Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui sait ce que c’est qu’un angle. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Kaamelott67

Invité

Voila la question est simple : A votre avis, Si Arthur serait venu a l'entrée du souterrain et Lancelot également, qui aurait gagner ? Moi je penche pour Arthur mais les deux sont forts. :/

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Si Arthur et Lancelot avaient dû se battre à ce moment là de l'histoire, Arthur l'aurait emporté, je pense. Non pas parce qu'il est le meilleur aux armes, mais parce qu'il dispose à la fois de la magie d'Excalibur et de celle de la bague de contrôle des lames. Ca aurait été un peu déloyal, mais Arthur est, je pense capable de ça s'il estime que le jeu en vaut la chandelle.
En fait, je crois que seul le ramollissement de la volonté de vaincre d'Arthur peut faire basculer le combat en faveur de Lancelot. ;)
Je pense aussi que si Arthur gagne le combat, il ne tuera pas Lancelot, mais que la réciproque n'est pas vraie.

Chevalier
Hors ligne

Le truc c'est que je les vois comme deux personnages tourmentés. Il s'apprécient tous les deux mine de rien, il ont le meme but mais on décidé de deux routes différentes. Je les vois pas faire un duel. ou alors il finissent tous les deux par terre.

Chevalier
Hors ligne

Je pense aussi qu'Arthur l'emporterais sur Lancelot vu le soutient magique de la bague et de l'épée.. Mais je crois surtout qu'il ferait tout pour raisonner Lancelot et ainsi eviter le combat car il "ne se bat que pour la dignité des faibles".

Semi-Croustillant
Hors ligne

Pas mal Lexy avec la citation mais si lancelot méprise justement les faible il y aura un clash . Perso je suis moins catégorique que vous : On a vu avec le maitre d'arme que arthur peut être vaincu même avec excalibur . Je pense que ce qui ferait vraiment la différence c'est la bague mais pas sur qu'il ai le temps de s'en servir .

Chevalier
Hors ligne

Il ne se servirait ni de la bague ni d'Excalibur. Pas contre Lancelot. Et au combat je pense qu'ils se valent. Donc ils mourraient tous les deux.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Moi je penses qu'à ce stade de l'histoire, notre bon sire Arthur est déjà perdant, malgré toute la protection magique qu'il a sa disposition. En fait, il aurait pas la volonté de lutter, mais pour moi, il voudrait raisonner Lancelot, pour lui éviter de devenir un assassin de sang froid.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Je vous rappelle quand même qu'Arthur a déjà battu Lancelot.. Certes, ils étaient bourrés, mais il a gagné quand même. Et sans magie.

Par contre, moi, de mon côté, même si je dispose d'une sensibilité propre, j'peux devenir violent aussi.. :b

Kaamelott67 a écrit :

Si Arthur serait venu

J'en ai dérouillé pour moins qu'ça.
Nan parce que j'ai pas l'air comme ça, mais quand j'm'y colle, euh.. Hein. Voilà.
´tentiooon..!!!

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Pour une fois je compatis l'asticot ! Ce genre de faute me bousille les yeux ! CA ME FAIT GERBER !

Kaamelott67

Invité

Ah c'est... la vacherie quoi :b

Chef de Clan
Hors ligne

Héhé, ça fait un baille que je suis pas passé ici moi ! ^^

Ce qui intéressant dans le débat, c'est que la légende Arthurienne s'est reconstituée sous divers thèmes et environnements qui prouvent que son histoire a marqué et inspire toujours les mêmes oppositions : la vérité et le mensonge, le châtiment et le pardon, l'altruisme et la cupidité, la guerre et la diplomatie, la noblesse et la dépravation, le Bien et le Mal... (ex: Star Wars, Stargate SG-1, et bien d'autres que je n'ai plus en tête...)

Ce qui est sûr, c'est qu'une véritable confrontation n'aurait qu'une seule résultante. Entre deux forces aussi grandes qui portent la même ambition mais qui l'alimentent par leurs propres choix et idéaux, embrumés ou non par leur peur d'être oubliés, de mourir, d'avoir servi une cause pas forcément juste selon le prix qui lui sera accordé, à celui de la sueur, de l'entente ou du sang versé.

Mais je suis d'accord, si on suit les actes et pensées de nos deux leaders, l'un reste gardien du pardon et l'autre l'orgueilleux chevalier qui recherche éperdument à prouver sa valeur à une figure paternelle, imaginaire et sans nom, qu'il n'a jamais eu, et en quête d'un sens à son existence.

Comme dans Star Wars (qui reprend pour beaucoup cette légende), l'un est irrémédiablement conduit par ses peurs et ses désirs de préserver sa raison de vivre et l'autre plutôt entravé par ses alliées et sa volonté d'apporter paix et lumière à ceux qui ne sont pas éclairés et de les préserver du Mal qui les a trompés... Personne ne voudrait réellement savoir qui pourrait vaincre et même que ce conflit puisse être réellement perpétré, mettant en jeu autant de vies et de destins, opposant deux êtres pourtant bons qui désirent le meilleur mais qui ne sont pas conduits par les mêmes émotions ni les mêmes décisions.

Pour ma part, mes pensées et mes idéaux se projettent tout aussi bien dans la figure spirituelle d'Arthur que de Lancelot, les mêmes pressions et les mêmes détresses... C'est comme vouloir la mort, la disparition d'une partie de ce qui fera toujours notre identité... Dans la mort de l'un ou de l'autre, la douleur serait la même pour moi.

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB