Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum fourni avec une notice !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Justement, les vieux parents d'aujourd'hui ont été choqués, enfants, en voyant ça au théâtre. Ils ne veulent éviter que leur progéniture ne subisse le même sort. :b

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
Coco l'asticot a écrit :

Justement, les vieux parents d'aujourd'hui ont été choqués, enfants, en voyant ça au théâtre. Ils ne veulent éviter que leur progéniture ne subisse le même sort. :b

Euh... Que ne dis ? :huh:
Tiens vas-y aussi, toi, manger chez Gauvain ! Ou alors on te prend comme assistant de Subrogatif :b


Et pour parler de théâtre un peu spécial, peut être un peu traumatisant... http://www.theatre-video.net/video/Macbeth-5411
Notre Anne préférée fait ça en ce moment. :/ C'est sûr, on change de registre :p

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Eh oui, j'ai commencé à écrire "ils ne veulent pas que..." pis j'me suis dit que "éviter" était mieux... Et là, je me trouve à me justifier comme la nouvelle subrogative... La pente fatale.
:fete:

Tante Cryda a écrit :

Et pour parler de théâtre un peu spécial, peut être un peu traumatisant... http://www.theatre-video.net/video/Macbeth-5411
Notre Anne préférée fait ça en ce moment. :/ C'est sûr, on change de registre :p

C'est... C'est... C'est Guenièvw' !? :beuh:
Je la préfère en gentille cruche, c'moins traumatisant. :b

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Oh voui, Frédéric ! :D

OK on est vraiment très vieilles ! :b

C'est à dire que, quand j'avais 15 ans, j'écoutais, regardais et lisais des trucs que ma grand-mère aurait trouvé vieillots.  Du coup, c'est pas que je suis vieille (non non !!!!), c'est que j'aime les trucs de vieux.  Mais aujourd'hui, comme je me rapproche de l'âge de mes goûts, ça commence à nuire à mon image d'adolescente attardée ! :lol:

Tatie a écrit :

Tiens, toi qui justement regarde "ces vieilleries", as-tu remarqué les plans de générique sur le public ? Je me suis fais la remarque suivante : on voit pas mal de zenfants de moins de dix ans qui vont voir du boulevard, qui sont donc des histoires d'amants et autres "cochonneries" du genre. A l'époque (fin 60' /70') ça ne gênait personne. Je me demande ce que les minots peuvent bien comprendre, hormis les scènes clownesques, gamelles, portes qui claquent et grimaces. Quelques fois les actrices (comme par hasard) ont des tenues tellement minimalistes qu'elles pourraient bosser au Crazy Horse, mais toutes les rombières et bons pères de famille ne voient pas de mal à ça. Aujourd'hui on s'offense de l'étalage de viande dans les films, mais ce sont des films, là, c'est du live et tout le monde est content. On y emmène même le petit de six ans. :p

Ah ouais, ça ne m'avait jamais vraiment frappé.  Par contre, à chaque fois, je vois ma mère dans le public.  Enfin, des femmes qui portaient les mêmes lunettes-œil-de-biche que ma mère !  Et la même coiffure-mise-en-plis que ma mère...  :b

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne
GinAA a écrit :
Tante Cryda a écrit :

Oh voui, Frédéric ! :D

OK on est vraiment très vieilles ! :b

[...] Du coup, c'est pas que je suis vieille (non non !!!!), c'est que j'aime les trucs de vieux. :lol:

C'est toute la différence entre nous et les piou-pious d'ici. Eux, ils aiment les vieux trucs, hein mes tits namours ? :luv:

Et Michel Roux, c'est pas du prestige, Michel Roux ?
Oh dis donc, lui aussi il est mort ! Il n'aurait pourtant que 85 ans :P

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Oh oui... Encore un pti jeûnot qui nous a quitté ! :b

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ça me rappelle une réplique de Tommy Lee Jones à Clint Eastwood dans Space Cow-boy : "T'as remarqué comme tout le monde est mort depuis quelques temps ?" :lol:

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Dans du plus récent, j'ai beaucoup aimé la version de la pièce de Jean Poiret : Joyeuses Pâques avec Pierre Arditi.

Et en parlant de Pierre Arditi, il y a une pièce qui m'a fait mourir de rire et qui donne pas mal de sujets de réflexion aussi, c'est :
Art de Yasmina Resa avec Pierre Arditi, Pierre Vaneck (rip aussi) et Fabrice Lucchini.
Le pitch, sans spoiler : Un type achète, à un prix affolant, une peinture.  C'est un tableau blanc avec un léger liseré... blanc. 
S'en suit un crescendo de sentiments entre trois amis : l'acheteur et les deux autres, ébahis par cet achat d'un tableau tout blanc.

C'est savoureux à souhaits.  Pierre Vanheck y était génial.  Et les deux autres aussi !
Tatie, si t'as pas vu, je te recommande vivement !!!
Et même les autres, c'est pas du trop vieux... Mais c'est du très drôle et très bien écrit !

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne
Tatie a écrit :

Pis la chanson-que-je-comprends (à part Gim's et Reyel ) c'est vraiment pas mon truc.

C'est intéressant ta remarque parce que je parle anglais mais je suis bien meilleure cliente des comédies musicales en anglais qu'en français. Je précise que c'est indépendant des qualités intrinsèques du machin : j'ai eu énormément de mal avec l'adaptation en français de Cabaret (que je place très haut dans mon panthéon personnel en V.O.) et l'interprète de Sally Bowles (l'héroïne NDLA) n'était pas en cause, c'est même à mon sens une des rares de chez nous qui puissent soutenir la comparaison avec ses confrères/sœurs ricain.e.s et british (les plus grand.e.s pros du monde).
Je ne sais pas si c'est par snobisme (ok peut-être un peu :-) ), si une langue se prête mieux que l'autre à l'exercice (je penche pour cette explication mais ce n'est qu'une hypothèse), ou si je m'immerge mieux dans un univers qui n'est pas dans ma langue maternelle ; mais le résultat est le même. Même Les Misérables, je trouve ça mieux en anglais.

Et sinon j'ai envie de regarder toutes les pièces que vous citez, stop, Y'EN A QU'ONT DES ORAUX À BOSSER, vous croyez quc'est gentil ? :mad:

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

T'inquiète, le topic disparaitra pas avant que tu ne sois débarrassée des ces satanés oraux. Tu as du temps devant toi et comme le sait un homologue de mes connaissances, c'est le boulot d'abord et juste après y a OEAG :luv:

J'ai revu Le Misanthrope, l'autre, çui d'un gars qui s'appelle Mozart
Lière
De quoi, Lière ?
De Mo... lière
Attends, du lierre, y en a pas qu'à Meaux !
Nan, mais c'est son nom
Ah bon ? Moi j'ai toujours dit "lierre" sans rien derrière et ça pose aucun problème
Eeeet ben dit "zart" si tu veux ! Mais viens pas te plaindre si tu passes pour une conne!
Ah d'accord : quand y a moins de dix ares de lierre on met rien derrière et à partir de onze on dit "Lière de Meaux". Nan mais là je parlais de théâtre en plus, rien à voir avec le lierre, là y a pas de nombre d'ares.
Ben si, c'est le sixième.
A partir du sixième théâtre, on dit "Lierre" ?
Non le sixième art.
Attends, me mélange pas : de un are à cinq ares, c'est du lierre. De six à neuf, c'est du théâtre et à dix c'est du lierre de Meaux ?
... Euh, ouais, c'est presque ça. Donc, t'as vu le Misanthrope.
Avec Georges Décuillères
Cri-ères
Hein ?
Rien, laisse tomber. Donc tu l'as vu et ?

C'était vachement bien.





Voilà, en fait, si vous aviez immédiatement sauté le paragraphe en italique, vous auriez gagné un temps considérable. :p

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Du coup... j'ai perdu un temps considérable !  :p
Aaaah Arsène !  :luv: 

Skuzez le HS mais : Tu te souviens, à la télé, il formait un couple de détectives avec Corinne Le Poulain, dans une série nulle qui s'appelait "Sam & Sally" ! :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Me souviens que ça a existé, mais l'intrigue (le mot est un peu fort, vu le souvenir que ça m'a laissé) m'échappe. Peut-être YouTube en a t-il gardé trace :)

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

T'inquiète, le topic disparaitra pas avant que tu ne sois débarrassée des ces satanés oraux. Tu as du temps devant toi et comme le sait un homologue de mes connaissances, c'est le boulot d'abord et juste après y a OEAG :luv:

J'ai revu Le Misanthrope, l'autre, çui d'un gars qui s'appelle Mozart
Lière
De quoi, Lière ?
De Mo... lière
Attends, du lierre, y en a pas qu'à Meaux !
Nan, mais c'est son nom
Ah bon ? Moi j'ai toujours dit "lierre" sans rien derrière et ça pose aucun problème
Eeeet ben dit "zart" si tu veux ! Mais viens pas te plaindre si tu passes pour une conne!
Ah d'accord : quand y a moins de dix ares de lierre on met rien derrière et à partir de onze on dit "Lière de Meaux". Nan mais là je parlais de théâtre en plus, rien à voir avec le lierre, là y a pas de nombre d'ares.
Ben si, c'est le sixième.
A partir du sixième théâtre, on dit "Lierre" ?
Non le sixième art.
Attends, me mélange pas : de un are à cinq ares, c'est du lierre. De six à neuf, c'est du théâtre et à dix c'est du lierre de Meaux ?
... Euh, ouais, c'est presque ça. Donc, t'as vu le Misanthrope.
Avec Georges Décuillères
Cri-ères
Hein ?
Rien, laisse tomber. Donc tu l'as vu et ?

C'était vachement bien.





Voilà, en fait, si vous aviez immédiatement sauté le paragraphe en italique, vous auriez gagné un temps considérable. :p

:lol:
Complètement frappée, celle-là ! :')

Croustillant
Hors ligne
GinAA a écrit :

Et en parlant de Pierre Arditi, il y a une pièce qui m'a fait mourir de rire et qui donne pas mal de sujets de réflexion aussi, c'est :
Art de Yasmina Resa avec Pierre Arditi, Pierre Vaneck (rip aussi) et Fabrice Lucchini.
Le pitch, sans spoiler : Un type achète, à un prix affolant, une peinture.  C'est un tableau blanc avec un léger liseré... blanc. 
S'en suit un crescendo de sentiments entre trois amis : l'acheteur et les deux autres, ébahis par cet achat d'un tableau tout blanc.

C'est savoureux à souhaits.  Pierre Vanheck y était génial.  Et les deux autres aussi !
Tatie, si t'as pas vu, je te recommande vivement !!!
Et même les autres, c'est pas du trop vieux... Mais c'est du très drôle et très bien écrit !

Je confirme.
Enregistrée il y a des années sur une VHS alors qu'elle passait à la télé, je l'ai regardée et usée jusqu'à la connaître par cœur....Écrite pour ces trois acteurs ici au sommet de leur talent, elle m'avait permis de découvrir le regretté Pierre Vaneck...

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Voilà, alors Art, c'est fait.
...
Et ?
C'est à refaire (et avec grand plaisir) :p beaucoup trop dense pour en apprécier l'étendue du discours en un seul visionnage.
Vaneck m'agaçait avec ses lisérés, mais Larousse est d'accord, alors bon, voilà.
Luchini est Luchini à souhait et Arditi dépassé par les évènements, comme souvent dans ses rôles. Les trois sont extrêmement convaincants. :D

Merci pour ce bon conseil GinAA et Aconia Minor  ;)

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Cette pièce... avec cette interprétation, est juste parfaite !
Contente que tu aies passé un bon moment. :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Je viens de visionner une pièce tout à fait exotique très mignonne : Le Mariage de mademoiselle Beulemans  :p avec la jeune Christiane Lenain (elle fait croire quelle a 20 ans, mais elle en avait 32 ans... en 1967 :b)
Maintenant plus rien n'm'arrête, j'tire mon plan en toutes circonstances :D


Note du jour : j'aime pas Labiche. :(

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Oulà, je ne pensais pas que ces pièces soient appréciables au-delà de nos frontières.  Déjà moi, 50km au sud de Bruxelles, j'ai du mal !
Quoi que, dans la 2e pièce : Bosseman et Coppenolle, on peut trouver quelques bons mots.  Et puis... Madame Chapeau !  Quel personnage !
Mais bon, je te laisse tirer ton plan avec tout ça, une fois ! :-)

Suis pas fan de Labiche (pas la maman de Bambi hein, elle, je l'aime bien !).  Je préfère Feydeau, de loin. :-)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Sérieux, je l'ai trouvée toute mignonne. Tout le monde y est gentil, personne ne trompe personne, tout le monde s'aime. C'est encore plus propre qu'une petite maison dans la prairie :p. Ça est tout droit dehors. Rafraîchissant (sans compter que la version que j'ai vue date de l'année de ma naissance ! ) :)
Bosseman et Coppenolle, je ne la trouve pas en intégral sur le net. Dommage. Mais je retiens le conseil, Ginaeke :D

Et puis le côté "exotique" est bien plus light que la gueuze Mort Subite, hein ! Pas tellement de quoi faire des blagues belges, ni une fois, ni trois. J'ai néanmoins noté que chez Beulemans, comme chez Meulemeester, on travaille sur un bureau et non dans un bureau, ce qui est il faut bien le reconnaitre beaucoup plus adéquat. ;)
Et puis si nous avons en commun les loques à reloquer, vous, vous n'avez pas de pélachnis (pelle à cheni) :b

Et... j'aime pas Labiche.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne
Guenièvre blanche fesse a écrit :

Même Les Misérables, je trouve ça mieux en anglais.

Je suis d'accord que la version Brodway est meilleurs en anglais qu'en français parce que c'est une langue qui supporte mieux la guimauve, mais la version originale française est pour moi bien au-dessus de la version anglaise... et de très loin... pour moi en tout cas.

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Sérieux, je l'ai trouvée toute mignonne. Tout le monde y est gentil, personne ne trompe personne, tout le monde s'aime. C'est encore plus propre qu'une petite maison dans la prairie :p. Ça est tout droit dehors. Rafraîchissant (sans compter que la version que j'ai vue date de l'année de ma naissance ! ) :)
Bosseman et Coppenolle, je ne la trouve pas en intégral sur le net. Dommage. Mais je retiens le conseil, Ginaeke :D

Et puis le côté "exotique" est bien plus light que la gueuze Mort Subite, hein ! Pas tellement de quoi faire des blagues belges, ni une fois, ni trois. J'ai néanmoins noté que chez Beulemans, comme chez Meulemeester, on travaille sur un bureau et non dans un bureau, ce qui est il faut bien le reconnaitre beaucoup plus adéquat. ;)
Et puis si nous avons en commun les loques à reloquer, vous, vous n'avez pas de pélachnis (pelle à cheni) :b

Et... j'aime pas Labiche.

Oui, c'est gentillet.
Et parfois très savoureux.

Et j'ai pensé à toi en regardant ma dvdthéâtrothèque !  Une pièce que j'aime revoir régulièrement : Pauvre France avec Jean Lefevre et un inénarrable Georges Beller !  Tu as vu cette pièce ?  Un vieux provincial découvre que son fils, monté à Paris, est gay.  Jean Lefevre y est parfait, prenant souvent le public à témoin. 

:D
Tout ça me donne envie de me refaire un marathon théâtre !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Je l'ai revue la semaine dernière :D C'est sûr que ça fait pas dans la finesse, mais ça faisait longtemps que je ne l'avais pas revue et j'y ai repris plaisir. Avec Lefevre, on n'est pas loin du one man show par moment.

Chevalière à l'Happy Kulture
Hors ligne

Le quasi sketch avec le téléphone me fait pleurer de rire à chaque fois.
Et Georges Beller avec son "La petite amie de votre fils, c'est moi ! :D

Là, je suis bloquée jusque 15h dans notre bureau d'accueil dans la galerie commerçante de la gare... et j'attends le chaland.  Du coup, entre deux demandes de renseignements, je suis en train de regarder Si je peux me permettre, de et avec Robert Lamoureux.  :-)  C'est le début et il y a déjà quelques répliques géniales.  Aaaah Robert Lamoureux !!!! :luv:
Je ne connaissais pas.  C'est avec Jacques Balutin aussi !

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah ! Si je peux me permettre, c'est un peu glaiseux :lol:
Je l'adore aussi celle-là ! Lamoureux qui se met carpette devant Balutin c'est savoureux :b

Chevalière Urbi et Urdi
Hors ligne
Flammeche a écrit :

la version originale française est pour moi bien au-dessus de la version anglaise... et de très loin... pour moi en tout cas.

Han tu connais Les Mis ? :hug:
Tu parles de de l'album concept de 80 ? ou de la version réadaptée de l'anglais enregistrée en 91 ? Parce que AMHA y'a pas photo, en 80 le truc est intéressant mais... embryonnaire, par rapport à ce que les Anglais en ont fait (oh irony). Au passage, chapeau bas au producteur Cameron Mackintosh d'avoir repéré les petits frenchies Boublil est Schonberg.

Quant à l'image guimauve qui colle à la peau de ce genre, je proteste (REVOLTE). OK y'a du gnangnan, comme dans n'importe quelle forme d'art.
MAIS Kander & Ebb (Cabaret, Chicago) font dans le noir et le cynique et Stephen Sondheim (LE génie du genre, et je pèse mes mots) est d'une profondeur et d'une finesse psychologiques remarquables.
Même les musicals plus "sucrés" (de Rodgers & Hammerstein ou Jerry Herman) sont plus complexes qu'il n'y paraît. South Pacific de R&H, évoque des sujets tels que le racisme et comment on peut y être conditionné dès son enfance, et ce en 1949 alors UN PEU DE RESPECT.
Autre exemple : Jerry Herman a adapté La Cage aux folles (oui NOTRE cage aux folles) juste avant l'apparition du sida. Parmi les chansons il y a "I am what I am", qui est devenu l'hymne de toute une génération et au-delà de la communauté gay (même si je déteste ce mot). Et dernière chose, Jerry Herman (le compositeur, si vous suivez :siffle:) est lui-même séropositif et a perdu son compagnon du sida.

Brrref, ça se sent que le sujet m’intéresse ? :cool:

Cadeau (et là j'ai perdu Tatie :D :luv:)

Flash required

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB