Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum pour arracher les noix !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Pécore
Hors ligne

Bonjour tout le monde.

Tenez vous bien mes amis. Ici, vous allez connaitre la joie, les rires, les pleurs, les tapes sur la jambes, les vannes vaseuses car ici c'est une saison entière de Kaamelott que vous allez découvrir en lisant ces futurs lignes. Ce Livre se nommant tout simplement " Kaamelott Before " se déroule juste après que la forteresse soit construite. Nous suivrons donc les toutes premières aventures des chevalier du Roy Arthur qui seront plus tard : Les Chevaliers de la Table Ronde. Comme une avant-première aux scénarios d'Astier, le mien tentera de garder l'esprit de la série à savoir du gros sérieux avec une couche en plus grosse d'humour. Je placerai à l’intérieur de ces épisodes une petite intrigue dont je n'ai pas encore décidé l'identité. Je penche plutôt à une romance entre Arthur et une autre Dame. Mais ce sera sûrement autre chose.
Ce ne sera pas moins de cent épisodes assez court qui vous attendent. Comprenant respectivement une Tome I et un Tome II, cette Saison sera aussi garnie d'un Addendum qui fera office de bonus. Cet élément vous dira comment m'est venu l'idée, comment je travaille, d'où me viennent les blagues et le scénario en lui même etc etc. Mais ce sera à la toute fin ceci. Pour le moment, contentez des épisodes de Kaamelott Before qui vont suivre.

- Suivez moi sur Twitter pour être avertit des news du projet : https://twitter.com/JackSamat
- Pour toute questions, informations ou conseils à donner : suivez ce topic -> http://forum.onenagros.org/viewtopic.php?id=2848
- Une page facebook ainsi qu'un site pourrait mis en place si j'en vois l'utilité ou si les lecteurs me le réclame.

Bonne Lecture. C'est partit !

Episode 1
Au commencement…

Cor de chasse

C’est le soir. Arthur lit un bouquin tandis que Guenièvre se tourne les pouces.

Guenièvre : Ah au fait, j’ai remarqué que vous avez installé de splendides roseaux et de belles plantes dans l’arrière-cour.
Arthur (sans lever le nez) : Ce n’est pas moi qui les ai installés.
Guenièvre : Ah bon ? Mais c’est qui alors ?
Arthur : Mais je ne sais pas moi… Qu’est-ce que vous voulez que ça me fasse ?
Guenièvre : Bah je ne sais pas… ça fait partie de votre château…
Arthur : Justement : Un château c’est grand. J’avais autre chose à faire que d’installer des fleurs aujourd’hui. J’suis roi de Bretagne moi, j’suis pas paysagiste.
Guenièvre : Oui mais auriez pu quand même…
Arthur : Mais vous me faites chier à la fin ! J’suis en train de lire un traité de paix avec des mongoliens qui veulent déjà raser le pays, vous croyez que j’ai du temps pour vos conneries ?
Guenièvre : Non mais dis donc ! Vous écoutez jamais ce que je dis et quand vous le faites, vous m’envoyer promener !
Arthur : Comment ça je vous écoute jamais ?
Guenièvre : Bah oui ! Vous avez toujours le nez dans vos parchemins ou vos bouquins...
Arthur : Bah je vous écoute avec mes oreilles… j’suis désolé. D’ailleurs, faudra que je me les lave parce que… depuis tout à l’heure… j’entends que des conneries. C’est étrange hein ?

Musique Médiéval

Arthur déjeune avec sa belle famille : Dame Séli, Léodaguan, sa femme ainsi que Ivain.

Arthur : Euh… c’est qui ce connard ?
Léodagan : Votre beau-frère.
Arthur : Ah… Mais j’ai pas de beau-frère.
Séli : Bah si. C’est le frère de la reine.
Arthur : Le frère de la reine ?... Le frère de la reine… Ah oui putain !
Séli : Votre beau-frère quoi.
Arthur : Ah non désolé mais j’arrive pas du tout l’imprimer dans ma tête.
Yvain : Mais ce n’est pas grave. J’ai l’habitude.
Léodagan : Hé ho, ça veut dire quoi ça ?
Séli : Oui, fermez-là au lieu de débiter des conneries.
Yvain : Bah j’suis désolé mais vous vous êtes toujours étonné que je sois à table jusqu’à mes huit ans…
Léodagan : Ah mais c’est vrai que j’me demandais toujours qui c’était ce con de môme qui m’appelait Père…
Arthur : Bah c’était votre fils.
Léodagan : Oh non sérieusement ? Merci du renseignement, je n’aurai jamais deviné sans votre aide.
Guenièvre : Pas possible d’avoir un repas sans que ça parte en vrille…
Arthur : Ah parce que c’est toujours comme ça avec vous ?
Ivain : Ah non, la semaine dernière, mon père m’a démembré le crâne avec une assiette de tartiflette.
Léodagan : La ferme.
Yvain : Bah c’est vrai.
Séli : Non mais, la barbe ! Quand on aura besoin de vos flashbacks, on vous enverra un pigeon avec accusé de réception.
Arthur : J’vais pas en supporter longtemps des repas comme ça, c’est moi qui vous le dis.
Léodagan : Euh… j’vous explique juste ça comme ça… Euh… Vous frimez parce que vous avez réussi à déloger une épée d’un caillou, mais vous devriez vous calmez pour éviter un éventuel coup d’état.
Arthur : Ah parce que vous avez déjà envie de me zigouiller ?
Léodagan : Ah mais moi j’me permettrai pas mais sans vouloir balancer, vous devriez vous méfiez de…
Séli : Bon, fermez vos mouilles s’il vous plait. Faites un break juste le temps qu’on finisse le repas.
Guenièvre : Oui parce que franchement, ça gâche la saveur des ailes de poulet.
Arthur : Une engueulade ça bousille la qualité de votre volaille ? Vous avez beaucoup des comme ça ?
Léodagan : Eh faut faire gaffe de pas s’insulter, ça pourrait bousiller le glaçage des millefeuilles qui vont arriver au dessert.
Arthur : J’imagine que si on se tapait dessus, la tarte aux pommes va exploser.
Guenièvre : VOUS ÊTES DES MONSTRES !

Tout le monde s’immobilise et la fixe.

Guenièvre : Excusez-moi... je me sentais plus…
Arthur (a mi-voix) : Hé hop, cent mille livres en moins.
Guenièvre : De quoi ?
Arthur : J’ai rien dit.
Léodagan : Vous auriez quand même les boules de répétez ce que vous venez de pas dire ?
Séli (entre ses dents) : Oui, j’ai pas bien entendu, moi.
Yvain (avec un grand sourire) : Ah ouais moi aussi j’voudrais bien réentendre ça, c’était hyper classe !
Arthur : Non, non, non. J’ai juste toussé. Voilà… juste tousser.
Guenièvre (en toussant) : Pauvre type.

Transition

Arthur et Guenièvre se boude dans leurs lit.

Guenièvre : Vous auriez pu me le dire plus tôt
Arthur : Quoi donc ?
Guenièvre : Eh ben que vous me trouviez grosse.
Arthur : Bah… vous n’êtes pas grosse.
Guenièvre : Mais oui bien sûr, essayez de vous racheter.
Arthur (bafouillant) : Non mais je vous assure…
Guenièvre : Oh mais vous ne fatiguez pas, moi qui fait tout pour vous plaire…
Arthur : Ah ben j’avais pas remarqué ça…
Guenièvre : …
Arthur : Ah non mais j’voulais dire que… vous n’en avez pas besoin. Vous êtes très bien comme vous êtes.
Guenièvre : Vous trouvez ?
Arthur : Mais oui, enfin ! Vous pourriez passer derrière des affiches sans les décoller. J’vous assure.

Guenièvre lui sourit et tourne la tête avant qu’Arthur pousse un soupir de soulagement.

Musique médiéval

Arthur et Lancelot sont en train de regarder une grande carte posée sur une table.

Lancelot : En fait, le plus sage serait de passer par là ou là.
Arthur : Je pense plutôt qu’il faudrait contourner la frontière en fait. Parce que si les Saxons sont 300. On n’est pas assez.
Lancelot : Vous pensez qu’il faudrait que l’on fasse venir le Seigneur Calogrenant en renfort ?
Arthur : Euh… j’veux surtout pas les attaquer de front en fait. Au pire, on enflamme la clairière où ils ont établis leur campement.
Lancelot : Oui, pourquoi pas.

Un long silence s’installe.

Lancelot : Ah au fait Sire, vous direz Bravo à la Reine pour sa descente au marché hier. Elle était vraiment ravissante.
Arthur (souriant) : Je transmettrai.

Soudain, son rictus s’efface et il fixe Lancelot.

FONDS NOIR

Arthur : Mais… vous vous foutiez de ma gueule là ou….

FIN

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Arg , si coco l'asticot vois des Leodaguan et des ivain autant de fois , il va avoir une crise cardiaque ...;)

Pécore
Hors ligne

Hé hé merci de ton commentaire, je vais voir ça.

Sinon, tu en penses quoi en général ? ^^

Edit : J'ai supprimé le u de LéodagUan ^^ . Merci de ta remarque en tout cas

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah oui, mais là, non! Tout à fait! Faut pas faire ça à Coco l'asticot, hein, et vite remettre un Y à Yvain :lol:

Bon, alors je ne voyais pas trop clairement comment ça allait se goupiller ton affaire de théatre, mais en fait, tu nous fais du bon vieux scénar à la Astier format M6 des premiers jours. Il n'y a donc pas d'offense :P


C'est bien pour un début, l'histoire d'Yvain l'invisible, le rappel des efforts de Guenièvre pour rester mince....
C'est très fidèle à l'histoire et à la psychologie des personnages, je ne trouve rien à dire là dessus. :D

Mais, je t'avoue, moi, dans ma tête, le trou dans la narration entre la sortie d'Excalibur du rocher et les premiers 3 minutes d'M6, j'y voyais la construction de la forteresse et là, ben ils sont déjà installés au château, tu as donc fait comme AA, sauté quelques années :b

Autrement juste 2 remarques: pour "mongoliens" tu fais référence à la Mongolie (les mongols) ou à des tarés? En le lisant j'ai eu un affreux doute...  Ensuite les "cent mille livres en moins" , c'est des demi-kilos, dont il s'agit ou de pognon? J'ai pas bien pigé l'truc en fait (faut pas m'en vouloir, j'suis comme ça... y a des trucs faut m'expliquer longtemps :huh: ) , tu fais allusion à quoi au juste?

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Mongols = peuple de la mongolie

Mongoliens = taré ^^

Pour ce qui est de la critiques , je suis pas le mieux placé car je ne suis pas très bon auteur moi même , je préfère le spontané d'un RP plutôt que le talent d’écrivain requis pour une fic ^^
Cela dit , je trouve cet épisode un peu trop cliché , je veut dire qu'il y a trop de scènes et répliques qui nous rappelant des scènes existantes de Kaamelott.
Par exemple :

Léodagan : La ferme.
Ivain : Bah c’est vrai.
Séli : Non mais, la barbe !

Quasiment mots pour mots les dialogues de l’épisode de "Cryda de tintagel"

Je sais qu'il est dur de réinventer du kaamelott , on m'a aussi reprocher de trop reprendre certaines répliques alors je te le dis pour que tu puisse t’améliorer pour les prochaines épisodes ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Fous-moi des Y à ces Ivain !!!! :o :o :o

:P

Et il reste encore 2 LéodagUan.. :/ :p

(Plus quelques autres fautes, mais j'suis pas là pour faire mon prof de français, sans blague. :b)



Maintenant, mon avis sur l'épisode ! :)
Il est marrant, bien ficelé (on a un fil rouge qui suit bien tout le long de l'épisode, avec une chute à la fin, pile poil comme dans les vrais), et il semble durer le temps qu'il faut (3'30") ! :)
Par contre, j'suis d'accord avec Léodagan (le membre, bien sûr ! ^^") : Parfois, ça ressemble un peu trop aux épisodes qu'on a déjà vus.
Y'a des répliques qui m'ont fait tiqué, surtout le coup du "La ferme.. La barbe", comme l'a dit Léod' (C'est la mode de raccourcir les pseudo, y parait..), mais aussi :

"Léodagan : Votre beau-frère.
Arthur : Ah… Mais j’ai pas de beau-frère.
Séli : Bah si. C’est le frère de la reine.
Arthur : Le frère de la reine ?... Le frère de la reine… Ah oui putain !"

Après, on fait remarquer ça, mais y'a plein d'échanges totalement de toi, tout en restant dans le ton de Kaamelott, qui sont hyper !

"Guenièvre : Oui parce que franchement, ça gâche la saveur des ailes de poulet.
Arthur : Une engueulade ça bousille la qualité de votre volaille ? Vous avez beaucoup des comme ça ?
Léodagan : Eh faut faire gaffe de pas s’insulter, ça pourrait bousiller le glaçage des millefeuilles qui vont arriver au dessert.
Arthur : J’imagine que si on se tapait dessus, la tarte aux pommes va exploser."

Énorme ! :p
:lol:


Édit ! Et pis si t'as l'temps et le courage, enlumine-le(s) ! :D

Pécore
Hors ligne

Eh bien, je suis flatté de vos avis positifs ! J'ai par contre, retenu le fait que c'était un peu trop cliché sur certaines répliques. Alors, bon, moi je l'avais fait volontairement afin que les lecteurs ne soient pas dépaysés mais si vous trouvez qu'il vaut mieux que j'évite ça, aucun problème, je vais tâcher de suivre vos conseils ^^
Je vais rajouter un Y pour les Yvain, promis !

Je me lance dans l'écriture du second épisode en espérant gommer les lacunes de mon premier.
Je suis suivit par quelqu'un sur Twitter de nouveau, est-ce que c'est l'un de vous ou paaas ? ^^
Je vais être très chiant, mais je vous encourage à me following sur Twitter pour savoir un peu les news de cette saison. Y'aura pas que des : Episodes X finis ! Mais je peux toujours lancer un sondage ou autre. ^^ . Voilà, désolé d'insister.

Ensuite je vais répondre à Tante Cryda :

Merci déjà pour ton commentaire qui m'encourage comme ceux des autres à continuer. Donc pour ce qui est de la construction de Kaamelott, personnellement, ce n'était pas une époque qui me disait quelque chose dans la chronologie de la série. Même si le château ne s'est pas construit en trois heures moins le quart, j'ai toujours pensé, dans ma p'tite tête d'ado de 17 ans, qu'il y avait certains évenements entre le moment où Arthur habite à Kaamelott avec ses plus fidèles sujets et le début de Livre I. Les coiffures des personnages par exemple, le fait qu'Arthur est déjà à l'aise dans ses pompes etc. Mais après tout est affaire de point de vue. :)

Sinon pour tes deux remarques, je parlais des tarés ^^ sinon le peuple s'appelle " Les Mongols " comme ça a déjà été dit ^^.
Et ensuite, je me demandais comment Arthur aurait pu faire une vanne super pourrie sur le poids de Guenièvre, alors j'me suis dit en disant qu'elle à perdu X poids juste parcequ'elle a dit : Je me sentais plus. Comme si elle ne sentait plus sa masse quoi.
Et donc à ce moment, j'me suis posé la question de la devise pour servait à calculer les unités de poids. Les kg ? Non, les pouces ? Je pense pas. La Moutarde ? Je vois pas du tout le rapport et là j'me suis souvenu que Guenièvre disait qu'elle avait manger quatre ou cinq livres de pâtes d'amande. Alors j'ai choisis ça. Donc, je fais allusion au poids. :)


Merci encore à vous pour vos commentaires, je vais tâcher de faire un excellentissime épisode 2

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Ben moi j'ai pas trop aimé, après ce n'est que mon avis.
J'ai trouvé ça trop grossier, enfin Kaamelott aussi c'est grossier mais là, c'est de la grossierté mal placé un peu mesquine, quand Arthur dit par exemple "C'est qui se connard?" en parlant d'Yvain, et bien je sais pas sa m'a fait bizarre, après c'est peut-être aussi parce que c'est de l'écrit et que la grossièreté passe moins bien à l'écrit.

Après, aussi, je n'ai pas réussi a le lire en m'imaginant le "rythme", la "musique" de Kaamelott, j'avais beau essayé dans ma tête sa sonnait toujours plat, sans rythme.

Enfin bon après je vois qu'il n'y as que moi qui n'aime pas ici, c'est donc que c'est sûrement bien.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Merci pour tes réponses, Indochine.
Donc, pour les mongoliens, ce n'était bien pas la confusion classique entre mongols et mongoliens... ça me rassure  et du coup je te présente mes excuses d'avoir douté. J'espère que tu ne m'en tiendras pas rigueur. En fait en lisant, je pensais à Perceval avec ses angles :lol: ,  d'où ma question.
Pour les "livres", OK, cependant, le nombre est tellement élevé (on arrive quand même à 50 000 kilos!) je doutais qu'il s'agisse de poids. Donc, même en exagérant un peu, le chiffre est plus qu'improbable en terme de poids d'être humain... Je pense que tu aurais été plus crédible avec quelques dizaines de livres "seulement". Maintenant, il s'agit de ta création, tu fais bien ce que tu veux.
J'ai posé une question, tu y as répondu, je n'en demande pas plus. :D

Pour l'"époque", en fait, si je comprends, les dernières pierres viennent d'être posées, et on vient juste d'emménager, c'est ça?

Continue dans ta lancée (mais n'oublie pas le "Y" à Yvain! :lol: ), ça démarre pas mal, en tout cas. ;)

Pécore
Hors ligne

Tante Cryda +> Bah, c'est ça aussi l'effet d'humour : c'est que le poids qu'il dise soit improbable. Il a sûrement du mal à faire la conversation avec les livres et la devise romaine. ( Je n'ai aucune idée de son identité ).
Sinon je suis content que tu aimes ainsi que les autres. J'espère que la suite te plaira.

Hervéderinel +> Le bien et le mauvais n'existe pas. Tout est question de goût, c'est comme cela que tourne le monde. Je ne peux pas plaire à tout le monde, c'est évident. Sinon je dominerai le monde. Tu es la première personne qui n'aime pas et c'est tout à ton honneur de le reconnaître et de dresser la liste de ce qui t'aura contrarié, comme la grossièreté. Je tâcherai de rendre l'ensemble moins grossier et cliché pour le deuxième épisode afin de voir un peu ce que vous en pensez en général.
Ne dis jamais que du fait que tu sois le seul de penser quelque chose c'est le contraire qui est vrai. Tu as le droit d'avoir ton opinion et elle compte autant que celle des autres. Pas dans un sens mathématique mais morale.

'Tain je fais de la philo à un type qui doit être beaucoup plus âgé que moi alors que je vais bientôt avoir 17 ans... J'espère n'être pas passer pour un gros snob qui se la pète. ^^

Sur ce, je retourne à l'écriture de mon épisode.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

\o/ Il a mis des Y à Yvaiiin !!! :D

Au fait, hervederinel, il a 19 balais.. Philosophe-le autant que tu veux !! :p :p :p

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne
Indochine a écrit :

'Tain je fais de la philo à un type qui doit être beaucoup plus âgé que moi alors que je vais bientôt avoir 17 ans... J'espère n'être pas passer pour un gros snob qui se la pète. ^^

Sur ce, je retourne à l'écriture de mon épisode.

Content que tu ne l'ais pas mal pris, et je suis quand même curieux de voir tes prochains épisodes ! D'ailleurs, a tu une trame ou c'est des épisodes sans suite logique (peut-être la tu déjà dit d'ailleurs! :) ).

Sinon comme l'à très bien dit Coco j'ai 19ans donc je ne pense pas qu'on puisse dire que je sois beaucoup plus agés que toi ! :) Mais sinon ne t'inkiète pas j'ai pas dit que tu te là pétait. ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
hervederinel a écrit :

Content que tu ne l'aies pas mal pris, et je suis quand même curieux de voir tes prochains épisodes ! D'ailleurs, as-tu une trame ou c'est des épisodes sans suite logique (peut-être l'as-tu déjà dit d'ailleurs! :) ).

Sinon comme l'a très bien dit Coco j'ai 19ans donc je ne pense pas qu'on puisse dire que je sois beaucoup plus agés que toi ! :) Mais sinon ne t'inquiète pas j'ai pas dit que tu te la pétais. ;)

Oooh, ça va, ça faisait longteeemps.. :b"
En plus, tu fais hyper trop plus d'efforts qu'avant, donc j'suis mauvaise langue sur c'coup-là. ;)

Pécore
Hors ligne

Hervederinel : Hé hé, je l'ai déjà dit mais aucun soucis, je le redis. En réalité, je vais, en effet, au bout d'un moment apporter un petite intrigue en fond. Quelque chose qui pourrait " expliquer " un peu plus tard le comportement d'Arthur autour de la Table Ronde. Cette trame sera introduite un peu plus tard dans les épisodes. Vers les numéros 30/40. Jusque là-bas, les épisodes serviront de " test " à mon humour, à ma manière d'écrire etc. Voili Voilou.
Alors, Astier n'a jamais installé de réel trame avec des épisodes court, du Livre III au IV on pourrait plutôt parler de backround, mais je vais quand même essayer de le faire. Voilà.

Pécore
Hors ligne

Episode 2
Les chevaliers

Cor de chasse

C’est le soir. Arthur est avec les deux jumelles : Azilis et Tumet. Seulement, un chat se repose dans un coin de la pièce.

Arthur : Euh... non, mais je ne vais pas y arriver moi.
Azilis : Bah pourquoi ?
Tumet : Vous avez une panne ?
Arthur : Mais non… mais c’est à cause du… du chat là.
Tumet : Bah qu’est-ce que qu’il a le chat ?
Azilis : Il se repose, il ne fait rien…
Arthur : Bah oui mais… j’ai peur qu’il nous mate.
Azilis : Mais non, il dort.
Arthur : Bah justement, il nous montre son cul, c’est troublant. On dirait qu’il nous mate à travers son derche.
Azilis : Et ? C’est ça qui vous gêne ?
Arthur : Mais non, mais on dirait qu’il veut nous garder dans ses annales.

Musique Médiéval

Arthur est avec Lancelot, en train d’étudier une carte dans un camp en pleine forêt.

Lancelot : Bon, on fait quoi du coup ?
Arthur : Vous êtes certain qu’ils ont décampés ?
Lancelot : Absolument. Ils ne sont plus qu’une poignée. Tous refugiés dans la clairière derrière la forêt de Piedbidon.
Arthur : M’ouais… on envoie une vingtaine de soldats et on rentre ?
Lancelot : Ouais mais si c’est nos mecs qui se font dézingués ?
Arthur : Ah bah non je ne pense pas parce que…
? : Oh oh ! Voilà, posez-ça là !
Arthur : Qu’est-ce qu’il fait ce con ?

Karadoc arrive avec une charrette remplit de viande et de poulet.

Lancelot : Bah… Seigneur Karadoc… C’est quoi tout ce fatras ?
Karadoc : Bah c’est mon casse-dalle de deux heures.
Arthur : Tout ça ?!
Karadoc : Bah... moi j’peux toujours vous filer un poulet si vous voulez…
Lancelot : Non mais ce n’est pas ça le problème…
Karadoc : Bah c’est quoi alors ?
Lancelot : Vous l’avez fait venir depuis Kaamelott votre quatre-heure ?
Karadoc : Bah oui…
Arthur : Abrutit congénital ! Vous n’avez pas pensé que vous allez ameuter les ennemis ?
Karadoc : Bah, s’ils sont faim eux aussi, j’peux toujours partager avec eux.
Arthur : Oui bien sûr, vous ne voulez pas les inviter directement au château ?
Karadoc : Bah… je ne sais pas, j’y avais jamais pensé mais si vous voulez, j’peux toujours leurs préparer un petit frichti.
Lancelot : Oh putain…
Arthur : Ce n’est pas possible d’être niais à ce point là…
Bohort (De loin) : Sire ! Sire ! Nous sommes perdus !
Arthur : Quoi, qu’est ce qu’il y a encore ?
Bohort (Arrivant) : Les Scots ! Ils sont là ! Ils arrivent droit sur le campement !
Arthur : Et voilà ! C’est pour ça qu’ils ont décampé ! Y’a une partie qui est allé dans la clairière pour nous berner et l’autre à filer droit sur nous !
Karadoc : Vous voulez que je leur fasse des tartines ?
Lancelot : Bon on fait quoi ? On les attaque ?
Arthur : Ah bah oui, on ne va pas s’amuser à attraper les flèches de ces cons avec la tête.
Lancelot : J’envoie tout nos hommes ?
Karadoc : J’ai de la terrine de biche. Ils vont adorer !
Arthur : Bah… je ne sais pas, mais… ils sont combien Bohort ?
Bohort : Attendez, je vais demander aux sentinelles. (Il part)
Arthur : Parce que s’ils sont une centaine… on déploie tout.
Lancelot : Seulement… on est que cinquante nous.
Karadoc : Avec du pâté d’Orcanie et du pain d’Armorique, vous allez voir !
Arthur : Bah oui, mais qu’est-ce que vous voulez que je vous dise
Lancelot : J’ordonne l’ordre de les attendre devant le camp ?
Arthur : Bah oui, on y va… Ah ! Attendez !
Karadoc : Bon, j’y vais
Lancelot : Quoi donc ?
Arthur : Y’a Bohort qui revient.
Bohort : Sire ! Nous allons tous mourir !
Arthur : Pourquoi ils sont combiens ?
Bohort : Cent cinquante Sire !
Arthur : Quoi ?! Oh putain…
Lancelot : Va falloir qu’on appelle des renforts…
Arthur : Oui et pas qu’un peu.
? : Euh... excusez-moi ?
Arthur : Euh… oui ? C’est pour quoi ?
Lancelot : Sire… C’est le chef des Scots.
Arthur : Quoi ?
Chef : Oui bon voilà… au début on était venu pour vous défoncer la tronche et finalement on a sentit une superbe odeur et y’a ce jeune homme qui est venu nous apporter des tartines…
Arthur : Qui ça ?
Lancelot : Bah Karadoc, Sire.
Arthur : Oh non… il n’a pas fait ça…
Chef : Et comme c’était super bon, on voudrait juste savoir s’il pourrait nous en faire encore quelques unes. Il nous a aussi invités dans votre château là… en merde séché, mais on ne veut pas vous déranger.

Arthur reste la bouche ouverte, sans parvenir à emmètre le moindre son.

Lancelot : Oui, y’a pas de problème. Il va vous en faire une pleine cagette, allez lui demander.
Chef : Merci beaucoup. Bon, sinon nous, on retourne dès ce soir chez nous. Vous inquiétez pas, vous vous ferez pas trouer le cul à coup de javelot.
Lancelot : Trop aimable.

Le chef des Scots s’en va en faisant un p’tit signe d’au revoir.

Lancelot : Putain… sauvé par Karadoc…
Bohort : Là, faut admettre… un beau fait d’arme.
Lancelot : Un fait d’arme ? Préparer des tartines vous appelez ça un fait d’arme ?
Arthur (Après avoir cligné des yeux) : Faire fuir des fous sanguinaires à coup de tartine à la terrine de biche… Ca comme technique de combat, je ne connaissais pas.

Music Médiéval

Léodagan et Séli discutent dans leur lit.

Léodagan : Et là, le Seigneur Karadoc refile des tartines pourries au Chef des Scots. Et ils rentrent chez eux, comme des clodos.
Séli : C’est pas vrai…
Léodagan : J’vous assure que si. Il nous a débarrassés de ces cons. Bon remarque, c’est lui qui nous les a amenés.
Séli : En voilà enfin un qui défend le pays sans avoir recours à la violence. Vous devriez en prendre de la graine.
Léodagan (Après avoir ricané ironiquement) : Oh oui bien sûr, bah tiens.

FONDS NOIR

Léodagan : A la prochaine bataille, je tiens un stand de crêpes.

FIN

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Vraiment pas mauvais ce 2eme episode ^^

L'histoire est simple et les personnages assez bien respecté (a part que j'ai du mal a imaginer lancelot dire "Putain… sauvé par Karadoc…" ou encore "Oh putain") Mais bon a part ca les deux dernieres parties sont assez bonne et la chute terrible ^^!

L'introduction en revanche me laisse assez perplexe ... Le jeu de mot est pas hyper marrant je trouve ^^

Mais bref continue comme ça !! ;)

Pécore
Hors ligne

Ah. Pour l'introduction, c'est une vanne qu'à faite ma fiancée sans faire exprès et pour lui faire plaisir, je l'ai foutu dans cette épisode. ( Oui, elle est aussi fan de Kaamelott depuis que je l'ai convertit ). Du coup, quand elle l'avait sortit, on s'est tapé des grosses barres et j'me suis dit que c'était dommage de pas le caser dans Kaamelott Before.

En tout cas, merci d'avoir lu. ^^

Pour ce qui est de Lancelot qui dit " Putain " etc bah.. je suis désolé. ^^

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Celui-là est vraiment très bon! Bien construit, inattendu, respectueux des codes. :D
Pour un peu je ne trouverai rien à redire... "Pour un peu", j'ai dit! :lol:

T'inquiète, c'est juste une remarque: Astier fait toujours très très gaffe à ce que les 2 jumelles aient exactement le même nombre de phrases à prononcer. Aucune ne prend jamais le pas sur l'autre. ;)

Pécore
Hors ligne

Alors, pour la remarque, j'te remercie parce que je m'étais justement posé la question. J'te promets que je ferais beaucoup plus gaffe quand je recaserais les jumelles dans mes scénarios !

Sans plus attendre, l'épisode 3 !



Episode 3
Le cas Gauvain

Cor de chasse

Arthur lit un parchemin tandis que Guenièvre compte sur ses doigts

Guenièvre : Au fait, vous allez faire quoi demain ?
Arthur (sans lever le nez) : Qu’est-ce que ça peut vous foutre ?
Guenièvre : C’est une question…
Arthur : J’emmène mon neveu dans un labyrinthe
Guenièvre : Dans un labyrinthe ?
Arthur : Bah… Oui. Et alors ?
Guenièvre : Vous ne trouvez pas que c’est un peu gros quand même ?
Arthur : Bah c’est un chevalier. Novice, mais un chevalier quand même.
Guenièvre : Mais… quel âge il a ?
Arthur : Bah… j’sais pas. 17-18 ans.
Guenièvre : Mais vous n’allez quand même pas l’emmener dans un labyrinthe !
Arthur : Mais pourquoi pas ?
Guenièvre : Bah j’sais pas mais la dernière fois que je l’ai vu aux chiottes, il parlait à son caca, il lui disait au revoir.
Arthur : Ouch.

Musique médiéval

Arthur avance dans le labyrinthe. On entend seulement Gauvain en voix-off.

Arthur : Vous n’avez toujours pas trouvé le trésor ?
Gauvain : Non mon Oncle ! J’ai trouvé une cuisse de poulet mais je ne sais pas si ça compte !
Arthur : Mais non, on s’en fout de ça. Gueulez bien fort pour que je vous entende quand vous tomberez sur un coffre.
Gauvain : D’accord mon Oncle !
Arthur : Faites quand même gaffe hein.
Gauvain : Aaaah ! Mon Oncle ! Aaaah !
Arthur : Qu’est-ce qu’il y a ? Vous êtes tombé dans un piège ?!
Gauvain : Je me suis piqué avec mon épée. Aaah ! Je suis sûr que je suis infecté.
Arthur : Mais bon dieu… Ressaisissez espèce de débile si vous ne voulez pas que je vous infecte le fion avec un coup de godasse bien placé !
Gauvain : Excusez-moi mon Oncle ! Je vais redoubler d’effort pour nous couvrir de gloire !
Arthur : Ouais, vous avez intérêt.
Gauvain : Mon Oncle ! J’ai trouvé un levier ! Je le tire ?
Arthur : Bah évidemment.
Gauvain : D’accord... AAAAh ! Mon Oncle ! Mon Oncle ! Venez m’aidez !
Arthur : Qu’est-ce qui se passe ?! Le levier est piégé ?!
Gauvain : Je me suis tordu le petit orteil Mon Oncle !
Arthur : Et dire que vous voulez que je vienne vous aidez ! Si je viens, c’est pour vous expédier à la sortie d’un coup de torgnole. Alors tirez-moi ce putain de levier et dites-moi ce qui se passe !
Gauvain (gémissant) : Aaaght. D’accord, mon Oncle.

Un mécanisme se fait entendre.

Gauvain : Oh mon oncle ! Le trésor ! Le trésor !
Arthur : Quoi ?! Vous l’avez trouvé ?!
Gauvain : Oui Mon Oncle ! Quelle superbe spectacle amphibien !
Arthur : Ouais, taisez-vous, j’arrive.

Arthur quitte le plan. On entend alors une énorme baffe.

Arthur : Vous vous foutez de ma gueule !
Gauvain : Mais mon Oncle, je croyais que c’était le trésor !
Arthur : Mais c’est une pile de cailloux !
Gauvain : Mais je ne savais pas ! Je croyais que c’était des rubis vu qu'ils étaient rouges.
Arthur : Ouais bah si vous ne voulez pas que ce soit vos fesses, déguerpissez de ma vue tout de suite !
Gauvain : Mais mon Oncle… !
Arthur : Non mais vous avez les oreilles perforées ? Dégagez de ma vue ! Tirez-vous ! Allez espèce de conno !

On voit Gauvain passer par le plan en courant. Puis un énorme caillou est projeté en sa direction.

Gauvain : AIE !

Musique Médiéval

Arthur est encore dans son lit à lire avec Guenièvre qui semble réfléchir.

Guenièvre : Ah au fait, comment ça s’est passé avec votre neveu ?
Arthur : On est revenu les poches pleines.
Guenièvre : C’est vrai.
Arthur : Non…

FONDS NOIR

Arthur : Par contre, j’vous conseille de la fermer parce que maintenant, j’ai tout un stock de caillou

FIN

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Alors j’ai un petit moment pour donner mon avis sur ton projet et le premier épisode.
Pour le projet, c’est ambitieux, même si ce n’est pas inédit puisque dans cette section il y a au moins deux histoires à scénarios multiples et je les conseille toutes les deux :
Arthuri Raptus de Tante Cryda
Scenarii par Cassandre et Gwyned de Cassandre et Gwyned
Mais bien entendu, cela n’enlève rien à ton mérite de t’être lancé dans cette aventure.
Le choix du moment, juste un peu avant le livre I, je n’ai rien à redire là-dessus , il y a de la place et on peut imaginer l’arrivée de tout un tas de personnages qui étaient établis dès le premier livre mais absents du livre VI.
Si j’ai bien compris, l’histoire se déroule juste après la fin de la construction de Kaamelott.

Premier épisode
On assiste donc au premier repas de « famille ». C’est une bonne idée, mais je trouve que ce repas ressemble beaucoup trop à d’autres. De plus tu n’amènes pas assez l’époque. A mon avis tu aurais pu te servir de l’introduction pour tout installer. Plutôt que de faire une remarque sur les « roseaux » (qui soit dit en passant auraient bien du mal à pousser dans une cours de château, puisqu’ils ont besoins d’avoir les pieds dans l’eau) Guenièvre auraient pu dire un truc du genre « Au fait, mes parents ont enfin fini de déballer leur dernières malles »

Pour la scène à table, Arthur emploi « connard » pour désigner Yvain, et je trouve cela un peu « trop » . Un « c’est qui celui-là » aurait plus juste. Là tu rejoues le fameux « je suis votre beau-frère, le frère de la Reine » mais d’une manière déjà vue. Si je me replace dans le contexte, Arthur est au pouvoir depuis pas loin de dix ans, il a épousé Guenièvre et peut-être que depuis ce mariage il n’a jamais revu Yvain qui à l’époque n’était qu’un enfant et il l’a oublié depuis et en plus il y a bien grandi.

Ensuite il y a un passage que je ne comprends pas, c’est le fameux « cent mille livres en moins ». Alors compte tenu de la conclusion, j’en déduis qu’il parlait d’une perte de poids. Si c’est le cas, même en exagérant, cent-mille livres c’est excessif. Deux ou trois suffiraient et serait peut-être moins « confusants ». De plus je ne comprends pas pourquoi Arthur fait cette remarque, elle ne colle pas avec les réplique qui précèdent.

Il reste encore quelque « Ivain » et « Léodaguan » qui traîne (le CTRL+F est ton ami) et comme le faisait remarquer Westiminster, tu gagnerais à enluminer tes scénarios, voir à éditer le premier post avec un lien vers les différent épisodes pour qu’à l’avenir on les retrouve plus facilement.

Deuxième épisode
L’introduction fait décallée, elle n’a absolument aucun rapport de près ou de loin avec la suite et c’est à éviter. Je comprends que tu ais voulu relater un épisode drôle que tu as vécu, mais dans ce cas construit tout un scénario autours et ne te contente pas de la « caser » dans un autre scénario sans le lier à celui-ci. 

Attention (et cela vaut pour les trois scénarios) à l’argot employé. Je trouve que le tien est trop actuel, il ne dénoterait pas trop venant d’Yvain (Gauvain ayant un langage plus soutenu) mais pour les autres personnages cela fait un décalage un peu bizarre (« j’ai peur qu’il nous reluque » plutôt que « j’ai peur qu’il nous matte » ). Fais également attention à la vulgarité, il y en a beaucoup et venant de personnage qui en emploi peu. Il faut doser.
La scène principale aurait mérité d’être découpée en acte parce que c’est d’une seule pièce et on imagine que c’est en continu et si tout se déroule en trois minutes il est super balaise Karadoc : Il quitte la scène pour aller préparer ces tartines et cinq répliques plus tard, le chef Scot débarque pour remercier Arthur pour les tartines.

Revenons à Karadoc, tu le places d’entrée de jeu en goinfre, ce qu’il est, mais une charrette remplie de viande et de poulet juste pour son casse-dalle de deux heures ? Même lui il n’a pas l’estomac  assez solide. Ces provisions pour la semaine seraient plus vraisemblables ou trouver une autre raison qui justifie cette sûre-sûre-sûre-abondance.

Sinon j’ai tout de même préféré ce scénario au précédent car plus innovant et la réplique de conclusion m’a beaucoup plu.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Alors je me lance dans la critique du 3eme épisode ^^

Je trouve que tu retombes dans les travers du premier a savoir , un épisode trop cliché ...
Arthur et gauvain en mission et ce dernier qui hurle pour une echarde c'est du déja vu .
Ensuite comme flammeche te l'a dit , je n'imagine pas notre bonne reine utiliser des mots comme Bah j’sais pas mais la dernière fois que je l’ai vu aux chiottes, il parlait à son caca, ça fait un peu trop moderne et trop vulgaire surtout pour elle.
Enfin je trouve l'épisode un peu court et moins drole que le précedent .
Pour finir je ne suis pas la pour tirer a boulet rouge sur ton travail mais je prefere te dire ce qui ne va pas pour que tu puisse t'ameliorer

PS : Un conseil prends ton temps pour faire un épisode , la tu tourne à quasiment un par jour ce qui est a mon avis trop rapide pour bien ficeler le tout.

Comme dit Urgan l'homme goujon : Tête bien pensante est par deux fois force de décision ! et surtout Patience est mère de famille.

Pécore
Hors ligne

Merci pour vos commentaires. Je vais tâcher de m'améliorer. Après tout, il me reste encore 97 épisodes. Eh bah, ça va pas être de la tarte. J'ai bien pris consciences des multiples critiques et j'en prendras bien compte pour la suite.
Pour ta rassurer Kapiston : J'ai vraiment rien à faire en ce moment, mais vraiment rien, je passe mon temps à écrire des nouvelles, à jouer à des jeux vidéos et regarder Kaamelott. Donc pour te dire... Juste pour t'assurer qu'avant de créer un scénario, je réfléchis bien à son concept. ^^ Mais bon, parfois ça suffit pas. Et ce n'est qu'en pratiquant qu'on devient plus puissant.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Je m'excuse de ne pas l'avoir précisé dans mon poste, mais comme pour Kapiston, il ne faut pas y voir une critique pour le plaisir de critiquer, simplement comme tu te lances dans un projet au long court, je crois qu'il est important de mettre le doigts sur ce qui pêche justement pour t'aider dans la suite. Il est certains que plus tu écriras et meilleurs ce sera. En tout cas continus, prends ton temps, ne poste pas immédiatement, laisse un peu reposer et reviens dessus.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne
Indochine a écrit :

Après tout, Et ce n'est qu'en pratiquant qu'on devient plus puissant.

Comme on dit c'est en forgeant qu'on devient forgeron et c'est en coupant du bois que Léonard devinci...

Ok je sors ...

Pécore
Hors ligne

J'ai connu pire, t'inquiète pas :P

Eh puis, faut trouver un concept d'épisode qui serait pas déjà utilisé dans la série. Où on peut toujours reprendre une idée et changer un détail pour faire renaître un gag mais c'est toujours chaud. ( Comme si j'écrivais un épisode qui s'appellerait : La Tarte aux Poires ).

M'enfin, rien que de trouver un concept, c'est pas évident. Et je réfléchis, et je réfléchis.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB