n'ai pas aimé la saison 6 et qui passe pour le casse burne du forum toujours prêt à critiquer. Ben là je dois dire que pour le coup j'ai été agréablement surpris par l'épisode 9, sa dimension tragique et son final grandiose qui, je trouve, ponctue parfaitement la série.

Le seul truc que je trouve un peu inutile et désuet c'est la phrase inscrite à l'écran, je m'en serai bien passé et je pense pas que ce genre d'explication de texte était nécessaire. Mais pour le reste, j'ai vraiment apprecié, la musique qui accompagne parfaitement la scène, cette première fois qu'il a retiré excalibur, cette joie qu'il avait alors enfant, cet amour qu'il avait d'Aconia et cet espoir, cette flamme qui tout à coup en lui renait.

Alors bon, j'ai peut être pas pigé le message, mais moi c'est ce que ça m'a évoqué.

Pécore
Hors ligne

Sossa merci pour ton avis.

Le problème sur un forum c'est la difficulté à faire comprendre le sien.
Évidemment que la robe rouge et que le bâton sont des métaphores, je l'avais bien vu comme ça. Seulement la robe ne sort pas de l'imagination d'Arthur, elle est réelle, donc il aurait été plus crédible qu'il la retrouve autrement; et le bâton, c'est la gestuelle qui m'a surpris.
Pour l'hommage à LDF, c'est vrai Alexandre fait ce qu'il veut, et il a bien raison, d'autant que je suis un grand amateur de LDF. Sossa tu m'apprends qqch quand tu dis que LDF avait abondamment parlé du clown qui aurait voulu être tragédien. Du coup j'avoue que le mot de la fin prend tout de suite plus de sens.

Par contre les leçons d'orthographe et de métaphysique ce serait sur un autre site. ;) Attention je dis ça en tout bien tout honneur !

---------------------------------------- Fusion double post ----------------------------------------

Abbadon tu dis:
[Ça fait un petit moment que je lis avec attention les critiques positives ou négatives et souvent il en ressort cela  : "garder l'esprit Kaamelott" et j'y trouve à chaque fois égoïste et présomptueux.

Je ne voudrais pas faire mon pète-noix ( bien que j'aime ça^^big_smile ) mais qui sommes nous pour dire que l'esprit Kaamelott c'est cela et pas autre chose ?
Toute oeuvre a l'esprit que lui insuffle son créateur. Il la modèle, la modifie bien comme il veut, c'est son droit le plus absolu puisque c'est son oeuvre.]

Abbadon je suis complètement d'accord avec ton argumentaire que je trouve très convaincant. J'avoue ne pas avoir vu les choses comme ça. AA reste bel et bien le seul à pouvoir créer l'esprit Kaamelott, oui. Juste "égoïste et présomptueux" sont peut-être des termes un peu fort.
Ce que je ressens (au risque d'en prendre encore plein la tronche, mais c'est pas grave c'est pour ça que j'ai créé ce topic) c'est que AA semble avoir été influencé quelque peu dans sa tâche (par une chaîne que tout le monde connaît) afin qu'il fasse un livre VI adressé au grand public que l'on appâte à coup de bandes-annonces. Alors effectivement pour en venir au film c'est utile, mais je le voyais pas comme ca. De toute façon en le revisionnant plusieurs fois mon opinion changera probablement.
De plus il a eu beaucoup de contraintes de temps et de format pour ce livre (sans parler de la suppression du livre VII), ce qui me rend très impatient de voir le DVD.

Dernière modification par Carad'Oc (Aujourd'hui 10:48:12)

Edit de T|fuK :   Carad'Oc, personne ne donne de "leçons d'orthographe" ici, quand on te fait remarquer que tu as fait une faute, ça n'a rien de dégradant, ne le prend pas comme une agression.

De plus, le double post est ton ennemi. Si tu te rends compte que ton message ne dit pas tout, utilise la fonction modifier pour le compléter au lieu d'en ajouter un autre.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Astyron a écrit :

J'suis totalement d'accord avec toi sossa ! C'est scène elle déchire ! Elle est héroïque, épique, et très émouvante. Une final grandiose pour ne pas nous faire regretter 4 années de nos vies. Bref je ne vais pas répéter sossa ce serait du rabachage.

Je rajouterai juste ceci : cette scène, avec la musique de JO m'a un peu fait penser à une musique de Western parfois. Et donc du coup j'ai eu l'impression de me retrouver devant un film de Tarantino. Je sais pas si ça l'a fait à d'autres mais j'avais l'impression de regarder un Kill Bill lol.

Ouiiiiiiiiiii moi aussi. Au debut je me suis dit que ça ressemblait un western genre "Il était une fois dans l'Ouest" pis la fin avec "Arthur redevienra un héros", ça fait vraimentTarantino. J'ai adoré cette fin !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Alors évidement Carad'Oc je ne suis absolument pas d'accord avec toi.

Cette scène finale est pour moi une réussite totale.
Sa démarche dans les rues de Rome (fondu dans la masse avec d'autres clodos).
"On y découvre 10 secondes top chrono une ville de Rome transformé"
(Depuis que Ceasar est mort, il c'est passé 15ans. Depuis on le sait, c'est un gamin de 8 ans, qui est l'empereur. Plus de couvre feu, presque plus de milice, on voit les clodos se baladé sans personne au tour).

Ensuite on voix un Arthur (dans l'opposition la plus complète avec sa dernière visite à la Villa Aconia), c'est à dire Barbue, fatigué, costume dégueulasse au lieu de rasé, en homme victorieux venant rechercher sa femme en costume de Dux Belorum.

La musique reprise du thème du film JO avec Louis de Funès :
Déjà elle claque et surtout hors contexte d'origine (moi qui connais le film JO, j'ai jamais réussi à remettre la musique quand je l'ai entendu dans Kaamelott ). La musque est portante (elle relève le rythme). Le regard d'Arthur sur la robe et le plan zoom. Les souvenirs d'enfance d'Arthur refait surface les plan de camera et les anciens plans du Livre V "ou on voyait un Arthur tenant par la même (soit un petit Arthur soit sa descendance imaginaire)".

Les mouvements dans les airs, "il l'a fait pour la première fois excalibur dans les mains (c'est son souvenirs)", On le voit en parallèle le faire avec ce qu'il a sous la main "il réalisé un KATA, rien en rapport avec les Jeux Olympiques sérieux, c'est un art le KATA".

Pour finir avec un plan 21/9ème cinémascope. En effet les 2 dernières minutes, c'est une bande annonce pour les films. "Et alors sa déchire comme transition !!!"

Bref pour moi c'est le must !!!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'ai adoré moi aussi cette dernière scène, qui nous montre qu'Arthur est en train de reprendre du poil de la bête... et qui prépare les films au cinéma !
C'est vrai qu'il utilise des métaphores... "y'a que moi que ça énerve ou bien ?"
La musique ne m'a pas choquée, j'ai plutôt trouvé que c'était un chouette clin d'oeil à l'hommage à Louis de Funès.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Carad'Oc a écrit :

Sossa merci pour ton avis.

Le problème sur un forum c'est la difficulté à faire comprendre le sien.
Évidemment que la robe rouge et que le bâton sont des métaphores, je l'avais bien vu comme ça. Seulement la robe ne sort pas de l'imagination d'Arthur, elle est réelle, donc il aurait été plus crédible qu'il la retrouve autrement; et le bâton, c'est la gestuelle qui m'a surpris.
Pour l'hommage à LDF, c'est vrai Alexandre fait ce qu'il veut, et il a bien raison, d'autant que je suis un grand amateur de LDF. Sossa tu m'apprends qqch quand tu dis que LDF avait abondamment parlé du clown qui aurait voulu être tragédien. Du coup j'avoue que le mot de la fin prend tout de suite plus de sens.

Par contre les leçons d'orthographe et de métaphysique ce serait sur un autre site. ;) Attention je dis ça en tout bien tout honneur !

Mais je t'en prie !

Si ce sont des métaphores, en quoi le bâton et la robe te gênent ils ? Rien n'empêche que la robe ne soit pas celle d'Aconia, et juste une étoffe rouge emportée là par le vent, et qui rappelle à Arthur son passé... Ce qui compte, c'est le symbole, enfin pour moi.

Pour l'orthographe, je me pique de faire oeuvre éducative :) . D'ailleurs, si je fais des fautes, vue mon intransigeance orthographique, n'hésitez pas à me les signaler avec toute l'ironie nécessaire !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Cette scène c'est pour moi la plus réussie de toute la série, parce que certainement la plus travaillée et la plus cinématographique (et quand on connait les ambitions du monsieur c'est un sacré bon présage). La musique m'a surprise, bien évidemment, mais je la trouve en parfaite adéquation avec le retour à la vie d'Arthur (et en plus elle me reste dans la tête depuis samedi soir, impossible de m'en débarrasser, pire que "A la volette :s lol). Après je ne vais pas répéter ce qui a déjà été dit. Je rajouterais uniquement que le dernier plan nous montrant Arthur jeune brandissant Excalibur droit devant lui, j'ai trouvé ça magnifique. Voila, c'est tout ce que je voulais dire sur la scène finale.

Je tiens à rajouter que je suis entièrement d'accord avec Abbadon. Kaamelott appartient à A.A. Nous qui ne sommes que les spectateurs de cette oeuvre nous ne pouvons pas dire "ça ce n'est pas Kaamelott". Kaamelott est et sera ce qu'A.A. veut bien en faire. Après on peut aimer ou ne pas aimer, mais c'est toujours Kaamelott.

Pécore
Hors ligne
sossa a écrit :

Si ce sont des métaphores, en quoi le bâton et la robe te gênent ils ? Rien n'empêche que la robe ne soit pas celle d'Aconia, et juste une étoffe rouge emportée là par le vent, et qui rappelle à Arthur son passé... Ce qui compte, c'est le symbole, enfin pour moi.

Non la robe rouge est celle d'Aconia c'est certain, on la voit la jeter par terre quand elle part en Macédoine dans l'épisode 8. J'aurais juste pensé qu'elle soit plus abimée ou plus sale après 20 ans !!
Mais le symbole est beau et bien pensé, il n'y a aucun problème la-dessus.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ba après faut faire un test. Que quelqu'un laisse une robe trainer dans un endroit abandonné, mais avec un climat chaud, et dans 20 ans on verra bien si A.A nous a pris pour des buses :D

( /!\ ATTENTION : ceci est une blague pas drôle n'ayant absolument pas pour but de vexer qui que ce soit /!\ )

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Effectivement la robe rouge 15 ans après, à supposer qu'elle puissent encore être là (et qu'une magnifique Villa puisse être laissé à l'abandon), on pourrait penser que logiquement elle devrait ressembler à une serpillère usée.

Mais bon, la logique et l'univers du roi Arthur hein...

Semi-Croustillant
Hors ligne

j'ai trouvé cette scene magnifique , avec Arthur qui revient a la villa Aconia . Pour le coup de la robe je pense aussi qu'il ne s'agisse pas de la robe d'Aconia mais plutot un symbole , tout comme le baton . Et pour la musique , avec la villa et A.A qui s'entraine ça m'a fait penser un peu a Kill Bill , mais bon maintenant faut encore attendre et là ça se compte plus en mois ... :S

Chef de Clan
Hors ligne

Alors moi, comme je l'ai dit dans un autre topîc, je pense avoir revu cette scène une bonne quinzaine de fois tellement elle m'accroche. Je suis plutôt d'accord avec le côté Tarantino.
Pour moi la métaphore de la robe rouge, et le fait que l'on voit Arthur à deux époques, ramène Arthur 15 plus tôt, où, il est vrai, il se prend une belle claque pas Aconia, mais est alors un jeune chef breton plein d'ambition, et encore vierge des difficultés qui l'ameneront où on sait. Ca lui redonne surement un bon coup de fouet à notre clodo d'Arthur!
Bref je suis fan de cette fin. Et la musique est tout simplement splendide!

Pécore
Hors ligne

Plus je lis vos posts et plus je me dis que j'ai porté une attention inutile au détail de cette robe qui n'est pas assez sale pour moi et apparemment que pour moi... Je suis un peu comme un Perceval que les vieux ne font fantasmer que lui.
Bref vous avez raison retenons le symbole, c'est ça qui compte.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Carad'Oc a écrit :

Non la robe rouge est celle d'Aconia c'est certain, on la voit la jeter par terre quand elle part en Macédoine dans l'épisode 8. J'aurais juste pensé qu'elle soit plus abimée ou plus sale après 20 ans !!
Mais le symbole est beau et bien pensé, il n'y a aucun problème la-dessus.

Je sais bien, mais comme Arthur la ramasse et que dans la dernière image, il l'a toujours en mains, je me suis dit qu'il l'avait emportée avec lui. Enfin bon, je crois que finalement on est d'accord pour dire qu'on s'en fout :)

D'ailleurs, quand Macrinius fait son laïus sur le fait de laisser la maison à qui en aurait besoin, je n'ai absolument pas vu venir le retour d'Arthur dans cette maison 15 ans après. Il se passait trop de choses, avec trop d'émotions, pour que mon esprit passe en mode réflexion et fasse le lien. L'un d'entre vous a t'il été plus malin que moi et l'a t'il vu venir ?

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Bon alors la robe est pas assez sale et pas assez décolorée, mais bon il faut que quand ont voit le bout de tissus ça fasse tilt tout de suite, il est plus simple de montrer un tissu abîmé mais avec les couleur d'origine parce que le rose pâle et tout sale ça aurait été un peu moins évident.

Moi c'est pas l'état de la robe qui m'a marqué, mais plus celui du matela :D qui est impécable alors que les feuillage ont envahit la maison. Mais tout ça c'est du détail sans réelle importance et pour faire passer le truc on va dire que c'est Venec qui l'a ramené à Arthur (oui parce que c'est pas tout mais Arthur il faut bien qu'il bouffe un chouia et qui d'autre que tonton Venec pourrait subvenir au quotidien, d'autant qu'il connait un peu la ville)

sossa a écrit :

D'ailleurs, quand Macrinius fait son laïus sur le fait de laisser la maison à qui en aurait besoin, je n'ai absolument pas vu venir le retour d'Arthur dans cette maison 15 ans après. Il se passait trop de choses, avec trop d'émotions, pour que mon esprit passe en mode réflexion et fasse le lien. L'un d'entre vous a t'il été plus malin que moi et l'a t'il vu venir ?

Je ne dirais pas que je l'ai vu venir de cette manière, mais je pensais bien que l'on reverait cette villa longtemps plus tard peuplée de clodo qui l'auraient investit. C'est le principe du fusil de Tchekov.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ouais, Venec doit être à Rome également, c'est sûr, mais heureusement que AA nous l'a pas montré en train de ramener à manger, ça aurait casser tout le côté épique de la scène. Lol

Pécore
Hors ligne

Non je ne m'attendais pas à ça du tout. Mais c'est là tout le talent du réalisateur en général, nous surprendre.
La nature humaine (même animale) est faite de cette manière qu'elle se méfie toujours un bref instant de ce qui est nouveau. Et elle finit toujours par s'y habituer.
Putain c'est moi qui fait de la métaphysique maintenant...

---------------------------------------- Fusion double-post ----------------------------------------

Flammeche a écrit :

Moi c'est pas l'éta de la robe qui m'a marqué, mais plus celui du matela :D qui est impécable alors que les feuillage ont envahit la maison.

Ah ben oui tiens ça aussi c'est un peu tiré par les cheveux...
Bon allez j'arrête on s'en fout.

Edit de T|fuK² : rebelote plus haut : le double post est un crime contre l'humanité, le double posteur mange des enfants et sent mauvais de la bouche.

Chevalier Feuletonniste
En ligne
Carad'Oc a écrit :

La musique ! Je l'ai trouvé tout à fait inappropriée  au moment ![...]

Moi je l'aime bien : elle correspond à Arthur qui renaît, c'est pour ça qu'elle est assez martiale.

Pour finir, le summum de la surprise pour moi: "BIENTOT, LE ROI ARTHUR REDEVIENDRA UN HEROS".

Je connais des films où ça se termine par "FIN", alors que tout le monde avait compris. :) J'imagine que c'est surtout destiné aux télespectateurs non-fans qui ne savaient pas qu'un film était prévu (ça existe, si, si, la preuve c'est qu'il y a des gens qui ne savaient pas qu'un Livre VI était prévu).

Par contre, je ne sais pas pourquoi on n'a pas eu droit aux titres des épisodes...

Chef de Clan
Hors ligne
Agloval a écrit :

Par contre, je ne sais pas pourquoi on n'a pas eu droit aux titres des épisodes...

Exact, je me suis posé la même question! Et puis aussi pourquoi il n'y a pas eu de générique dans l'épisode 9. Surement qu'AA l'estime ne faire ni partie du Livre VI, ni du Livre V....

De plus, l'épisode 8 dure 56 minutes alors que les autres 43 environ. Mais ça a déjà dû être relevé par d'autres...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB