Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui casse tout dans la piaule ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Avec Merlin, Arthur, Karadoc, Elias. L'action se situe au Livre IV.

Introduction


Elias entre dans le labo, Merlin est en train de jouer du Oud.

Elias (ironique) : Et bien je vois que votre période glanderie est terminée. Vous vous êtes enfin mis au travail !
Merlin : Ah, mais fichez-moi la paix, vous !
Elias (ironique) : Non, sans déconner, vous devriez former un groupe de musique, hein ! Avec vos amis... Les animaux de la forêt !
Merlin : Et bah justement, Môssieur Elias ! Je vais les rejoindre, les animaux de la forêt ! Comme ça je pourrais jouer tranquille sans me faire emmerder !
Elias : Ah bah non, remarquez...
Merlin : Quoi ? Qu'est-ce-qu'il y a ?
Elias : Si vous vous mettez à jouer de ce machin en pleine forêt vous risquez vous de faire piétiner par un troupeau de chevreuil. Enfin, c'est vous qui voyez, hein !

Merlin le regarde d'un air lassé.


Générique.

Acte I

Merlin joue du Oud en pleine sale à manger, en chantant (faux) "la la la la".

Merlin : LalalalalalalAAA ! ♪

Arthur entre énervé dans la salle à manger, avec une grande casserole qu'il cogne à plusieurs reprises sur la table.

Arthur : C'EST PAS BIENTÔT FINI, CE MERDIER ?! Que vous glandouillez, c'est une chose, mais si vous commencez à nous casser les sabots en prime, je vais foutre définitivement à la porte, espèce de marteau !
Merlin : Nan, mais attendez, Sir... Vous allez comprendre...
Arthur : Comprendre... Comprendre quoi, sans indiscretion ?! Comprendre que vous êtes un gros nul ? Ça, y avait longtemps que j'avais saisi le message !
Merlin : Nan, mais croyez-moi, Sir, je suis bien le dernier à vouloir jouer de ce bidule....
Arthur : Est-ce-que vous allez m'expliquer une fois pour toutes qu'est ce que vous fabriquez avec ça ?!
Merlin : Vous allez rire....
Arthur : Ça m'étonnerait.
Merlin : Ces cons d'enchanteurs n'ont rien trouver de mieux que d'innover le genre de faire des blagues en musique pour le rassemblement du corbeau.
Arthur (qui cligne des yeux, car il ne comprend pas) : Et c'est pour ça que vous chantez "la la la"... (Haussant la voix) C'est très drôle, comme blague ! Bravo ! « La la la », c'est à pisser de rire ! Allez, foutez moi ça en l'air, débile !
Merlin : Mais pour le rassemblement du corbeau, Sir ? Comment je fait ? J'y vais pas ? Je vous avoue que ça m'arrangerait, hein...
Arthur : Vous êtes conscient que j'ai autre chose à foutre que de m'occuper de votre rassemblement à la con ? Je vais quand même pas vous torcher le cul une troisième fois, tout ça pour que vous passiez pas pour un con ! Ça va bien, maintenant !
Merlin : Oui, booon ! De toute façon je sais pas les faire les blagues. C'est pour ça, je me suis dit : il faudrait au moins que je sache jouer et chanter correctement pour pas passer pour un con... C'est pour ça que je m'entraine en chantant... bah... "la la la"....
Arthur : À 2 heures du mat, au milieu de la salle à manger.
Merlin : Alors, à 2 heures du mat, parce que je suis allé chercher ce cracra dans la salle du coffre, ça m'a pris un temps fou ! Je voulais commencer hier après-midi, mais le temps de retrouver ça... En plus j'y voyait queudal... donc j'ai essayer un sort pour y voir plus clair dans la nuit, tout ce que ça m'a fait, des asperges qui m'ont poussé dans les trou de nez  ! Alors moi, j'ai...
Arthur : Ouais ok je j'en ai rien à foutre.... Donc : ça vous a pris toute la nuit. Et pourquoi en plein milieu de la salle à manger ?
Merlin : Bah j'en avais ma claque de voir Elias, alors... je me suis installé là. Et puis, au cas où j'ai un petit creux, vous comprenez....
Arthur : Génial. Alors vous allez faire le plaisir de retourner dans votre labo, espèce de vieux con. Et si j'entends un si, un la, enfin une seule note de ce truc, je vous fait cramer de la tête aux orteils. C'est clair, ça ?
Merlin (qui allait dire quelque chose) : ...
Arthur : Et NON je ne vous aiderai pas pour votre rassemblement du corbeau. Démerdez-vous sans moi ! Vous avez qu'à demandez à Elias, tiens !
Merlin : Mais Sir...

Arthur quitte la salle à manger. Merlin regarde son Oud avec dégoût.

Merlin : Bon, bah moi aussi je vais aller me coucher, puisque c'est ç...

La porte de la salle à manger s'ouvre. Karadoc entre.

Karadoc : C'est vous qui faites tout ce bruit ? Ça tombe bien, vous m'avez réveillé pour mon premier casse-dalle de la nuit.

Acte II

Karadoc (en train de manger) : Pourquoi vous jouer de ce machin en pleine nuit, vous ?
Merlin : Je dois m'entraîner pour le rassemblement du corbeau, et c'est dans une ou deux heures ! Nan mais attendez pourquoi je vous raconte ça moi...
Karadoc : Vous pouvez pas en jouer ailleurs, non ? Je pense pas que ce soit très sain pour la nourriture de la salle à manger...
Merlin : Qu'est-ce-que vous voulez dire ?
Karadoc : Je sais pas... Si ça se trouve, il est ensorcelé, votre instrument ! Il est entrain de contaminé toute la bouffe du château ! (Il prend une voix effrayé) LE SAUCISSON ! IL VA ÊTRE PÉRIMÉ !!!
Merlin : Ohla ! Calmez-vous ! Il est pas ensorcelé ! C'est juste pour jouer de la musique. Je dois improviser des blagues, déjà ça ça m'emmerde, et en plus en jouant avec ce machin.
Karadoc : Des blagues ? Et vous êtes bon à ça ?
Merlin : Nul ! Une vrai bille ! ... J'ai un peu l'impression de me répéter... Ça vous dérangerait pas d'arrêter de m'emmerder pour que je puisse m'entrainer en paix ?
Karadoc : Comme vous voulez... C'est dommage, je pouvais vous aider... Perceval m'en a raconté une, l'aut' jour... (Il se met à rire tout seul)... C'est vrai qu'elle est pas mal !
Merlin : Ah oui laquelle ?
Karadoc : C'est des petites céréales qui disent à du raisin de table : "dis donc ! Vous êtes moins psychologique que nous !"
Merlin : ...
Karadoc (qui ne rie plus) : ... Remarquez, c'était peut-être pas exactement ça.... Il me semblait que ça parlait d'un enseignant dedans aussi...
Merlin : Mais quel rapport avec la psychologie ?
Karadoc : Bah la psychologie c'est pas tout ce qui se rapporte à la campagne ?
Merlin : L'agriculture ?
Karadoc : Ouais, ça marche aussi... Bon écoutez c'est pas tout mais le temps passe et il faut que je digère un peu avant mon casse-dalle de 4 heures...
Merlin : Et bah merci de votre aide....
Karadoc : Ouais, allez ! Bonne nuit !

Il sort de la salle.

Acte III

Merlin est en train de chanter en jouant du Oud.

Merlin (chantant) : ♫ C'est l'histoooooire de petites céréaaallles...

Arthur entre, à pas lent, très calmement, mais au bord de la crise de nerf.

Arthur (souriant) : Vous vous foutez de moi ? Vous avez décidé de me rendre dingue, c'est ça ?
Merlin : Ah, Sir ! Vous tombez à pic. Je crois que pour une fois, je vais pouvoir y aller au rassemblement du corbeau.
Arthur (ne faisant plus semblant de sourire) : Super. Et avec quel blague ? Ne me dites pas que c'est votre histoire de petites céréales, j'espère ?!
Merlin : Bah, si.

Arthur soupire.

Merlin : Bon moi je l'ai pas compris, mais peut être que vous ça vous plaire... Elle vient du Seigneur Karadoc.

En entendant ça, Arthur se casse de la salle.

Générique de fin.

CONCLUSION


Le lendemain, fin de la matinée. Merlin entre dans son labo, plein de trace sur la figure, les cheveux ébouriffés. Elias y est déjà.

Elias : Alors, ce rassemblement du corbeau ? Vous vous êtes pris une chiasse, j'imagine ?
Merlin :   Nan mais finalement j'y suis pas allé...
Elias : Ah bon ? Pourquoi ?
Merlin : J'ai voulu m'entraîner en route, dans la forêt, et je me suis fait piétiner...
Elias (content) : Sans blague ? Et par un troupeau de chevreuil ?

Noir

Merlin : Non. Par une satanée meute de lapins sauvages ..!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Youpi, un nouveau scénario pour patienter en attendant le film ! :D

Et en plus il est pas mal du tout. J'aodre la scène où Karadoc pouffe de rire tout seul avant de s'apercevoir qu'il ne connaît plus l'histoire !

Croustillant
Hors ligne

exelent, Merlin et le Oud oulla c'est quand même mieux le coup de la blague non? :lol:
Et aussi lire Merlin dans la salle à manger ce qui est une première et Karadoc qui donne des courts exelents!!
Et les Lapinnnsss !!!!! :lol:  arton348-90afa.jpg
Top fort!!!!!!!! :lol:

Semi-Croustillant
Hors ligne

haha j'ai beaucoup aimé, vraiment, j'ai bien rigolé pour le coup des asperges ! :D Vraiment bien trouvé, du Merlin tout craché.

Chef de Clan
Hors ligne

Vraiment très réussi ton scénar. Bravo !

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Merci beaucoup ! :) J'avoue que ce scénar' n'est pas très long, et que j'ai plus privilégié les dialogues que le scénario (qui est assez médiocre, quand même).

Croustillant
Hors ligne

Tu m'enlèves les mots de la bouche Westminster.
Ce scénario n'est pas médiocre, au contraire il est bon, mais comme tu le dis, tu as privilégié les dialogues au scénario. Plus exactement les répliques au scénario, ce qui n'est pas la même chose j'y reviendrai.

Commençons par les points positifs : il y a une certaine construction dans la narration. Je trouve le scénario bien plus long que la plupart que j'ai eu à lire ici. Je pense qu'il est de la longueur des scénarios de la série, à peu près. On retrouve bien les caractères de chaque personnage, tous très identifiables.
Voilà pour les remarques pour lesquelles je n'avais aucune critique à émettre.


Passons maintenant aux points négatifs : trop long. Trop long, mais il y a une raison à cela que tu as décrite toi-même, tu as privilégié les dialogues au scénario. De fait, sans véritable structure conductrice de l'histoire, on a une accumulation de répliques et de situations où Merlin est confronté à différents personnages, mais l'ensemble ne m'a pas laissé l'impression d'un tout cohérent.

Des fautes d'orthographe, quelques unes quand même comme "Sir", "queudal" ou "entrain" pour ne citer que les plus marquantes.
Des fautes d'accord, pas mal même : "j'y voyait queudal" m'a particulièrement esquinté les yeux, ainsi que "j'ai essayer" par exemple, "contaminé" ou "vous avez qu'a demandez" sont à noter aussi.
Des fautes dues à une méconnaissance de l'orthographe de certains mots "chiasse" pour "chasse" il me semble et "cracra" pour "crincrin"
Ces fautes-là sont dues à l'inattention, je n'en ai cité que quelques exemples mais il y en a d'autres évidemment.

Passons maintenant au gros reproche que j'ai à te faire.
Tu as de bonnes idées, des idées déjà utilisées ainsi que d'autres novatrices. Cependant, et je sais que c'est un problème récurrent dans les scénarios que je lis, j'ai toujours la sensation de copier-coller qui revient au galop.
Réutiliser des éléments de la série pour en faire un épisode est une bonne chose. En faire l'unique moteur des dialogues et de l'intrigue est à coup sûr une erreur. Dans tous ces éléments à priori novateurs que tu as utilisés ( la blague des raisins, de nouvelles répliques, la meute de lapins à la fin,...), on trouve toujours en fait une partie de la série que tu as réutilisée. Il n'y a pas de création, ce qui est quand même la base de ce qu'on qualifie de fanfic. Je suis de mauvaise foi, il y a tout de même une création : la réplique "ça yavait longtemps que j'avais saisi le message". C'est le seul élément qui ne m'ait pas donné l'impression de déjà vu, ou plus simplement de n'être qu'un copier-coller abouti.

Car c'est malheureusement là tout le problème, c'est abouti, mais ça reste du copier-coller. La blague des raisins, ça s'inspire de perceval et karadoc, la "satanée meute de lapins" c'est la "saleté d'asticot" du tavernier ou la "salope de guêpe" d'yvain, le oud, pas besoin de signifier d'où il vient, le rassemblement du corbeau non plus (logique ce sont les deux réutilisations qui s'apparentent le plus à un fil conducteur dans l'histoire), l'arrivée d'arthur, excédé est présente dans l'épisode du Oud II et de la potion de guérison des plaies,...

Quant aux répliques... elles sont certes drôles, mais elles ne sont pas originales. Ça me fait penser à la devinette de Karambolage qui est sensée être originale mais qui s'apparente toujours à une autre déjà diffusée. Je ne vais pas refaire le jeu de la citation, je n'en ai prise que deux, comme illustration : "ces cons d'enchanteurs n'ont rien trouver de mieux que d'innover le genre de faire des blagues en musique pour le rassemblement du corbeau" et "Bah la psychologie c'est pas tout ce qui se rapporte à la campagne ?".
Cela me donne l'impression de provenir d'un très bon générateur de scénarios de Kaamelott, si cela existait. Un peu à la manière des générateurs de langue de bois : des formules qui marchent, des personnages familiers, une intrigue piochée dans la base de données et en avant Guigamp!

C'est dur effectivement, mais je vois bien que tu t'y connais, que tu sais où étaient tes erreurs. Tu peux faire bien mieux je le sens.
Il faut simplement trouver sa place entre filiation de la série et identité littéraire propre.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Elphin, j'aime beaucoup ton analyse. Je pense effectivement que beaucoup de scénarios d'ici sont basés sur des réutilisations d'éléments de la série qui ressemblent à un générateur de scénario. Mais ça n'empêche pas que certains sont réussis, je trouve. En allant piocher à droite à gauche dans la série, on obtient parfois un très bon résultat. D'ailleurs est-ce que ce n'est pas le cas, aussi, de nombreux épisodes de la série originale ?

Quoiqu'il en soit c'est une réflexion intéressante ! :)

Croustillant
Hors ligne

Je suis d'accord avec toi, j'ai lu des scénarios ici qui réutilisaient des éléments et qui étaient réussis, très même.

C'est d'ailleurs aussi pour cette raison-là que je ne fais pas de scénarios : parce que la crédibilité des personnages tient d'un subtil mélange entre ce qui est commun à l'univers qu'on reprend (et qu'on peut tous reconnaitre) et ce qui est propre à l'auteur, à ses goûts littéraires, à son style. C'est quelque chose de très difficile à trouver.
Du coup, je préfère conseiller et orienter ceux qui essayent, qui tentent, qui osent faire ce que je ne sais (ne veux) pas faire, c'est-à-dire écrire un scénario de Kaamelott.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

@Elphin :

Ce qui est bien, avec ce genre de commentaire constructif, c'est que ça donne un avis plus concret sur le scénar'...

Oui, c'est vrai que j'ai eu l'erreur, ou plutôt la tendance de me rapprocher des répliques de l'univers Kaamelott. Tendance de débutant dans les scénarios, qui en fait permet d'un côté de ne pas trop trop s'éloigner de l'univers des personnages. Si j'innove totalement de nouveaux caractères, et surtout de nouvelles répliques/dialogues on me critiquerait comme quoi les personnages n'ont pas du tout la même personnalité que dans la série, non ?

En tout cas, je ne suis pas d'accord, enfin assez surpris sur le fait que tu dises que ce scénar' est long. La plupart des scénar' que j'ai lu sur ce forum (et ce sont les plus appréciés !) sont beaucoup plus longs que ça ! Je ne pense pas que celui que j'ai fait tiendrais 3 minutes et demi... Chacun son point de vue.

J'avoue que c'était un scénario que j'ai écris comme ça, pour passer le temps, pas très recherché, qui me fait pas mal marrer (et oui...), mais je ne cherche pas la perfection. D'ailleurs, à partir de l'acte II, je me suis complètement emballé dans n'importe quoi (avec l'arrivé de Karadoc, au départ je voulais que Léodagan vienne, bref...) Un scénario vraiment sur mesure et pas réfléchi, mais que j'assume. Pour moi, l'écriture de ce genre de Scénarii n'est pas pour faire plaire aux autres membres ni pour exceller dans ce domaine, mais plutôt pour passer le temps. Dans ce cas, pourquoi je le poste, me direz-vous, si je ne veux pas vraiment d'avis sur le scénario ? Bonne question. Je ne le ferais peut être plus ! :) Ne crois pas que je me suis vexé de ton commentaire ! Au contraire, je l'ai trouvé très intéressant ! Mais disons que j'agis en égoïste et j'écris ses scénario plus pour moi que pour les autres. Voilà ;)

Enfin, je pensais que "crincrin" s'écrivait vraiment "cracra" et que Élias avait l'habitude de dire "chiasse" et non "chasse"... Comme quoi, j'en apprends tous les jours...

Croustillant
Hors ligne

Je suis d'accord avec toi, si tu innovais totalement, on te ferait effectivement la critique que tu as décrite. C'est d'ailleurs de ce mélange dont je parlais que tiens la réussite d'un scénario.

Le problème de la longueur ne se posait pas en tant que longueur de texte, mais en tant que longueur de narration. L'accumulation de répliques m'a paru par moment long à lire. Mais ce n'est pas un scénario long au sens "numérique" du terme.

Je respecte parfaitement ta volonté d'écrire comme passe-temps, que tu finis par faire partager aux autres, non pas comme une oeuvre, mais comme une histoire divertissante. Mais comme tous ceux qui critiquent, je préfère l'excellence au divertissement,c e qui ne signifie pas que cela ne soit pas plaisant.
Je ne pense pas que tu sois vexé, et pour tout te dire, je suis souvent le seul à critiquer en termes négatifs un scénario, mais dans la mesure où il plait au plus grand nombre, c'est que dans une certaine mesure il est réussi.
Donc t'arrête pas d'écrire, westminster ;)

Semi-Croustillant
Hors ligne

Sur tout ce que tu as écris, je souscris...

Simplement juste une remarque concernant les « longueurs » dont tu parles : essayes de prendre en compte que normalement ce scenarii est joué !
Relis le en visionnant les personnages et essayes même d'imaginer leurs voix, et tu verras que les longueurs sont finalement assez vite gommées une fois parlé.

Ce qui me gène plus c'est la "musique" des dialogues.
À force de vouloir mettre de « l'expression kaamelottienne » à tout va, on perd en rythme dans certains échanges.
C'est dommage, car ce qui fonctionne très bien chez Astier, c’est que c’est toujours finement dosé.

Croustillant
Hors ligne

Justement non. Je ne fais pas que lire les scénarios, je me les imagine dans le même temps avec les voix des acteurs. Et lorsque je trouve qu'une réplique est longue, ou qu'un scénario présente des longueurs, c'est justement parce que quand je me représente la scène, je suis arrêté par le fait que les répliques ne s'enchainent pas. Et elles ne s'enchainent pas parce qu'à ce moment-là il y a des choses mal dites ou qui m'arrêtent dans ma lecture.

Et c'est exactement cela que nous décrions tous les deux Chastiefol : les "expressions kaamelottiennes" sont trop présentes et cassent le ryhtme alors qu'elles devraient en être l'expression justement.

Mais j'accepte les critiques des critiques, évidemment^^

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Tu viens de me faire passer un moment vraiment sympa! Merci.
Ton texte je l'ai lu une fois, je me suis fait une petite analyse perso vite fait, puis je suis allée lire les réactions de tes lecteurs avant de relire ton texte à la lumière de leurs "critiques".
Alors je vais te dire ce que tout ça m'inspire: non, ce n'est pas parfait, (Reevacks dis des choses assez justes) j'ai même assez étudié la littérature pour pouvoir me ridiculiser à pontifier sur les rêgles de la narration, la redondance et le plagiat, mais franchement, ça me gonfle! Pour tout te dire: "j'en n'ai rien à carrer". Non, je ne viens pas ici pour ça! Ce que je cherche ici, c'est à me laisser bluffer par votre démarche ambitieuse de vous frotter à AA, qui, je le rappelle, a dit dans un addendum (celui du Livre V?) qu'il fallait "toujours péter plus haut que son cul" en matière de création. C'est pour ça que votre démarche me plait et que je ne me permettrai pas d'émettre une désapprobation quelconque. En plus vous partagez vos délires, je trouve ça très sympa.
Mon ressenti sur ce texte est donc le suivant: j'ai pouffé de rire en te lisant. La psychologie des personnages est parfaitement respectée et j'ai adoré l'intervention de Karadoc et son "le saucisson, il va être périmé!" (je l'ai "vu" prononcer cette phrase et ça m'a fait rire). Quand à la blague des céréales... je crois que je la préfère à celle du dragon qui dit "vous manquez pas d'souffle!" :-)

C'est que du bonheur. J'achète.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

C'était un de mes premiers essais, je crois. Mais justement, ceux que j'ai fait après s'éloignent de la plagiat et innovent beaucoup plus que celui-ci qui est un peu un mix de ce qu'on peut voir dans Kaamelott. Mais c'est très sympa de ta part de l'avoir lu :)

Disons que j'essaye de me faire rire moi quand j'écris, donc des fois ça fait rire aussi les autres, des fois pas. Et j'essaye également de me mettre à la place des personnages, la manière dont ils peuvent dire les répliques, ce qu'ils peuvent dire, etc., ça aussi c'est une principale difficulté. Après, le scénario, ça vient un peu en improvisant. Sauf dans mon Scenarii Au feu ! où là j'avais écrit la structure du scénario intégralement avant de me lancer dedans.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB