Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qu’attaque la fille et qui touche le cul du clodo. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Croustillant
Hors ligne

Je suis en train de voire quelques articles sur Calogrenant dans wiki
je suis tombée des nues

Calogrenant est un chevalier de la Table Ronde à la cour du roi Arthur dans la Légende arthurienne. Il semble qu'il ne soit le personnage central d'aucun ouvrage.

Toutefois une aventure est relatée dans les premiers chapitres du livre Yvain ou le Chevalier au Lion. En effet, dans ce roman écrit par Chrétien de Troyes, il y est conté que lors d'une fête de la Pentecôte, Calogrenant, décrit comme Unz chevaliers mout avenans (« un chevalier très avenant »), narre la honte de sa vie : un combat contre un chevalier, qu'il a perdu. En voici l'histoire : Calogrenant parti à la recherche de l'aventure, passe une nuit chez un vavasseur à l'orée de la forêt de Brocéliande et repart le lendemain. En chemin, il rencontre un vilain qui lui parle d'une fontaine merveilleuse qui, lorsqu'on verse de l'eau sur son perron, a le don de déclencher d'effroyables tempêtes. Il essaye et se trouve aussitôt après attaqué par un chevalier (le gardien de la fontaine). Calogrenant perd le combat et rentre honteux. Il est pourtant le premier à revenir vivant de cette épreuve.

Après ce repas de Pentecôte, Yvain étant son cousin germain part le venger. Il prend le même chemin que Calogrenant, se rend à la fontaine, déclenche la tempête et se bat avec le gardien. Mais cette fois, c'est Yvain qui gagne. Le défenseur de la fontaine prend la fuite, blessé à mort. Yvain le suit dans son château et tombe sur une jeune fille, nommée Lunette (ou Brundelune selon les traductions). Elle l'aide à se cacher et va prévenir sa maitresse, la femme du chevalier battu. Apprenant la mort de son mari, la reine veut rechercher l'assassin, mais Lunette décide de les faire se rencontrer. Yvain tombe alors amoureux de la femme de son adversaire (on saura plus tard qu'il se nommait Esclador le Roux).

De là naît l'histoire d'Yvain ou le chevalier au lion.


Dans un autre récit mettant en scène Bohort et Lionel, Calogrenant tente de s'interposer entre les deux frères. Lionel, voulant se venger d'une humiliation sur Bohort, tue Calogrenant.


Le personnage de Calogrenant apparaît également dans le roman Méraugis de Portlesguez de Raoul de Houdenc (XIIe s.) et dans le Roman de Jaufré (XIIIe s.).

qu'en pensez vous
est ce possible que l'on voit cela dans le film
Vu que Lionnel frere de Bohort soit un abruti en soi
Bref qu'en pensez vous?

Boniche officielle du roi
Hors ligne

Ben... On sait déjà qu'Alexandre Astier ne suit pas la légende au pied de la lettre, au contraire il prend beaucoup de libertés avec les légendes existantes... A partir de là on pourrait donc supposer que non, il n'ira pas chercher ce détail pour les films, mais bon, qui sait hein ? Tout est possible !

Personnellement je ne vois pas du tout cette scène dans un des film, en effet cela me semble peu probable que Calogrenant meure de la main de Lionel, mais c'est un avis personnel.
Après, il serait toujours possible de traiter cet aspect de la légende en le transformant en simple dispute Lionel / Calogrenant, du moins en quiproquo.
Mais de toute façon, on peut échafauder toutes les hypothèses que l'on veut d'ici les films ! Alexandre Astier l'a dit et répété dans moult interviews, il aime surprendre et aller là où on ne l'attend pas.


Par contre (mon côté chieuse hein, désolée) est-ce que tu pourrais soigner un tout petit plus tes posts (genre majuscules, ponctuation, orthographe) ? Merci ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Moi je veux pas que Calogrenant meurt, il est si.....attachant!!!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

La légende de la Table Ronde est composée d'une multitude de récits plus ou moins parallèles et pas toujours compatibles entre eux. Il me semble donc impossible de caser toutes les hstoires de la Table Ronde dans un même ensemble. Et je n'ai pas l'impression qu'A. Astier cherche à se plier aux anciennes histoires puisqu'il a dit lui même que sa version va enrichir la légende à sa façon.

Vu que Lionnel frere de Bohort soit un abruti en soi

Pas d'accord. Lionel est plus valeureux que Bohort (je parle au présent, donc dans le Livre V - contrairement à son frère il assume parfaitement son rôle de garde sur la tour), il est aussi plus compétent (c'est lui qui propose de faire venir le jurisconsulte, alors qu'aucun des autres chevaliers n'avait de solution à proposer). En fait, son seul défaut est de ne pas être conscient de sa valeur : à force de se faire rembarrer par Bohort, qui se sert de lui pour faire le brave auprès des autres chevalier, il s'imagine réellement ne pas être à la hauteur.

Chef de Clan
Hors ligne

Dis, dans le Livre V, il est mort de trouille le Lionel, et c'est Bohort qui fait le plus fier non ? Il me semble en tous cas.
Concernant la fontaine de Barenton, j'ai bien essayé avec mon fiston d'y verser de l'eau sur le perron, mais personne n'est venu (normal, Yvain l'avait chassé avant ;) ). J'ai mis les photos sur le site quelque part d'ailleurs.
Jolies histoires que tout ça et c'est vrai que je n'aimerais pas voir mourir le personnage de Calogrenant parce que je l'aime bien et qu'il est tout de même, l'un des moins cons en plus ;)

En apparté : Sophie, j'adore ta photo ;) .. Toujours aussi belle en plus hein ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Dis, dans le Livre V, il est mort de trouille le Lionel, et c'est Bohort qui fait le plus fier non ? Il me semble en tous cas.

Ce ne sont que des apparences. Bohort fait effectivement le fier, mais dès qu'un "danger" se présente (Lancelot), on retrouve le Bohort habituel, preuve que tout ce qu'il disait avant, c'était du flan pour impressionner son frère. Lionel manque d'assurance, il se laisser berner par son frère, mais quand il faut agir, il agit. Le courage, c'est de dominer sa peur : _ça correspond parfaitement au comportement de Lionel.

Croustillant
Hors ligne

Enfin il tire quand meme sur Lancelot à la traite Lionel. Enfin je donne que mon avis.
Je trouve quand lorsque Bohort lui dit de prendre son arc et de le Bouffer, je me range du coté de ce dernier.
Car si on aurait laissé Lionel tout seul, il aurait buter Arthur et Genièvre sans compter le tavernier et aussi la chèvre (lol)
C'est pour cela que je ne porte pas ce personnage dans mon coeur. Mais bon il fait paraître envers Bohort un trait de caractère que l'on ne lui connaissait pas.

Boniche officielle du roi
Hors ligne

Dans le Livre V en effet Lionel semble moins pleutre que Bohort (en même temps, même une fillette de 5 ans serait moins pleutre que Bohort jajaja :lol: ), néanmoins, dans le Livre VI, quand ils étaient plus jeunes donc, il n'est pas du tout courageux au contraire ! Quand son père veut l'envoyer faire une quête, il se retranche habilement derrière son statut de cadet pour que ce soit Bohort qui y aille il me semble...

Agloval a écrit :

Le courage, c'est de dominer sa peur : ça correspond parfaitement au comportement de Lionel.

Hum... Je ne vois pas cela tellement comme du courage, mais en effet il essaie de dominer sa peur, ce qui peut le faire agir de façon irréfléchie, mais je vois plus ça comme le fait qu'il veut faire le brave et donc agit impulsivement. Et du coup j'ai du mal à considérer cela comme du courage pur, mais bon, ça ne change pas le fait qu'en effet, on peut dire que dans le livre V il est moins nunuche que son frère.

Sinon, en aparté :

BreizhKnight a écrit :

Sophie, j'adore ta photo :) .. Toujours aussi belle en plus hein ?

Hou je rougis

Croustillant
Hors ligne

BreizhKnight a écrit:

    Sophie, j'adore ta photo smile .. Toujours aussi belle en plus hein ?

Sa sent le printemps tout ça. :lol:
Mais t'a pas tord, je trouve que Sophie a un petit air de Beatrice Martin.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Sophie : je précisais bien que je parlais uniquement du Livre V, car effectivement dans le Livre VI, Lionel est pleutre. Cela dit, Bohort aussi, et même pire, puisqu'il a engagé de faux brigands pour faire croire à son courage : s'il en est réduit à de tels expédients, c'est évidemment qu'il n'a aucun courage.

Dans le Livre V, Lionel a reçu l'ordre de tirer sur toute personne qui s'approche de la tour. Quand il voit Lancelot, il tire, conformément aux ordres. Lancelot est d'ailleurs un traître, donc non, ce n'est pas irréfléchi. Et je ne crois pas un seul instant qu'il veut faire le brave : c'est Bohort qui joue les braves, que ce soit dans le Livre VI comme dans le V d'ailleurs. Dans le Livre V, il fait la leçon à son frère (notre devoir est de tirer sur tout ce qui bouge, etc.) et quand il faut agir, y'a plus personne ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

y'a aussi la vengeance qui le motive à tirer, je suis pas sur qu'il aurait tiré sur quelqu'un d'autre.

En tout cas, c'est clair que ce n'est pas un personnage "sympathique". Il n'est pas spécialement drole, parle assez peu, on ne sait pas toujours ce qu'il pense, bref pour moi, il a un potentiel de traitre (comme dans hero corp d'ailleurs), d'autant que c'est pas vraiment Arthur qui le nomme à la table ronde. Après, la si il trahit, c'est pour Lancelot, ce qui est très improbable, donc bref, faut pas se lancer dans des élucubrations sur les films, personne ne devinera rien...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB