Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui cherche à vous rembobiner !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Berk !
Bon ben si tu fais de nouveau ce rêve, je vois qu'une soluce : suis tes chats, passe par la fenêtre. C'est un rêve, t'en mourras pas :b

Semi-Croustillant
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Berk !
Bon ben si tu fais de nouveau ce rêve, je vois qu'une soluce : suis tes chats, passe par la fenêtre. C'est un rêve, t'en mourra pas :b

Ah ouaip, enfin je fais quoi de madame moi dans cette histoire ? Non le mieux c'est p't'être de tout cramer et de repartir sur des bases saines pour le rêve suivant.

Chevalier
Hors ligne

J'avoue c'est bizarre, ça a sûrement un sens caché.

Semi-Croustillant
Hors ligne
La fée Mélusine a écrit :

J'avoue c'est bizarre, ça a sûrement un sens caché.

Ah bah sûrement oui.. Enfin j'vois pas..

Semi-Croustillant
Hors ligne

Alors, petite explication du rêve :
Tu te réveilles, le soleil est haut, ta compagne absente : on peut donc en déduire que la veille au soir tu as fait une mémorable soirée de beuverie, qu'elle l'a mal vécu et est allée dormir chez sa mère en représailles.
On retrouve cette idée dans le fait que tu te traîne dans le salon, et la liste des victuailles montre bien que le repas de la veille était plutôt liquide...

Les insectes qui débarquent sont donc en réalités les messagers de ta culpabilité ! Tu as outrepassé tes droits, ils viennent te le faire payer, et en mangeant ton repas, te montrent que ton attitude irresponsable de la veille ne sera pas si facilement pardonnée !
En ouvrant la fenêtre tu recherche de la liberté, la liberté de transgresser à nouveau les limites que ton subconscient matérialise sous la forme de ta plus grande peur !
Madame rentre, c'est la possible rédemption, le pardon de tes fautes, le salut enfin retrouvé ! Mais plutôt que d'aller te faire pardonner tu fuis devant ta culpabilité, allant chercher au grenier de ton esprit l'espoir de voir tes fautes enfin effacées!
Et là c'est le drame, tu n'as pas saisi ta chance de te faire pardonner, la culpabilité te ronge donc encore plus et les cris que tu entends sont les râles d'agonie de ton pardon qui s'éteint faute de contrition !
Moralité : range la bouteille, demande pardon à ta compagne (je sais pas pourquoi non plus mais elles trouvent toujours des raisons :p) et tout ira mieux !

Demain nous verrons pourquoi rêver qu'on mange des brocolis veut en réalité dire qu'on souhaite devenir astronaute.

Semi-Croustillant
Hors ligne
Conteur Fantôme a écrit :

Alors, petite explication du rêve :
Tu te réveilles, le soleil est haut, ta compagne absente : on peut donc en déduire que la veille au soir tu as fait une mémorable soirée de beuverie, qu'elle l'a mal vécu et est allée dormir chez sa mère en représailles.
On retrouve cette idée dans le fait que tu te traîne dans le salon, et la liste des victuailles montre bien que le repas de la veille était plutôt liquide...

Les insectes qui débarquent sont donc en réalités les messagers de ta culpabilité ! Tu as outrepassé tes droits, ils viennent te le faire payer, et en mangeant ton repas, te montrent que ton attitude irresponsable de la veille ne sera pas si facilement pardonnée !
En ouvrant la fenêtre tu recherche de la liberté, la liberté de transgresser à nouveau les limites que ton subconscient matérialise sous la forme de ta plus grande peur !
Madame rentre, c'est la possible rédemption, le pardon de tes fautes, le salut enfin retrouvé ! Mais plutôt que d'aller te faire pardonner tu fuis devant ta culpabilité, allant chercher au grenier de ton esprit l'espoir de voir tes fautes enfin effacées!
Et là c'est le drame, tu n'as pas saisi ta chance de te faire pardonner, la culpabilité te ronge donc encore plus et les cris que tu entends sont les râles d'agonie de ton pardon qui s'éteint faute de contrition !
Moralité : range la bouteille, demande pardon à ta compagne (je sais pas pourquoi non plus mais elles trouvent toujours des raisons :p) et tout ira mieux !

Demain nous verrons pourquoi rêver qu'on mange des brocolis veut en réalité dire qu'on souhaite devenir astronaute.

:| j'vous dois combien m'sieur l'Conteur ?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ben… Moi, j'en pense que dans une certaine mesure… les insectes, c’est vraiment pas votre truc.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Le tarif pour les copains : un godet et un saucisson aux noisettes!

Semi-Croustillant
Hors ligne
Conteur Fantôme a écrit :

Le tarif pour les copains : un godet et un saucisson aux noisettes!

Ah mais avec plaisir hein, et attention ce sera pas de la vache moisie hein !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Brrr... j'aimerais pas rêver d'un truc pareil ! Tu as vu un film d'horreur récemment ? :cool:

Cette nuit, lors d'un rêve, j'étais allongé dans mon lit, dans ma chambre, et il faisait jour (disons : pas nuit). Je regarde à gauche du lit : il y a une grosse botte fourrée faite de poils noirs avec, sur la partie avant, deux belles moustaches incurvées (à la mode du dix-neuvième siècle). Eh bien, dans mon rêve, ce truc était un être qui me protégeait pendant la nuit.

Voilà, moi, je fais des rêves rassurants.

(Comment ? C'est pas rassurant sur ma santé mentale ?)

-------
Je viens de faire une recherche sur Internet, j'ai eu du mal à trouver une image de botte à poils noirs. Dans mon rêve, il y avait des poils noirs par dessus la botte, pas seulement dedans. Voilà une image qui y ressemble (sans la moustache, bien sûr) : http://orignalfringant.ca/attachments/I … te=generic . (Je précise que je ne porte jamais de bottes.)

Semi-Croustillant
Hors ligne
Agloval a écrit :

Brrr... j'aimerais pas rêver d'un truc pareil ! Tu as vu un film d'horreur récemment ? :cool:

Cette nuit, lors d'un rêve, j'étais allongé dans mon lit, dans ma chambre, et il faisait jour (disons : pas nuit). Je regarde à gauche du lit : il y a une grosse botte fourrée faite de poils noirs avec, sur la partie avant, deux belles moustaches incurvées (à la mode du dix-neuvième siècle). Eh bien, dans mon rêve, ce truc était un être qui me protégeait pendant la nuit.

Voilà, moi, je fais des rêves rassurants.

(Comment ? C'est pas rassurant sur ma santé mentale ?)

J'attend l'analyse du Conteur pour m'exprimer sur le sujet ;)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Agloval, juste : :lol: :lol: :lol:

Semi-Croustillant
Hors ligne
Agloval a écrit :

Brrr... j'aimerais pas rêver d'un truc pareil ! Tu as vu un film d'horreur récemment ? :cool:

Cette nuit, lors d'un rêve, j'étais allongé dans mon lit, dans ma chambre, et il faisait jour (disons : pas nuit). Je regarde à gauche du lit : il y a une grosse botte fourrée faite de poils noirs avec, sur la partie avant, deux belles moustaches incurvées (à la mode du dix-neuvième siècle). Eh bien, dans mon rêve, ce truc était un être qui me protégeait pendant la nuit.

Voilà, moi, je fais des rêves rassurants.

-------
Je viens de faire une recherche sur Internet, j'ai eu du mal à trouver une image de botte à poils noirs. Dans mon rêve, il y avait des poils noirs par dessus la botte, pas seulement dedans. Voilà une image qui y ressemble (sans la moustache, bien sûr) : http://orignalfringant.ca/attachments/I … te=generic . (Je précise que je ne porte jamais de bottes.)


Donc en fait, les bottes poilues à moustache c'est la personnalisation d'un protecteur secret qui est présent mais discret dans ta vie de tous les jours. Le fait que tu dormes avec semble indiquer un désir sous-jacent de partager sa vie. Je pense donc que tu es secrètement amoureux d'un ami poilu et moustachu. (d'ailleurs qu'il soit symbolisé par des bottes montre qu'il te botte bien et que tu as envie de faire un bout de chemin avec !)
(ca peut aussi être d'une amie poilue et moustachue, même si c'est un poil plus rare, après tu connais mieux tes amis que moi :p)
Info importante, les bottes que tu nous présente sont fait à partir de poils de castor, ce qui bien entendu nous rammène à Castor et Pollux, qui sont " Symboles grecs de la figure indo-européenne des dieux jumeaux, les Dioscures sont le symbole des jeunes gens en âge de porter les armes. Ils apparaissent comme des sauveurs dans des situations désespérées et sont les protecteurs des marins" donc on retrouve là encore la protection farouche ! Et en plus on apprend que tu pourrais prochainement t'engager dans la marine ! (aucun rapport avec les dernières élections, enfin je pense)

Voilou voilou...

Semi-Croustillant
Hors ligne
Conteur Fantôme a écrit :
Agloval a écrit :

Brrr... j'aimerais pas rêver d'un truc pareil ! Tu as vu un film d'horreur récemment ? :cool:

Cette nuit, lors d'un rêve, j'étais allongé dans mon lit, dans ma chambre, et il faisait jour (disons : pas nuit). Je regarde à gauche du lit : il y a une grosse botte fourrée faite de poils noirs avec, sur la partie avant, deux belles moustaches incurvées (à la mode du dix-neuvième siècle). Eh bien, dans mon rêve, ce truc était un être qui me protégeait pendant la nuit.

Voilà, moi, je fais des rêves rassurants.

-------
Je viens de faire une recherche sur Internet, j'ai eu du mal à trouver une image de botte à poils noirs. Dans mon rêve, il y avait des poils noirs par dessus la botte, pas seulement dedans. Voilà une image qui y ressemble (sans la moustache, bien sûr) : http://orignalfringant.ca/attachments/I … te=generic . (Je précise que je ne porte jamais de bottes.)


Donc en fait, les bottes poilues à moustache c'est la personnalisation d'un protecteur secret qui est présent mais discret dans ta vie de tous les jours. Le fait que tu dormes avec semble indiquer un désir sous-jacent de partager sa vie. Je pense donc que tu es secrètement amoureux d'un ami poilu et moustachu. (d'ailleurs qu'il soit symbolisé par des bottes montre qu'il te botte bien et que tu as envie de faire un bout de chemin avec !)
(ca peut aussi être d'une amie poilue et moustachue, même si c'est un poil plus rare, après tu connais mieux tes amis que moi :p)
Info importante, les bottes que tu nous p^résente sont fait à partir de poils de castor, ce qui bien entendu nous rammène à Castor et Pollux, qui sont " Symboles grecs de la figure indo-européenne des dieux jumeaux, les Dioscures sont le symbole des jeunes gens en âge de porter les armes. Ils apparaissent comme des sauveurs dans des situations désespérées et sont les protecteurs des marins" donc on retrouve là encore la protection farouche ! Et en plus on apprend que tu pourrais prochainement t'engager dans la marine ! (aucun rapport avec les dernières élections, enfin je pense)

Voilou voilou...

Un As on vous dit ! Le meilleur !
Non mais j'vous l'dis, devenez psychanalyste mon vieux!

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ilméritelerespè !
:fete:

Semi-Croustillant
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Ilméritelerespè !
:fete:

Faudrait commencer à le considérer en tant que tel !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Conteur Fantôme : merci pour ton analyse, tout s'éclaire à présent ! Ainsi, j'ai raté ma vocation : j'aurais dû m'engager dans la marine. Tiens, quand je serai riche, je ferai des croisières. Ça compte comme engagement dans la marine ou pas ?

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Tant que tu ne votes pas Front National, ça va.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne
Bothan a écrit :

Tant que tu ne votes pas Front National, ça va.

Pourquoi tu dis ça, j'ai pas encore raconté mon rêve ! (Oui, j'ai rêvé du F.N.) (Oui, j'ai compris : Marine, le F.N., mais là c'est d'autant plus marrant que, justement, j'allais raconter mon rêve avec le F.N.)

En fait, il y a deux rêves, un amusant (avec le F.N.) et un bizarre, et je commence par lui.

1) Au milieu de la nuit, j'ai fait un rêve. Et quand je me suis réveillé, j'étais à moitié endormi, du coup je ne savais plus si c'était un rêve ou la réalité. J'ai rêvé que j'étais dans un train qui me ramenait chez moi (comme quand j'étais étudiant). On arrive à la gare de chez moi, et voilà que le train ne s'arrête pas ! Je tombe sur le contrôleur (j'étais déjà debout près de la porte de sortie, prêt à sortir) qui m'explique que, désormais, le train ne s'arrête plus à cet endroit. Hein ? Du coup je vais devoir sortir à la prochaine gare, mais c'est à 20 km, et comment je rentre ? Et là, je me suis souvenu qu'il m'arrive souvent de faire de longues marches au lieu de prendre la voiture. Donc je vais sortir à la prochaine gare, puis je ferai les 20 km à pieds. Ça me fera une belle promenade, mais ce n'est pas la première fois. Car dans ce rêve, je me souvenait qu'il m'arrive de temps en temps de faire du 15-20 km à pieds quand je n'ai pas envie de prendre la voiture. Je me souvenais même qu'il m'arrivait parfois d'aller à pieds rendre visite à mes parents, juste pour ne pas prendre la voiture. Ouais, bon, ils habitent à 100 km et je mets 24 heures. Mais je l'ai fait plusieurs fois. Même que je ne le disais pas à mes parents, je ne sais pas pourquoi. En fait, mes parents ne savent pas que je fais ce genre de longues marches.

Puis je me suis réveillé. Et j'avais encore en tête mes souvenirs de longues marches, notamment celles de 100 km où je partais dans la journée, je marchais toute la nuit, et j'arrivais le lendemain (et j'ai encore ces souvenirs en tête). Je me disais : quand je pense que mon père me dit souvent qu'il faudrait que je fasse de la marche pour lutter contre mon surpoids et tout (et il a totalement raison), s'il savait que j'ai déjà fait 100 km d'un coup ! D'ailleurs pourquoi je ne lui dirais pas ? C'est vrai, pourquoi je leur ai caché que je venais leur rendre visite à pieds ?

Ou alors, ce n'était qu'un rêve ? Eh bien figurez-vous que je n'arrivais pas à savoir si c'était un rêve ou pas. C'était important, car je comptais raconter ça à mon père. Mais si ce n'est qu'un rêve, j'aurais l'air bête ! Je me souviens que ça me semblait trop vrai, que le souvenir était trop clair, pour que ce soit un rêve. Mais en même temps, ça n'avait pas l'air très réaliste : je ne fais jamais de sport, je prends toujours la voiture, non ? Ben oui mais je me souviens parfaitement de mes nuits de marche. Ou alors c'était un rêve ? Ou pas ? Pas moyen de trancher, et je me suis rendormi.

2) Dans le rêve suivant, j'était un homme politique de gauche et j'allais participer à un débat avec un politicien de droite et un politicien du Front National. Il y avait une table posée à l'entrée du bâtiment du premier cycle là où j'ai fais mes études autrefois, avec des étudiants qui passaient sans faire attention à nous. Le premier installé était le politicien F.N., assis sur une des deux longueurs de la table, puis moi, assis sur une des deux largeurs. Ensuite le politicien de droite est venu s'asseoir à côté de son collègue F.N. Mais le collègue F.N. prenait toute la longueur avec ses coudes et obligeait l'autre à se ratatiner. On s'est regardé en se disant que c'est bien une méthode du F.N., ça, et j'ai changé de place : je me suis mis sur l'autre longueur de table, et le politicien de droite a pris ma place sur la largeur. (Sur le coup, c'était normal, mais je me demande à présent pourquoi il n'aurait pas pu lui même se mettre en face...)

Ensuite je ne me souviens plus trop. À un moment donné on nous apporte à boire : de l'eau plate. Mais elle est drôlement bonne ! Et là, je me dis : il faut que je joue ma partition de gauchiste. Alors je dis :
‒ Cette eau est très bonne. On voit qu'elle a été fabriqué par des ouvriers qui respectent leur environnement et dirigés par des patrons qui respectent les ouvriers. (Et toc ! une allusion écologiste et une allusion gauchiste dans la même phrase !)

Ensuite le politicien F.N. a raconté une histoire drôle en foirant sa chute. Zut, je ne m'en souviens plus. Mais je me souviens que j'avais essayé de la refaire, mais que je n'arrivais pas à trouver de chute drôle, et que j'y réfléchissais encore dans mon lit ‒ car je me suis réveillé à ce moment là.

Et une fois complètement réveillé, je me suis souvenu du premier rêve. Évidemment que j'ai jamais marché 100 km d'un coup, et que j'ai jamais laissé tomber la voiture pour faire 15 km à pieds !

Chevalier
Hors ligne

C'est drôle ça, ces faux réveils où tu peux encore croire que ce qui s'est passé dans ton rêve est vrai, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois.  Encore que marcher pendant 24h ça parait beaucoup ! :lol:
Perso il y un rêve où j'ai toujours eu du mal à savoir si c'était un rêve ou c'était arrivé vraiment tellement c'était réaliste.
J'avais à peu près douze ans, et je dormais chez la tatie danielle qui me sers de grand mère maternelle.
Je me réveille et je sors sur le balcon par la baie vitrée de la cuisine pour regarder la vue sur la petite forêt en face, le jour se lève à peine, c'est le début de l'aube.
Soudain paniquée je me retourne et réalise que j'ai oublié de tenir la porte ou la bloquer ouverte et que je me suis enfermée dehors. C'est le genre de porte de baie vitrée qu'on ne peux pas l'ouvrir de l'extérieur (quelle utilité quand on habite en étage ?) et on se retrouve enfermé si on ne la bloque pas en tournant la poignée ou en la tenant.
Je comprend qu'il me faudra attendre que tatie danielle se lève pour m'ouvrir, je ne cries pas pour appeler, probablement parce que je sais que d'où je suis ça ne servirais à rien, elle ne m'entendra pas.
Il fait très frais, je frissonne de froid, en plus, je suis encore fatiguée, au point que je ne peux rester debout longtemps.
Je prends les seuls bouts de tissus que je trouve sur le balcon : deux serpillère laissées au sol, puis,
je me couche au sol et me couvre les bras tant bien que mal avec les serpillères.
Et ensuite rien, le trou noir, je vois mal comment j'aurai pu m'endormir vu le froid et l'angoisse et ne me rappelle pas m'être réveillée sur le balcon. Et tatie danielle m'aurait seulement hurlé dessus comme un cleps au lieu de s'inquiéter ou me réconforter, donc je m'en souviendrais si j'avais été réveillée par elle.
Et ce qui est étrange aussi, c'est que mon rêve/souvenir, commence quand j'ouvre cette maudite porte vitrée piégeuse dans la cuisine. Avant c'est le noir complet, pourtant je devrai me souvenir m'être réveillée en pleine nuit, avoir dû traverser le long couloir pour finir dans la cuisine.
Donc je suis sûre à présent que c'était un rêve très réaliste mais sur le moment ça semblait tellement vrai que je n'arrivais pas à savoir. C'est probablement pourquoi je m'en souviens si bien.

Tribunus Cohortis Bescherellae
En ligne

J'ai rêvé que j'me faisais un sandwich aux coquillettes.

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Finalement les rêves simples peuvent être aussi les plus drôles.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Quand il était gamin, un de mes frangins aimait à se goupiller "des crêpes aux nouilles" quand on faisait les crêpes et qu' il y avait des restes de nouilles dans le frigo. On n'a jamais bien compris... Il les mangeait sans pain, en revanche. :|

Heureusement, il a jamais choisi "chevalier à la crêpe aux nouilles" comme surnom. De toute façon, on n'aurait jamais laissé faire.


:fete:

Tribunus Cohortis Bescherellae
En ligne

:lol:

Chevalier à la crêpes aux nouilles... C'est fixé sur papier.



Quant à mon rêve, j'aimerais ajouter : MENTEUR VOUS ÉTIEZ EN TRAIN D'MANGER UN SANDWICHE AUX COQUILLETTES !!!

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

La fée Mélusine : intéressant ! Donc si j'ai bien compris, pendant longtemps (des années ?) tu ne savais pas si c'était un rêve ? Il aurait fallu demander à Tatie Danielle...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB