Bienvenue sur OnEnAGros!, le forum qui marche alternativement à cloche pied sur chaque pied !

Lisez la charte du forum avant de commencer à participer. Si vous êtes nouveau, une présentation est toujours appréciée afin de mieux se connaître !


Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

C'est difficile de garder le cap dans une discussion sur un sujet sans dévier un peu du sujet initial et comme en ce moment y'a deux discussions distinctes qui abordent le sujet épineux de l'amour du mariage et sentiment ben je me suis dit que c'était l'occasion d'ouvrir un nouveau topic avec pour thématique l'AMUUUUUR

Donc les deux topics incriminés sont :
- Les filles les plus sexy : la discussion légère au départ et sans grand intérêt pour l'avancement de l'histoire et sa compréhension a tout de même aboutit au sentiment qu'Arthur peut entretenir pour sa pléthore de maîtresses et s'il est capable d'aimer

- Le couple Dame Seli / Léodagan : Au départ on se demandait s'ils étaient d'aussi mauvais parents qu'on essayait de nous le faire croire et finalement ça a bifurqué sur les avantages et inconvénients du mariage arrangé et le début d'une battle façon : "est-ce que tu préfère passer trois mois dans un cachot à te faire grignoter les doigts de pieds par des rats ou avoir un troisième bras qui te pousse sur la tête ?". En plus clair : "préférez-vous être dans un couple comme celui d'Arthur/Guenièvre ou Karadoc/Mevanwi ?"

En fait je me rend compte qu'il est rarement question d'amour dans Kaamelott, du moins de manière frontale, mais que finalement c'est hyper important.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Annnngharaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaad !

C'est pas une grande amoureuse, ça ?
:p

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Et bien on peut tout de même s'interroger sur la sincérité de ces sentiments pour Perceval ^^
Non parce qu'elle le comprend pas, elle semble avoir un peu de culture et d'éducation mais pas le statut qui va avec. Pour elle Perceval ne serait-il pas un marche pied vers un peu plus de prestige ?

Mais dans l'absolu, je pense qu'elle a des sentiment pour notre chevalier de Galles préféré.

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

A mon avis, si c'est "le pouvoir" qu'elle cherche, elle tente le coup avec le roi... ou n'importe qui d'autre. Là ça fait quinze ans (?) qu'elle court après le même homme pour n'en retirer aucun bénéfice ! Je pense qu'elle l'aime, vraiment . ;)
Mais tu as raison, à part Lancelot qui se consume pour une femme inaccessible, qui serait presque d'accord mais seulement parce qu'il est blond ...
Guenièvre est toute dévouée à son mari, on pourrait penser que c'est par devoir, mais la potion de vérité ne ment pas : elle est amoureuse d'Arthur.
Y a Loth qui en pince pour son Anna. A moins que ce ne soit de la terreur... Mais lui, clame son amour, en tout cas.
:D

Nan, l'Amour est bien présent... mais rarement réciproque.

Chevalier
Hors ligne

Si l'amour rend aveugle, alors clairement Angharad aime Perceval, c'est même pour ça qu'elle ne le comprend pas : elle l'idéalise trop :b

Sinon, pour revenir au débat sur "qui est le pire mari", je ne sais plus qui disait sur l'autre topic que Karadoc est "moins salaud" avec Mevanwi qu'Arthur avec Guenièvre. C'est vrai, mais dans le cas de Karadoc, c'est justement pas par méchanceté qu'il impose une vie de merde à Mevanwi : avoir un stock de bouffe dans son lit, il trouve ça tout à fait normal, laisser Perceval insulter sa femme aussi (puisque lui-même ne prend pas mal le fait que Perceval le traite de gros con, sauf quand il lui dit qu'il est encore plus con que gros, bref :b). En fait, il ne se pose pas la question de savoir si son mode de vie convient à sa femme, puisque ça lui convient à lui. Du coup, elle a effectivement une vie de merde :b

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Et Aconia et Arthur ? C'pas d'l'amour, ça ? :o Aconia affirme être amoureuse, et Arthur l'est sans aucun doute.

Bonne initiative auto-stipulée d'avoir créé un topic pour stopper les HS Flammeche ! ;)

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Aconia et Arthur c'est la valeur étalon de l'amour pour Arthur. C'est tout de même en grande partie à cause du fait qu'il se soit entiché d'une personne âgée que c'est le dawa, pour ne pas dire le b****l dans sa vie amoureuse.
Mais ensuite ? Après Aconia, a-t-il sincèrement aimé une femme (non parce que côté bonhomme, il est incontestable qu'il aime Perceval) ?

Pour moi ce n'est pas une évidence. Je trouve qu'Arthur a une certaine tendance à s'enticher au début d'une relation.
- Madenn, il la fout en cloque, il a l'air heureux de devenir papa et, chose étrange il prend plus de nouvelles de la mère ni de de l'enfant alors que c'est pas comme si Guethnoc il avait pas ses entrées régulières au château
- Azénor, pareille gros coup de coeur et pffff... plus là ça ne semble pas le heurter plus que ça
- La Bouffeuse de Fleurs, même chose, au début c'est tout mimi et puis pfff... disparut, volatilisé
- Mevanwi, ben s'il l'épouse finalement ce n'est pas parce qu'il l'aime, c'est juste pour pas avoir à butter Karadoc, mais elle fini par lui courir sur le haricot d'une certaine manière.
- Les maîtresses, je ne pense pas qu'il nourrisse le moindre sentiment amoureux vis-à-vis d'elle

Moi je suis de l'avis de Guenièvre : il est incapable d'aimer une femme.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

- Madenn, il la fout en cloque, il a l'air heureux de devenir papa et, chose étrange il prend plus de nouvelles de la mère ni de de l'enfant alors que c'est pas comme si Guethnoc il avait pas ses entrées régulières au château
- Azénor, pareille gros coup de coeur et pffff... plus là ça ne semble pas le heurter plus que ça
- La Bouffeuse de Fleurs, même chose, au début c'est tout mimi et puis pfff... disparut, volatilisé

Ces trois-là, il a l'air de beaucoup les aimer dans les rares épisodes où elles apparaissent. Mais je pense que leur disparition n'est pas à analyser ainsi... À mon avis, c'est juste qu'AA a créé ces personnages pour pouvoir faire ces épisodes, ces situations. Et ensuite, il avait plus besoin des personnages, il pouvait pas "s'encombrer" avec eux et il fallait bien qu'il choisisse sur quoi axer l'histoire. Alors voilà, il fait un ou deux épisodes avec une cleptomane rigolote, un ou deux avec une gentille mangeuse de fleurs, un avec une fille enceinte, et puis il a fait l'tour de ce qu'il voulait faire de ces personnages.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Je sais bien que leur disparition est due au fait qu'il ne pouvait pas les intégrer au Casting définitif, mais en faisant ça il donne cet impression d'un roi cœur d'Artichaut qui s'attache et se détache facilement et cela AA a pu l'intégrer dans ce qu'il voulait montrer d'Arthur.

Chevalier
Hors ligne
Tatie a écrit :

Guenièvre est toute dévouée à son mari, on pourrait penser que c'est par devoir, mais la potion de vérité ne ment pas : elle est amoureuse d'Arthur.

Comme je l'ai déjà rappelé dans un autre topic, elle dit "moi j'vous aime ... enfin je crois" donc je  la crois pas follement amoureuse de de son mari personnellement, du reste dans le détail, je sait plus si elle en a bu elle aussi de la potion, je crois pas car il est le seul des deux à avoir un comportement inhabituel, puisqu'il est franc avec elle pour une fois alors qu'elle est égale à elle-même.
Pour décrire sa relation à son mari, je dirais que puisqu'elle condamnée à passer sa vie avec lui, elle essaie de remplir son devoir d'épouse et de l'aimer de son mieux comme on le lui appris, même s'il la traite très mal et ne respecte pas les siens de devoirs.
J'ajouterai qu'à mon avis même si sa vie ne la rend pas heureuse, elle est trop obéissante et soumise, trop profondément  formatée par son éducation rigoureuse pour chercher son bonheur ailleurs, à part une fois dans sa vie mais ça se termine très vite et très mal alors sûrement que ça la décourage de recommencer.

Cousine a écrit :

Si l'amour rend aveugle, alors clairement Angharad aime Perceval, c'est même pour ça qu'elle ne le comprend pas : elle l'idéalise trop ironique

Je suis tout à fait d'accord avec cette analyse, Angharad est vraiment amoureuse de Perceval c'est évident, elle l'idolâtre tellement qu'elle ne le voit pas tel qu'il est, bien sûr elle a aussi l'ambition de devenir femme de chevalier, recherchant le confort matériel et le prestige mais après tout c'est légitime puisqu'il s'est engagé avec elle.
Et puis, puisque justement leur histoire n'avance plus, si elle n'est amoureuse, elle pourrait fort renoncer à lui et cherche un autre mari potentiel parmi les grands de Kaamelott, après tout il n'est pas le seul chevalier de Kaaamelott et comme elle est jolie et qu'elle a de l'esprit et du caractère, elle pourrait facilement en séduire un autre si elle le voulait.

Cousine a écrit :

Sinon, pour revenir au débat sur "qui est le pire mari", je ne sais plus qui disait sur l'autre topic que Karadoc est "moins salaud" avec Mevanwi qu'Arthur avec Guenièvre. C'est vrai, mais dans le cas de Karadoc, c'est justement pas par méchanceté qu'il impose une vie de merde à Mevanwi : avoir un stock de bouffe dans son lit, il trouve ça tout à fait normal, laisser Perceval insulter sa femme aussi (puisque lui-même ne prend pas mal le fait que Perceval le traite de gros con, sauf quand il lui dit qu'il est encore plus con que gros, bref ironique). En fait, il ne se pose pas la question de savoir si son mode de vie convient à sa femme, puisque ça lui convient à lui. Du coup, elle a effectivement une vie de merde ironique

Là aussi je suis tout à fait d'accord, Karadoc, contrairement à Arthur, ne fait preuve d'aucune méchanceté, d'aucune malice ou volonté de peiner envers sa femme, il est juste lui-même avec elle et il pense simplement que son mode de vie est normal et même mieux que celui des autres et que s'il est bon pour lui alors il l'est aussi pour sa femme et ses enfants et il ne va pas chercher plus loin que ça.
Quant au fait qu'il la laisse insulter par Perceval à mon avis c'est simplement parce que c'est un pacifique pas susceptible pour un sou, même quand lui-même se fait traiter de con ou que le roi l'humilie publiquement en sautant sa femme et en la lui piquant, il cherche toujours à arrondir les angles.
Du reste comme elle s'est quand même conduite, excusez-moi du mot, comme la dernière des salopes envers tout le monde et avec lui en premier lui, allant jusqu'à pousser le roi à se battre en duel avec lui pour l'éliminer, il comprend l'agacement de Perceval.
Et puis, il le dit lui-même, il pense que c'est plus sain, que ça va se décanter si Perceval lui dit franchement les choses, du reste   c'est quand même son meilleur pote, son complice de toujours, son comparse dans le clan des semi-croustillants, donc il ne veut pas se fâcher avec lui, surtout pour défendre une épouse aussi méchante et caractérielle qu'elle.
En bref c'est un mari qui remplit comme il peut et comme il est ses devoirs envers sa femme et ses enfants, donc c'est pas un mauvais mari, c'est juste que sa femme est trop sophistiquée, trop exigente pour lui, je pense qu'il aurait peut-être pu rendre heureuse une femme plus simple qu'elle.

Flammèche a écrit :

Moi je suis de l'avis de Guenièvre : il est incapable d'aimer une femme.

Je partage ton avis, les femmes il ne peut s'en passer physiquement, il en a besoin pour assouvir ses désirs, mais il est incapable de les aimer, hormis Aconia.
A ce propos, je reste perplexe sur les sentiments d'Aconia à son égard, elle dit être amoureuse mais on dirait qu'elle l'épouser plus parce que ça l'amuse qu'autre  chose, le fait de briller de ses derniers feux à l'automne de sa vie avec un petit jeune, tout en sachant très bien que ça ne durera pas, qu'il ne pourra pas rester avec elle longtemps et qu'un jour ou l'autre son vrai mari rentera.
D'ailleurs le fait qu'elle lui demande un tel serment qui le condamne à un mariage blanc et à, pire encore, surtout pour l'époque, à ne pas avoir de descendance légitime est tout sauf une preuve d'amour, c'est vraiment le condamner au malheur.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne
La fée Mélusine a écrit :

je sait plus si elle en a bu elle aussi de la potion, je crois pas car il est le seul des deux à avoir un comportement inhabituel, puisqu'il est franc avec elle pour une fois alors qu'elle est égale à elle-même.

Si si, elle en a bu. J'ai menti : je n'suis pas enceinte !

Chevalier
Hors ligne

Ah, autant pour moi, j'avais pas fait attention à ça, en tout cas il est clair dans sa phrase qu'elle n'est pas sûre elle-même de ses sentiments, donc on peut l'interpréter comme on veut en fonction de la relation dans sa globalité.

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Et toi, bizarrement, tu l'interprètes comme "elle ne l'aime pas". :b Pourquoi ne suis-je pas surpris ? :p

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

En fait moi je vois plus ça comme "elle n'est pas sûre de savoir exactement ce que c'est que d'aimer". Mais croire qu'on aime n'est-ce pas aimer ?

Moi j'aime bien la vision d'Astier sur la relation Arthur / Guenièvre, parce que j'ai toujours eu du mal avec Guenièvre dans la légende Canonique : la meuf, elle est reine de Bretagne, elle a un mari qui l'adore et elle trouve pas mieux que d'aller se perdre dans les bras du premier bellâtre venu, qui de surcroît est un pote de son mari.
Au moins chez Astier, elle a de bonne raison de se jeter dans les bras de Lancelot puisque son mari est un connard qui ne la considère pas en tant que telle. En aime-t-elle pour autant Lancelot ? Je n'ai pas souvenir qu'elle lui déclare son amour, même à demi-mot comme elle l'a fait pour Arthur.

Chevalier
Hors ligne

Non non, moi je l'interprète comme ça en gros :
"Je vous aime bien, mais je sait pas trop ce que je ressent pour vous, si c'est de l'amitié ou de l'amour, des fois je vous aime beaucoup,  des fois je vous déteste, j'aimerai bien être amoureuse et que vous le soyez aussi comme ça ce serait comme dans un mariage d'amour et on pourrait faire un héritier"
En fait je la vois comme une grande romantique amoureuse de l'amour, qui n'a pas renoncer à ses rêves de gamine mais  ne sait pas trop ce qu'elle veut. Pour moi, du fait même qu'une partie de sa relation et à Arthur et à Lancelot est bâtie sur certains épisodes très courts et  épars des quatre premiers livres, il n'y rien a de vraiment clair et d'établi en fait ni dans sa relation avec chacun d'eux, les choses varient beaucoup et se contredisent. 
Du coup je trouve que c'est aller un peu vite en besogne que d'utiliser cette phrase hésitante où, à mon avis, elle dit surtout qu'elle n'est pas sûre de ses sentiments mais voudrait bien aimée de lui, issue du livre I si ma mémoire est bonne, comme la preuve ultime qu'elle serait folle amoureuse de son mari.

Chevalière Nebulis Causa
Hors ligne

Et tu interprètes comment Mélu son état lorsqu'elle se rend compte qu'Arthur était sous le coup de la potion de vérité lorsqu'il lui a dit tout de go qu'il ne l'aimait pas.
Si elle n'aimait pas Arthur aurait-elle eu une réaction aussi forte en comprenant que son époux ne l'aimai pas. Elle s'illusionne peut-être un peu beaucoup sur ses sentiments et ceux de son mari à son égard, mais si elle espère être aimé de lui c'est sans doute parce qu'elle l'aime aussi en retour, au moins un tout petit peu.

Chevalier
Hors ligne
Cousine a écrit :

En bref c'est un mari qui remplit comme il peut et comme il est ses devoirs envers sa femme et ses enfants, donc c'est pas un mauvais mari, c'est juste que sa femme est trop sophistiquée, trop exigente pour lui, je pense qu'il aurait peut-être pu rendre heureuse une femme plus simple qu'elle.

Je sais que t'aimes pas Mevanwi, mais là quand même, ça me semble exagéré =p
Je ne vois pas quelle femme pourrait être heureuse de vivre avec un homme qui ne pense qu'à la bouffe, qui en a même dans son lit, qui pète sans discontinuer quand il dort... En plus, l'amour c'est pas son truc, il le dit même lui-même : il ne couche avec Mevanwi que pour faire des enfants, il ne comprend rien aux "choses de l'amour"... On peut se demander d'ailleurs s'il aime sa femme. Il voulait l'épouser déjà dans le livre VI, et ce n'était visiblement pas par intérêt matériel, mais il est rarement affectueux envers elle. Quand il parle d'elle avec Perceval, il affirme qu'elle l'a épousé pour le prestige, quand il est devenu chevalier. C'est peut-être vrai, mais il en parle de façon détachée comme si ça l'affectait pas, alors que je suppose que si on épouse quelqu'un par amour en sachant très bien que c'est pas réciproque, ça doit être un peu dur à vivre.

Tout ça pour dire que Karadoc est loin d'être un bon mari, il n'est tout simplement pas fait pour la vie de couple, et il est trop égocentrique pour rendre une femme heureuse, à moins que celle-ci ne soit également une passionnée de charcuterie et de fromage :b

Chevalier
Hors ligne
Flammèche a écrit :

En fait moi je vois plus ça comme "elle n'est pas sûre de savoir exactement ce que c'est que d'aimer". Mais croire qu'on aime n'est-ce pas aimer ?

Je ne sait pas, en tout cas ce qui me pose question c'est si elle l'aime effectivement, de quelle façon ? la plupart des gens le prennent dans le seul amoureux du terme mais moi en observant sa relation à son mari, notamment le fait qu'elle soit absolument pas jalouse alors qu'il saute ses maîtresses  devant elle est quand même étrange pour une femme amoureuse, je ne vois de romantique ou d'amoureux, pour moi elle l'aime d'amitié si je puis dire.

Flammèche a écrit :

Moi j'aime bien la vision d'Astier sur la relation Arthur / Guenièvre, parce que j'ai toujours eu du mal avec Guenièvre dans la légende Canonique : la meuf, elle est reine de Bretagne, elle a un mari qui l'adore et elle trouve pas mieux que d'aller se perdre dans les bras du premier bellâtre venu, qui de surcroît est un pote de son mari.

Honnêtement pas moi, j'imagine que c'était nécessaire dans la volonté essentiellement humoristique des premiers temps mais du coup ça cantonne  son personnage à un rôle de pauvre fille naïve et laissée pour compte surtout du fait clôture aussi vite sa relation avec le seul homme qui était susceptible de l'aimer et de la rendre heureuse.
Du coup pas étonnant qu'elle tarde à gagner en profondeur et encore seulement cantonnée dans sa tragédie de femme mal-aimée délaissée par son mari qui a elle quiconque préfère et qui se suicide sous son nez alors qu'elle tentait de le réconforter.
Et je trouve ça dommage car elle est interprétée une excellente actrice et je pense que ce personnage aurait mérité d'avoir un destin propre à accomplir aussi modeste soit-il, quitte à se lier avec un autre homme ou d'autres personnage qu'Arthur et Lancelot, à on a l'impression qu'elle n'est là pour intensifier la tragédie d'Arthur, c'est ce que je reproche pas mal aux deux derniers livres.

Flammèche a écrit :

En aime-t-elle pour autant Lancelot ? Je n'ai pas souvenir qu'elle lui déclare son amour, même à demi-mot comme elle l'a fait pour Arthur.

Il me semble que tu oublie la révélation involontaire de la dame du lac "il est amoureux, elle aussi ..." elle au moins est sûre de ce qu'elle dit et c'est quand même un peu celle qui est censée tout savoir sur tout le monde à Kaaamelott, donc oui à cette époque-là au moins, elle est amoureuse de cette homme-là, mais si ce  n'est peut-être qu'une idylle éphémère.
Du reste elle quitte quand même tout, mari, trône, parents pour vivre avec lui dans des conditions pas terribles et même si elle semble déçue, elle reste jusqu'à ce que son mari vienne la chercher, avant  que Lancelot ne  l'attache au lit, elle n'essaie pas s'enfuir.
Et quand elle en parle par la suite dans le livre V, on voit bien que cette romance comme elle l'appelle, a compté pour elle, personnellement j'ai l'impression qu'elle regrette pas de l'avoir vécue, que c'est sans doute la seule aventure de sa vie.
Après quand à analyser ses sentiments pour l'un ou pour l'autre ne fonction des moments je pense que c'est trop complexe pour un déduire quelque chose, comme disait François 1er "femme souvent varie ..." bon je dirais pas la fin de la phrase car c'est trop sexiste.

Chevalier
Hors ligne
Flammèche a écrit :

Et tu interprètes comment Mélu son état lorsqu'elle se rend compte qu'Arthur était sous le coup de la potion de vérité lorsqu'il lui a dit tout de go qu'il ne l'aimait pas.
Si elle n'aimait pas Arthur aurait-elle eu une réaction aussi forte en comprenant que son époux ne l'aimai pas. Elle s'illusionne peut-être un peu beaucoup sur ses sentiments et ceux de son mari à son égard, mais si elle espère être aimait de lui c'est sans doute parce qu'elle l'aime aussi en retour, au moins un tout petit peu.

Ben personnellement, ça me blesserait pas beaucoup que quelqu'un à qui je dis que je l'aime, même si c'est dans le sens "je t'aime bien" me rétorque froidement que non, il ne m'aime pas du tout, et plus encore venant de l'home avec qui je serai censée passer le reste de ma vie, surtout si comme elle je m'étais imaginé que mon mariage serait un conte de fée.
Du reste vu l'émotivité et la sensibilité de Guenièvre qui pleure et parle de se coupe les veines en apprenant qu'elle va passer la soirée avec sa belle-mère, sa réaction n'est guère surprenante.

Cousine a écrit :

Je sais que t'aimes pas Mevanwi, mais là quand même, ça me semble exagéré =p
Je ne vois pas quelle femme pourrait être heureuse de vivre avec un homme qui ne pense qu'à la bouffe, qui en a même dans son lit, qui pète sans discontinuer quand il dort... En plus, l'amour c'est pas son truc, il le dit même lui-même : il ne couche avec Mevanwi que pour faire des enfants, il ne comprend rien aux "choses de l'amour"... On peut se demander d'ailleurs s'il aime sa femme. Il voulait l'épouser déjà dans le livre VI, et ce n'était visiblement pas par intérêt matériel, mais il est rarement affectueux envers elle. Quand il parle d'elle avec Perceval, il affirme qu'elle l'a épousé pour le prestige, quand il est devenu chevalier. C'est peut-être vrai, mais il en parle de façon détachée comme si ça l'affectait pas, alors que je suppose que si on épouse quelqu'un par amour en sachant très bien que c'est pas réciproque, ça doit être un peu dur à vivre.
Tout ça pour dire que Karadoc est loin d'être un bon mari, il n'est tout simplement pas fait pour la vie de couple, et il est trop égocentrique pour rendre une femme heureuse, à moins que celle-ci ne soit également une passionnée de charcuterie et de fromage ironique

C'est assez vraie mais il reste un meilleur mari que son roi puisqu'il respecte ses devoirs conjugaux  envers sa femme et ne passe pas son temps à la rabaisser, à la traîner plus bas que terre et à la traiter comme de la m...., franchement en comparaison, c'est plutôt gentil la façon dont il la traite, du reste il la traite toujours mieux qu'elle ne la traite.
Et il lui offre quand même un bout de lard comme marque-page ! si c'est pas une preuve d'amour ça ! :lol: c'est un grand romantique incompris en fait ! :P
Non en vrai j'en voudrais pas pour mari j'avoue, surtout étant végétarienne, mais il aurait pu rendre une femme qui adore autant la bouffe que lui ! :b

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Y manque teeeeellement de mots dans tes pavés, Mélu ! x) Fais gaffe, parfois ça dessert ton propos !

j'en voudrais pour mari

:p

Perso je trouve pas Arthur bien pire que Karadoc comme mari. "Les devoirs conjugaux"... Il a fait 3 ou quatre fois son "devoir conjugal" et c'est marre. T'as vu la tronche des oreillers ? Le type pète constamment, cache du fromage et du saucisson dans les draps... Au moins, Guenièvre a un lit confortable et propre. Et elle a jamais dormi avec un porc pendant une semaine !
Un porc entier ?
Un porc vivant.

Chevalier
Hors ligne

Oui, n'empêche qu'il le fait quand même son devoir conjugal de temps en temps, donc c'est un vrai mari, alors que le roi ne l'a jamais et n'a pas l'intention de le faire, il ne prend absolument pas en compte le fait que ça rende sa femme malheureuse ni même que ça prive le royaume d'un héritier légitime.
Certes elle a un lit confortable et propre, un certains confort matériel mais qu'a-t-elle d'autre ?

Tribunus Cohortis Bescherellae
Hors ligne

Non mais okay, c'est pas un mari parfait, (très) loin de là, mais il est pas ultra pire que Karadoc, pardon.
Tu accordes beaucoup d'importance au "devoir conjugal" et au fait de faire des mômes... Mais toi qui es très adepte des relations romantiques, ne trouves-tu pas que c'est assez triste d'avoir des enfants avec quelqu'un qu'on aime pas, voire qui nous dégoûte (dans le cas de Mevanwi et Karadoc) ?

Chevalier
Hors ligne

Je conçois ce que tu dis, mais après tout personne ne l'a forcée à épouser Karadoc, en plus de mémoire, elle est restée fiancée avec lui longtemps avant de l'épouser, donc contrairement à Guenièvre, elle elle ne s'est mariée à l'aveugle, elle savait bien ce qu'elle aurait.
Et je pense que c'est encore plus triste de un  mari qui ne ressent rien pour vous, pose chaque jour sur vous un regarde d'indifférence voire de mépris et est tellement dégoûté par vous qu'il ne vous accorde pas un baiser, vous prive de votre vie de femme et votre capacité d'enfanter, certes il ne la frappe pas, encore heureux, mais c'est bien le seul mal qu'il ne lui fasse pas.
Cette froideur, ce mépris, ce rejet du mariage même, cette absence totale de relation, je pense que c'est encore bien pire que de dormir avec un porc.
Personnellement, à sa place, mariée ou pas, je serai même pas resté un mois avec un type pareil, je me serai barrée avec le premier venu et je serai jamais revenue, en tout cas pour moi c'est bien de loin le pire des maris de Kaamelott.

Chevalier So Briqué
Hors ligne

Je poste dans ce topic histoire de ne pas en créer un autre exclusivement pour mon intervention.
Donc voilà.
Je viens de remarquer à l'instant qu'Arthur sous-entend que Guenièvre et Angharad pourraient avoir une relation sexuelle.

C'est dingue de s'en rendre compte seulement au bout du 5e ou 6e visionnage d'un épisode (Livre II, 58, La joute Ancillaire, autour de 3:11).

Chevalière Parodisiaque
Hors ligne

Ben c'est d'autant  plus bizarre que sans ça, le "laissez, c'est de la provocation !" n'a aucun sens :P
Allez Bébert, remet les DVD dans le lecteur et rejoue les marionnettes :D

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB