Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui ne pratique pas le putsch !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Ce sketch s'insère dans le Livre IV, lorsque le roi Loth est devenu l'allié de Lancelot. Il a donc lieu avant la visite du duc d'Aquitaine à Kaamelott.

Remarque : il y a des indications de date, c'est parce que j'ai eu besoin de plusieurs flashbacks qui expliquent les choses. Je ne sais pas comment on indique ça d'habitude et là il faut que ce soit assez précis (faites bien attention aux dates !)


Les troupes d'Aquitaine

1. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE - JOUR - 1er OCTOBRE

Le seigneur Calogrenant rejoint Arthur.

Arthur
Ah, seigneur Calogrenant. On m'a dit que vous aviez de bonnes nouvelles à m'annoncer.
Calogrenant
Eh bien... Ça dépend. Ce sont juste des rumeurs. Mais si c'est vrai...
Arthur
Allez-y, acouchez !
Calogrenant
Il paraîtrait - je parle au conditionnel - que le seigneur Lancelot s'est brouillé avec le roi Loth.
Arthur
Ah... Mais brouillé comment ? Si c'est juste qu'il est vexé parce qu'il a pris une remarque de travers, ça ne nous avance pas.
Calogrenant
Ah, ça, susceptible comme il est...
Arthur (déçu)
Donc c'est juste une petite brouille ?
Calogrenant
Non, non. Comment dire... Voilà - en fait j'aurais peut-être dû commencer par ça : la rumeur, c'est qu'il cherche à recruter des hommes pour envahir l'Orcanie.
Arthur
Ah oui, vous auriez dû commencer par là, je confirme !
Calogrenant
De là, j'en ai déduit qu'ils devaient être brouillés.
Arthur
Là, pour une brouille, c'est une brouille. Mais comment c'est arrivé ?
Calogrenant (faisant un bruit avec la bouche pour dire qu'il ne sait pas)
Prrr !

2. INT. SALON PRIVÉ DU DUC D'AQUITAINE - JOUR - 1er JUILLET

Duc d'Aquitaine
Juste pour être sûr... Rappelez-moi vos noms ?
Loth
Le roi Loth d'Orcanie. Et là, c'est mon lieutenant, le seigneur Galessin.
Galessin
Au cas où, je précise que je suis pas lieutenant mais chevalier.
Duc d'Aquitaine
Eh bien, messires, je suis enchanté de votre visite. Et que me vaut l'honneur ?
Duchesse
Peut-être que vous pourriez me présenter, au passage ?
Duc d'Aquitaine
Très juste. Alors voilà, cette jeune dame ma foi fort attirante... (Se tournant vers sa femme, qui le désapprouve du regard) On peut le dire, n'est-ce pas ? Non ?
Duchesse
Bref !
Duc d'Aquitaine
Bref, cette jeune femme est, je dirai, tout simplement, mon épouse.
Loth
Enchanté !
Galessin
Moi de même.
Duchesse (au duc)
Il faudrait peut-être leur permettre de s'assoir.
Duc d'Aquitaine
Ah oui ! Eh bien messires, allez vous chercher une chaise dans une des pièces voisines, ne faites pas de chichi, vous êtes ici chez vous.
Duchesse
Mais qu'est-ce que vous racontez ? Demandez à vos larbins d'aller chercher des chaises ! C'est pas à vos invités de le faire !
Duc d'Aquitaine
Ah, vous croyez ? Moi, quand j'ai besoin d'une chaise, je vais la chercher moi même, je suis assez grand.
Galessin (qui revient d'une pièce voisine avec deux chaises)
Vous bilez pas, j'ai trouvé.
Duchesse
Je suis vraiment confuse, sire Loth, mon mari est parfois distrait...
Loth
Oh, je ne m'en formalise pas. Disons que les coutumes d'Aquitaine sont originales. Omne ignotum pro magnifico, comme on disait autrefois.
Duc d'Aquitaine
Alors, Sire Loth, ça faisait bien... quoi ? cinq ans que vous n'étiez pas venu ?
Loth
Je ne suis jamais venu sur le continent. C'est la première fois.
Duc d'Aquitaine
Ah tiens ? J'espère que vous avez eu le temps de visiter, notre pays regorge de curiosités...
Duchesse (à son mari)
Peut-être qu'il n'est pas venu faire du tourisme.
Duc d'Aquitaine
Il aurait tort. Nous avons un magnifique aqueduc à deux lieues d'ici, sur la route sud. C'est une ruine et il ne sert plus depuis deux cents ans, mais nous l'avons mis en valeur récemment et il attire de nombreux voyageurs.
Loth
À vrai dire, votre femme a raison, je ne suis pas venu pour visiter.
Galessin (à Loth, avec espoir)
On pourra toujours aller voir ça après l'entrevue, non ?
Loth
Je suis venu en Aquitaine pour vous entretenir de haute politique.
Duc d'Aquitaine
Ah... Voulez-vous que je congédie ma femme ?
Duchesse
Ah non !
Loth
Oh, elle peut rester ! J'ai entendu dire que c'était une personne brillante et ambitieuse...
Duc d'Aquitaine
C'est vrai qu'elle est dévorée d'ambition.
Duchesse
Oh, vous voulez me faire passer pour quoi ?
Duc d'Aquitaine
C'est quand même bien connu.
Duchesse
Vous savez, je me suis fait une raison... Quand je vous ai épousé, vous m'aviez dit que vous étiez un duc ambitieux, et j'avoue que j'ai trouvé ça... craquant.
Duc d'Aquitaine
J'ai dit ça parce que ça avait l'air de vous faire plaisir.
Duchesse
Oui, depuis, j'ai compris. Je vous rêvais en conquérant ; votre seule ambition est de retaper des aqueducs.
Galessin
Et si on revenait à nos affaires ?
Loth
Voyez-vous, seigneur Galessin, les femmes sont toutes pareilles. La mienne aussi se mèle de mes affaires. (À la Duchesse) Nous sommes venus avec une proposition qui pourrait vous permettre de réaliser votre rêve de toujours.
Duchesse
Faire de mon mari un puissant de ce monde ?
Loth
Tout juste !
Duc d'Aquitaine (très surpris)
C'est ça votre rêve de toujours ?

3. INT. SALON PRIVÉ DU DUC D'AQUITAINE - JOUR - 1er JUILLET

La discussion se poursuit.

Loth (impatient)
Vous avez quand même entendu parler de la trahison de Lancelot ?
Duc d'Aquitaine
Oui, oui, mais je croyais que tout ça s'était arrangé. Vous voulez dire qu'il est toujours en bisbille avec Arthur ?
Galessin
Mais il a trahi ! C'est son ennemi ! Ils veulent se tuer !
Duc d'Aquitaine
Grand dieu, mais c'est horrible !
Duchesse
Si vous passiez un peu plus de temps à lire les rapports...
Loth
Et nous, on est du côté de Lancelot.
Duc d'Aquitaine
Ah oui, comme ça vous n'êtes pas en bisbille avec lui... Enfin, je veux dire... Attendez... vous aussi, vous avez trahi le roi ?
Loth
Vous avez compris.
Duc d'Aquitaine
Mais pourquoi ?
Loth
Ah, ça... Gens humana ruit per vetitum, en quelque sorte.
Galessin
Arthur est un incompétent. Depuis dix ans, c'est Lancelot qui tient la baraque, qui la maintient à flot. La seule légitimité d'Arthur, c'est d'avoir arraché l'épée du rocher.
Loth
Et puis entre parenthèse, tout le monde n'a pas eu le temps d'essayer. Je me comprends.
Galessin
Pour vous, c'est quoi un bon roi ? Un type qui sait retirer les épées d'un rocher, ou bien un chevalier noble, courageux et compétent ?
Loth (jetant un oeil à la Duchesse)
Et ambitieux.
Duc d'Aquitaine
Non, c'est sûr que présenté comme ça...
Duchesse
Donc vous proposez à mon mari de rejoindre la conjuration.
Loth
Tout à fait.
Duc d'Aquitaine
Mais ça ne va pas ! Il n'en est pas question ! J'ai juré fidélité, moi.
Galessin
Il faut savoir parfois prendre des risques. C'est à ce prix qu'on s'élève.
Duchesse
Laissons ces messieurs aller jusqu'au bout. Il sera temps ensuite de prendre une décision.
Duc d'Aquitaine
Fort bien ! (À Loth) Je vous écoute.
Loth
D'abord, vous devez comprendre que chacun doit apporter sa participation.
Duc d'Aquitaine
Oui, c'est bien normal !
Duchesse
Et ce serait quoi, notre participation ?
Loth
Cinq mille hommes. Une troupe de cinq mille hommes que vous nous envoyez en Bretagne.
Galessin
Pas besoin de vous préoccuper de leur uniforme, c'est nous qui les habillerons.
Duc d'Aquitaine
Tiens donc, et pourquoi ?
Loth
C'est notre contribution. Vous, c'est les hommes, et nous, les uniformes.
Galessin
Et puis ce sera pas le même climat, autant qu'on s'en occupe.
Duc d'Aquitaine
Très juste !
Duchesse
Et qu'est-ce qu'on y gagne ?
Loth
Ah là, c'est du lourd : le duc d'Aquitaine devient le premier ministre de Lancelot une fois que celui-ci aura pris le pouvoir.
Duchesse (suspicieuse)
Et vous, vous ne briguez pas le poste ?
Loth (mentant avec conviction)
Hélas non, ma dame ! Voyez-vous, je suis mourant. N'ébruitez pas, mais je ne passerai pas l'hiver.
Galessin (inventant une maladie)
La fièvre orcanienne. On en meurt à petit feu.
Loth
Vous disposez bien de cinq mille hommes, n'est-ce pas ?
Duc d'Aquitaine
Ah oui, tout à fait. J'ai une superbe garnison - tiens, d'ailleurs elle est située juste en face de l'aqueduc !
Duchesse (à son mari)
Alors ? Vous êtes tenté ?
Duc d'Aquitaine
Si ça peut vous faire plaisir, je dois dire que... oui, pourquoi pas ?
Duchesse
Non mais c'est pas une question de me faire plaisir. C'est de la politique. C'est un tournant dans votre carrière. Est-ce que vous avez des couilles ou non ?
Loth
Ducunt volentem fata, nolentem trahunt, et je vous signale que c'est la troisième citation latine qui veut dire quelque chose.
Duc d'Aquitaine (indécis)
Mais si je trahis Arthur, il faudra quand même que je le prévienne. Je ne suis pas sûr qu'il appréciera.
Duchesse
Mais qu'est-ce que vous racontez ? Surtout pas !
Loth
Alors j'ai dit tout ce que j'avais à dire, j'ai trouvé une très belle citation latine pour conclure ma proposition, donc j'attends votre réponse.
Duc d'Aquitaine
Eh bien... (Il regarde encore une fois sa femme, elle a l'air intéressée.) D'accord, marché conclu.

4. INT. CHAMBRE DU DUC ET DE LA DUCHESSE D'AQUITAINE - SOIR - 1er JUILLET

Le duc et la duchesse d'Aquitaine sont couchés et font le point.

Duc d'Aquitaine
C'est quand même bizarre qu'ils nous demandent de ne pas fournir les uniformes. Vous ne trouvez pas ça louche ?
Duchesse
L'avantage, c'est que personne ne pourra savoir que les troupes viennent de chez nous. En cas de coup dur, Arthur n'aura pas de preuve. On est blindés.
Duc d'Aquitaine
Ah, je n'avais pas pensé à ça. C'est fort ingénieux.

5. INT. SALLE DU TRÔNE DU ROI LOTH - JOUR - 4 JUILLET

Les seigneurs Galessin et Dagonnet s'entretiennent avec le roi Loth, qui termine un plat de viande.

Dagonnet
C'est quand même bizarre qu'on doive fournir les uniformes. Vous ne trouvez pas ça louche ?
Loth
Mais ça fait partie du plan, imbécile !
Galessin
C'est exprès !
Loth
Combien de fois il va falloir vous expliquer ?
Dagonnet
Ben si vous pouviez recommencer, ce serait pas de refus.
Loth (à Galessin)
Allez-y, vous, moi j'en ai marre. Summum causa nec mergitur, et en plus ça veut rien dire, j'en ai perdu mon latin !
Galessin
Pour la vingt-cinquième fois... Il faut pas que Lancelot sache que les troupes viennent d'Aquitaine.
Dagonnet
Oui, ça j'avais compris, je suis quand même pas débile.
Galessin
Eh ben ! C'est pour ça qu'ils doivent pas avoir leur uniforme : leur uniforme d'Aquitaine !
Dagonnet
Ah oui... J'avais pas fait le rapprochement.
Loth
Donc c'est bon, seigneur Dagonnet, vous avez tout pigé ?
Dagonnet
Ben... J'ai encore une question.
Loth
Faites gaffe, hein !
Galessin
Vous prenez un risque...
Dagonnet
Je la tente quand même.
Loth
OK. Je vous écoute.
Dagonnet
Pourquoi il faut pas que Lancelot sache que les troupes viennent d'Aquitaine.
Loth (jetant son assiette)
Ah non ! C'en est trop !
Dagonnet
Excusez-moi mais c'est quand même pas évident !
Galessin
On reprend depuis le début. J'espère que vous avez conscience que je suis en train de vous sauver la vie !
Dagonnet
Ah bon ?
Loth
Bien sûr qu'il vous sauve la vie. Là j'allais vous buter, qu'est-ce que vous croyez ?
Dagonnet
Juste pour une question ?
Galessin
Mais ça fait vingt-cinq fois qu'on vous a tout expliqué. Donc Lancelot nous a confié un coffre rempli de pièces d'or pour qu'on lui trouve des mercenaires. Plusieurs milliers. L'or va servir à les engager et à payer leur solde à l'avance.
Dagonnet
Oui, je sais.
Galessin
Mais c'est quoi que vous savez pas ?
Dagonnet
Ben... La suite.
Galessin
La suite : puisque le duc d'Aquitaine nous envoie gratis cinq mille hommes, on n'a plus besoin des pièces d'or.
Dagonnet
Donc on pourra les rendre au seigneur Lancelot ?
Loth (manquant de s'étrangler)
Mais il vient de quelle planète, ce type ? Omni vigilantibus rerum, et merde ! plus moyen de retrouver mon latin !
Galessin
On va garder l'argent pour nous, évidemment ! C'est ça, la combine !
Dagonnet
Mais pour quoi faire ? Me dites pas que c'est pour payer des mercenaires, puisqu'on les a obtenus gratis d'Aquitaine - et vous voyez que j'ai bien compris !
Galessin
Mais c'est pour nous, pour nos besoins personnels !
Dagonnet
On a besoin d'or ? Je croyais que l'Orcanie avait réglé ses dettes.
Loth
Si vous n'avez pas besoin de cet or, on ne vous embêtera pas avec, soyez rassuré. (Dagonnet sourit.)

6. EXT. CAMP DE LANCELOT - JOUR - 25 SEPTEMBRE

Lancelot a convoqué le roi Loth.

Loth
Mais je sais pas quoi vous dire, moi ! Je ne comprends pas plus que vous !
Lancelot
Presque trois mois que je les attends, vos soi-disant cinq mille hommes ! Où ils sont ?
Loth
Leur navire a peut-être fait naufrage ?
Lancelot
On a eu un été radieux, pas une tempête, que du beau temps. Alors ? Je vous rappelle que les combats doivent être terminés pour l'hiver. Là, si on ne part pas dans une semaine, c'est remis à l'an prochain. Et le temps est compté !
Loth
Mais ne vous en prenez pas à moi ! Moi aussi ça me tracasse.
Lancelot
Et qu'est-ce qui me dit que vous m'avez pas roulé ?
Loth
Hein ?
Lancelot
Vous encaissez l'or et vous prétendez l'avoir utilisé pour payer des mercenaires qui n'existent pas.
Loth
Mais c'est complètement idiot, comme combine, ça se verrait tout de suite !
Lancelot
C'est vrai.
Loth
Je suis quand même pas con à ce point là.
Lancelot
Je sais, vous êtes un futé. Ou alors vous vous êtes dit : jamais il me soupçonnera d'être suffisamment con pour avoir gardé l'or en échange de rien. Là, ça vous ressemblerait déjà plus.
Loth
Je suis quand même pas futé à ce point là.
Lancelot
Quoiqu'il en soit, vous avez jusque demain midi pour me remettre le coffre avec tout l'or. Et attention, je veux la somme exacte. Si vous avez déjà prélevé, eh bien vous recompléterez avec votre or personnel. Pour demain midi.
Loth
Sinon ?
Lancelot
Sinon... Sinon, j'envahis l'Orcanie !
Loth
Avec quelles troupes ?
Lancelot
Ah ouais, merde...

7. INT. CHAMBRE DU DUC ET DE LA DUCHESSE D'AQUITAINE - SOIR - 15 SEPTEMBRE

Le duc et la duchesse d'Aquitaine sont couchés et discutent.

Duc d'Aquitaine
Ah, ce spectacle de troubadours était fort divertissant, n'est-ce pas ma mie ?
Duchesse
Je me réjouis qu'il vous ai fait oublier vos soucis.
Duc d'Aquitaine
Tiens, oui, c'est vrai, j'avais un souci... Vous vous souvenez c'était quoi ? Ah, quelle misère de perdre ainsi la mémoire !
Duchesse
Le souci, c'était que vous aviez oublié de faire quelque chose. Comme d'habitude...
Duc d'Aquitaine
Oh, ça va, ça arrive à tout le monde ! Et qu'est-ce que j'avais oublié ?
Duchesse
Alors là, je n'en sais rien.
Duc d'Aquitaine
Je ne vous en ai pas parlé ?
Duchesse
Vous ne me dites plus rien. La dernière chose dont vous m'avez parlé, c'était votre rendez-vous avec le général, ça date du début de l'été, vous voyez.
Duc d'Aquitaine
Le général ! Mais oui !
Duchesse
Quoi, le général ?
Duc d'Aquitaine
Je devais le voir pour organiser l'envoi de cinq mille hommes vers l'Orcanie.
Duchesse
Quoi ? Mais ça fait deux mois et demi !
Duc d'Aquitaine
C'était pour le roi Loth, pour l'aider à constituer une armée...
Duchesse
Oui, je m'en souviens. Comme vous dites, quelle misère de perdre ainsi la mémoire !
Duc d'Aquitaine
Heureusement que j'ai toujours habilement caché mon handicap.
Duchesse
Oui mais là, deux mois et demi ! Tout l'été !
Duc d'Aquitaine
Eh ben ? Je leur enverrai un mot d'excuse.
Duchesse
Oui, j'imagine : « Désolé pour le retard, mais avec l'angine de la petite, les vendanges et la réfection de l'aqueduc, je n'ai pas vu le temps passer. »
Duc d'Aquitaine
Voilà, très bien !
Duchesse
Je vous signale que c'est le mot d'excuse que vous aviez envoyé à votre menuisier suite au retard de paiment de je ne sais quels travaux. Votre mémoire ne s'arrange vraiment pas. Mais vous n'aviez que trois semaines de retard. Là, deux mois et demi...
Duc d'Aquitaine
Du coup on fait quoi ? On laisse tomber ?
Duchesse
Bien sûr qu'on laisse tomber !
Duc d'Aquitaine
Les pauvres bougres, il vont s'inquiéter de ne rien voir venir.
Duchesse
Oui, ben quand on trahit, il y a des impondérables, voilà.
Duc d'Aquitaine
Quand même, j'espère que ça ne va pas perturber leurs opérations militaires.
Duchesse
Non, cinq mille hommes en moins, le double de l'armée d'Arthur, ça ne manquera pas...

8. INT. SALLE DE LA TABLE RONDE - JOUR - 10 OCTOBRE

Le seigneur Calogrenant vient de rejoindre Arthur.

Calogrenant (souriant)
Une bonne nouvelle, sire !
Arthur
Toujours à propos de Lancelot et du roi Loth ?
Calogrenant
Tout à fait. Alors attention, ce n'est qu'une rumeur...
Arthur
Oui, allez-y.
Calogrenant
Le roi Loth aurait contracté la fièvre orcanienne.
Arthur
La quoi ?
Calogrenant
On en meurt à petit feu.

Calogrenant
Il passera pas l'hiver.


Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

:lol:

Juste excellent. :) J'ai trouvé que quelques répliques sonnaient un peu faux, mais dans l'ensemble c'est super bon, c'est pour chipoter. ;) (Et tant que j'en suis à chipoter, "mille" est invariable ! ;))

L'idée est top, t'as vraiment une imagination hyper ! :D

Et j'ai explosé de rire grâce à Dagonnet et aux sautes d'humeur de Loth ! :lol: (Et puis le coup des citations latines, ça fait toujours son petit effet. Surtout que tu arrives à rendre ça original malgré la redondance du gag. ^^)

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

Tu es vachement inspiré en ce moment ! :P

J'ai explosé de rire au "Peut-être qu'il n'est pas venu faire du tourisme." de la duchesse, je l'ai complètement entendu ^^

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Merci pour vos avis ! (J'ai corrigé les milles... heu... mille... Bref !)

L'idée du sketch m'est venue dans la salle d'attente de mon coiffeur, je ne sais absolument pas comment. Mais j'en suis fier parce que c'est ce que je recherche dans cet exercice : tout en restant fidèle à la série, essayer de ne pas juste faire du mimétisme. Ici, je pense que c'est le point positif, du coup effectivement le point négatif, c'est que je n'ai pas trop soigné le langage.

Ce qui est "amusant", c'est que j'ai dû y réfléchir un bon quart d'heure dans la salle d'attente (puis cinq minutes lors du trajet retour en voiture, et un peu plus quand j'ai compris qu'il allait falloir faire des flashbacks), et qu'il m'a fallu trois heures pour le taper. Comme d'habitude je craignais qu'il soit trop court...

J'espère qu'on comprend bien que la fièvre orcanienne, c'est une maladie bidon ? (Sans quoi la chute ne serait pas drôle à mon avis.)

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ah là, on retombe dans "du classique", mais un classique qui a une sacrée gueule ! :lol:
Ces aquitains sont l'appoint indispensable à une histoire drôle impliquant des renégats :p
Je n'ai pas "entendu" de répliques mal adaptées, je l'ai bu d'un trait -en m'arrêtant juste pour rigoler- je l'ai trouvé efficace et cohérent.
Chouette boulot ... comme d'hab' :D

Chevalier
Hors ligne

J'adore loth, "je suis pas con a ce point là" et "je suis pas futé a ce point là", le mec qui se débat pour se sortir de la merde. :D

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Très beau boulot ! J'ai adoré le lire (déjà deux fois) !

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Très bien, la chute est super ^^
J'ai beaucoup aimé le passage entre Dagonnet et Galessin ainsi que le Duc d'Aquitaine et son épouse. Je suis un poil moins convaincu par Loth.
Je retrouve avec plaisir Calogrenant en aide de camp d'Arthur (je l'adore dans ce rôle)

Bon maintenant le petit truc qui m'a un peu gêné c'est que scénario est incohérent avec le livre IV. En effet, comment Loth peut-il vouloir voler Lancelot alors que c'est lui qui finance l’insurrection ? Mais ça n'enlève pas à l'originalité des échanges et à leur impact.

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Il n'y a pas d'incohérence. C'est juste qu'une scène pas très drôle a été coupée au montage :


9. INT. CUISINE DU CHÂTEAU D'ORCANIE - JOUR - 5 OCTOBRE
Le roi Loth était en train de grignoter un petit casse-croûte quand surgit sa femme...

Anna
Oh, vous, là !
Loth
Oui mon amie, vous voulez me parler ? Ça faisait longtemps.
Anna
J'ai appris que vous avez essayé d'escroquer Lancelot.
Loth
Comment le savez-vous ?
Anna
Peu importe. Je veux que Lancelot écrase ce bâtard d'Arthur. Vous m'entendez ?
Loth
Mais, moi aussi : je me suis justement rallié à lui.
Anna
Alors ne lui mettez pas des bâtons dans les roues, imbécile ! À partir de maintenant, vous utiliserez l'or que vous lui avez dérobé pour financer l'insurrection. Tout l'or.
Loth
Quoi ?
Anna
Vous avez envie de me contrarier ? Rappelez-vous ce qui s'était passé la dernière fois.
Loth (effrayé)
Non, non, je ferai comme vous avez dit, bien entendu.

10. SALLE DU TRÔNE DU ROI LOTH - JOUR - 6 OCTOBRE
Les seigneurs Galessin et Dagonnet ont été convoqués par le roi Loth.

Dagonnet
Je suis désolé mais je comprends toujours pas.
Galessin
J'avoue que moi non plus...
Dagonnet
Pourquoi lancelot nous a donné ces pièces d'or s'il faut maintenant lui rendre ? Il nous prend pour une caisse de dépôt ?
Galessin
Il a flairé la combine ? Et alors, il ne peut rien faire, il n'a pas de troupes.
Loth
Écoutez, je suis le roi, vous m'obéissez, c'est tout.
Galessin
Quand même j'aimerais comprendre pourquoi...
Loth
Un caprice de ma femme. Vous savez que je ne lui refuse rien.
Dagonnet
En somme, c'est par amour ?
Loth (désarmé devant une telle bêtise)
Voilà !


Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Wouaw, le gars a carrément des rushs et des bonus à nous offrir ! :D

Chevalier aux Pouces Verts
Hors ligne

J'attends de voir le bêtisier moi :D

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

:lol:

Je m'demande à quoi ressemble le making-of. :b

Chevalier Feuletonniste
Hors ligne

Hé ho, vous voulez pas non plus un documentaire tant qu'on y est ? :lol:

Chevalier Allû Ciné
Hors ligne

Ah ah, excellent le bonus !

Chevalier
Hors ligne

Je me joins aux autres, c'est tout simplement génial ! :lol:

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB