Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui cueille les cerises tant qu’elles sont sur l’arbre. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

C'est fastidieux à placer, les balises. Mais le résultat en jette. J'espère que ce texte va vous plaire. Enjoie !


LA QUESTION

Le Roi Arthur est fatigué du manque d'adresse de son fidèle Perceval qui, malgré toute sa bonne volonté, ne parvient qu'à le mener au bord de la crise de nerfs. Au lit à ses côtés, sa maîtresse Démétra tente de trouver la source du problème.


Perceval et Arthur sont assis au coin du feu, à Kaamelott.
Perceval
Sir, j'peux vous demander un truc ?
Arthur (légèrement agacé)
Allez-y, oui...
Perceval
Non, non, j'comprends. Vaut mieux que je me taise. Désolé, Sir.
Arthur (surpris)
Pourquoi ? J'viens de vous donner mon autorisation, alors allez-y.
Perceval
Non, j'le vois venir. De toute façon, si c'est pour rester coucher là...
Arthur
Mais qu'est-ce que vous me faites encore, bon sang ?
Perceval (résigné)
Voilà, vous voyez ? Vous avez raison, le mieux, c'est que j'me taise. Sinon c'est chaud.
Arthur (exténué)
Bon Dieu, mais vous allez accoucher, oui ? Magnez-vous l'tronc !
Perceval
Vous êtes déjà sur les nerfs. Point de vue évaluation du risque stricto-jambier, j'hésite...
Arthur
Oh ! et puis merde, là ! Si vous voulez pas me balancer votre question à la noix, bouclez-la et retournez au plumard, ça m'évitera d'avoir à me farcir votre tronche !
Silence pesant.
Perceval
Ah mais, euh... en fait, on dit pas "évaluation du risque stricto-jambier", c'est ça qui fait merder le truc ! Non ?
Arthur jette un regard désespéré à Perceval, se lève et s'en va.

Logo de Kaamelott

Arthur est couché avec Démétra, l'air contrarié et tendu.
Démétra
Vous avez pas l'air dans votre assiette, ce soir ?
Arthur
Alors vous, comme œil de lynxe. J'fais la gueule toute la soirée, et vous faites direct le rapprochement ?
Démétra (vexée)
Ça va, oui ? Qu'est-ce qu'il y a, encore ?
Arthur
J'ai encore été aux premières loges d'une crise de connerie aiguë de la part de l'autre. Il a un don pour me mettre de bonne humeur, c'ui-là...
Démétra
De qui vous parlez ? Je bite pas un mot de ce que vous racontez...
Arthur
L'autre, là ! Y'en a pas mille, si ?
Démétra
Oh ! Du calme, j'y suis pour rien, moi. J'essaie de comprendre, c'est tout !
Arthur soupire. Silence.
Arthur (se détendant)
Il s'est mis en tête que j'allais me foutre en rogne à cause de ses discours sans queue ni tête. C'qui fait qu'au final, il me l'a même pas balancée, sa foutue question.
Démétra
J'peux vous demander de qui vous parlez, au bout d'un moment ?
Arthur (accentuant le "Per")
Perceval de Galles, l'unique, le grand, la légende de tous les trous-duc et autres ivrognes pour les siècles des siècles.
Démétra (peu surprise)
Ah.
Silence.
Démétra
C'est vrai qu'il est spécial... mais il est pas méchant pour autant, si ?
Arthur
Oh, non ! Vous êtes encore là-dessus ?
Démétra
Non, non, je compte pas nous redresser ses pantoufles, c'est juste que... c'est un constat, c'est tout.
Arthur
Redresser sa... quoi ?
Démétra
Quoi, quoi ?
Arthur
Vous avez dit un truc, là.
Démétra (de nouveau vexée)
Pas qu'un, si vous avez prêté l'oreille.
Arthur
Oui, bon ! Répétez l'histoire des chaussettes, des pantoufles, j'sais plus, là...
Démétra
Ah ! Nous redresser ses pantoufles ? Je compte pas nous redresser ses pantoufles ? C'est cette expression qui vous fait tilter ?
Arthur
Euh... ouais.
Démétra
Pourquoi ? Vous connaissez pas ? Vous voulez que je vous explique ?
Arthur
Non, c'est juste que ça s'dit pas.
Démétra
Ben on dit quoi, alors ?
Arthur (agacé)
Euh, non. Là, non. Dans ces cas-là, on dit "bonne nuit". (Murmurant) Avec l'autre qui en vaut bien dix, mon quota d'abrutis est très largement atteint pour aujourd'hui...
Démétra
Dites tout de suite que j'vous emmerde !
Arthur
Non, mais j'sens que ça peut rapidement venir si vous continuez sur ce ton-là.
Démétra
Vous avez même pas écouté un seul de mes propos vis-à-vis du Seigneur Perceval. J'me trompe ?
Arthur
Figurez-vous que si, et oui je trouve aussi qu'il est pas méchant. Là n'est pas le problème, et vous le sauriez, si VOUS m'aviez écouté. Seulement, ça, c'est pareil : on dirait que personne m'écoute ! Alors ça aussi, hein, bon, tout le monde s'en balance, sauf que moi en attendant, j'en ai ma claque !
Silence.
Démétra
Il se comporte comme un enfant, comme si son père allait le réprimander. C'est pour ça qu'il ose pas vous faire part de ses questionnements.
Arthur
Qui ?
Démétra
Le Seigneur Perceval.
Arthur
Vous voulez vraiment que j'foute le camps, vous !
Démétra
Nan, mais essayez simplement de lui montrer que... ben voilà, quoi !
Arthur
Ah oui, tiens, merci du conseil !
Démétra
Ce que je veux dire, c'est que dans la mesure où il vous considère comme son père, vous devriez agir en tant que tel.
Arthur
Il me considère comme son père ? C'est quoi, cette connerie, encore ?
Démétra
J'dis ça... enfin, essayez, quand même.
Court silence.
Arthur (songeur)
Le père de Perceval ?
Démétra
Ben... ça vous chamboule tant que ça ? Tout le monde l'avait plus ou moins remarqué, à Kaamelott.
Arthur
Non, mais c'est pas ça.
Démétra
C'est quoi, alors ?
Arthur
Rien.
Démétra
Si, dites.
Arthur
Non.
Démétra
Dites.
Arthur
Ah !
Démétra
Allez !
Arthur
N'insistez pas ! C'est pas l'soir ! J'vous promets, c'est pas l'soir !
Démétra (prise d'un violent accès de colère)
Oh, zut à la fin ! Virez de mon lit !
Démétra pousse Arthur de son lit. Celui-ci sort de la chambre, hébété.
Démétra (criant)
J'sais pas si vous êtes le père de Perceval, mais en tout cas, si j'avais été le vôtre, vous auriez eu droit à plus de torgnoles, croyez-moi !
Générique - Réalisation, écriture, musique, scénario : Sar-Symius

Arthur et Perceval sont au bord du lac.
Arthur
Je voulais m'excuser pour hier, Perceval. Tout un mois passé en campagne contre les Burgondes, au bout d'un moment... je sature.
Perceval
Non, mais j'comprends. C'était ma faute, aussi. Seulement, j'ai tellement peur d'vous mettre en rogne que j'hésite à vous faire part de mes ressentiments.
Arthur
De vos ?
Perceval
C'est pas ça qu'on dit ?
Arthur
Ressentis, je crois.
Perceval
Ah ouais, voilà. Vous voyez, j'dis déjà des âneries.
Arthur
Pas grave, ça. Mais du coup, pour en revenir à notre histoire, à l'avenir, dites-moi ce que vous avez à me dire cash, ça évitera les emmerdes. En plus, chuis habitué à décrypter, moi. C'est pas un problème en soi.
Perceval
Vous avez raison. Du coup, j'vais peut-être pouvoir vous poser ma question ?
Arthur
Bien sûr, Perceval. Allez-y. N'ayez pas peur, allez-y franchement.
Perceval (se concentrant)
Ouais !
Arthur
Allez-y.
Perceval
Vous allez pas m'engueuler si j'merde ?
Arthur
Non, non, promis.
Perceval
Karadoc et moi, on peut assister à votre entraînement c'matin ?
Arthur
Quoi, c'est tout ?
Perceval
Ben ouais, pourquoi ?
Arthur (immédiatement soulagé)
Y'avait pas de quoi en faire une montagne, finalement !
Perceval (joyeux)
Du coup, c'est oui pour l'entraînement ?
Arthur
Euh, par contre, non. Non, vous tenir tous les deux, avec les efforts que j'ai déjà fait depuis hier, ça fera trop d'un coup.
Perceval
Ah ! merde.

Perceval
Du coup, y'a Karadoc qui va encore m'redresser ses pantoufles avec ça...

Kaamelott67

Invité

Il y a une faute au début du 1er acte, la didascalie est en double :)

Sinon je trouve ça très bien et marrant ! C'est ton premier ?

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Désolé, j'arrive pas à trouver la faute...
Sinon, merci bien du compliment. C'est mon premier, oui, mais j'y ai pris du plaisir et ce ne sera pas mon dernier.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Marrant par moments bien qu'un peu confus et sans réel histoire !
Néanmoins on est touché par l'attention d'arthur envers perceval :p

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

"Arthur est couché avec Démétra, l'air contrarié et tendu.

DÉMÉTRA
Vous avez pas l'air dans votre assiette, ce soir ?
ARTHUR
Alors vous, comme œil de lynxe. J'fais la gueule toute la soirée, et vous faites direct le rapprochement ?
Arthur est couché avec Démétra, l'air contrarié et tendu."

Elle est là la petite coquille ;) Mais, c'est vrai qu'avec les balises, c'est pas facile à repérer.


Sympa ton histoire, bien rendue. Les personnages sonnent juste.
Si je peux me permettre un bémol, c'est peut-être un peu long.
Mais pour un premier, c'est vachement prometteur. :D

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Ah, merci de me l'avoir signalé. C'est vrai que c'est un peu trop long, mais une fois que j'étais pris dedans, j'avais pas envie de m'arrêter...
@Kapiston : en fait j'avais pour but de faire une sorte de "Les Exploités II", en gros un épisode où l'histoire est totalement bloquée par la stupidité des personnages (du personnage, Perceval, ici), d'où l'absence d'histoire. Cela dit, j'admets que ça n'a rien d'extraordinaire dans le genre...
Au prochain scénario, j'essaierai de... ben, de faire un scénario, tiens.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Au début je n'étais pas super emballé, mais au fur et à mesure du déroulement, j'ai trouvé ça de mieux en mieux, et j'ai beaucoup aimé la chute.

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Merci ! Je vais tâcher de rédiger autre chose pour la fin de semaine, là...

Croustillant
Hors ligne

Ah non moi je trouve pas que c'est confus, c'est bien construit même. Si je peux me permettre un reproche, il manque peut-être de la valeur ajoutée par rapport à la série. Les questions de Perceval qu'Arthur ne comprend pas, la relation père-fils, tu les traites peut-être un peu trop de la même façon que dans la série.
Mais sinon au niveau des dialogues je trouve ça très bien écrit et bien fidèles aux personnages de la série.
Donc, en résumé (de mon analyse personnelle), tu construis bien, tu tiens bien les personnages, il faut juste que tu t'autorises à mettre plus d'éléments personnels.
Donc pour un premier c'est plus qu'encourageant!

Chevalier Au Cale-Sons
Hors ligne

Merci, c'est gentil. Je prendrai en compte ta critique. Disons que ça devait venir d'un manque d'assurance propre à l'écriture du premier scénar. Néanmoins, je ne promets pas de scénario avant un certain temps (quoique, sait-on jamais ?). Je ne promets d'ailleurs rien du tout, parce que si on s'en réfère à mon dernier message ici...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB