Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui vous crève un oeil si vous lui marchez sur le pied. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Semi-Croustillant
Hors ligne

Bonjour j'aimerais sa voir ce que vous pensez de bohort question COURAGE . Pourquoi parce que de mon point de vue c'est pas clair . Dans les livres 1, 2, 3 et 4 autant le dire je le considérait comme une "pintade" mais certains épisodes me faisait douter :
"les classes de bohort" (bohort : mécréaaaaaant !)
"ivresse"(bohort : vous m'organiser un tête a tête avec lui et je le défonce ..)
"Arthur senseï" ( bohort frappe arthur )
Après je me suis dit les deux premières fois il était dans un état second et la troisième fois il était pas vraiment en danger.
Puis j'ai commencer a avoir de sérieux doutes dans le livre 5 quand il s'oppose a lancelot. Et enfin dans le livre 6 LA fameuse discussion qu'il a avec son père où celui ci le conjure de revenir en vie m' a troublé : est ce que bohort aurais agit comme un lâche si son père ne lui avait pas dit sa ?

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Bohort fait preuve d'une intelligence redoutable pour ne pas se mettre en danger !
Mais je pense que lorsqu'il est vraiment dos au mur ou poussé à bout , il devient alors plus agressif

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

Je ne pense pas qu'il soit lâche, et a priori l'avenir de la série devrait le démontrer puisque Bohort entre en résistance contre Lancelot ; à mon avis il est surtout retenu par son incompétence.

Faut pas confondre : c'est tout ce qui est action musclée qui effraie Bohort, et à raison ! N'ayant pas fait ses classes, il sait parfaitement qu'il n'a aucun moyen de se défendre ou de faire quoique ce soit qui approche de loin la notion de combat… Rester à l'arrière et ne pas s'exposer parce qu'on sait qu'on va se faire fumer, ce n'est pas de lâcheté, c'est plutôt du pragmatisme :P Et puis il est utile à d'autres choses − si si, un peu quand même − pour qu'on puisse se passer lui pour la marave :)

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Moi je pense aussi qu'il évolue au fil des saisons, déjà, je pense que l'histoire avec Lancelot qui le renie en tant que cousin, aussi, de voir que sont frère est en fait plus courageux que lui le pousse a dépasser ses peurs.

D'ailleurs, le moment qui le prouve le mieux pour moi est au dernier épisode du livre VI ou il délivre Gauvain des hommes de Lancelot.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Ouais enfin Bohort a quand même un peu d'entrainement non ? dans "les classes de bohort le maitre d'arme l'entraine et dans "arthur sensei" il met arthur KO .
hervederinel: pourquoi tu dit que son frère est plus courageux ?

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Sont frère n'hésite pas à exécuter les ordres, il n’hésite pas à marcher seul dans la nature et en hiver en plus, il ne faut pas oublier que Bohort a peur des lapins et ne sort pas en hiver.

C'est un peu paradoxal d'ailleurs entre Lionel et Bohort, quand Lionel arrive, Bohort fait semblent d'être plus courageux qu'il ne l'ait, et Lionel lui fait très peureux alors qu'en fait, lorsqu'un homme approche, c'est Bohort qui se cache et sont frère qui tire.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne
Meijinn a écrit :

Ouais enfin Bohort a quand même un peu d'entrainement non ? dans "les classes de bohort le maitre d'arme l'entraine et dans "arthur sensei" il met arthur KO .

Un peu, oui. Mais c'est pas lui qui va enchaîner les passes d'armes toutes les semaines avec le Maître d'Armes ou sauver le cour d'une bataille à lui tout seul. Il a des bases, ce qui peut se comprendre vu qu'il a quand même passé 15 années aux côtés de soldats émérites, mais comme dirait Guenièvre, au bout d'un moment, pour savoir faire du cheval, faut faire du cheval !

Semi-Croustillant
Hors ligne

Je trouve pas du tout que lionel est plus courageux que bohort ...plus vindicatif a la limite . Si bohort n'a pas voulu tirer a la base c'est parce qu'il connaissait celui qui arpentait le chemin , et dans un second temps quand arthur et guenièvre sont arriver il a menacer son frère avec une arbalète car il ne voulais pas que celui ci tue des innocents .

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

A mon sens, il est plus intelligent que lâche.
S'il n'a aucune chance de s'en tirer, il ne voudra pas se lancer dans un conflit.  C'est plutôt malin de sa part.
Il est aussi plus pacifiste que lâche.  Ce qui, à l'époque, relevait quand même d'un esprit courageux.
Par contre, il n'hésite à faire preuve de courage pour défendre ses idées et entrer en conflit (verbal) avec Léodagan ou Venec.

Non, pour moi, pas lâche.  Juste délicat et assez malin.  Maintenant, ce n'est pas non plus la figure de proue du courage hein, faut pas déconner non plus. ;-)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Clairement, je ne le considère pas lâche, loin de là. D'ailleurs je suis, par hasard, en train de regarder l'épisode où il confie son lourd secret à Lancelot et il est très franc avec lui-même, ainsi que très intelligent. Il est conscient qu'il n'a aucune capacité.
Il dit lui même que "c'est une chose tellement honteuse" qu'il a toujours fait pour que personne ne le remarque. C'est pour cette raison qu'il ne va jamais au combat, qu'il l'évite au maximum.
Il est tristement incapable de tenir une arme et c'est pour cela qu'il adopte l'attitude qu'on lui connait. Sinon il se trouverait démasqué. Il a le courage de passer pour un "peureux" plutôt que d'avouer sa honte (qui, selon Lancelot, n'en est pas une).

Chef de Clan
Hors ligne

Je me serais bien vu en Bohort ... sauf qu'en plus, j'aurais appris le Burgonde aucazou ...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Pour moi, Bohort n'est pas lâche... quand le jeu en vaut la chandelle et que la diplomatie est totalement inefficace.
Il n'a pas hésité à défier Lancelot, le mec le plus terrifiant de Kaamelott et exposer ainsi sa vie, "pour son roi sauver" dans le livre V. Il sait pertinemment qu'il ne fait pas le poids, pourtant, il dégaine quand même pour interdire à Lancelot l'accès à la salle de bain et se fâche tout rouge près à en découdre quand il le trouve dans la piaule d'Arthur dans le livre VI.
Bohort né-go-cie chaque fois qu'il peut, voilà tout. Quand la négociation est impossible (avec des lapins adultes par exemple :b ) il cherche à éviter la malencontre, mais quand l'enjeu est la vie de son roi et ami, il est prêt à mourir!

Un lâche est lâche en toutes circonstances selon moi. Ce n'est pas le cas de Bohort. :D

@Jieffe: être burgonde ne s'apprend pas. Il faut être équipé au départ, avoir un point commun avec une chaise, et porter le couvre-chef dit "Gros Blanc" (ou Hélix Pomitia pour les glandus de Rome) avec classe et pestilence.
J'te jure: t'as pas les épaules! :lol:

Chef de Clan
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

@Jieffe: être burgonde ne s'apprend pas. Il faut être équipé au départ, avoir un point commun avec une chaise, et porter le couvre-chef dit "Gros Blanc" (ou Hélix Pomitia pour les glandus de Rome) avec classe et pestilence.
J'te jure: t'as pas les épaules! :lol:

J'peux faire illusion : je rote et je pète à table. Si je gueule en plus "Arthouuuuuuuur", ca devrait le faire. Pour le couvre-chef par contre, ça va poser problème, rien ne me va (y compris les cheveux) :/

Semi-Croustillant
Hors ligne

Laisse tomber t'a pas les armes vu que t'a du prendre au moins un bain depuis ta naissance.
Sinon je suis d'accord au final bohort n'est pas un lâche .

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Allez Jieffe, je te nomme "burgonde honoris causa" parce que je sens que ton engouement pour la culture burgonde est sincère et que tu as déjà beaucoup bossé l'attitude et les coutumes. :D

... Et vive Bohort, le chevalier sans... reproche!

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Le chevalier sans heurts et sans reproches... :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

A priori Bohort est lâche en certaines circonstances et courageux en d'autres... beaucoup plus rares. Disons qu'il n'est courageux que lorsque ça concerne quelque chose qui lui tient vraiment à coeur.

Ainsi, lors de la première entrevue avec Attila, il propose au roi d'accepter de donner l'or, les femmes, etc. juste à cause de la réputation d'Attila, alors même qu'ils ne sont que deux et qu'Attila est visiblement bidon. Dans ce cas, on ne peut même pas parler de pragmatisme ou d'intelligence, c'est réellement de la lâcheté.

Mais quand il est question de donner le linge de maison, alors là non, pas question, il proteste. Mais c'est vraiment le seul moment où il oublie sa lâcheté.

Par ailleurs Bohort est entièrement fidèle à Arthur (plus qu'aucun autre chevalier sinon Perceval, et encore, Perceval est parti dans un camp autonome). Donc si ça concerne Arthur, on peut imaginer qu'il va là aussi oublier sa lâcheté. C'est probablement ce qu'il se passe quand il s'oppose à Lancelot.

Mais globalement, vu que les circonstances où Bohort fait preuve de courage sont extrêmement rares, je pense qu'on peut dire qu'il est lâche. Ce n'est pas seulement un manque de courage, mais une peur irrationnelle, par exemple concernant les lapins.

Quant à Lionel, il me semble évident qu'il est nettement plus courageux, et aussi plus professionnel. Bohort est persuadé que son frère est encore moins courageux que lui, aussi lorsque Lionel arrive, Bohort fait le supérieur. Mais très vite on se rend compte que Lionel est bien plus à la hauteur : c'est lui qui a l'idée de faire venir le jurisconsulte, et il applique les consignes en tant que garde. D'ailleurs si Bohort semble devenir courageux face à Lancelot à la fin du Livre V, c'est peut-être aussi qu'il commence à être influencé par Lionel ? (À la place de Bohort, je serais honteux de ma conduite dans la tour de guet et je me dirais : mince, mon frère me donne une leçon de courage, j'ai intérêt à me remettre en question sinon je vais passer pour qui dans la famille...)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

J'ai pas trop le temps ni foi de monologuer sur Bohort, d'autant que je suis globalement d'accord avec vous, mais concernant Lionel.. Dans le Livre V, il peut sembler plus courageux, mais on voit clairement dans le VI que c'est un "risible capon". Et jaloux de Bohort, en plus (ça a pas grand chose à foutre dans le débat, mais je voulais le dire.).
Pis dans la tour excusez-moi, mais j'trouve qu'il fait plus preuve de rage mêlée de férocité plutôt que de courage ! Au début, on voit qu'il a les j'tons de tirer sans sommation, alors que Bohort veut appliquer les ordres.. Mais dès que l'occasion de présente, il n'hésite pas à buter le premier venu (d'ailleurs, je ne crois pas qu'il sache que c'est Lancelot, faudrait vérifier), tandis que son frère redevient rationnel (et non pas lâche : je pense pas que tirer sur un inconnu parce qu'un "Sanguinaire" nous l'a demandé soit courageux.).
Bref, j'trouve pas Lionel plus courageux que Bohort, d'zolé.

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Mais dès que l'occasion de présente, il n'hésite pas à buter le premier venu (d'ailleurs, je ne crois pas qu'il sache que c'est Lancelot, faudrait vérifier)

Ben, si, justement : c'est parce qu'il a reconnu Lancelot qu'il lui tire dessus. « C'est notre maudit cousin qui a manqué m'occire », qu'il dit, un truc comme ça :)


@Agloval : je remarque qu'en fait, j'avais pas du tout pris au sérieux les passages que tu cites. Par exemple Bohort qui a peur des lapins adultes ou les grosses flippes devant Attila, j'ai pas du tout pensé à ça, ça me parait trop, justement :P La peur des lapins adultes, j'ai surtout vu ça comme un moyen humoristique, pas comme un trait réel du caractère de Bohort ; mais effectivement, vu comme ça, la lâcheté se défend !

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ouaiiiiis maiiis.. Au début, il le reconnaît pas ! Si...?
(J'me rattrape à c'que j'peux, mais il me semble bien qu'à un moment il veut tirer sans savoir qui c'est !)

Chevalier Pile Poil
Hors ligne
Askelon a écrit :
Coco l'asticot a écrit :

Mais dès que l'occasion de présente, il n'hésite pas à buter le premier venu (d'ailleurs, je ne crois pas qu'il sache que c'est Lancelot, faudrait vérifier)

Ben, si, justement : c'est parce qu'il a reconnu Lancelot qu'il lui tire dessus. « C'est notre maudit cousin qui a manqué m'occire », qu'il dit, un truc comme ça

Je me permets de donner la réplique exact, au cas où un gros tagazou veuille du mot près " C'est lui... Notre forban de cousin, qui a manqué de m'occire. Je m'en vais lui rappeler ses menaces de tantôt"

Tante Cryda a écrit :

la culture burgonde

"La culture burgonde ? Aaah, j'savais même pas qu'y en avais une."

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ouais, bon, attention avec les p'tites phrases sur un peuple à la culture inégalable.

Ensuite, je donnerais Ta tête à couper que Lionel dit bien "qui a manqué m'occire".

Enfin: Bohort, est-il un lâche ou pas, Mat?

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Hé ! Peut-être qu'il savait pour Lancelot, mais pour Arthur&Co il savait pas. Il voit 3 pégus avec une chèvre qui partent de Kaamelott, et il veut les shooter à l'arc, vous appelez ça du courage, vous ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Dans ce cas ce n'est pas une question de courage mais de respect des consignes. Donc l'attitude de Lionel n'est pas spécialement courageuse, elle est juste normale : il applique les consignes.

Bohort ne le fais pas. Pourquoi ?
A - Parce qu'il refuse de se soumettre à une autorité arbitraire.
B - Parce qu'il sait qui sont ces trois personnes.
C - Parce qu'il a peur de prendre une décision.

A ? Non : ce n'est pas Yvain. B ? Non, justement. Eh oui, c'est la réponse C : il a peur de prendre une décision. D'ailleurs écoutez-le parler, ou plutôt geindre : son ton n'est pas celui d'un rebelle qui a décidé de braver les ordres, mais d'un peureux qui chercher une excuse pour ne pas agir. Il essaie ainsi de persuader Lionel qu'il est mal de tuer des gens comme ça, alors que c'est justement la base de toute action militaire : c'est vraiment une bonne excuse !

Lionel n'est pas le champion du courage, mais il fait un chevalier passable : il ne craint pas d'appliquer les ordres. Bohort est lâche, je trouve ça évident (ou alors on n'a pas la même définition de la lâcheté). Ça ne l'empêche pas d'être un personnage pétri de qualités (un des seuls fidèles à Arthur, et aussi un des seuls "civilisés"), mais il n'est simplement pas fait pour être un homme de guerre. D'ailleurs il le dit lui même dans je ne sais plus quel épisode : il préférerait être responsable du linge de maison que chevalier.

Maintenant, peut-être que par la suite il va changer. La chute d'Arthur, auquel il est toujours resté fidèle, va peut-être le "réveiller" ? Ça ferait une belle histoire !

Grand Enchanteur de l'Ouest
Hors ligne

C'est ce qu'a sous-entendu AA dans l'expo Kaamelott Résistance, Bohort semble prendre un peu du poil de la bête par la suite :) Bon, c'est Bohort, il ne se transforme pas en foudre de guerre − je ne suis même pas sûr qu'il entre franchement, ouvertement en résistance , d'ailleurs − mais il quitte la Bretagne pour rentrer à Gaunes, donc se met directement Lancelot à dos. Et à la fin du Livre VI comme dit plus haut, on le voit libérer Gauvain des sbires de Lancelot.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB