Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui sait si il va y avoir du vent !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Index des Scenarii

En un coup d’œil, retrouvez ici vos Scenarii favoris créés par vos compagnons, et rejoignez leurs aventures d'un clic !

  1. Les Béliers
    Une négociation bestiale et pleine d’entrain entre trois personnages aux caractères bien affirmés !
    Distribution :

    • Coco l'Asticot - Duc d'Aquitaine

    • Mordred - Léodagan

    • Hervederinel - Hervé de Rinel

  2. Uther Hoël et l’Épée des dieux
    Loth se cherche un allié pour son nouveau putsch. C'est Dame Cryda qui frappe à sa porte.
    Distribution :

    • Tante Cryda - Tante Cryda

    • Kapiston - Vénec

    • Mat - Yvain

    • Mordred - Loth (le début !)

    • Flammèche - Loth (la suite.)

  3. Le Dragon Vert
    Un dragon vert donne du fil à retordre à l'armée calédonienne qui espère que Kaamelott fournira des armes, mais Arthur voit ça autrement.

    • Hervederinel - Calogrenant

    • Kapiston - Bohort

    • Mat - Galessin

    • Tante Cryda - Lancelot

    • Coco l’asticot - Arthur

    • dim50 - Perceval

  4. Le second
    Sur ordre du Roi, Kadoc devient l'assistant de Grüdü.

    • Mordred - Le Tavernier

    • dim50 - Grüdü

    • kelk1 - Kadoc

  5. Séance de doléance… arrosée.
    Guethenoc, Roparzh et Belt ont oublié un des principes fondamentaux de la protestation : boire ou gueuler, il faut choisir.

    • Tante Cryda - Bohort

    • Spike - Guethenoc

    • Mordred - Belt

    • Kapiston - Roparzh

    • Hervederinel - Arthur

  6. Echec et pattes
    Les enchanteurs Merlin et Elias se voient confier par un étranger à Kamelott une tâche d'une importance... toute relative

    • Mordred - Merlin

    • Bothan - Elias

    • dim50 - Caius

    • Coco l’asticot - Nessa

  7. Parfum de femmes
    Il fallait bien la délicatesse de 5 gentlemen, tous attendris sur l'hypothèse divine de la Femme Bretonne, pour cette histoire.  Bon, après, si y avait moyen de ... biaiser, ils ne se sont pas gênés, non plus

    • dim50 - Maître d’armes

    • Kapiston - Léodagan

    • Mordred - Père Blaise

    • Mat - Lancelot

    • Bothan - Le Tavernier

  8. L’assassinat de Bohort
    Par erreur, Bohort est victime d'un odieux attentat, commandité par la Carmélide, et exécuté par un vieil "ami".

    • Meijinn - Loth

    • Tante Cryda - Séli

    • Hervederinel - Bohort

    • dim50 - Goustan

    • Kapiston - Urgan

  9. Kroc en stock
    Le jour du Marché des Saveurs approche. Karadoc s'apprête à reconstituer ses stocks de vivres. Un événement tragique s'interpose entre lui et son Nirvana.

    • Lexy - Guenièvre

    • Meijinn - Karadoc

    • Kapiston - Gauvain

  10. Armurerie Breccan et fils
    Le travail du bois, ça connait la Maison Breccan et Fils. Léodagan attend la livraison de sa dernière commande au prestigieux artisan.

    • Meijinn - Léodagan

    • Doulifee - Breccan

    • Mordred - Perceval

  11. Fœderati
    L'"Union fait la force"... Enfin, ça c'est ce qu'on dit. Dans le Royaume de Logres, la notion est plus subtile... Surtout si c'est Loth qui requiert l'aide de Kaamelott

    • Bothan - Dagonet

    • Coco l’asticot - Père Blaise

    • Doulifee - Herveig

    • Kapiston - Lancelot du Lac

    • Tante Cryda - Galessin

  12. Le Corps-beau
    C'est l'appréciation de la beauté intérieure qui compte, pas celle de l'apparence. Guenièvre l'aura appris à ses dépends !

    • Guenièvre Blanche Fesse - Guenièvre

    • Lexy -  Arthur

    • Hervederinel - Grüdü

  13. Fahreneit 482
    Hérétiques ! Ça chauffe dans la taverne. Et pourtant, c'est sans alcool.

    • Meijinn - Bohort

    • Kapiston - Le Tavernier

    • Doulifee - Le Répurgateur

    • Mordred - Kadoc

  14. Les classes de Gauvain
    Rien de tel que d'apprendre avec les meilleurs, n'est-ce pas? Pour devenir un vrai chevalier, Gauvain se retrouve fourré dans les pattes du Maitre d'Armes. Mais des vrais cerveaux du combat psychologique vont s'en mêler !

    • Bothan - Perceval

    • Hervederinel - Karadoc

    • Tante Cryda - Le Maitre d'Armes

    • Mordred - Gauvain

  15. In Citro Venenum
    A Rome, on aime les belles manœuvres militaires, que ce soit propre et organisé. On fait pas dans la dentelle, on brûle des familles et des villages entiers. Enfin,... presque.

    • Kapiston - Cordius

    • Coco l'asticot - Verinus

    • Bothan - Capito

    • Meijinn - Sallustius

    • Mordred - Papinius

  16. La Liqueur du Dragon
    A Kaamelott comme en Carmélide, le Terrible et le Sanguinaire mènent les débats dans tout ce qui concerne la torture. Et ce n'est pas Venec qui s'en plaindra... Malheureusement il y en a toujours un pour déranger.

    • Tante Cryda - Attila

    • Doulifee - Léodagan

    • Sar Symius - Goustan

    • Meijinn - Venec

    • Alexania - Merlin

  17. Homo Perfractor Statue
    Lancelot et Yvain, sur ordre du Roi, ont déplacé le discobole mais l'ont cassé. La reine l'a découvert et envoyé sa gouvernante à sa recherche, ils sont donc en train de cacher la statue. Suivez l'histoire d'Angharad sur la piste du discobole perdu.

    • Alexania - Nessa

    • Coco l'asticot - Yvain

    • Doulifee - Lancelot

    • Tante Cryda - Angharad

  18. Le fruit détendu
    Hervé de Rinel a trouvé un objet étrange dans la forêt, mais, par précaution, ne l'a pas ramené à Kaamelott. Il s'est contenté de dessiner une carte pour pouvoir y mener Arthur. Perceval, intrigué, s'est invité dans l'aventure. Arthur a demandé au Maître d'Armes, calé en techniques de survie, de les accompagner au cas ou...

    • Coco l'asticot - Hervé de Rinel

    • Doulifee - Le Maître d'Armes

    • Westminster - Perceval

    • Mat - Arthur

  19. Mésentente cordiale
    Sans lui donner d'explication, Dame Séli a envoyé Grüdü expulser le Jurisconsulte hors de Kaamelott.

    • Coco l'asticot - Grüdü

    • Westminster - Le Jurisconsulte

  20. La Doublure
    Guenièvre, Cryda et Angharad sont dans le boudoir de la Reine.
    Guenièvre est assise devant sa coiffeuse, Angharad est en train de la peigner. Cryda attaque Guenièvre sur ses origines "modestes".

    • La Dame du Parc - Angharad

    • Kapiston - Guenièvre

    • Tante Cryda - Cryda

  21. La part du Lion
    Arthur va tenter de refiler à Léodagan, une mission diplomatique (inscrite sur un parchemin honteusement maquillé) bien pourrie, et qu'il aurait dû remplir lui-même.

    • Kapiston - Léodagan

    • Tante Cryda - Arthur

  22. Space Pie
    Arthur est à Rome . A Kaamelott, Lancelot le remplace pour rendre la justice, secondé par Léodagan.
    Bohort a découvert une combine commerciale pas claire entre Guethenoc et Vénec. Il ignore que Léodagan est mouillé et vient dénoncer cet odieux trafic à son cousin Lancelot.

    • La Fée Mélusine - Lancelot

    • La Dame du Parc - Bohort

    • Kapiston - Léodagan

    • Westminster - Guethenoc

    • Flammeche - Venec

  23. Dans l'écu lulu
    Arthur et Ketchatar sont spectateurs du tournoi donné en honneur de ce dernier.  Une erreur d'arbitrage du maitre d'armes (en défaveur des Irlandais) envenime la situation.

    • La Fée Mélusine - Arthur

    • Coco l'Asticot - Ketchatar

  24. Krocs Story
    Mevanwi s’est plainte auprès de Karadoc d’un manque cruel d’argent dans le Clan des Semi-Croustillants. Karadoc a une idée pour enrichir le clan.

    • Doulifee - Karadoc

    • Tante Cryda - Perceval

  25. Toux pour un, seins pour tous
    Merlin a mal fabriqué ses potions (comme d'habitude), du coup, le sirop censé guérir la toux a un étrange effet secondaire : Bohort se retrouve avec une paire de gros seins et Angharad une magnifique barbe bien fournie. Il est temps de rendre des comptes dans le labo de Merlin.

    • La Fée Mélusine - Angharad

    • Westminster - Bohort

  26. Carpes à la carte
    Léodagan a besoin d'une carte complète du territoire breton pour sa prochaine mission. Des rumeurs courent qu'Hervé de Rinel aurait finalement réussi à en dessiner une correcte, qui aurait été utile à plusieurs batailles. Léodagan s'en va demander à Hervé de Rinel cette fameuse carte.

    • Westminster - Léodagan

    • Coco l'Asticot - Hervé de Rinel

  27. Sans contrefaçon
    Dame Séli a donné rendez-vous à Venec dans l'auberge afin de lui acheter de la fausse monnaie de Carmélide.

    • Flammeche - Dame Séli

    • Tante Cryda - Venec

  28. Lus Soli - Partie I
    Roparzh vient râler lors une séance de doléances, s'offusquant que quelque chose de pas très naturel ce soit passé dans ses blés. Il a bien pensé à mettre ça sur l'dos de son voisin, mais là c'est autre chose qu'un animal crevé, il argue à qui veut l'entendre qu'y'aurait d'la divinité derrière tout ça ! Lancelot et Arthur sont dépassés... Quelques jours plus tard nous nous retrouvons chez Roparzh, Arthur ayant daigné s'y déplacer. Mais il n'est pas seul, il a amené Père Blaise en renfort.

    • Westminster - Arthur

    • Coco l'Asticot - Roparzh

    • Tante Cryda - Père Blaise

    • La Dame du Parc - Perceval

  29. Lus Soli - Partie II
    La suite...

    • Westminster - Arthur

    • Coco l'Asticot - Roparzh

    • Tante Cryda - Père Blaise

    • La Dame du Parc - Perceval




D'après une idée originale de Kelk1,
Adaptation par Tante Cryda, Chevalière Parodisiaque.
Réalisateur : Bothan, Chevalier aux Pouces Verts.
Avec l'aimable participation d'Askelon, Grand Enchanteur de l'Ouest.

Chevalier
Hors ligne

voila les Scénars fraichement (ou moins ^^) pondu de nos courageux volontaires !


Le premier scénario a été réalise par Coco l'Asticot (Duc d'Aquitaine), Mordred (Léodagan), Hervederinel (Hervé de Rinel) ! merci à eux


 
1er Scénar : Les Béliers

 

      Salle de la Table Ronde. Hervé de Rinel et le Duc d'Aquitaine sont assis côte à côté, face à Léodagan.
       
Le Duc
  Comprenez bien, Seigneur Léodagan, que, dans l'absolu, je n'ai rien contre le fait de vous vendre des béliers de luxe ! Seulement, pardonnez-moi, mais j'ai peur de ne pas bien comprendre ce que vous comptez en faire...   
       
Léodagan
  C'est simple. Si on veut raser des forteresses ennemies, il nous faut des béliers. Et tant qu'à faire, autant se payer des beaux engins, que ça ait de la gueule quoi ! On va pas passer pour des rapiats, si ?
       
Hervé De Rinel
  Non mais c'est bon, moi je peux vous en avoir des béliers si vous voulez, je connais un paysan qui en vend, par contre j'ai pas bien compris, vous les voulez jeunes ou vieux ? Parce que si c'est pour les manger vaut mieux qu'ils soient jeunes.
       
Léodagan (menaçant Hervé De Rinel de sa main)
  Et celle-là, vous voulez vous la manger ?
       
Le Duc
  (À Léodagan)  Attendez, moi je trouve cela très gentil de sa part ! (À Hervé, une main sur son bras)  Nan, vraiment ! (À Léodagan) Cependant, excusez-moi d'insister, Seigneur Léodagan, mais j'ai vraiment du mal à saisir votre propos... Vous dîtes vouloir… Raser des forteresses ennemies ? Ça me semble un peu... Radical, non..? Il cherche du regard l'approbation d'Hervé.
       
Hervé De Rinel
  Non c'est le bélier qui faut raser, pas la forteresse, ça sert à rien de raser une forteresse.
       
Léodagan
  Radical tout de suite... Je vous parle de la guerre, cher Duc, et avec tout le respect que vous dois : la guerre, c'est pas une affaire de gonzesses. Y'm'faut du matériel costaud, qui impressionne. Je vais quand même pas abattre les murs ennemis en leur jetant des cailloux ?
       
Hervé De Rinel
  Mais je comprends pas, on parle de guerre maintenant, je croyais qu'on parlait de béliers, faudrait savoir à la fin, parce que pour les béliers, je m'en occupe vous inquiétez pas, faut juste me dire si vous voulez des jeunes ou des vieux ?
       
Léodagan
(À Hervé De Rinel) Alors vous, je vous conseille de la boucler si vous voulez pas vous prendre une tarte. (Au duc) Alors, vous me les vendez, ces béliers, ou pas ?
       
Le Duc (après un temps d'arrêt devant les propos d'Hervé, à Léodagan)
Écoutez, euh… J'ai envie de vous poser une question toute simple. Pourquoi ? Pourquoi faire la guerre ? Pourquoi n'essayez-vous pas, simplement, d'engager la conversation, de comprendre quels sont vos désaccords et de les régler, dans un climat serein et pacifique ? Hein ? Vous savez, comme je l'ai toujours dit, un sourire est souvent la solu…
       
Léaodagan (sur un ton cynique)
  Discuter avec les Wisigoths ? Mais vous me faites marrer, mon vieux. Vous avez vu les machins ? Le seul dialogue que je connaisse avec eux, c'est celui des catapultes. De toute façon, le reste, c'est d'la merde.
       
Le Duc
  Bon, si vous y tenez, je peux peut-être vous en fournir quelques uns, mais vraiment en attendant que vous trouviez un terrain d'entente avec vos amis !
Il vous en faudrait combien, trois, quatre..?
       
Hervé De Rinel
  Ah parce que vous aussi vous connaissez des éleveurs de béliers ? Si ça se trouve on connaît le même, non ? Moi il se sert d'un bout de tissu rouge pour les attirer.
       
Léodagan (menaçant Hervé De Rinel)
  Si vous me sortez encore une connerie du genre, je vous jure que je vous avoine jusqu'à demain soir !
       
Hervé De Rinel
  À c'est que vous les voulez vivants vos béliers ? Par contre je ne me rends pas bien compte si ça mange beaucoup d'avoine ou pas ces bêtes ?
       
Léodagan (énervé)
  Bon, de toute façon, je vois pas pourquoi on discute. Avec trois ou quatre béliers, je défonce deux cabanes et je rentre chez mamie. C'est pas avec ça que je vais assurer la défense du royaume, en tout cas. Y'm'en faut au moins soixante.
       
Le Duc (ébahi)
Aaaah ouais quand même, soixante..! Bon, je vais voir ce que je peux faire… Soixante... Mh... (Il réfléchit, un doigt sur le menton, les yeux en l'air) Okay, soixante. Et au niveau du prix, ça irait dans les combien..?
       
Léodagan
  Ben... Vu qu'c'est le Roi qui paie et que je lui ai déjà demandé un paquet de blé pour les tourelles, ces derniers temps, ce serait pas mal que vous alliez lui demander directement, vous-même. Par contre, dites qu'on est tombés d'accord, hein. Pas question qu'il renégocie derrière.
       
Hervé de Rinel
(S’adressant au Duc) Mais heu parce que c'est pas vous le Roi ?
      Le Duc regarde Hervé, perplexe, puis, décidant de l'ignorer, se retourne vers Léodagan.
       
Le Duc
(À Léodagan) Bon, je vais voir avec le Roi pour le prix, mais.. Dans combien de temps il vous les faudrait ? Nan parce que moi, je suis prêt à former un peu mes gars, vous voyez, mais... Faut que je trouve quelqu'un qui sache fabriquer des béliers, quoi. Pour leur apprendre, vous comprenez ! (Riant) C'est qu'ça a pas l'air simple à tailler, ces machins-là !!
       
Léodagan (énervé)
(Au duc) Quoi ? Ça fait deux plombes et demie qu'on discute et vous êtes même pas sûr de pouvoir me fabriquer des béliers ? Non mais vous seriez pas en train de vous foutre de ma tronche par hasard ?
       
Le Duc
Ah nooon, non non non..! Seigneur Léodagan, je vous assure que je n'cherche qu'à rendre service, moi..! Bon, ce qu'on fait, euh... Je rentre en Aquitaine demain, hein, ça c'est prévu, et… Dès que j'arrive, je cherche un expert en béliers, je l'embauche, je lui fait apprendre un peu les ficelles à mes gars, et puis… Je vous livre dans... Deux, trois ans, ça vous irait ?
      Il regarde alternativement Hervé et Léodagan, en attente d'une approbation.
       
Léodagan
Deux, trois ans... À ce compte-là, je ferais mieux de les tailler moi-même les bouts d'bois. De toute façon, on attaque personne. Alors bon...
     

       
Hervé De Rinel
Non mais sinon faut demander à Venec avec un peu de chance il a ça en stock !
 

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Le claaasse ! :D
Je viens de voir que j'ai écrit "Il cherche du regarde" dans la deuxième didascalie.. ^^"
Si t'as 5 secondes de libres dans ton emploi du temps, où tu sais pas quoi faire.. ;)
:b

Merci d'avance !
(Je sais, faut vraiment que j'me soigne.)

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Je sais pas qui à écrit ça mais c'est des petits génies, à coté A.A fait office de débutant. :)
Non je rigole bien sûr, disons que A.A est au même niveau! :lol:
Non je rigole bien sûr, faut pousser non plus. ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Merci.. kelk1 ! :D

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Je peux sourire? Merci!
Oh, c'est juste parce qu'avec kelk1 on s'était demandé s'il valait mieux mettre le jeu aux "jeux du cirque" ou dans "scenarii"... kelk1 a trouvé le moyen de le mettre dans les 2 :lol:
C'est juste hyper classe!
;)

Chevalier
Hors ligne

Le deuxième scénario a été réalisé par Tante Cryda (Tante Cryda), Kapiston (Vénec), Mat (Yvain), Mordred (Loth), Flammèche (Loth) ! merci à eux


 
2ème scénar : Uther Hoël

et l'épée des dieux

 

      Château de Loth, Orcanie, 15 décembre. Dame Cryda, accompagnée de Venec, entre dans la salle à manger.
Cryda (acide s'adressant à Venec)
  Je n'suis pas déçue ! J'avais parié sur une assemblée de clodos et je tombe là-dessus ! (À Loth, dînant avec Yvain) Vous dérangez pas surtout ! J'arrive juste de Tintagel pour répondre à votre message concernant une réunion vitale pour la famille ! Quand Ygerne m'a demandé de venir à sa place à cause de la grande fête de l'Hiver, j'aurais dû refuser, mais... (Désignant Venec) J'ai recruté l'aut'e connard avec son bateau et... Non ! Je n'suis pas déçue !
Loth d'Orcanie
  Oui... Alors moi je vous réponds qu'on peut directement s'envoyer des fions, si vous voulez. Mais comme on n'est pas particulièrement en avance à cause de votre retard considérable, autant rattraper le coup et entrer directement dans le vif du sujet. Non mais c'est vrai, je vous attends depuis hier. (Désignant Venec du menton) Et lui, qu'est-ce qu'il fout là ?
       
Cryda
  Il est là parce que je le casque pour ça ! Vous n'imaginiez tout de même pas que je rentrerais à la nage, non ? Et puis, (montrant Yvain du doigt) vous vous êtes bien coltiné un débile, je ne vois pas ce qui m'empêcherait d'amener le mien !
       
Venec (regardant Cryda )
  Ouais alors justement le débile va falloir lui payer le retour par avance si elle veut rentrer dans son bled ! (Au Roi Loth) Et puis pour le retard , j'y peux rien... Si les gars de mon équipage étaient pas cons comme des meubles, on aurait pas fait trois fois le tour de la Bretagne pour arriver ici...
       
Cryda (à Venec)
  Ben vu l'accueil, on va peut-être bien rentrer assez rapidement, parce que je ne sais toujours pas ce que je fais ici et que, visiblement, (sourire ironique en direction de Loth) le "délicieux" Roi d'Orcanie n'a d'intérêt que pour sa gamelle. (S'adressant directement à Loth) Mais, avant, juste par curiosité, cher "neveu", peut-on connaitre le rôle de la Carmélide dans "la réunion vitale pour la famille" à laquelle votre pigeon faisait allusion ?
       
Loth d'Orcanie
  Rentrez dans vos confins si vous voulez. Après tout, si ma salope de femme n'avait pas insisté, je n'aurais pas à me farcir ma charmante belle famille jusque sous mon toit. Bon. Et en parlant de neveu, le vôtre compte peut-être replanter Excalibur dans son rocher. Soi-disant qu'il aurait perdu la confiance du peuple. Alors si on veut pas rester sur le carreau, il faudrait peut-être envisager de tenter notre chance. (Il jette un œil à Yvain) Quant à la Carmélide, je n'y peux rien si mon débile de fils se lie d'amitié avec un trou du cul du même acabit. Croyez bien que sa présence n'est pas de mon fait.
       
Yvain (dans ses pensées depuis le début de la joute verbale, s'adresse à la cantonade)
  Moi si vous voulez j'veux bien retirer l'épée du rocher. Mais bon avec Gauvain on en a pas encore dévêtu, c'est un peu chaud. Par contre, je le dis tout de suite, je vais pas au rocher tout seul. C'est un coup à tomber dans une embûche et ce n'est pas pour me raviver.
       
Loth d'Orcanie (surpris par les propos d'Yvain)
  Et voilà. C'est là tout le problème, quand on confie les rênes du pouvoir à des gens qui ne sont même pas capables de s'exprimer clairement : on fonce droit dans le mur. Non, moi je crois qu'il est temps de remplacer ce gouvernement pourri. Et d'ailleurs, si on retire l'épée, on peut pas franchement parler de putsch. Ca reste bassement légal. (Sur un ton solennel, le doigt levé) Vae sectus et recorda minimus. Ça ne veut probablement rien dire mais je trouve que ça résume bien la situation.
       
  Yvain (à l'adresse de Loth, bien décidé à l'ouvrir)
  Mais quel rapport le mur dans le contexte ? En revanche, je me souviens plus trop, mais le putsch, c'est bien une technique d'approche en milieu germinal ? À moins que je confonde avec... Ah ben nan, je sais plus. J'ai perdu le fil. (Il se racle la gorge.)
       
Venec (à Loth, en désignant Cryda )
  Attendez vous l'avez fait venir de Tintagel pour lui dire que vous comptiez retirer mexcalibur du rocher ? Non parce que, même si elle peut pas piffer son neveu, je suppose qu'elle préfère voir quelqu'un de la famille sur le trône plutôt qu'un Roi de seconde zone qui parle en latin...
       
Cryda (récupérant de sa surprise)
  L'épée ? Je suis ici pour cette histoire d'épée ? (Acide, désignant Venec) Mais même le dernier des demeurés sait que c'est du flan, cette histoire ! Mon neveu a tellement de mal à asseoir son autorité qu'il est obligé de replanter ce risible bout de ferraille pour impressionner les bouseux. (Avisant Loth en riant) Mais je ne suis pas inquiète, l'épée obéit à l'ours... Pas au verrat... (Sourire carnassier, s'assoit face à Loth et, tournant la tête vers Yvain)... Et encore moins au p'tit minou.
       
Loth d'Orcanie
  Venant d'une truie, la métaphore est flatteuse très chère tante. Mais je ne suis pas naïf. Les chances que l'épée me réponde sont aussi mince que de vous voir perdre un jour votre pucelage. Mais imaginez qu'Arthur échoue ? Que l'épée ne lui réponde pas et reste accrochée à son rocher comme un morpion au slibard d'un clodo, ne pensez-vous pas qu'il serait préférable que les rênes du pays soient tenues par un membre de la famille ?
       
Cryda (sourire crispé)
  De la famille de qui ? D'Arthur ? Vous pensez à qui, gros faisan ? (Sourire mielleux) Au "Chevalier au Pancréas", son neveu ? Ou non ! Mieux ! À son beau-frère, ici présent ! (Se tourne vers Yvain) Dites-nous, euh... Machin, ça vous dirait d'être Roi de Bretagne ? (S'apercevant tout à coup que Venec est toujours debout à côté d'elle) Et vous, là, vous vous prenez pour Excalibur, à rester planté là ? Rendez-vous utile et trouvez-nous de quoi manger.
       
Yvain (d'un ton enjoué)
  Devenir Roi ? Ah ouais ce s'rait hyper ! Wouhouuu !!! Par contre, si je deviens Roi, Gauvain il pourra porter la couronne ou pas ? Y s'rait un genre de bi-roi non ? En tout cas j'suis trop content d'être là, je suis aussi joyeux qu'un fenouil !
       
Cryda (triomphante regarde fixement Loth quelques secondes, puis, revenant à Yvain, souriante)
  Mon garçon, pour votre brillante démonstration, je vous invite à la grande fête de l'Hiver. Cette année, vous verrez, nous avons la visite du plus célèbre des bardes de la Célèbre Famille Hoël des terres du Nord. Vous allez l'adorer !
       
Yvain (un grand sourire accroché aux lèvres)
  Ah ouais j'ai trop hâte d'y être, ça s'ra trop mortel quoi ! J'pourrai jouer du Oud aussi ? J'connais une super chanson, ça fait :
"Comme un enfant,
Comme un roseau,
Envoleeeeuh toi,
Petit oiseau.
Non je ne suis pas...
Un soldat de la vie.
Franchement, j'trouve que ça pète !
       
Cryda (cherchant Venec du regard)
  Mais il est où l'autre ? (Venec réapparait avec une servante portant un repas) Ah ben, vous êtes là ! Dites, je pensais à un truc, puisqu'on est sur le point de résoudre l'épineux problème de changement de gouvernement (jette un coup d'œil rigolard à Loth), vous accepteriez de prendre mon neveu Gauvain et... (avisant Yvain tout joyeux) Le... Futur nouveau Roi de Bretagne avec moi pour le retour ? (Invitant Venec à s'asseoir) J'ai eu une idée pour votre "dédommagement"... À moins que vous ne nourrissiez le désir d'être Roi de Bretagne vous aussi, bien sûr.
       
Venec (dubitatif )
  Euh j'veux bien prendre vos deux débiles avec nous , comme ça, ils se sentiront assez en phase avec le reste de l'équipage... Par contre niveau dédommagement, je pensais bien rester sur le tarot qu'on avait prévu... Et quant au poste de Roi, c'est pas fait pour moi ! Je préfère enfreindre certaines lois et faire mon business plutôt que faire les lois moi-même pour arriver à mes fins... Finalement je trouve ça plus honnête.
       
Loth d'Orcanie
  Voici la criante démonstration des séquelles imputables à la politique progressiste d'Arthur : des traine-savates qui prônent l'honnêteté. Ah non, j'ai longtemps pensé que le laxisme se cantonnait aux hautes sphères du Royaume mais vous êtes l'exemple criant que la base n'est pas dépourvue de bêtise. Et puis à quoi je m'attendais moi ? On a le peuple qu'on mérite.
       
Cryda (tout miel)
  Et bien justement, mon petit Venec, puisque vous parlez business, j'ai l'affaire du siècle à vous proposer : Mon délicieux "neveu", le puissant Roi Loth, va de ce pas vous casquer au tarif prévu... Pour les deux rigolos (se tournant vers Loth, menaçante) s'il ne veut pas que j'aie un petit entretien privé avec ma nièce. Et moi, je ne paie pas, MAIS... Je vous présente au barde Uther Hoël, parce que je sais qu'il est toujours à la recherche d'accessoires pour ses spectacles : des nains, des friandises, des bibelots... C'est dans vos cordes, non ? Il y a gros à gagner.
       
Venec (étonné)
  Attendez, vous me proposer de me filer du pognon pour les deux guignols et en plus vous m'offrez un client potentiel... Elle est où l'arnaque en fait ? Non parce que je pense que vos deux "neveux" seraient au moins d'accord pour dire que vous n'êtes pas d'une âme généreuse en temps normal ? Et puis pardonnez ma curiosité mais vous comptez en faire quoi des deux là (Désignant Yvain) ...
       
Cryda (songeuse et un peu inquiète)
  À vrai dire, je ne saurais expliquer pourquoi, mais, tous les ans c'est la même chose : à l'approche de la date du spectacle d'Uther Hoël, c'est plus fort que moi... Je me sens obligée de faire des cadeaux. (Se ressaisissant) Allez, c'est pas tout ça, mais il nous reste moins de dix jours pour rentrer à Tintagel, sinon, vous allez rater l'arrivée d'Uther Hoël.
       
Venec (assez enthousiaste)
  Si vous avez fini ce que vous deviez faire ici ça me va ! Surtout que j'ai déjà vaguement entendu parlé de ce mec-là, il ramonait les cheminées il y a quelques années et depuis il a changé de filière et devient de plus en plus connu pour ses spectacles, surtout auprès des enf... (Venec sourit car il comprit le but de Cryda). Je comprends maintenant pourquoi les deux gamins nous suivent...
 

Yvain
  C'est marrant, Uther machin, ça me dit quelque chose. C'est pas le gros barbu qui nettoie les cheminées ? Il est quand même classe son boulot à lui, il a le droit de se salir, alors que moi, dès que j'me salis un peu, j'me fais engueuler, comme par hasard. Du coup, s'il est plus cheminot, ben j'prendrais bien sa place tiens. Yvain, Chevalier à la Cheminée, ça pète nan ?
 

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Mais absolument Yvain: Comment ça pète trop trop trop!

Merci Coco l'Asticot pour la relecture (t'en as oublié une :b ) et merci kelk1 pour l'enluminure de bon aloi! :love:

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Il est vraiment bon celui là !

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Merci Coco l'Asticot pour la relecture (t'en as oublié une :b )

Et meeeerde.. :lol:

En tout cas, j'ai pris beaucoup de plaisir à le relire !! :p

(Par contre, kelk1, dans l'intro, tu dis "premier scénario", mais c'est le deuxième, non ? Ou c'est mes doigts qui font des leurs ? :beuh:
^^")


Édit : Aaah, je crois que c'est parce que t'as juste copié-collé la phrase d'intro du premier, en changeant les noms.. :lol:
C'est pour ça qu'il y a toujours pas d'accent à "a été réalise" ! :p
(C'est ce qui m'a fait comprendre ton subterfuge ! ;))

Chevalier
Hors ligne

Mea Culpa !
Au temps pour moi !!
je suis confus, j'avais bien changé la phrase mais mon ordi avait buguer (?) du coup j'ai refait le truc et là ben j'ai oublier de le rechanger ^^'

mais normalement on ne s'attarde pas sur ma phrase d'intro ! on regarde juste le scénar ^^ ... y a que toi pour voir ça ... et tous(t ?) les autres ^^

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
kelk1 a écrit :

mais normalement on ne s'attarde pas sur ma phrase d'intro ! on regarde juste le scénar ^^ ... y a que toi pour voir ça ... et tous(t ?) les autres ^^

Mais moi je l'avais déjà lu et relu, ce scénario !! :p
(Tous ! ;))

Chevalier
Hors ligne

Le troisième scénario a été réalisé par hervederinel (Calogrenant), Kapiston (Bohort), Mat (Galessin), Tante Cryda (Lancelot), Coco l'asticot (Arthur), dim50 (Perceval) ! merci à eux


 
3ème scénar : Le dragon vert

 

      Réunion de la Table Ronde. Sont présents Arthur et les Seigneurs Bohort, Calogrenant, Galessin, Lancelot et Perceval.
Calogrenant
  Bon Sire, est-ce que ce serait possible qu'on s'occupe un peu du Dragon de Calédonie ou pas du tout ? Parce qu'en attendant il fait toujours des ravages et les paysans n'arrêtent pas de se plaindre.
       
Arthur
  Oui bah ça va, deux minutes nan ? Je vous ai dit au début de la séance que c'était à l'ordre du jour... C'est quand même pas d'ma faute si y prend trois plombes à raconter ses histoires, çui-là ! (Il désigne Perceval d'un signe de tête)
(À Perceval)
Bon alors, vous l'avez finie, votre aventure extraordinaire ? La vieille s'était trompée, c'est tout ?
       
Perceval
  Euh Sire, c'était un vieux en fait. Tout moisi.  Quand il m'a appelé "Noble Seigneur", j'ai tout de suite senti l'embrouille. J'ai préféré l'envoyer chier. Mais j'aime mieux pas parler de ça... (Il grimace)
       
Lancelot (se redresse et, posant les deux mains à plat sur la Table Ronde)
  Bien, maintenant que le Seigneur Perceval en a terminé avec sa... Son... (Toisant Perceval) qu'il en a terminé, je propose qu'on en vienne aux choses sérieuses. (S'adressant à Arthur) Sire, je me porte volontaire pour détruire le Dragon. Il ne peut pas être pire que le Dragon d'Airain que j'ai maîtrisé jadis ! (Souriant fièrement) Il ne saurait me résister bien longtemps !
       
Calogrenant (à Lancelot)
  Parce que vous croyez peut-être qu'on a besoin de vous en Calédonie, je suis assez grand pour me débrouiller tout seul figurez vous. (À Arthur) Non mais Sire, ce qu'il nous faut c'est des machines de guerre, le Dragon a brûlé  nos derniers scorpions.
       
Perceval
  Tiens, ils sont bizarres, vos scorpions ! D'habitude, quand ils sont entourés par le feu, ils se suicident avant d'avoir le temps de brûler ! (L’air un peu moqueur) Y doit être un peu con votre Dragon pour ne pas savoir ça !
       
Galessin (après un long soupir)
  Entre les vieux et les vieilles, je sens que cette réunion va être encore des plus passionnantes… (jetant un œil à Perceval l'air ennuyé, puis à Arthur, désespéré) J'aurais vraiment mieux fait de rester en Orcanie Sire.
       
Bohort
  Sire ! Je pense qu'envoyer des Chevaliers se faire massacrer par ce terrible Dragon me semble un peu risqué... Je suis assez d'accord avec le principe des machines de guerres, pour une fois , car il n'y a que ça qui puisse venir à bout de bêtes démoniaques tels les Dragons ou autre faisans...
       
Lancelot (agacé)
  Nan mais Sire, des machines de guerre ? Et pourquoi pas une armée, pendant qu'on y est ? Allons ! Un peu de sérieux ! Ce n'est qu'un gros lézard ! Un bout de fer dans le cœur et je vous l'aligne, tout seul et sur un pied... Et j'en reviendrai même pas décoiffé ! (Boudeur, marmonnant) Je comprends même pas pourquoi on perd tout ce temps, alors que je devrais déjà être en route.
       
Arthur (à la cantonade)
  Bon, fermez-là maint'nant ! (À Calogrenant) Seigneur Calogrenant, soyez pas con ! Évidemment que vous avez besoin de son aide ! (À Lancelot) Par contre, c'est très courageux de votre part de vous proposer, mais c'est bien trop risqué… J'vais pas vous envoyer seul affronter cette bestiole, vous allez vous faire charcuter. (Il réfléchit un instant, puis, les désignant tour à tour du doigt) Lancelot, Calogrenant et Bohort, vous partirez tous les trois dans deux jours, et vous emportez deux catapultes. J'veux pas prendre de risques.
       
Lancelot (se penchant vers Arthur et marmonnant tout bas)
  Bon, Sire, deux catapultes, encore, je veux bien mais... (Désignant furtivement du regard Bohort) Le "boulet" est-il vraiment indispensable ?
       
Calogrenant (à Arthur)
Sire, c'est vrai que je ne sais pas si Bohort sera d'une grande utilité contre un Dragon, déjà qu'il a peur des lapins, alors un Dragon Sire. Bon et sinon pour Lancelot Sire, je comprends votre désir d'avoir quelqu’un pour me seconder, mais je vous dis des catapultes ça me suffit, même si pour moi, des scorpions seraient encore plus utiles !
       
Bohort (plutôt gêné)
Loin de moi l'idée de vouloir vous encombrer lors de cette périlleuse mission...
       
Arthur (l'air de plus en plus agacé)
  Bon, je vous dis que vous irez tous les trois ! Lancelot vous est indispensable, Seigneur Calogrenant, et Bohort... Bohort, euh... Il est... Prudent. Il vous empêchera de vous jeter dans la gueule du loup, enfin, du Dragon... (Voyant Lancelot et Calogrenant frustrés) Quoi, qu'est-ce qu'y y'a !? Vous auriez préféré que j'vous refile Perceval ou Karadoc ? J'suis désolé, Léodagan rentre en Carmélide demain, et le Seigneur Galessin s'est pété la cheville à cause des routes pavées séparant l'Orcanie et Kaamelott... J'peux pas faire de miracles, moi.
       
Lancelot (avec mauvaise humeur)
  Mouais ! Si le choix se fait entre le Seigneur Bohort et le Seigneur Perceval, autant emmener le Seigneur Bohort, parce que la dernière fois, les Seigneurs Perceval et Karadoc ont failli tout faire foirer.
       
Perceval
  Sire, moi je veux bien y aller à vot' mission ! De toute façon, les Dragons, qu'ils fassent 300 ou 4 000 livres, ça n'a jamais été méchant. Pas besoin de catapultes pour ça ! De toute façon, même pour combattre vaut mieux prendre des poireaux, c'est plus perspicace !
       
Lancelot (choqué par l'offre de Perceval)
  Ah non, hein ! (S'adressant à  Arthur) Je ne refais pas une chasse au Dragon avec lui et ses préceptes à la con ! (À Perceval) Je vous l'laisse votre Dragon Vert, adoptez-le et emmenez-le chez vos vieux si ça vous chante, moi j'abandonne ! (Lancelot s'avachit dans son siège et boude)
       
Perceval
  Moi, c'que j'en dis... Allez-y si vous voulez mais amener des catapultes c'est le meilleur moyen de vous faire brûler le cul !
       
Arthur (à Lancelot)
  Nan mais ça va, du calme ! J'vais pas envoyer Perceval là-bas, j'disais juste ça pour que vous arrêtiez d'vous plaindre de Bohort. (À Perceval) Et puis qu'est-ce que vous bavez vous, avec vos Dragons pas méchants !? Il a cramé près d'cinquante hectares de cultures et d'forêts en une semaine, j'sais pas c'qu'y vous faut !!
       
Perceval
  Bah, ch'sais pas, j'ai entendu Léodagan l'autre jour qui disait qu'il fallait la cramer, la forêt, donc je pensais qu'c'était une bonne chose, moi... Enfin bon, je le dis et re-re-dis : les Dragons, ils seront méchants que si vous vous attaquez à eux.
       
Arthur (énervé)
  Ah parce que c'est d'notre faute, maintenant ? (Ironique) Nan mais vous avez raison, on n'a qu'à le laisser tranquille ! On le laisse faire flamber des villages, brûler les récoltes... Il se calmera tout seul ! On va faire ça, j'suis sûr que les Calédoniens seront contents, (à Calogrenant) n'est-ce pas Seigneur Calogrenant ?
       
Galessin (grimaçant de douleur)
  Moi vot' Dragon là j'l'ai vu, en passant par la Calédonie, pour venir ici. Cette saloperie de bestiole a fait peur à mon cheval, qui a foutu l'camp au triple galop, avec moi dessus. J'ai fini par tomber sur ces foutues routes pavées romaines, tellement ma saloperie de bourrin voulait pas s'arrêter. Et c'est en remontant d'ssus que je me suis cassé la cheville.
Moi j'vous l'dis, la plus grande menace à ce jour, c'est pas tellement les Dragons, que les routes pavées. Dans 20 siècles on continuera de se gerber sur ces pavés à la con, faites moi confiance.
       
Lancelot (sortant brusquement de sa bouderie)
  De quoi ? Vous... Vous l'avez vu ? Il vous a attaqué et vous n'avez qu'une cheville brisée ? (Se tournant vers Arthur) Vous voyez bien Sire ! Je peux me le faire tout seul, si Galessin a survécu à une attaque, on n'a pas besoin de lever une armée !
       
Arthur (énervé, à Lancelot)
  Non mais ça va bien maint'nant !!! Vous allez arrêter d'discuter mes ordres, oui !? Et puis excusez-moi, mais trois pégus à ch'val, j'appelle pas ça une "armée" ! Alors continuez comme ça, et vous le verrez même pas, votre Dragon ! J'vais vous envoyer faire des sondages auprès des mamies dans les villages, et c'est Perceval qu'ira à votre place, voilà. (Il s'enfonce dans son siège, les bras croisés, boudeur.)
     

Bohort
  Sire, je me porte volontaire pour cette périlleuse mission ! (Tout le monde le regarde étonné avant qu'il reprenne) Il est vrai qu' interroger certains des villageois est parfois risqué mais c'est mon devoir en tant que Chevalier que d'évaluer les opinions du peuple de Logres, quels qu'en soient les risques !
 

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Merci mon Lapin (ouais, euh, kelk1 c'est le lapin à Tatie. Pourquoi? Parce que ça rime! Ah!) pour la choulie mise en forme.
Merci mon Asticot pour la correction.
:D

Pour "mon de bourrin", puisque Mat n'a pas réagi, pourquoi ne pas simplement enlever "de"?

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Il a répondu ! :D

Donc j'y réponds, et je m'adresse aussi à kelk1 :

Mat a écrit :
Coco l'asticot a écrit :

Maaaaaat !!!!! MAT ! MAT ! J'ai b'soin d'toi !!!

Je t'ai déjà posé la question, mais tu m'as foutu un joli vent.. :(
Que voulais-tu dire, ici :

Mat a écrit :

Moi vot' Dragon là j'l'ai vu, en passant par la Calédonie, pour venir ici. Cette saloperie de bestiole à fait peur à mon cheval, qui a foutu l'camp au triple galop, avec moi dessus. J'ai finis par tomber sur ses foutues routes pavées romaines, tellement mon de bourrin voulait pas s'arrêter.

?

Je suppose que t'as oublié quelques mots, mais j'préfère ne pas les inventer moi-même.. ^^"

Oups navré, j'avais point vu.

Qui a vu, verra, VU :D.

Bref, euh je sais plus, tu n'aura qu'a changé par ma saloperie de bourrin et ça ira bien ^^

Ah bah quand même ! ^^"
Merci ! ;)

Quelqu'un peut-il kelk1, peux-tu modifier s'il-te-plaît ? :b

Tante Cryda a écrit :

Merci mon Asticot pour la correction.

Mais de rien ma Tantine adorée.
Même si j'ai mis 200 piges à le faire, c'est fait ! Et bien fait !(? J'espère.. ^^")

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Merci pour les enluminures et la corrections des fautes ^^

J'aurais mis seulement quels qu'en soient les risques ! dans l'ecran noir pour faire plus réaliste mais ce n'est pas grave ;)

Semi-Croustillant
Hors ligne

Merci l'Asticot et kelk1 ! Mais comment ça pète trop !

Chevalier
Hors ligne

De rien ma choupette en sucre ;)  c'etait un plaisir :D

Coco oki merci ^^

Kapiston : ZUUUUUUT >.< :p
de rien dim !

Chevalier
Hors ligne

Le quatrième scénario a été réalisé par Mordred (Le Tavernier), dim50 (Grüdü), kelk1 (Kadoc) ! Merci à eux


 
4ème scénar : Le second

 

  Grüdü et Kadoc arrivent à la Taverne, pleine de clodos.
Kadoc (s'asseyant à une table, parlant dans le vide)
  Saucisson à Kadoc !! C'est Kaamelott il a dit.
       
Le Tavernier (amenant le saucisson)
  Et un saucisson qui marche. (Jaugeant Grüdü du regard) Ha, j'suis désolé mais s'il vous en faut pour vous, j'vais pu en avoir.
       
Grüdü (sortant un morceau de viande crue de sa besace )
: Nan laissez, il m'en faut pas de toute façon.
(Désignant de la tête les clodos peuplant la taverne) Y font quoi, là, tous les petzouilles ? J'vous promets, j'vais pas tarder à foncer dans le tas et à les dérouiller.
       
Le Tavernier
  Nan, c'est juste du grouillot. Vous allez pas massacrer ma clientèle hein ? Et sinon, j'vous mets à boire ?
       
Grüdü
  Nan, j'ai pas le droit d'boire. J'crois que le Roi veut que je veille sur lui mais j'ai pas tout pigé hein. (Tourne la tête vers Kadoc qui conclut par une phrase de son invention)
       
Kadoc
  Moi j'ai l'droit de boire une fois chez moi et pas une fois chez moi, parce que quand la poulette a pas à manger y'a pas que Tatan y'a moi aussi ! (Commence à entamer son saucisson)
       
Grüdü (s'adressant au Tavernier)
  Mais c'est qui çui là ?  (En désignant Kadoc de la tête) Parce que le Roi m'a dit que c'était mon second alors je sais pas bien c'que c'est mais y'm'fait penser à quelqu'un.
       
Le Tavernier (tout en fixant Kadoc)
  (En faisant la moue) Mh, c'est pas un régulier. Mais j'ai tellement de clodos dans mon établissement personnel que j'pourrais pas vous dire avec sûreté, voyez ? Disons que je dispose d'une panoplie de clients, (désignant sa clientèle du menton) qui s'étalent du con de base comme ceux-là au Chevalier de prestige. Par contre, sa tête me dit quelque chose. Y' viendrait pas d'Kaamelott, des fois ?
       
Kadoc
  Kaamelott ? Il a dit à Kadoc de suivre Grand Nigaud et de le surveiller. Parce qu'il est caca !
       
Grüdü
  Franchement j'saurais pas dire. C'est dommage que j'doive pas y toucher parce que j'aurais bien envie d'l'embrocher.
       
Le Tavernier (sentant la tension monter et s'adressant à Grüdü et à Kadoc)
  Et sinon, qu'est-ce qu'ils font dans la région ? Et dites, si vous voulez une piaule pour cette nuit, dites-le maintenant. J'peux encore vous trouver de la place. S'il vous faut des filles, on peut aussi s'arranger.
Kadoc (au Tavernier)
   Kadoc il cherche la poulette ! (À Grüdü, d'un air déçu) Kroc a dit que Kadoc avait pas le droit de donner des coups de pieds dans les filles, sinon Kadoc il pourra pas manger les croutons... (Finit de mâchouiller son saucisson)
       
Le Tavernier (fixant intensément Kadoc)
  De quoi ? (S'adressant plutôt à Grüdü) Pour les chambres, c'est vous qui m'dites. Mais attention, hein, faut m'payer à l'avance. Des fois qu'vous voudriez loger sans m'payer. Y'en a d'chez vous qui le font parfois, alors je prends pas de risque.
       
Grüdü
  Voyez avec lui. Moi j'dors pas la nuit, y a toujours des gens qui rôdent. Avec tout le respect que je vous dois, ça doit grouiller de pouilleux dans les couloirs la nuit, ici.
       
Le Tavernier
  Bon, mettons. Mais par contre, faut vraiment qu'vous consommiez des boissons avec votre saucisson. Sinon j'vais encore m'faire engueuler par maman. J'vous mets un pichet de local. Il est fameux, et c'est pas peu dire ! Et puis selon qu'vous aimez ou pas, j'vous en apporte encore.
       
Grüdü (laissant entrevoir une dague)
  Vu c'que j'raque, il a intérêt à être bon votre pinard.
       
Le Tavernier (voyant la dague, déglutit)
  Ha non mais çui-là il est gratuit, hein. C'pour vous faire une idée. Et pis s'il est pas bon, le sauc' c'est pour moi aussi. (Le Tavernier tente de sourire sans vraiment y arriver. Il s'en va chercher un pichet de vin.)
       
Kadoc (se levant et s'énervant contre le Tavernier qui revient)
  C'est vous qui avez la poulette ?? Vous la donnez à Kadoc sinon... (Se rassoit, et regarde dans le vide), (Quelques secondes plus tard, à Grüdü) Faut pas être tout nu dans la neige après on à les boules (tentant de réfléchir) ... De quoi ?
       
Grüdü (à Kadoc pendant que le Tavernier prend 2 coupes et y sert son jus de pied)
  Mais vous êtes qui en fait ? C'est pas vous qui êtes le cousin du Seigneur Bohort ?
       
Kadoc
  C'est Tatan qui s'occupe des chèvres, Kadoc il peut pas, le bouc y veut pas !
       
Le Tavernier (poussant deux gobelets vers ses clients)
  Et voilà, deux rasades qui vont bien ! Hé, j'me fous pas d'vous, c'est pas le jus d'pied que je sers habituellement aux clients. Avec çui-là, vous avez de quoi vous rincer le gosier propre et net. Vous m'en direz des nouvelles !
 

Grüdü
  Et elles sont efficaces, vos coupes, quand on tape avec ?
 

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

C'est pas mal tout ça, beau boulot à Modred Dim50 et Kelk1 pour le scénar et à Kelk1 pour l'enluminure.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah oui, celui-là, je l'aime beaucoup aussi.
Une scène avec ces 3 là, c'était vraiment pas gagné d'avance, mais le résultat est tout à fait à la hauteur :D

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Et bah c'est pas dommage !!
;)

Merci pour l'enluminement l'enluminage l'enluminette l'enlumique-et-Cécil la mise en page kelk1 !! :D
Et beau boulot les gars, il est super ce scénario ! :)

Semi-Croustillant
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Ah oui, celui-là, je l'aime beaucoup aussi.
Une scène avec ces 3 là, c'était vraiment pas gagné d'avance, mais le résultat est tout à fait à la hauteur :D

Moi, je te dirai que c'est le côté qui m'emballe le plus dans ce "jeu": réussir à pondre des scénarii crédibles avec des castings totalement improbables, histoire de sortir complètement des sentiers battus. Ça aboutit à des scénarii un poil moins réalistes que ceux déjà publiés mais avec une dose d'originalité supplémentaire qui me plait beaucoup.

À quand un déjeuner Séli/Perceval/Chef Burgonde/Demetra ? :lol:


PS: Comme d'hab bravo et merci à kelk1 et Coco (à qui j'espère avoir donné un minimum de boulot) pour la mise en forme !

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
dim50 a écrit :

Coco (à qui j'espère avoir donné un minimum de boulot)

Non, presque pas !! :p

Chevalier
Hors ligne

Le cinquième scénario a été réalisé par Tante Cryda (Bohort), Spike (Guethenoc), Mordred (Belt), Kapiston (Roparzh), hervederinel (Arthur) ! Merci à eux


 
5ème Scénar : Séance de doléance ... arrosée

 

      Bohort et Arthur sont assis dans la salle du trône, attendant la prochaine doléance. Un brouhaha de plus en plus fort se fait entendre. Les éclats de voix font sursauter Bohort.
       
Bohort ( inquiet)
  Bien, Sire! Puisqu'il est bientôt midi, je crois que je peux vous laisser finir seul. Vous me semblez maîtriser parfaitement toutes les situations. C'est beau à voir. (Petit sourire gêné) Du reste je ne vous suis d'aucune utilité ici, je devrais peut-être plutôt aller m'occuper des préparatifs du Grand Bal Annuel des Rémouleurs. Bohort se lève.
       
Arthur
  Le Grand Bal des ? Non on s'en fout, vous restez et puis c'est tout, en plus après il y a les trois pécores qui viennent alors je veux pas me les farcir tout seul ceux-là. Et puis c'est quoi ces manières Bohort de m'amadouer pour mieux filer ?
       
Bohort (soulagé)
  Ah bon ! Trois pécores ? À en croire cet incroyable vacarme, j'avais pensé à une invasion burgonde... N'allez pas croire qu'il s'agisse de ma part de lâcheté, Sire, simplement, je m'étais dit que... Comme vous êtes plus doué que moi pour les langues étrangères... (Identifiant soudain l'une des voix des "requérants") Attendez ! Les trois pécores... Oh mon Dieu, Sire, mais c'est bien pire qu'une invasion barbare ! Ces trois-là sont toujours soûls comme cochons... Et nous ne portons pas nos armures... C'est une catastrophe, Sire, notre dernière heure a sonné...
      Les trois paysans font violemment irruption dans la salle du trône.
      Roparzh entre dans la pièce avec ses deux compères, ils sont munis de fourches et autres outils de paysans. Ils s'avancent jusqu'au trône du Roi.
       
Roparzh
  Tiens ! Mossieur Sir et son bourgeois ! On est v'nus incendier vos cabanons ! Et on va pas y aller avec le dos d'l'a p'tite cuillère !
       
Belt (complètement bourré)
  U... Une cuillère ? C'est pas... Parce que c'est... Un champ, hein ! Vous vo... Voyez un... Champ ? Ben vous faites pousser du raisin... C'est plus facile que (s'énervant et gueulant) cette saloperie de frometon ! Et le vin, c'est du raisin. Zinzin ! (Il rigole.)
       
Arthur
  Bon, qu'est-ce qu'il se passe encore? On a pas cramé vos fermes que je sache ?
      Terrifié, Bohort se penche vers Arthur.
       
Bohort (à voix basse)
  Sire, est-il bien prudent de tenter quelque négociation avec nos amis quand ils sont dans cet état ? Je préconise un repli stratégique vers la Salle à manger pendant qu'ils dessoûlent. Nous pourrions faire noter leurs doléances sur le registre et les étudier à la Table Ronde... Entre Chevaliers. (Petit sourire plein d'espoir) Qu'en pensez-vous, Sire ?
      Passablement ivre depuis le départ, Guéthenoc n'arrive à se tenir debout qu'en s'appuyant sur les deux autres paysans...
       
Guéthenoc
  Sire !... Burp... Là va pas falloir chercher les excuses. Le monde agricole hurle.... HURLE j'vous dis. Vous n'pouvez pas nous laisser comme... Burp.... Comme ça ! (Il souffle fortement)....
       
Arthur
  Bon Bohort taisez-vous ! (Aux paysans) Bon qu'est-ce qui ce passe encore ? Une crise paysanne c'est ça ?
       
Guéthenoc
  On est v'nus... (Il rote) ... Vous parler d'un problème... (Il s'approche peu à peu du Roi...) D'un problème de... Soc'... De socié'... Burp... Le problème c'est... (Il vomit alors aux pieds du Roi et de Bohort et tombe par terre.)
       
Roparzh (un peu moins rond que les autres, reprend)
  Le problème c'est que vous achetez partout sauf chez nous autres ! Vous achetez le pinard à Rome ! Le pain en Aquitaine ! Et nous avec la crise on arrive pas à sortir la tête du tunnel !
      Bohort, décomposé, se serre contre Arthur qui le repousse du coude.
       
Bohort
  Pardonnez-moi, Sire. Mais j'me sens pas bien. Je crois que j'vais vomir.
      Guéthenoc, toujours ivre, gémit au sol...
       
Belt (observant Guéthenoc affalé à terre)
  Ha ben... Chais pas si le pinard à Rome est... Est bon. Mais en tout cas, il arrass... Il assar... Il rassas... Enfin, il est un peu bien quoi. Et vous Sire ? Qu'est-c'est qu'y vous en pensez, dudu... Du pinard ? (Souriant) Avouez, il est bon hein ?
       
Arthur
  Bon là ça suffit ! Bohort allez me chercher la garde. Et vous là (désignant les trois clodos et commençant à sortir Excalibur de son fourreau) vous allez finir par dessoûler aux geôles si vous ne m'expliquez pas tout de suite pourquoi vous venez de façon claire et précise.
       
Roparzh (après avoir reculé de trois pas et pointant sa fourche en direction du Roi sans conviction)
  Y's'passe qu'on a eu vent que pour tout c'qu'est frometons et produits laitiers vous vous servez chez la concurrence ! Alors on a rien dit pour le pain et le pinard mais là on est à deux doigts de tout incendier !
      Bohort, ravi de la soudaine accalmie et de l'aubaine offerte par l'ordre royal se rue vers la porte, en prenant bien soin de contourner Guéthenoc.
       
Bohort (crie depuis le couloir)
  Ne craignez rien, Sire, je vous ramène une dizaine d'hommes solides et aguerris, je reviens...
       
Arthur
  Non mais j'en ai rien à carrer moi de vos problèmes de fromages, vous faites de la merde, c'est bien normal qu'on achète pas nos produits chez vous. Alors vous allez me faire le plaisir d’arrêter de dégobiller dans la salle du trône, et vous allez gentiment décarrer d'ici, vous m'entendez !? Vous décarrez d'ici, (crie et sort Excalibur) JE SUIS CHEF DE GUERRE MOI, PAS CUISINIER ALORS VOUS DÉCARREZ D'ICI, C'EST CLAIR ?
       
Guéthenoc (Se redressant péniblement, lance en direction du Roi, l'air de rien)
  Allons Sire, ... Vous énervez pas... Sin-... Burp... Sinon c'est plus la peine de parler à la fin !
       
Roparzh
  Moi mon lait tout l'monde en prend dans l'village ! Bon il est un peu acide et... Graveleux mais c'est vous qu'êtes des petites natures aussi !
       
Belt (énervé et en gueulant)
  Si la bouffe est dégueulasse, c'est pas notre faute ! On vit dans un pays de merde où rien ne pousse comme il faut ! On se lève aux aurores, on se casse le dos pour ramasser des légumes à la con ! Des années et des années de travail pour en arriver à faire du pain et du fromage infects ! La coupe va mettre le feu aux bornes ! Et faudra pas vous étonner ! Merde !
       
Arthur (énervé)
  Non mais vous croyez pas que j'ai autre chose à foutre que de m’occuper de vos fromages ? Alors vous je vous préviens, si jamais, quand Bohort revient avec la garde, vous êtes encore là, je vous jure que je vous colle au trou pendant une semaine et que vous n'aurez rien d'autre à manger que votre fromage puisque vous l'aimez tant ! (Abaisse le ton et leur dit avec un grand sourire) En plus comme ça vous serez contents, on en achètera de votre fromage et même votre lait si vous voulez.
       
Roparzh
  De quoooi ?
      Un nouveau vacarme assourdissant émanant du couloir fait sursauter tout le monde. Bohort apparait dans l'encadrement de la porte, rase les murs jusqu'au trône et se penche craintivement vers l'oreille du Roi.
       
Bohort (chuchotant)
  Euuuh, Sire ! Pourriez-vous occuper encore nos trois amis quelques minutes, s'il vous plait ? Je vous avais ramené tout un peloton de guerriers en armures et, dans son empressement à venir vous sauver des affres de la boisson, l'un d'eux s'est emmêlé dans ses jambières. Ses pauvres camarades sont tombés à leur tour et il leur faudra une petite demi-heure pour se désincarcérer de leurs armures et venir récupérer ces trois-là. (Désignant les trois pochards) Parlez-leur pendant que je retourne encourager vos fidèles guerriers, dans le couloir.
       
Arthur
  Non mais je ne vous ai pas demandé de ramener tout un régiment non plus, deux gardes suffisaient !
       
Bohort
  Deux ? Mais Sire, en ce moment il n'y a plus d'Aquitains, ni de Calédoniens au Château, du coup, on ne peut utiliser que des gars de Kaamelott, alors deux, ça fait vraiment court. Pour arriver au même résultat, j'avais visé plutôt la dizaine, vous voyez.
     

Bohort
  Ou alors on fait venir votre beau-père et Grüdü ?
 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB