Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui compte la demi-passe !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chef de Clan
Hors ligne

Non mais PO c'est les pyrennées orientales ... 66 si tu prefere ^^

Pécore
Hors ligne
pierrot a écrit :

Non mais PO c'est les pyrennées orientales ... 66 si tu prefere ^^

Ah, ok ok... bah pourquoi? (mode JPP off) :D

Chef de Clan
Hors ligne
Vinçounet a écrit :

Non mais PO c'est les pyrennées orientales ... 66 si tu prefere ^^

Ah, ok ok... bah pourquoi? (mode JPP off) :D </div></blockquote>^^ je l'avais oublié celui là tiens :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

The a écrit :

@-AArthurs- : Si tu arrive à faire ça plus tard, tu va vraiment t'éclater, bonne chance. Si t'a quelques vidéos de tes représentations, j'suis preneuse ! :)

Merci ! Bonne chance à toi aussi pour tes projets. J'ai pas de vidéos sous la main mais quand j'en aurai je te fairai signe ! ;)


Jozi a écrit :

Et je souhaite toute la chance du monde à ceux qui veulent aller en Théâtre et en infographie!  Youhou les arts!

Merci Jozi ! Oui, vive les arts ! :)

Chef de Clan
Hors ligne

@ Sossa: en tant que litteraire type, quand je lis le resumé de tes etudes je suis prise de sueurs froides! :lol:

Perso j'ai fait Bac L, puis Licence LCE d'anglais. Je trouve que les enseignements etaient variés, de la civi US et british, de la litterature, linguistique, phonetique en plus des cours basiques de traduction, grammaire et expression orale...
Apres break de 2 ans où j'ai fait des petits jobs, dont intervenante en anglais pour des CM1 et CM2, et c'etait une experience vraiment sympa de travailler au contact des gamins. J'avais toujours voulu faire ecole de journalisme apres la licence mais je n'ai pas eu les moyens...
Une amie de fac qui cherchait aussi quoi faire a trouvé un Master de Communication et on s'est donc inscrites ensemble! C'etait un peu etrange de reprendre apres 2 ans et dans une autre fac en plus! Bref a la fin de la premiere annee j'ai postulé pour un M2 pro journalisme culturel et un M2 recherche, mais au final je n'ai ete prise que pour recherche. J'ai fait un memoire sur les relations entre la communauté evangelique americaine et le cinema hollywoodien mainstream. J'ai obtenu mon master il y a 6 mois tout pile et ai le niveau pour tenter la these. J'ai cependant decidé de faire une pause avec la fac et de tenter peut etre la these en 2011.
Là je cherche un taf dans le milieu du journalisme, mais je n'ai que 2 stages a mon actif, donc choux blancs pour l'instant... :| Pourtant j'ai les capacités pour ce metier, et quand je vois les merdes que pondent certains journalistes alors que j'ai pas de taf, ça me fout un peu les nerfs...
Mon premier stage s'est fait a la redac d'un hedbo de province, et c'etait super interessant. J'ai eu l'occas (j'avais meme pris l'initiative) d'interview un monsieur qui etait enfant lorsque les Allemands ont requisitionné sa maison pour en faire leur Kommandantur... Mon 2eme stage c'etait a la redac du mag Rock One, c'etait donc tres different mais instructif aussi.

Pécore
Hors ligne
hermy21 a écrit :

Pourtant j'ai les capacités pour ce metier, et quand je vois les merdes que pondent certains journalistes alors que j'ai pas de taf, ça me fout un peu les nerfs...

A partir du moment où on n'obtient pas ce genre de boulot sur concours, il y aura toujours une part de chance et malheureusement aussi de piston. J'espère que tu trouveras quelque chose au plus vite. ;)
Quand tu parles des "merdes que pondent certains journalistes", tu penses à quel(s) domaine(s) en particulier (sport, économie, faits divers, politique, local...)?

Chef de Clan
Hors ligne

Je parle tout simplement des trucs genre Voici ou je ne sais quoi d'autre... Le genre où ils inventent des histoires ahurissantes... Sinon mon domaine c'est plutot le cinema, et j'ai malheureusement l'impression que les journalistes ciné se prennent pas pour de la merde... Bref, comme tu le dis c'est pas mal de piston. A coté de mes recherches je continue quelques ecrits personnels... En esperant que je puisse en tirer quelque chose! :)

Pécore
Hors ligne

Devinette: je suis prof  d'anglais. J'ai des 5e avec qui nous venons de travailler le prétérit ( simple past ) et je suis en train de corriger des copies d'expression écrite. Question: de quel type de travaux s'agit-il? (Indice: il y a un rapport avec le roi burgonde :) )

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Biography !!!!

Pécore
Hors ligne

Yes!

Croustillant
Hors ligne

Moi je suis en 1ère L (ayant redoublé une 1ère S ^^) et j'envisage de faire une école d'art pour devenir illustrateur.

A Elphin: pour faire pleurer fais prof de math et colle plein d'exercices à faire pour le lendemain. Je te promet que c'est efficace, crois en mon expérience! ^^

Croustillant
Hors ligne

Enseignement. Enseignement...
Quand tu nous tiens...

C'est étrange que ce métier soit autant loué pour son importance, que décrié pour ses avantages, les revendications du corps enseignant, etc...
Quitte à être prof, autant faire souffrir le plus les élèves. "Pourquoi pas physique-chimie?" me suis-je dit, de bon matin, d'un air sadique.
Et c'est ainsi que je suis en 2e année de Licence de physique-chimie, et que doc j'envisage de faire professeur, comme votre perspicacité l'aura déduite.

Espérons que j'arriverai à faire pleurer deux-trois mômes quand même, c'est pas marrant sinon...

Chef de Clan
Hors ligne

Ben moi je suis Consultant .. c'est comme ça qu'on appelle les gens qui ont travaillé beaucoup avec les mêmes trucs. Des fois, on rajoute expert en plus. Donc consultant expert .. (en info, hein, j'ai pas précisé et en bases de données pour être plus précis)

Croustillant
Hors ligne

C'est à dire?
Tu as de l'expérience, et les gens viennent te consulter à propos des DB?

Chef de Clan
Hors ligne

En l'occurence c'est moi qui vais dans les boites pour donner mon avis et faire partager mon expérience oui. C'est passionnant en plus, mais il faut un peu de bagage (dans mon cas, 20 ans)

Croustillant
Hors ligne

c'est net, ça a l'air quelque chose de vraiment intéressant. Entre le travail d'un enseignant, et celui d'un expert.
Ca a les avantages, sans les inconvénients.
M'enfin, je préfère prof quand même^^

Chef de Clan
Hors ligne

Ben j'aurai bien aimé être prof aussi finalement. J'aurais pu passer de l'autre côté et faire prof d'info. Ceci dit, dans mon métier, je forme des gens parfois donc au final ...

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

chers amis !

Bonjour a vous !
Dans le cadre de ma premiere année à l'IUT en section techniques de commercialisation, je reviens de mon stage, et doit réaliser mon rapport (qui n'est pas simple tâche). L'entreprise que j'ai choisie, m'a conforté dans l'idée que je m'étais faite du travail de commercial, et cette expérience a vraiment été enrichissante.

MAIS je ne sais pas comment aborder une chose dans mon rapport: c'est l'entreprise de mon père ...
Est ce que certains qui auraient déja effectué un rapport dans le cadre de leurs études pourraient m'aider sur ce point ?

Je vous en remercie d'avance !

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Quand tu dis l'entreprise de ton père, ça veut dire qu'elle lui appartient, ou qu'il y travaille ? Parce que s'il n'y a eu aucun lien hiérarchique entre vous deux pendant le stage, pour moi ça n'a aucune importance. S'il y en avait un, d'une part, j'espère que tu en avais parlé avec les responsables de ton stage avant, parce que certains peuvent ne pas aimer ce type de choses, penser que le stage est bidon, ou que tu ne te mets pas assez en situation, et d'autre part, je ne vois pas quelle importance cela peut avoir dans ton rapport de stage, ou plus exactement j'espère là aussi que ça n'a aucune importance. En effet, si cette situation a eu une importance sur la façon dont tu as travaillé, on pourra aisément dévaloriser ton expérience. Quoi qu'il en soit, dans les deux cas, je n'aborderais pas la question dans le rapport, mais si tu n'as jamais abordé cette question avec tes responsables à l'IUT, je le ferais de vive voix avant de rendre le rapport et en dehors du cadre de la soutenance s'il y en a une.

Pour te donner mon exemple personnel, j'ai fait mon projet de fin d'études d'ingénieur sur un projet de la boîte de mon frère où je travaille aujourd'hui. Je l'avais dit à la responsable de mon option, qui a râlé un peu au début mais qui voulait tellement promouvoir les projets de fin d'études en entreprise par rapport aux projets de fin d'études donnés par les professeurs qu'elle a accepté. Mais je ne l'ai pas mentionné dans mon rapport, parce que ça n'avait rien à voir avec la choucroute ; j'ai décrit le contexte, à l'époque une TPE, voulant traduire un logiciel client lourd en client léger, mais je n'ai pas dit que le patron était mon frère.

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Tout d'abord, je tiens à te remercier, sossa, de me prêter ton attention et de t'être penché sur mon cas: je trouve cela noble.

sossa a écrit :

Quand tu dis l'entreprise de ton père, ça veut dire qu'elle lui appartient, ou qu'il y travaille ?

Je veux dire que cette entreprise lui appartient, il en est le PDG.

sossa a écrit :

s'il n'y a eu aucun lien hiérarchique entre vous deux pendant le stage, pour moi ça n'a aucune importance. S'il y en avait un, d'une part, j'espère que tu en avais parlé avec les responsables de ton stage avant

Je l'ai signalé à la responsable du département des stages, et elle m'a répondu que cela n'aurait à priori aucun impact sur ma note finale et qu'il était important d'exploiter les réseaux personnels (mais celle ci prendra en compte la démarche de recherche de stage: je n'ai pas eu à avoir à faire lettres de motivations, CV, entretiens, bien que je maîtrise toutes ces pratiques).

sossa a écrit :

En effet, si cette situation a eu une importance sur la façon dont tu as travaillé, on pourra aisément dévaloriser ton expérience.

Certes, elle a eu une influence importante sur ma façon de travailler dans la mesure où les missions les plus importantes et intéressantes qu'un stagiaire puisse rêver d'avoir, m'ont été confiées.
J'ai choisi cette entreprise pour effectuer mon stage pour différents aspects:
- "Connaissant" le directeur, je pouvais alors savoir ce qu'il m'attend au cours de ce stage, et mener des missions intéressantes, et non être systématiquement à la photocopieuse (comme cela a été le cas de nombreux de mes collègues). J'ai été "très efficace" selon l'ensemble de l'équipe, car j'ai mené intelligemment plusieurs missions qui m'ont été confiées, qui m'ont apporté des choses, et qui a aidé l'ensemble de l'équipe.
- Un de mes projets professionnels serait de reprendre cette firme familiale, ce qui explique mon tel intérêt pour cette entreprise.

J'espère qu'en leur faisant comprendre ceci, mon stage ne sera pas dévalorisé ...

Pécore
Hors ligne

Je te conseillerais plutôt de ne pas en parler, même à l'oral :
- sauf si les tâches que tu as eues sont tellement importantes qu'ils risquent de te poser la question à l'oral de savoir comment se fait-il qu'on ait donné de tels responsabilités à un stagiaire.
- sauf si dans ton rapport de stage figure le nom de famille de ton père : si c'est le même que le tien, ce sera grillé tout de suite, donc autant le dire.
- sauf si, étant donné que tu l'as déjà dit à un responsable de ton IUT, ceux qui jugeront le sauront peut-être et te trouveront peut-être malhonnête de ne pas en parler.

Bref, on dirait plutôt que je te conseille en fait d'en parler. Mais si tu en parles, tu devrais plutôt en parler en amont du moment de rendre le dossier, et bien avant ta soutenance orale s'il y en a une : ils le sauront, mais si ça les énerve, au moment de la notation, ils ne seront plus dans l'énervement direct. Mais ce qui est sûr, c'est qu'à l'écrit, il ne faut surtout pas l'aborder. Ca ne fait pas du tout pro de l'inscrire ou d'en parler, même de façon argumentée.

Surtout qu'il faudrait que tu sois prudent avec ton argumentation (je vais caricaturer un peu pour aller plus vite) : en disant qu'on t'a confié les tâches les plus importantes pendant que tes collègues étaient à la photocopieuse, tu tombes justement dans le cliché du fils à papa qui a été privilégié (j'utilise cette expression de fils à papa, non pour être méchante, mais parce qu'il va falloir te préparer à l'entendre à un moment ou à un autre). Le problème quand on est le fils de son père en entreprise, c'est qu'on pourra toujours remettre en doute les compliments qu'on te fait : qui prendra le risque de dire explicitement que tu as mal travaillé ? Pour ma part, je pense que tes compliments sont justifiés : il y a de grandes chances pour que tes capacités, ta motivation pour ce poste, l'envie que ton père soit fier de toi et les conseils que ton père a pu te donner, aient fait que tu as très bien travaillé. Je te prépare juste au fait que certains, même si tu es réellement efficace, remettront ça en doute.

Je dévie un peu de ta question initiale pour te donner un conseil (et je ne veux pas être moralisatrice) : avant de reprendre cette firme familiale, essaye d'aller travailler ailleurs quelques années. Je sais, c'est plus facile d'aller chez son père, ça semble même absurde de perdre quelques années ailleurs si on se dit qu'au final, on reprendra l'entreprise familiale. Mais c'est important : d'une part, l'étiquette de "fils à papa" sera moins justifiée puisque tu auras des postes à responsabilité, mais justifié aussi par ton expérience professionnelle passée. Tu auras eu l'expérience d'une "vraie" entreprise : des collègues, des responsables dont tu es sûr qu'ils te jugeront selon ton travail et non selon tes liens familiaux. Tu verras d'autres manière de faire et tu seras plus solide.
Bien sûr ailleurs, tu ne seras pas protégée des jugements faussés, mais ça sera dans le sens inverse : certains dirigeants sont avares de compliments pour mettre la pression sur les salariés : ils doivent penser que ça rend plus productifs et que ça diminue le nombre de demandes d'augmentation... Le jeu est soit d'avoir la chance (comme moi actuellement) de tomber sur des patrons intelligents, soit d'appendre à juger son travail soi-même quand on tombe sur des patrons de mauvaise foi.

Il y a longtemps, j'ai travaillé 2 ans avec mon père qui dirige une entreprise lui aussi. Ce n'est facile ni au niveau des relations avec les collègues, ni dans les relations avec le patron. Pour ma part, je m'investissais vraiment pour ne pas être taxée de fille à papa. Mais quoi que tu fasses tu restes le fils/la fille de ton père. J'ai toujours eu des relations franches avec les gens en général, mais dans ce cas-ci, c'est plus difficile : le souci, c'est qu'il faut accepter que jamais on ne te parlera avec la même franchise de collègue à collègue ; le problème réside aussi dans le fait que les patrons te disent des choses que tu ne devrais pas savoir et dont tu es forcée de ne pas parler (quand on est de tempérament franc, c'est insupportable). J'espère que ton père est intelligent dans les relations humaines, ce qui n'était pas vraiment le cas du mien ; c'est dur de voir ton père agir de façon pas très sympa (t'as envie de le comprendre, mais non, y a pas tu comprends pas). Tu vas être très motivé pour bien bosser, tu vas faire des heures en plus, mais s'il n'est pas du genre à féliciter ou au contraire s'il a tendance à toujours te féliciter toi parce que tu es son fils, c'est dur de se sentir satisfait soi-même dans son travail. Bref, je suis partie en courant, et maintenant que je suis dans une nouvelle boîte où j'ai le plaisir de n'avoir connu personne avant d'y entrer, je peux le dire : y a rien de mieux que de ne pas travailler en famille !

Pour le fait de travailler comme Sossa avec son frère, c'est pas la même chose : les gens acceptent mieux l'idée de frères qui travaillent ensemble (ça donne l'impression qu'ils ont monté l'entreprise ensemble à la sueur de leur front ; alors qu'un fils qui débarque donne l'impression d'un père qui a sué et d'un fils qui s'est posé comme une fleur). Et, même s'il y a peut-être la différence entre "frère aîné/frère cadet", il y a moins l'ambiguïté "hiérarchie familiale = hiérarchie d'entreprise". Cela dit, au niveau relationnel, y a peut-être des prises de bec qui auraient moins lieu s'ils étaient simples collègues ?

Chevalier
Hors ligne
BreizhKnight a écrit :

En l'occurence c'est moi qui vais dans les boites pour donner mon avis et faire partager mon expérience oui. C'est passionnant en plus, mais il faut un peu de bagage (dans mon cas, 20 ans)

Rhô le vieux hé... :D

Scribe et archiviste officiel
Hors ligne

  Ce message a été posté par une personne qui n’est plus inscrite aujourd’hui.

Arturus a écrit :

MAIS je ne sais pas comment aborder une chose dans mon rapport: c'est l'entreprise de mon père ...
Est ce que certains qui auraient déja effectué un rapport dans le cadre de leurs études pourraient m'aider sur ce point ?

Je sais pas si tu as déjà rendu ton rapport (je ne pense pas d'ailleurs, c'est peut-être un peu tôt) mais je vois mal comment tu va pouvoir éviter le sujet. Tu es OBLIGE de présenter l'entreprise qui t'a pris en stage, dans présentation s'entend au minimum la présentation du chef d'entreprise... Ce qui n'est pas un problème de toute façon puice que c'est ton père, donc ça te donne déjà un avantage : tu connais son parcours professionnelle, et donc ce qu'il a fait pour en arriver là. Donc à mon avis, si je tpeux te donner un conseil, c'est de ne pas développer le sujet dans le rapport de stage (ce n'est pas l'endroit, et surtout ce n'est pas le sujet), un rapport de stage doit résumer ce que tu as fait pendant ton stage et non pas comment tu as eu ce stage.
Par contre attend toi a avoir la question à l'oral, je poserai bien une question du style : " Il y a un lien de parenté avec vous et M. Bidule ?" là t'as pas le choix (NE MENT PAS évidemment, parce qu'ils le savent que c'est ton père) "Oui c'est mon père,", mais essaye de tourner la situation à ton avantage, ie de rajouter un truc du style : ce qui m'a permis d'être encore plus impliqué dans ce travail, pucie que c'est une entreprise que je connais bien, et que SI J'EN AI LES CAPACITE (a ne pas oublier cette partie là) je pourrais tenter d'assister mon père dans ses missions dans un premier temps pour préparer éventuellement sa succession etc... Un truc du genre, je pense que ce sera bien vu et ça permettra de balayer d'une phrase tout les a priori négatif sur le comment tu as eu ton stage.

J'espère que ça aura pu t'aider

Chef de Clan
Hors ligne

Bac ES spécialité Maths
3ème cycle en violon acquis ainsi que celui de solfège
1ère année de BTS comptabilité et gestion avec stages et rapports

Semi-Croustillant
Hors ligne

Bac S spécialité SVT
et maintenant je suis en 2ème année de Licence en Archéologie ( on étudie de tout de l'égyptologie a l'archéologie et histoire médiévale ! ) !

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB