Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui respire pas la compote !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

J'ai réussi mon petit défi personnel : écrire un sketch par jour pendant une semaine. Au début c'était des mini-sketchs, finalement j'ai terminé la semaine avec des scénarios de longueur normale. D'ailleurs ce dimanche, je vous en propose deux (le premier est peut-être un peu court par rapport au format normal).


Les sièges de transport I

1. INT. SALLE DES TROPHÉES - JOUR
Arthur donne des consignes à Perceval et Karadoc.

Arthur
Ces deux tabourets, là, ce sont les sièges de transport. Vous vous souvenez, seigneur Perceval, vous avez ramené celui-ci du Languedoc, du coup il ne sert plus à rien.
Perceval
Comment ça ?
Arthur
Si vous vous asseyez sur celui-là, vous réapparaissez sur celui-ci. Aucun intérêt.
Karadoc
On pourrait monter ça en spectacle...
Arthur (agacé)
Non mais j'ai une autre idée. J'en garde un ici, et je confie l'autre au seigneur Léodagan en Carmélide. Comme ça, il n'aura plus besoin de passer ses journées à Kaamelott sous prétexte qu'on doit se rencontrer : il lui suffira de s'assoir sur son tabouret pour venir, et sur l'autre pour rentrer chez lui, et c'est marre.
Perceval
Ou alors ce qu'on pourrait faire, c'est qu'on place un tabouret au bout d'un couloir, et l'autre tabouret au même endroit, mais à l'étage au-dessus. Comme ça, ça évite de se fatiguer à monter l'escalier.
Arthur
Oui mais non ! J'ai décidé de confier un des deux sièges au seigneur Léodagan et de vous en confier la mission.
Karadoc
Notre mission, c'est de s'asseoir sur un des tabourets pour aller en Carmélide ?
Arthur
Mais non ! Ah, je sens que ça va encore me gonfler...

2. INT. SALLE DES TROPHÉES - JOUR
Arthur fait répéter les consignes à Perceval et Karadoc.

Perceval
Donc, on emporte ce tabouret, et on se rend à pieds jusqu'en Carmélide.
Arthur
Ou à cheval si vous préférez, ça irait plus vite.
Karadoc
On nous a volé nos chevaux...
Arthur
OK, à pieds. Et ensuite ?
Perceval
On le remet en main propre au seigneur Léodagan en lui expliquant que c'est un siège de transport.
Arthur
Bien. Et ensuite, pour rentrer à Kaamelott ?
Karadoc
Eh ben on refait le trajet... Ah non, il y a un piège ! On s'assoit sur le tabouret.
Arthur
Voilà ! Vous voyez, c'est simple ! Vous qui me réclamez des missions, j'espère que vous êtes comblés.
Perceval
C'est pas faux !
Karadoc
En même temps, on est les seuls chevaliers disponibles cette semaine.
Arthur
C'est pas faux.
Perceval
Ça veut dire que les autres sont absents, Sire.
Arthur
Je sais bien. Mais même s'ils étaient là, j'aurais pensé à vous. Je sais, par exemple, que vous n'êtes pas impressionné par les objets magiques. Donc je vous fais confiance, et j'espère que vous saurez vous en montrer digne.
Perceval
J'ai pas tout compris mais ça fait plaisir.
Karadoc
Sire, quand on sera de retour, on va réapparaître sur l'autre siège, celui qui est resté à Kaamelott, c'est bien ça ?
Arthur
Oui. C'est pratique, hein ?
Karadoc
Du coup on se retrouvera enfermés dans la salle des trophées. Vous devez nous donner la clé, pour qu'on puisse en sortir.
Arthur (réfléchissant)
Ah oui, j'avais pas pensé à ça ! Mais je ne peux pas vous donner la clé de la salle des trophées. Plutôt... Je vais laisser le siège de Kaamelott dans la salle du trône. Ah non, c'est un endroit public, il ne serait pas en sécurité.
Karadoc
Laissez-le dans mes appartements. On vous le piquera pas, et une fois notre mission terminée, on ne sera pas perdus.
Arthur
Bonne idée ! Dès que vous serez en route avec l'un des sièges de transport, j'amènerai l'autre dans votre chambre.

3. INT. TAVERNE - SOIR
Perceval et Karadoc, qui tient le siège de transport, rentrent à la taverne.

Perceval
Tavernier, deux coupes !
Karadoc
Et une livre de barbaque avec !
Tavernier (occupé dans la salle)
Pour la barbaque, allez voir dans la remise, vous connaissez le chemin.

4. INT. REMISE DE LA TAVERNE - SOIR
Karadoc, debout sur un tabouret, détache un jambon.

Perceval
Mais qu'est-ce que vous faites, il ne faut pas monter sur le tabouret, vous allez vous retrouver à Kaamelott !
Karadoc
Non mais c'est pas le notre. J'y ai pensé, figurez-vous.
Perceval
Et le notre, vous l'avez foutu où ?
Karadoc
Ben, je l'ai laissé dans la salle, pourquoi ?
Perceval
Mais il fallait pas le laisser sans surveillance ! Imaginez qu'on nous le pique !
Karadoc
Encore une fois, j'y ai pensé : je l'ai glissé discrètement sous une table avec d'autres tabourets. Personne ne pensera à voler un des tabourets de la taverne.
Perceval
Ah c'est pas con, ça !

5. INT. TAVERNE - SOIR
Perceval et Karadoc examinent une table entourée de tabourets. Le tavernier vient à leur rencontre.

Perceval
Merde, c'est lequel le notre ?
Karadoc
On va quand même pas tous les prendre ?
Tavernier
Qu'est-ce qu'ils veulent à mes tabourets, les deux champions ? Vous avez perdu le votre ? Moi c'est pire : j'ai perdu un client.

Mevanwi (dans le noir)
Au secours, il y a un clodo dans ma chambre !


(J'espère qu'on comprend la chute : le client perdu a dû s'assoir sur le siège de transport et se retrouve dans la chambre de Karadoc et Mevanwi...)


Les sièges de transport II

1. EXT. RASE CAMPAGNE - SOIR
On a fini par retrouver le siège de transport (pas difficile en essayant les tabourets de la taverne un par un). Perceval et Karadoc, qui porte le siège de transport, ont repris leur mission. Ils marchent à travers champs.

Perceval
Vous allez pas me dire qu'on n'est pas perdus ?
Karadoc
Pourtant on a suivi le chemin. C'est le chemin qui a disparu.
Perceval
Justement, à tous les coups on s'est pris un sort de... je sais pas comment on dit, quand on se perd dans les champs ?
Karadoc
Un sort de qu'on se perd dans les champs ?
Perceval
Voilà !
Karadoc
Qu'est-ce qu'on fait ? On pourrait s'arrêter pour manger.
Perceval
Encore ?
Karadoc
Je suis désolé mais c'est l'heure de dîner.
Perceval
Mais il vous reste encore à bouffer ?
Karadoc
Ah merde, j'oubliais que j'ai déjà épuisé mes réserves.
Perceval
On pourrait cueillir... je sais pas...
Karadoc
Non, j'ai une meilleure idée !
Perceval
Chasser ? Mais on n'a pas d'armes, on s'est fait voler nos épées dans le dernier village.
Karadoc
Je retourne à Kaamelott chercher des vivres.
Perceval
Ah non, on fait pas demi-tour !
Karadoc
Qui vous parle de faire demi-tour ? Je m'assois sur le tabouret, je me retrouve dans ma chambre, où j'ai toujours un stock de secours, j'en prélève de quoi tenir deux ou trois jours, et je reviens. Vous pouvez m'attendre, je ne serai absent qu'une ou deux minutes.
Perceval
Ah ouais, c'est futé !
Karadoc
Vous voulez m'accompagner ? À deux on emportera plus de ravitaillement.
Perceval
Je pensais à un truc... Plutôt que de revenir ici, on a qu'à passer la nuit dans nos chambres à Kaamelott. Qu'est-ce que ça change, dormir ici ou là-bas ?
Karadoc
Pas bête ! Et demain matin, on s'assoit sur le tabouret de ma chambre et on se retrouve ici, prêts à poursuivre la mission.
Perceval
C'est quand même du bol que le roi Arthur ait des as comme nous dans son équipe !
Karadoc
Il a longtemps hésité avant de nous confier une mission, il va s'en mordre les ongles !

2. INT. CHAMBRE DE KARADOC - SOIR
Mevanwi, dans son lit, lit un parchemin, quand soudain apparaît Karadoc sur un tabouret posé juste à côté du lit.

Mevanwi
Aaahhh !
Karadoc
Ne vous dérangez pas, ma mie, c'est moi.
Mevanwi
Votre mission est déjà terminée ? Le roi m'avait parlé d'une bonne semaine.

Perceval apparaît à son tour sur le tabouret.

Mevanwi
Aaahhh !
Perceval (à Mevanwi)
Bonsoir.
Mevanwi
Dites à votre copain de repartir là-bas !
Perceval
Bon, je vais vous laisser, je vais dans ma piaule.

Karadoc commence à se déshabiller.

Mevanwi
Vous allez passer la nuit à Kaamelott ?
Karadoc
Mais oui ! Puisque le tabouret nous permet de rentrer à volonté, on ne va pas se priver ! Plutôt que de dormir en rase campagne, on dort ici. Et j'aime autant vous dire qu'on ne va pas seulement dormir. Tous les repas, je vais les prendre à Kaamelott. Même pas besoin de me coltiner un sac de vivres ! Par contre, je vous inclus dans la mission : préparez-moi les casse-dalles habituels comme si j'était toujours ici.

3. INT. CHAMBRE DE KARADOC - MATIN
Karadoc se prélasse au lit tandis que Mevanwi, debout et habillée, essaie de le convaincre de se lever.

Mevanwi
Je vous rappelle que vous êtes en mission !
Karadoc
Oui, oh, ça va ! J'ai bien droit à une petite pause en plus de mes heures de sommeil, disons que je l'ai prise en avance.
Mevanwi
Vous trouvez pas que vous abusez ?
Karadoc
J'ai une journée de marche qui m'attend, alors j'ai intérêt à être parfaitement reposé.
Mevanwi
Et que dirait le roi s'il vous trouvait ici ? Vous imaginez le scandale ?
Karadoc
Un scandale parce que je récupère de mes efforts d'hier ?
Arthur (off)
Dame Mevanwi, c'est le roi, est-ce que je peux entrer ?
Mevanwi
Entrez, Sire, mais...

Arthur entre, suivi de Perceval, en tenue et prêt.

Arthur
Je vous ai entendue parler de scandale, eh ben je confirme !
Karadoc
Ah, heu, bonjour Sire !
Arthur
J'ai croisé celui-là dans les couloirs, je me suis dit que son binôme ne  devait pas être loin, mais je n'osais pas imaginer une chose pareille.
Karadoc
Mais quoi, Sire ? Dormir ici ou en rase campagne, qu'est-ce que ça change, du moment qu'on va y retourner ?
Perceval
C'est ce que j'ai essayé de lui dire, mais je crois que le roi n'a pas bien compris le pouvoir de cet engin.
Arthur
Oh si, j'ai parfaitement compris son pouvoir. Son pouvoir de vous donner une excuse pour glander au lieu de remplir la mission !
Perceval
Mais Sire, on allait y retourner. C'est juste que Karadoc avait du mal à se réveiller, mais moi j'étais prêt. Au bout d'un moment, qu'est-ce que ça change ?
Arthur (excédé)
Mais ça change que vous avez laissé le siège de transport toute la nuit et toute la matinée sans surveillance, bougres d'andouilles !
Karadoc
Toute la matinée ?
Mevanwi
J'arrête pas de vous le dire qu'il est déjà presque midi !
Karadoc (paniqué)
Mais alors... j'ai sauté mon petit-déjeûner !
Arthur
Seigneur Karadoc, je vous donne deux minutes pour vous préparer et nous rejoindre dans la salle de la Table ronde. Et venez avec le siège !

3. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE - MATIN
Arthur et Perceval attendent Karadoc autour de la Table Ronde. Deux épées sont posées sur la table.

Arthur
Mais vous n'avez donc pas conscience que n'importe qui peut, en ce moment, s'emparer du siège de transport, et ainsi mettre en danger la sécurité de Kaamelott ?
Perceval
Quand même, on était en rase campagne...
Arthur
Campagne où vivent de nombreux paysans qui labourent la terre...
Perceval
Merde, ça se trouve un pégu l'a récupéré, et comme il sait pas à quoi ça sert, il va peut-être le démonter.
Arthur
Un objet magique, je crois pas qu'on puisse le démonter. Bon, il fait quoi le gros débile ?

Karadoc entre et s'installe. Il porte le siège de transport.

Karadoc
C'est bon, je suis dans les temps, non ?
Arthur
À peine dix minutes... Ah mais ça doit être votre record ?
Perceval
Bon, alors qu'est-ce qu'on fait ?
Arthur
Alors déjà, je vous redonne deux épées, mais faites gaffe cette fois ! Ensuite, vous allez immédiatement vous assoir sur ce siège et poursuivre votre mission. Et je vous interdis de l'utiliser pour rentrer à Kaamelott.
Karadoc
Quoi ? Mais pour les repas je fais comment ?
Arthur (sortant une bourse de sa poche)
Voici de quoi manger et dormir dans les auberges de la région pour une semaine. Et maintenant, vous dégagez !

Perceval et Karadoc, obéissants, quittent la salle.

Arthur
Mais revenez, espèces de trous du cul ! Utilisez le siège de transport !
Perceval (de retour)
Ah ouais, c'est vrai ! C'est quand même chaud, la magie, n'importe qui peut se gourer.
Arthur
N'importe qui...
Karadoc (de retour)
Mais, est-ce que c'est pas dangereux, maintenant, de s'asseoir là-dessus ? Vous nous avez dit qu'on ne sait jamais, un pécorre aurait pu s'en emparer, je sais pas quoi...
Arthur
C'est votre problème, pas le mien. Assumez vos conneries.
Perceval
J'y vais, on verra bien.

Perceval s'asseoit. Au bout d'une dizaine de secondes il réapparaît sur le tabouret, couvert de terre et de boue de la tête aux pieds.

Karadoc
Alors ?
Perceval
Ça pue du cul.
Arthur
Mais qu'est-ce qui vous est arrivé ?
Perceval
Je me suis retrouvé dans un endroit tout noir avec plein de terre et impossible de respirer.
Arthur (désabusé)
Quelqu'un a enterré le siège de transport. On ne peut plus s'en servir. Espérons qu'il l'a enterré à l'endroit où il l'a trouvé, qu'on puisse quand même le récupérer. Au moins, vous vous souvenez où vous l'avez laissé ?
Karadoc
Ben non, Sire, on s'était perdus.
Perceval
Mais sans le faire exprès, hein.
Arthur (excédé)
C'est pas vrai mais c'est pas vrai ! Je vous confie une mission des plus simples, et vous trouvez moyen de perdre un siège de transport. Vous êtes vraiment des champions !
Perceval
Nan mais Sire, c'est trop classe !
Arthur
Quoi ?
Perceval
Ben oui : le tabouret, on sait pas où il est, et il faut à tout prix le retrouver. C'est comme la quête du Graal !
Arthur (désabusé)
Déjà qu'on n'avance pas avec le Graal...

Karadoc
Oui mais là on a une piste : on sait qu'il est enterré dans un endroit humide.


Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

:lol: T'inquiète pas on comprend très bien la chute du premier. :D Et le tout est parfait comme suite à la BD Les Sièges de Transport et au sketch d'AA, avec un clin d'oeil au portail démonique et à Stargate.
Et puis, c'est réconfortant de savoir que la quète du Graal ne sera plus l'unique préoccupation des chevaliers de la Table Ronde. :p

Aucune fausse note, que du plaisir.

Chevalier Pile Poil
Hors ligne

Si je puis me permettre, j'ai trouvé Perceval trop courtois avec la vilaine frisée...

Sinon, les deux scénarii était top !

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Si je puis me permettre, j'ai trouvé Perceval trop courtois avec la vilaine frisée...

C'est un truc qui m'a embêté... Je ne voulais pas qu'il l'insulte parce que ça n'apportait rien à l'histoire, ça n'aurait pas été drôle, ça serait tombé à plat, et je ne savais pas quoi lui faire dire. Du coup je me suis contenté d'un « bonsoir ». Ça donne l'impression que Perceval trouve la situation tout à fait anodine (tiens, je viens d'être téléporté chez Karadoc, c'est normal, bonsoir madame...), ce qui est compatible avec son attitude face à la magie. De toute façon il me semble que c'est seulement à partir du livre IV que Perceval ne peut pas blairer Mevanwi. Quand il la voit pour la première fois au livre VI, il n'est pas discourtois avec elle je crois (ou alors il la trouve moche, mais c'est tout).

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Moi ça m'a pas choquée. Il ne lui manque de respect qu'à partir du moment ou elle s'est vautrée dans le plumard du roi :)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB