Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui apprécie les fruits au sirop !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Le dernier rêve dont je me souviens (la nuit d'avant-hier à hier), je conduisais une voiture. Mais depuis la banquette arrière. Je ne sais plus comment je faisais, mais j'étais installé derrière et ce n'était pas pratique pour la visibilité, même en me mettant au milieu.

À un moment donné, en bas d'une descente, les gendarmes arrêtaient les voitures. Or je n'avais pas de bons freins, du coup j'ai eu peur de ne pas arriver à freiner suffisamment rapidement pour m'arrêter à l'endroit indiqué par le gendarme. Si je ne suis toujours pas à l'arrêt en bas, ils vont croire que je refuse de m'arrêter. Mais heureusement, coup de bol, j'ai pu m'arrêter de justesse au bon endroit. J'avais d'ailleurs peur de ne pas arriver à immobiliser la voiture car il restait encore un bout de descente. Eh bien le contrôle, c'était un contrôle des freins : ils voulaient voir si mes freins marchaient, et c'était OK, j'ai pu repartir, ouf ! Toujours en conduisant la voiture depuis la banquette arrière.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Ben moi, mon père était un dragon.

Et y'avait besoin de son feu pour nettoyer l'sol...

:lol:
Tu viens trop sur OEAG !
Le père de Benard et son souffle salvateur t'ont influencés. :b

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne
Agloval a écrit :

Le dernier rêve dont je me souviens (la nuit d'avant-hier à hier), je conduisais une voiture. Mais depuis la banquette arrière. Je ne sais plus comment je faisais, mais j'étais installé derrière et ce n'était pas pratique pour la visibilité, même en me mettant au milieu.

À un moment donné, en bas d'une descente, les gendarmes arrêtaient les voitures. Or je n'avais pas de bons freins, du coup j'ai eu peur de ne pas arriver à freiner suffisamment rapidement pour m'arrêter à l'endroit indiqué par le gendarme. Si je ne suis toujours pas à l'arrêt en bas, ils vont croire que je refuse de m'arrêter. Mais heureusement, coup de bol, j'ai pu m'arrêter de justesse au bon endroit. J'avais d'ailleurs peur de ne pas arriver à immobiliser la voiture car il restait encore un bout de descente. Eh bien le contrôle, c'était un contrôle des freins : ils voulaient voir si mes freins marchaient, et c'était OK, j'ai pu repartir, ouf ! Toujours en conduisant la voiture depuis la banquette arrière.

:lol: Je l'ai déjà fais le rêve de conduire depuis la banquette arrière, comme ci c'était tout à fait normal.
J'ignore s'il existe une signification cachée de ce rêve ...

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, ça alors ! ;)

---------------------
Cette nuit, il m'est arrivé un truc assez original.

D'abord, je fais un rêve où on apprend qu'il y a une nouvelle loi sur les salaires : désormais, le salaire horaire légal ne sera dû que lorsqu'on travaille avec intensité. Si le travail perd de l'intensité, on sera moins bien payé. Par exemple (je m'en souviens, c'est l'exemple qu'on m'a expliqué), un routier sera payé à son salaire horaire officiel lorsqu'il conduira en ville, mais sur les autoroutes, où la conduite est moins intense, son salaire sera réduit. Et ça touchait tout le monde, moi y compris. C'est d'ailleurs en arrivant au boulot qu'on me l'a expliqué. Je me souviens que le local n'était pas réel : il y avait une sorte de couloir circulaire en contrebas entourant une série de guichets, et mon chef étant dans l'un de ces guichets.

Ensuite, je me suis réveillé, et je me disais : ouf !

Puis je me suis rendormi. Cette fois, j'ai rêvé qu'on me mettait à la porte. C'est le chef qui me l'annonçait, et de nouveau c'était depuis un des guichets de la pièce circulaire. Comme si j'avais rêvé la suite, ce qui ne m'est jamais arrivé il me semble.

(Et ouf aussi au réveil, bien sûr...)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Retro peccat a écrit :
Agloval a écrit :

Le dernier rêve dont je me souviens (la nuit d'avant-hier à hier), je conduisais une voiture. Mais depuis la banquette arrière. Je ne sais plus comment je faisais, mais j'étais installé derrière et ce n'était pas pratique pour la visibilité, même en me mettant au milieu.

:lol: Je l'ai déjà fais le rêve de conduire depuis la banquette arrière, comme ci c'était tout à fait normal.
J'ignore s'il existe une signification cachée de ce rêve ...

Pareil, ça m'est déjà arrivé plusieurs fois. C'est pas bon signe pour vos talents de conducteurs, je pense :fete:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, j'ai rêvé que j'avais été capturé par l'ayatollah Khomeini. Dans mon rêve, l'Iran et son armée s'apprêtaient à envahir le Monde, et ils m'avaient enrôlé de force. En fait, la plupart des soldats étaient enrôlés de force.

Je me souviens vaguement du début : Khomeini en personne m'a capturé et m'a confié à son armée. Dès le début, je voulais fuir, mais ce n'était pas possible. À un moment donné, on m'a expliqué qu'il y avait 2 millions de soldats. Je me souviens que pour fayotter, j'ai fait remarquer que c'était plus que les Américains quand ils ont débarqué chez nous (sachant qu'ils détestent les Américains) ─ en espérant qu'il ne connaisse pas les vrais chiffres...

À un moment donné, on était tous rassemblés sur la Place des Fusillés. C'est la grande place du pays, célèbre et tout, et c'est la place où ils fusillent les gens, d'où son nom. C'est une immense place avec des pavés de couleur, comme une mosaïque. D'ailleurs les motifs qu'ils forment indiquent où l'on doit se tenir, ce qui permet d'aligner les troupes. Je me suis mis sur le motif qu'on m'a désigné et je me suis mis au garde-à-vous comme on me l'a demandé.

Un peu plus tard, j'étais cette fois dans une sorte de salle de spectacle. On attendait l'arrivée de Khomeini sur la scène. D'abord, je vois surgir sur la scène des cadavres de bétail qui y ont été lancés depuis les coulisses. On m'explique que c'est parce qu'on fait toujours un sacrifice de bétail avant de partir à la guerre. Ensuite, ce sont des cadavres d'hommes (tout sanguinolents) qui sont balancés sur la scène depuis les coulisses. Il paraît que ce sont des déserteurs, ils ont été torturés et exécutés. On les montre à l'armée pour l'exemple. Argh, moi qui cherchais à partir... Ensuite l'ayatollah est arrivé et nous a fait un discours, je suppose (je ne m'en souviens plus).

Un peu plus tard on marchait, on marchait, on marchait (et on était nombreux, et j'avais peur de mourir au combat et je me demandais toujours comment sortir de là). Finalement on s'est arrêtés pour manger dans une immense grotte. C'était une cantine, mais dans une grotte. Là, j'ai rencontré un homme âgé habillé en iranien (costume long, machin sur la tête), c'était un officier, et il m'a dit qu'il m'aiderait à sortir de là.

Le dernier souvenir du rêve, c'est que j'étais avec un petit groupe, dont le vieil officier, et on marchait dans des tunnels souterrains. Je suppose qu'on fuyait, mais je ne me souviens pas.

Au réveil, j'étais de mauvais poil d'avoir fait un rêve pareil !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Et pas l'ombre d'un tigre de la Caspienne ! C'est vrai  que l'espèce est éteinte mais pas plus que Khomeini... et ils étaient vachement plus beaux :p

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Tiens, oui, ça aurait été sympa à rencontrer dans la grotte...

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Je comprends mieux comment tu arrives à écrire très régulièrement des nouveaux scénarii de Kaamelot ... Ton cerveau n'arrête jamais d'inventer des histoires pour le moins, surprenantes !

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Ces dernières nuit j'ai éééééééééééénormément rêvé (et retenu). Ça allait des rêves nazes aux gros cauchemars. :(

J'vais vous raconter juste un passage qui m'a fait marrer :
J'ai rêvé de Macron. (-_-)
Entre autres je le voyais balancer des tomates dans des toilettes spéciales (genre faites pour ça). Il avait des grands gants en plastique qui remontaient jusqu'en haut des bras et enfonçait son énorme tas de tomates au fond des chiottes tout en discutant...

What : the : fuck ?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

... balancer des tomates dans des toilettes spéciales (genre faites pour ça).

:huh:
:beuh:
:lol:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, à un moment donné j'étais réveillé mais pas complètement. Mais je ne dormais pas. Entre les deux, disons. Bref : j'ouvre mentalement un fichier, puis j'insère dans le fichier, toujours mentalement, la base d'une colonne grecque (oui, le genre de colonne qu'on trouve au Parthénon, mais juste la base). Et là, problème : comme je l'ai insérée mentalement, est-ce que le fichier va la conserver après que je l'aurais fermé ? Je n'était pas sûr, et en même temps je sentais bien qu'il y avait quelque chose qui clochait. J'ai réfléchi plusieurs minutes (enfin, j'ai essayé !) avant de me rendre compte que c'était n'importe quoi, et encore : je me souviens qu'il y a eu un moment où je ne savais pas trop si ce fichier existait réellement ou pas, et je n'osais pas le fermer (mentalement) avant d'être sûr...

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

:lol: !
Je ne sais pas si j'attends avec le plus d'impatience le nouveau scénario ou le nouveau rêve d'Agloval ... :D

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Agloval a écrit :

Cette nuit, à un moment donné j'étais réveillé mais pas complètement. Mais je ne dormais pas. Entre les deux, disons. Bref : j'ouvre mentalement un fichier, puis j'insère dans le fichier, toujours mentalement, la base d'une colonne grecque (oui, le genre de colonne qu'on trouve au Parthénon, mais juste la base).

Ben évidemment, sinon ça serait n'importe quoi !


:lol:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit, j'ai rêvé qu'un nouveau film était sorti, et l'un des acteurs principaux était Coluche. On ne le reconnaissait pas du premier coup, parce qu'il n'avait pas son look habituel (en particulier il avait les cheveux plus courts), mais en faisant attention : oui, c'était Coluche. Voilà : un nouveau film avec Coluche vient de sortir.

J'ai rêvé, aussi, que je me réveillais dans mon lit en me rendant compte qu'on était la nuit de lundi à mardi et que j'avais loupé mon rendez-vous important de lundi (dans la vie réelle, j'ai en effet un rendez-vous important demain). Ça m'a tracassé ! Je me suis alors réveillé, mais j'ai continué à m'en vouloir d'avoir raté le rendez-vous. J'étais conscient que c'était un rêve, mais comme il portait sur un truc réel (le rendez-vous), je lui faisais confiance en quelque sorte. Mais peu à peu j'ai été pris de doute : attends, on n'est pas plutôt la nuit de dimanche à lundi ? (En fait de samedi à dimanche...)

C'est énervant ces rêves, ça embrouille !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Cette nuit j'ai fait un rêve grandiose. Mais j'ai presque tout oublié.

On était poursuivis dans un immense bâtiment, il fallait se cacher mais aussi se disperser. À un moment donné je décide d'aller dans une pièce, mais un autre aussi : zut, on a dit qu'il fallait se disperser. Tant pis, j'y vais. L'autre se cache dans un placard, mais ça me paraît insuffisant. Je vois que la fenêtre donne sur un toit, alors je passe par la fenêtre, je marche sur le toit et je rentre à nouveau dans le bâtiment par une autre fenêtre. Je continue à fuir et j'aboutis à un immense couloir rectligne qui descend en pente douce.

Il faut imaginer plutôt une sorte de tunnel, mais aménagé en couloir, environ 8 m de large, 3 m de haut, qui descend en pente douce loin, loin, loin devant, et remonte en pente douce loin, loin, loin derrière. Je sais que devant, côté descente, ce couloir amène dans le futur et derrière, côté montée, il amène dans le passé. Je dois me cacher, je décide de me cacher dans le passé, car je n'ose aller dans le futur. Donc je remonte le couloir. Et j'ai oublié la suite.

Je me souviens qu'il y avait du monde dans ce couloir, mais que c'était forcément des dieux, et justement j'étais un intrus à cet endroit. Il y avait aussi des animaux, mais je ne me souviens plus des détails.

Ce n'est qu'au réveil que j'ai pensé à l'expression « les couloirs du temps » issue du film Les visiteurs : j'ai rêvé que j'empruntais le couloir du temps... c'est classe ou c'est pas classe ?

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Tiens, ça me fait penser que ma fin de nuit lundi fut compliquée. J'étais dans une boucle obsessionnelle : je devais tracer des murs ( peut-être pour des couloirs du temps :p) sur mon plan 3D du château, mais à chaque tentative, un mur de plus de 3m se matérialisait entre moi et mon ordi.
J'ai fait une série de tout petits pets de pseudo réveils avec cette idée qu'il fallait que je me rendorme pour trouver une solution.
Lourd ! :rolleyes:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah oui, les bugs informatiques ont l'air bien embêtants dans le monde des rêves... :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Encore un rêve énervant. Et encore un rêve avec un tigre. Je commence par le premier :

Je suis étudiant, je loge dans une chambre universitaire en haut du bâtiment (comme c'était le cas autrefois). Je n'ose pas descendre car, en bas, il y a un étudiant qui a un tigre apprivoisé, ça me fait peur. En tout cas, hors de question de prendre l'ascenseur car, si le tigre est dedans, je ne peux pas fuir. Je décide de descendre par l'escalier de gauche, espérant qu'il soit du côté de l'escalier de droite. Finalement je ne croise pas le tigre, ouf !

Alors c'est pas un rêve sur un tigre ?

Si ! Un peu plus tard, je décide qu'il faut que j'affronte ma peur (ça ne me ressemble pas, tiens) et je pars à la rencontre de l'étudiant au tigre, volontairement. Il me présente sa bête : c'est comme un chat, sauf que c'est dix fois plus gros et que c'est un tigre. Mais c'est un comme un chat : il se frotte, il faut le caresser... Du coup je n'ai plus peur. À un moment donné il me mord le doigt. Son maître le rouspète : tu as le droit de mordiller quand tu joues, mais pas de mordre ! Je me souviens du mot « mordiller », parce que je me suis dit : même mordiller, quand c'est un tigre, ça fait mal !

Après, j'ai oublié...

Je me souviens mieux du deuxième rêve. J'étais dans un avion. Soudain, ça secoue. Eh ben, qu'est-ce qui se passe ? C'était l'atterrissage. Je vois un type qui utilise son ordinateur portable, donc je fais pareil. Mais à un moment donné je me fais rouspéter, on me rappelle qu'il est interdit d'utiliser un ordinateur en vol. En vol ? Ah oui, on vole, on a dû re-décoller... Un peu plus tard, je sors de l'avion. On vient d'atterrir à Lima, au Pérou, et j'accompagne l'équipe de foot américain des Chargers (dans la vraie réalité, les Chargers étaient autrefois basés à San Diego et ont déménagé récemment à Los Angeles ; dans mon rêve, ils sont passés de San Diego à Lima ; par ailleurs je sais ─ dans la réalité du rêve ─ qu'il existe une équipe basée à Santiago du Chili). Je suis en train d'avancer dans la queue, à la sortie de l'aéroport, quand je m'aperçois que j'ai oublié mon blouson dans l'avion ! Argh ! Je demande autour de moi ce qu'il faut faire, quelqu'un me montre des téléphones : il faut téléphoner pour demander de l'aide car il n'y a aucun guichet. Et ces téléphones ne fonctionnent qu'avec une carte bancaire. Ah les requins !

Bon, je téléphone. Puis je baragouine en anglais des explications : I left my jacket in the plane, what can I do ? Au bout du fil, une femme me répond en français : ah mais c'est malin ! C'est à vous de vous occuper de vos affaires ! Prenez-en soin ! On n'est pas là pour ça ! Etc. etc. etc. Pfouuu, elle m'a gonflé. Et comme je ne maîtrise pas l'anglais, je ne savais pas trop quoi dire, sinon répéter : what can I do ? Et re-belote : non mais vous vous rendez compte du travail si on devait surveiller tous les blousons ? Et moi : mais, vous parlez français ? Du coup je peux vous expliquer en français... Là elle me dit que non, elle parle un peu le français mais pas très bien (ah si !) donc je dois continuer. Et je me fais rouspéter tout en insistant : oui mais what can I do ?

Je me suis réveillé agacé.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Rhaa, encore des bestioles ! Je ne vais pas détailler, juste : dans le rêve de cette nuit, je dormais dehors sur la terrasse à cause de la chaleur (drôle d'idée, bon...), et sur la terrasse du voisin, il y a toute une ménagerie (des animaux de cirque, pas des chiens et chats (ni tigres, par contre) mais plutôt lions et hippopotames). À un moment donné, le zèbre saute d'une terrasse à l'autre et aboutit chez moi. En fait je n'ai pas eu peur, je savais qu'il était gentil, c'est juste qu'il était encombrant (il m'a délogé du lit). J'ai appelé le voisin : « s'il vous plaît ? s'il vous plaît ? » et j'ai eu droit à toute la famille : sa femme, qui faisait la tronche, et plein d'enfants qui avaient l'air ravis de l'incident. Je ne raconte pas la suite (on a tous les deux sortis notre voiture de nos garages respectifs, dans ce rêve c'était logique)...

Un zèbre maintenant !

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Agloval a écrit :

Un zèbre maintenant !

C'est comme un cheval, mais en plus... africain.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Les rayures ! Le rapport, c'est les rayures.
Agloval est un obsédé de la rayure et pis c'est tout. Du reste, pourquoi vous avez sortis vos voitures, Aglo ? Vérification de carrosseries ?

:fete:

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je n'ai pas tout détaillé : on les a sorties pour les re-rentrer mais en travers, afin que chaque voiture soit la plus éloignée de sa voisine. Donc celle de mon voisin contre son mur de gauche, et la mienne contre son mur de droite. Je me souviens qu'on s'était dits : si on rentre en travers, mais en ligne droite, on arrivera à les sortir. Le but était d'augmenter la distance entre chaque voiture (chacune étant dans son garage respectif), et ce afin que le zèbre ne puisse plus atteindre ma terrasse. Dans le rêve c'était logique...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Agloval a écrit :

Je n'ai pas tout détaillé : on les a sorties pour les re-rentrer mais en travers, afin que chaque voiture soit la plus éloignée de sa voisine. Donc celle de mon voisin contre son mur de gauche, et la mienne contre son mur de droite. Je me souviens qu'on s'était dits : si on rentre en travers, mais en ligne droite, on arrivera à les sortir. Le but était d'augmenter la distance entre chaque voiture (chacune étant dans son garage respectif), et ce afin que le zèbre ne puisse plus atteindre ma terrasse. Dans le rêve c'était logique...

C'est logique ! Plus elles sont éloignées l'une de l'autre, moins il y a de risque de ... rayure :fete:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB