Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui noie la peau de l’ours avant d’avoir vendu le poisson !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Croustillant
Hors ligne

Bonjour à tous!
Après une très, très, très longue absence, je vous livre la première partie d'un scénario en comportant deux contemporain du livre I (ou II) de la série.



 
Du purin, mais pas de sang - Première partie

 
Une enquête les pieds dans le purin.

 

    ACTE I
    Salle de la Table Ronde. ARTHUR, LÉODAGAN, LANCELOT, CALOGRENANT, BOHORT, PERCEVAL, KARADOC, GALESSIN, et BLAISE au pupitre.
   
Léodagan
Non, non, c’est pas une blague. Les chevaux déconnent.
     
Arthur
Mais qu’est-ce qu’ils ont exactement ?
     
Lancelot
Ils sont moins vifs que d’habitude.
     
Léodagan
Alors quand il s’agit de nos gugusses on peut toujours les menacer de pendaison pour les secouer mais là…
     
Arthur
Mais ça touche tous les chevaux ?
     
Lancelot
Les chevaux de Kaamelott en tous cas.
     
Calogrenant
Chez moi, j’ai pas constaté ce problème.
     
Galessin
Aux dernières nouvelles, les chevaux d’Orcanie se portent bien sire.
     
Léodagan
Enfin bref. On a demandé à tout le monde de s’enquérir de la situation des chevaux dans leur bled. Il y a qu’ici que ça débloque.
     
Perceval
Vous m’avez demandé pour chez moi?
     
Calogrenant
Oui. Vous avez dit que vous en savez rien parce que les seules personnes que vous voyez au pays de Galles c’était vos vieux et qu’ils avaient pas de chevaux.
     
Perceval
Ah ouais ça me revient. (Pause) En fait, ils en ont eu deux une fois mais ils se sont échappés.
     
Karadoc
Vous aviez mal fermé la porte de l’écurie ?
     
Perceval
Non mais il y avait pas d’écurie.
    Arthur soupire.
    Laboratoire de Merlin. MERLIN et ÉLIAS.
     
Élias (agacé)
Mais comment vous pouvez savoir ce que je prépare ? Commencez par vous demander ce que, vous, vous foutez ici. Ce sera un bon début.
     
Merlin (énervé)
Ne me prenez pas pour un con ! Je sais très bien que vous faites de la magie noire. Du démonisme même.
     
Élias  (ricanant)
Du démonisme ! Qu’est-ce que vous y connaissez au démonisme déjà ?
     
Merlin
Je vous rappelle que je suis le fils d’un démon.
    La porte s’ouvre. LÉODAGAN entre.
     
Élias
Seigneur Léodagan, qu’est-ce que je peux faire pour vous ?
     
Merlin (souriant)
En fait, c’est pour moi qu’il est là.
     
Élias
Pour vous foutre dehors ? C’est pas trop tôt.
     
Merlin (toujours souriant)
Non, à propos d’une prestation.
     
Élias
Une presta…
     
Léodagan  (interrompant, à Merlin)
Vous avez trouvé quelque chose ?
    ACTE II
    Salle à manger. ARTHUR et LÉODAGAN mangent.
     
Léodagan
Ah, au fait. C’est bon pour les chevaux. Ils ont retrouvé leur état normal. Ça venait de la bouffe.
    ARTHUR l’interroge du regard.
     
Léodagan
Du foin. Il était daubé. Du coup on a changé de fournisseur.
     
Arthur]
Hum… Et bah… c’est bien. C’est une bonne chose de faite.
     
Léodagan
Ouais. Bon, par contre, les bouseux se sont mis en grève.
    Il insère un morceau de viande dans la bouche et continue la bouche pleine.
     
Léodagan
C’est peut-être lié.
    Dans les fermes, BOHORT, PERCEVAL, KARADOC marchent.
     
Bohort
L’odeur est insupportable.
     
Karadoc
C’est vrai que ça chlingue.
     
Perceval
Moi, ça me rappelle chez moi. (Pause, puis s’adressant à KARADOC) Vous avez compris ce qu’on doit faire ?
     
Bohort
On doit engager le dialogue avec les paysans pour trouver un terrain d’entente favorable à une reprise de leurs activités.
  PERCEVAL lance un regard interrogatif à KARADOC et celui-ci hausse les épaules.
  Dans la salle de la Table Ronde, ARTHUR, PERCEVAL, KARADOC, BOHORT, LÉODAGAN.
 
   
Bohort
Ils disent que la majeure  partie de leurs recettes provient de la vente de foin.
   
Léodagan
Remarquez, ça se tient. Le reste de leur production est inbouffable.
   
Arthur
Mais pour le foin on a jamais eu de problème avant. Qu’est-ce qui a changé ?
   
Bohort
Ils l’ignorent sire. Mais en fait toute leur production semble poser problème. Les légumes qu’ils produisent et qu’ils consomment leur provoquent quelques…
  Bohort s’arrête, gêné.
   
Léodagan
Quelques quoi ?
   
Bohort
Je… je ne sais pas comment exprimer…
   
Léodagan
Mais vous allez la cracher votre pastille, oui ?
   
Arthur
La diarrhée ?
   
Bohort
C’est… Oui, c’est ça sire.
  Silence.
   
Karadoc
Je l’ai toujours dit. Les légumes, c’est de la saloperie.
  Salle à manger. SÉLI, GUENIÈVRE et ARTHUR mangent. LÉODAGAN arrive.
   
Léodagan (en s’asseyant)
Excusez pour le retard.
   
Arthur
Ça vous ressemble pas pourtant d’être en retard pour becqueter.
   
Léodagan
Figurez-vous que je bosse.
   
Guenièvre
J’ai entendu dire que vous êtes allé aux fermes.
   
Léodagan
Effectivement, j’y suis allé.
   
Arthur
C’est pas Bohort, Perceval et Karadoc qui sont censés s’en occuper?
   
Léodagan
Eux ils s’occupent du dialogue avec les pécores. Moi, j’enquête.
   
Arthur
Ah bon. Et ça donne quoi alors, cette enquête ?
   
Léodagan
Bah justement… (il prend un morceau de viande, le met dans son assiette et le coupe) j’ai ramené des échantillons à Merlin. On attend les résultats de son analyse.
   
Arthur (étonné)
Vous bossez avec Merlin ?
   
Léodagan
Mais c’est lui qui avait trouvé pour le foin je vous signale. Non, autant je reconnais qu’en magie c’est un manche, mais pour les bestioles et la bouffe, il fait un travail pas dégueulasse. (Pause) Je pense que vous sous-exploitez ses compétences.
Arthur est sonné.
Chambre de Léodagan et Séli. LÉODAGAN et SÉLI au lit.
Séli
Au fait, pourquoi vous travaillez sur les chevaux et la bouffe ? Vous avez pas des responsabilités plus importantes ?
Léodagan
Mais c’est important. La grève des paysans, en tant que ministre, ça me concerne.
Séli
Il y a toujours eu des grèves paysannes et elles durent jamais très longtemps, vous le savez très bien. Alors pourquoi vous vous intéressez autant à celle-là ?
Silence.
Léodagan
Peut-être que j’ai besoin de faire une pause avec la défense. Les tourelles sur la plage, les offensives et tout le bazar. Et tous ces mecs crevés sur les champs de bataille, ça me travaille le cigare. Du coup, là, cette affaire, c’est ce qu’il me faut. Du purin, mais pas de sang.

 


Chef de Clan
Hors ligne

On peut dire que ça sort des sentiers habituels, pour ma part, je trouve que chaque scène est un peu courte, sauf le début à la Table Ronde.
Et le fait qu'Elias soit avec Merlin au labo' alors que c'est un scénarii situé vers le Livre I (ou II :P), c'est plutôt bizarre mais pourquoi pas, la suite peut être bien barrée, surtout si Gettenoc et Ropartz entre en jeu avec Léodagan. :D

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

J'aime beaucoup ^^
Justement je trouve que le fait que les scènes soient courtes apporte du dynamisme au scénario et qu'du coup ça s'enchaine bien :)

Chef de Clan
Hors ligne

Les plus courtes sont les meilleurs ! (sauf pour les saucisses) Mais j'aime bien quand les choses s'approfondissent... ça dégénère plus vite et/ou ça part dans des délires !.. Genre les Pisteurs ! :)

Et puis c'est mon côté résistant au style Shortcom de la série qui a été abandonné "en partie" vers le Livre V. :D

Croustillant
Hors ligne

Merci pour vos commentaires, j'entends la critique sur les scènes trop courtes.
En tous cas, suite et fin:


 
Du purin, mais pas de sang – Deuxième partie

 
Une enquête les pieds dans le purin. Suite et fin.

 

    ACTE I
    Salle de la Table Ronde. ARTHUR, LÉODAGAN, LANCELOT, CALOGRENANT, BOHORT, PERCEVAL, KARADOC, GALESSIN, et BLAISE au pupitre.
Léodagan
D’après Merlin… Alors vous allez me dire ça vaut ce que ça vaut. Mais, allez savoir pourquoi, j’aurais plutôt tendance à le croire sur ce coup-là. Je sais pas, l’instinct. Donc, la becquetance chez les pécores aurait été daubée avec de la magie.
     
Calogrenant
Attendez, un sort qui fait que les légumes filent la diarrhée ? C’est pas un peu pourri ?
     
Léodagan
C’est pas exactement un sort. Alors, attention, je vous retranscris ce qu’on m’a dit. Parce que la magie faut bien que vous sachiez que j’y comprends rien.
     
Arthur
Allez-y.
     
Léodagan
Ce serait des (il cherche ses mots) dommages collatéraux dus à un autre sort, qui n’a absolument aucun rapport avec la bouffe mais, qui relève de la (il appuie les deux mots suivants) magie noire. Et ne me demandez pas de vous expliquer la différence entre la magie noire et… l’autre. Pour moi c’est la même saloperie de toute façon.
     
Lancelot (pensif)
Merlin avait émis des craintes quant à l’utilisation de la magie noire par Élias.   
     
Léodagan
Voilà, on y est. 
     
Karadoc
J’ai jamais pu l’encadrer de toute façon Élias.
    Silence des autres.
     
Karadoc
Ouais. Je suis pas à l’aise quand je suis avec lui.
     
Galessin
C’est quand la dernière fois que vous avez été avec lui ?
     
Karadoc
Euh… jamais  je crois. Mais c’est une façon de parler.
     
Perceval
Ce que vous voulez dire c’est que si vous étiez avec lui… Euh si vous seriez avec lui. Si vous… J’ai vraiment du mal avec ça moi.   
     
Blaise (soudain, souriant)
Et alors c’est marrant parce qu’en latin c’est beaucoup plus simple.
     
Lancelot
Père Blaise, si vous vous vous y mettez aussi…
     
Blaise
Bah quoi ? Ça va, moi aussi je peux digresser une fois de temps en temps.
    Dans un couloir. LÉODAGAN et ARTHUR.
     
Léodagan
Alors, qu’est-ce que ça vous inspire ?
     
Arthur
Je sais pas trop quoi penser de cette affaire. Déjà, je vous rappelle que les deux ne peuvent pas se blairer. Donc, Merlin aurait très bien pu inventer cette histoire de sortilège de magie noire pour discréditer Élias.
     
Léodagan
C’est vrai que c’est pas impossible.
     
Arthur
Et puis… je suis pas un expert en magie noire mais faire que le foin rende les chevaux mous et que les légumes provoquent des diarrhées c’est pas un peu léger comme effet secondaire ?
     
Léodagan
Comme j’ai dit à la réunion, moi, la magie, j’y connais rien.
     
Arthur
Et sinon au niveau de la grève, où est-ce qu’on en est ?
     
Léodagan
C’est-à-dire ?
     
Arthur
Bah est-ce que les paysans restent sur leurs positions ou est-ce qu’ils semblent disposés à reprendre le travail ?
     
Léodagan
Ah non mais je vous l’ai dit. Je m’occupe pas de ça. Moi c’est seulement la partie enquête. Pour le reste, c’est Bohort, Perceval et Karadoc.
     
Arthur
Bon. Et vous avez interrogé Élias ?
     
Léodagan
Non. Comme vous l’avez dit, pour le moment, on a que les propos de l’autre. Non, pour l’instant, mieux vaut le laisser peinard, l’air de rien, et quand on aura des preuves, on pourra le saisir.
    Laboratoire de Merlin. MERLIN et ÉLIAS.
     
Merlin (criant)
Si ! Vous avez invoqué un démon !
     
Élias
Ah non mais vous êtes chiant avec ça ! Vous êtes sourd en plus d’être débile ? Pour la énième fois, je n’ai rien invoqué du tout !
     
Merlin
Le foin et les légumes dans les fermes c’est une conséquence de votre invocation. Tout le monde sait que les sorts de magie noire ont des conséquences.
     
Élias
Le foin et les légumes ? Mais qu’est-ce que vous chantez ? Vous êtes complètement taré mon vieux !
     
Merlin
Vous savez très bien de quoi je parle. Et vous vous en tirerez pas. Il y a pas de place pour les êtres maléfiques ici. (Silence) Pas tant que je serai là.
     
Élias
Pas tant que vous serez là ? (il rit) Mais qu’est-ce que vous croyez, au juste ? Que vous pourriez m’arrêter ? Je pourrais vous détruire en un claquement de doigts pauvre crétin.

   
ACTE II
    Salle à manger. ARTHUR et LÉODAGAN.
     

Léodagan
Au fait, je me suis un peu renseigné sur la magie noire. Et quand je vous dis renseigner c’est recherche dans les bouquins et tout le merdier. Ça a été une tannée, j’aime autant vous le dire.
     
Arthur
Oui, et donc ?
     
Léodagan
Donc les sortilèges de magie noire entraînent souvent des phénomènes lumineux. Des lumières, des scintillements… Vous suivez ?
     
Arthur
Euh... ouais. Je crois.
   
Léodagan
Donc, nos amis de la campagne, il se pourrait qu’ils aient vu un truc de ce genre-là. (Pause) Donc je les ai convoqués pour un interrogatoire. Pas tous, juste les deux gugusses, euh…
     
Arthur
Roparth et Guetenoc?
     
Léodagan
Tout juste. Je sais pas comment vous faites pour retenir leurs noms. Moi, il me viendrait jamais à l’idée d’apprendre les noms de mes pécores. Enfin, bref. Je les ai convoqués en salle du trône.
     
Arthur (surpris)
En salle du trône ?
     
Léodagan
Oui. Pour la mise en scène. Histoire de les mettre en condition de passer à table.
     
Arthur
Ouais enfin je sais pas bien si vous pouvez utiliser la salle du trône sans moi…
     
Léodagan (interrompant)
Qui a dit que ce sera sans vous ?
    Salle du trône. ARTHUR, LÉODAGAN, BOHORT. En face, GUÉTENOC et ROPARZH.
     
Guétenoc
Bon. On attend quoi là ?
     
Léodagan
Vous êtes pressés ? Il me semble pas que vous ayez des masses à faire en ce moment pourtant, je me trompe ?
     
Roparzh
Faudrait pas en venir à se balancer des…
     
Arthur (interrompant)
Eh ! On n’a pas commencé alors pour le moment vous la bouclez. (à LÉODAGAN) Et sinon, on est vraiment obligé de l’attendre, Merlin ?
     
Léodagan
Pour l’interrogatoire on est bien obligé d’avoir quelqu’un calé en magie.
     
Arthur
Merlin ? Calé en magie ? Vous vous foutez de moi ?
     
Léodagan
Il l’est plus que nous en tous cas.
    Arthur fait la moue.
     
Léodagan
Bohort, il est plus calé que vous ?   
     
Bohort
Je suppose, oui.
     
Léodagan (à ARTHUR)
Il est plus calé que vous?
    Il ne répond pas.
   
Léodagan
Il est pas plus calé que vous ?
   
Arthur (agacé)
Oui, oui, peut-être oui.
   
Léodagan
Et il l’est plus que moi. Donc il est plus calé que nous.
    Dans un couloir, PERCEVAL et KARADOC croisent ÉLIAS. PERCEVAL et KARADOC le regardent fixement.
   
Élias
Il y a un problème ?
   
Karadoc (à PERCEVAL)
Non, je maintiens que je peux pas l’encadrer.
   
Élias
Pardon ?
   
Perceval
Moi je le trouve effrayant ?
   
Karadoc
C’est pas que je le trouve effrayant c’est que… je peux pas l’encadrer.
   
Élias
Bon, si vous avez quelque chose à me dire, dites le maintenant parce que je suis pressé.
   
Karadoc
Vous êtes pressé ouais.
   
Perceval
Pressé comme un citron !
   
Élias
Quoi ?
   
Karadoc
C’est bon allez-y.
   
Perceval
Cette fois-ci on vous laisse passer mais méfiez-vous du soleil couchant.
  Salle du trône. ARTHUR, LÉODAGAN, BOHORT et MERLIN. En face, GUÉTENOC et ROPARZH.
   
Arthur
Bien. On va donc pouvoir commencer.
   
Roparzh
On écoute vos propositions.
   
Léodagan
Quoi ? Quelles propositions ?
   
Guétenoc
En fait, c’est manière de dire. Tout ce qu’on attend c’est que vous nous  rachetiez le foin ou on va être beaucoup moins gentils, je vous préviens !
   
Léodagan (à ARTHUR, MERLIN et BOHORT)
Mais c’est quoi ce bazar ? Qu’est-ce qu’ils sont en train de baver ?
   
Roparzh
Et puis si vos canassons traînent la patte, c’est pas comme si c’était la fin des cochons.
   
Guétenoc
Exactement ! Des cochons, des poules et tout ce que vous voulez.   
   
Roparzh
Alors, sire, qu’est-ce que vous proposez ?
   
Arthur (aux trois autres)
Mais on est censé faire des propositions ? Je comprends plus rien à vos combines moi!
   
Bohort
Mais c’est pas pour ça que vous les avez convoqués sire ?
 
Arthuri
Mais j’ai rien convoqué du tout moi !
Bohort
Mais moi je leur ai dit qu’on allait discuter de la grève.
Léodagan
Mais vous êtes complètement marteau ! Je vous ai dit que je voulais interroger les pécores. Je vous ai jamais parlé de la grève !
 
Bohort
Bah maintenant qu’ils sont là, et vous aussi, sire, on pourrait peut-être…
Léodagan
On pourrait rien du tout ! Et puis au passage, Bohort, je vous ai dit d’emmener les deux guignols, mais je vous ai jamais dit de ramener vos miches à vous !
Merlin
Bon, qu’est-ce qu’on fait là parce que…
Léodagan
Vous, vous l’ouvrirez quand ce sera nécessaire !
Arthur (ironique)
Entre parenthèses je vous félicite pour l’organisation.
Bohort
Sire, peut-être que Léodagan pourrait mener son interrogatoire et ensuite vous pourriez émettre des propositions concernant la grève.
Arthur
Mais j’ai pas de proposition, moi, puisque c’était à vous de vous en occuper avec les deux bas de plafond !
Bohort
Peut-être se sentiraient-ils plus écoutés, et donc plus enclin à revoir leurs positions, si vous vous adressiez à eux directement.
Arthur
Bon ! (à BOHORT et LÉODAGAN) Je vous signale que je suis en train de rattraper vos conneries à tous les deux. (aux deux paysans) Dans un premier temps, le seigneur Léodagan vous posera une série de questions à propos des problèmes rencontrés avec votre production. Ensuite, (il soupire) on discutera des suites de votre mouvement de grève.
Les deux paysans se consultent du regard.
Guétenoc
Ça nous paraît honnête. (en levant l’index) Mais méfiez-vous !
Léodagan
Quand est-ce que vous avez commencé à avoir des problèmes avec les légumes ?
Guétenoc
Oh bah quand est-ce… C’était…
Roparzh (désigant BOHORT)
Quand le seigneur est venu ça devait bien faire déjà… Oh bah combien ?
Léodagan (avec un sourire forcé traduisant une perte de patience)
C’est ce que je vous demande en fait.
Guétenoc
C’est-à-dire que j’ai pas la mémoire des dates.
Merlin (aux trois autres)
Je croyais que les paysans avaient une bonne mémoire des dates justement. Pour savoir la date des semis, la date des récoltes…
Arthur (à lui-même, pensif)
Ça pourrait expliquer beaucoup de choses… (aux trois autres) D’ailleurs vous êtes sûr que c’est magique ? Qu’ils se sont pas juste plantés quelque part, eux ?
Merlin
C’est magique je suis catégorique.
Léodagan (aux paysans)
Bon est-ce que ça pourrait être il y a un mois ?
Roparzh
Oh bah oui ça peut être…
Guétenoc
Oui ça peut-être.
Léodagan (aux trois autres)
Ouais, du coup ça colle bien avec les chevaux, ça se tient.
Arthur
Oui enfin si vous répondez à leur place, on sort du cadre de l’interrogatoire.
Léodagan (aux paysans)
Bon, et est-ce que, il y a un mois, vous avez observé un phénomène lumineux ?
Guétenoc
C’est-à-dire, un phénomène lumineux ?
Léodagan
Bah quelque chose… Quelque chose.
Arthur (à LÉODAGAN, ironique)
Ah bah là je pense que ça va les aider.
Léodagan (perdant patience)
Bon, est-ce que vous avez vu quelque chose il y a un mois ? Réfléchissez bien.
Roparzh
Ah bah je vois pas bien… Ah bah peut-être…
 
Léodagan
Oui ?   
Guétenoc
Ah bah oui c’est vrai que…
Léodagan (s’énervant)
Alors ? Ça vient ?
Guétenoc (désignant MERLIN)
On a vu ce seigneur-là roder autour des fermes.
Silence.
Léodagan (à MERLIN)
Vous vous êtes bien payé ma tronche espèce de fumier !
Dans les cachots. De chaque côté de la grille, MERLIN et ARTHUR.
Merlin
Je comprends vraiment pas ce qui a pu se passer.
Arthur
Oh bah c’est pourtant simple. Vous avez ensorcelé la nourriture aux fermes et avez fait croire que c’était dû à une pratique de la magie noire de la part d’Élias. (Silence) En tous cas, votre sort, il était vraiment naze. Et c’est peut-être ce qui vous a le plus trahi.
Laboratoire de Merlin. Plan sur ÉLIAS.
ÉLIAS
Laissez-moi deviner. Arthur va le relâcher et le laisser revenir ici ? C’était bien la peine de monter tout cette opération… D’autant que la potion de polymorphie ça se prépare pas comme des œufs au plat, je peux vous le dire ! (Pause.) Je maintiens. J’invoque pas ce que vous me demandez d’invoquer avec Merlin dans les parages, trop risqué. En plus, maintenant, il va même être encore plus dans mes pattes qu’avant. (Pause, puis réfléchissant) Après, moi, j’assure la partie invocation. Si vous, de votre côté, vous avez une autre méthode pour nous débarrasser de barbichette (il laisse sa phrase en suspens)…
Plan sur…
Léodagan
C’est pas impossible.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

AH j'adore la fin, elle m'as agréablement surprise, parce que honnêtement je ne m'y attendais pas du tout, bravo ! :)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Y'a du talent au bout des doigts là !

Chef de Clan
Hors ligne

:D
Bien comme fin ! Là, la combinaison des deux parties rend super-bien ! :P
Et au moins, la chute n'est pas énorme mais parfaite pour ce petit récit, surtout qu'on sait qu’Élias a déjà abusé de cette potion à son profit, donc l'histoire est plus située vers la fin du Livre III.
Pour ma part, mon récit sera vachement plus long et je pense pas trouver une chute à la hauteur d'une histoire aussi importante. :b'
Mais bon j'y suis pas encore, j'aurais peut-être une lumière de génie à ce moment-là. (genre phénomène lumineux :lol:)
Bon, bref, bon scénarii, bravo. :)

PS: Chouettos' que Guethenoc et Roparzh soient dedans !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Aaah ! Kaamelott et ses chevaux mous ...
Quel sujet, mes enfants, mais quel sujet ! :lol:

Une enquête palpitante comme on aimerait en lire plus souvent :D
Bravo Provençal. Si tu en d'autres comme ça, n'hésite pas ;)

Croustillant
Hors ligne

Merci pour ces commentaires. C'était une tentative de scénario "policier" donc tant mieux si la chute vous a surpris. Alors, oui, Télorane (pas encore chevalier :P), ce serait plutôt contemporain du livre III effectivement.
Alors, est-ce que j'en ai d'autres? Je vais pas vous mentir je réfléchis à une suite, et même à un prequel, pour incorporer ce scénario dans un truc plus gros. Mais enfin pour le moment c'est vraiment qu'un projet. Au départ je voulais vraiment écrire Du purin, mais pas de sang comme un scénario indépendant.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Alors je ne dirais qu'une chose:
Laisse-toi guider par ton destin !

Moi, j'vais faire comme d'hab', me tapir dans un coin, comme une araignée et attendre l'opus suivant :b

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Je continue à lire les scénarios que j'ai en retard après presque un an d'absence... Et donc voici un scénario de Provençal, peut-être mon auteur préféré. Eh bien je dirais que si c'est pas le scénario de l'année ça y ressemble ! Deux épisodes sans un moment plus faible, drôle du début à la fin et, surtout, palpitant. Effectivement, c'est une enquête policière, et c'est très original du coup. Tout est cohérent, y compris l'intérêt de Léodagan pour l'enquête (au début ça m'avait un peu étonné mais pourquoi pas, à la fin j'ai compris !). Le point fort de Provençal, je trouve, c'est qu'il fait parler les personnages exactement comme dans la série (moi je trouve ça difficile et j'ai du mal). Ici c'est encore le cas. C'est vrai que dans la premier épisode, ça va un peu vite, comme certains l'ont noté plus haut, mais il me semble que ça se justifie.

Juste un défaut : je n'ai pas bien compris le but de Léodagan : juste de se débarrasser de Merlin ? La dernière tirade suggère que c'est autre chose (Elias demande à Léodagan, de son côté, de se débarrasser de Merlin, donc le débarras de Merlin n'est qu'une étape), d'autant qu'il est question d'une potion de polymorphie. Pour Léodagan si j'ai bien compris. Pour quoi faire ? Pour un prochain épisode ?

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB