Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui trouve les vieux hyper mystérieux. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Cher amis du forum.

La vie professionnelle prend une part de plus en plus importante dans nos existences.

Pour certains, il ne s'agit que d'un moyen d'être rémunéré, mais pour d'autres individus, un certain métier peut être un moyen de se réaliser.

J'ouvre cette discussion afin que chacun ait la possibilité de décrire son travail, ce qui lui plaît, ce qui ne lui plaît pas, et faire découvrir aux autres peut être des activités qui leurs étaient inconnues jusqu'à présent !

Ce topic concerne aussi les études et les projets professionnels !

fotolia_3709860_xs.jpg


Je commence.

J'ai acquis mon Baccalauréat S cet été, et je suis depuis septembre en IUT en section Techniques de Commercialisations. Je ne pensais pas que le monde du commerce et de l'économie allaient autant m'intéresser. Le DUT, obtenu s'il on a la moyenne pendant 2 ans (en contrôle continu dans mon établissement), est un diplôme complet car il a une réelle valeur sur le marché du travail, et peut aussi être un tremplin pour une suite d'études éventuelle. Le programme se divise en deux parties: l'aspect "théorique" (économie, étude des marchés étrangers, marketing, publicité, droit commercial, ...) et l'aspect pratique (cours de négociations et de phonning, durant lesquels, en suivant les scénarios de vente, il faut convaincre l'interlocuteur). N'oublions pas les langues qui représentent une part importante du programme. Différents projets (tuteurés ou libres)  sont à mener à bien sur l'année, ce qui nous confère une certaine autonomie, et qui nous enseigne l'esprit d'équipe. Les contacts avec des personnes actives dans le monde du commerce est extrêmement enrichissant.
Après ceci je voudrais poursuivre mes études en faisant une année supplémentaire en Licence de Commerce International, et partir à l'étranger la 4ème année, dans le cadre du VIE. (Pour plus de renseignements: Le site officiel VIE ). Mon rêve professionnel, serait de créer ma propre entreprise, et de pouvoir mener ma vie en écosse ...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arturus a écrit :

Mon rêve professionnel, serait de créer ma propre entreprise, et de pouvoir mener ma vie en écosse ...

L'Écosse...comme j'aimerai y aller un jour :rolleyes: !

Je suis au collège, en 3°. Au lycée, j'aurai bien aimé faire un Bac Art appliqués mais je n'ai pas un niveau assez bonne en dessin. Je pense donc plutôt faire un Bac S avec les options théâtre et musique, si je trouve ça quelque part, puis d'entrer dans une école d'infographie. Pour l'instant je pense plutôt à Aries, mais c'est vachement chère pour y aller. Plus tard, j'aimerai être infographiste 3D pour travailler sur des dessins animé et jeux vidéos.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

C'est amusant que ce soit deux étudiants qui commencent un tel sujet :) En tout cas, Arturus Rex, bonne chance avec la prospection commerciale : je suis obligé d'en faire un peu, et Dieu que c'est frustrant ! Les prospects, même qualifiés, te promettent des choses mais ne le font jamais, le phoning, tu n'arrêtes pas de te faire rembarrer (et puis pour notre business ce n'est pas efficace), moi je trouve que ce n'est vraiment pas la joie. Mais si tu aimes ça, tant mieux, ça en fera moins à faire pour des gens comme moi :)

Moi, comme certains ont déjà pu le lire, je suis ingénieur informaticien ; après un bac C (oui, pas S, ça vous la coupe, les jeunes !), classes préparatoires Maths Sup, Maths Spé M', et Télécom Paris en 3/2, option ingénierie des systèmes d'information en troisième année (ça pète, hein ?). Je suis rentré dans la société créée par mon frère à sa sortie de Sup'Aero, où je suis Directeur technique et R&D (franchement, moi je trouve que ça pète trop les titres comme ça). J'aime à définir mon métier comme celui de spécialiste du traitement de l'information, quand on cantonne souvent les informaticiens à la connaissance approfondie des ordinateurs, de leur fonctionnement et de leur programmation. Je vous citerais Edsger Dijkstra, grand mathématicien et informaticien néerlandais : "L'informatique n'est pas plus la science des ordinateurs que l'astronomie n'est celle des téléscopes".

Pour nos clients, nous mettons en place des solutions informatiques personnalisées les aidant à faire leur métier de façon plus efficace, ce qui se traduit aujourd'hui par la mise en oeuvre d'applications en mode internet, accessibles au grand public comme des sites de communication ou e-commerce, ou accessibles uniquement à un public limité, comme un système de gestion de contacts, de tableau de bord commercial, etc. Mon rôle là-dedans est double : en tant que responsable de la R&D, je coordonne les projets de nos outils internes, et en tant que chef de projet et développeur pour nos clients, je suis en charge d'analyser le besoin du client, de spécifier une solution répondant au besoin et de la mettre en oeuvre.

Pour moi, ce métier est un jeu, un jeu logique et mathématique, mais un jeu, même si comme dans tous les métiers, il y a des taches inintéressantes, on ne peut pas s'amuser tout le temps. Son grand avantage de mon point de vue est de voir des domaines fonctionnels très variés : en ce moment, je travaille sur des projets pour une société vendant des pelleteuses et du matériel agricole, pour un site web comparatif de voyages, pour une société vendant des pièces détachées électroniques, pour une association délivrant des appellations de qualité environnementale, etc. Mais toujours en suivant l'axe de l'amélioration des processus.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

The Death Patate, ça a l'air excellent ce que tu veux faire. :) Au lycée j'avais un pote qui voulait aussi se lancer dans l'infographie mais lui c'était uniquement pour se lancer dans le dessin animé, il était passionné d'animation 3D et il réussissait à passionné tous les gens avec qui il en parlait.Bonne chance à toi ;) et bonne chance à toi ausi Arturus Rex ;)

Bon ben je continue sur la lancée, je suis en master d' Histoire, je prépare un mémoire qui se veut être une analyse critique des "Mémoires, secrets et correspondances inédites du Cardinal Dubois". Pour ce qui ne connaîtrait pas le bonhomme, il a été interprété au cinéma par Jean Rochefort dans "Que la fête commence" de Bertrand Tavernier.
50736.jpg
Je souheterai devenir Professeur d' Histoire moderne et me spécialiser sur la période de la Régence de Philippe d' Orléans (1715-1723) dont Dubois a été le premier confident et conseiller. Cette période peut paraître extrêmement courte mais elle recèle une richesse de faits incroyable comme la création du système de Law (premier système d'argent papier), de la compagnie des Indes... Et comme il faut se diversifier, à côté je pense m'affairer à étudier le cinéma d' Horreur et Fantastique sous différents aspects.
En attendant je réfléchis à mon sujet de deuxième année de Master, j'avais pensé explorer le phénomène de diabolisation avec les cas des Cardinaux Richelieu, Mazarin et Dubois mais selon mon directeur de Master c'est un sujet auquel je devrais consacrer plus qu'une simple année de Master.

Croustillant
Hors ligne

Moi mon travail est commercial, après avoir fait un bep aménagement de l'espace spécialisation travaux paysager, j'ai continué sur un bac pro travaux paysagers option entretien et création de golf.
Le commerce m'ayant toujours intéressé et ayant quelque base pour avoir travaillé depuis tout petit dans la boucherie de mon père, j'ai embrayé sur un BTS Technico commercial en fourniture d'espaces verts en alternance avec une entreprise de vente de produit consommable par correspondance, mais le bts ma terriblement gonflé et j'ai arrêté au bout d'un mois.
Mon patron ma quand même gardé et je suis actuellement responsable du service commercial.
Mon travail consiste à répondre aux devis et aux demandes des clients, ainsi qu'a aller voir les paysagistes et mairies sur le terrain.
Je fais également de la prospection par mail et fax et un peu de phoning et je confirme c'est très chiant de ce faire envoyé chier toute les deux minutes.
Mon patron a également une entreprise de publicité ( e-mailing, faxing, carte contact...) donc je travail un peu également sur cette partie.

A défaut de grandes écoles ont va monter un réseau de connaissance pro via On En A Gros :lol:

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Le cardinal Dubois, le pote de beuverie du Régent si je ne m'abuse ?

Perso, je suis encore en L2 d'histoire, me préparant à rentrer dans une école de journalisme.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Oui , on peut dire ça,  même si ça savére plus compliqué que l'image que Saint-Simon en a donné dans ses mémoires. Il s'avére être un très grand diplomate et surtout un stratége politique beaucoup plus fin que certains le disent.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Sossa a écrit :

En tout cas, Arturus Rex, bonne chance avec la prospection commerciale : je suis obligé d'en faire un peu, et Dieu que c'est frustrant ! Les prospects, même qualifiés, te promettent des choses mais ne le font jamais, le phoning, tu n'arrêtes pas de te faire rembarrer (et puis pour notre business ce n'est pas efficace), moi je trouve que ce n'est vraiment pas la joie. Mais si tu aimes ça, tant mieux, ça en fera moins à faire pour des gens comme moi

Merci Sossa !

On a des formation pour être efficaces en cas de prospection et de phonning.


La plupart du temps:

Cas du phonning:  Bonjour Madame, je me permets de vous appeler pour vous parler des offres que nous faisons sur "TUUT TUUT TUUT"

Cas de le prospection: Bonjour Monsieur, je me présente ... Avec vous déja entendu parlé de "VLAM !"

C'est pour ça que le B to B ( entre entreprises ) m'intéresse plus.
Moi le côté commercial me plaît beaucoup car j'adore le contact avec les gens ( si ceux ci sont un minimum empathiques ), mais j'apprécie aussi beaucoup le fait de prendre des initiatives, le côté stratégique des affaires, donc fonder ma propre boite, petit à petit, pour donner peut etre un jour un empire ... mais quoiqu'il en soit, mon activité commerciale sera toujours morale, à savoir je ne vendrai pas de choses qui sont contre mes opinions et convictions.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Comme The Death Patate je suis en 3°. Je compte faire un BAC L avec option Théâtre parce que ce qu'il me plairait ce serait de faire du.... théâtre ! ^^ en tant que comédien mais aussi pour la mise en scène. Je rêverai aussi de faire du cinéma mais bon je pense pas que ce sera pas pour tout de suite ! ^^ Donc voilà, jouer sur scène ou devant une caméra me passionne ! Dès que je joue je me sens tellement bien que je ne me vois pas faire autre chose que ça !
Après le lycée j'aimerai intégrer une école de cinéma ou de théâtre alors je cherche, je me renseigne. Je recherche aussi des castings pour avoir quelques expériences. Ma première vrai expérience c'était l'année dernière dans un moyen métrage et puis je participerai peut être à un autre casting pour un long métrage cette fois. Voilà ! :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Je n'est fait qu'un an de théâtre et j'ai adoré, et je compte en refaire l'année prochaine. Ça doit être super de faire des représentations dans tout le pays, de voyager.

@-AArthurs- : Si tu arrive à faire ça plus tard, tu va vraiment t'éclater, bonne chance. Si t'a quelques vidéos de tes représentations, j'suis preneuse ! :)

@Kaa : J'aime bien l'histoire, mais je ne connais pas du tout la période de la Régence de Philippe d'Orléans. A si, la compagnie des Indes : c'est dans Pirates des Caraïbes (c'est là qu'on voit la culture...).

Pécore
Hors ligne

En ce qui me concerne, je suis professeur d'anglais dans le secondaire (et aussi dans le primaire en heures sup, les années où les instits de l'école sont trop fainéants pour passer l'habilitation ). Mon cursus a été assez classique:
- Bac L
- deux ans de prépa (hypokhâgne et khâgne)
- Licence (LLCE)
- Maîtrise
- un an en tant qu'assistant de français à l'étranger (à Harrow-on-the-Hill, près de Wembley - Londres)
- CAPES (du premier coup wouhouh!)
et comme professionnel
- un an de stage (théorie + responsabilité de deux classes)
- titulaire depuis la rentrée 2006

C'est un travail épuisant mais très gratifiant.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arturus a écrit :

C'est pour ça que le B to B ( entre entreprises ) m'intéresse plus.
Moi le côté commercial me plaît beaucoup car j'adore le contact avec les gens ( si ceux ci sont un minimum empathiques ), mais j'apprécie aussi beaucoup le fait de prendre des initiatives, le côté stratégique des affaires, donc fonder ma propre boite, petit à petit, pour donner peut etre un jour un empire ... mais quoiqu'il en soit, mon activité commerciale sera toujours morale, à savoir je ne vendrai pas de choses qui sont contre mes opinions et convictions.

Je ne voudrais pas gâcher ton plaisir, mais ce que tu décris va aussi t'arriver en B to B, enfin, tu verras bien :)
Dans mon expérience, la différence entre un bon voire très bon commercial et un commercial quelconque est l'empathie, non seulement envers son client, mais aussi envers l'équipe qui réalise ce qu'il vend. J'ai eu de très mauvaises expériences avec des commerciaux qui vendaient dans des conditions qui mettaient l'équipe dans le caca et qui la laissait se débrouiller toute seule ; après tout, ils touchent leur commission même si l'équipe en a bavé des ronds de chapeau, un peu plus tard parfois, mais au même montant, alors...

Vinçounet, c'est classique de faire hypokhâgne et khâgne pour être professeur d'anglais ? J'aurais dit professeur de lettres classiques ou modernes avec ce début...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Kaa, Ça l'air vraiment cool ton truc!  J'Adore les évènements super poussé de l'histoire. 

Et je souhaite toute la chance du monde à ceux qui veulent aller en Théâtre et en infographie!  Youhou les arts!

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Pour ce qui se le demandent, la régence est l'une des périodes les plus fastes de l'Histoire française, avec des personnages haut en couleur, mais aussi très compétents, à un Law près.

Pécore
Hors ligne
sossa a écrit :

Vinçounet, c'est classique de faire hypokhâgne et khâgne pour être professeur d'anglais ? J'aurais dit professeur de lettres classiques ou modernes avec ce début...

Oui, aussi. Je jouais sur le double sens de "classique". :D Dans ma promo, il y avait à peu près autant d'élèves se destinant à enseigner l'histoire, les lettres et les langues... plus un ou deux hurluberlus qui pensaient qu'ils allaient réellement intégrer Normale Sup. Enfin, la prépa est une très bonne formation
- pour revenir tranquillement à la fac et bananer tout le monde ou presque sans trop d'effort (disons qu'on en fait sans en avoir l'impression, bosser comme un malade est devenu naturel)
- pour avoir la curiosité nécessaire pour tenir le coup quand on est prof et pas se contenter de "faire le boulot". Pour faire ce boulot, mieux vaut considérer le travail pour une fin en soi (et aimer ça), et ne pas trop calculer ses efforts.

Donc, aux élèves de Term en train de faire leurs voeux d'orientation, si vous pouvez aller en prépa, allez-y! ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

The a écrit :

@Kaa : J'aime bien l'histoire, mais je ne connais pas du tout la période de la Régence de Philippe d'Orléans. A si, la compagnie des Indes : c'est dans Pirates des Caraïbes (c'est là qu'on voit la culture...).

Alors la période de la régence de Philippe d' Orléans s'étend de 1715 à 1723. à la mort de Louis XIV, la plupart des héritiers sont décédés dont certains de manière assez suspectes ( On a d'ailleurs accusé le futur Régent d'en avoir empoisonné la plupart). Ne reste plus alors que Louis XV âgé de 5 ans.

Ne pouvant prendre le pouvoir, c'est alors Philippe d' Orléans, neveu du Roi, qui est consacré Régent suite à la cassure du testament de Louis XIV. Durant cette période va se développer des nouveautés tel qu'une royauté de plus en plus administrative avec les Tables de Chaulnes, le premier cordon sanitaire lors de la peste de Marseille en 1720-1722, le systéme de Law comme je l'ai déjà dit, le développement de la compagnie des Indes (comme tu l'a si bien dit qu'on entend parler dans "Pirates des Caraïbes"), de réelles négociations avec des pays comme l' Angleterre pour des traités d'alliances, le début d'une idée européenne...

Elle prend fin en 1723 avec la majorité de Louis XV . Le régent devient alors premier ministre d'août à septembre 1723, il succéde à Dubois qui est mort le 23 août d'un abcés crevé àla vesie et gardera ce poste jusqu'à sa mort. C'est une période qui regorge de mémorialistes mais qui pour la plupart donne une image faussée et caricaturale. C'est une période de foisonnement intellectuel avec l'expansion des Lumières. Dernier ti point c'est là que naquit le fameux style Régence.

En ce qui concerne le Cardinal Dubois il est né en 1656 à Brives la Gaillarde, il va tout d'abord être le sous-précepteur du Régent avant de devenir son précepteur à la mort de Monsieur de Saint Laurent. Il va se nouer entre eux une solide amitié et une relation maître-élève très forte. Il occupera sous la régence le poste de secrétaire aux affaires étrangéres entre autres, poste qu'il a obtenu suite à des négociations réussies avec l' Angleterre, les Provinces Unies et L'empire Germanique (Il est important de noter qu'il avait été envoyé par Louis XIv en tantq u'ambassadeur en Angleterre donc bien avant la régence). Il deviendra Archevêque en 1721 et Cardinal la même année. En 1722 il est élu Principal minsitre et le restera jusqu'à sa mort. C'est très résumé mais si je commence à faire une bio complète on est pas sorti du sable.

Jozi a écrit :

Kaa, Ça l'air vraiment cool ton truc!  J'Adore les évènements super poussé de l'histoire.

Vi en effet c'est super intéressant à étudier car c'est une période qui l'est assez peu et qui recéle nombre de choses à développer et à découvrir encore aujourd'hui. D'après mon prof je deviens le spécialiste français de la régence et tout spécialement de Guillaume Dubois, même si je trpouves ça un peu exagéré même si il et vrai que c'est une période sur laquelle très très peu de gens se spécialisent car considéré comme beaucoup trop courtes, pas assez documentée et demandant alors une hyper spécialisation.

Kerwin a écrit :

Pour ce qui se le demandent, la régence est l'une des périodes les plus fastes de l'Histoire française, avec des personnages haut en couleur, mais aussi très compétents, à un Law près.

Un résumé tout à fait probant, Dubois étant le plus compétent de tous, marquis de Châteauneuf, c'est lui aussi révélé un excellent négociateur tout comme le Maréchal d' Uxelles mais je m'égare.

Pécore
Hors ligne

@Kaa : j'admire sincèrement les gens qui font des mémoires, surtout quand ils le font avec passion. J'adore surtout les intitulés des sujets de mémoire en général ; ils sont ultra précis, ça me fait rire ! J'étudie en ce moment James Krspursky pendant sa période anglopolymorphe et la relation que son frère entretenait avec le pouvoir franconéerléandais.

@Arthurus Rex : moi dans mon métier, j'ai toujours eu à fuir les commerciaux faisant du phoning. Pitié ! Ne sois pas trop insistant ! Quand on dit gentiment qu'on ne prend pas les commerciaux au téléphone parce que ça prend trop de temps, c'est vraiment qu'on n'a pas le temps.

@The death patate : en tout cas, ce n'est pas parce que tu juges maintenant que tu n'as pas le niveau en dessin (alors que tu n'es qu'en 3ème) que tu ne l'auras pas en fin de seconde pour aller en art appliqué. Le dessin, avec du travail, ça peut s'améliorer assez vite (et je pense que si tu veux être infographiste 3D c'est que tu as quand même quelques bases). Je me souviens avoir progressé d'un coup en 3ème avec une prof, qui nous avait juste donné des petits règles sur les proportions ; ça, plus la gestion des ombres, et le niveau monte rapidement. Plus tu dessineras, plus tu t'amélioreras. Et puis dans ce genre de filiaire, il me semble que les sélections se font sur dossier : tu juges que tu as un niveau bas, d'accord, mais tu ne peux jamais connaître le niveau des autres, ce qui te laisse la possibilité d'avoir une place. C'est très intelligent d'avoir un plan de secours car c'est toujours risqué de mettre tous ses oeufs dans le même panier, et c'est bien de rester réaliste, mais ce n'est pas une raison pour ne pas tenter ce que tu souhaites le plus (cela dit, une de mes copines de L, a fait post-bac les études pour être infographiste, et elle bosse maintenant sur de la colorisation en dessin animé, donc si tu vas en S, je pense que ça ira aussi). Le problème des débouchés dans ce type de métier me refroidissait avant, mais en rencontrant des gens (dont ma fameuse copine de L) qui ont réussi à faire ce qu'ils souhaitaient faire depuis leurs 15 ans, je me dis qu'il faut peut-être pas se laisser démonter tout compte fait... En bossant, et en ayant un plan de secours, ça peut le faire ! :)

@Sossa : c'est rigolo quand je lisais tes posts sur les autres topics, je pensais que tu étais prof. Comme quoi, les informaticiens, c'est vraiment pas ce qu'on croit (je le savais déjà car j'ai 2 frères et mon mari dans ce milieu là, mais là c'est un exemple positif de plus...).

@Vinçounet : je ne suis pas allée en prépa, et je conseillerai aux lycéens de faire une prépa s'ils le peuvent car c'est dommage de se priver d'une filière donnant une bonne culture générale et de très bonnes bases de travail. Mais je trouve tout aussi dommage que certaines personnes (pas toutes) ayant fait prépa fassent preuve d'orgueil : tu dis que la prépa permet d'aller tranquillement à la fac et de "bananer tout le monde", et tu sous-entends qu'un prof n'ayant pas fait prépa se contentera de "faire le boulot" et n'aura pas "la curiosité nécessaire pour tenir le coup". Sur ce qui est de la fac, d'accord j'y ai vu des glandeurs, mais j'y ai vu aussi des gens travailler très dur depuis la L1 et être brillants ; j'y ai également vu des mecs de prépa arriver comme des fleurs en L2 ou L3 sans être particulièrement brillantissime, ni meilleur que ceux qui travaillaient depuis la L1. En ce qui concerne les enseignants, je pense que l'alchimie pour être un bon prof est quelque chose de délicat : si la prépa était la formule magique pour faire de bons profs, ça se saurait, et le problème de l'éducation nationale serait réglé depuis longtemps ! C'est un peu triste de te servir du savoir que tu as acquis pour regarder les autres de haut, alors que tu pourrais de façon plus belle le considérer comme une "fin en soi".

@Akran : oui, on enagros va devenir viadeo-onenagros. Ca doit être cool de travailler avec des paysagistes : je connais pas bien le métier, mais ça doit être sympa. Pour le phoning, un client qui dit "je suis désolé, mais je ne prend pas les appels commerciaux", ça compte pour un client qui envoie chier, ou pas ?

@AArthurus : j'espère pour toi que tu pourras faire autant de théâtre que les Astier. En tout cas, d'avance, je te souhaite de tenir bon. Je connais deux personnes qui en on fait sérieusement pendant plusieurs années, et il faut s'accrocher (souvent, on ne gagne pas d'argent, parfois il faut même payer le théâtre pour jouer, on peut s'apercevoir qu'on s'ennuie sur scène à la 2ème ou 3ème représentation, les gens nous trouvent parfois bons quand on s'est trouvé mauvais, et vice versa...). Mais bon, comme l'a dit Lionnel Astier je crois, il faut éviter de transmettre des peurs aux gens qui veulent faire ce métier, alors je t'encourage ! Pour ce genre de projet, je ne sais jamais s'il faut dire aux gens "Passe tout ton temps là-dessus pour y arriver" ou "Surtout, prévois un plan de secours au cas où ça marche pas". Quoique... Un plan de secours, ça peut pas faire de mal... :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

@Kaa : Merci pour toutes ces infos, ça a l'aire vraiment intéressant ce que tu fait :)

@Myval : Je ne savais pas qu'on pouvait faire infographiste avec un Bac L. En tout cas, faut que je quitte un peu l'ordi pour pouvoir me mettre sérieusement au dessin. Et comme plan de secours, j'ai pensé à un truc qui n'a pas grand chose à voir avec l'infographie : travailler dans le domaine de la musique, j'aimerai aussi beaucoup.

Pécore
Hors ligne
Myval a écrit :

@Vinçounet : je ne suis pas allée en prépa, et je conseillerai aux lycéens de faire une prépa s'ils le peuvent car c'est dommage de se priver d'une filière donnant une bonne culture générale et de très bonnes bases de travail. Mais je trouve tout aussi dommage que certaines personnes (pas toutes) ayant fait prépa fassent preuve d'orgueil : tu dis que la prépa permet d'aller tranquillement à la fac et de "bananer tout le monde", et tu sous-entends qu'un prof n'ayant pas fait prépa se contentera de "faire le boulot" et n'aura pas "la curiosité nécessaire pour tenir le coup" . Sur ce qui est de la fac, d'accord j'y ai vu des glandeurs, mais j'y ai vu aussi des gens travailler très dur depuis la L1 et être brillants ; j'y ai également vu des mecs de prépa arriver comme des fleurs en L2 ou L3 sans être particulièrement brillantissime, ni meilleur que ceux qui travaillaient depuis la L1. En ce qui concerne les enseignants, je pense que l'alchimie pour être un bon prof est quelque chose de délicat : si la prépa était la formule magique pour faire de bons profs, ça se saurait, et le problème de l'éducation nationale serait réglé depuis longtemps ! C'est un peu triste de te servir du savoir que tu as acquis pour regarder les autres de haut, alors que tu pourrais de façon plus belle le considérer comme une "fin en soi".

Pop pop! J'ai dû mal m'exprimer et j'en suis désolé :( . Je ne suis pas du tout du genre à penser que le savoir permet de prendre les autres de haut. Ce n'est pas, mais alors, vraiment pas mon truc. La manière dont je me suis exprimé t'a fait faire l'amalgame entre plusieurs choses:
- s'il y a un rapport assez fréquent (mais pas systématique) entre le fait d'aller en classe préparatoire et de réussir à la fac par la suite, voire au concours, il n'y en a certainement pas avec le fait de réussir dans son boulot.  Il faut savoir qu'on utilise assez
peu les connaissances livresques et/ou techniques acquises à l'université lorsqu'on enseigne au collège ou même au lycée. Le fait de s'épanouir dans l'enseignement dépend, je crois, surtout de la motivation et de la résistance physique et morale de chacun. Donc, je ne suis pas d'accord avec ce que tu me fais sous-entendre.
- alors, encore une fois, je suis surpris que tu comprennes que je regarde les autres de haut (je suis plutôt le genre de gars à beaucoup se remettre en question d'ailleurs, et j'aimerais bien être moins scrupuleux). La seule fierté que je retire de mon parcours est que je suis allé jusqu'au bout tout en ayant le sentiment que c'était dur. Mais alors je ne suis pas DU TOUT le genre à faire cas de la qualification de chacun (on m'a au contraire déjà reproché de parler à "n'importe qui", dixit des vieux certifiés un peu mécontent que je discute plus avec des CAER qu'avec eux -le genre de chose que je ne calcule pas a priori ).
- le savoir me sert surtout à éclairer les autres et à m'éclairer moi-même, et dans les deux cas c'est un plaisir totalement gratuit.

A l'avenir, je ferai plus gaffe à la manière dont j'écris. Et sans rancune, car je confirme que les personnes que tu as décrites en croyant me décrire existent bel et bien. ;)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

The a écrit :

@Kaa : Merci pour toutes ces infos, ça a l'aire vraiment intéressant ce que tu fait :)

Avec plaisir :)

Myval a écrit :

@Kaa : j'admire sincèrement les gens qui font des mémoires, surtout quand ils le font avec passion. J'adore surtout les intitulés des sujets de mémoire en général ; ils sont ultra précis, ça me fait rire ! J'étudie en ce moment James Krspursky pendant sa période anglopolymorphe et la relation que son frère entretenait avec le pouvoir franconéerléandais.

Moi ça va, c'est analyse critique et le titre du bouquin que j'analyse, j'ai décidé de faire simple. Mais ça n'empêche que je suis à fond dans ce que je fais.

Pécore
Hors ligne
Vinçounet a écrit :

Pop pop! J'ai dû mal m'exprimer et j'en suis désolé :( . Je ne suis pas du tout du genre à penser que le savoir permet de prendre les autres de haut. Ce n'est pas, mais alors, vraiment pas mon truc. A l'avenir, je ferai plus gaffe à la manière dont j'écris. Et sans rancune, car je confirme que les personnes que tu as décrites en croyant me décrire existent bel et bien. ;)

Bon et bien, au temps pour moi. Sans rancune non plus, je souhaitais simplement donner mon point de vue pour éviter que certaines personnes étant à la fac ou ayant été à la fac se dévaluent alors que l'université, si on y travaille, peut vraiment donner un excellent niveau car les profs y sont très bons. Et le fait que tu éclaircisses ton point de vue va dans ce sens, donc pas de problème !

Bonne soirée !

Chef de Clan
Hors ligne

Pour ma part j'ai eu un BTS informatique spécialisé administrateur réseau mais bon pas tellement de travail en info dans la région des PO donc j'ai créé ma boite en auto entrepreneur qui consiste a assurer le dépannage d'ordinateurs chez les particuliers mais aussi chez les pro et puis de proposer des solutions réseau comme par exemple proposer un parc informatique "clé en main" pour les jeunes entreprises.
Vu que tout ça roule un minimum pour le moment je taffe en parralele dans une clinique ou je suis plongeur et ce travail offre la possibilité quand j'aurais signé mon CDI de me payer la formation infirmier donc on verra d'ici quelques années si je reste dans l'informatique ou si je suit la voie du milieu médical !

voila les ptits loups vous savez tout ^^

Pécore
Hors ligne
pierrot a écrit :

Pour ma part j'ai eu un BTS informatique spécialisé administrateur réseau mais bon pas tellement de travail en info dans la région des PO donc j'ai créé ma boite en auto entrepreneur qui consiste a assurer le dépannage d'ordinateurs chez les particuliers mais aussi chez les pro et puis de proposer des solutions réseau comme par exemple proposer un parc informatique "clé en main" pour les jeunes entreprises.
Vu que tout ça roule un minimum pour le moment je taffe en parralele dans une clinique ou je suis plongeur et ce travail offre la possibilité quand j'aurais signé mon CDI de me payer la formation infirmier donc on verra d'ici quelques années si je reste dans l'informatique ou si je suit la voie du milieu médical !

voila les ptits loups vous savez tout ^^

Pour les néophytes ou les gens un peu fatigués (ou les deux), peux-tu expliquer ce que tu es parti foutre dans la plaine du Pô? :)

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Myval a écrit :

@Sossa : c'est rigolo quand je lisais tes posts sur les autres topics, je pensais que tu étais prof. Comme quoi, les informaticiens, c'est vraiment pas ce qu'on croit (je le savais déjà car j'ai 2 frères et mon mari dans ce milieu là, mais là c'est un exemple positif de plus...).

Arf, me voilà à moitié démasqué. Mes deux parents étaient professeurs de mathématiques, ma mère en lycée et BTS, mon père en classes préparatoires, la carrière de professeur a fait partie de ma shortlist de carrières possibles, j'ai donné des cours particuliers pour financer mes études et mes extras d'étudiant, et je donne encore aujourd'hui des cours en informatique en formation professionnelle. Donc ton impression n'était pas tout à fait fortuite ! Et par ailleurs, que croit-on sur les informaticiens exactement ? :)

Chef de Clan
Hors ligne

Ben qu'on est des gros geeks en puissance peut être ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB