Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum dont l’imposant le dispute à la majesté ! !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
GinAA a écrit :
GinAA a écrit :

Et toi Tatie, qu'est-ce que tu regardes?

Tante Cryda a écrit :

Tout ce que YouTube héberge comme pièces de théâtre. Y pas de scènes de cul ni de grandioses batailles sanglantes dedans :b

Moi, Madame, mon armoire regorge d'une cinquantaine de "Au théâtre ce soir".  Je voue une vénération à Jean Le Poulain, particulièrement quand il prend comme complice Maria Pacôme.
Par contre, j'ai pas l'idée d'aller sur Youtube, j'avoue.  Souvent des copies assez dégueu...  Mais comme c'est hors sujet, faudrait bien créer un topic ouskon parlerait de ces pièces qu'on a vu, revu, rerevu et qu'on aimerait revoir encore.  Toute passées de mode qu'elles soient. :-)

Voilà, ben la discussion est ouverte.
Ici on parlera des pièces de théâtre qu'on a vu, en chair et en personne ou en vidéo ;)

Guenièvre blanche fesse a écrit :

Dans ce cas je te recommande, si ce n'est déjà fait, le Tartuffe de la Comédie française. Du classique, mais Françoise Seigner est fa-bu-leuse en Dorine.

Je l'ai vue en début de semaine et je me suis surprise, réellement, à trouver que c'était vachement bien, Molière ! Dieu sait qu'il a fallut que je me force à étudier ses pièces à l'école, mais là, séduction totale ! C'est très beau, Molière.
Du coup dans la foulée, j'ai lancé Le Médecin malgré lui ... qui m'a fait chier :b . Je le connaissais peut être trop. Je l'ai abandonné en cours.
Dans le genre qu'on  peut avouer, j'ai bien aimé Horace de Corneille, aussi. Tout à fait un autre genre, mais un très beau texte.
Dans le genre qu'on n'avoue pas (mais j'vais m'gêner !) J'ai dû voir une centaine de "boulevard" et il y en a une qui m'a fait découvrir un acteur que je soupçonnais à peine : Maurice Risch. Pyjama pour six, c'est du gros boulevard qui tache : mari, femme, amant, maîtresse, quiproquos, bref, peu de scénario, mais le duo Risch/Guybet m'a valu quelques francs éclats de rire.
Jacqueline Maillan qui jusque là m'épuisait, m'est apparue comme une sacrée bonne femme quand j'ai visionné coup sur coup Folle Amanda version Maillan et version Line Renaud (qui ne démérite pas mais manque tellement de folie pour une pièce où tout est dans le titre !).
Toujours Maillan : Madame sans gène de V.Sardou que j'ai revue avec plaisir. Et sans déplaisir, la version de Clémentine Célarié. En revanche, la mouture Arletty était sans saveur (pourtant j'aime la gouaille de la dame d'habitude)
J'ai vu tellement de trucs sympas ou que je me suis surprise à aimer ! Impossible de tout citer. :)

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Moi j'aime plutôt assez beaucoup le théâtre mais c'est vrai que je n'y vais jamais et finalement j'en regarde assez peu. Pourtant quand j'étais beaucoup plus jeune j'ai vu un nombre impressionnant de pièce de molière, qui m'ont fait définitivement détester Tartuffe et adorer Le médecin malgré lui.
La version avec laquelle on découvre une pièce est je pense d'une grande importance.

Mais il y a tout de même une pièce qui pour moi surpasse toute les autres, c'est Cyrano de Bergerac. Il faut voir la captation faite de la version avec Jacques Weber, le même Weber que l'on retrouvera quelques années plus tard en De Guiche dans le film (superbe de Guiche d'ailleurs).

Sinon récemment, je suis allez voir Spamalot plutôt dubitative (mais j'avais payer la place 10 € et très bien placée, je n'allais pas m'en priver) et j'ai adoré ! Je précise que je n'ai jamais vu sacré Graal.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Flammeche a écrit :

La version avec laquelle on découvre une pièce est je pense d'une grande importance.

Enorme ! Un même texte, déclamé à la virgule près aura une autre "couleur" selon celui qui se l'approprie, d'où l'intérêt de voir plusieurs versions d'une même oeuvre. ;)

Flammeche a écrit :

Mais il y a tout de même une pièce qui pour moi surpasse toute les autres, c'est Cyrano de Bergerac. Il faut voir la captation faite de la version avec Jacques Weber, le même Weber que l'on retrouvera quelques années plus tard en De Guiche dans le film (superbe de Guiche d'ailleurs).

+1 ! Sublime masse d'homme que Weber. Puissant jusque dans ses silences.

Flammeche a écrit :

Sinon récemment, je suis allez voir Spamalot plutôt dubitative (mais j'avais payer la place 10 € et très bien placée, je n'allais pas m'en priver) et j'ai adoré ! Je précise que je n'ai jamais vu sacré Graal.

C'est une comédie musicale ? Aucune chance que je tienne plus d'un couplet :p Je suis HER-ME-TI-QUE aux comédies musicales.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Oui c'est une comédie musicale, mais ça n'a de près ou de loin absolument rien à voir ave les niaiseries produites ces dernières années en France. C'est très drôle et tourne complètement en dérision le style de brodway. Et puis ça parles beaucoup plus que ça ne chante.

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Cyrano ? Mais c'est un monument cette pièce, Depardieu est fabuleux dans le rôle.
Jamais regardé Folle Amanda ni Madame sans-Gêne, ça me donne enive d'essayer ;)

Et ON NE DIT PAS DE MAL DE JACQUELINE MAILLAN, compris ? :D C'est la reine du boulevard.

En Calédonie je suis allée voir plusieurs comédies musicales : Oliver (adaptation d'Oliver Twist), Chicago, South Pacific... Je suis dingue de cette forme d'art et en effet ça n'a rien à voir avec l'image cucul qu'on lui colle en France.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah si tu aimes Maillan, tu te fais Madame sans gène et Folle Amanda et tu rajoutes Potiche. Des valeurs sûres ;)

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Pas encore essayé, j'ai adoré le Potiche d'Ozon, j'espère que la version théâtrale ne me décevra pas.

J'ai pensé à toi : samedi prochain à 16h sur inter, y'a une émission sur le théâtre à la TV, à bon entendeur ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

J'ai vu Le Jour du Froment ! :D Et comme maintenant on a un topic réservé rien que pour le théâtre, je viens répondre à vos avis et donner le mien ici. :)
J'ai beaucoup aimé la pièce, déjà. J'ai eu quelques éclats de rire, beaucoup de juste-rires, et même parfois des pas-rires-du-tout... Notamment lors du dernier monologue. Qui m'a aussi quelque peu déstabilisé.

Tante Cryda a écrit :

Tout à fait d'accord, Mon Subrogatif. J'ai bien saisi ça aussi, mais je trouve que c'est amené bizarrement et que ça s'éloigne un peu du propos de la pièce qui est axée sur le personnage de Franck :)

En effet.

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Je m'attendais à un dénouement concernant l'histoire de Franck. Bon, okay, il remange... Mais a-t-il retrouvé sa femme ?
-Sa ?
-Femme.
-Ah, j'avais pas compris ça...
-Vous aviez compris quoi ?
-J'avais compris... J'avais rien compris.

Pourquoi cette histoire de lettre n'est pas mise au clair ?
C'est dommage que ça s'arrête sur un nawak-cocaïnien, je trouve.

Le discours du Commissaire est bien gentil, mais il a pas grand chose à faire là. 'Fin, c'était pas le thème de la pièce, jusqu'ici... Alors pourquoi parler de ça, maintenant ? Pourquoi la dernière tirade est-elle destinée à parler d'un thème presque jamais évoqué dans la pièce ? Étrange.

Ogma a écrit :

Excellent ! Merci pour le lien hervé. Moi aussi j'ai été un peu déstabilisé par cette fin surprenante mais j'ai beaucoup aimé l'ensemble.
C'est vrai qu'on peut pas s'empêcher de penser à Kaamelott mais moi j'y ai trouvé beaucoup de points communs avec Que ma joie demeure, pas vous ?

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Les différentes apartés des personnages notamment. Mais surtout les fameux "panneaux" ( je sais pas si c'est bien approprié mais je vois pas d'autre mot ! ) sur la vanille et le chili con carne qui m'ont fait mourir de rire et qui m'ont tout de suite fait penser à celui sur le pliage du jambon dans un sandwich dans Que ma joie demeure. :b

Je n'y avais pas pensé, mais tout ce que tu relèves est tout à fait juste ! ^^ Faut que je re-re-regarde QMJD pour choper les mêmes réflexes qu'avec K ! :p

Ben a écrit :

Quel bonheur d'entendre enfin de longs dialogues de Lan Truong (R.I.P.), Thibault Roux et Loïc Varraut :D

J'suis d'accord, même si je suis un peu déçu pour Lan Truong... J'comprenais rien. :/ Je sais que c'est le but (mais pas tout le temps : quand il lit la lettre, j'ai vraiment eu du mal), mais c'est dommage, j'aurais bien aimé l'entendre dire de longs textes compréhensibles ! ^^"

Ben a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Le passage sous coke, génial ! :B

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Quand ce passage a débuté (on voyait 3 persos danser n'importe comment), j'me suis dit que c'était vraiment dommage de partir dans un délire de ce genre après une pièce aussi bien écrite et bien pensée. Et puis finalement, c'était toujours bien écrit et bien pensé, et super drôle. :p


Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
La mise en scène impose tout de même le respect. C'est pas simple de mettre en place une choré de combat comme ça, et de l'appliquer sans faute sur scène ! :o Le coup du fouet-louche-nunchaku m'a fait hurler de rire ! :lol: :lol:
Et les crêpes qui montent et qui descendent pendant que AA et sa partenaire dansent... Magique ! x)

Par contre, j'ai pas bien compris le coup du casque. Que faisait-il dans le sac de Jean-Claude ( x") ), qu'est-ce vraiment et qu'apporte-t-il réellement à la pièce ? :huh:


Je mets tout en spoiler car j'incite tous les membres du forum à regarder cette pièce, dont chaque réplique sonne comme un prequel de K. :p
(Elle est dispo en direct download ici.)



PS : encore un espace manquant dans ton titre, Tatie ! :p Et même deux, je crois. ^^
(Mais peut-être que tu n'avais pas la place..?)

Chevalière à l'Happy Kulture
En ligne

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
mon gros fou rire dans la pièce, c'est quand le personnage de Lan Truong donne son prénom.  Et la tête de AA, à ce moment-là, ça vaut le détour.
Et la louche nunchaku, effectivement, c'est une trouvaille !

Sinon, oui, comme vous, j'ai trouvé quelques longueurs et lacunes mais dans l'ensemble, j'ai pas mal ri. 
Par contre, je me dis que si je n'avais pas connu Kaa et QMJD, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié.  Une partie du plaisir tenait du fait des références qu'on ne peut s'empêcher de faire ! :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :
Ben a écrit :

Quel bonheur d'entendre enfin de longs dialogues de Lan Truong (R.I.P.), Thibault Roux et Loïc Varraut :D

J'suis d'accord, même si je suis un peu déçu pour Lan Truong... J'comprenais rien. :/ Je sais que c'est le but (mais pas tout le temps : quand il lit la lettre, j'ai vraiment eu du mal), mais c'est dommage, j'aurais bien aimé l'entendre dire de longs textes compréhensibles ! ^^"

Pareil, concernant la lettre, mais j'ai eu assez de temps pour revoir la pièce 3 fois et la 3è fois, j'ai -presque- tout compris ;) Je pense qu'il faut passer le cap de la stupeur.

Coco l'asticot a écrit :
Ben a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Le passage sous coke, génial ! :B

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Quand ce passage a débuté (on voyait 3 persos danser n'importe comment), j'me suis dit que c'était vraiment dommage de partir dans un délire de ce genre après une pièce aussi bien écrite et bien pensée. Et puis finalement, c'était toujours bien écrit et bien pensé, et super drôle. :p

J'ai eu exactement la même réaction quand ça a commencé. j'ai même haï AA de me gâcher mon plaisir... mais me suis vite ravisée ;)


Concernant le casque, outre le fait que c'est un élément comique indéniable, ben je suis restée un peu dubitative aussi, mais

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
juste pour le plaisir de voir AA faire un interrogatoire "dramatique" avec le casque, ça vaut la peine

Mon Asticot a écrit :

Je mets tout en spoiler car j'incite tous les membres du forum à regarder cette pièce, dont chaque réplique sonne comme un prequel de K. :p

Outre les points soulevés par Ogma, il y en a d'autre qui ont été "recyclés"

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
le jeu de taille entre Jean-Claude et Cancel (il y a UNE image que je trouve absolument extraordinaire dans la pièce, c'est quand Cancel ceinture à la fois Franck et Jean-Claude :lol: Thibault Roux est vraiment gigantesque ! ), le "Mon oncle" de Frédéric, joué comme par hasard par Aurélien Portehaut, Franck tellement déprimé qu'il ne mange plus, le lancé de crêpes qui rappelle un échange de fromage pas fini d'affiner...




Bescherellae a écrit :

PS : encore un espace manquant dans ton titre, Tatie ! :p Et même deux, je crois. ^^
(Mais peut-être que tu n'avais pas la place..?)

Là effectivement il fallait faire un choix. Un titre ne peut avoir plus de 70 caractères. Comme je tenais à la phrase de Guenièvre (que j'ai dû amputer d'un "donc"), ben il a fallu choisir entre l'espace post "!" et l'espace pré "ou" et le point final. Je voulais mettre un point, mais même sans, à choisir entre l'espace pré "ou" et le post "!" j'aurais de toute façon sacrifié le pré "!" ;)


GinAA a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
mon gros fou rire dans la pièce, c'est quand le personnage de Lan Truong donne son prénom.  Et la tête de AA, à ce moment-là, ça vaut le détour.
Et la louche nunchaku, effectivement, c'est une trouvaille !

Sinon, oui, comme vous, j'ai trouvé quelques longueurs et lacunes mais dans l'ensemble, j'ai pas mal ri. 
Par contre, je me dis que si je n'avais pas connu Kaa et QMJD, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié.  Une partie du plaisir tenait du fait des références qu'on ne peut s'empêcher de faire ! :-)

Enorme le nunchaku :lol: Mais GinAA, je crois que tu as raison. Peut être ne nous serions pas autant amusés si nous n'étions si contents de détecter des éléments communs aux trois oeuvres :/

Chevalier à la Subrogation
Hors ligne

Encore une fois Tatie tu t'est surpassée pour le titre. :b
Sinon moi je regarde peu de pièce de théâtre mais du coup je vais peut-être m'y mettre en vous lisant. :)
Sinon suis-je vraiment le seul à avoir vraiment bien aimé la fin ?

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Après moi j'aime bien que les fin soit un peu décalé par rapport au thème de base et qu'elle laisse le spectateur sur une certaine réflexion, qu'il ne parte pas de la en ce disant seulement "à j'ai bien ri". 

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah moi, je n'ai rien contre la fin en soi! J'aurais juste aimé que quelque part dans le corps du spectacle, le sujet soit abordé au moins une fois comme partie intégrante de l'histoire. La seule fois où il en est question c'est comme prétexte de départ de cette journée particulière. C'est plus "un élément de décor" qu'un réel argument dans la pièce.
Le premier réflexe que j'ai eu est celui du seigneur Jacca : Ça tombe comme une merde sur une planche. :p


Pour ce qui est du théâtre que tu ne connais pas, faut peut-être pas commencer par le théâtre de boulevard (ou alors regarder le film Les Grands ducs, avant. Ce film (grosse comédie) épinglant le milieu du boulevard en explique beaucoup sur ce style très particulier), ni le théâtre d'auteurs classiques, mais essayer plutôt Boire, fumer et conduire vite ou Le jeu de la vérité tous deux de Philippe Lellouche.
Après, le théâtre est un vaste domaine. Le tout est d'intégrer qu'un acteur de théâtre est souvent en "surjeu" parce qu'il ne peut compter sur aucune aide technologique ou de montage vidéo pour faire passer les sentiments de son personnage. C'est comme les routes pavées : un coup à prendre ;)

Chevalière à l'Happy Kulture
En ligne

Faut dire aussi que du boulevard, y en a du très bon et du très très mauvais !  Tu ne me feras jamais aller voir un Camoletti. Même avec de bons comédiens, ça passera pas. :-)

Par contre, pour le "surjeu", mon favori étant Jean Le Poulain, je ne peux qu'être d'accord avec toi Tatie!  Il y a d'ailleurs plusieurs pièces où il fait lui-même référence à ce côté qu'on lui reprochait beaucoup.

En vrac, dans ce que j'aime, il y a "De doux dingues", avec, en plus du duo Pacôme-Le Poulain, un Georges Descrières très drôle.  C'est très exalté  (comme souvent) mais qu'est-ce que ça fait du bien à regarder. 
Ceci dit, je conçois que ça ait vieilli mais vous savez comme j'aime les vieux trucs hein !

Dans les vieux trucs, il y a aussi l'excellente "Bonne planque", que je connais par coeur, tant je l'ai vu et revu !!!!
Enfin, dans la rubrique "découverte récente d'un vieux machin", il y a "Pour avoir Adrienne" avec Poiret et Serrault !  Du boulevard pur de Louis Verneuil.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :
Coco l'asticot a écrit :
Ben a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Le passage sous coke, génial ! :B

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Quand ce passage a débuté (on voyait 3 persos danser n'importe comment), j'me suis dit que c'était vraiment dommage de partir dans un délire de ce genre après une pièce aussi bien écrite et bien pensée. Et puis finalement, c'était toujours bien écrit et bien pensé, et super drôle. :p

J'ai eu exactement la même réaction quand ça a commencé. j'ai même haï AA de me gâcher mon plaisir... mais me suis vite ravisée ;)

On est trop pareil, quoi.
:D


Tante Cryda a écrit :

Concernant le casque, outre le fait que c'est un élément comique indéniable, ben je suis restée un peu dubitative aussi, mais

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
juste pour le plaisir de voir AA faire un interrogatoire "dramatique" avec le casque, ça vaut la peine

C'est vrai, c'était très drôle ! Il n'empêche que j'ai pas compris ce que c'était ni ce que ça foutait là. ^^"

Tante Cryda a écrit :
Mon Asticot a écrit :

Je mets tout en spoiler car j'incite tous les membres du forum à regarder cette pièce, dont chaque réplique sonne comme un prequel de K. :p

Outre les points soulevés par Ogma, il y en a d'autre qui ont été "recyclés"

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
le jeu de taille entre Jean-Claude et Cancel (il y a UNE image que je trouve absolument extraordinaire dans la pièce, c'est quand Cancel ceinture à la fois Franck et Jean-Claude :lol: Thibault Roux est vraiment gigantesque ! ), le "Mon oncle" de Frédéric, joué comme par hasard par Aurélien Portehaut, Franck tellement déprimé qu'il ne mange plus, le lancé de crêpes qui rappelle un échange de fromage pas fini d'affiner...

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
"Le jeu de taille" te rappelle quoi, exactement ? :huh:

J'avais bien sûr relevé le "mon oncle", mais pas le fait qu'AA qui déprime ne mange encore pas, ni même le lien entre la bataille de crêpes (qui m'a fait beaucoup rire tellement c'est absurde x) Un flic et un terroriste qui se battent à coup de crêpes, on aura tout vu. :D) et celle de fromage.


Comme quoi...

Tante Cryda a écrit :
GinAA a écrit :

Sinon, oui, comme vous, j'ai trouvé quelques longueurs et lacunes mais dans l'ensemble, j'ai pas mal ri. 
Par contre, je me dis que si je n'avais pas connu Kaa et QMJD, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié.  Une partie du plaisir tenait du fait des références qu'on ne peut s'empêcher de faire ! :-)

Mais GinAA, je crois que tu as raison. Peut être ne nous serions pas autant amusés si nous n'étions si contents de détecter des éléments communs aux trois oeuvres :/

Comme quoi, j'ai ri sans même relever tous ces éléments communs. ^^ Seul le ton de la pièce sentait l'écriture d'AA (notamment des termes comme "mouille"), le reste, j'ai pas fait gaffe.
Tiens, j'ai une réplique qui m'a fait mourir de rire qui me revient en tête :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Franck demande une crêpe à Frédéric, qui répond "mais, pour manger ?". Je m'attendais à une réponse ironique, mais là...
Non c'est pour mettre dans mes pompes. J'avais pris du 42 pis ça s'est drôlement détendu, du coup j'suis lâche...
:lol:

Parodisiaque a écrit :
Bescherellae a écrit :

PS : encore un espace manquant dans ton titre, Tatie ! :p Et même deux, je crois. ^^
(Mais peut-être que tu n'avais pas la place..?)

Là effectivement il fallait faire un choix. Un titre ne peut avoir plus de 70 caractères. Comme je tenais à la phrase de Guenièvre (que j'ai dû ampute<r d'un "donc"), ben il a fallu choisir entre l'espace post "!" et l'espace pré "ou" et le point final. Je voulais mettre un point, mais même sans, à choisir entre l'espace pré "ou" et le post "!" j'aurais de toute façon sacrifié le pré "!" ;)

Je comprends ! :)
Après, à ch'val sur la politesse ce type de règles comme je suis, je pense que j'aurais opté pour :
"Laissez le théâtre à ceux que ça concerne !" : avis des spectateurs.
Obligé de virer " l' ", car il y a un caractère en trop... Oh ! Ou alors :
"Laissez le théâtre à ceux que ça concerne !", l'avis des spectateurs.
70 tout pile. :D

GinAA a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
mon gros fou rire dans la pièce, c'est quand le personnage de Lan Truong donne son prénom.  Et la tête de AA, à ce moment-là, ça vaut le détour.

Extraordinaire en effet ! x)

Tante Cryda a écrit :

Le tout est d'intégrer qu'un acteur de théâtre est souvent en "surjeu" parce qu'il ne peut compter sur aucune aide technologique ou de montage vidéo pour faire passer les sentiments de son personnage. C'est comme les routes pavées : un coup à prendre ;)

Ici, c'est surtout Loïc Varraut qui m'a semblé surjouer. Un peu trop, j'veux dire. Tout comme AA au touuut début (4min02), lorsqu'il se cache les yeux avec la main droite, la gauche étant posée sur le haut de sa hanche. J'avais pas trouvé ça très naturel, mais bon, faut ce qu'il faut au théâtre, si on veut que le public voie tout ce que ressent le personnage. :)
En parlant de Loïc Varraut, on voit qu'AA écrit ses rôles sur mesure... Deux fois il le fait jouer, deux fois il lui écrit un rôle de truand. :p


Le mot de la fin nous vient de Jean-Philippe :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
'Tain il est malin l'p'tit ! C'est bien l'fils de son oncle !

:fete:

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :
Coco l'asticot a écrit :
Ben a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Le passage sous coke, génial ! :B

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Quand ce passage a débuté (on voyait 3 persos danser n'importe comment), j'me suis dit que c'était vraiment dommage de partir dans un délire de ce genre après une pièce aussi bien écrite et bien pensée. Et puis finalement, c'était toujours bien écrit et bien pensé, et super drôle. :p

J'ai eu exactement la même réaction quand ça a commencé. j'ai même haï AA de me gâcher mon plaisir... mais me suis vite ravisée ;)

On est trop pareils, quoi.
:D


Tante Cryda a écrit :

Concernant le casque, outre le fait que c'est un élément comique indéniable, ben je suis restée un peu dubitative aussi, mais

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
juste pour le plaisir de voir AA faire un interrogatoire "dramatique" avec le casque, ça vaut la peine

C'est vrai, c'était très drôle ! Il n'empêche que j'ai pas compris ce que c'était ni ce que ça foutait là. ^^"

Tante Cryda a écrit :
Mon Asticot a écrit :

Je mets tout en spoiler car j'incite tous les membres du forum à regarder cette pièce, dont chaque réplique sonne comme un prequel de K. :p

Outre les points soulevés par Ogma, il y en a d'autre qui ont été "recyclés"

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
le jeu de taille entre Jean-Claude et Cancel (il y a UNE image que je trouve absolument extraordinaire dans la pièce, c'est quand Cancel ceinture à la fois Franck et Jean-Claude :lol: Thibault Roux est vraiment gigantesque ! ), le "Mon oncle" de Frédéric, joué comme par hasard par Aurélien Portehaut, Franck tellement déprimé qu'il ne mange plus, le lancé de crêpes qui rappelle un échange de fromage pas fini d'affiner...

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
"Le jeu de taille" te rappelle quoi, exactement ? :huh:

J'avais bien sûr relevé le "mon oncle", mais pas le fait qu'AA qui déprime ne mange encore pas, ni même le lien entre la bataille de crêpes (qui m'a fait beaucoup rire tellement c'est absurde x) Un flic et un terroriste qui se battent à coup de crêpes, on aura tout vu. :D) et celle de fromage.


Comme quoi...

Tante Cryda a écrit :
GinAA a écrit :

Sinon, oui, comme vous, j'ai trouvé quelques longueurs et lacunes mais dans l'ensemble, j'ai pas mal ri. 
Par contre, je me dis que si je n'avais pas connu Kaa et QMJD, je ne sais pas si j'aurais autant apprécié.  Une partie du plaisir tenait du fait des références qu'on ne peut s'empêcher de faire ! :-)

Mais GinAA, je crois que tu as raison. Peut être ne nous serions pas autant amusés si nous n'étions si contents de détecter des éléments communs aux trois oeuvres :/

Comme quoi, j'ai ri sans même relever tous ces éléments communs. ^^ Seul le ton de la pièce sentait l'écriture d'AA (notamment des termes comme "mouille"), le reste, j'ai pas fait gaffe.
Tiens, j'ai une réplique qui m'a fait mourir de rire qui me revient en tête :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Franck demande une crêpe à Frédéric, qui répond "mais, pour manger ?". Je m'attendais à une réponse ironique, mais là...
Non c'est pour mettre dans mes pompes. J'avais pris du 42 pis ça s'est drôlement détendu, du coup j'suis lâche...
:lol:

Parodisiaque a écrit :
Bescherellae a écrit :

PS : encore un espace manquant dans ton titre, Tatie ! :p Et même deux, je crois. ^^
(Mais peut-être que tu n'avais pas la place..?)

Là effectivement il fallait faire un choix. Un titre ne peut avoir plus de 70 caractères. Comme je tenais à la phrase de Guenièvre (que j'ai dû ampute<r d'un "donc"), ben il a fallu choisir entre l'espace post "!" et l'espace pré "ou" et le point final. Je voulais mettre un point, mais même sans, à choisir entre l'espace pré "ou" et le post "!" j'aurais de toute façon sacrifié le pré "!" ;)

Je comprends ! :)
Après, à ch'val sur la politesse ce type de règles comme je suis, je pense que j'aurais opté pour :
"Laissez le théâtre à ceux que ça concerne !" : avis des spectateurs.
Obligé de virer " l' ", car il y a un caractère en trop... Oh ! Ou alors :
"Laissez le théâtre à ceux que ça concerne !", l'avis des spectateurs.
70 tout pile. :D

GinAA a écrit :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
mon gros fou rire dans la pièce, c'est quand le personnage de Lan Truong donne son prénom.  Et la tête de AA, à ce moment-là, ça vaut le détour.

Extraordinaire en effet ! x)

Tante Cryda a écrit :

Le tout est d'intégrer qu'un acteur de théâtre est souvent en "surjeu" parce qu'il ne peut compter sur aucune aide technologique ou de montage vidéo pour faire passer les sentiments de son personnage. C'est comme les routes pavées : un coup à prendre ;)

Ici, c'est surtout Loïc Varraut qui m'a semblé surjouer. Un peu trop, j'veux dire. Tout comme AA au touuut début (4min02), lorsqu'il se cache les yeux avec la main droite, la gauche étant posée sur le haut de sa hanche. J'avais pas trouvé ça très naturel, mais bon, faut ce qu'il faut au théâtre, si on veut que le public voie tout ce que ressent le personnage. :)
En parlant de Loïc Varraut, on voit qu'AA écrit ses rôles sur mesure... Deux fois il le fait jouer, deux fois il lui écrit un rôle de truand. :p


Le mot de la fin nous vient de Jean-Philippe :

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
'Tain il est malin l'p'tit ! C'est bien l'fils de son oncle !

:fete:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
GinAA a écrit :

Faut dire aussi que du boulevard, y en a du très bon et du très très mauvais !  Tu ne me feras jamais aller voir un Camoletti. Même avec de bons comédiens, ça passera pas. :-)

Par contre, pour le "surjeu", mon favori étant Jean Le Poulain, je ne peux qu'être d'accord avec toi Tatie!  Il y a d'ailleurs plusieurs pièces où il fait lui-même référence à ce côté qu'on lui reprochait beaucoup.

En vrac, dans ce que j'aime, il y a "De doux dingues", avec, en plus du duo Pacôme-Le Poulain, un Georges Descrières très drôle.  C'est très exalté  (comme souvent) mais qu'est-ce que ça fait du bien à regarder. 
Ceci dit, je conçois que ça ait vieilli mais vous savez comme j'aime les vieux trucs hein !

Dans les vieux trucs, il y a aussi l'excellente "Bonne planque", que je connais par coeur, tant je l'ai vu et revu !!!!
Enfin, dans la rubrique "découverte récente d'un vieux machin", il y a "Pour avoir Adrienne" avec Poiret et Serrault !  Du boulevard pur de Louis Verneuil.

Aaaaah, dis comme c'est étonnant ! Dans les pièces que je n'ai pas  réussi à voir en entier, il y a  "De doux dingues"et "Bonne planque". Du coup, faut que je réessaie ! J'ai dû louper un truc. En revanche Pyjama pour six est de Camoletti et j'ai beaucoup ri (mais comme je l'ai déjà dit, c'est le face à face Guybet/ Risch qui a fait mouche pour moi. La pièce n'y est peut être pas pour grand chose)

@Coco pour la taille

Spoiler :
(Cliquez pour afficher)
Comme par hasard, AA reprend le même acteur de 2m10 et le même d'1m40 (je ne sais pas combien ils mesurent, je fais à une vache et demi près) pour les coller côte à côte dans Kaamelott l'un dans le rôle de lapubèlfamedumoooonde et l'autre dans celui d'Attila. Du reste, ce ressort comique il l'avait réutilisé dans ... la révolte ??? (pas sûre) quand Guethenoc et Roparz se "balancent" la minuscule esclave et avec Séli et "le ratichon" dans la cuisine et au bord du lac, les deux fois Séli agressant physiquement les 2m du Père Blaise). A mon avis, c'est pas un hasard. ;)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

D'accord. En effet, c'est pas impossible qu'il aime particulièrement ce ressort comique. :p
D'ailleurs, AA lui-même n'est pas bien grand, mais déjà beaucoup plus que Lan Truong... On a parfois de beaux Dalton-1 dans cette pièce ! :b

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

Bien : je me suis enquillé Folle Amanda et Les Grands Ducs. On a fait plus fin mais j'ai bien rigolé... Ils valent surtout pour les numéros d'acteurs, du caviar ;-)

P.S @ Tatie : tu savais que Rochefort avait "renié" Les Vécés ? :mad:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Guenièvre blanche fesse a écrit :

P.S @ Tatie : tu savais que Rochefort avait "renié" Les Vécés ? :mad:

:b Ben ça m'étonne pas des masses. Je parie même que Leconte lui-même rase un peu les murs quand on lui en parle  :b Connais-tu un film techniquement aussi imparfait ? Et niveau acteurs, à part les deux principaux qui me font vraiment rigoler, ben y a pas grand chose à sauver ;) Ça reste un film que j'aime revoir parce qu'issu de l'univers de Gotlib et le restituant bien, je trouve.

Pour ce qui est de Les Grands Ducs, bien que ce soit un film, je trouve qu'il a sa place dans la section théâtre parce qu'il transpire à la fois l'amour du théâtre (comment on s'attache aux trois acteurs ringards -extraordinaires Noiret, Marielle et Rochefort - qui ne peuvent pas respirer sans le théatre !) et mène une charge sans pitié sur les petites vilenies de l'envers du décor. Leconte a dit de ce film qu'il n'avait pas eu le succès espéré parce qu'il n'a pas trouvé son public : ceux qui n'aimaient pas le théâtre sont restés au mieux indifférents, au pire n'ont pas compris pourquoi ça courait dans tous les sens en gueulant (exactement comme une pièce de boulevard) et ceux qui aimaient le théâtre l'ont conspué parce que la critique était trop violente pour eux. Moi je le vois toujours avec gourmandise pour les trois monstres et je le regarde dans le même état d'esprit qu'une pièce de théâtre :D

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne

L'amour du théâtre est palpable en effet, et les trois cabotins sont touchants.
Je veux pas insister lourdement mais si tu parles anglais je te recommande certaines comédies musicales en V.0 ; c'est à des années-lumières des daubes françaises. Vraiment :D

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ail donote spèk angliche, sôri ! (c'est encore moins répandu que burgonde, alors je vois pas pourquoi je me casserais la nénette pour ça !)
:P
Disons que je comprends toujours l'idée centrale à condition que chaque mot soit scrupuleusement ar-ti-cu-lé, mais je ne suis pas pour autant anglophone, mais même si je l'étais et qu'on me certifie que les chansons sont géniales, j'ai un vrai a priori tout moche (pas bien!) que je n'arrive pas à dépasser... Pis la chanson-que-je-comprends (à part Gim's et Reyel :b) c'est vraiment pas mon truc.
Mais à la fin, t'es vraiment humaine ou tu nous prends pour des cons depuis deux ans ?
Je ne dis pas que je n'y viendrai jamais, à la comédie musicale, ni comme Coco que "je le mets sur ma liste" mais là, franchement, je l'sens pas. ;)

Moi-même a écrit :
Gigi a écrit :

Dans les vieux trucs, il y a aussi l'excellente "Bonne planque", que je connais par coeur, tant je l'ai vu et revu !!!!

Aaaaah, dis comme c'est étonnant ! Dans les pièces que je n'ai pas  réussi à voir en entier, il y a  "De doux dingues" et "Bonne planque". Du coup, faut que je réessaie !

Avec l'aide d'un programme télé toujours aussi appétissant, je me suis mis Bourvil et sa Bonne Planque, hier soir. J'ai un peu ramé au début, mais les 20 premières minutes passées, comme quelqu'une m'avait recommandé de m'accrocher, j'ai pas fait comme la première fois, j'ai continué et n'ai ... pas senti passer les 2 heures suivantes ! J'en ai été moi-même surprise. Merci GinAA :)
As-tu noté GinAA combien parfois la magnifique Lulu, dans son phrasé et son rire, fait penser à la Shirley de Dino ? :lol:

Chevalière à l'Happy Kulture
En ligne

Oui tout à fait !  Pierrette Bruno et son rire bête. :-) 
Et en fait, moi, ce sont les dernières minutes que je trouve longues, avec la chanson et tout ça !  Mais le coeur de l'histoire, le talent de Bourvil et celui de l'inspecteur Péquinet, qui, même quand on sent toute la troupe proche du fou rire, ne manifeste même pas un tout petit rictus !  Cette pièce, c'est toute mon enfance.  La première fois que je l'ai regardée, j'ai pas tout compris, parce que mes grandes soeurs riaient tellement fort, qu'on n'entendait plus rien ! :D

Dans le même esprit "Madeleine de Proust", il y a "Le fil à la patte", avec Jean Piat et l'inimitable Robert Hirsch dans le rôle de Bouzin.  Il est incroyable.  Un vrai pantin.  Je l'ai vue dans d'autres versions, mais personne n'arrive à la cheville de Robert Hirsch dans ce rôle.  Encore un bon boulevard !

Dans les "boulevards que j'adore", j'ai aussi en magasin :
Le noir te va si bien, Interdit au public (un de mes préférés) et la folle Monique Tarbès dans Le don d'Adèle

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Alors j'te f'rais dire que pour les phases "chansons" je suis passée par dessus parce que j'aime pas ça... :b , c'est comme si elles n'existaient pas, du coup c'était pas trop long, j'ai "coupé au montage" :p

Pour Le noir te va si bien et Interdit au public, je confirme sans restriction :) Pour Le Don d'Adèle, je ne l'ai pas encore vu, alors... on verra :b

Une vieillerie que j'aime beaucoup aussi et qui n'est pas du boulevard, c'est la pièce "policière" de Lamoureux (j'adore Lamoureux) Échec et meurtre et du même auteur diable d'homme . Je trouve qu'on n'est pas loin de l'état d'esprit de Sacha Guitry avec cette nonchalence un peu affectée et un tantinet "british" :D

Chevalière à l'Happy Kulture
En ligne

Ah oui ! Lamoureux.  Un de mes favoris aussi !
Tu as vu Frédéric?
Sinon, bin... Voilà quoi ! 
:D

On aime regarder les mêmes vieilleries on dirait, Tatie ! :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Oh voui, Frédéric ! :D

OK on est vraiment très vieilles ! :b

Tiens, toi qui justement regarde "ces vieilleries", as-tu remarqué les plans de générique sur le public ? Je me suis fais la remarque suivante : on voit pas mal de zenfants de moins de dix ans qui vont voir du boulevard, qui sont donc des histoires d'amants et autres "cochonneries" du genre. A l'époque (fin 60' /70') ça ne gênait personne. Je me demande ce que les minots peuvent bien comprendre, hormis les scènes clownesques, gamelles, portes qui claquent et grimaces. Quelques fois les actrices (comme par hasard) ont des tenues tellement minimalistes qu'elles pourraient bosser au Crazy Horse, mais toutes les rombières et bons pères de famille ne voient pas de mal à ça. Aujourd'hui on s'offense de l'étalage de viande dans les films, mais ce sont des films, là, c'est du live et tout le monde est content. On y emmène même le petit de six ans. :p

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB