Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum que tout le monde fréquente pour sa vivifiancetée. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

bon, je continus dans mon delire, meme si je suis tout seul dans mon trip ^^
c'est la suite de requiem for a dream....







Extérieur, levé du jour:


Argantaël – dépêchez vous un peu Seigneur Perceval !

Perceval – je voudrais bien, mais je ne flotte pas dans les airs moi !
           Elle se fait pas toute seule la route…

Argantaël – nous allons être en retard au rendez vous, allez, dépêchez vous !

Perceval – ho ! C’est bon, je fais ce que je peux je vous dis !
           Et puis franchement, cette épée qui flamboie, ça me colle un peu les miquettes.

Argantaël -  non mais je rêve…
            Vous pouvez pas la mettre dans votre fourreau si elle vous gène ?

Perceval – ouais, c’est pas con… mais y a la mienne dans le fourreau.
             Qu’est que je fais ?

Argantaël – non, mais bon moi j’arrête, je vais retourner voir les dieux et je laisse tomber,                                                                                                                         vous ne comprenez rien a rien…

Perceval – allez, déconnez pas, je sais même pas ou on est la !

Argantaël – enfin, on est en Carmélide !
                 On contourne ce lac et on est arrivé au château !

Perceval – a ouais, c’est ça.
              Mais heu… qu’est ce qu’on va faire la bas déjà ?

Argantaël - …











Extérieur, aurore:



Les balistes sont prêtes. Les premiers rayons de soleil dardent déjà.
La brise disperse doucement le brouillard.
Les abords du château sont déserts.
Il règne pourtant une atmosphère pesante.
Au lointain, on peu deviner un bruit sourd, les pas lourds des chevaux, la cohue d’une armée.
Ça y est, ils arrivent…


Leodagan – armez les scorpions, et ne tirez que lorsque vous verrez le blanc de leurs yeux.
             Et … Sans blague, vous trouvez pas que ça a un peu de gueule mes armes de jet et mes tourelles tout le tour du château, non ?
            Non mais après, c’est sur que ça coute un peu bonbon, ils sont pas choucards avec les tarots mais… hein ?
           Et merci qui ?   

Merlin – moi vous savez, les techniques militaires… ça a jamais été beaucoup mon truc a moi…

Elias – ho vous… on saura jamais vraiment ce que c’était votre truc...
        Mais dites moi seigneur Leodagan, on va quand même pas rester la, en première ligne, si ?

Leodagan – ça me fait pas peur.
          Mais si vous chiez dans vos frocs, vous pouvez toujours balancer vos sorts depuis le haut du donjon !

Elias – non mais, on est quand même pas obligé d’être les premiers a se faire zigouiller il me semble…

Merlin – ben si on pouvait éviter…

Soldat – sire, les éclaireurs nous informent qu’ils sont a la lisière de la forêt, ils seront la d’un instant a l’autre.

Leodagan – et ben tant mieux, faut pas que ça traine.
                Aller ho !
                Tous a vos postes !











Extérieur, jour:



La progression dans la forêt retarde la petite troupe.
Au fur et à mesure que la nouvelle s’est rependue, nombre de voleurs, paysans et autre rodeurs ont rejoint le groupe.
Le retour d’Arthur soulève les foules.
Le chaos et la persécution semblent être aujourd’hui de l’histoire ancienne.
Aujourd’hui, on va se battre au coté d’Arthur pour notre liberté.


Arthur – dites moi Venec, d’où sortent tous ces mecs ?

Venec – je vais pas vous jouer de la flute sire, j’ai pas pu m’empêcher de faire passer le mot par quelques gars de confiance.

Arthur – et si un de vos gars est allé raconter ça à lancelot ? 
            On se débrouille comment pour l’effet de surprise ?

Venec – vous inquiétez pas sire, j’ai pas envoyé des baltringues, je vous garantis qu’il n’y aura pas eu de fuites.

Arthur – mouais… et vous êtes sur pour la bataille de Carmélide ?
             Ils seront bien là quand on arrivera ?

Venec – sire, faites moi un peu confiance, j’ai préparé votre retour aux petits oignons.
            Lancelot est en ce moment même devant le château du seigneur Leodagan, on a plus qu’a leur tomber sur le râble coté ouest, le coté le plus escarpé, ils ne s’en douteront jamais, c’est du tout cuit.

Arthur – ben j’espère bien ! Il manquerait plus qu’ils nous attendent…
           Allez hop, en route… faut pas trainer.
           









Extérieur, jour:


Bohort – pour le moment, personne n’a détecté notre présence, restons bien cachés jusqu'à ce qu’ils soient en position.

Caius – pourquoi on leur rentre dedans tout de suite…

Bohort – faites moi confiance seigneur Caius, j’ai bien observé les batailles du temps de Camelot, ils vont d’abord prendre le temps d’arroser les ennemis avec les flèches enflammées avant de lancer l’offensive a pied.

Karadoc – ha… c’est pour ça que vous gueuliez à chaque fois qu’on cramait le stock de flèches ?
            Je me suis toujours demandé pourquoi…

Bohort – oui, c’est surement pour cela…
          Chut… voila quelqu’un…




Soldat - Nous sommes en vue du château sire Lancelot !

Lancelot – soldats, préparez vous a attaquer !
         Archers ! Formez une ligne à 150 coudées de la cible et feu sur mon ordre !
A mon commandement … ! Armez ! Torche !

Feu !!!

Croustillant
Hors ligne

Bien écrit comme toujours avec un scénario qui tiens la route.
Petit détail sur la fin, au moyen age il était impossible de déterminer précisément une distance sur un champs de bataille. Les archers se positionnaient uniquement à la vue. La plupart du temps les chefs de guerre arrivaient à positionner leur troupe à bonne distance.
Autre petit détail le terme " feu " pour tirer apparait uniquement avec l'apparition des armes à poudres sur les batailles, puisqu'on met le feu pour tirer.
Avant on utilise simplement le terme de " tirer ".

Mais tout cela n'est que détail et n'entache en rien la qualité du récit:P.

Semi-Croustillant
Hors ligne

En même temps, si tu cherches les anachronismes dans kaamelott t'en as aussi pour une paye ! *mdrmdrmdr*

J'aime bien ! C'est bien raconté même si je pige pas vraiment tout. Je suppose qu'il faut lire Requiem ?
En tout cas on retrouve vraiment bien les personnages !

Semi-Croustillant
Hors ligne

en fait oui, il vaut mieux avoir lu les 4 premiers pour comprendre ^^

Akran, les coudées existent depuis avant jesus christ... c'est meme la plus vieille unité de mesure... enfin je crois.
en l'occurence, la coudée fait 45 cm, la distance de tir d'un archer est de 70 m. j'ai donc estimé a 150 coudée la distance pour les archers.... (67.5 m)

et pour le "feu !", le fait que les fleches soient embrasées ça marche pas ? ^^
(ben quoi ? j'ai tenté non?)

en fait, ce texte inconsequent ammene une suite plus "fournie"... qui s'intitulera "blitzkrieg".
le prochain sera beaucoup plus "romancé", avec moins de dialogues... (plus chiant ?)

Croustillant
Hors ligne

Oui la coudée est une très vielle mesure ( les égyptien l'utilisaient déjà ) mais je dis ça pour dire qu'on ne l'utilise pas dans une bataille.
Si je te place dans un champs en te disant met toi à 250 m du tas de foin j'ai un doute sur la précision de ta position. :D
La portée d'un archet est comprise entre 160 et 250 m. 70 m est la distance à laquelle ont considèrent qu'une flèche puisse encore traverser une armure de plate.

Vivement la suite en tout cas

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

C'est vrai que c'est drôlement bien écrit ! Effectivement, il faut maintenant attendre la suite, ça a l'air prometteur en tout cas.

Sinon, c'est moi qui suis inculte ou bien le titre est assez énigmatique ?...

Semi-Croustillant
Hors ligne

non, tu n'es pas inculte...

google est ton ami !

allez, je t'aide, en langue hopi, cela signifie "vie desequilibrée".
c'est aussi un film de 1983... et une BO enorme de Philip Glass.
pour plus d'info, fais une petite recherche.;)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, zut, je n'ai pas fait hopi renforcé (même pas hopi 2è langue)... :) Bon, sur ce je vais aller lire la suite..

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Et bien je vais répéter ce que les autres ont dit avant moi : C'est drôlement bien écrit et on reconnait parfaitement les personnages.

Je trouve juste étrange que Perceval ait Excalibure. Arthur n'étant pas mort, je le vois mal la retirer du rocher. Mais j'attends de lire la suite avant de me faire un jugement définitif sur ce point.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB