Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui a des épines dans les pieds !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ça fait longtemps que je n'étais plus passé par là... Je vois que le forum continue à être actif et qu'il y a de la lecture par ici, chouette ! Une petite idée m'est venue récemment, et je trouve plus drôle de la faire très courte.


Mini mini sketch


Nous sommes dans l'église de Kaamelott. Tous les chevaliers, les personnalités de Kaamelott, leurs femmes, leurs familles, sont assis sur les bancs. Perceval, en armure lustrée, et Angharad, vêtue d'une belle robe blanche, sont debout devant l'assistance, face au père Blaise.
Père Blaise
Seigneur Perceval, acceptez-vous de prendre pour épouse dame Angharad ici présente, de l'aimer et la chérir tout au long de votre vie comme au premier jour, de la soutenir dans l'adversité et de l'assister dans ses épreuves, de la guider vers la maison de Dieu et de l'accompagner pour le meilleur et pour le pire ?
Perceval (complètement paniqué, regardant autour de lui, hurlant)

C'est pas faux !


Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

:lol:
C'est donc vrai que les plus courtes sont les meilleures :lol: :lol:
Merci Agloval

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Du coup je viens d'avoir une autre idée. Mais c'est un peu plus long...


Salle d'attente


Nous sommes dans la salle de la Table Ronde, vide. Soudain la Dame du lac apparaît.
Dame du lac
Ah non ! Il m'avait dit qu'il y avait une réunion aujourd'hui ! J'en ai assez de toujours devoir patienter. Il le sait bien, pourtant, que je ne peux pas me matérialiser à toute heure.
La porte s'ouvre.
Dame du lac
Ah, quand même !
C'est Perceval qui rentre.
Perceval
Eh ben, où est-ce qu'ils sont passés ?
Dame du lac
Flûte, c'est l'autre demeuré. Au moins ça prouve qu'il y a bien réunion aujourd'hui.
Perceval
J'espère qu'ils ont pas annulé, je me suis quand même pas farci cinquante lieues à cheval pour rien.
Dame du lac
Si tu savais combien d'années-lumières je parcoure quand je me téléporte à Kaamelott, tu ferais une drôle de tronche, mon gars.
Perceval (s'assoit)
Allez, on va attendre un peu, et si personne ne vient, je retourne chez moi.
Dame du lac
C'est ça, retourne dans ton boui-boui, ça nous fera des vacances. Mais bon, on parle on parle, mais qu'est-ce qu'ils foutent ? Je ne vais quand même pas rester une heure avec l'autre glandu ! Enfin, façon de parler vu qu'il ne peut pas me voir.
Perceval
Ils sont peut-être malades ?
Dame du lac
Et tu vas les guérir, trou du cul ?
Perceval
Ou alors ils se sont perdus ? Avec leurs cartes qui datent pas d'hier, ils pourraient se perdre dans la passé.
Dame du lac
Oh le con ! Voyager dans le passé avec de vieilles cartes ! C'est vrai qu'il n'a pas inventé l'eau chaude, le débile !
Perceval (haussant le ton)
Oh, elle pourrait fermer son clavier, la cageotte ? J'ai peut-être pas inventé l'eau chaude, mais je suis chevalier, alors respect !
Dame du lac
Perceval ? Vous me voyez ?
Perceval
Non, je vous vois pas. Par contre je vous entend, et vous commencez à me saoûler avec vos remarques à deux billes.
Dame du lac
Mais ce n'est pas possible !

Perceval (fier)
Vous avez oublié que j'ai un destin !

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

:lol: j'adore !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

On reste dans la logique d'Aux yeux de tous II, mais je ne reconnais pas le langage de la Dame du Lac ;)
Perceval, pas surpris pour deux sous est excellent :)

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Le premier sketch m'a fait bien rire :lol: Le deuxième aussi, mais tout comme Taticridychouquette, j'ai trouvé le langage Dame du Lac beaucoup plus familier qu'à l'ordinaire ! D'ailleurs il me semble que dans la série elle n'a jamais traité Perceval de débile ou de con, au contraire les seules fois où elle en parle elle lui manifeste même un certain respect, comme quand elle dit qu'il a un destin, ou qu'il faut l'engueuler parce que c'est difficile à comprendre. :) Mais sinon c'était drôle quand même, notamment le

Dame du Lac a écrit :

Et tu vas les guérir, trou du cul ?

:D

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ah, vous avez raison ! Mais je voulais qu'elle l'insulte pour qu'il finisse pas réagir et lui faire prendre conscience qu'il l'entend. Il faudrait peut-être trouver une façon de l'insulter en parlant mieux ? D'un autre côté, elle sait que personne ne l'entend, contrairement à tous les sketchs où elle apparait et où elle parle à au moins une personne : Arthur. Je ne trouve pas incohérent de l'imaginer se lâcher quand elle se croit seule. (Moi aussi je suis comme ça : seul dans ma voiture, j'insulte les lambins et les tracteurs, alors qu'en public je ne me permettrais pas...)

Mais pendant ce temps la vanne à idées ne s'est pas tarie (des mini sketchs, c'est bien plus facile à imaginer que des sketchs complets... )


La tarte aux pommes

I. INT. SALLE À MANGER - JOUR

Bohort, Séli et Karadoc sont assis autour d'une table.

Bohort
Et pour le dessert ? Les Romains finissent toujours leurs repas par une gourmandise sucrée.
Séli
Je peux leur faire une tarte aux pommes. On a des pommes toutes fraîches et j'ai une bonne recette.
Karadoc
Et pourquoi pas une quiche ?
Bohort
Une quoi ?
Karadoc
C'est une sorte de tarte aux pommes mais avec du lard à la place des pommes. Il y a plus de gras, c'est plus nourrissant.
Séli (un peu vexée)
Mais faîtes ce que vous voulez, moi, je me proposais juste pour rendre service.
Bohort
Je préfère que nous en restions à la tarte aux pommes. C'est un met plus en adéquation avec les goûts des Romains.
Karadoc
C'est pas faux.
Séli
Très bien, je m'en occupe. Elle sera prête pour le repas des émissaires.

II. INT. SALLE À MANGER - JOUR

Léodagan et Arthur retrouvent Bohort, Séli et Karadoc. Ils ont l'air furax.

Arthur
Dites donc, Bohort, vous vous souvenez ce que je vous avais dit à propos de ma belle mère ?
Séli
Quoi votre belle mère ?
Bohort
Comme quoi il ne faut pas la laisser cuisiner ? Oui, je m'en souviens. Et alors ?
Arthur (hors de lui)
Et alors ? Et alors, gros débile, pourquoi vous l'avez laissé faire une tarte ?
Séli
Encore ? Vous allez pas me dire qu'elle était pas bonne ?
Bohort (surpris)
Mais... Ce n'est pas elle qui l'a préparée, c'est dame Séli !
Arthur (à Léodagan)
C'est moi ou il y a une épidémie de crétinerie ?
Bohort
Oh mon dieu je viens de réaliser : Dame Séli est également votre belle mère !
Arthur
Mais évidemment que c'est ma belle mère ! Vous croyiez que je parlais de qui ?
Bohort
Eh bien, de dame Ygerne, votre autre belle mère !
Léodagan
Dites, on va pas refaire votre arbre généalogique ! On n'avait pas dit qu'on allait prendre des sanctions ?
Séli
Je vous signale que je n'y suis pour rien.
Léodagan (ironique)
Non, c'est pas de votre faute, bien sûr ! Les émissaires n'ont plus de dent, il y en a un qui s'est coupé la gencive avec un bout de pâte, du coup ils nous ont promis de tout raser en échange. Mais à part ça c'est pas de votre faute.
Arthur (à Séli)
Vous savez comment on dit « tarte aux pommes » en latin ?
Séli
Mais qu'est-ce qu'on s'en fout, vous allez pas traduire ma recette puisque vous l'aimez pas !

Arthur (calme)
Depuis aujourd'hui, « tarte aux pommes », ça se dit « casus belli ».


----
EDIT : merci Tante Cryda (message ci-dessous), j'ai corrigé l'erreur.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Maah ! Et en plus, on prend un cours de latin :lol: J'aime beaucoup la chute !
Tu as cependant commis une petite erreur dans le nom des intervenants à la fin : après l'intervention de Séli, je pense que c'est Léodagan et non Séli qui répond ;)

Si vis pacem, prépare la tarte aux pommes! :D

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

J'adore le premier !  Court, net, précis et hilarant !
:D

Pour la "salle d'attente", j'aime beaucoup l'idée aussi.  Très originale.  Mais je suis comme les autres : je n'arrivais pas à "entendre" la dame du lac parler si platement. 
Ceci dit, à la réflexion, tu as raison, elle peut se laisser aller si elle se croit seule.  En plus, j'ai repensé à sa prise de bec avec ses "consoeurs" dans le livre VI.  Elle nous sort quand même qu'elle "se frite avec la pute"... :lol:

Et le dernier, "la tarte aux pommes".
J'aime beaucoup le décours de l'histoire mais je n'ai pas compris d'où venait la confusion de Bohort...
J'ai dû louper un truc : D'où ça vient qu'il pense qu'Ygerne est la belle-mère du roi ?

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

GinAA : très bon exemple, le Livre VI (je pensais même en avoir fait allusion dans ma petite justification, mais non).

Pour la confusion de Bohort, je n'ai pas voulu développer pour ne pas casser le rythme. Mais on peut imaginer que Bohort croyait qu'Ygerne était la belle mère, et non la mère, d'Arthur, vu le ton sur lequel elle lui parle (après tout, Bohort a une mère qui est son opposé).

Mais voilà encore un mini sketch... Le titre est volontairement vague pour ne pas donner d'indication sur ce qui va se passer. (C'est facile à faire : on imagine une situation, et les personnages de Kaamelott sont tellement bien conçus qu'il suffit de laisser dérouler le truc. À partir de moment où on se contente de faire court, il n'y a même pas à se creuser la tête.)


Les représentants du monde paysan


I. INT. SALLE DE DOLÉANCES - JOUR
Arthur est assis sur son trône et attend la personne suivante. Guethenoc et Roparzh entrent.
Arthur
Oh non, encore vous !
Guethenoc
Ben quoi ? Ça vous fait pas plaisir de nous revoir ?
Arthur (ironique)
Ah si, super !
Roparzh
À force de venir à Kaamelott, on est comme qui dirait de la famille !
Guethenoc
Mais qu'est-ce que vous racontez comme connerie, vous ?
Roparzh
Disons qu'on est collègues.
Guethenoc
Ah parce que vous avez déjà vu le Sire Arthur les mains dans le purin, peut-être ?
Roparzh
On se voit pour le boulot, donc on travaille ensemble !
Guethenoc
Mais vous allez encore nous faire passer pour des cons !
Arthur
OK, mettons qu'on travaille chacun de notre côté pour une cause commune, très bien.
Roparzh
Ah ! Vous voyez !
Arthur
Maitenant, dites-moi quel est le problème. Et plus vite que ça où je vous colle la garde aux miches !
Guethenoc
Oh, ça va, on est peut-être des bouseux mais on n'est pas des bêtes !
Arthur
Mais c'est quoi le problème, cette fois ? Depuis le temps que vous venez , on a tout résolu : les champs sacagés par l'armée, les mauvaises récoltes, vos histoires personnelles... Même les giboulées on s'en est occupés ! Ça nous a coûté les yeux de la tête pour nous offrir les service d'Elias, mais on l'a fait ! Alors c'est quoi le problème, aujourd'hui ?
Roparzh
Mais il y a pas de problème, Sire ! Enfin, je crois pas, si ?
Guethenoc
Non, non, pour une fois on n'est pas venus gueuler. Ben dites-lui, vous, pourquoi qu'on est venus, au lieu de rester planté là comme une bouse de vache !
Roparzh
On est venus pour représenter le monde paysan.
Guethenoc
Voilà ! Pas mieux !
Arthur (impatient)
Et donc ?
Roparzh
Eh ben le monde paysan a décidé de vous prouver... je sais plus quoi...
Guethenoc
Sa gratitude, triple andouille !
Arthur
Vous êtes venus me casser les burnes pour me dire merci ?
Roparzh
Et vous offrir le cadeau.
Arthur
Le cadeau ?
Guethenoc
Ben ouais, le cadeau ! Sire, sans déconner, tout ce que vous avez fait pour nous, il faut avouer que c'est inouï. J'ai envie de dire... c'est miraculeux !
Roparzh
C'est pas du temps de l'ancien roi qu'on aurait vu une chose pareille.
Arthur (retrouvant le sourire)
Ah mais ça fait plaisir de savoir que vous vous en rendez compte ! Je dois dire que... ça me touche de le savoir.
Guethenoc
Mon collègue ici présent était encore un jeune con prétentieux à l'époque de l'ancien roi, mais il a raison c'était...
Roparzh (l'interrompant)
Quoi ? Qu'est-ce que vous m'insultez ?
Guethenoc
Non mais c'était à propos d'avant. Maintenant vous êtes plus vieux.
Arthur (perdant le sourire)
Dites, sans vouloir vous commander, c'était quoi ce cadeau ?
Roparzh
Une tapisserie, Sire, pour votre salle du trône. Une merveille !
Guethenoc
Toutes les femmes de la communauté paysanne l'ont brodée. Un an de travail !
Roparzh
Même qu'on a dû se farcir leur boulot pendant ce temps là : nourrir les mômes, nettoyer les chiottes, vider la fosse à purin...
Guethenoc
Dix pieds de haut, vingt pieds de large ! Une tapisserie avec un motif... comment il a dit, le type ?
Roparzh
Bicolique.
Arthur
Bucolique ?
Roparzh
Oui, mieux !
Guethenoc
Une scène de chasse à courre, avec des bourgeois à cheval aux cul des biches et des clébards gros comme ça qui leurs sautent dessus ! Cherchez pas, dans le commerce ça vous coûterait la moitié du royaume !
Arthur (cherchant du regard)
Mais, vous l'avez apportée avec vous, cette tapisserie ?
Roparzh
Bien sûr, Sire, on n'est pas des buses !
Guethenoc
Ouais enfin... Comment on avait dit qu'il fallait dire ?
Roparzh
On a eu un désaccord en chemin.
Guethenoc
On s'est foutus sur la gueule, quoi.
Roparzh
Dans le feu de l'action, on l'a cramée.
Guethenoc
Mais le dites pas à nos femmes, elles nous tueraient !
Roparzh
Et puis comme on dit, c'est l'intention qui compte.
Arthur (levant les yeux au ciel)
Non mais ne vous en faites pas, j'enverrai un communiqué officiel de remerciement. Après tout, c'est un très beau geste et ce ne serait pas juste que les autres subissent vos conneries. Roparzh, Guethenoc, vous direz au monde paysan, et notamment à vos femmes, que j'ai été extrêmement touché par ce cadeau.
Guethenoc
Ah, ça c'est bien dit ! Mais il faudra pas oublier d'en racheter une, de tapisserie.
Arthur
Hein ?
Roparzh
Ben vous pensez bien, on en a parlé autour de nous, il y a plein de visiteurs qui viendront l'admirer.
Guethenoc
Et puis ça nous fait de la publicité. Alors là, s'ils voient qu'il y a que dalle, on va encore passer pour des crétins !

Roparzh
Sinon, révolte.


Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

:lol: :lol:
Magnifique !
J'ai bien aimé le "on a eu un désaccord en chemin" :b

Agloval a écrit :

Pour la confusion de Bohort, je n'ai pas voulu développer pour ne pas casser le rythme. Mais on peut imaginer que Bohort croyait qu'Ygerne était la belle mère, et non la mère, d'Arthur, vu le ton sur lequel elle lui parle (après tout, Bohort a une mère qui est son opposé).

Bohort qui se trompe dans des liens familiaux, ça me paraît peu crédible.  C'est plutôt son genre de savoir ces choses mieux que tous les autres gros durs de service. 
No offense hein !  Je suis incapable de pondre le quart de la moitié de commencement d'un scénario... :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
GinAA a écrit :

Ceci dit, à la réflexion, tu as raison, elle peut se laisser aller si elle se croit seule.  En plus, j'ai repensé à sa prise de bec avec ses "consoeurs" dans le livre VI.  Elle nous sort quand même qu'elle "se frite avec la pute"... :lol:

Ah mais ouais, mais carrément ! j'lavais zappée cette scène. Elle est grossière cette Dame du lac! "Ouais ben, va t'faire une teinture, connasse!"Du coup, je retire ce que j'ai dit pour La salle d'attente :)

J'en étais sûr qu'y aurait une embrouille quand j'ai vu le titre du dernier :b , mais j'étais à mille lieues de me douter du motif :lol: Novateur et excellent !

Chevalier
Hors ligne

Globalement très sympa, y a du lourd :), même remarque que tante cryda sur la dame du lac, je ressend pas trop le perso en lisant.

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Dis-donc ils sont plus si "mini mini" que ça tes sketchs, le dernier fait quand même une certaine longueur ! :D Il était très plaisant, j'ai bien rit à

Mais qu'est-ce que vous racontez comme connerie, vous ?

:lol: J'aime bien la chute, et je trouve le roi Arthur d'abord très énervé, puis très souple ! :)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne
GinAA a écrit :

Je suis incapable de pondre le quart de la moitié de commencement d'un scénario...

En fait c'est très simple ! Le truc, c'est que les personnages de la série sont tellement bien définis qu'il suffit de trouver une situation de départ et tout le reste en découle naturellement. En gros, on a 1 % du boulot à fournir, les 99 % restants ont été effectués par A. Astier. Bon, pour des scénarios plus sophistiqués, disons qu'on en a fait le double. Ça laisse quand même 98 % de mérite à l'auteur... :)

Bref, on réfléchit d'abord à un personnage, et ensuite une situation (de préférence inédite : difficile de faire un truc intéressant avec une réunion de la Table Ronde ou un repas de famille, tout a été dit). Mettons Bohort. Je l'aime bien, Bohort. Son principal défaut, c'est sa couardise. Donc il faut lui confier une mission (logique). Un autre personnage ? Mettons Perceval et Karadoc, ils sont marrants. Maintenant il faut définir la mission : Arthur demande à Bohort de retrouver Perceval et Karadoc, il a besoin d'eux.

On imagine déjà Bohort apeuré : mais Sire, je ne sais pas où ils sont, etc. Et s'ils étaient partis à l'autre bout du royaume ? Arthur va devoir le convaincre : mais non, ils étaient au château ce matin et leurs montures n'ont pas bougé. Allez me les chercher. Etc. Avec ça, tout coule de source. C'est bien simple, en commençant par essayer d'expliquer comment écrire un sketch, il a fini par s'imposer. Du coup je le fais, ce serait du gâchis sinon ! :)


La disparition

1. INT. COULOIRS - JOUR

Arthur
Ah, seigneur Bohort, vous n'auriez pas vu Perceval et Karadoc ?
Bohort
Non Sire, pourquoi ?
Arthur
J'ai besoin de leur donner des consignes pour la bataille de demain. Ah, ça me gonfle déjà... Dites, puisque vous êtes là, allez me les chercher.
Bohort
Je suis désolé, Sire, je ne sais pas où ils sont.
Arthur (alors que Bohort commence à s'éloigner)
Hé ho ! Je vous demande d'aller les chercher, alors allez-y ! C'est quoi ces manières ?
Bohort
Mais à quoi bon, puisque j'ignore où ils se trouvent ! Et puis qui sait, ils sont peut-être en mission à l'autre bout de la Bretagne ?
Arthur
Mais non, ils étaient là ce matin, et leurs montures n'ont pas bougé. Karadoc n'est pas dans son appartement et je ne les ai pas trouvés dans la salle d'arme. Mais j'ai pas que ça à faire, alors bougez-vous un peu les fesses et cherchez. Peut-être chez Merlin, je ne sais pas.
Bohort
Je ne sais pas si cette mission est à ma hauteur...
Arthur
Vous préférez que je vous envoie espionner les Vikings ? Vous me dites, hein.
Bohort (effrayé)
Chez les Vikings... n'est-ce pas dangereux ?
Arthur
Disons que les chances de rentrer vivants ne sont pas garanties. Qu'est-ce que vous trouvez plus facile : trouver où sont Perceval et Karadoc, ou bien rentrer vivant d'une mission chez les Vikings ?
Bohort (après un court temps de réflexion)
Sire, je saurais me montrer à la hauteur de la quête que vous m'avez confié !

2. INT. LABORATOIRE DE MERLIN - JOUR

Merlin
Qu'est-ce qu'ils viendraient faire ici ?
Bohort
Je ne sais pas, c'est le roi qui m'a suggéré cette piste. Nos deux amis avaient peut-être besoin d'un sortilège ? Ne les avez-vous pas vus ces derniers jours ?
Merlin
Si, il y a trois jours, mais ils sont partis, depuis le temps...
Bohort
Et que voulaient-ils ?
Merlin
Qu'est-ce que ça peut faire, puisqu'ils sont partis ?
Bohort
On ne sait jamais, c'est peut-être une piste. Ça peut faire avancer l'enquête. Ah ! Le père Blaise ne sera pas déçu lorsque je narrerai mes aventures à la prochaine réunion !
Merlin
Il y a trois jours, ils sont venus pour une gingivite. Enfin, soi disant que le seigneur Perceval en souffrait, mais en fait c'était juste un problème de dent abimée.
Bohort
Et vous l'avez soigné ?
Merlin
Dites, je suis druide, moi !
Bohort
Ah oui, excusez-moi. Vous, votre rayon, c'est plutôt les sortilèges et boules de feu.
Merlin
Évidemment que je l'ai soigné ! Un petit plombage et on n'en parle plus.
Bohort
Votre savoir ancestral est sans limite !
Merlin
Mais aujourd'hui, non, pas de trace des seigneurs Perceval et Karadoc dans mon labo. Pourquoi vous les cherchez, vous avez peur que ça se soit infecté ?
Bohort
Non, non... et vous n'avez pas une idée d'où ils seraient partis ?
Merlin
Eh non, désolé. Sinon, si vous avez un problème de dent creuse ou d'ongle incarné, n'oubliez pas, l'Enchanteur de Bretagne est à votre service !

3. INT. COULOIRS - JOUR

Bohort
Hep, mademoiselle ! Mademoiselle !
Angharad
Monsieur me demande ?
Bohort
Excusez-moi de vous déranger dans vos tâches domestiques. Je me demandais si vous n'auriez pas croisé les seigneurs Perceval et Karadoc aujourd'hui. Voyez-vous de qui je parle ?
Angharad
Le seigneur Perceval est en effet un ami très proche, voire très cher. Vous le cherchez ?
Bohort
Oui, ça fait deux heures que je cours partout...
Angharad
Je l'ai croisé un peu avant midi. Il était avec un autre ministre... le seigneur Karadoc, justement.
Bohort
Ah ! Et où sont-ils ?
Angharad
Ils sont partis au travail, je suppose.
Bohort
Au travail ?
Angharad
Oui, je crois qu'ils assistent le roi sur des questions de haute stratégie, rapport à l'invasion des Vikings ou des Saxons, je ne sais plus. À l'heure qu'il est, vous les trouverez sûrement avec le roi.
Bohort
Mais non, justement, puisque le roi les cherche !
Angharad
En tout cas ça confirme qu'ils sont ses bras droits. Je suis désolée de ne pas pouvoir vous aider plus que ça.

4. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE - JOUR

Bohort
Sire, je suis désolé, profondément désolé, mais j'ai échoué. J'ai fouillé tout le château, même les geôles, je suis allé toquer à toutes les portes, j'ai dérangé votre beau-père, je me suis fait insulter par le Maître d'arme, et je suis même allé tenter une sortie dehors - on ne sait jamais. Pas de trace de Perceval ni de Karadoc.
Arthur
Vous avez pensé à voir Merlin ?
Bohort
Mais c'est la première porte où je suis allé toquer, vous pensez ! J'ai même interrogé le personnel, les bonniches, tout ça... Ah, Sire, je suis inquiet. Et si les seigneurs Perceval et Karadoc avaient disparu ?
Arthur
Ou alors ils sont partis d'eux mêmes en quête ? Ouais, non, je déconne. C'est vrai que c'est inquiétant. Vous avez vu Dame Mevanwi ? Qu'en pense-t-elle ?
Bohort
Elle n'avait pas l'air très affectée. En fait, j'ai perçu - je ne sais pourquoi - un soupçon d'ironie dans sa façon de me parler.
Arthur
Elle n'aime pas vraiment le seigneur Karadoc, vous savez...
Bohort
Pensez-vous qu'elle ait pris part à leur disparition ?
Arthur
En tout cas, il faudra inscrire leur recherche à l'ordre du jour de la prochaine réunion.
Bohort
C'est en effet un problème de première urgence ! Mais qu'a-t-il pu leur arriver ? Dans quel piège terrible sont-ils tombés ? Et à Kaamelott, sous notre toit !

Générique

5. INT TAVERNE - SOIR

Le tavernier
Encore un petit verre, les champions ?
Karadoc
Si c'est celui de votre réserve personnelle, c'est pas de refus !
Perceval
Mais on devait pas voir le roi, aujourd'hui ?
Karadoc
Merde, c'est vrai. Désolé, mais on va y aller.
Le tavernier
Je vous laisse une bouteille en réserve pour demain ?
Perceval
Avec la nuit qui tombe, je crois qu'on est à la bourre. On va se prendre une de ces chiasses !
Karadoc
Du coup, autant rester ici, pour ce que ça change.

Karadoc
Tavernier, changement de programme, la totale et une chambre !


(Par contre ce n'est plus du mini mini sketch, zut...)

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne
Algloval a écrit :

C'est bien simple, en commençant par essayer d'expliquer comment écrire un sketch, il a fini par s'imposer. Du coup je le fais, ce serait du gâchis sinon !

:D
Tu as raison, faut pas gaspiller ! :b

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Excellent, j'aime beaucoup, particulièrement :

Arthur
    Ou alors ils sont partis d'eux mêmes en quête ? Ouais, non, je déconne.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Allez, on retourne au format "mini mini" :


La tourelle de guet


1. EXT. DEVANT KAAMELOTT - JOUR

Arthur marche puis s'arrête soudain. Il lève les yeux et reste bouche bée. On le voit regarder quelque chose, mais la caméra ne filme pas ce qu'il voit.
2. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE - JOUR
Arthur et Léodagan sont assis autour de la Table ronde.

Arthur
Mais vous êtes complètement marteau !
Léodagan
Quoi ? Une tourelle, ça peut toujours être utile.
Arthur
Une tourelle de guet construite juste devant Kaamelott ?
Léodagan
Eh ben ? Elle permet de sécuriser le château. Après tout, c'est là où on crèche, c'est normal de défendre le coin.
Arthur
Mais le château, c'est déjà une forteresse ! Avec des tours, des remparts, tout ça.
Léodagan
Et voilà, j'étais sûr que vous alliez dire ça ! Quand il s'agit de rechigner, on peut vous faire confiance.

Calogrenant entre dans la salle.

Calogrenant
Sire, qu'est-ce que c'est que ce machin, dehors ?
Arthur
Ah ! Je suis pas le seul !
Calogrenant
Quelle est l'andouille qui a fait construire une tourelle de guet juste devant le château ?
Léodagan
Oh, ça va ! Si vous préférez rester conservateurs et ne pas encourager l'initiative militaire, vous finirez comme les Romains.
Calogrenant
Non mais c'est pas une question d'être conservateur ou pas, c'est juste que c'est débile ! Kaamelott est déjà une forteresse, ça sert à rien de construire une tourelle de guet juste devant !
Arthur
Vous fatiguez pas, je viens de lui dire.
Léodagan
De toute façon cette tour n'a pas coûté un rond, alors vous plaignez pas.
Calogrenant
Comment ça ?
Léodagan
Oui, je l'ai eu gratos. Donc c'est pas de l'argent public gaspillé.
Calogrenant
Ah ben dans ce cas... Qu'est-ce que vous en pensez, Sire ?
Arthur
C'est vrai que d'un point de vue budget, mieux vaut la garder que la détruire, c'est que c'est pas donné, les démolitions. Mais vous êtes sûr qu'elle n'a rien coûté ?
Léodagan
Tenez, lisez le parchemin : une tourelle gratuite, faite sur place, pour cinq-cents achetées. J'allais pas refuser une tourelle gratuite ! Sire ? Sire ?

Léodagan
Il s'est évanoui, le con !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Dis donc, le mini format t'inspire on dirait ;)
J'aime bien la petite respiration avant l'annonce de la catastrophe. On se serait presque cru tirés d'affaire :lol:

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Géniale, surtout la chute, je l'avais pas vu venir la promo ^^

Chevalier
Hors ligne

Vraiment fort sympathique tout ces mini sketch, bravo à toi :)

Chevalier
Hors ligne

ahah sacré Léodagan.

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

:lol: la chute est vraiment bonne.

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

:lol:
il m'a tué, le con !  :D

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour vos avis ! Du coup une idée m'est revenue juste avant d'aller me coucher :


On en a gros - le retour


1. INT. COULOIRS - NUIT
Karadoc et Perceval sont venus frapper à la porte d'Arthur, qui ouvre.
Karadoc
Sire ! Ouvrez !
Perceval
On en a gros !
Karadoc
C'est pas des conneries, il faut absolument qu'on vous parle !
Perceval
Faites pas le con, Sire, ouvrez !
La porte s'ouvre
Arthur (résigné)
Je suppose que ça sert à rien de vous dire de déguerpir... OK, vous avez trente secondes.
Perceval
C'est par rapport au sermon du père Blaise.
Karadoc
Ouais, on a cogité toute la soirée et il y a une phrase qui passe mal.
Arthur
Eh ben qu'est-ce que vous m'emmerdez ? Allez-voir le père Blaise !
Perceval
Non mais Sire, ça vous concerne !
Karadoc
Ce matin, à la messe, le père Blaise a bien dit « heureux les simples d'esprit, ils seront assis à la droite de Dieu », n'est-ce pas ?
Arthur
Heu, oui, et alors ?
Perceval
Dieu, c'est le patron du ciel, et vous, vous êtes le patron sur Terre. Donc à votre droite, c'est les connards et les tarés.
Karadoc
Et qui c'est qui est assis à votre droite à la Table Ronde ? Le seigneur Perceval et moi. Comme par hasard !
Perceval
C'est ça que vous appelez de la consécration ? On en a gros !
Karadoc
Ouais, va falloir que vous vous expliquiez, tout Sire que vous êtes !
Perceval
On vous écoute !
Karadoc
Et pas la peine d'essayer de nous entourlouper, on n'est pas aussi crétins que vous le croyez !
Perceval
Alors, qu'est-ce que vous répondez ?
Arthur
Mais laissez-moi en placer une, espèces de débiles profonds !
Karadoc
Très bien, vous avez l'autorisation de parler.
Arthur
Alors tout d'abord, rappelez-moi qui est assis à ma gauche.
Perceval
C'est le seigneur Hervé, pourquoi ?
Karadoc
Vous nous trouvez peut-être moins intelligents que lui ?
Arthur
Attendez, attendez... Qui est assis à gauche du seigneur Hervé ?
Perceval
Calogrenant.
Arthur
Et à gauche de Calogrenant ?
Karadoc
C'est Léodagan. Bon, et ensuite ?
Perceval
À gauche de Léodagan, il y a Lancelot, et à sa gauche Bohort.
Arthur
Tout juste ! Et à gauche de Bohort ?
Karadoc
Ben, c'est nous ! Enfin, moi, et à ma gauche le seigneur Perceval.
Arthur
Moralité : tous les deux, je vous ai mis le plus à gauche possible. Aucun autre chevalier n'est plus à gauche que vous. Alors n'allez pas vous plaindre !
Karadoc
Ah merde, alors on s'est gourrés ?
Perceval
Wahou, Sire, c'est drôlement classe de votre part.
Arthur
Alors qu'est-ce qu'on dit ?
Perceval
Ben... merci !
Karadoc
Et excusez-nous, Sire.

2. INT. COULOIRS - NUIT
Karadoc et Perceval retournent dans leurs appartements.

Karadoc
Vous croyez pas qu'il nous a fait une entourloupette ?
Perceval
Ben non, je crois pas. Attendez : Hervé, Calogrenant, Léodagan, Lancelot, Bohort, vous, moi, et c'est marre. Ouais, ça marche : on est tout à gauche.

Karadoc
Je sais pas, je sens qu'il y a un truc qui nous a échappé...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB