Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a atteint le paroxysme !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Eh ben ça faisait longtemps que je m'étais pas attelé à un scénar! C'est mon premier post-prise de pouvoir de Lancelot.
J'ai essayé de me baser grosso-merdo sur ce qu'on sait de K:R (bon soyez pas au poil de cul là dessus hein)
Bonne lecture!


Die Reflexio

Arthur n'est plus là, Lancelot est au pouvoir. Pendant ce temps, la résistance se met en place...



Le Tonnerre gronde. L'ombre de Lancelot, tout juste sacré roi de Bretagne, plane au dessus du Royaume de Logres. Non loin d'ici...

YVAIN:
Non mais ça y est, je crois que j'ai compris...
CALOGRENANT:
Eh ben c'est pas dommage. Vous pouvez me synthétiser ?
YVAIN:
Nan carrément pas, par contre je peux vous faire un petit résumé.

ACTE I, dans un cabanon

YVAIN:
...Et donc c'est pour ça que maintenant, le seigneur Lancelot cherche à tout pris Arthur; pour mener à bien ce secret de polichinelle qu'est le Graal, envers et contre tous.
CALOGRENANT:
Non. Non, c'est pas ça, mais alors pas, mais pas du tout! Vous avez rien compris! Arthur il s'est fait la malle on sait pas où, Lancelot il a qu'une envie c'est de buter tous les anciens chevaliers de la table Ronde, et en particulier Arthur justement. Et nous ben, on essaie de survivre.
GAUVAIN:
Nous pourrions donc nous qualifier de rebelles. Est-ce bien ça, seigneur Calogrenant ?
CALOGRENANT:
Mmh ça dépend, vous êtes plutôt pro ou anti régime en place ?

*Les deux se regardent...*

YVAIN:
Ben moi, la dernière fois que j'ai fait un régime, ça s'était plutôt mal passé. J'arrêtais pas de péter à cause des petites graines toutes sèches qu'on me faisait bouffer. Ca m'a trop gavé, du coup j'ai arrêté. Donc je serais plutôt anti.
GAUVAIN:
Je suis plutôt de l'avis du seigneur Yvain.

ACTE II, ailleurs...

MERLIN:
Ah! C'en est pas une de taverne ça ?
KARADOC:
Je sais pas, c'est bizarre ça sent pas comme d'habitude
MERLIN:
Et ben, qu'est-ce que ça fout ça ?
PERCEVAL:
Ouais, d'habitude y'a une petite odeur de grillade quand on arrive aux heures de repas. Là que dalle.
KARADOC:
Ça sent le piège à con.
MERLIN:
Bon ben on continue, on trouvera bien des fruits à cueillir.
PERCEVAL:
Nan mais on va rentrer quand même, on sait jamais.
KARADOC:
Si y'a du danger, on est là aussi pour protéger.
PERCEVAL:
Puis, de toute façon j'ai les crocs.

À l'intérieur...

KARADOC:
Tavernier, mettez-nous 3 cochons de lait chacun!
PERCEVAL:
Ouais et du bon rougeot qui va avec.
MERLIN:
Nan mais moi c'est bon. Juste le pinard ça m'ira.
PERCEVAL:
On a bien fait de rentrer finalement!
KARADOC:
Ca va être le bon moment pour mettre en place notre plan.
PERCEVAL:
Quel plan ?
MERLIN:
Ben justement, on va en parler.
PERCEVAL:
Mais parler de quoi ? Vous avez tricoté un plan dans mon dos ?
KARADOC:
Mais non, on va profiter de notre pause pour l’escamoter.
TAVERNIER: (celui que l'on connait...)
Et voilà les cochons qui vont bien...eh mais, qu'est-ce que vous foutez là vous ?
PERCEVAL:
Ben et vous ?
TAVERNIER: (menaçant)
Attention, ça va pas recommencer comme l'autre fois, j'ai pas rouvert une boutique pour la transformer à nouveau en porcherie!
KARADOC:
Non mais vous inquiétez pas, on reste en comité d'astreinte.
PERCEVAL:
Ouais de toute façon, tous les autres c'était des glands, y'en avait pas un pour rattraper l'autre. Là on reste sur l'efficacité. Mieux vaut la qualité qu'être allité.
MERLIN:
Mais alors vous ?
TAVERNIER:
Ben c'est que le Lancelot là, c'est pas l'type commode 'voyez. Alors une fois qu'il a posé ses miches sur le trône, il les connaissait déjà les adresses où fallait taper, j'étais déjà dans ses p'tits papiers. La taverne où des pégus de la table ronde s'y retrouvent vous inquiétez pas que ma chaumière a été dans les premières visées.
PERCEVAL:
Vous avez réussi à foutre le camp avant d'être saccagé ?
TAVERNIER:
Oui monsieur! Et pas les poches vides si vous voyez c'que j'veux dire.
KARADOC & PERCEVAL: (ensemble)
Non.
TAVERNIER:
Bah avec le merdier qu'vous m'avez mit l'autre fois, y'a quand même deux-trois ronds qui sont rentrées dans les poches.
MERLIN:
Bah et vos serveuses ?
KARADOC:
Et votre femme ?
TAVERNIER: (d'un air triste)
...J'aime mieux pas en parler.
PERCEVAL: (riant)
Ah ça les bonnes femmes, des fois on se demande si ce serait pas mieux qu'elle la ferme définitivement!

*Regard froid du tavernier.*

PERCEVAL:
Quoi, j'ai dit une connerie ?

Plus tard...

TAVERNIER:
Donc je me suis dis, quitte à me barrer, et d'surcroît avec autant de pognons, autant miser dans un boui-boui qu'a de la gueule quoi. Donc je me suis éloigné un peu et j'ai posé mes bagages là-dedans. Bon là par contre, vous pouvez y aller, y'a pas de pécores ici, que du gratin.
MERLIN:
Y'a encore du gratin qui vient en Bretagne avec le foin qu'il y a partout ?
TAVERNIER: (chuchotant)
Ouais...enfin du gratin, j'me comprends, 'sont pleins aux as mais j'aimerais pas leur tourner l'dos si vous voyez c'que j'veux dire, c'est de mèche avec Lancelot tout ça. Les mecs ils viennent d'endroits, je savais même pas que ça existait.
KARADOC:
Et pourquoi on sent rien de l'extérieur ? Ça prête à perfusion quand même.
TAVERNIER:
Pour pas attirer les clodos dans les poubelles. Rien qu'hier soir j'ai dû en ramasser un, il était en train de bouffer des semelles.
MERLIN:
Ah ça, la viande trop cuite...
TAVERNIER:
Nan, nan, il s'attaquait aux semelles de mes pantoufles le con.

ACTE III, Carmélide, propriété du seigneur Léodagan...

LEODAGAN:
Mais qu'est-ce que vous croyez ? Qu'il va vouloir nous épargner ? C'est pas parce qu'on la ferme dans notre coin qu'il nous a oublié pour autant.
SELI:
Un peu d'optimisme, ça peut pas faire de mal.
LEODAGAN:
Optimisme ? Vous avez une drôle de façon de qualifier vos conneries vous, vous en avez d'autres sous la main ?
SELI:
Nan, en revanche c'est votre tronche qui va passer sous la mienne de main si vous vous réveillez pas un peu. La Carmélide va cramer, et nous avec si on ne fait rien!
GUENIEVRE:
Oh ça va, vous disputez pas, on va bien trouver quelque chose.
LEODAGAN: (à Guenièvre)
Vous vous rendez compte quand même que c'est à cause de vos conneries qu'on en est arrivé là ?
SELI:
Oh, nan mais quand même.
GUENIEVRE (outrée)
Quoi ?!
LEODAGAN:
C'est pas vous qui avez foutu le camp du trône pour aller voir ailleurs ? Ce serait jamais arrivé si vous aviez pas eu la bougeotte.
GUENIEVRE:
Mais ça n'a rien à voir!
SELI:
Arthur cherchait ses gosses, qu'elle soit là ou pas, ça aurait rien changé.
GUENIEVRE:
Exactement.
SELI: (à Guenièvre)
Enfin ça change pas le fait que vous auriez pu éviter d'accélérer les choses.
LEODAGAN:
Ah!
GUENIEVRE:
Non mais je rêve! Qu'est-ce qui m'a pris de vouloir vous suivre en Carmélide.

*Elle s'en va, en pleurs...*

GOUSTAN fait son entrée

GOUSTAN:
Mais vous allez fermer vos gueules oui! On vous entend depuis la cour dehors, ah ça on va le savoir qu'on est dans la merde jusqu'au cou. Bande de tanches. Vous avez jamais été foutu de faire ce qu'il fallait en temps voulu, maintenant vous payez le prix de votre incompétence.
SELI:
Et qu'est-ce que vous proposez, vous, plutôt que de venir piailler comme un putois ? Vous avez une meilleure idée ?
GOUSTAN:
Quelle est la meilleure solution entre se laisser crever dans notre coin, en attendant d'être pillés et humiliés par cette grande perche, ou former une alliance avec la force dominante de toute l'Île de Bretagne ? Je sais pas, à votre avis ?
SELI:
Baisser nos frocs vous voulez dire ? On l'a déjà fait une fois on est plus à ça près, mais vous croyez vraiment qu'il va nous laisser gouverner à ses côtés ? Ce con veut le pouvoir à lui tout seul de toute façon.
GOUSTAN: (machiavélique)
Réfléchissez, vous vous mettez à 4 pattes sans rien dire au début, faites quelques concessions. Et petit à petit, vous vous mettez dans les petits papiers du Roi, et au moment opportun, vous ferez ce qu'il conviendra de faire...

Les minutes passent, la discussion s'envenime, tournant toujours autour du même sujet...

LEODAGAN: (fort, s'impatientant)
Lancelot veut éliminer tous les chevaliers de la table Ronde de toute façon, pourquoi voudriez-vous qu'il fasse un exception pour moi ?!
GOUSTAN: (se levant de sa chaise, il frappe des mains sur la table)
Parce que vous avez quelque chose que les autres n'ont pas! Imbécile !
LEODAGAN: (réfléchis...)
Un cerveau ?
SELI:
Un caractère de merde ?

Deux GARDES rejoignent la salle de la demeure en courant.

GARDE 1: (essoufflé)
Seigneur Leodagan...nos messagers viennent de nous informer...votre fille...elle a fuit le domaine il y a quelques minutes... Elle est introuvable.
GARDE 2: (également essoufflé)
Les guetteurs...à l'Est...les forces de Lancelot approchent de la Carmélide, avec Lancelot à sa tête.

GOUSTAN:
Avouez que c'est tout de même incroyable, alors même que vous n'êtes plus en position de force, vous trouvez à nouveau le moyen de vous mettre dans une merde sans nom.


M'excuserez mais ça a créé un deuxième sujet je ne sais pas pourquoi o_o...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Très au point, comme scénar "façon Livre V" (plein de petits trucs rigolos pour un sujet sérieux)
J'aime beaucoup la manière dont tu amènes ton affaire, les répliques sont percutantes, une réussite!
En revanche (petit bémol) je reste un peu... sur la fin :P Je la trouve un degré en dessous du reste du texte.

Quoiqu'il en soit, c'est une histoire vraiment sympa à lire, bravo! :D

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Oui bon scénario sauf qu'il n'y pas vraiment de fin !
On veut la suiiiite !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Aaaah, mais que j'suis con! TinkeR, tu veux nous refaire le coup de l'excellente "armure de Mithrill"? Il va y avoir une suite?

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

J’adhère aussi moi, sinon, c'est quoi cette femme que tu as mis au tavernier? il à pas de femme si?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ben, c'est "Maman"! Non?

Semi-Croustillant
Hors ligne

Ben oui! :( Aussi appelée "la patronne" de mémoire ?
Et oui de toute façon cet épisode se suffit pas à lui-même donc il va falloir que je planche sur la suite!

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

On s'y croirait. Beau boulot !

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne
TinkeR a écrit :

Ben oui! :( Aussi appelée "la patronne" de mémoire ?
Et oui de toute façon cet épisode se suffit pas à lui-même donc il va falloir que je planche sur la suite!

Ah Ok, moi je croyais que quand il disait ça, c'était pour faire culpabilisé Perceval et Karadoc et pour les faire consommés .

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Vraiment très sympa comme scénario, bien construit et tout à fait crédible par rapport aux épisodes précédents et à ce que l'on connait de Kaamelott Résistance.
De bonnes trouvailles et de bonnes répliques.
J'aime beaucoup et comme les autres j'attends la suite.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB