Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui prend tout le fromage gratiné !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Bon, étant donné ce que j'ai pu lire dans certains sujets sur ce forum et ailleurs, je tenais à donner mon point de vue sur la question. J'utilise sciemment un titre provocateur mais je donne tout de suite ma pensée : La vaccination de masse programmée par le gouvernement n'a rien d'une conspiration !

Alors, premièrement j'aimerais dire combien certains propos sont ridicules et totalement aberrants sur la question, un exemple, le site suivant qui ridiculise totalement la communauté scientifique en mélangeant tout et n'importe quoi, le tout jamais étayé par des publications sérieuse ni même par des études de fond.

http://www.conspiration.cc/sante/grippe … sture.html

Le tout premier problème est l'essence même d'Internet, on peut tout y trouver, de l'information la plus pertinente à la plus farfelue en passant par celle qui est carrément dangereuse. A cet état de fait, il faut ajouter le crétinisme ambiant suivant : chacun se croit correctement informé parce qu'il a accès à toute une gamme d'information. Le souci c'est que dans le tas, il y a tout de même 90% d'âneries !

Pourquoi un gouvernement s'engage-t-il dans une vaccination à grande échelle ? La question peut paraitre saugrenue mais il n'en est rien. Tout d'abord, revenons un peu sur l'histoire de la vaccination. Prenons l'exemple de la rage dont le vaccin fut découvert par Louis Pasteur, c'est non sans appréhension qu'il l'a testé sur l'être humain. Résultat ? Nous sommes aujourd'hui quasiment parvenu à éradiquer totalement la rage de notre pays, à l'exception de quelques zones restreintes.
Rappelons aussi ce qu'est un vaccin : il consiste à introduire dans le corps, en petite quantité,  des “intrus” affaiblis ou morts de la maladie pour que les globules blancs apprennent à les reconnaître. Ainsi, si des intrus actifs de la maladie pénètrent plus tard, les lymphocytes pourront plus efficacement les combattre. En gros, c'est comme si vous aviez contracté la maladie, votre corps garde en mémoire l'intrus et peut à nouveau lutter contre lui s'il réapparait dans l'organisme.

L'exemple type est la toxoplasmose, on demande systématiquement aux femmes qui veulent procréer ou enceintes si elles ont eu cette affection, pourquoi ? Parce que si elles l'ont déjà contracté, elles sont naturellement immunisées contre la maladie. Sinon, on leur propose la vaccination pour protéger le foetus afin d'avoir le plus de chances possible de mener la grossesse à terme. Le principe du vaccin, c'est ça, en gros.

Il faut aussi savoir que les vaccins contre les grippes (Influenza) ne sont efficace que pour le type de grippe pour laquelle ils ont été produits, le vaccin grippe A (H1N1) ne protège pas contre la grippe aviaire (H5N1) ni contre les autres grippes. En revanche, vous n'aurez pas la grippe A. Il n'empêche, vous aurez peut-être un virus "Influenza-like" dont les symptômes sont en tout point similaires à une grippe mais qui n'en est pas et là, vous penserez que le vaccin n'a pas marché ce qui ne sera évidemment pas le cas.

Maintenant, le danger en raison d'effets secondaires est minime mais existe car quelque soit ce qui peut être dit ou fait, le risque zéro n'existe pas, c'est ce qui est ajouté au vaccin pour accélérer le processus. Mais soyons honnête, tout traitement médical, le plus bénin soit-il peut faire survenir des effets secondaires. On parle énormément de syndrome de Guillain-Barré, mais là encore, rien n'est venu officiellement prouver avec certitude qu'il y avait une corrélation entre vaccinations et syndrome. De plus, les cas sont extrêmement rares et se soignent pour la plupart. La maladie est mortelle dans 5 à 10% des cas dans sa phase aigüe, donc pas plus que certaines affections courantes. Si à cela on ajoute la probabilité de le contracter en se faisant vacciner, la probabilité de mourir d'un Gullain-Barré doit avoisiner celle de gagner au loto.

Autre exemple, récemment, le Di-antalvic, anti-douleur bien connu et largement utilisé en France a été très malmené. En effet, une recommandation estime que ses effets secondaires sont trop importants et recommandent le retrait pur et simple du marché. Pourtant, des millions de gens ont été traités et la plupart n'ont jamais eu d'effets secondaires graves ! ( http://www.rue89.com/2009/06/26/la-fran … -du-marche )

Le doliprane, plus que fréquent peut lui aussi entrainer des complications, pourtant si vous avez de la fièvre ou des maux de tête, vous allez en prendre, non ?

Doit-on systématiquement se méfier de ce qui nous est proposé ? Pensez-vous réellement que les gouvernements prendraient le risque, après tout ce qui a été fait par le passé, de vacciner en masse si il y avait un grave danger par la vaccination ?

Le vaccin actuel est testé sur des témoins depuis début Août ! On vaccine pas sans savoir comme ça, les vaccins contre la grippe sont utilisés depuis les années 50, donc on a suffisamment de recul pour dire que les effets sont pas si importants que ça, et que le gain bénéfice sanitaire/effets secondaires est largement en faveur des bénéfices.

Mais, parce qu'il y a un mais, cette décision e se faire ou non vacciner est personnelle, chacun doit peser le pour et le contre et faire son propre choix. Il est certain que la méfiance envers cette politique de santé publique peut-être légitime après les affaires du sang contaminé et de la maladie de la vache folle. Mais il faut aussi ne pas dire n'importe quoi.

Un grippe, c'est dangereux ? Oui...et non. Si vous êtes fragile, que vous avez un terrain respiratoire délicat ou des problèmes cardiaques ou tout autre problème relativement grave, alors oui, la grippe c'est grave, voire très grave. Si vous êtes en pleine forme, sans complication aucune, là, c'est généralement bénin. Donc, au lieu de balancer tout et n'importe quoi, mieux vaut se taire, ou alors réfléchir et se renseigner sérieusement.

J'ai lu par ci par là des commentaires par rapport aux femmes enceintes, aux jeunes enfants, et là, c'est carrément dangereux de véhiculer n'importe quoi. Un grippe avec un grossesse est extrêmement sérieuse, pour la mère et l'enfant. D'abord pour la mère qui est plus fragile car elle porte en elle un être, ce qui l'affaiblit au niveau physique et joue sur la tension, le rythme cardiaque et encore beaucoup de points. Ensuite, pour le foetus car celui-ci est extrêmement vulnérable. N'oublions pas que la mère ne peut quasiment pas être traités, pourquoi ? Parce qu'on ne teste pas les traitements sur les femmes enceinte donc on ne connait pas les effets que cela produit sur la mère et le foetus. Aucun médecin ou presque ne donnera un traitement non conseillé aux femmes enceintes. Donc, c'est là aussi d'autant plus grave. Il faut aussi savoir que les grippes, quelles qu'elles soient entrainent souvent des complications pulmonaires et respiratoires plus ou moins graves, pour une femme enceinte, c'est d'autant plus dangereux. Donc on vaccine sans produits ajoutés (adjuvants qui accélèrent le processus d'immunité), c'est plus long pour être protégé mais au moins, ça vous met à l'abris de la grippe en question.

Au niveau personnel, je ne comptais pas me faire vacciner, je vais bien et je suis en bonne santé, pas de complications apparentes, mais voilà, j'ai une petite fille de deux mois, dont le système immunitaire n'est pas encore mature. Donc, si je contracte la grippe A ou une autre grippe, que ma fille est contaminée, elle risque gros. Donc, oui, pour elle, je prends le risque et je me fais vacciner. Je pense que si il lui arrivait quoi que ce soit parce que je n'ai pas fait le nécessaire pour la protéger, je ne me le pardonnerais jamais.

Finalement, je voulais aussi dire que tout n'était pas rose et tout beau. Évidemment que la dessous se cachent des enjeux économiques et industriels majeurs. Les laboratoires ont créé le plus vite pour fournir un maximum de doses et gagner le marché. Mais là encore, soyons sérieux, imaginons les conséquences d'un mauvais vaccin sur l'image d'un labo...je doute que celui-ci pourrait surmonter ça. Il ne faut pas non plus mettre en doute systématiquement ce qui est créé par la recherche médicale sous prétexte qu'il y a des enjeux économiques qui priment derrière. Mais ça, ce n'est pas imputable aux laboratoires, simplement au mode de production même de notre monde. Tout est un marché, il n'existe rien qui ne soit pas monnayable, c'est donc naturel que l'industrie pharmaceutique empreinte les même sentiers que toute autre entreprise au monde.

Donc en conclusion, réfléchissez avant d'écrire n'importe quoi, pensez à ceux qui vous liront et qui pourraient douter alors que peut-être ils auraient besoin d'être rassurés. Une chose est sure, pour les parents de jeunes enfants, les femmes enceintes et les enfants de plus de six mois, la vaccination est indiscutable car si la grippe A semble moins dangereuse que la grippe hivernale, sa contagion est bien supérieure et les éventuelles complications de santé bien réelles. Le risque effets secondaire/effets de la maladie joue largement en faveur de la vaccination ! Pensez aussi que lorsque vous n'êtes pas dans une catégorie à risque, c'est toujours plus facile de dire non, car vous ne risquez pas grand chose à part fièvre, courbatures et fatigue pendant cinq ou six jours...moi, je risque la vie de ma fille, et là je suis sérieux, une fièvre importante chez un nourrisson de deux mois c'est pas anodin et ça peut être très grave. Des complications respiratoires c'est extrêmement inquiétant aussi, encore aujourd'hui, de très jeunes enfants (moins de 3 mois) meurent de complications respiratoires.


Donc arrêtons le tir et contentons-nous de dire : à chacun son choix, à chacun ses responsabilités. Ce qui est sûr, c'est que le gars qui se pointe chez moi et qui tousse, c'est masque direct, ou éventuellement la porte si ça le gonfle.

Interprète Burgonde
Hors ligne

Je te rejoins Bender
Ma fille à 5 mois et meme si je l'allaite encore la grippe peut avoir de lourdes copnsequences pour un si petit bébé.
Mon cadet est asthamtique il est aussi une personne à risque
C'est pourquoi nous nous sommes fait vacciner.
Je pense que chaque personne qui a un bébé dans son entourage et/ou un persdonne a risque devrait se faire vacciner.Après avoir reçu les bons de vaccination on a reflechit une semaine j'ai meme demandé son avis à Matt du forum.
Une petite fille dans mon entourage a eu la grippe ni ses frères ni ses parents ne l'ont attrapé elle a été très fatiguée (faisait des nuits de 15h) la fièvre est montée à 40° pendant deux jours.
Il y a une quinzaine d'enfants grippés à l'ecole (la prefexcture n'a pas pris la decision de fermer l'ecole du moins pas encore), les parents savent qu'ils doivent previr au cas où mais les gens ne se font pas vacciner pour autant et j'ai du mal a faire valoir mon point de vue meme dans ma famille.
Les gens ont peur de cette grippe mais encore plus du vaccin qui permet de limiter l'epidemir tout ça a cause du batage qu'il ya eu autour

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le problème de cette grippe c'est que depuis des mois on entends tout et n'importe quoi, un jour c'est une gripette l'autre une forme aussi grave que le virus ébola. A entendre tout ça je ne sais plus sur quel pied danser. En plus les médias en rajoutent une couche avec le fameux syndrome de Guillain-Barré, et j'avoue que des sequelles neurologiques me font peur.

Je comprends que beaucoup de gens veuillent se faire vacciner ou l'on déjà fait, mais il y a une question qui me turlupine quand même pourquoi n'ont-ils pas décrétés ce vaccin obligatoire s'il y a vraiment de tels risques ? :/

Par contre il y a un point qui m'énerve sur le fait de se faire piquer, (promis après j'arrête :P ) c'est que seul les femmes enceintes et les très jeunes enfants ont le droit au vaccin sans adjuvant (dont je ne fais pas évidemment partie), on m'a dit que c'était impossible de le demander. Je précise que ce n'est pas pour faire ma BIP, mais parce que je ne peux pas m'injecter un truc avec de l'oeuf.

Bref soit je me vaccine à l'adjuvant-oeuf et je fais un choc anaphylactique, soit pas. Et je trouve ça petit de la part du gouvernement.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

En lisant le titre, je me suis dit "Bender a pété un cable ?". Mais après lecture du post, je trouve qu'il résume bien. Chacun doit prendre ses responsabilités. Mais là, on peut revenir au débat "peut on forcer quelqu'un à se soigner ?"

Le problème de cette grippe c'est que depuis des mois on entends tout et n'importe quoi, un jour c'est une gripette l'autre une forme aussi grave que le virus ébola

A ceci près que l'ébola a ce léger défaut de tuer trop vite. Et donc se stoppe net par sa faute (les infectés n'ont pas le temps de la propager plus loin, ça reste local)
Ah et aussi, chose rassurante, pour à peu près tout virus, il y a un léger pourcentage de la population humaine qui y est immunisé... C'est mieux ça que de gagner au loto (surtout qu'il y a encore moins de chance, et vu la mienne, à tous les coups je suis immunisé à une maladie disparue)

Chevalier
Hors ligne

Bender, que dire de plus ?

Merci pour ton post.
Ton premier lien est effarant , on croirait une de ces mauvaises chaînes qui circulent par mail !!! " Tout est complot !!!! Ils créent une maladie, créent la solution, vendent la solution, hop ils sont riches, et ce sur notre dos parce qu'en plus on sera soit malade du virus soit malade à cause du vaccin !!!!" Non mais si c'est pas déprimant de lire ça...

Le problème dans cette affaire c'est que ça fait des mois qu'on entend parler de cette grippe, perso j'en ai ras-le-bol, et j'aimerais me faire vacciner non seulement contre le virus mais aussi contre le fait d'en entendre parler, de prendre peur ou de devoir me justifier...

Chevalier
Hors ligne
Caelia a écrit :

Le problème de cette grippe c'est que depuis des mois on entends tout et n'importe quoi, un jour c'est une gripette l'autre une forme aussi grave que le virus ébola. A entendre tout ça je ne sais plus sur quel pied danser. En plus les médias en rajoutent une couche avec le fameux syndrome de Guillain-Barré, et j'avoue que des sequelles neurologiques me font peur.

Je comprends que beaucoup de gens veuillent se faire vacciner ou l'on déjà fait, mais il y a une question qui me turlupine quand même pourquoi n'ont-ils pas décrétés ce vaccin obligatoire s'il y a vraiment de tels risques ? :/

Par contre il y a un point qui m'énerve sur le fait de se faire piquer, (promis après j'arrête :P ) c'est que seul les femmes enceintes et les très jeunes enfants ont le droit au vaccin sans adjuvant (dont je ne fais pas évidemment partie), on m'a dit que c'était impossible de le demander. Je précise que ce n'est pas pour faire ma BIP, mais parce que je ne peux pas m'injecter un truc avec de l'oeuf.

Bref soit je me vaccine à l'adjuvant-oeuf et je fais un choc anaphylactique, soit pas. Et je trouve ça petit de la part du gouvernement.

Il me semble justement qu'il existe un vaccin sans albumine, renseigne-toi auprès de la cellule info grippe A au 0825 302 302. A mon avis ils ont prévu ce cas.

Ensuite, pour la question de la vaccination obligatoire, c'est une autre question. Peux-ton obliger une population à se vacciner contre une maladie qui n'a pas un taux de létalité important ? Sachant les fantasmes collectifs conspirationnistes typiquement français, le gouvernement ne s'y engagera pas.

En revanche, je connais une personne avec qui je bosse qui a vécu dans des coins du monde où elle n'avait pas accès aux soins (Birmanie par exemple) à moins d'emprunter un hélico pour se rendre à Bangkok dans un hôpital. Laissez-moi vous dire que jamais elle ne s'est posé la question des effets secondaires des vaccins et qu'elle a fait tous les cocktails possibles (Rage, hépatite A et B, et tout ce qui existe encore). Je pense donc qu'on réagit de cette manière parce qu'on a des accès facilités au soin, mais bon, c'est au risque de propager un virus sur tout le territoire et de favoriser une éventuelle mutation qui elle, pourrait être plus dangereuse.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bender a écrit :

Il me semble justement qu'il existe un vaccin sans albumine, renseigne-toi auprès de la cellule info grippe A au 0825 302 302. A mon avis ils ont prévu ce cas.

Merci Bender, je n'y avais pas pensé.

Bender a écrit :

Ensuite, pour la question de la vaccination obligatoire, c'est une autre question. Peux-ton obliger une population à se vacciner contre une maladie qui n'a pas un taux de létalité important ? Sachant les fantasmes collectifs conspirationnistes typiquement français, le gouvernement ne s'y engagera pas.

Mais pour la vaccination obligatoire je comprends pas, on fait tous le vaccin contre le tétanos et personne ne crie au scandale. C'est riducule dans ce cas là de dire non au vaccin contre la grippe A.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Hello
je suis plutôt d' accord
J ai été réquisitionnée par le préfet de l Essonne pour vacciner le 14 nov, on a fait 46 personnes ( mais on avait que le pandermix= avec adjuvant )
ma collègue a fait samedi dernier 126 personnes, donc tout le monde ne croit pas la tv ( heureusement )
Mon reproche( oui je m assied sur mon devoir de réserve) que l Etat veuille s entraîner pour une vraie pandémie ( frigo a rungis au cas ou tout le monde meurt)
Si Roselyne avait fait faire des unidoses ( alors que la c est des flacons de 10), les généralistes auraient gere les choses, les gens aurait eu confiance ( vu qu il les connait, contrairement au toubib qui est au centre de vaccination ( svt réquisitionne aussi)...  Y aurait pas eu tout ce pataquès
Moi je suis grognon parce que j avais déjà plein de taf ( organiser les animations , recevoir mes élèves ...) et la l Etat dit vous lachez tout et vous faites de la grippe...je bosse la semaine et tous les mardis j attend le planning pour savoir ce que je fais le jeudi, vendredi ou samedi ( quoi je bosse pas, mais faut pas se plaindre dans 4 mois , j envoie 2 photocops de ma carte d' identité, 2 rib et je sais même plus quoi et j aurai peut être des sous)
En plus il faut organiser le boulot des équipe mobile dans les établissements, les papiers changent tous les jours, 1600 photocop plus tard ( mon Lycee est tout petit), j ai 10 élèves qui veulent se faire vacciner !!!
Voilà, j en ai gros !!!!! J EN AI GROS ROselyne
Après, je me suis pas fait vaccinée, mais je le conseille aux asthmatiques, a ceux qui ont un bb dans leur entourage proche, tous ceux qui ont une fragilité et qui si ils ont la grippe risquent vraiment des complications d' enfer ( en tout cas plus  qu un cas sur 10 000 de guillain barre)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Désolée
je rajoute juste qu il y a un vaccin sur cellule ( c est a dire sans œuf , pour tous les allergiques, mais il n était pas encore dispo samedi dernier), il est avec adjuvant
pandermix = le + efficace,( cultive sur œuf  avec adjuvant)
panenza= sur œuf sans adjuvant ( femme enceinte) On nous dit moins efficace car sans adjuvant
celui sans œuf est avec adjuvant , donc pas la peine de se dire allergique pour ne pas avoir d' adjuvant( je ne vise personne, on cherchait juste une technique pour un dame qui allaite et qui voulait se vacciner mais avait peur des adjuvants)
Le shema vaccinal est toujours 2 injections a 3 semaines d' intervalles)
ps Le préfet de l Essonne a interdit les fermetures d' établissements ( je pense qu il a peur au cites, si les gosses on rien a faire pendant 1 semaine)

Chevalier
Hors ligne
Audette12 a écrit :

Le shema vaccinal est toujours 2 injections a 3 semaines d' intervalles)

Ah non, le schéma est d'une première vaccination et si besoin, vers février une nouvelle injection nous sera à nouveau proposée. Donc pour le moment, une unique injection qui prend effet trois semaines après environ. Enfin, en tout cas pour le Rhône.

Chevalier
Hors ligne
Caelia a écrit :

Ensuite, pour la question de la vaccination obligatoire, c'est une autre question. Peux-ton obliger une population à se vacciner contre une maladie qui n'a pas un taux de létalité important ? Sachant les fantasmes collectifs conspirationnistes typiquement français, le gouvernement ne s'y engagera pas.

Mais pour la vaccination obligatoire je comprends pas, on fait tous le vaccin contre le tétanos et personne ne crie au scandale. C'est riducule dans ce cas là de dire non au vaccin contre la grippe A.</div></blockquote>Je crois qu'aucun vaccin n'est obligatoire, c'est juste qu'ils sont habituellement faits quand on est bébé, puis enfant, et en fait on ne se pose pas la question (je crois aussi qu'il n'y a pas eu de polémique sur le vaccin contre le tétanos, ça aide...)

Et surtout je pense qu'aujourd'hui, à peine un soupçon est levé sur les effets négatifs d'un vaccin, hop ils sont tout de suite révélés, et forcément un soupçon de rien du tout fait beaucoup plus peur qu'autre chose...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Violette a écrit :

Je crois qu'aucun vaccin n'est obligatoire, c'est juste qu'ils sont habituellement faits quand on est bébé, puis enfant, et en fait on ne se pose pas la question (je crois aussi qu'il n'y a pas eu de polémique sur le vaccin contre le tétanos, ça aide...)

D'après le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE), un vaccin peut être rendu obligatoire en cas de pandémie, si son refus met en danger la santé d'autrui.

Ceci dit, c'est à prendre avec des pincettes, parce que, d'une part, le CCNE donne juste des avis aux dirigeants, et ne fais en aucun cas office de loi. Et d'autre part, la pandémie dans son état actuel ne met pas réellement en danger la santé d'autrui, elle fait juste couler le nez des gens. Ceci dit, si le virus mutait et devenait plus dangereux (on n'en est pas à l'abri, faut quand même le signaler au milieu du flot de conneries débitées depuis 6 mois), le vaccin pourrait devenir obligatoire (gros conditionnel, je le répète...)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Desolee cher Blender, ici c est tjrs 2 injections ( dixit la dass)
C est peut etre aussi pour cela que les gens ont la trouille même a nous ( professionnels de santé sans vouloir se la peter, ça vu juste dire dispo pour piquer) ont nous donne des infos fluctuantes
Le seul vaccin obligatoire en Francecpour aller a l école , c est le DTP ( diphtérie, tétanos, polyomelite)
Les cas de tétanos ( maladie souvent mortelle, la toxine
tetanique tétanise, c est le cas de le dire, les muscles et donc ceux qui gèrent la respiration.Le seul traitement c est réa , curare ( pour relâcher les muscles) et donc intube ventile) , ce sont des gens de plus de 50 ans dont le vaccin est trop vieux et qui n ont pas eu le rappel depuis longtemps. Ils se blessent avec de la ferraille rouillee dans le jardin et bingo
Même le BCG n est plus obligatoire ( conseille car gros retour de la tuberculose chez des personnes ayant souvent des conditions de vie précaire,le traitement anti biotique étant très long, les clodos ( car c est souvent eux qui se la chope) ont déjà été recolles dans la rue... Et on autre chose a faire que prendre leur rifampicyne
Ne vous méprenez pas, je suis pour la vaccination, mais ce n est pas efficace a 100%, ex tu peux être vaccine contre la tuberculose mais te la choper quand même ( svt une forme bâtarde,je me souviens d' une pauvre petite gamine vaccinée et qui s est tape un mal de Pott( tuberculose osseuse)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tiens question : Si il y a mutation d'un virus qui possèdait déjà son vaccin, celui ci deviendrait alors inefficace et il faudrait en faire un autre ?

Au passage j'en profite pour m'excuser auprès des personnes qui m'ont lu et que j'ai choqué par mes propos, ce n'était absolument pas mon intention. J'essayais juste de donner mon avis sur la question (c'était super mal fait, maladroit ect... mais c'était quand même le but premier). Voilà, la prochaine fois j'apprendrai à me renseigner correctement sur un sujet au lieu d'étaler de la connerie.

Et pour rester toujours le thème du sujet quand même, je n'ai pas l'intention de me faire vacciner si j'en ai la possibilité.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Perso j'me suis fait vacciné lundi, j'ai toujours les miquettes. Les gens de ma classe passe leur temps à dire que je vais mourir... Sympa. Si le vaccin a des efffets secondaires, en général (je sais que ça dépend de pas mal de facteurs) ça se pointe à long terme (genre dans plusieurs mois, voire années) ou dans les jours qui suivent ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J trouve qu on fait vraiment un flan de tout cette histoire.

C pas le virus T
c'est juste une grippe comme une autre peut etre un peu plus forte mais quand meme

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Val Darklord> Non mais les effets secondaires du vaccin, je vais pas dire que c'est complètement du pipeau, mais franchement c'est pas la peine de te stresser pour ça. Les médias se sont jetés dessus comme la misère sur le pauvre monde, en bon fouilles-merde comme d'habitude, histoire d'effrayer le bon peuple (faut les comprendre les pauvres, Sarkozy fait moins de conneries, il faut bien avoir quelque chose à raconter chez Pernaut en plus des habituels reportages palpitants au coeur de nos régions...). Mais rien n'a été prouvé, y a eu un pauvre cas de Guillain-Barré chez des vaccinés, mais rien n'a été prouvé. Et quand bien même ça aurait été prouvé, la prévalence doit se rapprocher de 1/10 000. Et en plus le cas n'était que léger et passager.

Pour les autres effets secondaires, rien d'autre que des rumeurs. Avant d'annoncer l'apocalypse, faut avoir des raisons de le faire. Pour l'instant, il n'y en a aucune de valable.

Chevalier
Hors ligne
KalintZ a écrit :

Tiens question : Si il y a mutation d'un virus qui possèdait déjà son vaccin, celui ci deviendrait alors inefficace et il faudrait en faire un autre ?

Au passage j'en profite pour m'excuser auprès des personnes qui m'ont lu et que j'ai choqué par mes propos, ce n'était absolument pas mon intention. J'essayais juste de donner mon avis sur la question (c'était super mal fait, maladroit ect... mais c'était quand même le but premier). Voilà, la prochaine fois j'apprendrai à me renseigner correctement sur un sujet au lieu d'étaler de la connerie.

Et pour rester toujours le thème du sujet quand même, je n'ai pas l'intention de me faire vacciner si j'en ai la possibilité.

Heureusement que tu n'es pas obligée de te faire vacciner, la grippe n'est pas mortelle dans 90% des cas ! Pour la question de la mutation, en effet, une vaccination n'aurait pas l'effet escompté sur le virus muté, mais une efficacité amoindrie voire quasi-nulle. Donc oui, se faire vacciner ne protègera pas d'éventuels futurs virus. C'est bien le problème des virus grippaux (Influenza), leur haute capacité à muter. Chaque année, le vaccin contre la grippe est proposé parce que d'une année sur l'autre, le virus mute. Les Influenza ont la particularité de se combiner avec le virus grippal du porc, et ce, même pour la forme traditionnelle dite saisonnière, ainsi combiné, le virus change et le précédent vaccin n'est plus efficace.


@ Val Darklord : La plupart des effets secondaires apparaissent rapidement, mais comme le disait Denethor, la prévalence est minime. En gros, t'as plus de chance de te casser une cheville...

@ Geralt-of-riv :
On est bien d'accord, la presse s'est emparée de cette histoire et en a fait un flanc, surfant sur l'habituelle peur panique propre à toutes les sociétés modernes. Mais la réalité reste quand même que la propagation du virus est inquiétante et qu'elle risquerait de ralentir d'une manière non négligeable l'économie. De plus, si le virus grippe A mutait avec le virus H5N1 ou le virus saisonnier, là, on aurait peut-être une létalité plus importante, d'où l'importance de tenter d'enrayer un maximum l'épidémie.il reste cependant vrai que le virus n'est pas le moyen le plus efficace puisque le port de masques et de bons comportements d'hygiènes sont les meilleurs moyens de prévention (jeter ses mouchoirs usagés, se laver les mains, etc...).

@ Audette12 : Ah ben chez nous c'est une injection, puis sur la population témoins (cobayes en gros), des testes seront pratiqués en cours d'hiver et en fonctions du taux d'anticorps, une seconde injection serait envisagée. Mais bon, ça change toutes les deux semaines donc peut-être que d'ici quinze jours, je recevrais une nouvelle proposition de vaccination^^ !

En revanche, pour le tétanos, c'est une affection très grave qui doit être impérativement traitée rapidement sous peine de paralysie des muscles respiratoires, la mortalité reste élevée, de l'ordre de 30%. Donc, mieux vaut se faire vacciner car si cela n'est pas décelé à temps, cela entraine de graves complications. Le traitement est en général de la pénicilline, une sérothérapie, la réanimation et l'utilisation de décontracturants, une étude sérieuse a été menée sur l'utilisation de vitamine C en grande quantité. En revanche, c'est légèrement plus compliqué que la simple blessure sur un objet rouillé. En fait le tétanos est une maladie causée par une bactérie : Clostridium tetani, c'est une bactérie anaérobie, c'est à dire qu'elle vit en l'absence d'oxygène et donc, généralement sous terre. Ce sont donc plus souvent des blessures générées par des objets souillés par la terre qui sont responsables de la contamination. Tu auras beau te couper sur un pioche rouillée qui est resté à l'air libre depuis trois mois, tu risques pas grand chose hormis une infection.

Le vaccin est obligatoire dès un an et ne lutte pas contre la bactérie mais contre la toxine. Mais là, il faut savoir que le vaccin est très décrié puisque les antitoxines du vaccin se déplacent dans le plasma tandis que la toxine elle se servirait des nerfs, ce qui laisserait penser que les deux éléments ne peuvent jamais se rencontrer et donc l'antitoxine ne pourrait pas lutter contre la toxine.

En revanche, si on se blesse avec un objet souillé par de la terre assez profonde (pioche par exemple) et qu'il y a hémorragie, les risque sont quasiment nuls d'être infecté car la bactérie ne survit pas en présence d'oxygène et le sang est chargé...d'oxygène.

Par contre, au niveau de ta tirade extrêmement déplacée sur les "clodos" là je ne suis pas d'accord. Figure-toi que je travaille avec les "clodos" comme tu dis, et avec des équipes mobiles de soignants (médecins, infirmiers). Et depuis deux ans, même si j'ai en effet vu des cas de tuberculose, ce n'est pas un grand nombre (3 ou 4 cas sur plusieurs centaines de personnes). Et là encore, en raison de mon travail, de notre connaissance médicale du sujet, tu n'attrapes pas la tuberculose en passant à côté du "clodo" en bas de chez toi. Il faut des contacts rapprochés et pendant un certain temps...il faut arrêter avec cette représentation systématique du clochard tuberculeux. A chaque fois qu'un gars de la rue est hospitalisé et qu'il tousse, le service s'affole et le fout en quarantaine, c'est n'importe quoi. En France, il existe des zones à risque ou le BCG est conseillé fortement dont l'ile de France.

Quand à ensuite dire que les "clodos" ne se soignent pas, là encore, c'est complètement faux. Sur les quelques rares cas de tuberculose avérés, le mal étant là et la douleur aussi, ils se sont fait hospitalisés et sont resté en milieu médical jusqu'à complète guérison. Faut un peu arrêter de raconter des conneries là dessus aussi. Pour faire simple, le "clodo" n'est pas le rat d'égout qui véhicule la tuberculose et la fait réapparaitre. D'ailleurs, la plupart des cas étaient dus à des personnes de l'Europe de l'Est (Pologne, Russie, Géorgie) dont l'accès au soin est bien restreint.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Merci Bender, je n'ai plus grand chose à rajouter sur la décrédibilisation de la thèse du complot. Personnellement, avec une femme enceinte de trois mois dans mon lit, j'irai me faire vacciner dès que j'aurais reçu mon bon. Un seul bémol dans cette histoire : les vaccins ont été autorisés par l'autorité européenne du médicament, ce qui fait qu'ils ont été autorisés de fait par l'afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé), sur la base que les laboratoires ne seraient pas tenus pour responsables juridiquement d'un problème sur le vaccin. Ma femme travaillant à l'afssaps sur l'autorisation de médicament, j'ai vérifié auprès d'elle, c'est bien une procédure exceptionnelle. Elle est justifiée par les délais raccourcis : les laboratoires auraient sans doute refusé de produire les vaccins sur un temps si court si cela n'avait pas été le cas.

Sans doute comme tu le dis, Bender, si un vaccin d'un laboratoire précis pose problème, la réputation du laboratoire sera ternie même si sa responsabilité juridique ne l'est pas, donc l'un dans l'autre, ce choix me semble raisonnable, mais l'information se doit d'être complète quand on veut désamorcer les théories du complot !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

bender, je suis désolée que ma tirade t es choqué, ce n 'etait pas le but.
Je n ai rien contre les gens qui sont en difficulte, effectivement rien que le terme clodo est déplacé.
La seul chose que j ai voulu maladroitement dire, c est que dans mon taf, a l assistance publique (donc a Paris) ,nous avions beaucoup de soucis pour faire suivre les traitements antibio contre la tuberculose car il est très long. surtout pour des gens sans domicile fixe ( pour qui il n y avait que rarement de la place en long sejour, ou alors en foyer ,on refuse les animaux et beaucoup de personnes preferent vivre dehors avec leur chien que dans un foyer ).
Je n ai pas voulu dire que c etait leur faute a eux , mais c est vrai qu une fois de retour dans la rue, il est beaucoup plus difficile de suivre un traitement regulier.
De plus nous avions beaucoup de personnes souffrant de maladies mentales( mal soignée ou pas du tout), que ce soit a L'AP ou au dispensaire ou j ai bossé ensuite.
Je te parles aussi d'il y a 8 ans, apres je suis allée en psy et maintenant a l' educ nat
Le probleme ne se pose pas que sur la tuberculose( heureusement que tous les sdf ne l ont pas, comme y a de tuberculose dans le 16 ème) mais aussi sur tous les traitements au long cours ( au lycée j ai le souci pour des gens qui sont sans papier, a la visite medicale on voit des choses mais ils ne peuvent que difficilement avoir acces aux soins,et encore moins aux specialistes)
Ceux qui en patissent le plus ce sont deja ceux qui sont en grandes difficulte ( que ce soit des sdf, des sans papiers ou des gens pauvres sans mutuelle)
Franchement ,ici a Evry , on se disait entre collegue inf s et assistantes sociales , c est le quart monde, je ne pensais meme pas ca possible avant d'y etre
et ne parlons pas de  la violence

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

forenpom&salsify a écrit :

Je te rejoins Bender
Ma fille à 5 mois et meme si je l'allaite encore la grippe peut avoir de lourdes copnsequences pour un si petit bébé.
Mon cadet est asthamtique il est aussi une personne à risque
C'est pourquoi nous nous sommes fait vacciner.
Je pense que chaque personne qui a un bébé dans son entourage et/ou un persdonne a risque devrait se faire vacciner.Après avoir reçu les bons de vaccination on a reflechit une semaine j'ai meme demandé son avis à Matt du forum.
Une petite fille dans mon entourage a eu la grippe ni ses frères ni ses parents ne l'ont attrapé elle a été très fatiguée (faisait des nuits de 15h) la fièvre est montée à 40° pendant deux jours.
Il y a une quinzaine d'enfants grippés à l'ecole (la prefexcture n'a pas pris la decision de fermer l'ecole du moins pas encore), les parents savent qu'ils doivent previr au cas où mais les gens ne se font pas vacciner pour autant et j'ai du mal a faire valoir mon point de vue meme dans ma famille.
Les gens ont peur de cette grippe mais encore plus du vaccin qui permet de limiter l'epidemir tout ça a cause du batage qu'il ya eu autour

C'est trop d'honneur que d'être cité, merci FP :) Je précise au passage que la raison pour laquelle elle m'a demandé mon avis est que je travaille dans la recherche en virologie-immunologie et qu'elle considérait donc que mon avis pouvait être intéressant. Pour information je lui ai dit la même chose que ce que je vais dire dans la suite de mon post.

J'avoue être très heureux de lire vos posts à toi et Bender. Je vais en profiter pour exposer mon point de vue moi aussi.

Étant français, j'habite au Canada depuis maintenant presque un an 1/2 et j'avoue que le changement de continent me fait énormément relativiser les choses et à mon sens enrichi la réflexion. L'approche semble bien différente entre la France et Canada à propos de cette vaccination massive, bien que la peur (de la maladie et du vaccin) soit bien présente des deux côtés de l'Atlantique.

L' Influenza est un domaine bien particulier de la virologie qui n'est pas le mien, mais face à la recrudescence des questions posées par mon entourage en raison de mon métier je me suis beaucoup renseigné et j'avoue être assez consterné par certaines choses que l'on peut voir sur le net.

Il est tout à fait légitime d'avoir des doutes et d'avoir peur de quelque chose que l'on ne connait pas. Maintenant il faut se servir de ce doute pour réfléchir pleinement à la chose, après s'être renseigné auprès de NOMBREUSES sources FIABLES. Je vois tellement de gens dire qu'ils refusent de se faire vacciner parce qu'ils ont lu dans un article sur un site que gnagnagna ..., parce que un ami a dit que son frêre médecin lui a confié que ce n'était pas sécuritaire, etc.

Multiplicité des sources, pourquoi ? Parce que plus vous lirez sur le sujet, plus vous accumulerez de points de vue différents, plus il sera aisé de vous faire votre PROPRE idée à partir de la masse d'information, et non de quelque chose que vous avez entendu ou lu à un endroit.
Fiabilité des sources, pourquoi ? Parce que malheureusement comme le dit si bien Bender, beaucoup de personnes non qualifiées se permettent des déformations non fondées pour faire passer leurs idées préconçues. Ces informations déformées, par leur multiplicité, font que la masse du commun des mortels fini par y croire.
Donc pour vous faire votre idée, allez sur PLUSIEURS sites RECONNUS pour leur sérieux: OMS, CDC (center for control disease), etc. Si vous avez bien suivi mon raisonnement, il ne faut en aucun cas par exemple prendre pour acquis ce que je dis, mais aller le vérifier ailleurs ;)


Pour en revenir au sujet, je ne m'étendrais pas mais je tenais juste à mettre au point un chose: la vaccination, ce n'est pas une question de maladie, et cela ne DOIT PAS être vu d'un point de vue individuel mais d'un point de vue collectif. Je m'explique ... Le principe même de la vaccination est la protection d'une partie de la population pour éviter la dissémination d'un pathogène et la multiplication des malades. En aucun cas son but n'est d'éviter TOUS les cas sur le court terme, car c'est impossible. Maintenant si on peut éviter une réaction en chaîne de contamination, alors LÀ on aura gagné ! Ce raisonnement est valable pour la rage, la grippe, la tuberculose, etc. Avec le temps et l'augmentation de la proportion de la population vaccinée, le virus ne trouvant plus de réservoir pour sa multiplication, disparaitra de lui-même.

Effectivement vous pouvez avoir peur du vaccin et je le comprend tout à fait, maintenant comme le dit si bien Bender, la balance bénéfice/risque penche très largement en faveur des bénéfices. J'ai eu moi aussi un doute pendant un moment à savoir si j'allais aller me faire vacciner ou non, puis l'évidence s'est imposée à moi en répondant à cette simple question:

Si j'avais un bébé ou un enfant en bas âge, est-ce que j'irais me faire vacciner ?
Réponse sans appel: oui bien sûr !

Alors pourquoi ne pas y aller ? Parce que MOI je n'ai pas de bébé ? Parce que je m'en fiche de contaminer les enfants et les bébés des autres ? Parce que moi la grippe ne me fera pas grand chose ? C'est exactement le principe de la vaccination: on ne se vaccine pas pour soi mais pour protéger toutes les personnes que nous côtoyons, que cela soit de manière fortuite (dans la rue ou dans les transports) ou de manière permanente (famille, amis).

Penses-y, faites-vous votre propre opinion, renseignez-vous, pesez le pour et le contre; mais s'il vous plait, ne prenez pas pour acquis tout ce que vous pouvez lire ou entendre.

Caelia a écrit :

Je comprends que beaucoup de gens veuillent se faire vacciner ou l'on déjà fait, mais il y a une question qui me turlupine quand même pourquoi n'ont-ils pas décrétés ce vaccin obligatoire s'il y a vraiment de tels risques ? :/

Par contre il y a un point qui m'énerve sur le fait de se faire piquer, (promis après j'arrête :P ) c'est que seul les femmes enceintes et les très jeunes enfants ont le droit au vaccin sans adjuvant (dont je ne fais pas évidemment partie), on m'a dit que c'était impossible de le demander. Je précise que ce n'est pas pour faire ma BIP, mais parce que je ne peux pas m'injecter un truc avec de l'oeuf.

Il y a une réponse très simple à ta première question: liberté. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. De plus imagine le tôlé que cela aurait provoqué si la vaccination avait été obligatoire: les gens auraient encore plus hurlé à la conspiration !

Concernant ton deuxième point, je vais essayer d'expliquer la raison du nombre limité de vaccins sans adjuvants. Le principe de l'adjuvant est décupler ta réponse immunitaire afin de réduire la charge de virus tué nécessaire pour te vacciner. Plus tu mets de virus dans chaque vaccin, plus tu as besoin de virus. Le problème c'est que la capacité de production est limitée, ce qui fait qu'il ne peut y avoir qu'une quantité fixe de virus produite en un temps donné. Ainsi, si tu as le choix entre vacciner 100 voir 1000 fois plus de personnes avec adjuvant que sans, que choisis-tu de faire ? La réponse à cette question t'explique tout simplement la raison de la quantité limité de vaccin sans adjuvant.

J'en profite au passage pour spécifier que la raison pour laquelle on injecte le vaccin sans adjuvant aux femmes enceintes et jeunes enfants n'est pas que les adjuvants sont nocifs, mais qu'aucun test en cohortes n'a jamais été fait sur ces groupes de la population pour des raison évidentes. Ainsi il est plus prudent de leur injecter un vaccin sans adjuvant, évitant tout effet non prévisible.

Geralt-of-riv a écrit :

J trouve qu on fait vraiment un flan de tout cette histoire.

C pas le virus T
c'est juste une grippe comme une autre peut etre un peu plus forte mais quand meme

Voila le cas typique de comportement que je déconseille fortement. As-tu vérifié ce que tu avance avant de poster ? D'où tiens-tu que c'est une grippe juste un peu plus forte ? Et dans quel cas ? Celui d'une personne bien portante ? Et les gens affaiblis immunitairement, qu'en est-il ?

KalintZ a écrit :

Tiens question : Si il y a mutation d'un virus qui possèdait déjà son vaccin, celui ci deviendrait alors inefficace et il faudrait en faire un autre ?

Ce que répond Bender à ta question est partiellement vrai, l principe même de la mutation étant qu'elle se fait au hasard. Ainsi il est difficile de prévoir les conséquences des différentes mutations pouvant apparaitre sur un virus. Il peut y avoir de très nombreux cas de figure comme par exemple:
- une mutation sur les protéines d'enveloppe du virus (donc dans la membrane externe du virus), faisant que le virus ne devient pas plus dangeureux mais par contre rendant le vaccin inefficace
- une mutation dans le mécanisme de réplication ou de reconnaissance (donc à l'intérieur du virus, pour schématiser), rendant le virus plus aggressif mais ne changeant pas la protection par le vaccin
- de très nombreuses autres possibilités, tout ça juste pour t'expliquer qu'une mutation n'est pas forcément associée à une inutilité du vaccin

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Matt a écrit :

Je te rejoins Bender
Ma fille à 5 mois et meme si je l'allaite encore la grippe peut avoir de lourdes copnsequences pour un si petit bébé.
Mon cadet est asthamtique il est aussi une personne à risque
C'est pourquoi nous nous sommes fait vacciner.
Je pense que chaque personne qui a un bébé dans son entourage et/ou un persdonne a risque devrait se faire vacciner.Après avoir reçu les bons de vaccination on a reflechit une semaine j'ai meme demandé son avis à Matt du forum.
Une petite fille dans mon entourage a eu la grippe ni ses frères ni ses parents ne l'ont attrapé elle a été très fatiguée (faisait des nuits de 15h) la fièvre est montée à 40° pendant deux jours.
Il y a une quinzaine d'enfants grippés à l'ecole (la prefexcture n'a pas pris la decision de fermer l'ecole du moins pas encore), les parents savent qu'ils doivent previr au cas où mais les gens ne se font pas vacciner pour autant et j'ai du mal a faire valoir mon point de vue meme dans ma famille.
Les gens ont peur de cette grippe mais encore plus du vaccin qui permet de limiter l'epidemir tout ça a cause du batage qu'il ya eu autour

C'est trop d'honneur que d'être cité, merci FP :) Je précise au passage que la raison pour laquelle elle m'a demandé mon avis est que je travaille dans la recherche en virologie-immunologie et qu'elle considérait donc que mon avis pouvait être intéressant. Pour information je lui ai dit la même chose que ce que je vais dire dans la suite de mon post.

J'avoue être très heureux de lire vos posts à toi et Bender. Je vais en profiter pour exposer mon point de vue moi aussi.

Étant français, j'habite au Canada depuis maintenant presque un an 1/2 et j'avoue que le changement de continent me fait énormément relativiser les choses et à mon sens enrichi la réflexion. L'approche semble bien différente entre la France et Canada à propos de cette vaccination massive, bien que la peur (de la maladie et du vaccin) soit bien présente des deux côtés de l'Atlantique.

L' Influenza est un domaine bien particulier de la virologie qui n'est pas le mien, mais face à la recrudescence des questions posées par mon entourage en raison de mon métier je me suis beaucoup renseigné et j'avoue être assez consterné par certaines choses que l'on peut voir sur le net.

Il est tout à fait légitime d'avoir des doutes et d'avoir peur de quelque chose que l'on ne connait pas. Maintenant il faut se servir de ce doute pour réfléchir pleinement à la chose, après s'être renseigné auprès de NOMBREUSES sources FIABLES. Je vois tellement de gens dire qu'ils refusent de se faire vacciner parce qu'ils ont lu dans un article sur un site que gnagnagna ..., parce que un ami a dit que son frêre médecin lui a confié que ce n'était pas sécuritaire, etc.

Multiplicité des sources, pourquoi ? Parce que plus vous lirez sur le sujet, plus vous accumulerez de points de vue différents, plus il sera aisé de vous faire votre PROPRE idée à partir de la masse d'information, et non de quelque chose que vous avez entendu ou lu à un endroit.
Fiabilité des sources, pourquoi ? Parce que malheureusement comme le dit si bien Bender, beaucoup de personnes non qualifiées se permettent des déformations non fondées pour faire passer leurs idées préconçues. Ces informations déformées, par leur multiplicité, font que la masse du commun des mortels fini par y croire.
Donc pour vous faire votre idée, allez sur PLUSIEURS sites RECONNUS pour leur sérieux: OMS, CDC (center for control disease), etc. Si vous avez bien suivi mon raisonnement, il ne faut en aucun cas par exemple prendre pour acquis ce que je dis, mais aller le vérifier ailleurs ;)


Pour en revenir au sujet, je ne m'étendrais pas mais je tenais juste à mettre au point un chose: la vaccination, ce n'est pas une question de maladie, et cela ne DOIT PAS être vu d'un point de vue individuel mais d'un point de vue collectif. Je m'explique ... Le principe même de la vaccination est la protection d'une partie de la population pour éviter la dissémination d'un pathogène et la multiplication des malades. En aucun cas son but n'est d'éviter TOUS les cas sur le court terme, car c'est impossible. Maintenant si on peut éviter une réaction en chaîne de contamination, alors LÀ on aura gagné ! Ce raisonnement est valable pour la rage, la grippe, la tuberculose, etc. Avec le temps et l'augmentation de la proportion de la population vaccinée, le virus ne trouvant plus de réservoir pour sa multiplication, disparaitra de lui-même.

Effectivement vous pouvez avoir peur du vaccin et je le comprend tout à fait, maintenant comme le dit si bien Bender, la balance bénéfice/risque penche très largement en faveur des bénéfices. J'ai eu moi aussi un doute pendant un moment à savoir si j'allais aller me faire vacciner ou non, puis l'évidence s'est imposée à moi en répondant à cette simple question:

Si j'avais un bébé ou un enfant en bas âge, est-ce que j'irais me faire vacciner ?
Réponse sans appel: oui bien sûr !

Alors pourquoi ne pas y aller ? Parce que MOI je n'ai pas de bébé ? Parce que je m'en fiche de contaminer les enfants et les bébés des autres ? Parce que moi la grippe ne me fera pas grand chose ? C'est exactement le principe de la vaccination: on ne se vaccine pas pour soi mais pour protéger toutes les personnes que nous côtoyons, que cela soit de manière fortuite (dans la rue ou dans les transports) ou de manière permanente (famille, amis).

Penses-y, faites-vous votre propre opinion, renseignez-vous, pesez le pour et le contre; mais s'il vous plait, ne prenez pas pour acquis tout ce que vous pouvez lire ou entendre.

Caelia a écrit :

Je comprends que beaucoup de gens veuillent se faire vacciner ou l'on déjà fait, mais il y a une question qui me turlupine quand même pourquoi n'ont-ils pas décrétés ce vaccin obligatoire s'il y a vraiment de tels risques ? :/

Par contre il y a un point qui m'énerve sur le fait de se faire piquer, (promis après j'arrête :P ) c'est que seul les femmes enceintes et les très jeunes enfants ont le droit au vaccin sans adjuvant (dont je ne fais pas évidemment partie), on m'a dit que c'était impossible de le demander. Je précise que ce n'est pas pour faire ma BIP, mais parce que je ne peux pas m'injecter un truc avec de l'oeuf.

Il y a une réponse très simple à ta première question: liberté. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. De plus imagine le tôlé que cela aurait provoqué si la vaccination avait été obligatoire: les gens auraient encore plus hurlé à la conspiration !

Concernant ton deuxième point, je vais essayer d'expliquer la raison du nombre limité de vaccins sans adjuvants. Le principe de l'adjuvant est décupler ta réponse immunitaire afin de réduire la charge de virus tué nécessaire pour te vacciner. Plus tu mets de virus dans chaque vaccin, plus tu as besoin de virus. Le problème c'est que la capacité de production est limitée, ce qui fait qu'il ne peut y avoir qu'une quantité fixe de virus produite en un temps donné. Ainsi, si tu as le choix entre vacciner 100 voir 1000 fois plus de personnes avec adjuvant que sans, que choisis-tu de faire ? La réponse à cette question t'explique tout simplement la raison de la quantité limité de vaccin sans adjuvant.

J'en profite au passage pour spécifier que la raison pour laquelle on injecte le vaccin sans adjuvant aux femmes enceintes et jeunes enfants n'est pas que les adjuvants sont nocifs, mais qu'aucun test en cohortes n'a jamais été fait sur ces groupes de la population pour des raison évidentes. Ainsi il est plus prudent de leur injecter un vaccin sans adjuvant, évitant tout effet non prévisible.

Geralt-of-riv a écrit :

J trouve qu on fait vraiment un flan de tout cette histoire.

C pas le virus T
c'est juste une grippe comme une autre peut etre un peu plus forte mais quand meme

Voila le cas typique de comportement que je déconseille fortement. As-tu vérifié ce que tu avance avant de poster ? D'où tiens-tu que c'est une grippe juste un peu plus forte ? Et dans quel cas ? Celui d'une personne bien portante ? Et les gens affaiblis immunitairement, qu'en est-il ?

KalintZ a écrit :

Tiens question : Si il y a mutation d'un virus qui possèdait déjà son vaccin, celui ci deviendrait alors inefficace et il faudrait en faire un autre ?

Ce que répond Bender à ta question est partiellement vrai, l principe même de la mutation étant qu'elle se fait au hasard. Ainsi il est difficile de prévoir les conséquences des différentes mutations pouvant apparaitre sur un virus. Il peut y avoir de très nombreux cas de figure comme par exemple:
- une mutation sur les protéines d'enveloppe du virus (donc dans la membrane externe du virus), faisant que le virus ne devient pas plus dangeureux mais par contre rendant le vaccin inefficace
- une mutation dans le mécanisme de réplication ou de reconnaissance (donc à l'intérieur du virus, pour schématiser), rendant le virus plus aggressif mais ne changeant pas la protection par le vaccin
- de très nombreuses autres possibilités, tout ça juste pour t'expliquer qu'une mutation n'est pas forcément associée à une inutilité du vaccin</div></blockquote>J'ai eu tellement de maladie differente dans ma vie et autre pb. j ai passé les 3/4 de ma jeunesse a l hosto. alors c pas une grippe A B ou C qui va me faire peur

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tu ne fais que confirmer ce que j'avance en fait, tu prétends des choses sans les avoir vérifiées :) Le problème est que d'autres personnes vont à leur tour prendre pour acquis ce que toi tu avance et ainsi avoir une idée biaisée de la maladie.

Que toi tu ne te sente pas en danger parce que ton système immunitaire est efficace est une bonne chose, après tout c'est ton choix ^^ Mais as-tu seulement réfléchi au nombre de personne que tu pourrais contaminer à ton tour si jamais tu tombais malade ? Aurais-tu l'esprit aussi tranquille si tu savais que tu as contaminé quelqu'un qui est décédé de la maladie car son système immunitaire n'était pas aussi puissant que le tien ? A fortiori un enfant ?

Ne le prend pas comme une agression, ce n'est pas du tout l'idée. Je ne te juge pas non plus. Je veux juste bien te faire prendre conscience des conséquences et dangers d'une telle maladie, pas seulement pour toi, mais pour la population en général.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Cause et effet . cause et consequence on se croirait dans matrix.

Pk etre si alarmiste ? apres tout n est ce pas une facon qu a le gouvernement de parler de ca pour eviter de la parler de la crise economique ou des 54000 chomeurs supplementaire ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Quel rapport dans le contexte ? Que vient faire le gouvernement dans le débat là ?

Et pour répondre à ta question, je ne suis pas alarmiste, j'applique juste un principe qui a fait ses preuves et qui dans bien des cas aurait pu être utile (par exemple dans le début de l'épidémie de SIDA qui n'avait pas été prise au sérieux): le principe de précaution.
Deux cas de figure: ou bien la maladie aurait été réellement dangereuse, à ce moment là heureusement que la campagne était là; ou bien l'épidémie était un feu de paille et à ce moment là qui peut m'expliquer ce qu'on a perdu à vacciner les gens ? Que sont les 3 cas de complications à côtés des dizaines de millions de morts que peuvent provoquer certaines souches de grippes ?

Des centaines d'experts du monde entier disent que le danger est suffisamment potentiel pour justifier la campagne mais pour toi c'est pas grave ? tu devrais en parler aux millions de morts de la grippe espagnole :p Moi ce que je ne comprends pas c'est plutôt la technique de l'autruche. Il faut combien de morts pour les gens sceptiques estiment que je ne suis plus alarmiste ?

Un vieux dicton que tout le monde connait dit que "mieux vau prévenir que guérir", par contre quand il s'agit de l'appliquer ya nettement moins de monde ...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB