Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui fait tenir un balai en équilibre sur le pif !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Moi aussi sa m'a fait rire le coup de la wii ! :P

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
hervederinel a écrit :

Moi aussi sa m'a fait rire le coup de la wii ! :P

Tant mieux ! ^^
:b

Pour revenir un peu au sujet, je me répète, vu que personne n'a relevé : Je pense pas que le mystère de Méléagant soit très très très très trrrrrès compliqué, parce qu'à mon avis ce serait trop galère à expliquer dans les films.

Pécore
Hors ligne

Bonjour ! Je débarque sur le forum car un ami me l'a conseillé et en tant que fan de Kaamelott et notamment de Méléagant, je poste mon premier message ici. J'ai eu très légèrement la flemme de lire les 7 pages donc j'ai juste regardé vite fait le début et la fin.

Concernant le fait que Méléagant n'existe pas et que ca soit une "invention" de l'esprit de Lancelot, Arthur etc ... C'est plausible mais je pense qu'Astier n'irait pas chercher un truc aussi compliqué.

Je n'ai pas regardé mais je me demande (je suppose que vous l'avez fait) si vous avez analysé la tirade qui est dans les Prophéties.

Voici le texte :

"Siècle des larmes, hurlements…
Au jour, Dieu Roi de Logres…
Fait affront du Lac combattant frère à l’épée
Femme de Vannes épousée commet faute
Panique, ruines, fin d’un monde
Sur Terre sans démons ni sorcières
Viens, dieu des morts solitaire des frayeurs
Du ciel à l'insulte la Réponse
[…]"

Bon on voit bien que le début fait référence au coup d'Etat de Loth et au mariage entre Mevanwi. Cependant je trouve la fin intéressante car elle évoque un "dieu". Cependant il faut savoir comment chopper la phrase.

Est-ce que ca serait "dieu des morts" et plus loin "solitaire des frayeurs" (même si je sais pas vraiment ce que ca voudrait dire) ou alors que c'est le dieu des "morts solitaires des frayeurs", sachant que je ne sais pas très bien ce que ca voudrait dire non plus.
Je pense personnellement que c'est une sorte de diable ou plutôt d'Hadès qui vient sur Terre pour dépêcher la ruine des hommes de bien. En effet, les hommes de bien font le bien (O RLY) et donc, le répandant, font en sorte que moins de personnes aillent en enfer. Or, si ce diable se ramène sur la Terre pour faire en sorte que les hommes de biens se "suicident", alors il y gagne. Et ce dieu profiterai, pour mettre en place sa tactique, des moments de faiblesses de ces hommes de biens, d'où "solitaire" et "frayeurs" : ils sont seuls, et ont peurs.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Moi j'ai une question qui me trotte un peu est-il si méchant que ça?

je m'explique, on est d'accord que c'est lui derrière Prisca dans le livre V quand elle lui dit qu'il ne peut pas avoir d'enfant.

Mais qui est derrière elle la première fois qu'elle fais une prédiction à Arthur et qu'elle lui dit en gros "Ne touche pas à la femme du chevalier Arthur, les Dieux le  prendront comme un affront" ?

Après une des possibilité peut aussi être que la première fois il s'agissait d'une réelle prédiction de la part de Prisca, et que la deuxième fois Méléagant aurait créé de façon illusoire un théâtre comme je crois certains le pense ici, et aurait donc mis Prisca dedans sachant qu'Arthur la croirait si elle lui faisait une "prédiction".
Grace à elle il était donc simple de berner Arthur.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
hervederinel a écrit :

Mais qui est derrière elle la première fois qu'elle fais une prédiction à Arthur et qu'elle lui dit en gros "Ne touche pas à la femme du chevalier Arthur, les Dieux le  prendront comme un affront" ?
Après une des possibilité peut aussi être que la première fois il s'agissait d'une réelle prédiction de la part de Prisca

C'est sûr et certain que la première est une vraie mais pas la seconde.
Y'avait personne derrière elle le premier coup !

Pécore
Hors ligne

Moi, ce qui m'a marqué il y a quelques jours en regardant la fin de la saison 5, c'est le petit sourire qu'affiche Méléagant lorsque le personnage incarné par Guy Bedos, le père adoptif d'Arthur, en apprenant l'identité de celui-ci, laisse entendre qu'il se laissera crever par l'alcool. Il dit à son fils qu'il picole pour, dit-il, accélérer le processus. Méléagant sourit à ça. Il cherche la déchéance. Il cherche à provoquer le déclin des autres en les touchant là où ça fait mal. En faisant rencontrer père et fils d'adoption après 15 d'absence, il a fait d'une pierre deux coups. Les deux se sont retrouvés bousillés en l'espace de quelques secondes. Je crois que Méléagant est une entité malfaisante qui connait les plaies de chacun et les réouvre d'un coup de canif bien placé. Après, quelle en est la raison? Je ne sais. Est-il un envoyé des dieux venu parmi les mortels pour punir Arthur ? Ou agit-il pour sa pomme ? Je crois que ce débat a déjà été énoncé ici, mais je m'interroge. Dans ce cas, pourquoi chercher aussi à détruire César, et Lancelot ? Qu'il a bien bousillé aussi...

Je pense qu'on aura la réponse dans les films, mais je trouve vraiment ce personnage fascinant. Il redéfinit tout à fait la définition de l'éthique. Agit-il pour nourrir un noble dessein ? Ou juste pour la jouissance de voir quelqu'un détruit en quelques phrases ?

Pour ceux qui connaissent, il me rappelle le premier meurtrier de la série Sherlock, qui comme lui, possède le don de détruire quelqu'un en le mettant face à ses plus grandes peurs, ou à ses actes passés.

Pécore
Hors ligne

Je pense que c'est un ange que les Dieu ont envoyé ou un truc dans le genre.

Iddys a écrit :

Je n'ai pas regardé mais je me demande (je suppose que vous l'avez fait) si vous avez analysé la tirade qui est dans les Prophéties.

Voici le texte :

"Siècle des larmes, hurlements…
Au jour, Dieu Roi de Logres…
Fait affront du Lac combattant frère à l’épée
Femme de Vannes épousée commet faute
Panique, ruines, fin d’un monde
Sur Terre sans démons ni sorcières
Viens, dieu des morts solitaire des frayeurs
Du ciel à l'insulte la Réponse
[…]"

Si on y regarde de plus près la phrase "Du ciel à l'insulte la réponse" est très importante : Quand la dame du lac est amené par Meleagant à Lancelot cette dernière lui demande qui il est et il lui dit qu'il est "la réponse" cette même "réponse", à mon avis, qui est question dans cette dernière phrase.

Petit point culture wikipedia : Dans le mythe arthurien Meleagant est bel et bien humain mais est considérer comme un éspèce de double "négatif" de Lancelot.

Peut être une autre piste de réflexion pour nos esprits torturés ...

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

D'ailleurs, rappelons que l'épisode dans lequel est mentionné ce texte est sobrement intitulé "La Réponse".

On peut donc envisager que Méléagant est cette Réponse.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Mat ce n'est pas on peut envisager c'est "La Réponse" car quand La dame du Lac demande à Meleagant sont nom dans le livre V il dit chez vous on m'appelle "La Réponse".
Et vu la réaction de La Dame du Lac on ne sait pas trop si il est envoyé par les dieux ou s'il est un autre genre de dieu.

Pécore
Hors ligne

Bah il dit clairement qu'il ne fait pas parti de ces dieux là mais des dieux qui récompense donc pour moi ca me parait évidemment que c'est un autre genre de dieu.

Chevalier
Hors ligne

Un dieu dans le genre Ogma ? "Le dieu irlandais qui terrasse ses ennemis par l'éloquence". Je viens d'y penser et je trouve cette théorie amusante : le médaillon qu'a porté Arthur durant toute sa vie symboliserait le dieu qui viendrait le punir en personne. Après tout, la description de ce dieu colle à merveille à Méléagant. Et, comble de l'ironie, c'est lui qui donne cette description. Mais bon, je pense plutôt qu'Astier a voulu glisser un petit clin d'oeil discret à la mythologie et une allusion plus qu'évidente par rapport aux intentions de Méléagant :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Alexandre Astier a écrit :

[Viviane] savait Lancelot sous la coupe de « la Réponse », la manifestation la plus inquiétante de l'échec humain.

Extrait de l'Exposition Kaamelott : Résistance au Comic Con'.


Je crois que ça peut nous éclaircir.. Ou du moins nous donner un angle de réflexion. (Ah ne commencez pas avec vos termes, s'il-vous-plaît !) Pardon :P
Je voulais dire : Réfléchissez-y ! ;)

Croustillant
Hors ligne

Alexandre Astier, depuis toujours avec Kaamelott, choisit des personnages de la Légende arthurienne et les arrange à sa sauce, il en rajoute même certains. Méléagant arrive à point nommé, au moment où Lancelot perd tout, il se laisse alors gagner par le côté obscur. D'ailleurs les références à Star Wars ne manqueront pas. On nous dit que chez Chrétien de Troyes, Méléagant est un puissant chevalier présenté comme un double « négatif » de Lancelot, cela confirme donc que AA s'est basé sur cette idée pour développer le personnage de La Réponse. Il en a fait un personnage intimement lié à Lancelot, pour reprendre une phrase citée dans wiki "Il est à noter que dans cette série, le Méléagant selon Chrétien de Troyes n'est autre que Lancelot lui-même, après sa sédition, dont l'intégrité confinant à l'intégrisme le pousse à exprimer ses mauvais côtés, allant jusqu'à détenir Guenièvre contre sa volonté."

En tout cas je trouve que c'est le personnage le plus fascinant et charismatique de la série, le ton change complètement dès qu'il apparait, sa façon de s'exprimer, dans les mots choisis et la voix, est extraordinaire. Kaamelott passe vraiment à un autre niveau avec ce personnage...

Pécore
Hors ligne

Qu'en termes élégants ces choses-là sont dites !

Bravo ! Très belle analyse. :D

Pécore
Hors ligne

Pour ma part, je trouve cela assez simple.

Méléagant, déjà, est une entité. Ce n'est pas un homme. Une sorte de démon à la manière que la Dame du Lac est un ange, si on peut dire. De ce fait, il n'est pas envoyé par les Dieux que l'on a habitude d'entendre discutailler. C'est un messager des Dieux qui punisse. On va dire " des méchants ". Comme si, chez les Dieux, il y aurait une partie good avec ceux qui récompensent, qui choisisse les élus et une partie bad avec ceux qui punissent, qui choisissent qui doit souffrir et pour quel raison etc. Comme l'Olympe vis à vis de l'Enfer en gros. Voilà déjà, une raison de sa venue : punir Arthur qui a pêché. La Réponse à ses pêchés. Il se servira donc de Lancelot en premier lieu pour essayer de le forcer à tuer son frères d'armes. Voyant au bout d'un certain moment que c'est inutile, il le laisse tomber tout en sachant qu'après cela il voudra achever Arthur pour se racheter. Il a ainsi une sorte de... garantit. En effet, si jamais Arthur se loupe au moment de son suicide, Lancelot l'achèvera. Mais ce n'est pas le cas.
En revanche, on ne sait pas si César a pêché dans sa vie. Alors, pourquoi Méléagant le forcerait à se tuer ?
Soit en effet, il a fait le con et il est punit. Soit les Dieux ( méchants ) se dise : Il est vieux donc on peut le faire crever, il lui reste pas longtemps à vivre de toute façons. Pourquoi faire ça ? Pour donner à Arthur une idée de se suicider parce que qu'ils savent déjà qu'il va merdé dans le futur. Le jeune roi se massera même les poignets à la vue du suicide de l'Imperator.
Après, une fois que Arthur se serait suicidé, il repart tout content mais justement, il est sauvé par Lancelot. Alors, le bougre va retourner voir Lancelot et le pervertir pour détruire ce qu'il pense être une chose chère à Arthur : Le Royaume. Et donc, il ordonne à Lancelot de tout détruire pour tout recommencer.

Voilà comment je vois les choses. Qui il est et son travail.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Je n'ai pas eu le courage de lire tout ce qui a été écrit sur le sujet, je vais peut être donc faire une redite, désolée :D
Je suis d'accord avec toi, Indochine sur au moins un point: Méléagant n'est pas un homme. Il semble qu'il soit immortel puisqu'il est le même depuis Caesar jusqu'au suicide d'Arthur. Cela laisse présager qu'il existait avant et qu'il existera après.
Méléagant à mon avis n'est pas directement envoyé par les dieux. Il est la réponse au doute, à la disparition de la foi en les dieux, quels qu'ils soient.
Méléagant le dit lui-même, il n'existe pas. Il devient une sorte de trou noir, de dévoreur d'énergie vitale, là où naîssent le désespoir et le doute. Il est généré par les pensées les plus sombres de chacun:
Caesar en a ras le bonnet de ne sortir de son plumard que pour pisser, il doute de la nécessité de durer encore un peu... Méléagant arrive pour le pousser vers sa fin
Lancelot doute qu'Arthur, malgré Excalibur, soit bien l'élu des dieux. Son manque de foi le rend sensible au discours de Méléagant et sa détresse à la disparition de Guenièvre le rend tout à fait maléable.
Arthur doute de la réussite de sa quète et des cartes que les dieux lui ont mises en main. Il doute de l'existence de sa descendance et finalement de la nécessité de rester à la tête d'un Royaume en lequel il ne croit plus, dont il ne repecte plus les lois. Il est mûr pour l'apparition de Méléagant.

Pécore
Hors ligne

Voilà ce qui est grandiose avec le personnage de Kaamelott ( et d'autres éléments de la série ) : A l'instar d'un Metal Gear Solid, nous lecteur, pouvons former des dizaines d'hypothèse pour tenter de satisfaire notre frustration plus qu'évidente.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Une chose que j'adorerais voir c'est méléagant essayant de raisonner avec perceval :D ! Là pour le coup c'est lui qui irais ce suicider !

Chevalier
Hors ligne

Je suis bientôt à la fin du livre V. Et je confirme ma théorie de juin : Méléagant n'existerait pas. Il s'agirait d'une représentation symbolique de la dépression (ou quelque chose du genre). Il pousse tous les personnages qu'il croise au suicide ou à foutre le bordel. Je pense qu'il incarne aussi le doute. Le doute par rapport aux prises de décision les plus graves des gens. Méléagant apparait vraiment à Lancelot à la fin du livre IV, quand il constate que Guenièvre a disparu. Au début du livre V, il est bien parti pour se suicider. Il retient son geste à la seconde précise où il entend Méléagant (le doute qui s'instille en lui par rapport à son geste ?). Par la suite, l'idée de tuer Arthur germe dans son esprit et Méléagant est fortement présent alors. Jusqu'à ce qu'il parte effectivement pour tuer son rival. Méléagant tente alors adroitement de l'en dissuader. Sans compter qu'au moment où Lancelot s'inquiète du sort d'Arthur par rapport au puppi balancé dans le feu, Méléagant semble satisfait et le croit prêt (à renoncer à sa tentative de meurtre ?). Quand Lancelot repart pour tuer Arthur et qu'aucun obstacle ne peut l'arrêter, Méléagant n'est définitivement plus à ses côtés (plus de doutes possibles). Tandis que durant tout le livre IV, alors que Lancelot n'a pas vraiment l'intention de tuer Arthur (il en a pourtant l'occasion dans le labyrinthe à la fin), il ne fait qu'apercevoir vaguement Méléagant. Peut-être que l'idée de supprimer Arthur ne fait que l'effleurer à ce moment-là.

Quant à Arthur, Méléagant lui apparait quand il est au plus bas : lorsqu'il abandonne Lancelot après son échec, on peut voir Arthur qui pleure après avoir vu un enfant imaginaire. Il le retrouve assez vite au phare, quand le pêcheur confirme à Arthur qu'aucune de ses maîtresses n'a eu d'enfant de lui (et donc il n'a potentiellement pas d'enfant). Tout le long du trajet, Arthur se rendra compte qu'il a perdu son temps en trucs inutiles (il considère son rôle de roi de Bretagne comme un boulot de seconde zone) et qu'en plus de ça il n'aura jamais de descendance (confirmé par Méléagant par l'intermédiaire de Prisca (en qui il a confiance vu qu'elle a déjà eu une vraie vision)). Comme je l'ai dit il y a quelques mois, il a peut-être rêvé de ça, pour se complaire dans ses doutes (ça arrive vraiment des trucs du genre donc pourquoi pas ?). Méléagant le largue en pleine nature et Arthur arrive comme une fleur au château... Pour un mec qui ne connait pas la route, c'est pas mal. On connait la suite, il tente de se suicider (le doute s'est aussi envolé).

Et César, c'est pareil : sa gloire est passée. Il préfère se supprimer plutôt que d'assister au déclin de son empire. Méléagant est encore là pour l'assister dans sa décision finale.

Le pêcheur aussi a vu Méléagant. Il refuse d'admette que son fils a disparu (et est probablement mort), après 14 ans... Et d'un autre côté, il déteste la mer, les bateaux et tout. Il se demande sans doute tous les jours s'il ne devrait pas renoncer à guetter le retour de son fils, à accepter sa mort.

Anton est aussi bien entamé. On lui a retiré Arthur qu'il a toujours considéré comme son vrai fils. Il accélère le processus (d'auto-destruction ?), à la fin, après avoir conversé avec Méléagant...

La Dame du Lac aperçoit Méléagant succintement. C'est la seule qui décèle sa véritable identité : "la Réponse". Mais la Réponse n'est pas forcément un envoyé des dieux (quels qu'ils soient : d'ailleurs pourquoi ce serait les "mauvais" dieux qui l'envoient alors que ce sont les "bons" qui sont déçus ?). Donc la Réponse pourrait par exemple être le bannissement de Viviane. Laisser simplement les hommes se démerder. Et par conséquent, pas de Graal à trouver et pas de lumière pour tous les peuples. C'est déjà pas mal comme châtiment. Surtout qu'à la base, c'est de la faute d'Arthur, soit le mec qui est censé trouver le Graal. Viviane commence peut-être à perdre elle-même la foi quand elle l'aperçoit. D'autant plus que les dieux eux-mêmes ne savent pas de quelle nature est le Graal. Avec tout qui part en sucette, elle peut effectivement se poser des questions.


Donc au final Méléagant poussant les gens à s'auto-détruire, il s'agirait simplement de la représentation de leurs pensées les plus noires, de leurs doutes. Il disparait au moment où les personnages ne doutent plus : quand ils laissent ces pensées noires s'exprimer, que ce soit par un suicide, une tentative de meurtre ou encore autre chose.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Je m'étais déjà fait toute cette réflexion, et tu l'as vraiment bien détaillée, il n'y a rien à ajouter ! :)

Chevalier
Hors ligne

En tout cas j'aime bien ce genre de théorie. J'espère qu'AA va nous donner une explication du style (ou pas d'explication du tout). Ce serait dommage qu'on nous dise simplement qu'il s'agit aussi d'un envoyé des dieux, bien vivant, en chair et en os. Ca casserait le côté mystérieux du personnage.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Bonne théorie Mordred , je ne sait pas si AA à la même mais elle est tout à fait possible !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

J'ignore qui est Méléagant réellement, mais une chose est sûre, Mordred, ton raisonnement tient carrément la route, routes pavées ou non, et je ne trouve rien à redire. :D

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

S'il est pas réel, comment fait-il pour tenir la main de la Dame du lac pour la conduire à Lancelot ?

Et puis qu'en il lui tient la tête pour ensuite la pousser violemment, elle se fait ça toute seule ? :D

Chevalier
Hors ligne

Ben peut-être.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB