Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui fait appel à un faisceau de valeurs extrêmement surannées. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Un épisode qui se situe à l'époque des livres I et II. ;)


 
Au feu !

 

    Dans les cuisines du château. Léodagan est en train de découper la peau d'une tranche de saucisson, qu'il s'apprête à manger. Séli entre dans les cuisines.
     
SÉLI
Ben tiens ! C'est magique ce que vous pouvez me surprendre, vous.
     
LÉODAGAN
Tiens, c'est vous... Qu'est-ce qui vous prend, encore ?
     
SÉLI
Nan nan, mais... avant de me décider à rentrer, j'ai eu mon instant de réflexion, voyez : qui va  encore être en train de s'en mettre plein la panse pendant que d'autres se fracassent les miches à combattre pour le royaume. Alors au début, j'avais parié sur le Seigneur Karadoc, pour rester dans le classique, mais j'avoue que j'ai quand même eu un laps de temps d'hésitation, donc au demeurant je me suis dit que ça allait être vous. Eh bien j'ai bien fait d'hésiter, constatez vous même ! Je fais à peine un pas dans les cuisines, et vous voilà déjà en train de vous empiffrer !
     
LÉODAGAN
Eh ben ça valait le coup de me faire un monologue pour dire ça, pardon. Déjà, je vois pas ce que ça peut vous foutre que je me découpe une tranche, et d'une. Ensuite, pour ce qui est de combattre contre le royaume, avant de me faire vos leçons vous feriez déjà mieux de vous concentrer sur les autres guignols qui sont pas foutu de dégainer leur épée sans se couper les orteils, et de deux. Et enfin, question bouffe, je vois que je suis pas le seul à me promener dans les cuisines. Et de trois. Donc la prochaine fois que vous voulez me casser les sabots avec votre discours à la noix, essayez au moins d'avoir des arguments qui soient pas tous plus estropiés les uns que les autres.
     
SÉLI
Oui enfin moi je m'enfile pas des tranches de sauciflards pour le plaisir, figurez-vous ! J'ai un repas à préparer pour 200 personnes, et tout doit être prêt d'ici ce soir. Alors vous allez virez vos miches de là et me faire de la place !
     
LÉODAGAN
Pour 200 personnes ? Qu'est-ce que c'est que vous organisez, encore ? On dirait que vous faites ça de vos journées, préparer la tambouille. Vous avez rien de mieux à foutre ?
     
SÉLI
Ah mais je demande pas mieux que d'aller me reposer ou de me préparer un petit repas personnel comme vous, je me permet de vous le dire. Mais le problème, voyez-vous, c'est qu'il y a pas une seule soirée sans qu'il y ait tout un banquet à faire mijoter : un jour c'est pour le bal de Bohort, un autre jour pour ces sagouins de chefs de clans, le lendemain pour la cour du roi Hoël... Pas une seule soirée où vous avez l'idée de ralentir sur la ripaille ! Donc quand je vous vois encore en train de rien glander dans les cuisines pendant que je trime comme une malade pour préparer un énième festin, ça me met facilement de travers, allez comprendre.
     
LÉODAGAN
Ce qui est sûr, c'est que ça vous rend pas plus agréable. En même temps avec vous, je me fais pas d'illusion.
    Bohort entre en courant dans les cuisines.
     
BOHORT
AU FEU ! AU FEUUU ! Aaaah, mon Dieu, vous êtes ici, Seigneur Léodagan et Dame Séli. Les flammes du feu ardent envahissent le château ! Je ne sais comment agir pour nous sortir de cette funeste tragédie, médisez-moi, nous allons tous mourir enflammés par les braises et étouffés par le...
     
SÉLI
Mais vous allez vous taire, oui !? Il vient d'où, votre feu ?
     
LÉODAGAN
C'est vrai que ça sent le graillon, là.
     
SÉLI
Ça m'étonnerait pas que vous en soyez pour quelque chose, tiens.
     
LÉODAGAN
Oh nan mais ça va peut-être aller, maintenant ! D'où vous voulez que je vienne mettre le feu ? Je me bouffe pas un saucisson flambé, jusqu'à l'ordre du contraire, si ?! Donc lâchez moi les grelots dix secondes et allez vous obstiner sur quelqu'un d'autre !
     
SÉLI
Je parlais pas de votre casse-dalle ! Mais vous auriez pas encore cramé des loustics qui devaient être condamnés aujourd'hui, par hasard ?
     
BOHORT
Rien de cela, dame Séli ! Le feu viendrait de la salle à manger du château, mais par pitié agissons, je vous en conjure, si nous voulons évitez que le dernier souffle vienne nous emporter parmi les flammes... Quelle chaleur, je sens, je sens...
     
LÉODAGAN
Nan mais c'est bon. On va demander aux deux grouillots qui gardent l'entrée des cuisines, là. (Il regarde les gardes des cuisines) Oui, vous, là. Quand vous aurez fini de me regarder avec cette tête, vous allez voir le Seigneur Lancelot. Lan-ce-lot. Vous voyez qui s'est ?
    Les gardes hochent la tête pour dire « non ».
     
LÉODAGAN
Euh... un grand blond...
     
SÉLI
Très précise, votre description.
     
LÉODAGAN
Ah nan mais merde, hein ! Vous avez qu'à vous en occuper vous même, de votre feu moisi ! J'étais parti pour me tailler un bout peinard, et voilà que je me retrouve avec vos commentaires en carton et l'autre givré qui se tortille de peur à cause de trois petites braises ! Sans oublier les deux autres clodos qui pigent rien à ce que je leur dis  Si c'est des tartes dans le coin de la gueule que vous êtes parti chercher, tous, vous allez les trouver, hein !
    Arthur entre à son tour dans les cuisines.
     
ARTHUR
Ah bah vous êtes là ! Je vous cherche partout ! Mais qu'est-ce que vous foutez ici ? Vous voyez pas que le château part en fumée !
     
BOHORT
Oh, Sire. Dame Séli et Léodagan étaient en train de chercher une solution pour nous sortir de cette désastreuse destinée qui s'abat sur notre merveilleux toit !
     
ARTHUR
Chercher une solution ? Mais vous êtes barré, non ? Mais quand il y a le feu, on reste pas dans les cuisines, enfin ! La première chose à faire, c'est d'alerter les soldats et surtout de se barrer ! Allez, venez, bandes de tarés ! Il y a une porte de secours au fond de couloir !
    Le seigneur Léodagan, Dame Séli, Bohort et le roi Arthur se retrouvent dehors, dans la cour du château, en attendant que les soldats du château se chargent d'éteindre le feu.
     
ARTHUR
Non mais j'en reviens pas que vous êtiez encore en train de tailler le bout de gras autour d'un pique-nique alors que la baraque était déjà à moitié cramée ! Vous auriez pu vous y rester !
     
LÉODAGAN
Oui, ben si votre belle-mère m'avait pas retenu pendant des plombes avec ses jérémiades, on aurait peut être majoré l'efficacité !
     
BOHORT (souriant)
L'importance, c'est que nous soyons tous sain et sauf, pas vrai ?
     
SÉLI (à Arthur)
Et si vous gardiens n'avaient pas les capacités cérébrales d'une levrette de supermarché, ils se seraient peut-être un peu plus bougé l'arrière-train pour aller éteindre le feu ou prévenir des renforts !
     
BOHORT
À présent, l'équipe du Seigneur Lancelot se charge d'éteindre le feu, tout va être rentré dans l'ordre, n'est-ce pas magnifique ?
    Le Seigneur Lancelot est là.
     
LANCELOT
Ah non, c'est pas mon équipe qui s'en occupe, non
     
ARTHUR
Lancelot ?! Mais qu'est-ce que vous faites ? Je croyais vous avoir ordonné de dire à vos hommes d'éteindre le feu !
     
LANCELOT
Écoutez, Sire, mes hommes ne sont pas du tout responsables de l'incendie, et la bataille contre les Saxons est prioritaire.
     
ARTHUR
Votre crêpage de chignon contre les peignes-cul adverses est prioritaire sur la préservation de la forteresse sur laquelle repose tout le royaume de Logres ? Vous vous fichez de moi ?
     
BOHORT (paniqué)
Mais... mais... qui est en train d'éteindre le feu, alors ?
     
LANCELOT
Ah bah je sais pas, moi.
     
ARTHUR, LÉODAGAN & SÉLI
Mais c'est pas vrai !!
     
BOHORT
C'est une CATASTR...
    Calogrenant arrive en courant.
     
CALOGRENANT
C'est bon, Sire ! On a réussi à maîtriser l'incendie. Ce fut pas sans mal, puisque certains de nos hommes y sont passés.
     
ARTHUR
Ah, merde... la vacherie. Bon... ben au moins, y en a au moins qui ont le sens des responsabilités (il regarde les autres) et qui ne discutent pas les ordres en se tournant les pouces quand le château est en danger !
     
LANCELOT
On s'occupait déjà des Saxons, on ne peut pas tout faire. Vos beaux-parents, eux, ne faisaient rien d'important, je me permet de vous le rappeler !
     
SÉLI
Je suis l'épouse de roi ! De Carmélide, en plus ! S'il y en a bien un qui doit se bouger les fesses quand le château part en lambeau, c'est mon forcené de mari !
     
LÉODAGAN
Oh oui, ben ça va hein... euh... je suis pas le seul, d'abord. Perceval et Karadoc n'ont rien fait non plus, hein !
     
ARTHUR
Oui nan mais c'est bien beau de les accuser, sauf que Perceval et Karadoc on est habitué.. Ils savent même pas enfiler une chaussette, mais vous, vous auriez pu faire un effort, beau-père.
    Perceval et Karadoc viennent se joindre au groupe.
     
ARTHUR
Tiens donc ? Par quel miracle ?
     
KARADOC
Je crois même que si j'avais pas laissé tomber mon sandwich au pâté pour m'occuper du feu, on serait encore en train d'essayer de trouver une solution pour protéger le château !
     
LÉODAGAN
Je crois que je vais m'en souvenir, du coup du sauciflard. La prochaine fois, j'irais prendre directement mon casse-croute et becqueter tout seul en forêt, si c'est pour que tout me retombe dessus...
     
CALOGRENANT
Euh, c'est bien la moindre des choses que Perceval et Karadoc aient aidé à éteindre les flammes, étant donné ce sont eux les responsables du feu.
     
ARTHUR
DE QUOI ?!
     
LÉODAGAN
Parce que ça vous surprend encore ?
     
LANCELOT
Moi non plus, ça me surprend pas, à vrai dire.
     
KARADOC
Oui ben ça va, j'ai laissé un peu trop cramé ma côte de porc pendant que Perceval me parlait, du coup j'ai pas fait attention....
     
PERCEVAL
Faut dire que ce que je lui disais, c'était vachement impressionnant, hein. Je lui racontais une de mes aventures, vous devinerez jamais ce qui m'est arrivé.
     
SÉLI
On préfère pas savoir ! À cause de vous, j'ai pas eu le temps de commencer mon repas ! Vous pouvez être fier de vous ! Elle vont être ravies, mes 200 personnes !
     
LANCELOT
On doit pas avoir la même notion de « vachement impressionnant ».
     
ARTHUR
Ce qui est vachement impressionnant, c'est que vous arrivez encore à mettre le feu au château, espèces de cons ! Vous avez une idée de tout ce que ça va nous coûter comme pertes, vos conneries ?! Je finis par me demander si j'ai bien fait de vous garder une place à la Table Ronde...
     
LANCELOT
C'est une faute intolérable, Sire ! Vous devriez définitivement virer ces débiles !
     
ARTHUR
Ce qui est sûr, c'est que vous allez vraiment en prendre plein la mouille, les deux crétins.
     
SÉLI
Oui, les renvoyer de la Table Ronde, ça me paraît la sanction la plus adéquate, pour ce genre de mascarade !

   

     

LÉODAGAN
Ouais. Comme ça, ça laissera de la place à la Table Ronde pour y bouffer sans se faire emmerder.

 


Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Sympa =)
Tu t'appropries bien les persos, et l'idée de départ est bien trouvée (le coup de l'incendie !)

Juste une question : Qu'est-ce qu'une levrette de supermarché ?.. :b
(D'ailleurs je pense que c'est un anachronisme, si on veut chipoter =))

Quelques petites fautes de frappe, d’inattention.. ou même de pure ignorance (!!) ^^ (Si tu veux le détail je me ferais un plaisir de te citer quelques exemples ;)), mais sinon tu rédiges bien, c'est agréable à lire ! :)

Pas très constructif, certes, mais c'est tout ce que j'ai ! :/
:D


(Wouaw, j'me suis lâché sur les émoticônes là ^^
Bin j'men fous !! :P :lol: :D :) ;) :beuh: :huh: :b
:euh:)

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Quelques petites fautes de frappe, d’inattention..

Ouais ben ça... toujours, hein. Quand c'est soi même, on remarque jamais les fautes, mais quand c'est les autres, on les remarque tout de suite ! C'est facile, moi aussi à ce compte-là, euh...


ou même de pure ignorance (!!) ^^

Ah carrément ! :O


Bon, sinon, une levrette de supermarché. C'est une femme de lévrier, mais de pacotille. Ou vice-versa.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Westminster a écrit :
Coco l'asticot a écrit :

Quelques petites fautes de frappe, d’inattention..

Ouais ben ça... toujours, hein. Quand c'est soi même, on remarque jamais les fautes, mais quand c'est les autres, on les remarque tout de suite ! C'est facile, moi aussi à ce compte-là, euh...


ou même de pure ignorance (!!) ^^

Ah carrément ! :O

:lol:


Westminster a écrit :

Bon, sinon, une levrette de supermarché. C'est une femme de lévrier, mais de pacotille. Ou vice-versa.

... Ouais c'est pas faux.. ^^



Bon, j'ten cite quand même une que j'ai beaucoup aimée !!

Westminster a écrit :

Je me bouffe pas un saucisson flambé, jusqu'à l'ordre du contraire, si ?!

Si Karadoc ou son pote (dont j'ai totalement oublié le nom parce que personne ne s'en rappelle de toute façon) avaient sorti ça, j'aurais rien dit, mais là c'est Léodagan, et ça semblait pas volontaire ^^
Alors, faute de frappe, d'inattention ou de pure ignorance ? :b

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

XD

Je tape "jusqu'à l'ordre du contraire" (avec les guillemets pour l'expression exacte) dans Google, je tombe sur mon scénario en deuxième résultat !

Sans déconner, c'est pas ça, la vraie expression ? :O C'est "jusqu'à preuve du contraire", c'est ça ? x)
Nan mais si c'est que ça, ça va... dis moi qu'il y a pas d'autres problèmes de pure ignorance ! :p

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

J'aime bien.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Westminster a écrit :

XD

Je tape "jusqu'à l'ordre du contraire" (avec les guillemets pour l'expression exacte) dans Google, je tombe sur mon scénario en deuxième résultat !

Sans déconner, c'est pas ça, la vraie expression ? :O C'est "jusqu'à preuve du contraire", c'est ça ? x)
Nan mais si c'est que ça, ça va... dis moi qu'il y a pas d'autres problèmes de pure ignorance ! :p

xD

J'en ai d'autres mais je pense qu'elles font partie de la deuxième catégorie ! ^^

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Oh mince! C'est le dernier tome! Tu prépares direct une trilogie 3D pour la suite, c'est bien ça? Du coup, ben t'as plus le temps d'alimenter "Scenarii"? Logique!
C'est quand même agaçant cette vraie vie qui nous tient éloignés d'"On En A Gros". Et puis, tu sais quoi? Les années passant, c'est de pire en pire! :-)

Comme tu as gentiment pris le temps de me répondre quasiment en temps réel, je t'ai calé ces quelques minutes, histoire de m'être offert un "vendredi Westminster" et que tu puisses reprendre ta vie demain sans avoir à venir tenir compagnie au 3è âge ;-)

L'argument d'"Au Feu" me plait bien. En plus Léodagan et Séli qui se fritent gaillardement pendant que le monde s'écroule, c'est du pur KAAMELOTT. Ca fonctionne à merveille, d'autant que c'est le seul mec réellement fiable qui se tape tout le taf pendant que les autres chipotent, j'adore. Je note aussi qui tu aimes prendre des risques puisque tu commences...commençais (snif!) à créer tes propres expressions kaamelottiennes.
Pas d'bol! Westminster a une vie... et de fait, sur ce coup là... ben ça se voit que tu n'avais plus de temps et que ta relecture a été un peu ... comment dirais-je? Rapide? :-)

Un petit mot en passant: "les paroles s'envolent et les écrits restent" ça te dit quelque chose? Ca veut dire que même les gens à retardement comme moi pourront continuer à profiter de tes productions, même après ta "mort virtuelle". Ca, c'est classe! Bien sûr ce qui est encore plus classe c'est d'avoir le temps de dire aux auteurs ce qu'on pense de leur travail de leur "vivant". Pour ça, je suis dans les temps en ce qui te concerne et ça me ravi.

Bon, ben maintenant, faut que j'aille fureter chez la concurrence... Pas l'choix! :-)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB