Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui est corollaire au noyau, mais qu’est pas directement dans l’cœur du fruit ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Bon alors étant donné que les débats et autres élucubrations ne sont plus légions, faute de nouvelles aventures de notre bon roi, je soumet à votre réflexion un élément qui m'a fait tiquer lors de ma dernière diffusion de Kaamelott..
( Avis à la modération : Si ce topic fait doublon avec un autre existant, ou si il est inapproprié, je vous laisse toute latitude pour le modifier/supprimer )

Nous somme donc dans le livre V, lorsque le roi Arthur dors dans le phare. Dans son rêve, il sort du phare car il croît avoir entendu quelqu'un, mais une fois dehors, il s'arrête avec une expression qui me semble être de la terreur avant de rentrer dans le phare en courant.
Ma question est donc, qu'a t-il pu bien voir qui l'ait ainsi effrayer?

( Je sais que ça n'a pas forcément un grand intérêt pour l'intrigue, mais je pense qu'il peut y avoir matière.. )

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Question à la con! Qu'est-ce qu'il voit qui lui fout les jetons? Ben MOI, c'te blague! Je lui avais pourtant amené une bonne confiture de bigorneaux aux abricots... J'comprends pas toujours les réactions d'ce gamin!  :lol:

Ouaaaaais, nan, mais c'tait encore une connerie de Tante Cryda, parce qu'en fait, pour de vrai, je m'étais aussi posé la question, Hicetnunc.
Le mieux...ou le pire, c'est que je m'y étais répondu :D Nan mais cherchez pas, question autosuffisance, j'suis une pointure.

Du coup je te livre mon idée:
Arthur voit le truc qui le fait le plus flipper à mon avis: le néant! Le cauchemar absolu: d'un côté de la jetée, rien, la nuit, le néant ( pas d'enfant, pas d'avenir, fin de la lignée royale)  et de l'autre, un phare qui éteint ( la fin de l'espoir, la mort ).
De quoi flipper un brin, je trouve ;)

Ah bon? c'tait pas ça? :beuh:
Ben c'était quoi alors? :P

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Bah évidement qu'il dort il joue pas au fléchettes !

Sinon moi je pense qu'il rêve à tout ce qu'entraine l'absence de descendance , car a mon avis Arthur avait fondé tout ses espoirs sur la découverte d'un enfant pour reprendre gout à la vie !
Alors il a du rêver a la chute du royaume , et surtout a l'ombre qui rode autour de lui (méléagant)

Semi-Croustillant
Hors ligne

Bah justement Tata ( oui j'me permet d'être impertinent, même si personne m'a jamais vu à cheval..) étant donné que malgré mes triturations de l'esprit, je n'ai jamais trouver la moindre explication qui tienne la route, je ne suis pas en mesure de dire si ton hypothèse est juste.
Néanmoins, je pense que ça tient carrément la route.
Maintenant on peut aussi supposer qu'il ait vu quelque chose, pourquoi pas un cygne signe des Dieux..

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Je rejoins l'hypothèse de Tatie, je penses qu'il voit rien, absolument RIEN et c'est cela qui l'effraie.

Je pense que la plus grande des peurs d'Arthur, c'est l'absence de famille.

Dans les livres précédents, Arthur est comme un père avec sa cour, tout particulièrement avec Perceval, il essaie d'être patient, d'éduquer, d'apprendre, MAIS, dans le livre V, ses chevaliers novices/inexpérimentés, quitte le château pour se lancer à corps perdue dans la vie active.

Il sombre donc petit à petit dans la dépression, ne trouvant plus de raison de vivre, car il faut bien l'avouer, il ne trouvera pas le GRAAL, son peuple lui tourne le dos, ses alliés (L'Orcanie, Lancelot) le trahisse, ses chevaliers s'émancipe, bref rien ne va plus.

Il lui reste cependant une chose qui le fasse tenir (il vaut mieux tenir qu'espérer), une possible descendance. Et quand son périple approche de la fin, il comprend qu'il n'a pas le moindre enfant, son rêve le plus secret s'effrite, il cauchemarde, il n'espère plus rien, il n'a plus de raison de tenir. Il est SEUL.

Semi-Croustillant
Hors ligne

En effet il est seul et a pratiquement toujours été seul...
-il n'a pas de famille (sauf qui le déteste: sa mère, sa sœur, sa tante)
-il n'a pas d'amis ("mon meilleur ami c'est Lancelot" hum!)
-il n'a pas non plus le soutient de sa belle famille sauf de sa femme qu'il méprise.
-Ses proches, c'était Manilius et Aconia qu'il a perdu à cause des choix qu'il a fait, ce qui doit sans doute le culpabiliser.
-Dans le livre V il rencontre aussi son père et son frère adoptif qui lui reprochent de les avoir oubliés. Culpabilité de ce côté là aussi.
-Et bien sûr, pas d'héritier.
Bref, je pense que la théorie du néant est plausible et suffirait à ce stade du récit.

Cependant, en connaissant la suite (et la fin) de la vie d'Arthur à travers les légendes anciennes, Arthur aura un héritier (Mordred) et périra par cet héritier. Ce thème est introduit dans le dernier épisode de la saison VI alors qu'Arthur est également en train de rêver. C'est sa sœur qui lui annonce qu'il coucherons un jour ensemble.

Donc je pense qu'il est possible, à ce stade du récit où Arthur cherche désespérément son héritier, qu'il "rêve" de cet héritier lui portant le coup fatal! Avouez que ce serait flippant!
Je pense en tout cas que ce serai vraiment magistral d'avoir déjà ainsi introduit "la mort d'Arthur" sans en révéler aucun détail! C'était le bon moment!

Chevalier
Hors ligne

"Cependant, en connaissant la suite (et la fin) de la vie d'Arthur à travers les légendes anciennes, Arthur aura un héritier"






J'en suis la preuve :P

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB