Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ne confond pas un clafoutis et une part de clafoutis !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier
Hors ligne

Petite question les chouquettes

https://kaamelott.hypnoweb.net/kaamelot … .119.1064/

C'est bien là pour écrire à AA?
Oui je suis ambitieuse et je me dis que si Mathias Malzieu a lu ma nouvelle et l'a apprécié,pourquoi pas Alexandre Astier?
Donc je vais tenter de lui envoyer avec un petit message si jamais c'est la bonne adresse

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Aucune idée ... :(

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Je ne peux confirmer qu'une chose : c'est le bon compte Twitter.

x)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Simon et Alexandre vivraient à la même adresse ? J'en doute ^^

Chevalier
Hors ligne

C est pas une adresse perso XD
C est sûrement un centre où ils reçoivent leurs lettre de fan

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne

Bonjour, je vous donne quelques nouvelles personnelles. :)

Je rappelle ma situation, je travaille dans une ESN (anciennement SSII), entreprise de service du numérique, en tant qu'ingénieur en Informatique. Le principe d'être embauché dans une ESN, c'est de travailler dans ce qu'on appelle des missions, chez une entreprise client de l'entreprise qui nous emploie. Autrement dit, je travaille tous les jours dans l'entreprise client, donc je connais très bien les collègues de là-bas, mais je suis embauché par l'entreprise chez laquelle j'ai passé l'entretien, et je vois les collègues de ma boîte qu'aux réunions d'agences, on va dire. Bon.

En fait, en janvier, c'était mon entretien annuel, pour ma première année, qui s'est bien passé. Mais quelques jours après, la boîte client m'a dit qu'elle voulait m'embaucher. Et sur le coup, j'étais vraiment super content parce que c'est un peu ce que j'espérais, j'aurais aimé être dépendant d'une entreprise au lieu de deux, puis je me plaisais pas trop mal. Du coup, je suis allé voir mon responsable dans ma boîte client, et je lui ai dit d'appeler ma boîte actuel pour lui dire qu'en effet, j'aimerais les quitter pour rejoindre ma boîte client. En fait, c'est un grand classique des SSII.

Pourquoi d'un coup tu nous ressors SSII alors que tu nous fais chier avec ton ESN depuis le débart là ? Explique-moi j'ai pas compris.

Paaaaaaaarce quueeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuuuuuuuu.... j't'emmerde.

DU COUP.

Quelques jours plus tard - encore -, j'ai vu mon employeur qui m'a dit que c'était pas possible, que c'était très clair dans le contrat : à Kaamelott, une femme ne PEUT PAS gouverner. Enfin bref, je ne peux pas être embauché par la boîte client. Bon. Tout ça, c'était en février. Puis, 'fin février début mars, il s'est passé des choses. Importantes. En fait, j'ai vécu une mauvaise période à mon travail, parce que je devais - et c'est un peu toujours le cas - travailler sur quelque chose que je ne maîtrise pas, qui me fait peur, et, bref, j'étais plus stressé qu'autre chose. Et j'ai eu un déclic', j'ai franchis un pas en fait. Et ce pas que j'ai franchis, je ne pensais pas le franchir un jour. Il est du à l'accumulation de plusieurs choses - cette lassitude croissante que j'ai pour la vie en entreprise, le décès de mon père, les dicours de mes ami.e.s, des vidéos que j'ai pu voir, etc. Je me suis toujours dit qu'un jour je péterai un câble. Et c'est arrivé. En gros, j'ai fait une vidéo (si vous voulez la voir, MP-moi), où j'explique en 8 minutes que je n'arrive pas à concevoir que je puisse être heureux en travaillant 36,5 h/semaine, voire 39h, toujours plus, dans un métier qui botte vraiment moyennement, et ce 47 semaine / 52 par an, et que je veux changer de vie. C'est vraiment ce schéma de cette vie par défaut, du métro-boulot-dodo qui me fatigue, que je ressens comme une vie gâchée. Je veux un peu prouver que c'est une vie "par défaut", résultant d'une éducation (parent + écoles) qui se réume à 20 ans de conditionnement pour vivre dans un sytème bien spécifique (hashtag le capitalisme), alors qu'il s'avère qu'on a un gros potentiel dans des systèmes différents, probablement notre propre système. Et que j'avais besoin de temps pour savoir ce que je voulais vraiment faire, sachant que j'ai une passion pour la création et le montage de vidéo, comme j'ai pu le prouver en lançant Pokédoc, mon documentaire humoristique sur les Pokémon du dessin animé.

J'ai donc, successivement fait les choses suivantes, et c'est allé très vite puisque tout est arrivé en DEUX SEMAINES seulement :

- posté cette vidéo sur mon compte Twitter perso accessible à certain.e.s de mes amie.e.s ;
- envoyé cette vidéo à ma mère ;
- dit à ma boîte client que j'avais remis en cause le fait que je voulais faire de l'Informatique et que je me posais des questions, donc que c'était plus trop d'actu que je veuille la rejoindre ;
- dit à mes employeurs que j'avais une passion qui prenait le dessus sur l'Informatique et que, yolo, je veux faire du temps partiel pour avoir - de revenus mais + de jours de libres pour pouvoir exercer ma passion. Et, contre toute attente, ils ont pas dit non, et ça peut s'envisager à partir de juin.
- eu une discussion difficile et intense avec ma mère sur le mode de vie que je veux avoir.

J'ai donc eu beaucoup de courage, car finalement, je vais donc faire du temps partiel sur mon travail de développeur en Informatique pour gagner certes moins d'argent (moins que le SMIC !) mais pour avoir continuellement plus de temps libre afin de me consacrer soit à ma chaîne YouTube, soit tout simplement à mon épanouissement personnel (faire de la guitare, du sport, bref plein de choses pour lesquels je me sens trop fatigué le soir et le week-end, vivant seul). Et, beaucoup de gens hallucinent, mais beaucoup de gens trouvent ça génial. Tout dépend de la vision des choses qu'on a. :)

Moi, je veux juste essayer quelque chose de nouveau. Si je réalise que ça va pas parce qu'au final les revenus sont trop faibles, etc., je peux toujours revenir à un temps plein. Mais je veux voir si ce mode de vie me convient mieux. J'ai du mal à me dire que tout ce qui compte c'est la représentation (de l'argent et une belle maison) plus que l'"intérieur" (une vie chiante, répétitive, déprimante). Je pense que l'inverse est plus important. :)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Houlà làààààà ! West', fais gaffe. Tu sais, le pognon quand on n'en a plus... ben, on n'en a plus. Pis y a les points retraite, toussa. Fais pas l'con.




Voilà.




Après...



... mon cher petit, on peut chopper une maladie à 20 ans de l'âge de la retraite, dont on sait qu'un jour ou l'autre, avant l'âge de la retraite, on va peut-être réentendre parler en mode "on rigole plus", alors, entre nous, franchement, avec un diplôme qui compte en poche et qui te donne une putain de carte "libéré de prison" au cas ou ça se passe pas comme tu voudrais, si tu vis pas maintenant, ben c'est pas  dans 10 ans que, éventuellement chargé de famille, tu pourras te taper l'éclate, alors si tu le sens maintenant façon Anton (appel du destin), fonce gamin ! Essaie avec ta corde de rappel "mi-temps" au début et si ça se trouve tu pourras bientôt faire du free-fly. C'est tout le mal que je te souhaite.
Bref : Tatie approuve mais grave ! \o/

:hug:

Chevalière PinkAA Chou
Hors ligne

Je t'avoue que depuis que je suis en stage 35h par semaine, je me fais le même genre de réflexion que toi. Quand j'étais en cours, j'avais qu'une vingtaine d'heures de cours par semaine donc ça me laissait plein de temps, mais là, quand je rentre le soir, j'ai rien le temps de faire, et rien envie de faire parce que je suis fatiguée. Bon, en fait je fais pas vraiment "rien", j'ai quand même 3 cours de danse par semaine (entre autres), mais je me retrouve à repousser quasiment tout au week-end, et pour faire des courses, c'est galère, parce que le jour où j'ai tout mon temps, c'est le dimanche, mais c'est aussi le jour où tout est fermé :b

Dans mon cas, le boulot que je fais ne m'intéresse pas du tout et j'ai hâte que ça se termine, mais la différence par rapport à toi, c'est que c'est juste un stage et que c'est donc prévu que je ne reste que quelques mois. Je pense que, paradoxalement, si je faisais quelque chose qui m'intéressait davantage, je me sentirais moins fatiguée le soir, et surtout j'aurais moins besoin de faire des choses qui me plaisent en-dehors du travail vu que j'en ferais déjà au travail. Peut-être, donc, que je pourrais tout à fait m'accommoder d'une vie "classique" avec un travail salarié à temps plein, pourvu que ça soit quelque chose d'intéressant...ou peut-être pas, on verra dans quelques années. Ce qui est sûr, c'est que, comme toi, je veux pas me résigner à une vie qui me plaît pas juste par facilité ou par habitude. En même temps, le paramètre économique est à prendre en compte, j'ai pas envie de devoir continuellement me serrer la ceinture, donc...comme toi, à voir. Du reste, il y a aussi la possibilité de combiner un boulot à temps partiel et une passion à côté qui nous rapporte aussi des revenus, même s'ils sont fluctuants et insuffisants à eux seuls. Ca peut être un bon compromis, dans certains cas.

Semi-Croustillant
Hors ligne

Alors M'sieur West', je peux que vous tirer mon château... J'ai perso un schéma de vie qui fait que je suis d'ores et déjà hors cadre (genre ben le taf + la maison en guise de preuve de réussite, j'ai jamais eu, et du coup j'ai construit mon image d'une vie réussie autrement). Je rejoins le fait que ce sacro-saint modèle de vie n'est qu'une construction sociale, et que s'en affranchir peut rendre plus heureux, à défaut d'être plus riche.

Pour mémoire, je bosse à temps partiel, je gagne 900 euros par mois avec quoi je fais vivre moi+gosse+chéri handicapé (qui n'a malgré tout pas d'autres ressources)+chien+chat, je vis dans un 45 m carrés, j'ai pas le permis et je fais mes courses en scooter.

Et je suis heureuse.

Plus heureuse, de ce que je vois, que mes copines disposant d'une maison, de 2 voitures, et partant en vacances dans le sud deux fois par an.

Pas que je réussisse mieux, on s'en tape de la réussite, en réalité, mais simplement parce que je suis plus en accord avec ma personnalité et mes envies. Parce que bosser à temps partiel me laisse du temps pour dessiner et profiter de mes proches, et pour promener mon chien des heures durant. Parce que 900 euros ça suffit largement à vivre sans excès, quand on a pas de baraque, de caisse et d'assurances à payer. Parce qu'une petite surface habitable, ça me suffit largement puisque je suis proche de mes proches et qu'on a pas besoin de plus d'espaces pour ne pas se voir. Parce que j'ai pas besoin d'une caisse et que rapporter un sapin de noël en scooter c'est finalement assez marrant à faire :)

Je ne prétends pas avoir la vérité universelle, je dis et j'affirme MA vérité, celle qui convient à mon épanouissement. Même s'il m'a fallu 15 ans pour la faire entendre à ma mère, à mes beaux-parents, etc. Ils ont fini par admettre que c'était comme ça que j'étais heureuse.

Je ne peux que te souhaiter d'y parvenir, et de trouver ce qui, toi, te conviendra.

C'est pas facile, le formatage et la peur des autres pour nous sont réels, et il faut en tenir compte. Le regard des autres est dur à supporter, parfois.

Mais si tu es bien dans ta vie, quel que soit le choix que tu fasses, alors ça vaut la peine...

Force à toi, compadre !

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Je t'approuve totalement. C'est très courageux, mais tu ne pourras pas le regretter. Je connais tellement de personnes qui veulent changer de vie et qui attendent que ça leur tombe du ciel...

Chevalier
Hors ligne

Comment surveiller ta temperature quand le thermo deconne?
Non parce que le medecin m a dit de surveiller et 37.7 donc je me dis que je vais attensre et reprendre 37.5
Je refais plus tard 37.4 et après 37.6 et mon cheri essaye et me le debloque carrement et ça lui affiche 32.5...Du coup c est cool...

Chevalier Haut de Coiffe
Hors ligne
Tante Cryda a écrit :

Houlà làààààà ! West', fais gaffe. Tu sais, le pognon quand on n'en a plus... ben, on n'en a plus. Pis y a les points retraite, toussa. Fais pas l'con.




Voilà.




Après...



... mon cher petit, on peut chopper une maladie à 20 ans de l'âge de la retraite, dont on sait qu'un jour ou l'autre, avant l'âge de la retraite, on va peut-être réentendre parler en mode "on rigole plus", alors, entre nous, franchement, avec un diplôme qui compte en poche et qui te donne une putain de carte "libéré de prison" au cas ou ça se passe pas comme tu voudrais, si tu vis pas maintenant, ben c'est pas  dans 10 ans que, éventuellement chargé de famille, tu pourras te taper l'éclate, alors si tu le sens maintenant façon Anton (appel du destin), fonce gamin ! Essaie avec ta corde de rappel "mi-temps" au début et si ça se trouve tu pourras bientôt faire du free-fly. C'est tout le mal que je te souhaite.
Bref : Tatie approuve mais grave ! \o/

:hug:

Façon Anton, c'est le niveau au-dessus ! :D
Et oui, l'argent, rah, ce truc central autour duquel tout tournent nos choix. Ce sujet qui a impact émotionnel direct dès qu'on en parle, peu importe avec qui ! :') Pour certaines personnes très très proches, il n'est pas évident de comprendre qu'il y a pour moi un compromis que je veux trouver entre "vivre en-dessous de mes moyens et être à la rue, être pauvre" et "m'enrichir le plus possible quitte à travailler à ce que je sois stressé, fatigué, déprimé, et que j'ai plus une minute à moi".

J'ai l'impression que si on veut vraiment faire un pas vers l'incertitude, il ne faut pas trop écouter ses proches et les collègues mais "oser", et quand on a pas cette force en soi, on la trouve grâce au soutien d'autres personnes... des ami.e.s, ou par exemple, au hasard, le forum On En A Gros ! :p

Parky a écrit :

Peut-être, donc, que je pourrais tout à fait m'accommoder d'une vie "classique" avec un travail salarié à temps plein, pourvu que ça soit quelque chose d'intéressant...ou peut-être pas, on verra dans quelques années. Ce qui est sûr, c'est que, comme toi, je veux pas me résigner à une vie qui me plaît pas juste par facilité ou par habitude. En même temps, le paramètre économique est à prendre en compte, j'ai pas envie de devoir continuellement me serrer la ceinture, donc...comme toi, à voir. Du reste, il y a aussi la possibilité de combiner un boulot à temps partiel et une passion à côté qui nous rapporte aussi des revenus, même s'ils sont fluctuants et insuffisants à eux seuls.

En effet ce sont des choix pas faciles. Parce que moi en effet je ne sais pas si je veux me réorienter, et donc faire du temps partiel dans un premier temps pour justement avoir du temps pour moi pour trouver ce qui me fait rêver, ou juste faire du temps partiel puis faire des vidéos YT à côté tout en sachant que ça me rapportera aucun revenu - à moins de devenir le nouveau Norman, mais j'ai pas du tout cette ambition ni cette soif de popularité en fait - ? Par exemple moi le montage vidéo me botte + que l'Informatique au final, mais il me botte + parce que : je le fais comme je l'entends, chez moi, avec une liberté totale sur tout du début à la fin. Si je refais des études pour obtenir un diplôme là-dedans, il y a de grandes choses pour que je retombe dans une vie "métro boulot dodo" 5j/7 en entreprise, et de grandes chances pour que ça me convienne pas non plus. Ce qui me rendrait heureux, c'est de gagner de l'argent en restant chez moi ET en faisant ce que j'aime faire en fait :') Mais pour le moment il se trouve que ce que j'aime faire (des vidéos sur Internet) ne fais pas gagner d'argent (la monétisation est un système qui se base sur le nombre de vues et d'abonnés, entre autres, c'est très très compliqué d'arriver à générer des revenus en faisant du divertissement et sans vendre de produits...).

Tout ça pour dire que c'est pas simple mais que je conçois aussi très bien qu'on préfère s'assurer d'adopter un mode de vie qui est le plus accepté et le plus courant dans le système...

Arneya a écrit :

Pour mémoire, je bosse à temps partiel, je gagne 900 euros par mois avec quoi je fais vivre moi+gosse+chéri handicapé (qui n'a malgré tout pas d'autres ressources)+chien+chat, je vis dans un 45 m carrés, j'ai pas le permis et je fais mes courses en scooter.

Et je suis heureuse.

Pas que je réussisse mieux, on s'en tape de la réussite, en réalité, mais simplement parce que je suis plus en accord avec ma personnalité et mes envies.

Eh ben ça, tu vois, ça me donne beaucoup d'espoir. Des exemples de personnes qui aiment et gèrent leur vie avec peu de revenus me pousse à me dire que non ce n'est pas complètement farfelu de faire ça, et oui ça peut me convenir mieux !

RP a écrit :

Je t'approuve totalement. C'est très courageux, mais tu ne pourras pas le regretter. Je connais tellement de personnes qui veulent changer de vie et qui attendent que ça leur tombe du ciel...

Dans mon travail, j'ai l'impression que personne n'a ça en tête. Pourtant beaucoup beaucoup râlent parce qu'ils ont pas envie de bosser et que "vivement le week-end", "vivement les vacances". Je pense que mes collègues vont d'abord me charier en mode "mais toi tu glandes rien", quand je serai en temps partiel. Et ils risqueront de me dire "nous on gagne notre vie au moins !" tout en étant épuisé de leurs journées. En fait je pense qu'au fond ce sera juste une forme de jalousie et déni qu'ils ont envie de faire pareil ! :D Vous savez, comme quand on veut un truc que quelqu'un d'autre fait, mais qu'on ne le fait pas parce que ça sort de l'ordinaire, du coup on jalouse et on dit "pfff de toute façon c'est nul ce que tu fais c'est n'importe quoi" :p Bon après ce ne sont que de spéculations, mais je les vois bien faire ça...

En tout cas merci pour vos réponses, camarades de ce forum bienveillant d'amour ! :hug:

Semi-Croustillant
Hors ligne
Westminster a écrit :

Je pense que mes collègues vont d'abord me charier en mode "mais toi tu glandes rien", quand je serai en temps partiel. Et ils risqueront de me dire "nous on gagne notre vie au moins !" tout en étant épuisé de leurs journées. En fait je pense qu'au fond ce sera juste une forme de jalousie et déni qu'ils ont envie de faire pareil ! :D Vous savez, comme quand on veut un truc que quelqu'un d'autre fait, mais qu'on ne le fait pas parce que ça sort de l'ordinaire, du coup on jalouse et on dit "pfff de toute façon c'est nul ce que tu fais c'est n'importe quoi" :p Bon après ce ne sont que de spéculations, mais je les vois bien faire ça...

alors ça, oui, faut se préparer psychologiquement, parce que tu n'y coupera pas ^^ Après 10 ans, j'ai toujours des potes qui me disent que je mène une "vie d'étudiant", que "c'est pas une vie". J'ai droit souvent au laïus :
- "Oui mais regarde, ta vie, c'est de la survie. Si tu veux partir en vacances, ben tu peux pas" (ouais alors en fait je m'en fous des vacances à la mer coincée entre deux serviettes de plage, à râler parce que le sable ça pique les yeux, par contre je me barre souvent quelques jours en camp sauvage total dans la forêt en famille, et je m'éclate à faire du pain sur mon feu de camp tout con)
- "Mais ton pauvre gosse, tu lui facilite pas la vie" (alors du coup on parle à fond avec mon gosse, et il vit tout ça très très bien)
- "Ouais mais t'es pas sociabilisée !" (ah ? ben pourtant je vois des gens, et je parle avec bcp de personnes passionnées, je sors, etc; comme tout le monde en fait)
- "Tu participes pas à l'effort national, t'es une assistée" (ouais. si si. Mais je le vis bien en fait, parce que comme tout le monde, je paye des taxes sur le moindre truc que j'achète, et puis comme j'achète local, hein, finalement, je participe plutôt plus que le pote avec sa caisse japonaise, pis de toute façon balec :) )

Enfin clairement, c'est pas un choix facile, et c'est le genre de choix que tu devra défendre et rechoisir chaque jour :) Mais parfois, ça en vaut la peine.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
Ameya a écrit :

- "Tu participes pas à l'effort national, t'es une assistée"

GRrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr :mad:

Toujours à taper sur les plus pauvres et précaires qui sont soi-disant assisté'e's alors que ceux qui gagnent dix, cent, mille fois plus (en faisant dix, cent, mille fois moins) et gardent tout pour eux sont bien tranquilles dans leur tour d'ivoire.
Tiens, ça m'fait penser à un truc que j'ai appris hier. J'vais aller en parler dans le topic prévu à cet effet !


West', tu connais mon point de vue. :b

J'espère aussi un jour pouvoir travailler peu et vivre ma vie comme je l'entends. Depuis que j'ai découvert le temps partiel... Je ne veux plus le quitter. :') Mais c'est sûr que cette saloperie de question financière a malheureusement une place importante dans tout ça. ><

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Félôches West ! On en avait parlé quand on s'est vu... j'sais plus quand, finalement tu n'as pas tant tardé depuis cette discussion.
J'espère que tout se passera bien pour toi !

Chevalier So Briqué
Hors ligne
Westminster a écrit :

J'ai l'impression que si on veut vraiment faire un pas vers l'incertitude, il ne faut pas trop écouter ses proches et les collègues mais "oser"

Ouais, voilà, ça résume bien la situation, cette phrase.

Si je devais écouter mes collègues, je serais encore en voiture, je ne serais pas en train de remettre en question l'éthique de ma banque, j'irais faire mes courses au magasin le plus proche de chez moi sans me soucier des conséquences que cela pourrait avoir sur l'environnement l'économie et tout le reste...

Je les teste un peu, au boulot, sur leurs habitudes. Ben faut surtout pas leur demander d'en changer, hein !
Par exemple j'ai changé un fond d'écran sans les prévenir ni leur demander leur avis, le lendemain c'était remplacé par un autre.

La tradition, "on a toujours fait comme ça", ça a une emprise tellement forte sur les gens...

Si t'as trouvé ce qui te fait vibrer et qui te donne envie de te lever tous les matins, fonce, l'ami o/

Chevalier
Hors ligne

Je sais pas où mettre ça donc je le met ici

https://www.etsy.com/fr/listing/5077292 … llery-1-13

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Je suis actuellement à la recherche d'un électricien pour nous allumer la lumière à tous les étages, chez moi. (Bon, pour ceux qui sont déjà venu, il n'y a effectivement qu'un étage dans mon appart, mais la blague est drôle quand même, non ?)
J'suis tombé sur internet sur le contact d'un certain « Patrice Ouillon ».
Bah je trouve qu'il a drôlement manqué de fantaisie et aurait pu appeler sa société « Elec Ouillon ».

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah ouais ! C'est le Pat' Ouillon. Bon ouvrier mais salissant.

:fete:

Chevalière PinkAA Chou
Hors ligne

Heureusement qu'il s'appelle Patrice et pas Patrick, ça s'est joué à pas grand chose (encore que, vaut-il vraiment mieux être un souillon qu'un couillon ?) :b

Chevalier
Hors ligne

C est moi ou le forum était inacessible pendant 2 jours?

Chef de Clan
Hors ligne

Je n'ai pas pas pu non plus y accéder pendant deux jours et étant donné le peu message (aucun) posté pendant cette période, je pense que c'était généralisé.

Chevalière PinkAA Chou
Hors ligne

Je confirme, moi non plus je pouvais pas y accéder.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Conseil de Bothan, loutre cuite au pouce vert : quand ça vous arrive, videz le cache de votre navigateur, c'est magique ;)
Pour cette fois encore où j'étais accusée de pas avoir de MySQL je sais pas quoi, ça a marché pour moi .

Merci qui ? Merci Mamie !
:beuh:
:P

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Oui, à cause d'une mise à jour serveur le 9. ;)

J'ai mes sources. :cool:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB