Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui lève le doigt pour aller pisser !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Bon voila, c'est une question que je me pose car selon moi il y a du pour et du contre des deux côtés.

Pour les épisodes, courts:

-Positif : L'humour omniprésent, car le but principal de l'épisode, dans les IV premiers livres, est de faire rire les gens.
             On pouvait très bien regarder Kaamelott 10minutes et arrêter sans couper au milieu d'un épisode.

-Négatif : L'histoire est négligée, voire inexistante, on était pas obligé de suivre la série pour comprendre (et oui c'est négatif pour moi :) )


Pour les épisodes longs :

-Positif : Une histoire beaucoup plus présente, que l'on doit suivre pour comprendre. Des événements parfois dramatiques...

-Négatif : Exactement la même chose que pour le positif :D . Et aussi qu'on ne peut plus regarder Kaamelott par tranches de 15minutes ^^.


Voila je voudrais un peu vos opinions.
Løth.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi je vois ça plutôt comme une évolution!!!  Est-ce que la série se serait bien renouvelée si elle n'avait été que courte ou que longue....que drôle ou que dranatique?

C'est un mélange intelligent qui fait qu'on ne ressent pas les effets "négatifs" que tu as mentionné.  Enfin....c'est ce que je pense!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'aime mieux les épisodes longs : il y a une histoire à suivre, et ça c'est beaucoup mieux et on voit des scènes dramatiques apparaitre. Je pense qu'au bout de 6 saison en petit épisodes, ça deviendrait un peu embêtant.
Mais les épisodes courts sont plus pratiques pour écouter sur mp3 mais bon, ce n'est pas le but.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

J'ai apprécié le passage aux épisodes longs, parce que l'intensité dramatique qui pointait le bout de son nez aquilin au milieu de livre IV (en chiffres romains, tiens tiens, comme par hasard) peut enfin s'installer à son aise, les pieds sur la table et tout et tout... Par contre, d'un point de vue purement "comique", même si ça ne veut presque rien dire, il y a, à mon humble avis, comme une baisse flagrante, qui m'a un peu gêné aux entournures...

Semi-Croustillant
Hors ligne

Moi j'apprécie vraiment les deux et je ne vois pas lequel choisir, je vois plutôt ça comme un tout et je n'arrive pas à m'imaginer Kaamelott autrement

Croustillant
Hors ligne

Je pense aussi que Kaamelott n'aurait pas été ce qu'il est si le format n'avait pas été celui qu'il est. Je pense que le format court a permis de réunir régulièrement une part assez importante du public, et les 2 derniers livres racontent une histoire. On peut voir aussi un autre style d'écriture dans lequel excelle Alexandre Astier, le côté plus dramatique. Le long format permet aussi à mon goût de voir les acteurs dans un autre registre, on se rend compte que ce sont réellement de grands comédiens, ils ne sont pas juste bons pour le registre comique.

Chef de Clan
Hors ligne

Pour moi, le format long, indubitablement. Et si on remarque bien, c'est le seul quasiment à ne pas s'être planté, Alexandre Astier non ? Parce que le passage au format long de Camera Café par exemple a été un ratage total. Alors que nos deux dernières saisons de Kaamelott franchement, c'est la grande classe. Une autre dimension, voilà ce qu'a réussi Alexandre Astier. Cependant, je trouve encore quelques petits défauts (j'y pensais l'autre jour) : parfois, on a l'impression aussi que le long n'est qu'un bout de courts... vous me suivez ? Je pense qu'il y a des scènes qui s'inscrivent bien dans le déroulement de l'histoire, et d'autres qui sans être dispensables pour autant, semblent en décalage avec le rythme de la trame. Donc, je peux dire franchement que le format long est celui qui sied le mieux à Kaamelott et à Astier en général, d'ailleurs.

Chef de Clan
Hors ligne

pour ma part j'aurais bien aimer un petit livre de plus entre le 1 et le 2 :) apres le format long c'est mieux pour l'histoire, le livre 5 et 6 dechirent trop et je ne les auraient pas vu en court (ps: je n'ai jamais vu le 5 a la télé, je l'ai vu que en director's cut).

Chef de Clan
Hors ligne

Je me souviens du passage du livre V à la télé. A la fin de la diffusion, j'avais franchement pas le moral... Je trouvais ça vraiment déprimant et déestabilisant (mais génial, quand même) mais quand j'ai vu le remontage d'Alexandre Astier en dvd, et bien j'ai été vraiment surpris (agréablement).. c'était plus allégé, plus dans l'esprit même si l'histoire et la trame étaient la même. Ca faisait du bien quand même hein...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour moi, le format long aussi, même si le format court ne m'a pas trop dérangé. Surtout la fin de la saison 3 et toute la saison 4 qui ont permis ce passage au format long. De toute passage, c'était inévitable ce passage pour donner de la profondeur aux personnages.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Je pense qu'à choisir, j'aurais préféré qu'Astier puisse faire ce qu'il voulait dès le tout début, à savoir des saisons de 8x52", pas le 3.30" qui lui a été plutôt imposé. Mais rien ne dit que cela aurait marché, et qu'il aurait pu par la suite faire ce qu'il veut autant que ça a été le cas...

Maintenant, je trouve tous les Livres aussi drôles les uns que les autres, et au final, Kaamelott est un tout, c'est l'évolution d'un format très court à un format très long, avec tout ce que cela apporte en matière de qualité, d'histoire, d'humour, etc.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour moi, il y a les livres I à IV qui sont égaux et fantastique (je trouve déjà que les livres III et IV amènent une histoire).

Il y a le livre V qui est mon préféré car rend l'histoire profonde, drole, interessante etc.

Enfin il y a le livre VI qui est un ratage total, du début à la fin. Long, sans interêt...

Je ne suis donc pas plutot épisode long ou épisode court. J'aime les bonnes histoires, j'aime les chevaliers de la table ronde et j'aime la façon dont Alexandre Astier raconte les choses. Je pense juste qu'il c'est planté royalement avec son livre VI !

Je vais faire un comparatif avec un réalisateur américain qui ressemble beaucoup à Alexandre Astier dans sa façon de tous faire et que j'aprécie énormément. Woody allen est considéré comme un faiseur de comédie. Pourtant il a fait de très bon drame (Match Point, Le rêve de cassandre ... ) de très bonnes comédies (Prend l'oseille et tire toi, Woody et les robots, Guerre et amour, Whatever Works) et de bon truc un peu entre les deux (Manathann, Annie Hall...) et des choses très mauvaises dans les 3 catégories (September, Escroc mais pas trop...)

Le truc c'est que ce sont de très bon artistes mais qu'ils n'arrivent pas toujours à faire de très bonne choses.
Le truc aussi c'est que certain on adoré des films que je n'aime pas et vice et versa ! Je pense en tous cas que ca n'est pas une question de format.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

d'autant que parler de format long, pour des épisodes de 40 minutes... ça reste du moyen-métrage, non ? le véritable format long seront les films de la trilogie, dont le premier est, je le rappelle, toujours prévu pour 2024.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Non, «format long» généralement quand on parle de série c'est entre 40 minutes et 60 minutes, par opposition au «format court», de 7 à 25 minutes et le «format très court», moins de 5 minutes ;)

Après, au delà des 60 minutes on peut presque parler de téléfilm... mais téléfilm, ça sous-entend qu'il n'y a pas de suite comme une série.

Chef de Clan
Hors ligne

Comparer Astier à Allen, c'est gonflé... ;)
Dire que le Livre VI est un ratage total, c'est encore plus gonflé et c'est surtout ton avis, Unacsed ... Parce que beaucoup ici te diront le contraire (moi y compris) et donc ça reste ton avis perso. Qualifier de ratage total, c'est tout de même hyper abuser...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

ouais mais n'empêche qu'on était habitué à voir un scénar super solide et ultra structuré et dans le vi, y'a vraiment des trous dans la structure.

Si le "plot" n'était pas aussi ramifié, on pourrait carrément dire qu'il manque un épisode entre le 3 et le 4 (ou entre le 4 et le 5, je sais plus trop), histoire d'expliquer la relation avec aconia, parce que de ce qu'on voit il l'a vu 2 fois 30 secondes alors qu'elle l'a fait poireauter pendant des plombes dans l'atrium, la seule relation envisageable c'était un conflit, et là comme seule justification on a le droit à "c'est à cause de la dame romaine c'est ça?". J'ai beau connaitre l'histoire sur le bout des doigts, à chaque fois ma réaction c'est "what the fuck!? d'ou ça sort ce truc?". Pourquoi est-ce qu'on n'a aucune scène sur son instruction? Pourquoi est-ce qu'elle finit par accepter de se marier? Bref, la storyline Aconia est un ratage complet, ça je crois qu'on peut le dire.

A cote de ça, les passages en Bretagne sont souvent isolés les uns des autres, sans apport à l'intrigue et donne parfois l'impression d'avoir étés balancés parce qu'il fallait bien faire tourner les petits copains... quelques vannes un peu téléphonées sur "je ferai jamais comme ça"

D'où sortent père blaise et le maitre d'armes? trois lignes de dialogue auraient pas été de trop pour expliquer la rencontre, pourquoi pas leur propre scène en Bretagne avec Merlin? Le tapage d'incruste de Perceval et Karadoc est un peu limite aussi, surtout qu'arthurus avait clairement émis l'intention de les dégager (ça aurait pu être marrant une scène où il essaye de les virer sans qu'il comprenne d'ailleurs).

En revanche la trame de fond sur la machination politique est quasi parfaite, scenaristiquement, ça tient parfaitement la route, et c'est pas un hasard, c'est ce qu'AA avait vraiment envie de raconter. Seulement comme je l'avais dit à l'époque: il s'est attaqué à quelque chose de bien trop gros pour lui: c'est pratiquement une série completement nouvelle qu'il a voulu entreprendre. Y'avait juste pas la place d'inclure le niveau de détail requis en 8x42 mins. C'est pour ça que sur la partie centrale il est très bon, mais toute la partie périphérique est baclée par manque de "temps d'antenne" allouable.

Croustillant
Hors ligne

A mon avis je pense que si AA avait continuer dans la ligne des épisodes 3.30, la serie se serait rapidement essoufflé.
Le livre V apporte du renouveau dans l'histoire.
Après le livre VI je suis un peu partagé et je suis d'avis avec Lebowski, notamment sur l'apparition de Père Blaise et du maitre d'arme.
On a un peu l'impression dans se livre que AA a été obligé de " Clôturer " un peu l'histoire avant les films, comme un romancier qui commercialement est obliger de finir son roman parce qu'il sort une suite tout les ans et que les fans attendent.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je vous rejoins sur le problème du Maitre d'arme et Père Blaise mais pas pour le reste : j'ai adoré cette saison, et on ne peut pas dire qu'elle est loupé !
Pour les autres petit problèmes, je pense qu'ils sont dus au fait qu'il devait au départ y avoir 7 saisons.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Pour ma part, je ne suis pas sensible à la forme mais uniquement au fond. Donc comme unacsed, j'aime surtout les bonnes histoires. D'ailleurs j'aime autant le Livre V que les quatre premiers. Mais j'aurais préféré que le Livre VI soit diffusé à raison d'un épisode par samedi, pas trois d'un coup. Au moins, ça aurait duré 9 semaines. Là tout a été plié en quinze jours. Mais bon, c'est un autre problème.

Chef de Clan
Hors ligne

c'est vrai que quinze jours ça a fait vraiment court, surtout par nous les fans qui attendions cet evenement avec impatiente... mais bon 1 épisode par semaine ça aurait était abusé (bien que c'est le rythme des séries américaines et mangas)...
Je vous rejoins aussi sur le fond de l'histoire, qui est plus important que le format, mais meme si j'adore du fond du coeur les 2 derniers livres, je préfere largement le format court!

au détriment de l'histoire, on peut les regarder "entre deux" ou montrer un épisode que l'on affectionne ou qui nous fait rire a des amis, ce qui est plus difficile pour un long format. Aussi je sais pas si ça vous a fait pareil mais j'ai plus tendance a rire facilement sur les formats courts car les sketch sont cloturés et bien délimités par la musique.

Semi-Croustillant
Hors ligne

je suis d'accord avec Pierrot; la musique permet de bien délimiter les épisodes. Par exemple tu sais que pendant le noir à la fin des épisodes, tu auras droit à une petite réplique qui te donnera le sourire "on plaisante, on plaisante" (cf: les tartes aux myrtilles). De plus, dans les noirs, rien qu'avec le ton que met l'acteur, on arrive à se représenter l'expression qu'il fait au moment de sa réplique. Et ça, ça n'a pas de prix :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Un livre VII n'aurait pas, je pense été de trop, au vu dernier épisode du livre VI qui semble un poil "bâclé"... Mais de là à dire que tout le livre VI est mauvais, faudrait voir à rester courtois ! La génèse d'Arthur était super bien ficelée, même si certains passages à vide gâchaient un peu l'ensemble...

Chef de Clan
Hors ligne

c'est clair, je pense vraiment qu'il fallait ce livre sur le passé d'Arthur et l'introduction des personnages est vraiment pas mal faite :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le format long pour moi te met plus dans l'ambiance.

D'accord avec le Chevalier Qui Dit Ni, la genèse d'Arthur est très bien faite pour ma part je trouve que le livre VI est une grande réussite

Cependant c'est vrai que j'attendais un poil mieux pour le dernier épisode qui effectivement quand on y réfléchit parait bâclé

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

BreizhKnight a écrit :

Comparer Astier à Allen, c'est gonflé... ;)
Dire que le Livre VI est un ratage total, c'est encore plus gonflé et c'est surtout ton avis, Unacsed ... Parce que beaucoup ici te diront le contraire (moi y compris) et donc ça reste ton avis perso. Qualifier de ratage total, c'est tout de même hyper abuser...

Je ne trouve pas que ce soit gonfler de comparer Astier à Allen. Ils ont les deux commencé avec de la pure comédie. Ils sont les deux parti dans l'idée de raconter ce qu'ils voulaient comme ils le voulaient indépendament des genres. Ils veulent les deux tous controler de leurs travail... de ce point de vu là, ils sont semblable et ces similarité sont les qualités que j'apprécie le plus chez un auteur.

En fait, j'aime les mecs qui font ce qu'ils veulent quand ils veulent en essayant sans arrêt de surprendre... en ne restant jamais dans un schéma !

Pour le livre VI qui est un rattage intégral... je suis d'accord, j'y vais fort ! Je suis d'accord aussi, c'est mon avis.
Il y a des passages que j'aprécie. Il y a de bonnes scène. Il y a un décors extraordinaire...

Mon problème est qu'ai-je vraiment appris avec ce livre 6 ? Pas grand chose. Ai-je vraiment rigolé ? Non. Ai-je été ému par la relation Arthurus/Aconia ? Non. Ai-je apprécier les nouveaux perso ? Non. Ai-je aimé Bohort ? Perceval ? Karadoc ? Pas vraiment.

En fait, je sauve sincèrement le roi Loth qui m'a fais mourrir de rire à deux occasion et Léodagand que je trouve vraiment grandiose (Lionel Astier est un acteur merveilleux)

Pour terminer sur le sujet du poste, mon impression à la fin du livre VI n'était pas que le format 'long' étais une mauvaise idée car j'ai adoré le livre V. Ni que la tournure dramatique en soit une. J'ai juste eu l'impression qu'Alexandre Astier avait quelque chose à raconter mais qu'il n'a pas pu le faire car il a mis tous son argent dans les décor et rien dans l'histoire.

A mon avis pour pouvoir faire un bon livre VI, il aurait eu besoin du double de temps à l'écran et d'un meilleur choix des scène pour éviter les longueurs qui plombent l'histoire et pour donner plus de perspective et de souffle à l'histoire d'amour avec Aconia.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB