Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui manque pas d’toupet ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

[ mode hs/on]

BreizhKnight a écrit :

Alors justement je n'aime pas la chasse et la pratique de la chasse. Et puis le côté aviné dès 8h00 du mat' et puis on tire dans le tas, je vois pas le respect.. Quoi ? Ah bon sont pas tous comme ça les chasseurs ? Ben c'est comme les mecs qui s'occupent de nous préparer la viande : sont pas tous des enflés non plus.. Enfin, du côté chasseur si ;)
Qu'on ne me sorte pas le couplet des amoureux de la nature avec la cartouchière et le treillis : déjà y a incompatibilité, et puis deuxièmement un bel objectif suffirait à remplacer allègrement le flingue. Après, les gouts et les couleurs hein...

Vision assez typique de ceux qui n'y connaissent rien et je dis pas ca parce que j'ai un permis de chasse mais la picole c'est avec le gueuleton apres la chasse et surement pas avant ni pendant question de securité. Et juste une question si les "déglingués du calibre" n'avaient pas pour priorité le maintient des especes ca en serait ou ? plus une bestiolle sur le territoire, serait contre productif et la mort des chasseurs..si pour d'autres comme les nuisible y'avait pas de regulation humaine je raconte même pas les degats (du simple corbac...aux sangliers )
Pour finir il y a aussi d'autres modes de chasse que le flingue et l'equipement commando: il y a de plus en plus de chasseurs a l'arc et un nouvel essort de la chasse au vol (rapaces). Apres comme on dit chacun voit midi a sa porte.
[mode hs/off] désolé caelia

Bref je repassais car le sujet de la discution m'a rappelé quelqu'un que j'm'en va vous presenter:
Il s'agit d'une personne faisant du prosélitisme sur le végétalisme entre autre car cet homme est également contre toutes les vaccinations, la médication, les aliments chimiques (sodas, confiseries....), les drogues (tabac, alcool et café compris), la cuisson des aliments, l'utilisation de l'automobile et la graisse , j'en passe... en dehors de son ego surdimentionné et de son intolérence la majorité de ses dires concernant la possibilité de vivre sans alimentation d'origine animale demeure exacte. En dehors des conversions a son mode de vie qu'il tente par le net c'est une discipline qu'il impose (tente d'imposer) à ses éléves car ce monsieur de plus de 50 piges est professeur d'arts martiaux, ancien champion de karaté, anciennement entraineur de forces militaires d'élite et quelque chose comme 10eme ou 15eme dan de ninjutsu.
En dehors de ceci c'est quelqu'un de tres competent et de gentil.
Ceux que ca interesse cherchez Bordas sur des moteurs de recherche de videos bien connus..vous serez pas déçus,
l'interview fr3 est ...saisissante

Comme quoi pour moi, caelia, tu reste quelqu'un de modéré qui débat et fait partager ses opinions en conservant son intégrité.

Chef de Clan
Hors ligne

Voilà quelqu'un qui, au contraire d'Hermy, n'a pas compris que le trait était volontairement grossi. Je parle de la chasse, bien évidemment. Je préfère l'idée de photographier les animaux cependant, mais c'est mon avis. J'ai grossi le trait pour faire le parallèle aussi avec la généralisation qui avait été faite concernant la boucherie aussi. D'ailleurs la charmante Hermy l'a bien compris, et je loue ici son intelligence éclairée.
Par contre, baaam, le Chevalier il est tombé dans le panneau bien comme il faut.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Y a pas énormément de différence entre un chasseur et un chasseur d'image...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

@Breizhknight.
J'admet ne pas avoir vu de second ni de quatrieme degré hormis la cuitte au petit matin, mais au moins j'ai pu placer mon p'tit speech à l'intention de ceux qui pensent reellement comme ça, mais que j'inviterrais quand même à venir chasser la galinette cendrée à la kalashnikov apres le traditionnel 2eme tonneau de "pelure d'oignon" :)

Chef de Clan
Hors ligne

Ceci dit ... heu non rien ;)
Revenons à nos moutons.. enfin, à nos oignons ... ;)
On peut soulever le problème aussi de la conscience et des notions de douleur, souffrance etc... Même si je suis à deux cent pour cent d'accord avec les façons inhumaines de traiter les animaux, que savons nous de ce qu'ils ressentent ? Parce qu'en fait, c'est très humain d'appliquer aux animaux des sentiments qui nous sont propres à nous, par exemple. Je me souviens avoir été marqué par quelqu'un qui disait que les éléphants au Cirque par exemple, souffraient le martyr quand ils devaient se mettre sur leurs pattes arrières, alors que d'autres disent le contraire. Et quand on voit des reportages sur des scientifiques qui doivent marquer des animaux pour pouvoir les étudier et les aider, on peut penser qu'ils souffrent parfois alors qu'en fait non. Y a plusieurs notions je pense, qui sont peut être diffuse, et la conscience, à mon avis, en est une. On prête peut être des sentiments ou des ressentis aux animaux qui n'existent peut être pas forcément. La douleur est universelle, ok, mais la conscience de la douleur par exemple... Je ne sais pas, je propose d'autres directions pour le débat aussi.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Oui je pense que se débat a tout à fait lieu d'être effectivement, c'est une question qui reste sans réponse pour moi, que le ressenti de la douleur par les différentes espèces animales ; de même que la conscience de soi. Quand on voit que des chats arrivent à oublier qu'un chat est leur mère, en quelques années seulement...

Par ailleurs, en reflechissant à la démarche de nos amis végétariens, ainsi qu'aux motivations qui les poussent à agir de la sorte, j'en viens à me demander si le choix de vie n'implique pas également un refus de consommation vis à vis de certains biens (en fait, un grand nombre aujourd'hui) estampillés Made In China, Bengladesh, et j'en passe. En effet, le plus souvent (et bien que je souhaite ardemment ne plus avoir à penser ça dans le futur, sans trop y croire tout de même), les biens sus-nommés sont issus d'une industrie juvénile, très encline à l'exploitation de l'homme par l'homme ! Dès lors, que penser d'un végétarien (-lien, etc) qui arborerait un magnifique petit pull en laine Camaïeu... made in China ?

N'y voir là aucune provocation, juste une interrogation.
D'ailleurs, je suis persuadée qu'Hermy, Caelia et les autres sont cohérents dans leurs actes et que leur démarche est réfléchie et fondée... mais ça n'est peut-être pas le cas de tout le monde.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

@ BreizhKnight : Je crois que j'ai pas du bien comprendre ce que tu viens d'écrire, les animaux auraient un organisme capable d'avoir mal, mais sans la ressentir, ou du moins ne pas être conscient d'avoir mal ? Euh.... c'est pas un peu paradoxal ?

Tout être vivant qui a un sytème nerveux et donc un cerveau ressent non seulement la douleur, mais est conscient de sa douleur. Il sait qu'il a mal puisque son organisme par des influx nerveux lui envoye l'information. Si un chien est capable d'apprendre à ramener une balle c'est qu'il est conscient qu'il y a une sorte d'action-réaction, non ?
Après c'est le fameux paradoxe : si l'on pense qu'un humain fait partie intégrente du monde animal, et que l'on traite les animaux comme des végétaux pour ne pas se culpabiliser, alors l'homme est un végétal. (Elémentaire mon cher Wilson, euh Watson :D ).
Dire que les animaux n'ont pas de conscience je trouve ça un peu exagéré. J'ai un peu l'impression de me retrouver dans la Controverse de Valladolid ( à savoir si les indiens d'Amérique avaient une conscience) mais chez les animaux.

Après j'ai peut être loupé quelque chose, ou pas bien compris. :)

Edit iouou55 : Là non plus n'y voir aucune aucune provocation. C'est vrai que dans une cohérence absolue, il faudrait éviter toutes exploitations. Mais après ça tombe aussi dans le domaine de la tolérance. Un exemple : les vegans (dont je ne fais pas partie) sont contre l'exploitation animale, donc pas de consommation aussi bien alimentaire que vestimentaire, zoo et tout se qui s'en suit. Pourtant ils n'arrêtent pas de se prendre dans la tête que se sont des extrémistes, des fous qui aiment faire c**** les gens. Je ne dis pas que tout le monde pense comme ça, loin de là, mais s'ils se font déjà quicher la tête pour la sauvegarde des animaux (il faut mettre ça dans le contexte socio-economico-politique) imagines de transposer ça vers l'homme, ils vont bien se marrer (ironie quand tu nous tiens).
Je suis absolument d'accord sur le fait que de faire travailler des gamins de 8 ans comme des esclaves ça me fait gerber, mais j'ai pas l'impression que les pays riches du moment soient prêts à diminuer leur train de vie pour aider les autres. La preuve le gaspillage de la nourriture en Europe et USA et les gens qui crèvent de faim partout dans le monde. Beaucoup de gens disent que c'est immonde mais sont bien content d'aller acheter de nouvelles pompes Nike à 200 euros.

Pécore
Hors ligne

Oui c'est vrai qu'on dirait la controverse.
L'exemple le plus simple de savoir si l'animal ressent la douleur :
Marchez sur la queue du chat sans faire exprès parce que cet abruti est en plein milieu de passage et qu'il ne bouge pas. Réaction du chat : miaulement autre que le miaulement pour bouffer ou pour sortir. La même chose pour un chien.
Donc oui l'animal a conscience de la douleur surtout qu'après le chat si je reviens à mon exemple te regarde d'un air méchant et que quand tu lui fait ressentir ton pardon il sens que c'était pas fait exprès et il vient te voir. Alors que s'il n'avait pas de conscience le chat partirait en galopant de l'autre côté de la pièce. Non ?

Chef de Clan
Hors ligne

Déjà, les animaux ne sont pas humains et vice versa (quoique). Je parlais pas de la façon d'être conscient de la douleur, mais de la conscience tout court. On applique trop facilement des sentiments humains à des animaux et c'est ça le danger je trouve. Je sais pas si je suis un peu plus clair, mais il me semble que Iouou55 a compris mon propos.
Leawyn, tu confonds en fait le réflexe et la conscience je pense dans ton exemple.

Pécore
Hors ligne

Peut-être quand je parle du miaulement après avoir senti la douleur, ok. Mais quand il revient vers le mettre c'est qu'il a conscience que l'homme ne lui voulait aucun mal. Non tu prends cela aussi pour du réflexe ?

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

[mode cours de philo] Les animaux ont-ils une conscience ? 

Alors prennons le test du miroir, pour souvenir il s'agit de mettre un masque dépourvu de signes olfactifs, mettre l'animal devant le miroir est voir s'il est conscient qu'il a quelque chose sur lui.
Aussi bizarre cela puisse être, certains animaux comme les bonobos, les chimpanzés, les dauphins et les éléphants (il y en a d'autres mais je ne m'en souviens plus) ont réussi ce test. En revanche les enfants jusque trois ans, les personnes ayant des troubles neurologiques réussissent rarement ce même test. Etonnant, non ? ;)

Bon ce qui serait de mauvais goût c'est de dire que comme les bébés ne réussissent pas le test alors ils n'ont pas de conscience donc on peut les maltraiter c'est pas grave, mais non je n'irais pas jusque là. (pas taper, pas taper)
Bien entendu cela n'est pas une preuve irréfutable, mais flûte après tout les animaux ont aussi des neurones, un sytème nerveux, bref un cerveau. D'accord ils ne sont pas aussi "evolués" que les humains (quoi que parfois je me pose la question :D ). Mais après tout à qui la faute, hein ? Bah oui, d'une certaine manière nous sommes responsables parce qu'à force de les croiser pour avoir plus de viande, de lait ou de laine et bien ce n'est plus une évolution naturelle mais artificielle. Nous avons modifiés le cours de l'évolution par notre intervention et pareil pour les céréales, les OGM... Tout va de plus en plus vite, et un jour on finira dans le mur à cause d'en vouloir toujours plus.

Pour en revenir à la conscience animale, j'ai surtout l'impression qu'on fait tout pour prouver qu'ils n'en ont pas, sinon cela poserait des questions ethiques, que peux de gens aiment se remettre en question. La plupart adore vivre dans leurs certitudes, sinon ils ne seraint plus maître de rien et et s'aperçevraient que ce pourquoi les choses avaient un sens, d'un coup néant.

[/mode cours de philo]

En relisant mon post j'ai l'impression de mettre un peu enflammée. Désolé si j'en ai choqué certains, ça n'était pas le but. Mea culpa.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Héhé merci leawyn de m'avoir dirigé vers ce topic, il me plaît bien!

Comme les autres végétariens ici, d'après ce que j'ai compris, moi non plus, en aucun cas, ne chercherais à imposer une quelconque forme de végétarisme.

Personnellement, je suis ovo-lacto végétarienne. Mais les œufs que je mange proviennent d'une petite vielle, qui vend les œufs de ses 5 poules élevées en plein air, et en liberté totale :)

A la base, il faut dire que depuis toute petite, je n'ai jamais aimé le goût de la viande, et donc j'ai commencé à parler de végétarisme très tôt à mes parents. Bon, bien entendu, à dix ans, ça les a faits bien rire.
C'est seulement vers l'âge de quinze ans que je me suis penchée sur les conditions d'élevages et d'abattage des animaux, suite à un exposé sur le transport des chevaux vers l'abattoir, réalisé pour le collège.
J'ai vu des reportages, je me suis renseignée, et peu à peu, j'ai commencé à voir dans mon assiette...un bout de cadavre.
Un bout de quelque chose qui était vivant, et qu'on avait tué pour moi, pour me nourrir.

Pour moi, l'homme est un animal, tout comme la vache, le mouton, ect...
Je me dis que je suis né en étant un homme, mais j'aurais très bien pu être un cheval, un chien, ou une vache. Et bon, perso, j'aurais pas trop aimé qu'on me torture, qu'on me tue, puis qu'on me mange.

Il vaut mieux ne pas naître du tout, que de naître et de subir des conditions de vie aussi ignobles.

Voilà, ça, c'était mon point de vue, et il n'engage que moi :)

Après on dit oui, les végétariens, c'est tout le temps malade, c'est des anémiques...alors oui, je suis tout le temps malade, et oui j'ai une tendance anémique, mais ça existait chez moi déjà bien avant!
Au contraire, depuis que je suis végétarienne, je me sens mieux dans ma peau, je suis contente de manger, et j'aurais même pris quelques kilos à forces de bouffer des steaks de soja à longueur de journée :cool:
Après, je comprend parfaitement ceux qui ne sont pas végétariens, même si eux ne me comprennent pas forcément...

Chef de Clan
Hors ligne

Je voudrais revenir sur la question de conscience animale. Il y a beaucoup de debats sur l'intelligence des animaux, leur degrés de conscience etc... C'est un debat tres interessant, j'y reviendrai apres.
Mais la question de la douleur est a mon sens simple: pour reprendre l'exemple de Leawyn, il m'est deja arrivé de marcher malencontreusement sur la patte d'un de mes chats. Je peux vous dire qu'à chaque fois c'est pas juste un miaulement que j'ai entendu mais carrement un cri. Il y a des douleurs physiques qui sont ressenties par les animaux, et ce independemment de leur degré d'intelligence.
Apres, pour ce qui est des sentiments qu'on leur attribue, comme ressentir la tristesse, la solitude... Le debat est ouvert et les scientifiques pas tous d'accord il me semble. De mon experience perso des animaux je pense qu'ils ressentent ce genre de sentiments mais d'une façon differente des humains.

Mes parents ont toujours eu beaucoup d'animaux, il y a eu en tout: un renard, un faucon, un chien, 9 chats, une pie, un coq (plus pleins de poules, coqs, canards pas specialement apprivoisés), un pigeon, 2 perruches, un rouge gorge, une caille, 2 cochons d'Inde... Euh je crois que j'oublie rien! ^^ Je vous rassure c'est etalé sur les annees et pas tout en meme temps :lol:
Deja ce que je peux dire a mon niveau perso, en marge de la question de l'intelligence c'est que les animaux ont pas tous le meme caractere. Nos chats ont tous été élevés pareil, pourtant il y avait le peureux, l'associal, le pot de colle, l'independant...
Autre exemple, un jour mon pere a ramené de la chasse une caille... sauf qu'au lieu de la tuer il a reussi a l'attrapper et avait decidé de la garder! :lol: Vu qu'elle etait adulte avec ma mere on se disait que ça marcherait jamais, ben pourtant des le premier jour lachée dans la maison, elle avait meme pas peur des chats et elle allait dormir sur le fauteuil! Bizarre! :lol: Pourtant il y a des animaux qu'on a eu petits mais qui restaient completement sauvages...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Bon c'est un peu un HS, mais pas tant que ça.

Ce matin je suis tombée sur une émission de France 2, dont je ne me souviens pas du titre, mais en gros le super politique François Pays-de-le-mimolette, a dit qu'il fallait faire attention aux conditions de vie des animaux, tout en traitant les gens qui sont "pour les végétaux" d'extrémistes. Enfin là n'est pas vraiment le problème sauf que juste avant il a dit qu'il aimait beaucoup le foie gras, oui bien sûr c'est bien connu les oies sont bien traitées, le gavage ça n'existe pas c'est une invention des végés complètement tordus. C'est là qu'on ressent toute la démagogie du politique.
Il faut peut être dire que c'est comme si on obligait un adulte à manger 15kg de pâtes en 3 secondes, non c'est clair ça doit être super sympa. Du foie gras c'est un foie malade, donc l'animal aussi est malade (ah bon ?!? Il ne court pas le marathon ?). Mais bon peut être que ce n'est pas un animal, qui sait peut être qu'une oie c'est une forme ancienne d'algue.

Alors monsieur Pays-de-la-mimolette quand on connait rien au sujet on en parle pas. ;)

Chef de Clan
Hors ligne

N'empêche, le foie gras c'est une institution quoi dans notre pays. C'est vraiment excellent et oui c'est vrai, c'est pas vraiment fait en douceur. Mais ne pas constater que c'est excellent, c'est tout de même hérétique ;)
Patate.. faudrait changer d'avatar, celui là me donne trop faim ;) .... Nan j'déconne mais c'est vrai qu'un bon steak de cheval... .. Bon j'ai rien dit ;) Vive le Tofu de Noel avec les marrons autour  ...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le goût du foie gras, malheureusement je ne pourrais pas en discuter puisque je ne le connais pas (jamais mangé). Mais une chose dont je suis certaine se sont les conditions d'élevages . La parabole est un peu osée, mais avant toutes les "grandes civilisations" se vantaient des bienfaits de l'esclavagisme, maintenant il y a eu l'abolition, tout le monde trouve que c'est honteux, et l'anti-esclavagisme s'impose comme Vérité et Normalité.

Et pour rester dans le domaine religieux, je trouve ça assez paradoxale que les fêtes de noël soient associées au bonheur, partage, amour et compassion alors qu'on tue des millions d'animaux en même temps. C'est marrant mais même si je n'ai jamais été porté très christiannisme, religion tout court, je ne pense pas que Jésus, pour qui toute vie est sacrée, ai demandé des sacrifices rituels pour tous ses anniv'. ;)

Désolé pour Patate de mettre cette image :

Abattoir pour chevaux *peut choquer les âmes sensibles !*

L'abattoir pour les chevaux c'est le sommet de la cruauté, d'ailleurs en ce moment on parle de l'interdire.

Pour ce qui est des fêtes, ne t'inquiètes pas BreizhKnight, pas de tofu chez moi, mes des trucs supers sympas et très bons. Je propose d'ailleurs de prendre des photos des trucs que j'aurais préparé, tu verras ainsi qu'il n'y a rien qui ressemble à un vieux bout de carton. ;)

EDIT d'Askelon: j'ai mis un simple lien vers l'image ; il peut y avoir des enfants sur ce forum, ce n'est pas forcément une bonne chose à leur montrer sur un forum comme celui-ci...

Edit : oki pas de problème Askelon, désolé si j'ai choqué quelqu'un. ^^'

Chef de Clan
Hors ligne

Il y avait beaucoup d'humour dans mon post précédent ma ptite Caelia ...
Tu sais, l'homme de tout temps, et surtout au temps de Jésus, a élevé les animaux pour se nourrir, point barre. Donc je vois pas pourquoi la tradition serait pas perpétuée. Si tu vas dans les autres religions, on a des exemples comme le laït el kébir (je n'ai pas la syntaxe exacte) où ils sacrifient un mouton pour l'occasion. Je pense que c'est vraiment ancré dans la culture humaine que d'élever pour manger. Après oui, ça se fait plus ou moins bien. Tu vois, je suis à fond contre la mise à mort des baleines, des phoques etc.. mais culturellement parlant, je me place du point de vue Européen de la chose. Après, si j'étais canadien du grand Nord ou Japonais, je verrai pas les choses de la même façon. C'est un tellement vaste débat aussi ...

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne
Patate a écrit :

Après, je comprend parfaitement ceux qui ne sont pas végétariens, même si eux ne me comprennent pas forcément...

Ce n'est malheureusement que trop vrai, on le voit clairement sur ce topic. Moi le premier, d'ailleurs. Je n'avais pas donné mon avis sur le sujet pour le moment, le voilà donc :)

Personnellement, certains comportements à mi-chemin vers le végétarisme m'énervent et surtout me sont incompréhensibles, à titre d'exemple celui de ma sœur, fan d'équitation et amoureuse des chevaux qui nous fait une crise gigantesque à chaque fois qu'on parle (même pour rigoler) de steak de cheval, mais qui se moque qu'on mange de la vache ou du cochon... ça je ne comprend pas.

Concernant le végétarisme «pur», j'apprécie la franchise des gens ici qui ne font pas deux poids deux mesures et expriment clairement ce qu'ils pensent. Par contre, je me permet de réfuter totalement l'argument du «il faut voir comment ça se passe dans un abattoir pour comprendre la souffrance des animaux». J'ai travaillé à plusieurs reprises à l'usine, dans une ou deux en particulier qui font du cochon, et à divers postes. J'ai fait le nettoyage, donc virer au karcher le sang et les boyaux qui trainent dans les coins ; réception des viandes froides, c'est-à-dire débarquer du camion frigo les épaules et les cuisses de porc (et c'est sacrément lourd ces trucs, ça fait les bras...) ; fabrication du jambon blanc (c'est d'ailleurs assez crade, je n'en mangeais presque pas avant, j'en mange encore moins maintenant). En bossant dans ces usines, j'ai vu à peu près toute la chaine, l'abattage était dans l'usine d'à coté que je n'ai fait que visiter rapidement. Et ça ne m'a pas dégoutté de manger de la viande...

Ok, c'est peu ragoutant, parfois gore. Mais après tout, si les légumes saignaient et ressentaient la douleur, ça serait sans doute pareil (EDIT: je précise que j'ai aussi bossé chez un grossiste en fruits et légume ^^)... personnellement j'ai un peu de mal avec certains «végétariens» revendiqués que je connais qui arborent avec le sourire un pull en Cachemire d'une marque célèbre qui ravage intégralement la nature en Asie et exploite à la limite de l'esclavage des femmes asiatiques... mais là, les animaux sont bien traités puisque de cela dépend la qualité du Cachemire ; alors c'est bien. Pour eux, on peut maltraiter l'humain pour les habiller, mais pas l'animal pour les nourrir ; j'ai beau leur faire remarquer que manger des animaux les fait vivre (en partie), porter de vêtements, beaucoup moins, je suis un monstre pour avoir ne serait-ce que l'idée de manger du cadavre...

D'ailleurs, j'ai un peu de mal avec cette formulation, mais ça n'a pas de rapport avec ma consommation (rare, d'ailleurs) de viande : je sais parfaitement que ce que j'ai dans l'assiette n'est qu'une bouillie de reste d'un animal mort ; mais ça ne me dérange pas plus que ça, en fait... j'ai d'ailleurs l'impression (détrompez-moi) que se sont plutôt les femmes qui sont portées vers le végétarisme, les hommes semblent moins regardant, du moment que le gout leur plait... pourtant je suis extrêmement sentimental, et je n'aime pas spécialement voir les animaux souffrir ; mais il est vrai que je ne met pas forcément ça en rapport avec mon assiette.

De même, comme quelqu'un l'a déjà dit (BreizhKnight peut-être bien), tout ce débat est un problème typiquement occidental ; les pays moins développés n'ont pas grand chose à faire du végétarisme ou de la protection/amélioration du traitement des animaux : il faut bien qu'ils mangent, ces gens. Si on leur demande d'arrêter de manger de la viande ou d'endormir les animaux avant de les égorger, je vois mal comment ils pourraient réagir autrement qu'en rigolant ; s'ils tuent un animal, quelle importance qu'il souffre, tant que c'est rapide ?  il faut voir aussi qu'il n'existe pas 36 façons de tuer un animal sans douleur tout en le laissant propre à la consommation...

En fait, en rédigeant ce post, je m'aperçois que même si l'idée de manger la chair d'un animal qui a souffert ne me dérange pas spécialement malgré ma connaissance pratique du sujet, je mange aussi peu de végétaux que de viande... je mange vraiment n'importe comment depuis quelques années :rolleyes:

Chef de Clan
Hors ligne

Je ne peux qu'applaudir cette intervention de notre nouveau Modo avec qui je ne peux qu'être d'accord. Dans mes bras, fils... ;)
Sauf sur ta façon de manger, bien sur ;)
Aaah le cri de la carotte qui souffre quand on la râpe...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

[mode ne fait rire que moi]
J'adore qu'on m'apelle ma p'tite alors que je fais 1m80. :)
[/mode ne fait rire que moi]

Pour ceux qui est de l'élevage des animaux je suis entièrement d'accord, il y a beaucoup plus de 2000 ans que les hommes sélectionnent les bêtes les plus productives. Mais ce n'est pas une raison pour dire qu'il faut continuer. Avant les hommes pensaient que la femme, les indiens, les noirs n'avaient pas de consciences, qu'il était de "nature" de les traiter comme des sous-hommes. Maintenant le premier qui dit ça on le trouve débile et fachiste. C'est comme l'excision, c'est une tradition, pourtant on touve ça dégeulasse, que c'est une violence faite aux femmes.
La viande, surtout bovine, est considérée comme un gage de richesse, c'est peut être ça aussi le problème. :(

Vaste débat, en effet. ;)

Edit : Le cri de de la carotte, combien de fois je l'ai entendu celle là. ;)
C'est vrai, j'avoue, je suis obligée de porter un casque anti-bruit et ma maison est recouverte de matériaux isolents à cause des horribles cris stridents des légumes que je débite en morceaux pour mettre dans la soupe. Les boules quies ne suffisaient plus. ;)

D'accord je ne fais pas dans la demie-mesure et je pense vraiment à devenir végétaLienne, parce que même le lait je ne supporte plus.

@ Keltan :Quand je parle des abattoirs, c'est souvent parce que les gens ne savent pas comment ça se passe. Et je n'ai rien contre ceux qui sont bouchers ou charcutiers et heureux de l'être. Si tu es arrivé à travailler là-dedans et que ça ne t'as rien fait, tant mieux pour toi, moi je n'ai pas réussi à aller au-delà de se que j'ai vu.
Si on met en relation végétarisme=sentimentalisme=femme, et bien là par contre je ne suis pas d'accord. Einstein, Léonard de Vinci, Gandhi, Carl Lewis, se sont des hommes végétariens. Où alors omnivorisme-masculin=sexisme ? (non ,les gars, vous valez mieux que ça).

Chef de Clan
Hors ligne

Heu ... tu n'y vas pas un peu avec le dos de la main morte là ma ptite (je fais 1,86 donc j'ai gagné ;) et pis c'est affectueux "petite")...
Dans l'idée "y a que les imbéciles qui changent pas d'avis", ça se pose là ;)
Mais non, tu compares deux trucs qui n'ont rien à voir : les humains et les animaux déjà. Je suis désolé mais moi quand je vois que là, on se bat pour que les gens aient des conditions de vie décentes, qu'ils soient de moins en moins nombreux à dormir et (sur)vivre dehors et que parallèlement on fait des restaus pour chien, moi ça coince.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Oui mais avec des talons je suis plus grande que toi. ;)  
Bon après, avant mes 13 ans j'étais omnivore, après suis devenue végétarienne, donc suis pas une imbécile, CQFD tout va bien. ;)

Après je n'ai jamais dit que je n'en avais rien à faire des êtres humains, je suis d'accord que certaines personnes vont trop loin dans leurs "chouchoutages" des animaux de compagnie. Par exemple les caniches que l'on colore en bleu ou rose pour aller avec la tenue, pour moi ça relève de la maltraitance. Bah oui faudrait juste leur foutre la paix.
Je trouve aussi inconcevable que l'on foute de la bouffe à la poubelle parce qu'on est à 6 mois de la date de péremption, ou que certains industriels le vendent : DONNEZ LE !!!!
Si je suis végétarienne et que j'en parle c'est justement parce que ça peut être une des solutions pour freiner au maximun la faim dans le monde. Comme je l'ai dis il faut 2000 litres d'eau et 150 kgs de végétaux pour "produire" 100 grs de viande. En étant végé tu consommes forcèment moins de végétaux indirectement. D'ailleurs des pays pauvres sont obligés pour survivre de faire de l'élevage au lieu de l'agriculture, ils laissent tomber la culture vivrière pour l'élevage d'animaux en direction des pays européens.
C'est pour ça que je pense, mais je peux me gourrer complètement d'ailleurs, que mangez moins de viande favoriserait une recrudescence économique et pas le tous végétariens. :)

Edit : @Keltan : Ah oui, j'oubliais. Tu as raison d'être en colère contre ceux qui prônent le respect de seulement certains animaux tout en se disant pro-végés (j'en connais des comme ça). Qu'ils lisent La planètes des singes ou Blade Runner , ça leurs ferait pas de mal. :)

Re-edit : désolé à tous si je me suis un peu emportée, disons qu'en ce moment je me fais beaucoup attaquer sur mon végétarisme (merci beau-papa et belle-maman) et j'ai tendance à réagir au quart de tour. Pardon à tous ceux que j'ai pu choquer ou provoquer involontairement.
Castigat Ridendo Mores, ça veut dire quelque chose, mais je ne suis pas certaine que se soit approprié. :lol:

Chef de Clan
Hors ligne
BreizhKnight a écrit :

Mais non, tu compares deux trucs qui n'ont rien à voir : les humains et les animaux déjà. Je suis désolé mais moi quand je vois que là, on se bat pour que les gens aient des conditions de vie décentes, qu'ils soient de moins en moins nombreux à dormir et (sur)vivre dehors et que parallèlement on fait des restaus pour chien, moi ça coince.

Faut faire la part des choses: les restos pour toutous, les habits de luxe pour chiens ou je sais pas quoi, c'est du grand n'importe quoi ou on essaye d'anthropomorphiser a donf les animaux. D'ailleurs les gens qui consomment ce type de produits sont pas forcememt végé... La plupart des végétariens demandent juste que la vie animale soit respectee.
Gandhi disait qu'on voyait la grandeur d'un pays a la façon dont les animaux y sont traités. Je suis d'accord. Bien sur, il faut que les humains y soient bien traités, mais pas que: si les animaux y sont bien traités ça montre que les gens ne se soucient pas que d'eux. L'humain croit trop souvent qu'il est le centre de l'univers! ;)

Breizh, tu dis que humains et animaux ne sont pas comparables. Effectivement on est differents, mais cela veut il dire qu'ils doivent etre traités avec indifference?

Je remarque aussi que plus on avance dans les temps plus les ethologues revoient leur constat a la hausse en ce qui concerne l'intelligence animale. J'ai entendu un ethologue dire une fois que si ça continue comme ça, les gens vont etre forcés de revoir leur façon de traiter les animaux.
J'approuve le parallele de Caelia: il fut un temps ou les occidentaux pensaient que les Indiens (par ex) etaient des sauvages denués de conscience... Il fut aussi un temps ou certains scientifiques comparaient les animaux a des automates...

Chef de Clan
Hors ligne

Non on ne peut décemment pas faire ce parallèle car de toutes façons, les indiens étaient humains. Or les animaux restent des animaux quoi qu'on en dise et l'humain a toujours chassé / élevé les animaux pour manger. L'agriculture est d'ailleurs venue bien après si on regarde bien. En plus, Dieu sait si j'aime les animaux mais il faut comparer ce qui est comparable aussi.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Caelia a écrit :

Désolé pour Patate de mettre cette image :

Abattoir pour chevaux *peut choquer les âmes sensibles !*

L'abattoir pour les chevaux c'est le sommet de la cruauté, d'ailleurs en ce moment on parle de l'interdire.

J'avais déjà vu pas mal d'image dans le genre... Tu m'étonne, qu'on parle de l'interdire!
Non seulement, leur abattage est cruel, comme tu dis, mais ce n'est pas le pire...
Le transport des chevaux verts l'abattoire, c'est carrément de la torture. Ils sont entassées, compactés, les uns contre les autres, et passent deux semaines sans boire ni manger. Un peu comme les déportations vers les camps de concentrations à l'époque, en fait.
Les premiers rentrés dans le camion sont attachés, et finissent pendus à leur longe, tellement ils n'ont plus la force de rester debout.
Résultat, une bonne moitié des chevaux qui arrivent sont déjà morts.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB