Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui pique, qui lance et qui repique trop derrière. !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Le bon vin d'Aquitaine

1. INT. SALLE À MANGER - JOUR
Arthur, Guenièvre, Léodagan, Séli et Yvain sont à table. Ils terminent leurs assiettes.

Léodagan
Eh ben c'est pas tout ça, mais on a encore du boulot.
Arthur
Oui, oh, ça va, il y a pas le feu !
Léodagan
Mais si ! On a une séance de doléances, pas question d'arriver en retard !
Arthur (étonné)
Qu'est-ce qui vous prend ? C'est bien la première fois que je vous vois impatient d'aller écouter les doléances.
Léodagan (faisant un clin d'oeil)
Oui mais aujourd'hui, les doléances... c'est spécial.
Arthur (ne comprenant pas)
Ben non, c'est des pégus, comme d'habitude. Je crois même que c'est encore Guéthenoc et Roparzh, il n'y a pas de quoi s'impatienter.
Léodagan (faisant un nouveau clin d'oeil)
Oui mais là... vous voyez ce que je veux dire !
Séli
Et maintenant, le gâteau !
Guenièvre
Aaaah !
Yvain
Pfff, j'en étais sûr !
Arthur (réalisant)
Ah mais oui : c'est mon anniversaire aujourd'hui, j'avais complètement oublié !
Guenièvre
Eh bien pas nous, rassurez-vous ! Heureusement que les femmes de la famille sont là pour y penser !
Arthur
Oui mais c'est bien dommage, on a une séance de doléance urgente. C'est des paysans, ils pourraient se révolter, alors vous comprenez...
Yvain
Je peux venir avec vous ?
Séli
Oh mais j'ai bien compris ! Vous cherchez une excuse pour échapper au gâteau.
Arthur
Mais non, enfin...
Léodagan
Mais si ! (plus bas) Avec ma femme, autant être franc...
Séli
Eh bien sachez, cher gendre, que pour une fois, ce n'est pas moi qui ai fait le gâteau.
Guenièvre (un peu déçue)
Et moi non plus.
Léodagan
Vous voulez dire que c'est les larbins du château qui l'ont fait ?
Séli
Parfaitement ! Vous voyez, je tiens compte de vos avis !
Arthur (pas encore complètement rassuré)
Donc c'est un vrai gâteau ? Mangeable, et tout ? Il n'y a pas d'astuce ?
Séli
Non, il n'y a pas d'astuce, comme vous dîtes. Ce sont les larbins qui ont fait le gâteau, ce n'est pas moi.
Léodagan (à Arthur)
Les pégus de la séance de doléance attendront, pour une fois qu'on peut manger du dessert.
Arthur (acquiescant)
Après tout, je suis le roi, et les rois, ça arrive toujours en retard.

Une servante pose le gâteau sur la table. C'est un gâteau à la crème. Un serviteur amène une bouteille de vin.

Séli
Et en prime, un bon vin d'Aquitaine pour se raffraîchir les papilles.
Arthur
Ah, eh bien merci belle-mère ! C'est très gentil de votre part !
Séli
Vous pouvez aussi remercier ma fille, c'est elle qui m'a rappelée la date de votre anniversaire.
Arthur (à Guenièvre)
Eh bien merci beaucoup !
Léodagan (qui vient de manger une bouchée)
Mais il est infect ce gâteau !
Yvain (qui goûte à son tour)
Je confirme, c'est super gavant !
Séli
Ah non mais vous êtes pas bien ! Je vous dis que ce n'est pas moi qui l'ai fait.
Arthur (mangeant à son tour)
On ne vous accuse pas, mais c'est vrai que c'est pas mangeable, ce truc. Ça a un goût à mi-chemin entre le purin et...
Léodagan
Et les pieds qui puent.
Arthur
Voilà !
Yvain
En fait, si on enlève la crème et qu'on garde juste le gâteau, c'est délicieux.
Arthur
Tiens, c'est vrai ça. C'est juste la crème qui gâche tout. Il suffit de l'enlever et ça devient excellent.
Séli
Oui, non, enfin... J'admets : les larbins ont fait le gâteau, et moi j'ai fait la crème.
Arthur
Oh non !
Séli
Je vous ai pas mentis : j'ai pas fait le gâteau. Juste la crème...
Guenièvre
Il aurait peut-être fallu les laisser faire tout ?
Arthur
Excellente suggestion ! Quand vous vous lancez dans un projet, ne faites pas les choses à moitié : vous leur confiez le gâteau ET la crème.
Léodagan (levant la bouteille de vin)
Au moins, le picrate, on sait que ma femme n'y a pas touché.
Arthur (suspicieux)
Vous avez rien rajouté dedans ?
Séli (haussant les épaules)
Mais non. Je l'ai juste choisi ce matin au marché.

Léodagan sert tout le monde, et tout le monde commence à boire, sauf Séli qui regarde.

Arthur (dégoûté)
Ah non, mais c'est pas possible !
Léodagan (se tournant vers Séli)
Mais comment vous faites ? Même du bon vin d'Aquitaine !
Séli
Mais je vous dis que je l'ai juste acheté ! Là je crois que c'est clair : c'est vous qui avez des problèmes de goût.
Arthur
Ben voyons.
Séli
La preuve : on vous sert un vin d'Aquitaine - ce qui se fait de mieux dans le royaume - et vous faites encore la fine bouche.
Arthur
Mais goûtez-le, vous verrez !
Séli
Ah non mais une pareille mauvaise foi, là je crois qu'il y a complot !

Séli goûte le vin et le recrache aussitôt.

Séli
Mais on a voulu m'empoisonner ! Là il y a complot !
Arthur
C'est incroyable... Vous devez avoir une sorte de fluide magnétique qui fait que, lorsque vous touchez quelque chose de comestible, vous le transformez aussitôt en un produit... pas consommable.

2. INT. SALLE DU TRÔNE - JOUR
Arthur et Léodagan entrent dans la salle et s'installent. Guéthenoc et Roparzh, qui attendaient, sont particulièrement agacés.

Guéthenoc
Ah quand même !
Roparzh
Nan mais c'est quoi ce retard ?
Arthur
Ho ! Je suis le roi, alors vous me parlez sur un autre ton !
Guéthenoc
Ah parce que môssieur, sous le prétexte qu'il est le roi, se croit permis d'insulter la paysannerie de Bretagne ?
Roparzh
Dites-donc, vous savez qui on est, au moins ?
Guéthenoc
Vous nous prenez peut-être pour des clodos ?
Roparzh
On est des paysans ! C'est grâce à nous que vous avez queq'chose à bouffer tous les jours !
Guéthenoc
Parfaitement !
Roparzh
Alors respect !
Guéthenoc
Quand on dit l'heure, c'est l'heure, on arrive pas en retard comme des marchands de bouse !
Roparzh
Bien dit !
Léodagan (à Arthur)
Je vous observe depuis cinq minutes, alors je sais pas comment vous faites, mais je préfère vous le signaler, ce serait que de moi, les deux pégus, là, ils seraient au cachot depuis le début. Et je dis au cachot... c'est parce que je suis dans un bon jour.
Roparzh
Quoi !
Guéthenoc
Au cachot ? C'est comme ça que vous écoutez nos revendications ?
Arthur (à Léodagan)
Non mais là c'est pas une question de souplesse, c'est que j'ai un poids sur le ventre, je me sens pas bien...
Léodagan
Il fallait manger que le gâteau.
Arthur
Je sais, mais là c'est le vin, j'ai l'impression d'avoir bu de la pisse et ça me reste sur l'estomac, en plus j'ai encore le goût dans la bouche.
Guéthenoc
Ho, c'est quoi ces messes basses ?
Roparzh
Alors comme ça, vous en avez rien à carer de nos revenda... Vous en avez rien à foutre, hein ?
Guéthenoc
C'est une révolte que vous voulez ?
Arthur (se levant)
Stop ! On arrête le tir ! Écoutez, je suis tout à fait disposé à vous écouter, c'est juste que je suis un peu malade. Donc exposez-moi vos revendications, mais calmement !
Guéthenoc
En fait, c'est pas une revendication, c'est juste un conflit de voisinage.
Léodagan
Ça commence bien...
Guéthenoc
Mais un conflit qui pourrait dégénérer en meurtre, attention ! C'est cet individu, là, qui cultive des pommes juste en face de mon champ de betterave.
Roparzh
L'individu, il a un nom !
Arthur (las)
Continuez...
Guéthenoc
Sire, vous voyez où il est, mon champ de betterave ? Son verger est juste à côté, séparé par une clôture. Mais ses pommiers, c'est des arbres, donc ça pousse. Hein ? vous le savez que ça pousse, des pommiers ?
Arthur
Continuez !
Guéthenoc
Nan mais je demande, parce qu'avec les bourgeois, dès fois, on a des  surprises.
Roparzh
Mais il s'en fout, le roi !
Guéthenoc
Oh, vous, fermez-la !
Roparzh
Vous voulez mon pied là où je pense ?
Arthur
J'ai dit : continuez !
Léodagan
Vous croyez pas que ce serait plus simple de les envoyer direct au cachot ? OK, c'est vous qui voyez.
Guéthenoc
Bref, ses pommiers, à force de pousser, eh ben il y a des branches qui dépassent de la clôture. Parfaitement ! Du coup les pommes tombent dans mon champ !
Roparzh
Et cet énergumène, figurez-vous que ça le dérange pas de les ramasser !
Guéthenoc
Elles sont dans mon champ, elles sont à moi !
Roparzh
Elles viennent de mes arbres !
Guéthenoc
En plus elles infectent mes terres ! Parce que faut voir ce que c'est : on dit des pommes, moi j'appelle ça de la pourriture.
Roparzh
Quoi ? Des belles pommes toutes jaunes, bien juteuses !
Arthur
Mais qu'est-ce que vous voulez que ça me fasse ! Vous pouvez pas régler ça entre vous ?
Léodagan
Sinon il y a le cachot...
Roparzh
Non mais Sire, la solution est toute simple, mais cet individu, lui là, il veut rien entendre !
Guéthenoc
Attendez, il veut bouger la clôture !
Roparzh
Ben oui : il suffit de la pousser un petit peu et les branches ne dépassent plus. C'est quand même simple et ça fait pas chier le roi.
Guéthenoc
Mais vous êtes marteau ! Et mes betteraves ? Je sacrifierai pas un pied de bonne terre !
Roparzh
Mais elles sont plus loin, vos betteraves. De l'autre côté de la clôture, c'est de la jachère, alors de quoi vous venez vous plaindre ?
Guéthenoc
Mais il y a mes vignes ! J'avais prévu de les faire pousser jusqu'ici. De bonnes vignes, avec lesquelles je fais du bon vin d'Aquitaine !
Roparzh
Oui mais là, je crois que vous auriez mieux fait de la boucler.
Arthur
Du bon vin d'Aquitaine ?
Léodagan
Sur vos terres ?
Roparzh
Ça c'est de la grosse gaffe ou je m'y connais pas.
Guéthenoc
Non mais faut pas m'écouter... J'ai pas dit d'Aquitaine mais... capitaine. Je fais du bon vin, capitaine. J'ai oublié, vous êtes roi, pas capitaine, désolé, je m'excuse.
Roparzh (ironique)
Je sais pas si ça va passer...
Arthur
Vous savez que c'est de la contrefaçon ?
Léodagan
Et donc là, cachot.
Guéthenoc
Sire, faut comprendre ! Le vin que je produis, j'arrive pas à le vendre. Mais dès que je mets « vin d'Aquitaine » sur les bouteilles, là je trouve des pig... des clients. Vous devriez être content que je contribue au... au développement économique de la Bretagne !
Roparzh (sceptique)
Mouais. Bien tenté quand même.
Guéthenoc
Écoutez, Sire, c'est quand même dans votre intérêt que la paysannerie bretonne fasse marcher le commerce, non ?
Arthur
Dans mon intérêt ? Vu ce que j'ai bu à midi, je sais où il est mon intérêt.
Léodagan
Donc cachot ?

3. INT. PRISON - JOUR
Guéthenoc est enchaîné contre un mur avec deux ou trois autres prisonniers. Dans ce dialogue, on entend la voix de Roparzh qui est à l'étage au-dessus, mais on ne le voit pas.

Roparzh
Alors, ça va ? Pas trop inconfortable ? Sinon faut le dire, hein ?
Guéthenoc
Ho, mais vous allez quand même pas venir me narguer jusqu'ici ?
Roparzh
Venir ici ? Pas question. J'ai jamais mis les pieds dans une prison, moi, au moins.
Guéthenoc
Alors fichez le camp d'ici ! Vous avez pas mieux à faire ?

Roparzh (sur un ton faussement étonné)
Ah mais oui, c'est vrai, c'est que j'ai une clôture à démonter.


Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

:lol: il m'a bien fait rire ton scénario Agloval.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

En effet, il est superbe ! :lol:
Rien à redire ! ^^
À part qu'il y a pas d'accent à Guethenoc, mais c'est vraiment pour pinailler.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

:lol: Un petit peu "long" pour ma part mais j'affectionne les scénarios courts comme il t'arrive parfois de faire ;)

Très bonne chute ^^

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Tout cadre, tout sonne juste et c'est très drôle donc , encore une réussite. :D
Mini bémol : comme le fait justement remarquer Kapiston, il y a quelques longueurs qui brisent un peu le rythme.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Moi j'adore les frittages Roparthz/Guéthenoc et celui-ci est digne d'eux.
Je trouve aussi que c'est un poil long, mais même si on se doute qu'ils ont un truc à voir avec le picrate freulaté, c'est très bien amené.

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Tout cadre, tout sonne juste et c'est très drôle donc , encore une réussite. :D
Mini bémol : comme le fait justement remarquer Kapiston, il y a quelques longueurs qui brisent un peu le rythme.

Tu aurais du dire : Je rejoins kapiston etc...

Ce qui m'aurait permit d'ajouter : Ouais mais j’ai vu passer personne moi ... :lol:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

:lol:
Désolée Pistounet !
Vois-tu, aujourd'hui, je ne me considère pas comme une suivante...

Chevalistère à la Balustrade
Hors ligne

Tu te considère comme un papillon ? :P

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

En tout cas, elle voudrait qu'on la considère en tant que telle.

Chevalier
Hors ligne

Tatie est incandescente aujourd'hui (Qui peut accaparer des objets sans resurgir sur autrui..)

sympathique histoire, roparz plus vrai que vrai (sauf vers la fin ou les répliques sont moins percutantes je trouve)

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour vos avis ! Moi aussi j'aime beaucoup Guethenoc (c'est noté) et Roparzh, là ce n'était pas très original, mais c'était l'occasion de les revoir...

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB