Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui lève la main quand on dit « soldat ». !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chef de Clan
Hors ligne

Le pied qui glisse j'ai exactement pareil,ça me fait a sensation de rater une marche,c'est horrible.La sensation de tomber dans le vide aussi...BOUHHH!

Je fais souvent des rêves lucides (et d'après une pote,je suis un jedi XD),quand je rêve que je me fais poursuivre par un psychopathe (comme dans scream en gros),je rêve que je prends une voiture (évidemment je touche pas les pédales sinon c'est pas drôle) mais après automatiquement j'arrive à "dire" à mon cerveau "fait le chemin jusqu'à chez ma meilleure amie" donc c'est sympa pur elle quoi,je lui envoie le gros timbré chez elle :p

Sinon le mini bout de rêve dont je me souviens dernièrement,c'était qu'en fait,je devais acheter quelque chose d'une valeur de 10€ et à la caisse,c'était le vendeur qui me donnait 10€ et moi je partais tranquille (tout est normal) et après je me baladais dans la rue mais je flippais parce que des gens me regardais bizarrement et j'avais peur de me faire enlever parce que j'avais pas payer les 10€ et qu'en fait c'était un coup monté...TOUT VA BIEN

Croustillant
Hors ligne

J'ai rêvé que j'étais dans un espèce de "les anges de la télé-réalité". Je me suis réveillée avec la sensation d'avoir gâché ma vie...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Meva a écrit :

J'ai rêvé que j'étais dans un espèce de "les anges de la télé-réalité". Je me suis réveillée avec la sensation d'avoir gâché ma vie...

Ah ben merci pour nous ! :mad:
Pour virer Meva du forum, taper 1
Nan mais c'est vrai ! "Télé-réalité" toi-même p'tite peste ! T'as même pas d'shampoing si ça se trouve, alors. Oh c'est du quoi, çui-là, je l'connais pas ? Allez, file-en, fais pas ta chienne. Mais siiiii ! Allez, si tu m'en files je taperai 2 et comme ça, on vire Bothan, pis toi tu restes. Mais tu dis rien, hein, c'est un secret entre meilleures copines.

Croustillant
Hors ligne

Han bah nan même que je te passerai pas de shampoing parce que t'es sortie avec John-David dans mon dos et MÊME QUE T'AS PAS FAIT LA VAISSELLE ALORS  FRANCHEMENT MÊME QUE JE SUIS PLUS TA COPINE !

Nan mais faut pas m'encourager là dedans...

Semi-Croustillant
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Ah ben merci pour nous ! :mad:
Pour virer Meva du forum, taper 1
Nan mais c'est vrai ! "Télé-réalité toi-même" p'tite peste ! T'as même pas d'shampoing si ça se trouve, alors. Oh c'est du quoi, çui-là, je l'connais pas ? Allez, file-en, fais pas ta chienne. Mais siiiii ! Allez, si tu m'en files je taperai 2 et comme ça, on vire Bothan, pis toi tu restes. Mais tu dis rien, hein, c'est un secret entre meilleures copines.


Je fais le *tape 1*

*se fait arrêter pour racolage*



Oui je sais... J'ai honte...

Croustillant
Hors ligne

Chevalier So Briqué
Hors ligne

Bah, vous allez pas virer Bothan ? Après il va picoler et tout, ça va être le merdier.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

J'vous préviens, si on me vire, je vomis sur tout le couvre-lit.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

J'sais pas c'qui se passe aujourd'hui. Y a une odeur sur tout le couvre-lit, c'est immonde !

Chef de Clan
Hors ligne

J'ai rêvé (ça faisait longtemps que je l'avais pas fait celui là) que j'essayais de jouer de ma guitare mais qu'aucun son ne sortait...
C'est putain de frustrant!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit j'ai rêvé qu'on (la famille) habitait dans une grande maison sur une hauteur, avec la ville au pied de la colline. Je ne me souviens plus ce qui s'est passé, à part qu'à un moment donné je devais aller voter, et pour ça il fallait descendre de la colline. À pieds. Me voilà donc en train de marcher. (Moi qui ne fais pas tellement de sport, ça m'a sûrement fait du bien. Comment ça, ça ne compte pas quand c'est en rêve ?) Et à un moment donné, je me rends compte que j'ai oublié ma carte d'électeur ! Zut, il faut faire du rebrousse-chemin. Heureusement, je venais juste de partir, donc je n'aurais pas perdu trop de temps. Sauf que je me rends compte que je suis juste devant la mairie : zut, il faut refaire un aller et retour complet, et au retour ça grimpe ! Me voilà donc reparti dans l'autre sens.

Ensuite, je ne me souviens plus. Mais au réveil, je me suis dit : c'est bien de moi, d'oublier la carte d'électeur. Du coup je l'ai posée sur la table de nuit pour ne pas l'oublier. (Oui, la suite de mon histoire se passe à présent dans la réalité, pas dans le rêve.)

Tout à l'heure, je suis parti voter. Donc j'enfile l'anorak, je m'apprêt à partir, et... ma carte d'électeur ! J'allais l'oublier ! Donc je retourne dans ma chambre. Eh bien elle n'était plus sur la table de nuit ! Ah, zut, pourtant je me souviens de l'y avoir posée. Elle est peut-être tombée ? Peut-être qu'en m'habillant, je l'ai frôlée. Ça m'est déjà arrivé de faire tomber un livre posé sur la table de nuit, alors un petit bout de carton. Je regarde par terre, puis sous le lit, puis même sous la table de nuit (pourquoi pas ?). Rien. Je me souviens avoir jeté l'enveloppe (c'est une nouvelle carte reçue récemment) dans la corbeille, je retrouve l'enveloppe : elle est vide. Je suis pas fou, je me souviens très bien l'avoir posée sur la table de nuit !

Puis, inspiration géniale : je l'ai peut-être mise dans la poche de l'anorak, puisque c'est ce que j'avais prévu de faire. Effectivement : après avoir enfilé l'anorak, j'avais ─ comme prévu ─ pris la carte qui était sur la table de nuit et l'avais mise ─ comme prévu ─ dans la poche. En fait, quand je me suis dit « zut, ma carte d'électeur », c'était idiot : je venais de la mettre dans la poche. Je crois que c'est le rêve qui m'a influencé : la peur de l'oublier m'a encouragé à croire que je l'avais oubliée.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Joli Agloval ! Moi c'est samedi dans la nuit où j'ai fait un rêve très... particulier... J'étais avec trois inconnus, Jean, Louis et David qui voulaient devenir coiffeurs (si, si, je vous assure...), et on s'est retrouvés poursuivis par des mafieux qui voulaient les empêcher de racheter leur salon de coiffure... on s'est planqué dans une boutique de costumes dans laquelle on s'est déguisés en pirates et on a fini par une baston générale, le sabre à la main, contre les mafieux italiens... c'était carrément épique!

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Munchkin a écrit :

J'ai rêvé (ça faisait longtemps que je l'avais pas fait celui là) que j'essayais de jouer de ma guitare mais qu'aucun son ne sortait...
C'est putain de frustrant!

Ca va faire rire les vieux anciens du forum, parce qu'ils connaissent mon histoire d'amour avec la conduite automobile, mais jusqu'à ce que j'aie mon permis de conduire, je rêvais que je savais conduire mais que j'avais jamais les clés de la bagnole. Maintenant que j'ai la clé et le permis, je rêve que j'ai paumé la bagnole. J'ai une mauvaise nouvelle pour toi, Munchy : tu seras jamais Django Reinhardt :b


@Conteur : nous noterons que si ton imaginaire jouit d'une certaine fertilité, il aime à s'ancrer dans la réalité, les coiffeurs auraient pu s'appeler, José, Thomas et Jérémy mais ils s'appellent Jean, Louis, David. Bon après, les mafieux et le commerce, c'est une histoire un poil tirée par les cheveux mais la vente de protection, ma foi, ça existe. Mais dans la vraie vie, on les appellent "assureurs"*. En revanche l'assureur rital combattant au sabre (et non au coupe-chou, trop prévisible) 3 coiffeurs et un fantôme, sans vouloir te vanter, je pense que tu tiens quelque chose de l'ordre de l'original. \o/




*Est-ce parce qu'il est chauve que Jieffe n'est plus assureur, ou est-ce parce qu'il n'est plus assureur qu'il a gardé le sens de l'humour ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, j'ai fait deux rêves assez extraordinaires (comme d'habitude avec un rêve, certes) et en plus, au réveil, je m'en souvenais bien. Du coup je me suis remémoré le plus ancien pour ne pas la perdre, sauf que ça m'a fait perdre le plus récent, comme si ça l'avait effacé. Donc je me souviens d'un rêve, mais bien. Et figurez-vous qu'il y avait un tigre dedans ! Mais pour l'amener, mon subconscient est passé par des chemins détournés...

Au début, je suis avec des copains (anonymes), on commente les résultats de la demi-finale de coupe de la Ligue : Rennes a perdu à domicile, encore ! Ce soir, il y a Guingamp contre je sais plus qui, et on décidé d'aller voir le match.

Une petite remarque : dans la vraie vie, j'ignorais complètement qu'hier soir on a joué la demi-finale de la coupe de France entre Angers et Guingamp ; je l'ai découvert seulement à midi, donc c'est une coïncidence.

Bref, nous voilà marchant au bord de la route, en rase campagne. Un peu plus tard nous entrons dans une salle de spectacle et je m'assois tout à droite de la rangée centrale. Eh oui, ce n'est pas un stade mais une salle de spectacle, bon... Je discute avec mon voisin de gauche, que je ne connais pas. Je ne sais plus de quoi on parle, mais il est clair qu'il fait partie du milieu du foot (est-il agent de joueurs ? masseur ? secrétaire dans un club ? je ne me suis pas posé la question). À un moment donné il salue Thierry Henry (pour ceux qui ne suivent pas, c'est un ancien footballeur très connu) qui vient de s'installer juste derrière nous.

(Vous le voyez venir, le tigre ? Moi pas du tout à ce stade. Et pourtant...)

Je serre la main d'Henry, qui me demande d'où je viens. Je lui dis : de la Moselle. Il répond : ah, le FC Metz ! C'est là que je comprend le malentendu : il me prend pour un footballeur. Du coup, de peur d'être pris pour un imbécile, je répond : eh oui, mais on garde le moral (car dans mon rêve, le FC Metz était relégable).

Suite à ça, me voilà intégré dans un groupe de footballeurs. On est à présent dehors, à l'extérieur de la salle, et je suis toujours avec mon voisin de gauche. Il connaît tout le monde, il me présente même à Zidane, qui ne m'adresse pas la parole (mais moi non plus ─ eh oui, pour mon subconscient je suis en froid avec Zidane...)

Et nous voilà à présent attablés dans la maison d'un des footballeurs. Nous sommes une douzaine, environ six de chaque côté de la table. J'ai le sentiment que ma présence est déplacée, j'ai juste continué à bavarder avec mon voisin de gauche et je l'ai suivi jusqu'ici. Le repas est mémorable : on ne mange que des mets hors de prix, et notre hôte en est fier : il nous indique les prix des plats. Genre : j'ai claqué 5000 euros pour ce que vous avez dans votre assiette, et 2000 euros rien que pour les épices, vous allez voir ça ! (Je me souviens que c'était des sommes en milliers d'euros.)

Les convives étaient snobs : hommes habillés en rappeurs, femmes en robe de soirée. Et moi... je m'efforçais de rester poli mais j'étais gêné. Une des femmes a demandé à un des hommes qu'il fasse une démonstration. J'apprends que ce type est un génie du dressage d'animaux. Le type se lève et se place un peu à l'écart puis appelle son tigre, genre : au pied Cheetah ! Ça bouge sous la table. Je regarde : horreur, il y avait un tigre sous la table !

(Voilà, je vous l'avais dit ! )

Le tigre se précipite dans les bras du dresseur, ronronne, le lèche, etc. Puis le dresseur ordonne : va te coucher ! Et le tigre part dans un coin se coucher. Je me souviens avoir été drôlement soulagé qu'il ne retourne pas sous la table ! Mais en même temps, il était pas loin derrière moi...

Puis le dresseur fait venir un poisson géant. Dans mon rêve, c'était bien un poisson géant. Ça ressemblait une sorte de rectangle aplati rougeâtre, mou, avec une longue bouche sur une des largeurs du rectangle. Imaginez un sac de couchage, mais moitié moins long : voilà ! J'ajoute qu'il était là, dans la salle, pas dans aquarium, même pas dans l'eau. Mais bon, c'était un poisson géant (après, si les baleines ont le droit de vivre sous l'eau alors que c'est des mammifères, pourquoi un poisson n'aurait pas le droit de vivre à l'air libre ?). Le dresseur s'approche, tête en avant vers la bouche du poisson géant rouge, comme s'il allait la mettre dedans. Il ordonne : mange-moi ! Le poisson géant ouvre sa grande bouche et bouffe le dresseur entièrement. Le type est à l'intérieur, et on voit son profil (ça fait des bosses tout ça).

Après une ou deux minutes, voilà que le type sort du poisson. Il est complètement couvert de mangeaille ou je ne sais quoi et ne sait plus ce qu'il fait là. Il nous demande : qu'est-ce qui m'est arrivé ?

Le dernier élément du rêve dont je me souvienne, c'est qu'on nous a servi un plat qui ressemble à une sorte de petite grille verte et molle. Je ne savais pas ce que c'était, mais d'après les autres c'était le summum du repas, donc j'avais hâte de goûter (étant poli, j'attendais que tout le monde soit servi, et puis il me semble que les plats précédents m'avaient plu). Mon voisin de table m'expliquait que ça coûtait la peau du cul. Je ne sais plus le chiffre, mais c'était plusieurs millions d'euros. Je m'en souviens parce que j'étais très embêté : par politesse, je dois manger ce plat (en plus c'est sûrement très bon), mais mince, un plat à x millions d'euros, c'est aberrant...

Bref, qui dort dîne, mais je crois que le rêve s'est interrompu à ce moment là.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Vous avez peur des tigres, vous ?
Ben ça dépend. Y sont où ? Sous la table ?
Naaaan ! Juste là, à côté de votre chaise.
Ah ben ça va, alors !

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

:euh:

:lol:

Croustillant
Hors ligne

Agloval, tu m'as régalée avec ton rêve. :lol: :lol:
C'était trop court.
J'adore ton subconscient en froid avec Zidane et le dresseur. :lol:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Normalement, les rêves, c'est n'importe quoi. Là, je crois que je peux en déduire que je suis très très normal...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Je crois même que tu es le mètre étalon de la normalité... selon tes critères. :p

Conteur Fantôme, par exemple, il fait 0.75 agloval parce que ses rêves se cramponnent un peu à la réalité, ce qui fait de lui quelqu'un d'un peu plus fou-fou. :D
:beuh:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Wahou, j'ai mon unité de mesure !

Semi-Croustillant
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Je crois même que tu es le mètre étalon de la normalité... selon tes critères. :p

Conteur Fantôme, par exemple, il fait 0.75 agloval parce que ses rêves se cramponnent un peu à la réalité, ce qui fait de lui quelqu'un d'un peu plus fou-fou. :D
:beuh:


Cool j'ai trouvé mon mètre !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, il m'est arrivé un truc pas banal.

Il faut savoir que j'aime bien suivre la saison de NFL, la ligue professionnelle de football américain, et j'ai même une équipe préférée, les Packers de Green Bay. La saison régulière dure de septembre à décembre, puis il y a une phase finale ("playoffs") en janvier, et la grande finale (Super bowl) début février. Donc là, on est en plein milieu de l'inter saison et il ne se passe pas grand chose.

Eh bien j'ai rêvé que Rodgers, le meneur de jeu ("quarterback") de Green Bay, probablement le meilleur de sa génération à son poste, le genre de joueur qui fait rêver les fans, eh bien j'ai rêvé qu'il était en train de rater sa saison. Je ne me souviens plus de ce rêve, à part que j'étais résigné : zut, il est en déclin, après tout il a trente-trois ans, fini les exploits de "God-gers", ce ne sera jamais plus comme avant, etc. Évidemment, Green Bay était donc mal classé et les espoirs de playoffs envolés.

Puis je me suis réveillé. Je me souviens m'être dit : ouf, ce n'était qu'un rêve ! Or voilà que j'apprends que le championnat a repris récemment, je vais donc sur Internet lire le compte-rendu du premier match de la saison : Green Bay a battu difficilement Minnesota (il y avait 0-0 à la mi-temps, ce qui est rare), mais Rodgers a été extraordinare et a, à lui tout seul, démoli la défense adverse. Ah ah, le contraire de mon rêve ! Et j'ai raté ça ! Je me souviens que, parmi les statistiques, il était signalé que la passe la plus longue de Rodgers était une passe de 98 yards. C'est pour ainsi dire miraculeux étant donné qu'un terrain fait 100 yards de long ! Et ce soir, il y a un nouveau match, j'ai hâte de voir ça !

Et je me suis réveillé. Ah, zut, ce n'était qu'un rêve !

Donc j'ai fait un rêve à l'intérieur du rêve. Ça, ça m'est déjà arrivé. Mais ce qui est amusant, ici, c'est que le rêve dans le rêve avait le même thème que le rêve tout court. (En fait je me souviens d'autres éléments du rêve tout court, mais ça n'a pas d'importance ici. Par contre je ne me souviens plus du rêve dans le rêve.)

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Une passe de 98 yards, j'aurai bien aimé la voir, moi aussi ! :D

Semi-Croustillant
Hors ligne

Tu n'aurais pas vu a un moment léonardo di caprio qui trafiquotait des trucs dans tes souvenirs? çà lui arrive parfois pour caser des rêves dans les rêves...

Semi-Croustillant
Hors ligne

En ce moment j'ai un rêve récurrent.

Je me réveil dans mon appartement, le soleil est déjà haut et ma compagne est absente.
Je me traîne jusque dans le salon histoire de prendre un petit déjeuné, copieux, la belle assiette quoi, trois pommes, deux pèches, un yaourt, de la brioche fraîche et tiède, de la conf... Ouaip, ok j'enchaine...
Et là, je vois 3, 4 insectes d'une coudée de long qui sortent de sous mon canapé... Et les machins dégueus quoi hein ! Enfin ça m'angoisse les bestioles moi. Genre mi-fourmis, mi-scolopendres voyez ? Je reprends, donc les machins se balades sur les murs, attaquent mon frichti et n'en laissent pas une miette, moi je cherche quoi faire, j'ouvre les fenêtres, les chats en profitent pour se sauver et là, madame qui rentre.
Et autant dire que les insectes qui rampent et gros comme mon bras, c'est pas son truc non plus.
Donc je panique, je me dis "Allez Kabe, on va les faire danser les machins" et je courre chercher un vieux sabre que j'ai dans un carton à l'étage. Et là c'est l'horreur. A l'étage, sous la mezzanine y en a 40 entre moi et mon tas de cartons. ça hurle en bas, les chats qui ont disparus, les machins qui bectent tout ce qu'on a de bouffe.

Bref c'est la merde et paf, j'me réveil, avec un sentiment dégueulasse d'angoisse mêlé d'impuissance.
Et ça recommence quelques jours plus tard. C'est pas dingue ça ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB