Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui souffre de l’hypolipémie. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Maître d'Armes
Hors ligne

89334996.jpg

Salut à tous.

Lionnel Astier a accepté de répondre aux membres d'On En A Gros ! Vous commencez à connaître le principe, vous pouvez lui poser vos questions ici. Les règles sont les suivantes :

1 - Une seule question par personne.
2 - Vous disposez d'une semaine pour participer à compter de la publication du présent message.
3 - A sa demande, c'est Lionnel Astier lui-même qui sélectionnera les 12 questions auxquelles il souhaitera répondre.

A vous !

Edit 08/02 : je ne dirai qu'une chose : "tout vient à point à qui sait attendre". Et croyez-moi, vous n'allez pas être déçus.


Petit préambule à l’intention des membres du forum…
Je sais que beaucoup de mes camarades acteurs sont prudents lorsqu’ils répondent aux questions des fans et reconnaissent les brosser dans le sens du poil. Ce n’est pas ce que j’ai décidé de faire avec ce questionnaire. Apprenez d’abord que je ne suis pas fan de Kaamelott, ni d’Alexandre Astier ni de Simon Astier. J’occupe une place bien plus rare dans le premier, j’y suis acteur, et totalement unique avec les deux suivants, je suis leur père. Voici donc mes réponses à vos questions, franches et sans langue de bois. Au risque de déplaire...
Lionnel Astier

PS : Si je me répète souvent dans les réponses, c’est que beaucoup de questions se ressemblent.

1) Quelles sont vos impressions sur le livre VI, comment le voyez-vous par rapport aux autres livres ?

Il est sur le chemin du cinéma même s’il n’en a pas encore toute la puissance. Je pense que le meilleur est à venir. Mais, je ne compare pas les livres. Kaamelott étant sorti progressivement de son format d’origine, maintenant il faut le voir comme un tout.

2) Avez-vous une anecdote de tournage à nous raconter ?

Cinecittà : 45°C à l’ombre, un plateau hyper bruyant : avions, scooters, bruits de chantier sur les plateaux voisins. Beaucoup de scènes recommencées souvent pour le son. Mais le décor de la série "Rome" est impressionnant. Et celui de Scorcese (qu'on ne voit pas) pour Gangs of New York, bien qu'en ruine, reste hallucinant.

3) Quel livre avez vous le plus apprécié tourner, et pourquoi bien sûr (en sachant que les livres 1, 2, 3, 4 sont différents des livres 5 et  6 ?

Je n’ai pas de préférence. D'une manière générale, Kaamelott a été très agréable à tourner. Les livres sont différents pour vous, pas pour nous. Nous avons le texte au dernier moment et nous tournons des scènes dont nous ignorons parfois la fonction et la place dans l’histoire. Souvent c’est bien mais, quelquefois à la diffusion, il m’est arrivé de regretter de ne pas avoir pu travailler en amont.

4) Comment se passent les relations, d'un coté pendant les tournages, et d'un autre côté hors du travail avec toute la famille Astier présente dans le casting ?

Très bien, merci.

5) Avez-vous d'autres projets en parallèle à Kaamelott, et si oui sont-ils dans le même ton que le personnage que vous incarnez dans Kaamelott ?

Non seulement, Kaamelott n’est pas ma seule activité d’acteur mais c’est Kaamelott qui est devenu parallèle aux autres projets. J’ai des projets de tournages et un projet personnel qui effectivement doit avoir un ton commun avec Kaamelott ou HeroCorp, les chats n’étant pas faits par des chiens. Mais, à quoi servirait de refaire du Léodagan ? Passons gaiement à autre chose.

6) Que pensez-vous de l'évolution scénaristique de Kaamelott ? Appréciez-vous la part de votre personnage dans cette évolution ?

L’évolution scénaristique tient d’un changement de format : passer de 3 mn 30, à 7 mn, puis 52 mn et enfin 40 mn. La structure du scénario, le mode de narration et le mode de production ont évolué naturellement avec l’exigence des nouveaux formats.
Mon personnage n'a pas évolué dans sa caractérisation. Seulement dans la structure d'écriture où il a peu à peu formé un binôme avec Séli, ce qui, à mon goût, le rend un peu moins riche qu'avant.

7) Qu'est ce que ça fait, au delà de la fierté, de savoir qu'on a engendré, au minimum, deux acteurs au talent remarquable qui s'apprêtent à changer totalement la donne à la TV (et bientôt au cinéma) en apportant une véritable bouffée d'air dans un milieu qui en avait drôlement besoin ?

Je suis plus proche, plus solidaire, plus intéressé par le travail de mes fils que banalement fier. La télé peut être un outil formidable mais il est difficile d’y naviguer avec bonheur. Il faut se positionner de manière à apaiser la frilosité et la peur des producteurs qui croient savoir, trop souvent à tort, ce que «leur» public désire en matière de fiction. Le «besoin» de Kaamelott n’a été défini dans aucun brain storming, aucune étude de marché et par aucun producteur. Et pourtant ça a plu. La télé ne devrait pas chercher des idées mais des artistes. C’est loin d’être gagné, très loin. Et hélas, ni Kaamelott, ni HeroCorp ne suffiront à changer totalement la donne, comme vous dites. C’est terriblement plus difficile que cela. Mais, il faut continuer. Et je compte bien, si je le peux (et avec d’autres), apporter ma contribution.

8) Est-il difficile de perdre sa façon de parler lorsque l'on joue le même personnage pendant des années, vous arrive-t-il de parler dans votre vie de tous les jours comme Léodagan ?

Pas du tout. Je n’ai pas joué Léodagan pendant des années, il a été beaucoup diffusé, c’est ce qui vous trompe. Kaamelott prend très de peu de temps de ma vie. Le tournage d’une saison représente pour un acteur entre 5 et 20 jours de tournage par an, moins qu’un film normal. Pas de quoi perdre le Nord. Mais, je m’aperçois que peu d’entre vous savent que nous faisons un métier et que jouer dans Kaamelott n’est qu’une petite partie de notre travail d’acteur. 
Quand vous rentrez du boulot, vous avez pas trop de mal à allumer la télé ou à choper une bière dans le frigo ? Je suppose que vous y arrivez très bien. C’est aussi simple pour moi, je quitte Léodagan en enlevant son costume.

9) Comment avez-vous vu votre rajeunissement du livre VI ? Beaucoup ont apprécié ce Léodagan plus Celte, plus Barbare, et vous ?

Pas d’avis là-dessus. J’ai trouvé logique qu’il soit ainsi. Si beaucoup ont apprécié, c’est que Anne-Gaëlle Daval, la costumière, a vu juste.

10) Contrairement à la plupart des personnages de la série, l'attitude de Léodagan donne l'impression d'être proche de votre réel état d'esprit dans la vie (toutes proportions gardées) lorsque l'on vous voit hors caméra, dans quelle mesure cela est-il vrai et est-ce finalement un rôle écrit sur mesure pour vous (Ou plus précisément quelle est la part de Léodagan dans Lionnel Astier ?) ?

Absolument TOUS les personnages de Kaamelott ont quelque chose en commun avec ce qu’ils sont. Pas davantage pour moi que pour les autres. Ça ne veut pas dire que Franck Pitiot soit con, que Anne Girouard soit niaise ou que je sois sanguinaire. Les points communs ne sont pas à ce niveau-là, c’est ce qu’il faudrait parvenir à comprendre. Tous les rôles sont écrits sur mesure ou, en tout cas, tiennent compte des tempos personnels des acteurs, de leur énergie et de leur timing naturel. Après, ce qu’on leur fait dire ou jouer leur colle forcément à la peau.
Je conçois qu’il soit difficile d’estimer le travail d’un auteur ou d’un acteur et ce n’est pas bien grave. Ce travail consiste à être crédible. Tous les personnages de Kaamelott ne sont pas des acteurs et moi je le vois. Souvent lorsqu’on est plausible dans un rôle, le public ne dit pas «il est bon», mais : «il doit être comme ça dans la vie» mais, ça ne m’empêche pas de dormir.

11) Le développement d'une "Mafia Comedy" à la française initiée par la famille Astier est-il un concept qui vous séduirait ?

Déjà « initiée par la famille Astier » ne veut rien dire. La famille Astier n’est pas un bloc compact, ni un trust. Si l’un de nous a ce genre de projet et qu’il appelle les autres, nous irons certainement car nous aimons travailler ensemble.

12) Quelle a été la scène du livre VI que vous avez préféré tourner ?

Me souviens plus. J’ai fait beaucoup de choses depuis.

13) Quel personnage vous plaît le plus, et pourquoi ?

Je ne m’intéresse pas trop aux personnages, seulement aux textes et aux acteurs. Anne Girouard et Thomas Cousseau sont des acteurs que j’aime beaucoup parce qu’ils sont crédibles dans tous les registres.

14) Pensez-vous que l'idéologie véhiculée à travers Kaamelott durant ces six livres aura poussé à un certain éveil collectif sur des aspects de notre société en général ?

Vous me demandez si Kaamelott véhicule un système d'idées générales constituant un corps de doctrine philosophique et politique à la base d'un comportement individuel ou collectif, donc ? Ma réponse est «non» mais, peut-être que ça vous aura poussé, vous, à un certain éveil. Dans ce cas, dites-nous lequel, c’est très intéressant.

15) Je vous ai vu très présent aux cotés d'Alexandre dans le making of du livre 6. Quelle place avez-vous derrière la caméra ?

Une place assise.

16) Si c'était à vous d'écrire la légende du Roi Arthur, que raconteriez-vous et comment ?

Je refuserais le boulot, ce n’est pas mon univers. Mais je cautionne à 100% cette vision de la légende.

17) Vous disiez lors d'une interview avec Christophe Chabert pour le documentaire "Aux Sources de Kaamelott" que dans la famille Astier il n'y avait que des leaders, de fortes personnalités. Alors à quoi peut bien ressembler une réunion de ce clan Astier ?

«Leaders» signifiait que dans cette famille, tous ont déjà signé des mises en scène, monté des projets et ont été les maîtres d’œuvre de créations. Toutes et tous sans exception. Mais, faites-moi l’amitié de cesser une bonne fois de parler de clan. Quitte à vous décevoir, c’est du pur fantasme. Nous sommes une famille, c’est tout. Chacun travaille de son côté et, de temps à autre, nous travaillons ensemble sur des temps très courts, comme pour Kaamelott ou Hero Corp. Les réunions dans cette famille sont rarissimes (de l’ordre d’une fois par an car nous vivons dans des villes différentes). Noël, par exemple, est le seul moment de l’année où nous sommes réunis (et oui).

18) J'ai lu que vous alliez être seul sur scène au théâtre de la criée à Marseille dans "Pourquoi j'ai jeté ma grand-mère dans le vieux port". Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet (le style, l'histoire, une tournée) ?

C’est pas un projet, c’est fait. Je vous encourage à une courte recherche sur Google, et vous serez très rapidement surinformé à ce sujet. Non, je ne veux pas faire de tournée.

19) Monsieur Astier, vous incarnez un personnage incontournable de la série et l'un des plus cités et donc, des plus aimés, vous doutiez-vous de l'impact qu'aurait ce personnage ?

Bah, oui un peu. Mais j’ignorais qu’il plairait à toutes les générations. Parmi les jeunes qui m’arrêtent dans la rue, certains m’affirment aimer que Léodagan n’ait peur de personne et dise à chacun exactement ce qu’il pense, d’autres me demandent de les adopter parce que m’avoir pour père donnerait du talent. C’est un joke, bien sûr, mais ça veut dire qu’ils ne voient pas que le personnage. En rapport avec la question 7, si un producteur avait dû définir, pour une série, un personnage pouvant plaire aux jeunes, il n’aurait jamais défini «Léodagan».

20) En quoi le personnage de Léodagan vous ressemble-t-il ?

Voir et revoir la réponse 10. Léodagan ne me ressemble pas, il me va bien. Comme un costard bien coupé. Et si j'en crois les critiques du public et des professionnels, j'y suis plausible. Le texte qu’il a à dire demande une énergie et un tempo qui sont très proches des miens.

21) Quand on interprète un personnage fort tel que Léodagan pendant 6 saisons à la télé, comment s'en détache-t-on, à la fois en tant qu'acteur (n'est ce pas trop dur de sortir du personnage ? d'en jouer un qui ne lui ressemble pas trop ?) et à la fois par rapport au public (comment arrive-t-on à faire oublier au public le personnage de Léodagan ?).

Mon métier, c’est pas «Léodagan», c’est acteur. Ce personnage est plus fort pour vous que pour moi. Il est un des plus faciles que j’aie eu à jouer. Le public n’a aucun problème pour oublier Léodagan. Beaucoup de gens n’ont jamais vu Kaamelott et ne connaissent pas la série ou seulement de nom. Seuls quelques fans ont ce problème : si je joue un personnage peureux ou faible, ils sont déçus, désorientés. Ils ont tendance à tout voir à travers le filtre Kaamelott et à me figer dans une image.

22) Qu'est-ce que ça fait d'avoir sa propre page sur Wikipédia ? Etait-ce votre but ultime de comédien ?

Si vous connaissez un comédien qui fait ce métier dans le BUT ULTIME d’avoir sa propre page sur Wikipédia, c’est qu’avant d’être comédien, il est surtout irrémédiablement con.

23) Pensez-vous que votre personnage aura un rôle important dans la trilogie au cinéma ?

Je ne pense pas du tout à ça. Si Léodagan est là, je serai vraiment très content, s’il n’est pas là je ferai autre chose.

24) Quel rôle rêveriez-vous d'interpréter ?

Je n’ai pas ce genre de rêves.

25) Ce n'est pas pour faire de la lèche, mais avez-vous une explication rationnelle au fait qu'après votre prestation en tous points remarquable dans Kaamelott, le cinéma français ait fait si peu appel à vous, ne serait-ce que pour des seconds rôles ?

Il faut beaucoup plus de temps aux choses et ça commence à venir. Observez qu’Alexandre et Simon n’ont que les premiers rôles qu’ils se sont eux-mêmes donnés. Pour l’instant je travaille pour les autres et à un projet personnel.

26) Ma question pétillante : pourquoi tant de Coca Light ? Carburant, addiction, plaisir, hydroblocage ?

J’aimerais continuer à boire du coca sans avoir à remplir de dossier.

27) Le personnage de Léodagan n'apparaît pas dans le neuvième épisode de
la saison 6. Avez-vous une idée de ce qu'Alexandre peut bien lui réserver pour la suite ? Avez-vous des envies particulières concernant ce personnage ?

Aucune idée. Aucune envie particulière. Surprise, please...

28) Si je vous montre un romain, là, de suite, vous lui faites quoi ?

Je lui dis : chapeau. La civilisation romaine m’impressionne beaucoup.

29) J'aimerais savoir quelle est pour vous la réplique la plus culte de Kaamelott ?

Franchement, les répliques «cultes» c’est pas exactement mon truc. Moi, je vois du texte bien ou mal écrit et bien ou mal dit mais, «culte» n’existe pas pour moi. Pour qu’une réplique devienne «culte», il faut que tout le texte qui l’amène soit béton et ce texte-là m’impressionne autrement plus que la réplique elle-même. C’est là qu’est le talent «musical» de l’auteur. Kaamelott est bourré de répliques qui ne sont pas devenues «cultes» selon vos critères, parce qu’elles n’ont pas été assez bien dites, mais elles sont bel et bien là, et très bien écrites.

30) Comment se fait-il que vous ne soyez pas plus agacé de n'être pas grand-père dans Kaamelott ? Serait-ce que vous savez que Léodagan ne restera pas sans petit-fils royal ?

Parce que qu’on ne m’a pas écrit de texte où je devais jouer que j’étais agacé. Si on me l’avait écrit, je l’aurais joué.

31) Alexandre Astier a avoué dans plusieurs interviews qu'il savait ce qu'était le graal dans Kaamelott (et ce n'est pas votre couronne !). Et vous le savez-vous ? Et donc d'une façon plus générale, Alexandre vous tient-il au courant des évolutions "scénaristiques" qu'il envisage pour Kaamelott ?

Nous ne parlons quasiment jamais de Kaamelott. Je crois que nous n’y pensons même pas. Lorsque nous nous voyons (trop peu) nous parlons de père à fils. Le métier reste heureusement absent de ces moments-là. Bien sûr, nous pouvons glisser deux-trois mots sur nos projets du moment mais, Kaamelott n’est plus du moment.

32) Derrière ses airs durs et ses décisions tranchées, pensez-vous que votre personnage se préoccupe plus d'Arthur que ce qu'il ne laisse paraître ?

Ce que je pense, c’est que vous, vous pensez que mon personnage se préoccupe plus d'Arthur que ce qu'il ne laisse paraître. Allez-y, pensez, pensez, c’est fait pour ça. Moi, je joue des trucs et ça vous fait penser à d’autres trucs. Nous tenons-là une bonne définition du jeu de l’acteur.

33) Votre personnage dans Kaamelott est fortement éloigné du Léodagan loyal et plutôt effacé de la légende Arthurienne. Quel fut le processus et votre apport personnel pour en faire un personnage si haut en couleur, à forte personnalité et pourtant si attachant ?

Votre phrase est bizarre, non ? Vous dites « si haut en couleur, à forte personnalité et pourtant si attachant » Bah, s’il est haut en couleur et a une forte personnalité, il a plus de chance d’être attachant que le contraire, surtout dans une comédie, non ? C’est votre «pourtant» qui ne va pas en fait. Ne vous prenez pas la tête avec des «processus», c’est juste que je l’ai joué comme ça.

34) Est-ce que vous arrivez à prendre pleinement conscience du phénomène addictif (dans le bon sens du terme !) que peut être Kaamelott pour certains d'entre nous, qui visionnons, lisons, écumons le net, supputons des hypothèses, re-visionnons et citons Kaamelott à longueur de journée : cela vous fait-il plaisir, vous laisse-t-il plutôt indifférent, vous effraie-t-il ?

Pour moi, il n’existe pas de bonne addiction ou d’addiction dans le bon sens du terme. Bien sûr que je prends conscience, comme vous devez, vous, prendre conscience du phénomène non-addictif des acteurs de Kaamelott. La plupart d'entre nous ne visionnons pas, ne lisons pas, n’écumons pas le net, ne supputons aucunes hypothèses, ne re-visionnons jamais et ne citons jamais Kaamelott à longueur de journée. Pour ma part, je n’ai même pas encore vu la totalité du livre VI.
J’avoue ne pas toujours comprendre «certains» fans. Je ne saurais précisément définir lesquels. Certains, croyant être proches de nous, en sont au contraire terriblement éloignés. Ils ont du mal à faire la part de l’image et du réel et je vois bien qu’ils préfèrent rêver. En les quittant, je reste toujours avec un sentiment de solitude, ils sont heureux, je suis content pour eux, mais il n’y a eu aucun contact. Même pas celui tout con du type qui vient vous serrer la main pour vous dire simplement qu’il aime votre travail.
Exemple : sur Facebook, parce que je ne connaissais pas les projets des autres acteurs de Kaamelott, ni les dernières déclarations de l’un de mes fils dans la presse, une fan a fait courir le bruit que je ne pouvais pas être le vrai Lionnel Astier… Cette fan s’approprie tellement ce qu’elle aime qu’elle trouve impossible que l’objet de son «amour» ne soit pas dans les mêmes dispositions qu’elle. Elle est boulimique et surinformée, veut tout savoir, a besoin de supposer, de deviner à l’avance… Du coup, elle gobe tout, le vrai, le faux, l’inutile et rien n’est plus jamais simple. Elle a raté un contact avec moi parce qu’elle était incapable de me voir réellement. C’est idiot, non ? Elle a même fini par m’insulter et lorsqu’elle a réalisé son erreur s’est retrouvée dans un état de détresse indescriptible.
Mais, cela reste occasionnel et, d’une manière générale, la grande majorité des fans est plutôt très sympa même si, en face, je me sens souvent plus virtuel que réel. Je n’ai moi-même jamais été fan et aucun de mes fils non plus. Je ne les laissais pas trop partir là-dedans. Quand ils aimaient les choses, je veillais à ce que cela déclenche plus une envie de travailler qu’une simple addiction. Je préférais les encourager à démonter très très très froidement le truc qu’ils aimaient pour voir comment il était fait. C’est ce qu’ils font toujours. Admiratifs, impressionnés, tout ça, oui… fans, non.

35) L'une des grandes forces de Kaamelott est de nous faire découvrir (et même re-découvrir) des acteurs véritablement épatants, dont vous. On vous a vu également dans Hero Corp, toujours aussi bon. Alors évidemment du coup cela titille notre curiosité. On aimerait vous voir dans d'autres projets. Que vous apporte Kaamelott d'un point de vue personnel et professionnel ?

Si vous voulez me voir dans d’autres projets, il vous suffit de les regarder, je fais de la télé, du théâtre et du cinéma. D’un point de vue personnel, l’apport de Kaamelott est d’avoir joué avec ma famille. D’un point de vue professionnel, le métier m’a repéré. Les acteurs, que vous «redécouvrez» ne sont pas devenus bons avec Kaamelott, ils l’étaient depuis longtemps.

36) D'après vous, Léodagan est-il un "faux bourrin", eu égard à ses tentatives de fédération dans la saison 6 et son "relâchement" dans la saison 5 ?

Vous, vous pensez que Léodagan est un "faux bourrin", eu égard à ses tentatives de etc. etc... Moi, je ne me pose jamais mais, JAMAIS ce genre de questions, je vous le jure. Je joue juste ce qui est écrit. À vous de penser.

37) Si vous aviez eu le choix (d'ailleurs l'avez-vous eu ?) quel personnage de Kaamelott auriez-vous aimé interpréter (personnages féminins inclus, on fait des merveilles avec un peu de maquillage !) ?

Léodagan a été écrit pour moi, (c'est toujours un immense cadeau qu'on écrive pour vous).

38) Vous qui êtes aujourd'hui père, grand-père (ça rajeunit pas hein oui bon...), Kaamelott a-t-elle changé votre vision de la paternité ? Si oui en quoi ?

Père, grand-père, j’ai pas de problème avec ça. Aujourd’hui, les gens réduisent à tort notre famille à un «clan». Un mot que je n’aime pas car il est fermé, comme l’addiction d’ailleurs. Faut savoir qu’à l’âge de 10 ans, j’étais le dernier Astier vivant de toute ma famille. Alors, bienvenue aux enfants et aux petits enfants et qu’il en vienne beaucoup d’autres. Vieillir me plaît. Je ne comprends vraiment pas comment Kaamelott aurait pu changer ma vision de la paternité. La paternité n’est pas une vision.
On n’est pas fier de ses enfants parce qu’ils font des choses, c’est parce qu’on est fier de ses enfants qu’ils font des choses, redoutable nuance. Et je n’ai pas attendu que mes fils fassent de la télé pour être fiers d’eux, j’ai commencé il y a très longtemps, dans une galaxie lointaine...

39) Quelle vision avez-vous de votre personnage dans Kaamelott, et comment le voyez-vous évoluer par la suite au cinéma ?

Un personnage n’est que la somme des choses qu’on lui fait dire et faire. C’est tout. Le reste est du pipeau. Ça ne sert à rien que je le voie évoluer puisque ça ne dépend pas de moi.

40) Ca fait quoi d'être le père d'un débile dans la série et d'être le père d'un homme qui a tout réussi dans la vraie vie, n'y a-t-il pas là quelque chose de burlesque ?

Bah, si ça vous fait marrer… Pour moi, réussir dans la vie, c’est pas réussir une émission télé, c’est être heureux, et ça c’est un sacré boulot.

41) Bonjour Monsieur Astier, à la prochaine dédicace Kaamelott, je voudrais vous offrir un cadeau, qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?

Léodagan répondrait : «Ne venez pas».
Mais, moi je vous dis : «Votre venue sera mon cadeau».

42) Auriez-vous aimé jouer un autre rôle dans Kaamelott, et si oui, pourquoi ?

J’ai déjà répondu à cette question en 37.

43) Êtes-vous heureux d'avoir tourné dans Kaamelott en voyant l'évolution que la série subit (livre I jusqu'au cinéma !), pensiez-vous que la série aurait un tel succès ?

J’y croyais, en tout cas. J'ai lâché trois spectacles de théâtre pour faire Kaamelott. Si la série s'était plantée, je crois que j'aurais été un peu mal professionnellement pour quelques temps.

44) Dans Kaamelott, vous jouez en famille. Alexandre a-t-il inséré des clins d'œil que seuls les Astier peuvent comprendre, et si oui pouvez vous nous donner un exemple (Une situation ? Un trait de caractère d'un personnage ? Une private joke ?) ?

Le principe du private-joke c’est que c’est un joke mais private.

45) On a pu lire partout, voir dans le making-of... qu'Alexandre était très pointilleux sur le respect du jeu d'acteur et du texte à la virgule près… Quel est votre sentiment en tant que père de se faire ainsi diriger par son fils inflexible ? Quid de la légendaire autorité parentale ?

Sur la question du texte, je suis pareil. C’est de la musique. Mais vous vous mélangez les pinceaux. Vous confondez paternité et mise en scène. L’autorité parentale consiste surtout à ne pas raconter de conneries à ses gosses, ils vous en seront toujours reconnaissants. La mise en scène est une autorité artistique indispensable à la réalisation d’un projet. Et si mes fils n’avaient pas cette autorité, même envers moi, j’essaierais de les aider à la trouver.

46) Préférez-vous le style Kaamelott des livres 1, 2, 3, 4 ou le style plus dramatique des livres 5 et 6 ?

Je vous laisse vous amuser à saucissonner. Pour moi, le style de Kaamelott, c’est la diversité de ces 6 livres.

47) Avez-vous éduqué Alexandre comme vous éduquez Yvain dans la série, c'est-à-dire à la dure à coup de gentilles menaces, ou bien êtes-vous un papa gâteau (un doudou ? un mignonnet ?) ?

Parce qu’entre mignonnet et menaçant, pour vous, y’a pas d’alternative ? Bon courage et mes amitiés à votre père.

48) Avec qui rêvez-vous de jouer (que ce soit au théâtre, à la télé ou au cinéma) ?

Je ne rêve pas de ce genre de choses.

49) On sait en lisant entre les lignes de certaines interviews récentes que la trilogie devrait voir entre les films quelques années de séparation (sûrement pour laisser à Mordred le temps de grandir). Comme pour la bande dessinée, n'avez vous pas peur de voir physiquement un Arthur ressemblant de plus en plus dans la forme du visage à Léodagan (Ha oui, c'est ça d'être tout le portrait du papa !) ?

Ça ne tient pas trop debout ce que vous dites. On peut faite naître, grandir, vieillir et mourir un personnage en quelques minutes au cinéma. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a une sincère envie de passer à autre chose que Kaamelott. Je vous rappelle qu’il devait y avoir 7 saisons et «notre» volonté a été de s’arrêter à 6. Sinon, ma réponse est : «non, je n’ai pas peur».

50) Quels sont les acteurs qui vous ont le plus inspiré ? Quels sont vos cinéastes et auteurs de théâtre favoris ?

J’aime Jack Nicholson, Robert Louis Stevenson et Steven Spielberg. Au théâtre, Racine, Valletti et Barker.

51) Comment pourriez-vous définir la moralité de Léodagan vis-à-vis d'Arthur et du royaume de Logres ? Plusieurs fois dans la série, il s'oppose violemment à Arthur (allant jusqu'à soutenir un assassinat), mais de nombreuses fois également, il le soutient (souvent lorsque ce dernier n'est pas assez près pour l'entendre, d'ailleurs !), comme lorsqu'il est au coin du feu avec Elias. Est-ce de la loyauté, une
certaine forme d'affection, ou un comportement "normal" pour un roi breton ?

Votre interprétation personnelle de tout cela sera la bonne. Moi, je ne définis pas la moralité de Léodagan. Définir un personnage, c’est le limiter, le détruire. Si demain, Léodagan trahit, devient gentil, décorateur d’intérieur ou Jack l’Éventreur, je ferai tout pour qu’il soit crédible et avec plaisir parce que j’ai confiance en l’auteur. Vous êtes tous plus informé sur le royaume de Logres qu’aucun acteur de Kaamelott.

52) Un repas de famille chez les Astier, ça se passe comment ?

Une entrée, un plat principal, un dessert...

53) De nombreux parents sont frileux devant les aspirations artistiques de leurs rejetons, comment avez-vous vécu celles de vos enfants ? Encouragé, orienté, laissé mûrir ?

Mes enfants ont fait ce qu’ils me voyaient aimer faire. Ça ne sert à rien d’encourager, d’orienter ou de laisser mûrir les gosses, sauf s’ils sont paumés. Faut les écouter et surtout les entendre. Je leur ai toujours dit sincèrement ce que je pensais de leur travail, quand il était bien et quand il ne l’était pas.
Les parents frileux devant les aspirations artistiques sont des gens qui ont des idées reçues sur les artistes. Et ce qui occasionne le plus de dégâts, chez les enfants, c’est de leur transmettre des peurs. C’est la pire des choses, la plus laide et la plus destructrice que je connaisse. Si vos enfants ont des envies qui vous font peur, dites-vous qu’ils ne sont pas obligatoirement inconscients mais peut-être plus courageux que vous.
Mais les idées et le talent ne suffisent pas, il faut aussi une énorme force de travail. C’est cette conscience-là qu’il faut donner aux enfants, c’est elle qui fait la différence.
Les miens ont du talent, certes, mais surtout, surtout...  la force est avec eux.

L.A.

On le remercie infiniment pour sa patience et sa franchise !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'y vais !
Quel sont vos impressions sur le livre VI, comment le voyez vous par rapport aux autres livres ?

Médiévalement,

Sylvus.

Maître d'Armes
Hors ligne

J'y vais de ma question :

Avez-vous une anecdote de tournage à nous raconter ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

A mon tour .
Quel livre avez vous le plus apprécié tourner, et pourqoi biensur ?
En sachant que les livres 1, 2, 3, 4 sont différents des livres 5 et 6.

Semi-Croustillant
Hors ligne

a mon tour :

comment se passe les relations , d'un coté pendant les tournages , et d'un autre coté hors du travail avec toute la famille Astier presente dans le casting ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

a mon tour !!!

avez vous d'autres  projets en paralleles à Kaamelott , et si oui sont ils dans le même ton que le personnage que vous incarnée dans Kaamelott ?

Semi-Croustillant
Hors ligne

Bonjour,

Que pensez-vous de l'évolution scénaristique de Kaamelott ? Appréciez-vous la part de votre personnage dans cette évolution ?

Pécore
Hors ligne

Tout d'abord bonjour et bravo
Alors ma question : " qu'est ce que sa fait, au dela de la fiérté, de savoir qu'on a engendré, au minimum, deux acteurs au talent remarquable qui s'apprétent a changer totalement la donne a la tv (et bientot au cinéma) en apportant une veritable bouffée d'air dans un milieu qui en avait drolement besoin?"

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

bonjour Mr Astier ,

Est-il difficile de perdre ça façon de parler lorsque l'on joue le même personnage pendant des années, j'entends par là que vous arrive-t-il de parler dans votre vie de tout les jours comme Léodagan ??

Sinon, est-ce que je peux avoir votre numéro de téléphone ? ben quoi, qui tente rien, n'a rien !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Ma question est : "Comment avez vous vu votre rajeunissement du livre VI ? Beaucoup ont apprécié ce Léodagan plus Celte, plus Barbare, et vous ?"

Sachez que j'apprécie beaucoup ce que vous avez apporté à la série, et je vous souhaite une bonne continuation !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Contrairement à la plupart des personnages de la série l'attitude de Léodagan donne l'impression d'être proche de votre réel état d'esprit dans la vie (toutes proportions gardées) lorsque l'on vous voit hors caméra, dans quelle mesure cela est il vrai et est ce finalement un rôle écrit sur mesure pour vous ?

Ou plus précisément quelle est la part de Léodagan dans Lionnel Astier? :P

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tout d'abord, bonjour et un grand bravo!

Ma question:
Le développement d'une "Mafia Comedy" à la française initiée par la famille Astier est-il un concept qui vous séduirait?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour et merci de nous faire autant rire par votre remarcable performance :
voici ma question :

N'est ce pas difficile apres ces longues années de tourner avec sa famille et de revenir a une vie "normal" a la fin de la journée ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Respectueuses salutations !

Quelle a été la scène du livre VI que vous avez préféré tourner ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour,

Quel personnage vous plait le plus, et pourquoi ?

Bravo pour cette super série et ce personnage si bien joué (j'aime beaucoup le look de Léodagan dans le livre VI :) )

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour M. Astier

Pensez-vous que l'idéologie véhiculée à travers Kaamelott durant ces six livres aura poussée à un certain éveil collectif sur des aspects de notre société en générale ?

Bravo pour votre interprétation de ce personnage de léodagan, culte pour tant de gens.

Bien cordialement.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je vous ai vu très présent au coté d'Alexandre dans le making of du livre 6. Ma question est :
Quel place avez vous derrière la caméra ?

Bravo pour votre interprétation, et vive la famille Astier.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Si c'était à vous d'écrire la légende du Roi Arthur, que raconteriez-vous et comment ?

Bravo pour vos prestations et merci de venir discuter avec les fans ! ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Vous disiez lors d'une interview avec Christophe Chabert pour le documentaire "Aux Sources de Kaamelott" que dans la famille Astier il n'y avait que des leaders, de fortes personnalités. Alors à quoi peut bien ressembler une réunion de ce clan Astier ?

Chevalier Porte-Bonheur
Hors ligne

Tout d'abord bravo.
Personnellement je vous trouve montrueusement impressionnant, et je me demandais si vous aviez déjà envisager de monter sur scène avec un one-man-show?

Alors après avoir lu sur un autre forum que vous allez être seul sur scène au théâtre de la criée à Marseille dans " Pourquoi j'ai jeté ma grand-mér dans le vieux port", du coup je rectifie ma question:

Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ce projet (le style, l'histoire, une tournée).

Chef de Clan
Hors ligne

Bien sur, les intervieweurs (?) ne manqueront pas de lui témoigner de toute mon admiration ;)

Monsieur Astier, sachant que vous êtes un incontournable de la série et l'un des plus cités et donc, des plus aimés,
- qu'avez vous ressenti face à ce cadeau immense de votre fils ?
ou alors :
- vous doutiez vous de l'impact de ce personnage ?

Trop fort ça ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour, et sachez que je suis un très grand fan de Léodagan. Toutes mes félicitations donc ! :)

Alors voila : En quoi le personnage de Léodagan vous ressemble-t-il ? (Ca c'est de la question ! ^^)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour, Bravo et merci
ma question: quand on interprète un personnage fort tel que Leodagan pendant 6 saisons à la télé, comment s'en détache t-on, à la fois en tant qu'acteur (n'est ce pas trop dur de sortir du personnage? d'en jouer un qui ne lui ressemble pas trop?) et à la fois par rapport au public (comment arrive t-on à faire oublier au public le personnage de Leodagan?)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Qu'est-ce que ça fait d'avoir sa propre page sur Wikipédia? Était-ce votre but ultime de comédien?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bonjour,
Pensez vous que votre personnage aura un rôle important dans la trilogie au cinéma?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB